Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09  (Lu 2694 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1206
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« le: 07 décembre 2007 à 15:07:57 »

Bonjour le monde à l'envers...  incroyable mais vrai dans cette belle démo(n)cratie où nous vivons :cry:

Source : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3236,36-986920@51-986923,0.html

Un journaliste mis en examen pour un article publié dans "Le Monde"

Le journaliste Guillaume Dasquié a été mis en examen, jeudi 6 décembre, pour compromission du secret de la défense. Il est reproché à M. Dasquié d'avoir divulgué, dans Le Monde du 17 avril, des documents non déclassifiées provenant de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), sur les informations dont disposaient les services de renseignements français sur Al-Qaida avant les attentats du 11 septembre 2001 à New York. Michèle

Guillaume Dasquié est poursuivi sur la base des articles 413-9 et 413-11 du code pénal, pour "détention et divulgation au public de renseignement ou fichier ayant le caractère d'un secret de la Défense nationale".

Il a été interpellé mercredi 5 décembre à son domicile par des agents de la direction de la surveillance du territoire (DST), qui ont perquisitionné chez lui. M. Dasquié a été placé en garde à vue au nouveau siège de la DST à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Il a été mis sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'entrer en contact avec des membres de la DGSE.

Le Monde avait notamment publié le fac-similé d'une note classée confidentiel-défense du 5 janvier 2001 sur Al-Qaida, intitulée "projet de détournement d'avion par des islamistes radicaux", et une autre montrant le comité exécutif d'Al-Qaida. Guillaume Dasquié était en possession de 328 pages de documents rédigés entre juillet 2000 et octobre 2001. Il les avait montrés au chef de cabinet de la DGSE, dans le cours de son enquête.

"Je suis bouleversé par la procédure que j'ai vécue, explique Guillaume Dasquié. L'objet de la garde à vue était vraiment de connaître mes sources. Ce sont les risques du métier, mais j'ai été surpris des fortes incitations que j'ai subies de la part de membres du parquet et de la DST pour ne pas faire usage de l'article 109 du code pénal, sur le secret des sources", explique-t-il. Selon lui, on lui aurait fait comprendre qu'il serait placé sous mandat de dépôt s'il ne parlait pas.

M. Dasquié est le cofondateur du site internet payant geopolitique.com, qui publie des documents confidentiels. Il a publié plusieurs ouvrages, parmi lesquels Ben Laden, la vérité interdite (Denoël, 2002).

Reporters sans frontières a dénoncé dans un communiqué les "procédés abusifs" utilisés à l'encontre de M. Dasquié, estimant qu'on "ne peut pas faire porter la responsabilité de fuites, au sein des services de renseignement ou d'un cabinet d'instruction, à un journaliste qui divulgue des documents méritant, en l'occurrence, d'être portés à la connaissance du public. Guillaume Dasquié a fait son métier. Il ne doit pas être traité ainsi."
IP archivée

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2450
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #1 le: 07 décembre 2007 à 18:41:39 »

Et si on arrêtait tous les journalistes , les responsables éditoriaux et les magistrats qui violent impunément le secret de l'instruction??
Bizarre cette histoire.
Cà valide une attaque par AlQaeda ou pas?
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1206
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #2 le: 07 décembre 2007 à 20:12:39 »

En fait il faut plutôt voir un laisser-faire d'Al Quaïda par les commanditaires des attentats. Il fallait bien que qq porte le chapeau et en ce sens Al Quaïda est une superbe opération de couverture montée de toute pièce, mais ce n'est surement pas eux qui ont organisé le missile sur le pentagone et l'écroulement des tours.

Ce qui est dingue avec ces attentats c'est le nombre de personnes qui étaient au courant et qui ont voulu alerter ! Ils ont dû se poser pas mal de questions qd personne ne les prenait au sérieux... en fait ils ont faillit faire foirer les plans de ce gouvernement secret !

Le pire est d'apprendre que la DGSE était également au courant. Chirac savait très bien ce qu'il faisait à l'ONU. Poutine et les Chinois ne sont pas dupes non plus (Poutine avait fait la même chose en 1999), mais dans l'intérêt de tous, c'est la loie du silence qui prîme.

Citer
Rappel : Le 11/09 de Poutine

Deux mois plus tard, en novembre c’est au tour d’Alexandre Litvinenko, empoisonné a Londres au Polonium 210. Litvinenko avait accusé le FSB (Service fédéral de sécurité, ex-KGB) d’être à l’origine des attentats d’août et septembre 1999. Ces attentats avaient fait plus de 300 morts à Moscou et dans le sud de la Russie, faisant basculer l’opinion publique russe en faveur de la guerre contre les Tchechènes.


Source : http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=49871



Un autre article encore plus clair :

Citer

Un journaliste harcelé par les services secrets

Guillaume Dasquié, journaliste pour « Le Monde », a été mis en examen pour avoir publié le fac-similé d'une note concernant les informations qu'avaient les services secrets français des futurs attentats du 11 septembre 2001...

Cet article du 17 avril, Guillaume Dasquié s'en souviendra. Fier d'avoir pu publier un article avec une note interne de la DGSE, il n'a pas vu venir la plainte de la Ministre de la Défense de l'époque, Michèle Alliot-Marie.

Mercredi 5 décembre, des agents de la DST viennent perquisitionner son domicile et lui signifier sa garde à vue, qui se fera au siège de la DST de Levallois-Perret.

Commence alors un interrogatoire pour le moins insistant, durant lequel on lui «conseille» de dévoiler l'identité de sa source au sein des services secrets français, tout en lui «déconseillant» de se cacher derrière l'article 109 du Code Pénal disant que «Tout journaliste, entendu comme témoin sur des informations recueillies dans l'exercice de son activité, est libre de ne pas en révéler l'origine»...

Le document en question indiquait que les services secrets français étaient au courant, dès janvier 2001, des projets d'Al-Qaïda, de détourner des avions.

Monsieur Dasquié s'est dit «bouleversé» par ce qu'il lui arrive et fortement «surpris» des pressions dont il a été victime lors des interrogatoires.

Reporters sans frontières a dénoncé des «procédés abusifs» tout en soulignant que le journaliste n'a fait que son travail.

Bien qu'il y ait eu divulgation de documents classés et qu'un membre de la DGSE ait semble t-il été également arrété, on peut s'étonner d'une telle attitude alors que les documents en question ne mettent aucument en danger la sécurité nationale, et qu'au contraire, ils puissent permettre d'éclairer un peu ces attentats du 11 septembre, sur lesquels on dit tout et n'importe quoi...


Source : http://www.come4news.com/un-journaliste-harcele-par-les-services-secrets-1197035385.html

IP archivée

Jay

  • Invité
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #3 le: 08 décembre 2007 à 02:01:29 »

C'est bien plus compliqué que cela. Dasquié aurait transmis des documents Top Secret français à des services de renseignement étrangers... C'est un habitué de l'intox...

Citer
Un « journaliste » mis en examen pour espionnage



Le journaliste français Guillaume Dasquié a été arrêté par la Direction de la sécurité du territoire (DST) et son appartement perquisitionné. Il a en définitive été relâché et mis en examen pour « détention de documents classés secret défense » et « divulgation de fichiers ou de renseignements classés secret défense ».

Selon le journaliste, la procédure viserait certains de ses articles sur les attentats du 11 septembre ainsi que son site Internet. Cependant, selon une source proche de l’enquête, il n’est pas d’usage de poursuivre un journaliste pour ce type de motif et, au demeurant, la Convention européenne des Droits de l’homme protége les journalistes dans ce type d’affaire. En réalité, M. Dasquié est soupçonné d’entretenir des relations avec un service étranger avec lequel il aurait échangé des documents classés secret défense. L’affaire serait directement suivie par Michèle Alliot-Marie, ancien ministre de la Défense, aujourd’hui ministre de l’Intérieur.

En 2002, Guillaume Dasquié et Jean-Charles Brisard avaient publié un ouvrage à succès dans lequel ils accusaient des personnalités saoudiennes d’avoir financé les attentats du 11 septembre 2001. Ils devaient par la suite admettre avoir inventé cette piste de bric et de broc [1] [2].

Simultanément, ils avaient intoxiqué la mission d’information parlementaire sur le blanchiment d’argent, laquelle avait été contrainte, une fois la supercherie découverte, de passer au pilon son rapport fraîchement édité. Il apparaissait bientôt que, dans cette affaire, M. Brissard était rémunéré par un cabinet états-unien.

Toujours en 2002, sur l’aimable suggestion d’une ambassade étrangère, Guillaume Dasquié avait publié avec son confrère du Point Jean Guisnel un pamphlet pour tourner en dérision L’Effroyable imposture de Thierry Meyssan et défendre la version bushienne des attentats.

En 2006, Guillaume Dasquié avait été imposé par de puissants protecteurs comme expert auprès de la chaîne France 3 pour commenter le bombardement du Liban par Israël. Il y avait multiplié les intoxications appelant de ses voeux la victoire de l’État hébreu.

Source - modération : lien invalide
« Modifié: 10 janvier 2012 à 23:48:44 par katchina »
IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1206
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #4 le: 08 décembre 2007 à 12:08:29 »

Salut

Merci pour ce complément d'info, c'est en effet plus clair. Ca montre le pouvoir de l'information, prenez les mêmes données et les mêmes paramètres, modifiez en un peu la tournure et le blanc devient noir ou vis versa  :shock: ....
IP archivée

scribus

  • Invité
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #5 le: 09 décembre 2007 à 18:31:52 »

Bonjour,

Attendons peut-être d'en savoir plus avant de juger...d'autant plus que l'article qui est mentionné plus haut vient du réseau Voltaire qui n'apprécie pas particulièrement G.Dasquié, ce que l'on peut comprendre par ailleurs.
C'est sa parole contre la leur.

Difficile d'avoir une opinion tranchée quand on n'a pas toute la vérité entre les mains !

Il ne faut pas oublier qu'il a quand même eu le cran d'écrire cet article "les français en savaient long" dans le journal "Le Monde". J'ai le sentiment qu'aujourd'hui peu de journalistes se hasarderaient à faire une telle chose ! Ceci dit, il a peut-être des méthodes critiquables et il y'a peut-être eu de l'intox dans ses écrits par le passé mais il a le mérite de chercher une autre vérité.

Pour ce qui est de l''intox,  on en mange tous les jours à doses homéopathiques, et on ne s'en rend plus compte.

Restons vigilants !
IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1206
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #6 le: 10 décembre 2007 à 13:53:29 »

Salut

Je vous recommande la vidéo en fin de cet article :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32833

Cette affaire devient vraiment interessante  :roll:

Ecoutez bien ce qu'il dit au bout de 13mn39s "Si ils disent ça (sous entendu la DGSE par l'intermédiaire du communiqué du journaliste), c'est une trahison des Français"

"Une trahison des Français" d'alerter que des attentats allaient avoir lieu ? Je vous laisse réfléchir à ce que celà veut dire :roll:

@+
IP archivée

Jay

  • Invité
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #7 le: 10 décembre 2007 à 16:50:43 »

Juste après "Ca ne devait jamais être dit"
Et vous savez pourquoi ?
Car tous les renseignements mondiaux étaient au courant des attentats! Et ils connaissent les commanditaires...

Tiens à ce sujet:

Francesco Cossiga est l'ancien président italien qui avait révélé l'existence de l'Opération Gladio (réseau terroriste de l'OTAN) sur le territoire Européen. Et à présent, il révèle que les attentats du 11 septembre 2001 ont été planifiés par la CIA et le Mossad et que c'est notoirement connu par les services de renseignement mondiaux.

La petite déclaration en italien, puis en anglais et enfin en français.

Citer
« [...] che la non autenticità del video è testimoniata dal fatto che Osama Bin Laden in esso 'confessa' che Al Qaeda sarebbe stato l'autore dell'attentato dell'11 settembre alle due torri in New York, mentre tutti gli ambienti democratici d'America e d'Europa ... sanno ormai bene che il disastroso attentato è stato pianificato e realizzato dalla Cia americana e dal Mossad con l'aiuto del mondo sionista per mettere sotto accusa i Paesi arabi e per indurre le potenze occidentali ad intervenire sia in Iraq sia in Afghanistan[...]


Citer
"[Bin Laden supposedly confessed] to the Qaeda September [attack] to the two towers in New York [claiming to be] the author of the attack of the 11, while all the [intelligence services] of America and Europe ... now know well that the disastrous attack has been planned and realized from the CIA American and the Mossad with the aid of the Zionist world in order to put under accusation the Arabic Countries and in order to induce the western powers to take part ... in Iraq [and] Afghanistan."


Citer
Ben Laden a soi-disant avoué être l'auteur des attentats du 11 septembre contre les deux tours de New York, alors que tous les services de renseignements des États-Unis et d'Europe ... savent bien maintenant que ces attentats désastreux ont été planifiés et réalisés par la CIA étasunienne et le Mossad avec l'aide du monde sioniste, dans le but d'en faire porter le chapeau aux pays arabes afin d'inciter les puissances occidentales à prendre part en Irak ... et en Afghanistan.


La suite...

Un tenant de la thèse du complot islamiste a peut être quelque chose à ajouter ?
IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1206
Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #8 le: 10 décembre 2007 à 19:11:26 »

On peut penser qu'avant de monter de telles opérations, il faut la garantie de coopération de nombreux pays sur leur silence et l'accréditation futur de la thèse officielle. J'ai l'impression que les grands gagnants dans l'affaire post 11/09 sont les services secrets qui dans presque tous les pays du monde dirigent maintenant les affaires de la Planète.

FSB, CIA, DST, Mossad... je crois que tous ces groupes sont plus puissants que jamais et que tout se sait ou finit pas se savoir au sein de ces organismes. Les seuls que l'on manipule toujours c'est le peuple à qui l'on promet la sécurité et la croissance économique au prix de sa liberté et de son droit à l'information :cry:  :cry:

Note :
Citer
Fidel Castro rappelle encore que Cuba avait offert à Washington de lui fournir une aide médicale lors des attentats et que, dans le passé, La Havane avait informé le président Ronald Reagan de la préparation d'un attentat contre lui. En retour, déplore le président Cubain, Washington a "élaboré des centaines de plans pour l'éliminer physiquement".

http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=196&Itemid=108

 :cry:
IP archivée

vajra

  • Invité
Re : Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #9 le: 19 juin 2008 à 15:26:38 »

Crainte de disparition 
Le réseau Voltaire affirme en mai 2008 qu'il risque de disparaître de par la volonté du Département de la Défense des États-Unis. Il prétend que ce dernier aurait « interdit aux grands médias d’évoquer [leur] action sous peine de suppression de leurs accréditations ». Il affirme en outre qu'une unité spécialisée de Tsahal a piraté leur site Internet et que des contrats ont été lancés contre Thierry Meyssan et contre certains de ses collaborateurs sud-américains. Ils expliquent : « cependant, jusqu’en mai, les autorités françaises ont garanti notre sécurité physique, notre liberté de circulation et d’expression. Il en va autrement aujourd’hui : les pressions sont plus fortes, elles s’étendent à notre entourage, et nous ne pouvons plus compter sur la bienveillance de la France ». Il conclut en demandant une aide financière sous forme de donations.

Jeudi 19 juin 2008
L'acces au site :
http://www.voltairenet.org/fr
N'est plus en service  ???

IP archivée

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2450
Re : Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #10 le: 19 juin 2008 à 15:48:37 »

Cà fait drôle!
Où est Th. Messan?
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4295
Re : Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #11 le: 19 juin 2008 à 17:16:40 »



Le site est souvent planté... ca doit être les piratages.
IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1206
Re : Mis en examen pour avoir alerté sur le 11/09
« Réponse #12 le: 19 juin 2008 à 22:24:21 »

Merci pour l'info

Citer
Ils expliquent : « cependant, jusqu’en mai, les autorités françaises ont garanti notre sécurité physique, notre liberté de circulation et d’expression. Il en va autrement aujourd’hui : les pressions sont plus fortes, elles s’étendent à notre entourage, et nous ne pouvons plus compter sur la bienveillance de la France »

Vous savez, je crois que là ça commence à devenir grâve. La liberté fou le camps, hier la france a fait pas vers l'Otan et Sarko se proclame le nouvel ami de Bush. On est mal barré, on est mal barré  :'( :'(
« Modifié: 19 juin 2008 à 22:26:29 par Flatron »
IP archivée