Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Michael Crichton est mort  (Lu 1566 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14944
Michael Crichton est mort
« le: 05 novembre 2008 à 23:30:42 »

Il meurt le 4 novembre 2008 d'un cancer.



26 romans :
    * Odds On, 1966
    * Scratch One, 1967
    * Easy Go, 1968
    * A Case of Need, 1968 (Extrême Urgence)
    * Venom Business, 1969
    * Zero Cool, 1969
    * The Andromeda Strain, 1969 (La Variété Andromède)
    * Grave Descend, 1970
    * Drug of Choice, 1970
    * Dealing, 1970
    * Binary, 1972
    * The Terminal Man, 1972 (L'Homme terminal)
    * The Great Train Robbery, 1975 (Un train d'or pour la Crimée)
    * Eaters of the Dead, 1976 (Le Royaume de Rothgar)
      aussi traduit sous les titres Les mangeurs de morts et Le 13e guerrier
    * Congo, 1980
    * Sphere, 1987 (Sphère)
    * Jurassic Park, 1990 (Le parc jurassique)
    * Rising Sun, 1992 (Soleil levant)
    * Disclosure, 1993 (Harcèlement)
    * The Lost World, 1995 (Le Monde perdu)
    * Airframe, 1996 (Turbulences)
    * Timeline, 1999 (Prisonniers du temps)
    * Prey, 2002 (La Proie)
    * State of Fear, 2005 (État d'urgence)
    * Next, 2006
    * Final Day of Happiness, 2008

"Parmi ses romans, on peut citer : La Proie (2002), où des nanorobots, robots microscopiques destinés à la recherche militaire, échappent au contrôle de leurs créateurs ; Congo, un roman à propos de la recherche sur des diamants industriels spéciaux et une nouvelle race de gorilles ; Prisonniers du temps, traitant du voyage dans le temps et décrivant le XIVe siècle. Mais il est aussi connu comme l'auteur de Jurassic Park et le producteur de la série télévisée à succès Urgences."

 Réalisateur
    * 1972 Pursuit - téléfilm jamais diffusé en France
    * 1973 Mondwest aka Westworld
    * 1978 Morts suspectes
    * 1979 La Grande Attaque du train d'or (The First great train robbery)
    * 1981 Looker
    * 1984 Runaway - L'évadé du futur
    * 1989 Preuve à l'appui

Scénariste
    * 1973 Extreme Close Up
    * 1996 Twister - co-écrit avec son épouse Anne-Marie Martin

Films basés sur ses œuvres
    * 1971 Le Mystère Andromède
    * 1972 Dealing: Or the Berkeley-to-Boston Forty-Brick Lost-Bag Blues - jamais diffusé en France
    * 1972 Opération clandestine (A Case of Need)
    * 1972 The Terminal Man
    * 1979 La Grande Attaque du train d'or d'après The Great Train Robbery
    * 1993 Soleil levant
    * 1993 Jurassic Park
    * 1994 Harcèlement (Disclosure)
    * 1995 Congo
    * 1997 Le Monde perdu : Jurassic Park
    * 1998 Sphère
    * 1999 Le 13e Guerrier d’après Eaters of the dead
    * 2001 Jurassic Park III
    * 2003 Prisonniers du temps

Série télévisée
    * 1994 Urgences

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Crichton

Son site web : http://www.crichton-official.com/
« Modifié: 05 novembre 2008 à 23:34:13 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14944
Re : Michael Crichton est mort
« Réponse #1 le: 08 novembre 2008 à 04:31:30 »

http://www.liberation.fr/livres/0101183493-michael-crichton-soleil-couchant

Michael Crichton, soleil couchant

Le type était étonnant : cinq mariages, huit romans à succès sous le pseudo de John Lange, deux douzaines de romans best-sellers sous son propre nom, cinq films comme metteur en scène, des scénarios décisifs pour Coma (1978), Rising Sun (Soleil Levant, 1993), Michael Crichton n’avait pas besoin de Jurassic Park, ni que des paléontologues donnent son nom à un dinosaure, pour imprimer sa marque dans la culture pop de ce dernier demi-siècle. Crichton est mort mardi d’un cancer, à Santa Monica. Il avait 66 ans. Incroyablement versatile, on lui doit aussi l’impérissable feuilleton Urgences.

Il devait peut-être son adaptabilité et sa productivité au milieu dans lequel il a grandi : celui de la publicité, à Chicago et New York. Son père éditait la plus grande revue professionnelle du métier, Advertising Age. Etudiant en littérature à Harvard, il changea de matière quand un professeur critiqua son style.

Spielberg. Diplômé en anthropologie, Michael Crichton fit ensuite sa médecine, toujours à Harvard. Ces deux matières devaient bien le servir plus tard pour ses livres. Il s’était mis à écrire sous pseudo - les thrillers de John Lange, mais aussi sous le nom de Jeffery Hudson - pour financer des études prolongées : A Case of Need, sur l’avortement, qui lui valut un Edgar en 1966. Mais c’est The Andromeda Strain qui l’a lancé, en 1969, lorsqu’il résidait en Californie, faisant un doctorat au Salk Institute de biologie. Robert Wise fera de ce roman sur un virus venu d’ailleurs un succès à l’écran en 1971. D’autres suivirent, comme The Terminal Man en 1972, dans lequel Crichton glosait déjà sur les ordinateurs. La même année, il avait adapté un de ses romans, signé John Lange, Pursuit, et c’est sur un plateau de Universal qu’un certain Steven Spielberg fit sa connaissance. Ils devaient faire Jurassic Park ensemble vingt ans plus tard.

Mais l’écrivain avait aussi chopé le virus : il dirigera plusieurs films, dont l’excellent Coma (1978), avec Geneviève Bujold, un film terrifiant situé dans un hôpital ; le bizarre Westworld (1973), avec Yul Brynner, et un film sur la chirurgie esthétique chez les mannequins, Looker (1981). A deux ans d’intervalle, Crichton pouvait passer de The Great Train Robbery (1979) - avec Sean Connery - à une biographie du peintre Jasper Johns.

Parano. Mais il finit par lasser ses lecteurs, qui rechignaient tantôt sur son style (encore !), tantôt sur ses opinions controversées à propos du réchauffement planétaire. Il a néanmoins trouvé son second souffle, et un succès fantastique, avec son histoire de dinosaures recréés par le génie génétique dans un parc thématique en folie, Jurassic Park. Version relookée techno de la pépite de Conan Doyle le Monde perdu, sa «séquelle» portera justement ce titre.

Comme le lapin mécanique des publicités des piles Duracell, Crichton «kept coming, and coming, and coming» : Rising Sun (1992) était un réjouissant film parano et revanchard sur le danger économique nippon. En 1994, l’ancien carabin retournait à ses amours, créant le pilote de ER (Urgences), la série qui lança George Clooney et qui devint l’une des plus populaires de la fin du siècle dernier.

Comme ses savants fous, Crichton semblait indestructible et trempé dans l’eau de jouvence. Pour faire bonne mesure, il s’était arrangé pour que Jeff Goldblum joue son rôle de paléontologue dans Jurassic Park, l’acteur ayant sensiblement la même taille - un alarmant mètre quatre-vingt-quinze. Il n’avait peut-être pas de style, mais était en prise directe avec notre parano sur la médecine et la technologie, qui évidemment était presque entièrement justifiée. Et, plus rare encore, il racontait de bonnes histoires.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com