Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Les promesses stupéfiantes du champ du point zéro  (Lu 6151 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

archa

  • Invité
Les promesses stupéfiantes du champ du point zéro
« le: 27 Juin 2007 à 11:01:35 »

Je me suis permis de traduire cette article que
j'ai trouvé sur le forum world wacht de JASMUHHEN
article tiré du  magazine ode .Pour en faire
profiter les francophones.

                     
Les promesses stupéfiantes du champ du point  zéro


 Tijn Touber
 Cet article est paru dans l'issue d'ode : 8
http://www.ode.nl/scripts/article.php?aID=3773
Modération: Erreur 404 page non trouvée.

 L'histoire que tu es sur le point de lire a créé
une certaine agitation parmi notre personnel
éditorial. Le sujet évoque tout, littéralement
tout ce que nous les humains faisons dans nos
vies. Et c'est  dérangeant et plein d'espoir en
même temps. Mais ce n'était pas la seule raison
de l'agitation. Il y avait également une
discussion continuelle au sujet de la manière que
cette matière devrait être présentée. Après tout,
l'écriture au sujet d'un champ d'énergie qui
relie l'homme et la matière et affecte
continuellement tout et chacun n'est pas aussi
simple comme article .
 Tijn Touber, qui s'est enfermé à clef  pendant
des semaines pour écrire cette histoire
étonnante, doit être  près du désespoir. Non
seulement en raison des commentaires que nous
avons fait et les discussions continuelles que
nous avons eues entre nous, mais également et
particulièrement en raison de la complexité de
l'issue. Les mots de Niels Bohr, le scientifique
danois renommé, devraient être un avertissement
pour nous : celui qui n'est pas choqué par la
théorie  quantique ne l'a pas comprise.'
 Par conséquent,  chers lecteurs, vous êtes
prévenu. Mais il y a une consolation : si à tout
moment vous ne pouvez pas suivre l'histoire, vous
êtes en bonne compagnie. Tirez dessus
fortement. (Ou mieux encore, laisser aller.) -
les rédacteurs



 Shireen Strooker se tient immobile au milieu
d'un grand champ, entouré par 600 personnes. Sous
la brume  le paysage magnifique  de la  puissante
montagne pluvieuse dans le nord-ouest supérieur
des Etats-Unis lui est invisible. Shireen a les
yeux bandés, de même que tous les autres dans le
domaine. Ce matin ils ont tous fait un
dessin. Les centaines de dessins sont maintenant
accrochés sur la barrière le long  champ. Ladéfi
: trouver votre propre dessin  les yeux bandés.
 Shireen fait un exercice de méditation, décrit
son dessin et pense : ` je suis le créateur et le
spectateur du dessin, je  dois devenir un avec le
dessin et il me tirera automatiquement vers
lui.' Puis, sans se heurter à quelqu'un, elle
marche  à travers le champ et… sélectionne
directement son dessin  parmi les 600.
 Coïncidence ? Pure Chance ? On pourrait le
croire. Mais Shireen n'était pas la seul à
exécuter cet acte invraisemblable ce jour la. Les
résultats de cet exercice faisant participer les
étudiants de Ramtha's School of Enlightenment
violent les lois de la théorie des probabilités
empirique. Apparemment, les humains sont capables
de communiquer avec la matière intangible. Le
programme d'études de cette école peu commune
vise à montrer que les phénomènes tels que
télépathie et la clairvoyance ne sont pas des
mystères merveilleux, mais les cadeaux que chaque
être humain possède et peut  développer. Le
slogan non écrit du programme d'études de l'école
pourrait être qu'il y a plus au monde que ce que
les yeux voient.
 Il y a d'autres écoles et mouvements qui ont
revendiqué ce message dans les dernières
décennies. En fait, le mouvement du nouvel air a
été fondé là-dessus. Mais la chose passionnante
est que la science pure et dure de la physique
moderne commence à prêter attention à l'existence
d'un champ omniprésent d'énergie, qui pourrait
offrir une explication au miracle d'une femme aux
yeux bandée  qui trouve son dessin parmi 600 autres.



  Dans son livre The Field (HarperCollins, 2001),
le journaliste investigateur Lynne McTaggart
fournit une vue d'ensemble des découvertes
scientifiques récentes qui démontrent qu'il y a
un champ d’énergie qui entoure toute chose
reliant l'homme à la matière. Dans leur recherche
au cœur de la matière (sans aucun calembour)  -
de la plus petite particule - les scientifiques
ont découvert les caractéristiques spéciales et
le potentiel du champ. Le prétendu champ du point
zéro (le nom vient du fait que même au point nul
absolu,  l'énergie peut encore être mesurée)
semble fournir l'explication pour d'innombrables
phénomènes et  processus connus  qui avaient
perturbé la communauté scientifique pendant des
générations. Pesanteur, électromagnétisme,
clairvoyance, télépathie et guérison spontané des
blessures : les origines de ces phénomènes divers
peuvent tous être relier à ce champ  quantique.
 McTaggart écrit : les chercheurs ont découvert
que le champ du point zéro contient le modèle
originel de notre existence. Tout et chacun sont
relié entre eux par ce champ dans lequel toute
l'information serait stockée de tout temps
. Finalement, tout - de l'homme à la matière -
peut être retracé par une série de charge
électriques qui sont continuellement en contact
avec cette mer sans fin d'énergie. Notre
interaction avec ce champ détermine qui nous
sommes, deviendrons et avons été. Le champ est
l'alpha et l'Omega de notre existence.'



 Un raccordement entre la matière et l'esprit
fonctionne à l'opposé des fondations
scientifiques sur lesquelles la société moderne
est basée. Notre perspective sur la vie est
encore  considérablement influencée par la vision
mécaniste présenté par Isaac Newton au 17ème
siècle. Newton a vu l'univers comme une machine
avec des pièces séparées qui ont une influence
limitée l'un sur l'autre. René Descartes a ajouté
sa vision au mix, que l'esprit humain est séparé
de la matière sans vie que nous appelons le corps
. Dans la manière de penser de newton et
Descartes  le monde continue simplement de
tourner, que nous les humains soyons là ou
pas. Nous n'importons pas en particulier.
 La théorie évolutionnaire de Darwin a renforcé
l'image de l'être humain isolé et seul. tout
n'était qu'une question de manger et d'obtenir à
mangée. Les humains ont semblé être un accident
évolutionnaire sans aucune signification
particulière. Mais les questions énormes sont
demeurées : comment  la vie a commencée, comment
notre esprit travail, pourquoi nous tombons
malades, comment fait une cellule pour se
développer en être humain complet, et ainsi de
suite. Beaucoup de scientifiques ont recherché
des réponses à ces questions dans la religion,
mais cela les a introduits en conflit avec eux-mêmes.
 Les premières indications d'un pont possible
entre le spiritualité et la science sont devenues
- assez intéressant - par les découvertes de la
physique faites au début du dernier siècle. En
1911 le physicien Allemand Max Planck a démontré
qu'il y a un espace vide énergétique entre les
atomes. Mais comme il a établi que ce champ
d'énergie est partout à tout moment, il l'a
considéré  qui il n'a pas influencé l'existence
matérielle.
 D'autres pionniers dans la physique  quantique
ont découvert que les composants les plus
élémentaires de la matière ne peuvent pas
réellement  s'appeler  matière. Parfois ces
composants se sont comportés comme des
particules, puis comme des vagues et  parfois
comme les deux a la fois. En 1927, Werner
Heisenberg a traduit ceci par le principe de
' l'incertitude '. Il s'est avéré que les
particules subatomiques n'étaient pas des objets
solide mais des petits paquets vibrants d'énergie
qui ne peuvent pas être mesurés ou compris en
tant que pièces séparées. Une rupture plus
significative avec la pensée newtonienne était
difficilement imaginable. À ce niveau
élémentaire, rien n'a semblé être certain. Il y
avait seulement des possibilités sans fin.
 De plus, ces particules semblent  prendre  une
forme spécifique si un spectateur les
observait. Si une personne notait une particule,
elle  gelait. Les chercheurs sont venus à la
conclusion pierre angulaire que la conscience
crée la réalité et Einstein s'est demandé si la
lune existerait réellement si nous ne la
regardions pas.
 Les physiciens ont également noté que les
particules qui été reliées à une  autre en même
temps - à une molécule par exemple - demeurent
reliées toujours et partout, et s'influencent
instantanément, et ce à une vitesse  plus rapide
que la vitesse de lumière et à travers de
grandes distances. Ce prétendu phénomène de
non-lieu indique que les dimensions du temps et
de l'espace ne s'appliquent pas à un niveau
élémentaire.  Einstein parle de 'connections
fantomatique éloignés'.
 Einstein et ses contemporains ne pouvaient pas
réconcilier les nouvelles découvertes de la
physique  quantique avec la réalité newtonienne
qu'ils pouvaient voir et toucher autour
d'eux. Leur solution était un monstre
scientifique : les différentes lois se sont
appliquées au monde de petites particules plutôt
qu'une plus grande matière. En même temps ces
scientifiques ont cherché un refuge significatif
dans les textes spirituels et religieux. Erwin
Schrödinger, par exemple, a étudié l'hindouisme,
Heisenberg a examiné la théorie de Platon des
Grecs antiques, Niels Bohr s'est consacré au Tao
et Wolfgang Pauli à la Cabal.



 Ce qui n'a pas fonctionné il y a un siècle
semble possible maintenant. La théorie omni
globale du champ du point  zéro a pu enjamber un
pont définitif entre la spiritualité et la
science. Sans pouvoir le prouver  Einstein
suspectée, quand il disait` le champ est la seule
réalité '. Le champ a pu expliquer le transfert
instantané fantomatique d'information entre les
particules  quantique. Les découvertes
scientifiques divergentes se dirigent dans la
même direction.
 Le biologiste Paul Pietsch de l'université de
l'Indiana aux Etats-Unis a voulu savoir où les
mémoires sont stockées dans le cerveau.  Pietsch
a entreprit des expériences avec des
salamandres. D'abord il leur a enseigné des modes
de comportement spécifiques. Puis, pour détruire
leur mémoire, il a enlevé leurs cerveaux et les a
broyé dans un hachoir à viande. Ensuite, il a
remis les restes des cerveaux dans les têtes des
salamandres. Le résultat ? Après  quelque temps
les salamandres reproduisaient le comportement
instruit. En d'autre termes , leurs cerveaux ont
été broyer, mais leur mémoire a survécue. Pietsch
a conclu que la mémoire n'était pas un phénomène
local, mais est lié d'une façon ou d'une autre à
quelque chose - un champ d'énergie ? - en dehors
des salamandres où ils ` rassemblent 'leur mémoire.
  Harold Burr le neuroanatomiste de l'université
de Yale a découvert le champ d'une manière
différente. Pendant les années 40 il a recherché
des champs d'énergie autour de la matière
organique et a découvert que les jeunes
salamandres ont un champ de lumière autour
d'elles sous la forme d'un salamandre adulte. Ce
modèle  semble être déjà présent autour de l'œuf
non fertilisé. Burr a également aperçu des champs
de lumière autour des graines de plantes ayant
pris la forme de plantes adulte. Ces champs
pourraient expliquer pourquoi vous pouvez amputer
une jambe des salamandre, la mâchoire ou même
l'objectif de leur œil, seulement pour voir
cette partie du corps se redévelopper à nouveau.
 Les salamandres peuvent avoir un lien
exceptionnellement fort avec le champ d'énergie
autour d'eux, mais ce phénomène peut également
être vu chez l'homme. Les amputées peuvent
parfois sentir la douleur (fantôme) dans la
partie du corps amputée. Le travail de Burr
démontre également que des corps - matière - sont
reliés à un champ d'énergie les enveloppant.



 Et d'où  les clairvoyants reçoivent leurs
visions ? Le physicien Hall Puthoff de
l'université de Stanford aux Etats-Unis s'est
posé cette  question. Il a entrepris  diverses
expériences avec deux clairvoyants auxquels il a
communiqué les coordonnées d'un endroit sur terre
qu'ils n'avaient jamais visité. Indépendamment l'
un de l'autre, les deux clairvoyants ont pu
décrire ces endroits en détail. Pour mesurer
l'ampleur de leur clairvoyance Puthoff leur a
demandé de décrire Jupiter avant que le vaisseau
spatial  pionnier 10 de la NASA ait dressé une
carte la planète . le clairvoyant Ingo Swann
légèrement embarrassé  a dit qu'il avait vu un
anneau autour de la planète.  Il a dit à Puthoff,
peut-être, que j'ai pu  accidentellement dirigé
mon attention vers Saturne.' Personne ne l'a pris
au sérieux jusqu'à ce qu'un certain temps plus
tard  la NASA communique des images prise depuis
le vaisseau spatial, en effet, Jupiter a  un
anneau.
 La C.I.A a depuis lors montré de l'intérêt  pour
les résultats extraordinaires de la recherche de
Puthoff, qui pourrait potentiellement être
employer pour l'espionnage. A but
expérimental, Christopher Green agent de la C.I.A
a été envoyé dans un avion avec un morceau de
papier dans sa poche sur lequel trois nombres ont
été inscrit. Ce n'était aucun problème pour le
clairvoyant Pat Price, qui était en mesure de
réciter les nombres exact, et dans le bon
ordre. Cependant, il a dit qu'il a ressenti des
nausées. Il  s'est avéré plus tard que le vol de
Green avait traversé des zones de forte turbulence.
 Puthoff a alors entrepris des expériences dans
lesquelles il a envoyé des personnes à des
coordonnées aléatoires et leur a demandé de
photographier l'endroit en 15 minutes et de
compléter  une liste de questions qu'il leur
avait donné. Dans presque tous les cas, les
clairvoyants pouvaient décrire clairement les
endroits basés sur les coordonnées.
 Puthoff est allé encore plus loin. Il a demandé
aux clairvoyants de décrire l'endroit avant que
les sujets d'expérience soient arrivés. Et ils
l'ont fait. Les clairvoyants ont semblé capables
de décrire la destination une demi-heure à  cinq
jours avant que les voyageurs soient
arrivés. Puthoff a conclu que le temps et
l'espace n'existent pas au niveau du champ du
point zéro. L'information est apparemment déjà
disponible avant que les événements réels se
produisent. Puthoff a entrepris un total de 336
expériences comparables  prouvant qu'il y a une
très petite différence pour les clairvoyants que
les sujets soient arrivés ou pas à l'endroit en
question.



 Le physicien Helmut Schmidt a entrepris une
autre expérience remarquable sur l'intemporalité
du champ d'énergie. Il a fait mettre des
écouteurs sur ses sujets d'expérience  et leur a
fait écouter des bips produits par une
machine. Les bruits étaient aléatoires et
également répartis sur les oreilles gauches et
droites. Leur tâche étaient de faire entrer plus
de bruits dans une des oreilles. Presque tous les
sujets ont réussis. En d'autres termes, les gens
étaient capables d'influencer la machine sans la
toucher directement. Schmidt a conclu qu'il doit
y avoir un champ qui relie l'homme et la machine.
 Une fois de plus sa prochaine expérience a
renforcé ceci  d'une manière plutôt bizarre. Il a
donné à un sujet d'expérience une bande avec des
bips à écouter à la maison  et lui a demandé
d'influencer la bande de sorte que plus de bips
soient envoyés à l'oreille gauche. Schmidt a fait
une copie de la bande pour lui même. Le jour
suivant les bips étaient en effet décalé, avec
plus de bips allant  vers l'oreille gauche. À sa
stupéfaction Schmidt a découvert que sa copie
avait également changé, bien que dans la mesure
où il savait que la machine - comme d'habitude -
avait  distribué des bips de manière égale vers
les deux oreilles.
 La seule conclusion possible pour Schmidt était
que la future intention des sujets d'expérience a
influencé la bande quand on l'a
enregistrée. Juste comme la petite  salamandre
sait qu'il doit se développer jusqu'à devenir un
grand salamandre, les sujets d'expérience de
Schmidt savaient qu'ils influenceront
l'enregistrement des bips avant qu'il leur
demande de le faire.  Apparemment le passé le
présent et le futur s'écoulent ensemble dans le
champs d'énergie.
 Dans un autre type d'expérience, le psychologue
Ellen Langer d'université de Harvard a démontré
que le temps est une notion relative. Un groupe
de personnes âgé de plus de 70 ans ont été emmené
à un endroit isolé où une scène de 1959 a été
exactement reproduite. Les meubles étaient datés
de cette année, ont leurs a montrés des films de
1959 et même les journaux et les magasins qu'ils
leurs étaient donnés dater de cette période. Au
bout d'une semaine les symptômes de
vieillissement du groupe s'étaient inversés. Les
articulations de leurs doigts est devenu plus
souple et leur vue s'est améliorée. Langer a
conclu que comme les participants ont reçu les
mêmes information mentale qu'en 1959, leurs corps
a commencé à s'adapter à la situation physique de
cette époque. Une des explications possible est
que ces personnes dans leur 70eme année sont
entrées en contact avec leur propre modèle
énergétique de 1959, et leurs corps ont suivi le
mouvement.
 Le médecin et l'auteur américains Deepak Chopra
l'exprime en ces termes : le temps  dépend de nos
perceptions. Aucune expérience n'a jamais prouvé
l'existence du mouvement continuel du temps
linéaire et le concept n'a  jamais été exprimée
en formule mathématique. L'expérience du
mouvement continuel du temps linéaire est un
phénomène qui a été créer par notre système
nerveux. En fait, le passé, présent et futur
existent simultanément, côte à côte, dans un
domaine de possibilités sans fin. L'expérience
du temps linéaire est la manière dont la nature
nous protège contre l'expérience d'éprouver tout
en même temps. Mais c'est ce qui se produit
réellement.' Einstein l'a mis plus en évidence
: l'espace et le temps  sont des modes aux quels
nous croyons, pas les conditions dans les quelles
nous vivons.
 Dans le champ il n'y a aucune différence entre
une mémoire et une nouvelle expérience. Le
cerveau traite l'ancienne et la nouvelle
information de la même manière. Ceci explique le
rétablissement remarquable des salamandres. Leurs
cerveaux ont été en grande partie détruits, mais
la mémoire n'avait pas été perdue ; elle a été
stockée dans le champs. Juste comme
l'intuition, la clairvoyance, la prémonition, la
télépathie et d'autre  phénomènes inexplicables
peuvent être compris si le champ du point zéro
est vu comme un endroit de stockage pour
l'information auquel n'importe qui peut
s'accorder à tout moment. Est ce que Nostradamus
l'a fait quand il a vu 'le futur ?
 Un des premiers scientifique à reconnaître que le
champ du point zéro pourrait être le lien absent
de notre compréhension de l'univers était
l'hongrois Ervin Laszlo. Dans son livre les
cosmos créateurs écrit en 1993 il écrit que le
champ est plus qu'une masse d'énergie chimérique
à l'arrière plan de notre existence. Selon
Laszlo, le champ du point zéro est un porteur
d'information. Ce vide quantique est l'origine de
l'esprit et de la matière - un modèle de
l'univers. Même nos propres mémoires ne sont pas
stockées dans nos cerveaux, mais sont stockées
comme information holographique dans le champ. Nos
cerveaux sont principalement des récepteurs et
des émetteurs de cette information. Quand ils
résonnent avec certaines fréquences ils accèdent
à l'information spécifique.



 Es tu encore là ?
 Tu as juste lu que le temps n'existe pas et que
les êtres humains peuvent influencer des
machines. Tout ça dans un monde qui affirme que
les ordinateurs sont toujours exact parce qu'ils
sont  logiques de manière indiscutable. Pourtant
nous parlons toujours d'expériences physiques et
scientifiques vérifiables. Toutes ces expériences
et phénomènes indiquent que les découvertes
impalpables dans le domaine de la physique
quantique ont essentiellement plus d'influence
sur notre réalité quotidienne que ce qu'ont pu
penser originellement les pionniers d'il y a un
siècle . Es ce que l'univers selon les lois de
newton existent toujours ? Ou le monde s'avère
être un enchaînement dynamique dans lequel tout
et chacun sont reliés ? Es ce que cela impliquent
que ma vie signifie quelque chose de radicalement
différente que ce que j'en pense?



 Ma vie ?....est ce qu'un  'Je' existe ?



 Es ce que le concept de l'individualité a
toujours une signification si tout est relié,
quand même nos propres mémoires sont accessibles
à tous ? Une pensée bien plus passionnante : les
atomes qui sont en contact les un avec les autres
et avec l'univers dans une myriade de possibilités
temporairement et par intermittence  forment
notre corps. Tous les sept ans toutes les
cellules de notre corps sont régénérées ; aucun
atome n'est plus le même. Et qui sait quel genre
d'information ces nouveaux atomes véhiculent
quand ils se nichent dans nos corps ?
l’individualité, `Je' et le `mien' deviennent
des concepts très limités  vus de cette
façon. Notre existence séparée, que nous pensons
être à la base de nos expériences quotidiennes,
n'est plus l'issue centrale. Elle est remplacée
par la connexion omni-globale.
 Ces découvertes scientifiques peuvent également
expliquer le phénomène
particulier, statistiquement prouvé, qui fait que
les malades des hôpitaux pour lesquels des
groupes de personnes choisit au hasard à des
endroits non définis au tour du monde  prient
quotidiennement guérissent plus rapidement. Et
le lien avec le champ du point zéro semble
également être clair grâce au fait pareillement
bizarre que les gens qui ont subi des greffes
d'organes héritent également de certaines
mémoires  du donateur d'organe (voir la page XX).
 Quand je prie pour des personnes, elles vont
mieux. Sûrement, l'inverse est également vrai. Je
me rends compte qu'il est dans mon propre intérêt
de traiter mon environnement avec soin et
respect. D'une façon ou d'une autre, nous tous
portons la responsabilité du champ qui nous relie
tous. Et pour la réalité que nous créons ensemble.



 Pour ma vie, la deuxième implication du champ du
point zéro est juste aussi radicale  que
perspicace que la séparation n'existe pas
réellement :



 Je crée ma propre réalité.



 Juste comme je peux apparemment influencer une
machine, je peux influencer toute la matière
autour de moi. Plus encore : Je le fais tout le
temps, y compris influencer la matière dans mon
propre corps. Si je crée la réalité, alors le
monde n'est pas pendant qu'il est, mais pendant
que je le perçois. Mes pensées déterminent la
réalité.
 Roy Martina, un docteur et champion de karaté,
était à une fête quand pour plaisanter un ami l'a
attaqué par derrière. Sa réaction normale a été
de lui faire une prise, par laquelle il a cassé
le doigt de son ami. Sous la devise du « si tu
casses, tu repars  » ils ont décidé d'entreprendre
une expérience. Ils avaient entendu que des
aborigènes pouvaient guérir les os cassés presque
instantanément.
Martina : ` nous avons pensé, s'ils peuvent le
faire, nous le pouvons aussi. Nous nous sommes
accordés au " champ aborigène" et avons envoyé
cette énergie à la main cassée. Quelques jours
plus tard mon ami jouait de nouveau au
volleyball. Les rayons X n'ont montré aucune
trace de fracture.
 Dans son célèbre livre 'Penser et Devenez
Riche'écrits en 1937, Napoleon Hill explique que
la plupart de ceux qui deviennent très riche ont
principalement réussi parce que, à un niveau très
profond, ils étaient convaincu qu'ils le
pouvaient. Hill conclue,  les personnes qui ont du
succès croient solennellement en leur but et
savent simplement qu'elles le
réaliseront. Puisqu'elles concentrent toute leur
attention sur le but, il le matérialise - juste
comme dans les expériences de physique toutes les
particules qui ont reçu de l'attention deviennent
visible.



 La troisième leçon de vie du champ est celle
qu'en principe, tout est possible.



 Toute l'information est disponible dans le champ
du point zéro. Et c'est mon défi - et celui de
nous tous - de tirer le meilleur d'elle. Comme
Michel Ange l'à dit au sujet de la sculpture : `
l'image est déjà dans le marbre, tout ce que j'ai
à faire et de couper tout ce qui n'est pas
l'image.' J'éprouve parfois la même chose quand
j'écris une histoire et que je vois les mots  que
je suis à peine conscient de penser apparaitre
sur l'écran. Juste comme ça, j'obtiens du champ,
des phrases que je ne connaissait ni penser
consciemment. Cela s'appelle l'inspiration. Mais
en fait l'inspiration  'n'est plus une
circonstance inexplicable ', mais un phénomène
physique démontrable.
 Pendant sa visite à la chapelle Sixtine à Rome,
Mozart a entendu le célèbre Allégis Miserere
. Ce morceau de musique est seulement entendu une
fois par an, pendant la semaine sainte, après
quoi il disparaît derrière la clef et la serrure
pendant toute une année. Après une seule audition
, Mozart pouvait l'enregistrer dans son esprit et
était capable de casser le charme du secret
autour de ce travail. Commentaires d'Ervin Laszlo :
Mozart et d'autres compositeurs de son
calibre n'étaient pas seuls. Ils ont eu accès au
champ et étaient ainsi en contact avec des chefs
d'œuvre.'
 Les artistes sont des interprètes et des
traducteurs plutôt que des créateurs. Leur talent
n'est pas un miracle, mais quelque chose qu'en
principe chacun peut apprendre. C'est une
question d'accordage au champ.



 Sur une île grecque, Shireen Strooker se repose
avec son mari Bram Vermeulen à la terrasse d'un
café au soleil. Au milieu de la table une
serviette bloque la vue. Bram regarde un morceau
de papier devant lui et compte lentement : ` un,
deux, trois, quatre…  à chaque numéro Shireen
note un plus ou un moins sur sa feuille. Elle
essaye d'ignorer les regards étonnés des
spectateurs ainsi elle peut entièrement se
concentrer sur ce que Bram lui envoie: un plus ou
un moins. Quand la feuille est pleine, ils
comparent. Ils essayent tous deux d'obtenir un
plus ou un moins après le même nombre.
 Ce jour là ils jouent le jeu 11 fois. Selon les
lois de la probabilité, Bram et Shireen devraient
avoir les mêmes plus et moins 50% du temps. Mais
ce jour là leurs score est de 70%. Ils savent que
ce n'est pas la coïncidence. Ils ont eu des
résultats semblables avant. Bram et Shireen
savent que vous pouvez vous atteindre si vous
vous accordez correctement.
 Mais  souvent aller au dedans dépend de la
manière de nous accorder à ' l`intérieur.
Shireen : ` il y a une différence claire
entre se concentrer et s'accorder au dedans`. Si
je me concentre, j'essaye avec toute ma force de
réaliser quelque chose avec mes
pensées. Habituellement tu réalises juste le
contraire. Ce que nous appelons "pensée", est
actuellement principalement, douter. Tu t'envoles
vers  toutes sortes d'émotions - "je ne peux pas
faire ceci, qu'est ce que je fais ici ? " - et vous
ne  réaliser pas votre but. S'accorder au dedans
ne veut pas dire penser et prendre contacte avec
l'information qui est déjà là. Tu deviens un avec
l'information et résonnes avec elle.
 Shireen décrit un exercice qu'elle a fait avec
un homme de poids excessif. Ils se sont tenus
face-à-face, chacun a regardé fixement dans les
yeux de l'autre. Ensuite ils ont marché aux
extrémités opposées de la pièce et Shireen a dû
retrouver la nourriture favorite de l'homme. Sa
première image était une barre de chocolat. Mais
vu la taille de l'homme - elle a commencé à
douter. Elle a pensé que ce doit être un
hamburger, '. Elle a dessiné un hamburger et a
marché de nouveau vers l'homme. Mauvaise réponse,
c'était une barre de chocolat. Shireen : c'est ce
que je veux dire par penser.
 Les enfants sont naturellement accorder au
dedans. Il est étonnant comme les petits enfants
réussissent au jeu du dessin de Shireen par
lequel cette histoire a commencé. Je me rappelle
également jouer à cache-cache avec ma petite
sœur. Elle a compté jusqu' à 10 à l'extérieur du
living , elle est revenue dedans et a marché
directement vers la où je me cachais, ignorant le
rideau ou la chaise près des quelles j'étais blottie.
 Les animaux ne sont pas entravés par les
pensées. Le biochimiste britannique Rupert
Sheldrake (voir la page XX) décrit de nombreux
phénomènes extraordinaires. Un chat qui` répond
au téléphone ', mais seulement quand son maitre
appel. Tous autres appels sont ignorés. Ou des
chevaux qui refusent de prendre un chemin qui
sera sous peu ensevelie sous une avalanche. Des
chiens qui essayent- en vain - d'obliger leurs
propriétaires à partir de la maison avant qu'ils
soient victime d'un accident sérieux. Il y a
également des histoires sur des animaux qui
parviennent à partir de la ville avant qu'un
tremblement de terre frappe.



 Apprendre à s'accorder au champ du point zéro
nous permet de créer consciemment.



 Quand je dois me rendre quelque part, je crée
une image de l'endroit. J'ai visualisé une maison
près de l'océan à l'orée du bois, en hauteur,
lumineuse et accessible. Pendant quelques
semaines j'ai prêté un moment d'attention à cette
visualisation chaque jour, ce qui a ancré l'image
énergétique dans le champ du point zéro. C'était
simplement une question de temps avant qu'il se
matérialise. Cela s'est produit environ deux mois
plus tard. Maintenant je vis dans la maison que
j'ai visualisée dans le passé. En utilisant ma
visualisation je me suis accordée au champ du
point zéro. En prêtant mon attention à une image,
cette image - ma maison - a pu devenir réalité,
exactement comme les petites particules des
physiciens se manifestent quand on les observent.
 Les rêveurs avaient l'habitude d'être
ridiculiser par des personnes qui se considérées
comme sensibles, qui avait les pieds fermement
plantés sur terre. Maintenant ces rêveurs ont la
science de leur côté. Les rêves sont là où la
réalité commence. On crée le futur en le voyant,
en s'accordant avec lui. En principe, tout est
possible.
 La Science présente une réalité que mon esprit
rationnel peut à peine comprendre. Comment une
personne peut influencer une machine ? Comment le
temps peut ne pas exister ? Comment je peux
rendre quelque chose d'intangible, réel ? Mais je
vis dans ma maison et Shireen a trouvé son
dessin. Mes doutes doivent faire avec le saut
quantique que mon esprit raisonnable doit
maintenant effectuer. Il y a une bonne raison
pour laquelle le physicien Niels Bohr a dit que
celui qui n'est pas choqué par la théorie
quantique ne l'a pas comprise.'



 Un après midi Shireen arrive à la maison pour
trouver une enveloppe  jaunie de sa mère
contenant des copies de l'évangile de St. Thomas
découvert en 1947. Dans cet évangile Jésus dit à
Thomas : `je ne suis pas ton maître, mais tu as
bu. Tu t'es intoxiqué du bouillonnant printemps,
que j'ai mesuré dehors.' Pour Shireen il est
clair que Jésus ait bien parlé de la même chose -
le même champ - qu'elle apprend maintenant à 'boire'.
 Les personnes instruites éclairées comme Jésus
voient à travers l'histoire de la création. Elles
n'ont pas eu besoin de la science pour leur
connaissance 'du champ du point zéro'. Des
milliers d'années plus tard la science et la
spiritualité sont sur le point de converger. Les
conséquences et les possibilités sont
immenses. Le miracle de Jésus et d'autres
penseurs éclairés était leur capacité de voir et
d'aider à former un meilleur monde. Ils ont
compris : si je veux un autre monde, je dois
apprendre à penser différemment. Ou, comme Gandhi
l'a démontré : `soit le changement que tu
souhaites voir dans le monde’.
 Tout ce qui pense que seulement le Mahatma ou le
sauveur peut faire cela, ont  maintenant la
preuve scientifique du contraire. Chacun de nous
est capable. Chacun de nous est un
créateur. Chacun de nous peut changer le
monde. Et ce ne doit pas être un processus sans
fin et difficile - penser juste à la capacité des
Aborigènes de guérir les os cassés. Elle peut se
produire aujourd'hui. Elle peut se produire
maintenant. Après tout, qu'est que le temps ?
« Modifié: 12 Juin 2010 à 22:59:43 par lilou »
IP archivée