Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Deux hommes de la jungle découverts aux Vietnam  (Lu 669 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Al198

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1385
Deux hommes de la jungle découverts aux Vietnam
« le: 09 août 2013 à 15:17:06 »

Une tribu reculée ? Non, un homme de son temps qui a fui la guerre avec son dernier enfant d'un an il y a 40 ans.

Découverte insolite au Vietnam. Alors que la guerre s’y est terminée en 1975, un père et son fils ont vécu durant 40 ans, cachés dans la jungle pour échapper aux combats.

L’histoire est rapportée par les quotidiens locaux Bahomney et Dan Tri. En 1973 et alors que la guerre faisait rage, Ho Van Than et son fils Ho Van Lang fuient dans la jungle pour échapper aux combats. Le village de Ho Van Than venait d’être bombardé par les américains, sa femme trouvant la mort avec ses deux autres enfants alors qu’il combattait pour le Nord. L’homme déserte et emporte son troisième fils d’un an dans la forêt, à 40 km de leur village.

Durant tout ce temps, ils auraient vécu dans une hutte perchée à six mètres de haut pour se protéger des animaux. Ils auraient fabriqué des armes faites de pierres et de bois pour chasser et se nourrissaient ainsi de viande, de manioc, de maïs et de baies. Pour les vêtements, ils n’utilisaient qu’un pagne en écorce sèche.

Ce sont deux villageois qui ont découvert la drôle d’habitation en plein coeur de la jungle. Intrigués, ils ont prévenu la police qui est intervenue mercredi, découvrant les deux hommes de 40 et 80 ans, coupés de la société depuis une quarantaine d’années. Les deux hommes se sont révélés être extrêmement timides et auraient des difficultés à communiquer. «Ils sont encore très apeurés bien qu’on les ait placé dans un lieu isolé. Les personnes qui les dérangent le plus sont ceux qui les fixent du regard, a expliqué Le Van Vuong, adjoint au maire du village. Ils ne parlent pas la langue des Viêt. Ils ne connaissent que quelques mots dans la langue des Cor, une ethnie minoritaire, et communiquent entre eux par langage des signes.»

Il s’agit d’un véritable choc culturel pour le fils qui n’a véritablement vécu que dans la jungle mais aussi pour son père qui est resté bien loin des évolutions technologiques. L’adaptation à leur nouvelle vie risque d’être bien compliquée dans un premier temps et on aimerait savoir ce qui peut se passer dans la tête d’Ho Van Lang après ces retrouvailles avec les Hommes.



Source
IP archivée
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un ni l'autre et fini par perdre les deux" Benjamin Franklin