Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Le bouddhisme daté pour la première fois par des archéologues  (Lu 1435 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

MrCocotiti

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 483


Le bouddhisme daté pour la première fois par des archéologues

Des fouilles réalisées à Lumbini, au Népal, sur le lieu de la naissance présumée de Bouddha, ont permis de conclure que la religion bouddhiste y est bien née au VIe siècle avant J.-C.



L'intérieur du temple de Maya Devi, à Lumbini, au Népal, le 17 avril 2013. (KYLE KNIGHT / AFP)

Source et suite :
http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/le-bouddhisme-date-pour-la-premiere-fois-par-des-archeologues_467600.html#xtor=AL-54
IP archivée

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4574
Re : Le bouddhisme daté pour la première fois par des archéologues
« Réponse #1 le: 26 novembre 2013 à 17:19:24 »

Citer
Au départ, il y avait bien un arbre

Après trois ans de fouilles et d'analyses, "nous avons la preuve du plus ancien sanctuaire bouddhiste au monde, et la preuve manifeste que ce sanctuaire était consacré autour d'un arbre"

Le culte au tour des arbres était très répandu en Inde bien avant le Bouddhisme, ce n'est pas nécessairement lié.
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18529
Re : Le bouddhisme daté pour la première fois par des archéologues
« Réponse #2 le: 26 novembre 2013 à 23:22:06 »

Comme en témoignent des sceaux retrouvés dans la vallée de l'Indus, les plantes et les arbres sont révérés depuis des millénaires, et partout en Inde, même sur les trottoirs des grandes villes, tous les jours des cultes sont célébrés au pied des arbres. ...
*
Chaque dieu et chaque déesse est associé à un arbre ou à un arbuste particulier (Shiva au bilva, Sitalâ au margousier..., cet arbre est planté et vénéré dans la cour du temple qui lui est dédié ou à proximité de son sanctuaire. Souvent l'arbre sacré, sthalavriksha, au dieu adoré dans le temple ou à un saint qui y a vécu. ...
*
Le pipal ou ashvattha (Ficus religiosa) est considéré comme une représentation du cosmos. On dit que ses racines sont au ciel et ses branches sur la terre, qu'il est l'image de la Trimûrti : ses racines représentent Brahmâ, son tronc Vishnou et son feuillage Shiva. ...
*
L'ashoka (Saraca indica) : selon la légende, Sitâ était assise sur un ashoka lorsque Hanûman vint lui annoncer la venue prochaine de Râma. ...
*
Le kadamba (Naucléa cadamba) est l'arbre où Krishna s'est caché après avoir volé les vêtements des gopî. ...
*
Le margousier, nim ou nimba (Azadirachta indica) est la demeure d'esprits et de démons porteurs de maladies. Sitalâ, la déesse de la variole, et ses soeurs y vivent aussi.


Extrait de Un et multiple - Dieux et déesses, mythes, croyances et rites de l'hindouisme de Sarah Combe (p449 à 452)
(cité ici #2 et 3)
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire