Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Observatoire du CSA  (Lu 1897 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14359
Observatoire du CSA
« le: 12 Décembre 2011 à 23:57:59 »

Comment France 2 contourne l'interdiction de citer son compte Twitter

Les chaînes de télévision n'ont pas le droit de citer leurs propres pages Facebook ou comptes Twitter pour en faire la promotion. Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) l'a en effet rappelé aux chaînes dans une décision du 12 avril 2011, dans laquelle il prévient qu'il "considère que le renvoi des téléspectateurs ou des auditeurs à la page de l’émission sur les réseaux sociaux sans les citer présente un caractère informatif, alors que le renvoi vers ces pages en nommant les réseaux sociaux concernés revêt un caractère publicitaire qui contrevient aux dispositions de l’article 9 du décret du 27 mars 1992 prohibant la publicité clandestine".

Nous avons montré  plusieurs fois depuis que les chaînes TV ont interprété cette décision de façon excessive, comme l'a fait lui-même le gouvernement qui a tenté de dessiner une ligne jaune pour délimiter les cas où la citation explicite des réseaux sociaux est permise. Mais il n'en reste pas moins que la décision du CSA est rétrograde au regard des pratiques des internautes spectateurs, qui utilisent massivement Twitter pour commenter ce qu'ils regardent à la télévision. C'est particulièrement le cas lors des émissions politiques, où la simplicité de Twitter permet une réaction immédiate et condensée.

Comme nous l'écrivons au moment de la publication de la décision, "le CSA contribue à isoler la télévision d'Internet" puisque "imaginer le même genre de raisonnement appliqué sur la toile, c'est presque tout lien hypertexte qui deviendrait interdit, parce que par nature publicitaire". Pour ne pas se laisser distancer, alors qu'elles doivent s'inscrire dans un écosystème numérique en mutation, les chaînes doivent donc contourner l'ordre du CSA.

C'est ce que fait l'émission Mots Croisés présentée par Yves Calvi. Lundi, l'émission n'invitait pas explicitement à se rendre sur Twitter pour commenter l'émission, mais affichait régulièrement à l'écran ce message : "vos réactions sur #motscroises". Pour le néophyte, c'est un message parfaitement sibyllin. L'utilisateur de Twitter, en revanche, y reconnaîtra un "hashtag" qu'il est bon d'ajouter à ses messages pour prévenir les autres utilisateurs que l'on parle de Mots Croisés. Une technique qui a visiblement fonctionné puisqu'au moment de l'émission, le hashtag #motscroises était le troisième le plus populaire sur Twitter en France. - Suite & Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Argonot

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 963
Re : Observatoire du CSA
« Réponse #1 le: 04 Novembre 2012 à 00:32:27 »

Il est question d'une fusion du CSA  et de l'Acerp ( Autorité de régulation des communications électroniques et des postes )
http://www.arcep.fr/
En résumé , l'Acerp est favorable à la neutralité de l'internet , tandis que le CSA voudrait fusionner avec lui sous prétexte que la télévision est aussi disponible sur internet .

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/11/01/regulation-neutralite-du-net-le-rapprochement-csa-arcep-en-questions_1783663_651865.html

http://www.numerama.com/magazine/24157-le-csa-accepte-la-fusion-avec-l-arcep-s-il-regule-les-contenus-sur-internet.html

Michel Boyon, actuel président du CSA


IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14359
Victimes de la mode
« Réponse #2 le: 06 Mars 2014 à 22:08:11 »

Des projets de chaînes TV visant la ressource réputée limitée des fréquences disponibles avaient repéré depuis longtemps le créneau fragile des "Fashion Victims" et facilement convaincu le CSA que le nombre des aliénées potentielles
justifiait l'attribution de plusieurs espaces de diffusion pour étaler leurs marchandises et mieux les conditionner.

Le pire, c'est de constater que la 'logique économique' de ces "moins-disant culturels" aura fait plier le sens moral des membres de cette assemblée payée par les contribuables. Un constat qui remonte à 1987 du temps de la CNCL, avec l'attribution de TF1 à ce très cher Francis Bouygues, en contrat avec l'Etat et des centaines d'élus de terrain, lui donnant de fait un moyen de pression politique quasi permanent.

Une honte pour la république, et les regrets de François Léotard restent en mémoire. Mais le CSA d'aujourd'hui n'aura pas tenté de réformer en profondeur, et corriger les déviances :

On peut aussi s'indigner, s'agissant de la 'régulation' du CSA, de constater que des radios commerciales, dont la seule vocation est d'exploiter du 'temps de cerveau disponible', se font octroyer des PAR (Puissance Apparente Rayonnée) qui permettent de couvrir 2,5 fois plus de Zone géographique, avec 10 KW, que les stations associatives à vocation culturelle qui sont impérativement restreintes à 4 KW seulement !

Le vers avait été introduit dans le fruit dès la mise en place des autorités dites de régulation. Un(e) nouveau membre du CSA devrait oser aborder et régler ce problème fondamental afin de corriger l'image bien trop servile de cette prétendue 'institution publique'.

Le Conseil dit "Supérieur" de l'Audiovisuel essaye vainement de se justifier en parlant de Zone de Chalandise.. Autrement dit : de captation des consommateurs potentiels (*)

Horreur ! Devons-nous constater sans protester que le rayonnement autorisé à la Culture dans les régions
soit 2 fois et demi inférieur à celui de la grande distribution ?

Par exemple : Les annonces de promos chez l'Hyper régional doivent-elles êtres 2,5 fois mieux entendues
sur un bassin plus large d'auditeurs réduits à des consommateurs de produits industriels,
que celle des nouvelles acquisitions de la Bibliothèque Municipale de ma région ?


(*) ('bien achalandée' vient de chalands : ça ne signifie pas riche en produits divers mais en consommateurs potentiels).
« Modifié: 06 Mars 2014 à 22:23:04 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge..
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2385
Re : Observatoire du CSA
« Réponse #3 le: 07 Mars 2014 à 07:03:38 »

Il faudrait donc ajouter foi á la thèse complotiste du lobbying par les plus puissants?
Comment obtiennent-t-ils la promulgation de textes qui les avantagent?
Il est hors de question de suggérer que certains décisionnaires puissent être achetés.
Même si ils partent en vacances avec les actionnaires majoritaires de Bouygues ou Iliad, au hasard.
Au 3° degré (et non au 33°) bien sûr.
« Modifié: 07 Mars 2014 à 08:16:26 par Tartar »
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.