Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: 1 [2] 3 4 ... 7   En bas

Auteur Sujet: Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien  (Lu 14334 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Al198

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1385
Re : Re : Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #15 le: 20 Juin 2013 à 20:59:56 »

Et cela ne répond toujours pas à la question POURQUOI !  :-\

PARCE QUE !  ;D

Big Bang vaste question: univers à rebond, univers-information etc... Effectivement cette "impulsion" doit avoir eu une cause. Et si tout avait existé et existera tout le temps. Pas de création, pas de "fin" (univers qui se retracte puis rebondit et ainsi de suite). Et pas de mal de tête...

Et puis la réponse à la plus grande question de l'Univers on la connaît c'est 42. Débrouillez vous avec ça  :D.
IP archivée
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux" Benjamin Franklin

Donaldchris

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 51
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #16 le: 20 Juin 2013 à 21:38:15 »

Et cela né répond toujours pas à la question POURQUOI !

Bien d'accord avec toi Katchi, mais faut reconnaître que cette histoire de Big Bang fait moins mal à la tête que d'essayer d'imaginer RIEN!

Pas de Dieu, pas de vide tout noir puisque même le vide et le noir n'existeraient pas, personne pour constater RIEN ...etc...etc...Imagine la prise de tête s'il fallait disserter là dessus !
Maintenant, puisque la théorie officielle veut qu'à un moment tout a pété, reste à savoir qui ou quoi a allumé la mèche ?
IP archivée

justebienlibre

  • juste bien libre
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 513
  • merci
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #17 le: 20 Juin 2013 à 22:00:12 »

Et si tu n'existais pas pourquoi j'existerais ? Dans mon souvenir de cette réponse au pourquoi ? je répèterais ce que j'ai marqué plus haut ,quand tu es le tout sans émotion; tu recherches pourquoi tu en es arrivé là!
Et demain tu exploses, pour mieux revenir à ton état initial en espérant te souvenir du pourquoi tu as fait celà.
Pourquoi ton coeur bat?pourquoi ce rythme ces fréquences ces résonnances où raisonnances?
Mais cet inverse comme le trou noir qui absorbe tout ils existent bien aussi, mais jamais l'un sans l"autre car sans l'autre tu n'es rien ou comment nier ton existance.
nier rien?
IP archivée
la liberté s'arrête là où celle des autres commence

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4433
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #18 le: 20 Juin 2013 à 22:27:09 »

Voyons les choses autrement en prenant le concept à l'envers :

"Pourquoi y-a-t-il rien plutôt que quelque chose ?"

Qui serait là pour se poser la question ?

Réponse évidente, personne ! puisqu'il n'y aurait personne pour ce la poser,
cette question serait donc donc caduque dès le départ.

Cela marche exactement pareil dans l'autre sens, c'est à dire que l'on ne se pose pas la question
de savoir pourquoi il n'y a rien, puisque l'on constate qu'il y a quelque chose.

A partir de là, la conclusion apparait comme une évidence : le néant n'existe pas.

IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

justebienlibre

  • juste bien libre
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 513
  • merci
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #19 le: 20 Juin 2013 à 22:35:12 »

Oui paulo les deux sont imbriqués et vouloir les séparer en une seul réponse me paraît impossible .
IP archivée
la liberté s'arrête là où celle des autres commence

justebienlibre

  • juste bien libre
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 513
  • merci
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #20 le: 20 Juin 2013 à 22:38:26 »

mais pour moi le néant coexiste avec le quelque chose et le lien des deux est énergie et le questionnement est le fait de vivre cette énergie.
IP archivée
la liberté s'arrête là où celle des autres commence

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18335
Re : Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #21 le: 20 Juin 2013 à 22:53:47 »

Voyons les choses autrement en prenant le concept à l'envers :

"Pourquoi y-a-t-il rien plutôt que quelque chose ?"

Qui serait là pour se poser la question ?

Réponse évidente, personne ! puisqu'il n'y aurait personne pour ce la poser,
cette question serait donc donc caduque dès le départ.

Yesss ! mais qu'est-ce qu'on serait tranquille, personne on ne se serait jamais posé la question.

De mes trois réponses (#2) reste : passque, et pourquoi pas.

Paulo ayant éliminé la première, ma réponse du jour serait : il y a quelque chose pour qu'on se pose la question.
cela m'arrangerait bien car cela répondrait également celle que je me pose depuis que je suis capable de la formuler:
la justification de l'incarnation, ou plus simplement "Qu'est-ce que je fous ici".

La justification de l'incarnation serait LE QUESTIONNEMENT et le "pourquoi quelque chose" la question fondamentale.

Mais Paulo dit :
La véritable réponse à cette question réside dans le fait même que l'on ne se pose pas ce type de question,
alors...  ;D  ;)
« Modifié: 20 Juin 2013 à 23:04:38 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18335
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #22 le: 21 Juin 2013 à 10:23:55 »

Finalement, j'en resterai aux réponses passque et pourquoi pas.

Le questionnement est une réponse à la question "Pour qui" et non à la question Pourquoi.    ::)
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

torqué

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 718
  • en Avant, Calme et Droit
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #23 le: 21 Juin 2013 à 10:39:49 »

QUI a dit "la nature à horreur du vide" ? ce qui reviendrait à dire que le vide ou le rien ? n'existe pas.
IP archivée

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4433
Re : Re : Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #24 le: 21 Juin 2013 à 11:13:03 »

La justification de l'incarnation serait LE QUESTIONNEMENT et le "pourquoi quelque chose" la question fondamentale.

Mais Paulo dit :
La véritable réponse à cette question réside dans le fait même que l'on ne se pose pas ce type de question,
alors...  ;D  ;)

C'est exactement pareil en ce qui concerne la "réincarnation". Nous nous posons la question de savoir ce qu'on fout ici parce que nous avons du mal à comprendre que nous avons toujours été ici.

Si l'on comprend que nous avons toujours été ici la question disparait d'elle-même, et il n'y a même pas de réincarnation.

La plus part du temps lorsque l'on veut spirituellement avoir des réponses à certaines questions c'est juste pour dire que l'on a plus de connaissances que les autres. Inconsciemment on cherche à devenir quelqu'un d'autre et l'on est pas dans l'instant présent, or l'éternité de la vie est contenue dans l'instant présent, et pour comprendre l'instant présent il faut n'être rien d'autre que soi-même.



IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 291
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #25 le: 21 Juin 2013 à 12:47:07 »

Katchina a entièrement raison : Si l'on n'en arrive  pas à se demander " Qu'est-ce que je fous ici ?...", il est impossible d'en obtenir la réponse . Et pour en arriver à cette  question, il faut déjà avoir beaucoup ressenti, peut-être beaucoup bavé, et donc  souvent  expérimenté "un certain manque " , car  celui qui est comblé  jamais  ne  se  posera  une  telle  question .
Paulo semble avoir un  répétitif  à  priori sur l'intelligence, qu'il assimile à une accumulation de savoirs . Or  l'intelligence  ce  n'est pas  cela. L'intelligence  c'est la faculté  d'être parfaitement adéquat à toute situation donnée. Mais  encore faut-il qu'elle soit éclairée par la Conscience .
Et comment se manifeste la Conscience sur  notre  planète :
- dans le minéral ,  elle dort ,
- dans le végétal , elle rêve,
- dans l'animal, elle ressent,
mais dans l'homme,  elle PENSE !
Et c'est parce qu'elle pense  en l'homme, que celui-ci peut se demander :
" Mais qu'est-ce que je fous ici ? ... "
Une réponse  éviterait peut-être  toutes  les   discussions ... mais par contre  nous  empêcherait  de  nous  donner l'illusion d'être  intelligents ... c'est celle  du Christ :
" Tu ne me chercherais pas  si tu ne m'avais déjà trouvé . "

Bon 21 Juin  à RIM  et   à  tous  ceux,  encore ou non présents ,  qui  ont   fait d'elle  ce  qu'elle  est  aujourd'hui . Merci Didier pour  ta  ténacité  dont   tu   peux  être  fier .
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7642
Re : Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #26 le: 21 Juin 2013 à 12:50:04 »

On dérive un peu là, non ? ;D

QUI a dit "la nature à horreur du vide" ? ce qui reviendrait à dire que le vide ou le rien ? n'existe pas.

Du temps d'Aristote à qui on attribue cet aphorisme, la science, la physique, servait surtout à expliquer les "mystères" du quotidien; comme par exemple "pourquoi lorsque je prélève de l'eau dans mon puits, il se remplit ?... :o".
Mer.. alors... ! Les dieux ? La magie ? "Passe partout" qui me fait une blague ?...
Non, la réponse s'imposait pour Aristote et ses contemporains, à savoir: "la nature à horreur du vide (supposé, donc qu'elle le remplit)". Fastoche !
Cette explication comme bien d'autres, ont été prises pour des vérités jusqu'au moyen age (mais parfois on persisté jusqu'à notre époque, comme autant de légendes urbaines, pseudo-vérités), où certaines expériences (débuts des expérimentations et validations) ont démontré qu'elles ne pouvaient être systématiquement appliquées et donc considérées comme des vérités; il fallait donc expliquer le processus.
Depuis, la science oblige la précision, la démonstration et la reproductibilité; dès lors, il n'est plus question de répondre aux "mystères" par ce genre de phrases plutôt pratiques (ce que les religions font encore malgré tout).
Donc, la science nous apprend que le vide n'existe pas ...vraiment.
En réalité c'est plutôt un concept, une vue de l'esprit car, tout comme la matière est composée en majeure partie de vide(s) ou plutôt d'espaces, le vide, lui est composé de matière(s), d'électrons, de photons plus ou moins "dilués..", poussons la plaisanterie un peu plus loin  ;), voire même d'intrications quantiques....
Exemple; si l'on retirait tout les "vides..." qu'il y a autour de tous les atomes de la matière qui compose notre Terre, notre vieille mère n'aurait plus que la taille d'une boule d'environ 150 mètres, en gros...
Tout est donc question de densité dans un espace délimité et de notre condition macroscopique qui limite de facto notre perception de ce supposé vide; par contre, si nous étions dans une dimension microscopique voire atomique, tout serait différent et le vide nous semblerait bien plein de choses stupéfiantes...
J'espère avoir été assez clair... ;D ;)
« Modifié: 21 Juin 2013 à 13:00:10 par DecemberTen »
IP archivée

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 291
Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #27 le: 21 Juin 2013 à 14:09:06 »

Je ne vois  pas où il y a dérive .En revanche, DT , tu confirmes bien  le  point de  vue  de  la  science , à savoir, comme  m'a répondu  un  éminent  savant  à  qui  je  ne cessais  de demander  à  tout   ce  qu'il  m'expliquait : " Pourquoi ? " , qui  a  fini  par me dire : " Vous  me  bassinez,  sachez que   la  science , elle ,   ne  se  préoccupe   que  du " comment "!
On  peut ainsi passer  son  temps à   décrire  tous les "comment" du monde, sans  jamais  aborder  la cause  qui  seule  a  produit l'effet !
Et  naturellement , seule  l'intelligence  peut  s'interroger sur  le " Pourquoi " des  choses, avec, si elle  se  présente , une  réponse qui ne pourra  être  que  strictement  personnelle .
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18335
Re : Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #28 le: 21 Juin 2013 à 17:48:38 »

QUI a dit "la nature à horreur du vide" ? ce qui reviendrait à dire que le vide ou le rien ? n'existe pas.

Héhé ! quelque soit la manière dont on s'y prend,  on se cogne dans le mur. Comment la nature pourrait-elle avoir horreur de quelque chose qui n'existe pas. Si elle en a horreur c'est que cela existe et que, en ayant horreur, elle le comble.  ;D DT est très clair, le vide n'existe pas... vraiment...  ;D

Pour en revenir à la proposition de Paulo :

Citer
"Pourquoi y-a-t-il rien plutôt que quelque chose ?"
Qui serait là pour se poser la question ?
Réponse évidente, personne ! puisqu'il n'y aurait personne pour ce la poser,
cette question serait donc donc caduque dès le départ.

Le fait qu'il n'y ait personne pour se poser la question est sans doute dommage, mais en quoi cela empêcherait-il qu'il puisse quand même n'y avoir rien au lieu de quelque chose...

Pour la dérive, il y aura toujours dérive dès l'instant ou les réponses proposées dévieront pour dire "comment" "par qui" "pour qui" et obligeront à serrer les définitions de chaque mot employé au plus près.

Et à la question "Pourquoi" je n'ai pas de réponse. Si je savais pourquoi il y a  quelque chose plutôt que rien, je pourrais répondre aux questions "Qui suis-je" et "Qu'est-ce que je fous ici"  :-\ 

Paulo a dit :
La véritable réponse à cette question réside dans le fait même que l'on ne se pose pas ce type de question.
C'est également le secret du bonheur véritable bonheur


Je suis assez d'accord avec ça, le bonheur doit avoir quelque chose à voir avec le lâcher prise.
« Modifié: 21 Juin 2013 à 18:02:55 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4433
Re : Re : Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien
« Réponse #29 le: 21 Juin 2013 à 18:34:54 »


Paulo semble avoir un  répétitif  à  priori sur l'intelligence, qu'il assimile à une accumulation de savoirs . Or  l'intelligence  ce  n'est pas  cela.

Je n'ai jamais dis que j'assimilais l'intelligence à l'accumulation de savoirs, bien au contraire.

J'ai dis exactement à la forme impersonnelle :

"-La plus part du temps lorsque l'on veut spirituellement avoir des réponses à certaines questions c'est juste pour dire que l'on a plus de connaissances que les autres."

Si je dis ça c'est parce que j'ai été comme ça lorsque j'étais plus jeune, jusqu'à ce que je réalise que ce ne sont pas mes lectures et mes connaissances qui me permettrons de résoudre la problématique 4 souffrance fondamentales, pire, elles nous en éloignent en renforçant l'égo et l'on tombe dans une impasse.

Pour ce qui est des "pensées", inévitablement nous pensons et nous nous posons des questions existentielles.

Nous nous posons donc la question existentielle (par exemple) "qu'est-ce que je fous ici". C'est très bien de se poser la question plutôt que de ne pas se la poser, sauf que les réponses espérées à terme ne sont pas contenu dans cette démarche psychologique, car cette n'est pas la solution, elle fait partie du problème.

Donc, pourquoi sommes nous ici ? Ou pourquoi y a t-il quelque chose ? Comme je l'ai dit c'est exactement la même question et la même démarche. C'est d'ailleurs la raison pour la quelle le Bouddhisme ne s'intéresse absolument pas à des questions comme celle de l'origine de l'univers ou de l'origine de la vie.

On peut se poser deux autres questions qui sont différentes l'une de l'autre :

1- Qu'est-ce que la vie ?

ou

2- Pourquoi il y a la vie ?

On ne cherche pas toujours à savoir "qu'est-ce la vie" dans la mesure où dans le cadre limité du Monde des Trois Plans (trois dimensions), elle nous apparait comme une évidence, sauf qu'on ne sait pas toujours que ce monde est basé sur une illusion et qu'il n'est pas tel que nous le percevons.

C'est dans ces conditions que très souvent dans notre quette existentielle celle-ci se résume à vouloir comprendre "pourquoi la vie" ou "pourquoi sommes nous ici".Le problème c'est que si l'on a pas répondu à la première question à savoir "qu'est-ce la vie" cela va être particulièrement compliqué de répondre à la deuxième question "Pourquoi il y a la vie", autrement dit pourquoi est-ce qu'il y a quelque chose.

C'est la raison pour laquelle la toute première introduction de base au Bouddhisme sont les "4 Nobles Vérités", et la toute première vérité étant la vérité de la souffrance, les "4 Souffrances Fondamentales" inhérentes à l'existence : naissance, vieillesse, maladie, mort, et la résolution de celles-ci dans les vœux du Bouddha.

C'est la toute première condition afin de sortir de l'obscurité du Monde des Trois Plans, qui est celui de la condition de ce qu'on appelle "les simples mortels" pour rejoindre peu ou prou celui des "immortels".

Je pense que la difficulté réside dans le fait qu'on peu difficilement avancer dans une démarche peu structurée, soi en prenant les choses à l'envers, soit au dessus de nos capacités, car si on le fait on risque d'entretenir des dichotomies qui ne sont pas sans conséquences en termes de production conditionnée.


IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.