Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: 2 août 1944 - Commémoration du génocide Rom et Sinti  (Lu 1098 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

jonsnow

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212

A ceux qui pointent du doigt, sur ce forum. Une page d'histoire qu'on ferait mieux de garder à l'esprit pour ne pas répéter les mêmes conneries encore et encore!


« L’héritage laissé par les survivants : Se souvenir des persécutions nazies des Roms et des Sinti : un instrument essentiel dans la lutte contre le racisme d’aujourd’hui », par Andrzej Mirga

Le 17 janvier 1945, la libération du camp de concentration d’Auschwitz a permis de sauver 7.000 prisonniers, qui avaient réussi à survivre à la torture, à la famine, aux maladies, aux expériences médicales, aux exécutions et aux chambres à gaz. Aucun Rom ni Sinti ne figurait parmi ces survivants. Six mois avant la libération, la nuit du 2 août 1944, les 2.897 Roms, femmes, vieillards et enfants du camp nommé « Zigeunerlager », ou camp de gitans, établi par un décret de Himmler de décembre 1942, qui avaient déjà subi alors toutes les atrocités possibles, ont péri dans les chambres à gaz. Environ 23.000 Roms et Sinti en tout ont été détenus à Auschwitz ; 13.000 d’entre eux originaires d’Allemagne et d’Autriche, les autres venant de pays soumis au Troisième Reich, ou collaborant avec lui. Entre avril et juillet 1944, environ 3.500 Roms et Sinti ont été transférés vers d’autres camps. Certains d’entre eux ont survécu aux épreuves de la persécution, mais 85 % de ceux qui ont été transportés au départ à Auschwitz Birkenau ont fini par être exterminés.

Pendant des décennies, les Roms et Sinti qui avaient survécu aux persécutions nazies ont gardé le silence et ils ont rarement raconté leurs histoires ou rapporté ce qu’ils avaient vécu et observé.  Du fait que la commémoration dépend des souvenirs des personnes, des témoignages des survivants, de la recherche et de l’historiographie, de la reconnaissance officielle, les souffrances des Roms et des Sinti ont très peu attiré l’attention. Après 1945, de nombreux pays, n’ont ni reconnu ni condamné leurs persécutions raciales, et ils ont en outre continué leurs pratiques discriminatoires à l’égard des Roms et des Sinti, y compris dans le processus de restitution.


source et suite sur le site l'ONU
http://www.un.org/french/holocaustremembrance/discussions_papers/article11.shtml
« Modifié: 02 août 2013 à 15:43:08 par katchina »
IP archivée

nomaille

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 19
Re : 2 août 1944 - Commémoration du génocide Rom et Sinti
« Réponse #1 le: 02 août 2013 à 21:34:05 »

"Une page d'histoire qu'on ferait mieux de garder à l'esprit pour ne pas répéter les mêmes conneries encore et encore!"

Bien dit, jonsnow, publication utile !
IP archivée