Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne  (Lu 5456 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574

Lynne McTaggart est une jouranliste anglaise, porte-parole internationalement reconnue dans le domaine de la science de la spiritualité. Elle est l'auteure de cinq livres, dont Le Champ, qui a été publié en quatorze langues et qui a inspiré le film "What the Bleep Do We Know"?( Que sait-on vraiment de la réalité ?) Elle est également codirectrice de Conatus, un organisme très respecté,  qui publie certains des bulletins d'information sur la santé et la spiritualité. Elle vit à Londres.

Elle s'est exprimée sur Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne en démontrant que cette science n'est pas une science abstraite pour quelques érudits scientifiques mais qu'elle trouve son application dans notre vie quotidienne. Elle se base spécialement sur le principe de la "non séparabilité quantique" principe qui, entre autres,à travers la fameuse expérience d'Alain Aspect, explique que deux particules intrinsèquement liées au départ puis éloignées, sur une très grande distance, l'une de l'autre, continuent à réagir de façon identique et instantanée. Puisque l'information ne peut voyager à une vitesse supérieure à la lumière, on en déduit que la séparation observée est illusoire. Cette non séparabilité explorée au niveau subatomique peut être extrapolée au niveau macroscopique. Nous en déduisons alors que la séparation que nous croyons expérimenter chaque jour est une illusion. Si nous avions beaucoup plus conscience qu'en dépit des apparences nous formons un tout, notre comportement quotidien serait différent.

Je cite :

Citer
"Question : En quoi la physique quantique pourrait-elle  bien nous concerner ?:

La physique quantique nous apprend que nous sommes tous connectés. La première chose à savoir est que nous sommes tous liés. Nous baignons tous dans une vaste mer de lumière qui forme le point zéro du champ. Nous devons absolument nous séparer de l'idée selon laquelle nous sommes séparés du reste du monde. Ce sentiment de séparation est l'un des plus gros problèmes auquel nous sommes confrontés aujourd'hui. C'est la cause de toutes les guerres dans le monde. Les idées telles que : « Moi, j'ai plus que vous » ou « Je dois avoir plus car je n'ai pas assez » ou « Je dois absolument m'emparer de ceci ou de cela » ou autres idées de ce genre trouvent leur origine dans ce sentiment de séparation. Nous devons donc repenser notre vie et prendre conscience du fait que nous faisons partie d'un ensemble plus vaste. Nous devons aussi comprendre que notre pensée influence notre monde et que nos pensés sur le monde influencent les événements de notre vie. Il faut donc que nous pensions sagement."

L'interview complète est disponible
Lynn Mc Taggart- Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne
vidéo invalide
« Modifié: 13 janvier 2019 à 23:13:34 par Modération »
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18529

Une interview de Linne McTaggart

"Nous sommes faits pour nous unir"

dans le numéro 2 de la revue happinnez (pages 23/26)

IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14970

Puisque l'information ne peut voyager à une vitesse supérieure à la lumière..

Bof, c'est juste une affirmation péremptoire qui caractérise l'état actuel de notre ignorance..
L'information n'est pas de la matière.
On ne devrait pas commencer une phrase pareille avec un "Puisque" pour tenter d'en déduire une "évidence".

C'est bien le problème de l'intrication quantique que personne ne parvient encore à expliquer,
sauf en remplaçant des mots par d'autres.

Comme ici, ou les apprentis encyplopédistes calent en une seule ligne, à la rubrique 'Définition' :
"Il est plus aisé de définir ce qu'est un état non intriqué, ou séparable, que de définir directement ce qu'est un état intriqué." - Source
« Modifié: 10 mars 2014 à 20:15:45 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574

Merci pour l'info concernant la revue Happinez. Un seul regret l'interview de Lynne McTaggart n'est pas dispo dans la sélection de pages.
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14970

Revenons à l'intrication quantique que personne ne parvient encore à expliquer...

les apprentis encyplopédistes calent en une seule ligne, à la rubrique 'Définition' :
"Il est plus aisé de définir ce qu'est un état non intriqué, ou séparable, que de définir directement ce qu'est un état intriqué." - Source
On constate que les 'faiseurs' de l'encyclopédie prépondérante du web se sont entendus pour dévaluer par avance la Médecine quantique. C'est pourtant un sujet sérieux..

Comment peuvent-ils se permettre d'affirmer : "La médecine quantique ne résiste pas à l'analyse scientifique", alors que le concept d'intrication, dans la même encyclopédie, n'a toujours pas de définition...?

Mais ce n'est pas à cause de trois frileux bornés que la France s'enrhume. Même s'ils parviennent d'autorité à verrouiller la réflexion sur le sujet - au plus bas niveau de leur propre ignorance. Etant anonymes, ils disparaitront sans dommage perso dès la prochaine avancée scientifique dans ce domaine. Un nouveau rédacteur prendra la place, ni vu ni connu chez Wikipedia.

Question : Le phénomène mystérieux mais cependant acquis de l'intrication quantique permettrait-il d'extraire et isoler des cellules cancéreuses, par exemple, puis de traiter leurs Particules - modifier leur information de capacité énergétique - de telle sorte que les cellules restées en place dans les tissus humains soient aussitôt reprogrammées pour dépérir et donc les amener à se saborder ?
« Modifié: 10 mars 2014 à 21:14:17 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574

Oui, effectivement, le phénomène d'intrication quantique est bien difficile à comprendre que ce soit au niveau subatomique ou, encore plus, au niveau macroscopique. En fait les scientifiques, comme la plupart des êtres humains, ne peuvent vraiment comprendre ce phénomène car ce dernier défie la compréhension "matérialiste" de la matière. Au delà de l'intrication quantique c'est l'ensemble de la mécanique quantique qui pose problème puisqu'elle postule, qu'au niveau sub atomique, la réalité n'est qu'apparente. La réalité est liée à la présence d'un observateur. Extrapolée au niveau macroscopique, nous pouvons dire que la réalité telle que nous la connaissons et l'expérimentons chaque jour est "illusoire". La vraie réalité est invisible aux yeux de la plupart des communs des mortels. La "vraie réalité" se situe au niveau de la pensée.

C'est en ce sens que la conférence donnée par Rupert Sheldrake à Londres, le 13 Janvier 2013, et présentée brièvement ici est essentielle. Il est évident que les propos présentés dans cette conférence ne peuvent que heurter les sensibilités de 90 ou 95 % des scientifiques parce qu'ils vont vont à l'encontre de tout ce qui est couramment admis. Pour un scientifique "classique", la nature ne peut être que mécanique de même que, pour un médecin, le corps humain ne peut être qu'une machine dont on remplace les organes devenus usagés. Nous n'avons pas été éduqués à accepter l'idée que l'esprit ou la pensée pouvaient jouer un rôle essentiel dans nos vies. Mais petit à petit l'oiseau fait son nid.

ll suffit de prendre le temps de parcourir le rayon magazines scientifiques de votre marchand de journaux habituel pour vous rendre compte que de plus en plus de magazines consacrent une part importante de leurs articles au rôle du subconscient dans la vie quotidienne. Prochainement, lorsque j'aurai un peu plus de temps, j'essaierai de répertorier les magazines "grands publics" qui sont consacrés à la découverte du nouveau visage de la science. Il est parfaitement clair que les pensées jouent un rôle capital dans nos vies. Si nous pouvions penser plus "positivement" il est certain que notre environnement s'en trouverait largement modifié. Il est clair qu'en médecine l'auto suggestion joue un grand rôle dans la guérison. Si nous avions plus largement confiance dans ce pouvoir, nos séjours dans les hôpitaux seraient certainement plus courts et notre consommation de médicaments allopathiques largement réduite. Mais le discours ambiant est tellement opposé à la médecine naturelle que la seule idée de nous en remettre à cette médecine nous est insupportable.

La vraie révolution à faire est une révolution au niveau de la pensée. C'est à la fois simple et extrêmement ardu à accomplir.

Pour en revenir à Lynne Mc Taggart qui était le point de départ de ce sujet, il n'est pas essentiel qu'elle soit en possession d'un Master en physique quantique pour être une interlocutrice respectable et respectée dans le milieu scientifique. Elle n'a pas la prétention de se mesurer avec les chercheurs de renom en ce domaine. Elle a pris le temps de se former par ses propres lectures et par les diverses rencontres qu'elle a faites avec divers scientifiques de renom. Elle prend le temps d'écouter puis de traduire avec ses propres mots les enseignements reçus. Elle ne cherche pas à convaincre mais seulement à partager une expérience. A chacun ensuite d'en tirer les conclusions personnelles.
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14970

Merci Kris de cette contribution. Les verrous vont sauter, peu à peu,
à mesure que les collabos des labos commerciaux vont laisser la place.

On parle de "Divulgation" pour le phénomène Ovni... D'un changement de paradigme..
La reconnaissance de la Conscience comme source universelle est du même ordre
quand les vieilles barbes auront suivi George Charpak vers la porte de sortie.

Ce monde marche sur la tête, il est plus que temps d'aborder le problème à l'endroit.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7689

Il est clair qu'en médecine l'auto suggestion joue un grand rôle dans la guérison.

Ce n'est pas ce que disent les études récentes sur le sujet:
http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201111/18/01-4469158-cancer-la-tyrannie-de-la-pensee-positive.php
http://www.notretemps.com/sante/cancer-medecins-denoncent-tyrannie-pensee-positive,i4820
Il semble même que dans certains cas, ce soit même contre-productif.

« Modifié: 13 mars 2014 à 21:52:34 par Nemo492 »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14970

"Des études récentes sur le sujet ?"

Sorry DT : Rien de tel dans le premier article cité : les plus bornés de l'officialité continuent à défendre leur pré carré.
dans le 1er lien proposé, une journaliste constate simplement : "Le hic, c'est que rien de tout cela n'est prouvé."
Il ne s'agit pas d'une étude scientifique, mais d'une campagne contre un auteur de bouquin.

"Pour étayer sa position, le Dr Boukaram présente une liste impressionnante de données scientifiques, dont les références sont disponibles uniquement sur la page web de l'éditeur. Le problème? «Il a sélectionné uniquement les études qui montrent un lien entre les facteurs psychologiques et le cancer. Or, on sait que la majorité des études ont échoué à démontrer un tel lien. Pourquoi n'en fait-il jamais mention? Il n'y a aucun consensus scientifique. C'est de la malhonnêteté intellectuelle incroyable», affirme Josée Savard."

Je cite : "la majorité des études ont échoué à démontrer un tel lien". Mais aucune n'est citée !  C'est un abus d'autorité de la rédactrice, en croyant qu'il suffit de faire allusion pour n'avoir pas à démontrer. Il aura suffit à quelques employés serviles des labos pharmaceutiques tout puissants (qui financent la presse par de copieux budgets de publicité), de produire quelques bémols par de prétendues études commanditées pour continuer d'empêcher un changement de paradigme - et qu'une journaliste en fauteuil bâcle son article sans chercher plus loin.

Pourtant, dans cet extrait de l'article, elle reconnait l'impossibilité de conclure :

"Qu'en pensent les oncologues? «Des preuves indéniables, il n'y en a vraiment pas. Tout ce qu'on a, ce sont des études épidémiologiques contradictoires. Il y a une indication indirecte, mais on n'en sait pas plus», affirme le Dr Khalil Sultanem, président de l'Association des radio-oncologues du Québec. Les autres membres du conseil exécutif de l'AROQ sont du même avis, précise-t-il. «La pensée positive n'a pas sa place en oncologie», pense le Dr Pierre Audet-Lapointe, président de la Coalition Priorité Cancer au Québec."

Il n'est même pas certain que la journaliste Sophie Allard ait apprécié le titre accrocheur que l'éditeur aura choisi de mettre en avant, le 18 novembre 2011, pour tenter de produire un choc : "Cancer: la tyrannie de la pensée positive"

Pas très sérieux pour lapresse.ca, l'équivalent du Parisien de ce côté.
Le second lien proposé ne fait que résumer les avis énoncés dans le premier. Il n'abonde pas, il recopie.
« Modifié: 13 mars 2014 à 22:38:02 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14970

Une phrase de Gandhi citée par l'auteur Antoine Senanque
sur le plateau de La Grande Librairie (France 5) ce jeudi 13 mars 2014 :

"On ouvre la porte à la maladie"

On peut lire aussi Mère Teresa :
"Il y a des maladies qui ne se guérissent pas avec de l'argent, mais avec de l'amour."

Etc.. Une source : http://www.seressourcer.net/citations.htm
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574
Re : Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne
« Réponse #10 le: 15 mars 2014 à 20:49:07 »

Pour continuer et prolonger le thème de l'influence de la pensée dans nos vies je voudrais vous inviter  découvrir une émission d'Arte, diffusée lundi dernier 10 Mars dernier à 09h50. Malheureusement cette émission ne sera bientôt plus disponible. Cette émission est relative à un livre écrit par le Dr Norman Doidge dont le titre est "Les étonnants pouvoirs du cerveau". Le Dr Norman Doidge est un psychiatre d'origine Canadienne professeur à la Columbia University. Ce documentaire consacré à la neuroplasticité qui étudie la capacité du cerveau de créer, défaire ou réorganiser les réseaux de neurones et les connexions de ces neurones.

Ce documentaire accorde une large part aux travaux du "neuroscientifique" (spécialiste des neurosciences) Michael Merzenich, professeur émérite à l'université de Californie.

Citer
Ce spécialiste du système nerveux et de la cognition affirme notamment que les exercices cérébraux peuvent être aussi utiles que les médicaments pour traiter de graves névroses comme la schizophrénie; que la plasticité existe depuis le berceau jusqu'à la tombe; et qu'une amélioration radicale des fonctions cognitives, c'est-à-dire de la perception, de l'apprentissage, de la réflexion et de la mémoire, est tout à fait possible, y compris chez les personnes âgées. [...] Merzenich estime que le fait de négliger la gymnastique intellectuelle en vieillissant entraîne le dépérissement du système qui contrôle et régit la plasticité cérébrale. [...] La position de Merzenich par rapport à ce problème de la sénescence cérébrale contraste avec les tendances actuelles de la neurologie. Des dizaines de milliers d'articles ont décrit en détail les divers processus qui conduisent à la mort des neurones. Il existe d'innombrables médicaments sur le marché, et bien davantage dans les cartons, conçus pour enrayer ces processus et relever le taux d'élaboration des substances chimiques dans le cerveau. Cependant, Merzenich soutient que ces médicaments, dont le poids économique se chiffre en milliards de dollars, n'apportent qu'une amélioration peu durable, de l'ordre de quatre à six semaines.

Source : http://www.clesdevie.com/article-23457047.html

En fait l'essentiel du documentaire veut nous faire comprendre et réaliser que la cerveau n'est pas une machine qui ne se développe plus au-delà de l'âge de 18 ans comme les médecins l'ont, jusqu'à une période récente, cru. Le cerveau est capable de compenser des déficiences, des lésions, de se réparer, mais aussi de se développer et de s'améliorer. Les témoignages, dans ce documentaire, sont nombreux pour nous montrer à l'aide de cas réels cette extraordinaire capacité de notre cerveau à re-générer des neurones. Il est connu que la maladie d'Alzheimer est la traduction d'une dégénération cérébrale. Pour la prévenir, différents programmes ont été mis en place dans des établissements de retraite pour favoriser l'activité cérébrale des personnes âgées.

Pour conclure, je citerai un court extrait de l'émission qui illustre parfaitement le pouvoir de la pensée :

Citer
"Des expériences ont montré que l'on peut modifier et restructurer son cerveau juste en utilisant son imagination. J'ai commencé à m'intéresser à la façon dont les aires cérébrales changent quand on ne fait rien d'autre que penser. Nous avons pris des sujets normaux et nous les avons assis devant un piano et nous leur avons demandé de répéter un mouvement à 5 doigts, du pouce à l'auriculaire puis de l'auriculaire au pouce et ainsi de suite à une vitesse donnée. On a constaté que, pendant les 5 jours d'entrainement, l'aire cérébrale qui contrôle la flexion des doigts devenait de plus en plus grande. Il y avait un autre groupe de sujets, également assis devant un piano, mais qui imaginaient simplement ce mouvement des doigts : ils répétaient mentalement le geste. On alors constaté que le cerveau de ce second groupe de personnes changeait de la même manière que celui des personnes du premier groupe qui faisaient réellement le geste. L'idée est donc que le simple fait de penser modifie le cerveau. Nous pouvons donc conclure de cela qu'il faut faire extrêmement attention à ce que l'on pense. Cette expérience complète les travaux du psychiatre Eric Campbell, lauréat du prix Nobel, qui a montré que le simple fait de penser stimule des gênes à l'intérieur des neurones pour former des nouvelles connexions entre les cellules cérébrales. De plus le scanner a montré que les thérapies psychanalytiques, cognitives et autres psychothérapies modifient aussi la structure du cerveau au moyen de la seule pensée. On est en train de s'apercevoir que le cerveau ne cesse de changer à chaque pensée, à chaque sensation, que la plasticité et une propriété intrinsèque du cerveau. On ne peut pas l'allumer et l'éteindre. La difficulté est d'apprendre suffisamment sur la plasticité du cerveau pour pouvoir orienter ces changements."

Le livre : http://pdf4fr.com/les-etonnants-pouvoirs-de-transformation-du-cerveau-guerir-grace-a-la-neuroplasticite/

Lien Daily Motion, en 7 parties, vers la vidéo de l'émission :

« Modifié: 16 mars 2014 à 10:28:02 par Kris »
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

Sergio

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 293
Re : Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne
« Réponse #11 le: 16 mars 2014 à 02:29:35 »

Très intéressant pour ne pas dire passionnant ! Merci.
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18529
Re : Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne
« Réponse #12 le: 09 janvier 2019 à 23:24:45 »

Il paraît que tous les chemins mènent à Rome. Le fil sur les gilets jaunes m'a amené à me poser la question de l'intrication quantique dans nos pensées.

Physique quantique et Conscience

Nécessité d'explorer les niveaux subtils de la matière physique et mentale.

L'être humain doit continuer à étudier le visible et l'invisible, il doit se poser des questionnements métaphysiques car il ne peut exclure que l'humanité puisse être partie prenante d'une évolution plus globale, tout comme il se trouve lui-même partie prenante d'un vaste champ de conscience englobant sa propre conscience individuelle.

L'être humain doit faire une démarche d'introspection psychologique et ontologique pour se connaitre lui-même, connaitre et reconnaitre l'organisation quantique de la matière physique et de la matière mentale afin d'y trouver sa conscience comme l'a si bien dit le Dr Xavier Emmanuelli (co-créateur de Médecins sans frontières): AU FOND DE LA MATIERE, IL Y A L'ENERGIE, AU FOND DE L'ENERGIE IL Y A DE L'INFORMATION ORGANISEE, AU FOND DE L'INFORMATION IL Y A LA CONSCIENCE.

Application Pratique immédiate : Choisir l'amour plutôt que la haine

Quotidiennement dans chaque acte de notre vie nous nous servons de la physique quantique : lors de nos colères, de nos peurs nous appliquons les lois de la physique quantique, nous allons chercher de l'information dans le champ de matière psychique et nous nous l'approprions... le Verbe se fait Chair : nos pensées crèent notre monde mental INSTANTANEMENT et notre monde mental crée par nos paroles et nos actions notre réalité immédiate ! Quand vous vivez une situation difficile, tendue, conflictuelle, vous avez naturellement des émotions et des pensées de haine et de colère, qui engendrent chez les autres de la haine et de la colère...

Pourquoi vous n'auriez pas une pensée d'amour et une émotion d'amour à la place ? Comprendre et utiliser cette formule magique qui utilise le champ quantique informationnel : une pensée d'amour et une émotion d'amour envers vous-même et envers ceux avec qui nous sommes en opposition, ça marche pour nous calmer et nous adoucir, ça marche pour nous éviter de tomber dans un enfer personnel.

Peu importe que nos opposants soient au courant de notre démarche d'amour, il n'est pas question d'aller les embrasser, il faut simplement leur envoyer une pensée d'amour : ça coupe instantanément toute les basses vibrations et les négativités car, au niveau quantique, les réseaux de fractales leur distribuent instantanément cette information d'énergie d'amour. A utiliser sans modération à la place de vos pensées négatives, au moins une fois par jour.

Je vous incite à lire attentivement mon article intitulé "La révolution du paradigme quantique" pour avoir un aperçu de ce que cela engendre dans votre vie quotidienne.


début et source
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1654
Re : Les implications de la physique quantique pour notre vie quotidienne
« Réponse #13 le: 12 janvier 2019 à 17:13:28 »

Quelqu'un était intervenu une fois sur une antenne à propos du cosmos pour expliquer que d'après lui le réseau fractal était le lien manquant entre physique quantique et relativité générale. Ce n'est pas la première fois que j'en entends parler. Certains chercheurs en parlent aussi.

C'est quelque chose qui vient naturellement à l'esprit.

Cela pourrait expliquer que les grands amas galactiques (galaxies qui tournent autour d'une super galaxie géante) ne sont plus soumis à la gravité mais s'organisent en réticule un peu comme les volutes de la fumée de cigarette dans l'air.

Comme d'autres personnes je ne peux m'empêcher de penser aux concepts et aux icônes de l'Hindouisme ...

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18529

Quelqu'un était intervenu une fois sur une antenne à propos du cosmos pour expliquer que d'après lui le réseau fractal était le lien manquant entre physique quantique et relativité générale. Ce n'est pas la première fois que j'en entends parler. Certains chercheurs en parlent aussi.

Il s'agit peut-être d'Emmanuel Ransford dont l'émission avec Thierry a été rediffusée récemment :
8 leçons essentielles sur la science quantique

IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire