Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Athéisme et spiritualité laïque  (Lu 7390 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Lart_Iste

  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 6
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #45 le: 21 janvier 2015 à 22:54:05 »

Personnellement ma définition personnelle de l’athéisme, ce n’est pas seulement de ne pas croire en un Dieu ou plusieurs, c’est plus de ne pas croire (ou de ne pas faire confiance). Dans ma vision du monde actuel faire confiance ou même croire, c’est accepté une donné, information sans concession et surtout sans questionnement que soit dans l’acceptation ou la négation.

Pour moi les religions ont mis en évidence dans leurs conceptions qu’une information si elle est définie comme vrai ou fausse peut importe quelle le soit ou pas (ou que le vrai et le faut existe) ne peut être remis en cause, ce qui de mon point de vue ferme le dialogue, la pensé et la réflexion.

Pour moi en tant qu’athée une information peut être et peut ne pas être, elle peut être maintenant, mais elle peut ne plus être demain, une information ne peut pas être traité en fonction de ou elle vient et vers qui elle va. Pour moi la connaissance ne peut pas être une propriété et donc ne peut pas être imposée et contrôler par une force supérieure ou inférieure. Dans mon esprit c’est une forme de tricherie, duperie.

Cela ne veut pas dire que je sois fermé à l’idée qu’il y est des consciences plus évoluées qui puissent être légitimes en tant que « guide non linéaire », bien que cela me parait fort paradoxal, du moins rien qu’au point de vue du libre arbitre. Pour moi la pensée doit partir dans toutes les directions, explorer le passé le futur et l’avenir, le bien et le mal, le vrai et le faut sans concessions et limitations, dans mon esprit limiter la pensée par les croyances c’est limité l’être.

Pour finir, les religions sont comme des étoiles dans la nuit, certaines nous éclairent d’autre nous répulse, mais toutes ont oublié que le noir, l’inconnu qui les entoures et que donc aujourd’hui peut être que leurs lumières nous éclaires un peut, mais demain d’autres lumières viendront nous éclairé alors que les leurs ce seront éteinte.
IP archivée
Le propre de l'imbécile est de croire impossible ce qui dépasse son entendement. Une ombre dans la lumière.

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18508
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #46 le: 21 janvier 2015 à 23:17:19 »

Le blog de Anne :

http://lamaconne.over-blog.com/

Merci, merci, merci Anne pour avoir remis les pendules à l'heure au sujet de cette histoire de spiritualité dite laïque.

Ouf !
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18508
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #47 le: 21 janvier 2015 à 23:20:19 »

Les athées téléphonez, parce que sinon, toute la nuit tout le monde va vous coller sur le dos tout ce qu'ils "imaginent" que vous pensez, ou ne pensez pas.
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7678
Re : Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #48 le: 22 janvier 2015 à 08:48:48 »

Et oui, que d'anciens croyants soient devenus athées cela se comprend, pour de multiples raisons.

Ce qui m'intrigue plus c'est la confusion que nous avons constatée avec Edith en visualisant la vidéo d'A. Comte-Sponville - combien se disent ou se croient athées alors qu'ils sont agnostiques...

Merci DT pour tes éclaircissements, en ta qualité de athée/athée.  :)

Je te remercie pour ton merci, katchi, car jusque ici, j'avais un peu l'impression que seuls les croyants et agnostiques avaient ici droit de cité.
Qu'ils étaient les seuls à savoir ce qu'était un athée..., parfois même imaginant que l'athée était une sorte d'agnostique s'ignorant...
On rêve là.
Oui, à la "question" posée plus haut, AMHA, l'agnostique est bien plus proche du croyant que de l'athée.
Je trouve qu'il y vraiment maldonne au niveau des définitions. Combien de fois ai-je rencontré lors de discussion, des personnes se disant athées, et tout en continuant la conversation, me disaient, "tu vois, je pense qu'il y a quelque chose, mais pas comme les croyants le pensent"; ben là ma chérie, non, tu n'es pas athée... ::). De véritables athées, j'en ai rencontré très peu.
Je pense aussi qu'il est de bon ton de s'affirmer athée (même quand on y comprend rien), pour faire "fashion", intello. Si, ça existe...
C'est un peu paradoxal puisque l'athée n'est pas bien accueilli dans la société, mais c'est à mon avis, une façon de se démarquer de la masse; et ça, c'est vraiment dans l'air du temps.
Mais creusons un peu et on se rend compte que la personne ne comprends pas bien le sens d'être athée et ce que ça représente.
Le vrai athée pour moi, n'a pas de doute et n'a pas besoin d'un dieu ou être supérieur et cela dans toutes les formes d'athéisme.
Après tout, s'ils n'y avait pas de croyants qui du point de vue athée, ont inventé leur(s) dieu(x), et bien, il n'y aurait pas d'athée.
L'athéisme ne doit se définir, n'est obligé de se définir que parce qu'il y a théisme ou déisme.
Ce n'est pas l'athée qui pose "problème".
Et toutes les questions demandant aux athées de définir leur spiritualité, sont tirées de la vision croyante; ça fausse le débat (en général).

Les athées téléphonez, parce que sinon, toute la nuit tout le monde va vous coller sur le dos tout ce qu'ils "imaginent" que vous pensez, ou ne pensez pas.

J'aurais aimé, vraiment, mais tu sais que ce n'est techniquement pas possible.
Quant bien même, pour être tout à fait honnête, j'ai attendu le début de l'émission, mais je sombrais, c'est pour ça que vers 1h du matin je me suis réveillé tatoué "azertyuiop" sur le front  ;D ;)
Je râle un peu d'avoir raté ça, mais quand le corps commande... ::)

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 291
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #49 le: 22 janvier 2015 à 10:36:57 »

Bonjour D T , j'ai bien  écouté tes arguments ainsi que ceux qu'ont présenté les intervenants de l'émission , mais ni toi ni les personnes qui sont intervenues ne faites nulle part mention d'une  paix profonde , nimbée d'une joie sereine d'exister que vous aurait apporté votre athéisme  . Or il me semble que lorsqu'on a trouvé sa  voie, cette paix devrait rayonner.

Mais sais-tu  que tout à fait hors religions, il existe   un état de conscience, auquel chacun peut accéder,  grâce à la méditation , laquelle , si elle est bien menée, peut conduire à  nous permettre de rencontrer  notre propre Dieu intérieur c.à.d. la partie de notre être qui , parce qu'elle réside au-delà du mental  a la faculté de  ne pas se laisser polluer par notre imagination et  nos sempiternelles revendications !
 
Ici pas question de dogmes ou de croyances , mais d'une expérience intérieure dans laquelle  " l'adorateur et l'Adoré ne font plus  qu'un" .   
Est-ce que tu   admets  cette possibilité de fusion  ou pas ?
En fait , tout ce que nous éprouvons possède  plusieurs réalités qui se montrent à nous selon notre état  de  Conscience  du moment , mais que me réponds-tu sur cette possibilité qu'a l'être humain, quelles que soient ses convictions mentales, d'accéder , par une simple - mais évidemment  profonde méditation  à une fusion avec notre divinité ?
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7678
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #50 le: 22 janvier 2015 à 11:58:57 »

Je te répondais, et j'ai fait une fausse manœuvre, Edith...
C'était assez réfléchi, fourni et très sincère, je ne me sens pas la force de recommencer sur le moment, mais je te répondrai.
 :)

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18508
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #51 le: 22 janvier 2015 à 12:21:46 »

Oui DT, je comprends bien.

Quand tu dis : parfois même imaginant que l'athée était une sorte d'agnostique s'ignorant..

En écoutant l'émission hier soir, j'ai découvert une chose, c'est que de nombreux intervenants (le premier était Farid) pensaient qu'ils étaient athées non pas parce que s'ignorant mais parce qu'ils ne connaissaient pas le mot.. Et ils étaient plusieurs dans ce cas.
D'où l'intérêt d'être très précis sur le vocabulaire et les définitions.

Si tu prends la définition du Larousse :

Doctrine qui considère que l'absolu est inaccessible à l'esprit humain et qui préconise le refus de toute solution aux problèmes métaphysiques.

le véritable agnostique refuse de disserter sur ces problèmes métaphysiques.

Pour moi, le meilleure comparaison possible est celle du funambule au dessus du vide. Ce qui le fait avancer sont le doute et le questionnement. Si le balancier se déséquilibre au pire il flanche d'un côté dans l'athéisme sartrien, de l'autre dans un théisme pas forcément mono, du polythéisme hindou à l'animisme, la palette est large. Mais il redresse son balancier car son but est de tenir le cap, regarder droit devant soi - douter - s'interroger et ne pas tomber, ni d'un côté ni de l'autre.

Autant, AMA, comme le disait Anne, on ne choisit pas d'être athée (je n'avais pas pensé à cette problématique), autant me semble-t-il, l'agnosticisme peut être un choix philosophique.

Reste le cas des athées qui sont frappés par la grâce, et qui ont soudain "la foi" mais là c'est encore une autre histoire. Quand j'étais gamine, je trouvais cela parfaitement injuste, la foi ne se choisit pas, elle est donnée, me disait-on... Je trouvais cela honteusement discriminatoire.  ;)

A 1h46 Laurent nous a dit au revoir et après, j'ai sombré pendant la lecture par Clara des nombreuses définitions de l'athéisme. Aucune idée de l'heure avec le MP3 sous l'oreiller  :)

« Modifié: 22 janvier 2015 à 12:32:04 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 291
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #52 le: 22 janvier 2015 à 12:59:02 »

D T , il s'est passé quelque chose d'assez ahurissant entre nous  . C'est moi qui par une soit-disant fausse manœuvre, ai vu mon message soudainement  disparaître . Mécontente, j'ai tout essayé pour le récupérer . Pire , impossible d'atteindre le forum ! Et voilà qu'une heure plus tard je le vois inscrit sur celui-ci alors que je n'avais pas le moins du monde activé l'envoi,  pendant  que toi tu voyais  ta  réponse s'envoler .
Dans ces cas-là, il y a toujours un message à décrypter .
J'attends donc ton nouvel envoi avec curiosité  mais qui sait , tu vas peut-être toi-aussi  le trouver imprimé  ! Est-ce que " le petit Dieu Hasard " serait en train de  nous snober !
IP archivée

clara

  • Invité
Re : Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #53 le: 22 janvier 2015 à 16:44:48 »

(...)  ni toi ni les personnes qui sont intervenues ne faites nulle part mention d'une  paix profonde , nimbée d'une joie sereine d'exister que vous aurait apporté votre athéisme  . Or il me semble que lorsqu'on a trouvé sa  voie, cette paix devrait rayonner.


Mais peut-on trouver sa voie dans un système de croyance plutôt qu'un autre? N'est-ce pas comme tu dis, et comme d'autres auditeurs l'ont exprimé, lorqu'on se replace au centre de sa propre vie que l'on peut "choisir la joie, l'amour, la liberté".
En fin d'antenne, j'ai diffusé des extraits de Satprem, où il parle de cette joie inconditionnelle, témoin vivant d'une paix rayonnante...


Satprem - Le courage de dire non

une expérience intérieure dans laquelle  " l'adorateur et l'Adoré ne font plus  qu'un" .   



Voire même "l'Adoré, l'adorateur et...le Temple"! La symbolique du trident pour les tantriques, pour beaucoup "spirituels laïques", effectivement...la fameuse trichotomie dont tu parlais, Edith, Corps-Âme et Esprit!

edit katchina - j'ai édité Clara - ton lien ne fonctionnait pas.
« Modifié: 22 janvier 2015 à 23:56:39 par katchina »
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7678
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #54 le: 22 janvier 2015 à 17:21:11 »

@Katchi, oui tu as raison en ce qui concerne les soi-disant athées qui sont en réalité des agnostiques ignorant cette définition, et oui, ils sont nombreux.
Je dois dire que je ressens une réelle avancée dans ta compréhension de l'athéisme.
 :)

Finalement je vous répondrai dans un même message; j'ai remarqué en te répondant Katchi, que j'en venais aussi plus loin, en même temps à répondre à Edith.
Et non, malheureusement car cela m'aurait bien arrangé, pas de miracle Edith, j'ai perdu tout mon texte.
Je viens de changer de pc portable, et je ne suis pas encore bien familiarisé à toutes les fonctions de mon pad  ::)

Petite question pour la radio; est-il possible de réentendre cette émission ?

Et à Clara, si conclusion(s) il y eu à cette émission, quelle(s) étai(en)t-elle(s) ?

clara

  • Invité
Re : Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #55 le: 22 janvier 2015 à 19:51:56 »


 
Et à Clara, si conclusion(s) il y eu à cette émission, quelle(s) étai(en)t-elle(s) ?

Pas de conclusion à un sujet qui reste ouvert.
Mais une observation curieuse : les "croyants"  (incluant ceux qui comme Farid ou André   que nous avons qualifiés à tort d'agnostique) qui appelaient , et dont aucun non plus n'était dans la joie naturelle de ceux qui ont trouvé leur voie, pour reprendre l'expression d'Edith, affichaient   un prosélytisme hors-sujet, mais très questionnant sur la tolérance. Vivre sa vie sans croire en Dieu leur paraissait inconcevable, subversif, voire dangereux.
Aucune animosité de ce genre n'a été relevée  chez les athées, qui mentionnaient plutôt la conscience d'un "ici et maintenant" liée à leur propre humanité agissante. Le "connais-toi toi même" a été mis en avant. Ainsi que l'acceptation de ne pas savoir, ni chercher à expliquer, ni avoir même d'intérêt pour ce qui reste inaccessible à la connaissance actuelle. Loin de croire que l'homme finira par tout découvrir un jour, voire même  prouver l'existence de Dieu (ou plutôt son inexistence), cela ne les empêche pas d'admirer la Nature, d'aimer les hommes, et de vouloir le meilleur pour leurs enfants.  Et pareil chez les anciens athées devenus croyants (mais pas religieux), suite à une NDE ou à une expérience d'éveil. Comme dit Katchi, la foi tombe sur certains, et c'est une évidence. Plus besoin de nommer Dieu, l'Absolu c'est le Soi !
Je me suis laissée avoir par les mots définis sur le fil du forum, et j'ai étiqueté à tort certains auditeurs d'agnostiques plutôt que de croyants.  Pour les autres, nous n'avons eu que des athées, si nous nous référons,  question Dico, à celui du CNTRL,   le plus abouti et le plus précis (mais parfois long à lire!!) , et qui a l'avantage d'être i  en ligne  http://www.cnrtl.fr ; j'ai recherché ce qu'était un Agnostique (et les mots qui suivaient : agnosticisme, absolu)  et un Athée et donc voici la définition de ces mots, pris en tant que substantifs 

Agnostique
B.− Emploi subst. Partisan de l'agnosticisme

Agnosticisme
PHILOS., THÉOL. Doctrine ou attitude philosophique qui considère l'absolu inaccessible à l'intelligence humaine

Absolu
I.− Empl. subst. L'absolu. Considéré comme un idéal de perfection ou comme hors d'atteinte pour l'homme

Athée 
II.− Emploi subst. Personne qui  ne reconnaît pas Dieu ou nie l'existence de Dieu

Dieu
I. La divinité comme entité religieuse
II.− [La divinité comme entité philos.] Principe d'explication et d'unité de l'univers.

Ne vous en déplaise, selon le dictionnaire,  nous n'avons bien eu que des athées ce soir!

« Modifié: 22 janvier 2015 à 21:34:56 par clara »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18508
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #56 le: 22 janvier 2015 à 21:52:56 »

Et je me dis, à quoi bon se prendre la tête, l'important, comme le dit le Dalaï-Lama, c'est d'avoir une bonne vie, tout simplement.  :)
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 291
Re : Athéisme et spiritualité laïque
« Réponse #57 le: 23 janvier 2015 à 00:05:06 »

Tout d'abord merci Clara pour cette émission qui a certainement apporté quelque chose  à chacun, quel que soit le degré  de vérité qu'il soit capable en ce moment d'héberger .
Merci aussi pour la vidéo de Satprem,  qui m'a rappelé le temps où Aurobindo était alors pour moi "le phénix des hôtes de ces bois " ..

Pour répondre à ta question :" Peut-on trouver sa voie dans un système de croyance  plutôt qu'un autre" , je dirai , mais je sais que je ne t'apprendrai rien  , que c'est la voie qui nous convient qui s'imposera d'elle-même , quel que soit le chemin d'abord emprunté .

Et en citant  Satprem  :
" Tous les obstacles ont une raison. Toutes les bêtises que l'on fait font partie du chemin. Toutes les erreurs sont parfaitement utiles. C'est pour nous mettre dans la nécessité de trouver la clef. "

C'est pourquoi j'ai pu constater, dans ma vie comme dans celles des autres , que toute situation difficile , critique,  ou dramatique ne durait que le temps  exact, suffisant mais nécessaire pour que la leçon à apprendre  soit apprise.
Et Satprem , précisément le  répète deux fois :
" J'ai appris la leçon ... "
" Ce qui ne peut pas naître, dit-il c'est ce dont vous n'avez pas besoin . " 
(autrement dit  : Nul ne sera éprouvé au-delà de ses forces , ou  s'il n'est pas nécessaire qu'il le soit)

Qu'il s'agisse donc d'athées, d'agnostiques, de croyants  ou de "libre"(!) -penseurs, ce ne sont ni  le hasard, ni la fatalité , ni  les choix fluctuants de notre personnalité ordinaire qui nous font trouver la vérité de notre être, mais c'est notre propre Esprit, qui nous guide là où nous devons aller, quels que soient les obstacles à vaincre .

 "Mais ... tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais déjà trouvé ! "
IP archivée