Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017  (Lu 16111 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525

Notre pays mérite aussi son sujet ;)

Dans la même veine que l'analyse de l'électorat de Trump, qui comportait des catégories de population très éduquées en plus des prolétaires, voici un premier article concernant la France qui pourra en surprendre certains (tribune assez longue qui mérité vraiment d'être lue dans son intégralité, énormément de points intéressants):

Stupeur rue d’Ulm : on y vote aussi Marine Le Pen !
« Tu es normalien et tu soutiens le FN, j’aimerais comprendre »

M’aurait-on fait cette remarque si j’étais socialiste ? À en croire l’échange que j’ai pu avoir avant-hier soir avec un docte théoricien de la pensée unique : non, car «le PS, malgré les défauts qu’on peut lui trouver, a toujours défendu une vision inclusive de la société». Il me semblait pourtant que le communautarisme et le multiculturalisme prônés par les tenants du vivre-ensemble participent d’une vision qui encourage la séparation des groupes ethniques et sociaux, tendant à se replier dans un entre-soi, à rebours de la conception d’une République une et indivisible. [...]

Or, il paraît que « lorsqu’on a étudié les philosophes des Lumières […], il est incompréhensible que l’on soutienne un parti politique fondé sur des bases racistes et xénophobes, et qui compte arriver au pouvoir en jouant sur les peurs des Français » (sic). À lire cela, on pourrait ainsi supposer que toutes les bonnes âmes fustigeant le racisme et la xénophobie prétendus du Front National refuseraient de fouler le territoire d’un pays appliquant les solutions prônées par Marine Le Pen… Et pourtant, à voir sur leurs réseaux sociaux les photographies prises dans un bar branché new-yorkais, au bord d’une piscine à Dubaï, sur les pistes de ski helvètes, en train de flotter sur les eaux salées de la Mer Morte, dégustant une poutine à Montréal, ou faisant étalage de leur année sabbatique en Australie,  l’on se dit que s’ils retiraient leurs œillères idéologiques, ces individus se rendraient peut-être compte que la plupart des pays du monde, y compris ceux dans lesquels ils promettent de s’expatrier si Marine Le Pen devait arriver aux responsabilités, pratiquent les solutions de bon sens invoquées par la candidate patriote. Il en est ainsi de la protection des frontières, de la priorité aux nationaux dans l’octroi des prestations sociales et dans les processus d’embauche, de la politique ferme d’immigration, de l’application stricte de la loi, du protectionnisme raisonné, de la souveraineté monétaire, etc. Pire, leurs œillères sont si épaisses qu’ils semblent même se complaire dans des pays où la Charia est à la source du droit, où l’égalité homme-femme, la liberté sexuelle et la liberté d’opinion sont inexistantes.[...]

Voici ce que révèle cette réflexion. L’argument d’un vote canalisé par le mâle blanc, hétérosexuel, ayant quitté les bancs de l’école à 16 ans, vivant dans la précarité, incapable de réfléchir rationnellement, se fait jour après chaque scrutin n’allant pas dans le sens de la doxa bien-pensante. D’où leur stupeur lorsqu’une personne de couleur, un homosexuel, une femme, ou une personne diplômée du supérieur ne cache pas son engagement patriote. [...]


    Le retour des années 1930 n’est pas incarné par le Front National, mais par ses opposants.

On assiste aujourd’hui à la diffusion d’une pensée unique, une propagande omniprésente de l’école aux médias, stigmatisant une partie considérable de la population, les qualifiant d’extrémistes, faisant un parallèle insupportable entre les électeurs frontistes et le fascisme, voire le nazisme ; on assiste à la modification des institutions et des comportements politiques dans le seul et unique but de contrer un parti et ses électeurs ; on assiste à une véritable chasse aux sorcières dans certaines entreprises contre les salariés soutenant ouvertement le Front National. Combien d’amis, y compris de longue date, ai-je perdus lorsque j’ai décidé d’assumer publiquement mon soutien à Marine Le Pen ? [...]


Suite et source: http://mickaelehrminger.fr/cogito/?p=86
« Modifié: 11 avril 2017 à 23:21:03 par katchina »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16450
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #1 le: 15 novembre 2016 à 11:44:35 »

Ce sujet a été renommé fil généraliste - Il couvrira uniquement la période allant des primaires au démarrage de la campagne officielle

« Modifié: 11 avril 2017 à 23:21:43 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #2 le: 16 novembre 2016 à 14:55:19 »

Ca marche katchina.

Bon, j'ai hésité à créer un nouveau sujet sur la novlangue et la criminalisation de la pensée comme outil d'oppression et de classe, car il me semblait qu'il y en avait déjà eu, mais je ne l'ai pas trouvé.
Pas grave, cet article a finalement aussi sa place ici. Entretien avec l'excellent géographe Christophe Guilluy:

L'ANTIFASCISME EST UNE ARME DE CLASSE, ET "FAIRE PASSER LES CLASSES POPULAIRES POUR FASCISEES EST TRES PRATIQUE"

Fort logiquement, nous devons affronter les conséquences de ce modèle économique mondialisé : l'ouvrier – hier à gauche –, le paysan – hier à droite –, l'employé – à gauche et à droite – ont aujourd'hui une perception commune des effets de la mondialisation et rompent avec ceux qui n'ont pas su les protéger. La France est en train de devenir une société américaine, il n'y a aucune raison pour que l'on échappe aux effets indésirables du modèle. [...]

Oui, la perception que des catégories dominantes – journalistes en tête – ont des classes populaires se réduit à leur champ de vision immédiat. Je m'explique : ce qui reste aujourd'hui de classes populaires dans les grandes métropoles sont les classes populaires immigrées qui vivent dans les banlieues c'est-à-dire les minorités : en France elles sont issues de l'immigration maghrébine et africaine, aux États-Unis plutôt blacks et latinos. Les classes supérieures, qui sont les seules à pouvoir vivre au cœur des grandes métropoles, là où se concentrent aussi les minorités, n'ont comme perception du pauvre que ces quartiers ethnicisés, les ghettos et banlieues... Tout le reste a disparu des représentations. Aujourd'hui, 59 % des ménages pauvres, 60 % des chômeurs et 66 % des classes populaires vivent dans la « France périphérique », celle des petites villes, des villes moyennes et des espaces ruraux.

 Pour expliquer l'élection de Trump, les médias américains évoquent « la vengeance du petit blanc ». Un même désir de vengeance pourrait-il peser dans la prochaine élection française ?


Faire passer les classes moyennes et populaires pour « réactionnaires », « fascisées », « pétinisées » est très pratique. Cela permet d'éviter de se poser des questions cruciales. Lorsque l'on diagnostique quelqu'un comme fasciste, la priorité devient de le rééduquer, pas de s'interroger sur l'organisation économique du territoire où il vit. L'antifascisme est une arme de classe. Pasolini expliquait déjà dans ses Écrits corsaires que depuis que la gauche a adopté l'économie de marché, il ne lui reste qu'une chose à faire pour garder sa posture de gauche : lutter contre un fascisme qui n'existe pas. C'est exactement ce qui est en train de se passer.

C'est-à-dire ?

Il y a un mépris de classe presque inconscient véhiculé par les médias, le cinéma, les politiques, c'est énorme. On l'a vu pour l'élection de Trump comme pour le Brexit, seule une opinion est présentée comme bonne ou souhaitable. On disait que gagner une élection sans relais politique ou médiatique était impossible, Trump nous a prouvé qu'au contraire, c'était faux. Ce qui compte, c'est la réalité des gens depuis leur point de vue à eux. Nous sommes à un moment très particulier de désaffiliation politique et culturel des classes populaires, c'est vrai dans la France périphérique, mais aussi dans les banlieues où les milieux populaires cherchent à préserver ce qui leur reste : un capital social et culturel protecteur qui permet l'entraide et le lien social. Cette volonté explique les logiques séparatistes au sein même des milieux modestes. Une dynamique, qui n'interdit pas la cohabitation, et qui répond à la volonté de ne pas devenir minoritaire.


Suite et source (lisez-le vite, il risque de ne pas rester accessible très longtemps...): http://www.lepoint.fr/societe/faire-passer-les-classes-populaires-pour-fascisees-est-tres-pratique-16-11-2016-2083327_23.php#xtatc=INT-500
IP archivée

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #3 le: 16 novembre 2016 à 15:10:12 »

Guilluy développe d'autres points dans l'article, que je vous conseille fortement de lire donc, et on peut finalement résumer l'attitude d'une bonne partie de la police de la pensée (issue en général de l'élite favorisée) par cette indémodable citation de Joseph Staline: « Si vous parlez avec un homme de droite, traitez-le de fasciste. Pendant qu'il se justifiera, il n'argumentera pas ! »
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Messages: 7696
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #4 le: 16 novembre 2016 à 15:21:25 »

L'ANTIFASCISME EST UNE ARME DE CLASSE, ET "FAIRE PASSER LES CLASSES POPULAIRES POUR FASCISEES EST TRES PRATIQUE"

Mais le fascisme n'est pas l'apanage des classes populaires, même s'il peut le devenir, par contre nier le fascisme est très pratique pour certains, et très très dangereux pour d'autres, voir tous... in fine.

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #5 le: 16 novembre 2016 à 15:38:00 »

Assez sibyllin tout ça ;) Il me semble que l'article est très clair sur cette criminalisation de la pensée et des gens qui cherchent des solutions à leur souffrance du quotidien.

Le fascisme existe, c'est clair, mais, et c'est ce que dénonce Guilluy, ce n'est pas du tout ce contre quoi se battent "la gauche" et "la droite". Qui me semblent d'ailleurs plus proches des fascistes que ceux qu'ils ont l'habitude de combattre.
J'ai eu l'occasion d'en parler sur d'autres fils, mais j'adhère complètement à la définition du fascisme que donne Henri Guillemin (tel que cité par Chouard):

Citer
Je suis content de retrouver dans cette conférence de Guillemin LE SENS PROFOND DU TERRIBLE MOT "FASCISME", qui correspond au sens que je lui donne intuitivement depuis des années : le fascisme est L'IDÉOLOGIE QUI REMET —DE FORCE— L'ÉTAT AU SERVICE DES POSSÉDANTS QUAND LES ÉLECTIONS N'Y SUFFISENT PLUS. Les plus riches privilégiés, — APRÈS avoir été farouchement parlementaristes tout le temps (19e siècle et début 20e) où le gouvernement dit représentatif conduisait systématiquement au pouvoir des "républicains pour rire" (c'est-à-dire strictement au service des affairistes et des banquiers) —, ces mêmes privilégiés, donc, sont DEVENUS au contraire violemment antiparlementaires avec la montée des socialistes aux élections et la vive crainte que le (faux) "suffrage universel" ne leur garantisse plus d'accaparer tous les pouvoirs politiques. Nota : les mêmes ultra-riches sont ensuite REDEVENUS parlementaristes quand l'appropriation des (très importants) médias de masse et la corruption des (très importants) partis dits "de gauche" ont rendu au gouvernement dit représentatif cette vertu —très convenable— de donner TOUJOURS le pouvoir aux plus riches. Hitler, Mussolini, Franco et autres Pinochet — ainsi que l'Union européenne — garantissent aux plus riches privilégiés le maintien de "l'ordre social", c'est-à-dire l'affaiblissement maximum des syndicats et des salaires, ainsi que l'impuissance politique et la docilité des salariés, travailleurs condamnés aux travaux forcés au profit des propriétaires.
« Modifié: 16 novembre 2016 à 15:48:58 par Gurney »
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Messages: 7696
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #6 le: 16 novembre 2016 à 16:28:09 »

Assez sibyllin tout ça ;) Il me semble que l'article est très clair sur cette criminalisation de la pensée

Sibyllin, comme l'était ta phrase d'introduction, en gras, comme si elle résumait l'entièreté de ton message.
Quant au fascisme, il n'est pas le seul fait d'une classe ou d'une autre, de gauche ou de droite, ou encore comme certains aimeraient le faire croire, du fait d'intellectuels, soi-disant, d'office, favorisés, bobos, gauchos, en opposition bien entendu au brave prolétaire bien pensant, de préférence caricaturé comme pas, mal, ou peu instruit, mais toujours à la base provient de leaders qui manipulent le peuple, du moins une partie du peuple, plus ou moins importante, et d'où que proviennent ces leaders, quel que soit leur niveau d'instruction, leurs origines.

Faire l'amalgame, sans aucune modération, en mettant dans le même panier, sur un même pied d'égalité, Hitler, Mussolini, Franco, Pinochet, et, l'Union européenne, ça marche peut-être avec certains qui pensent avoir tout compris, ou trouvé la pierre philosophale avec ces raccourcis scabreux, mais pas avec moi.
D'autant que bien entendu, cette fameuse Union européenne est toujours dans le discours ambiant, manipulant et hypocrite, symbolisée par le mot "Bruxelles", si pratique et stigmatisant, alors qu'on le sait tous, l'Union européenne, c'est avant surtout, la France et l'Allemagne, ce sont bien les plus puissants, je pense. Montrer du doigt un symbole, c'est plus commode que de voir ou d'admettre, où est vraiment, le pouvoir décisionnel...
Toi, tu parles du fascisme, moi j'en ai vu l'exemple et sa représentation, et je lui ai fait comprendre avec conviction, que ses manières n'étaient pas à mon gout, il fut un temps.
Toujours prêt...
Concernant ton message, j'ai un peu de mal à réellement faire le rapprochement avec le sujet du fil.
Ou alors, dois-je comprendre que tu es en campagne ?

Juste une petite remarque en passant, et indépendamment de la discussion; pas la peine d'augmenter la taille de ton texte, ou de le mettre en majuscules, selon les codes d'internet, cela en revient à crier, or, je ne suis pas encore sourd.
 ;)

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #7 le: 16 novembre 2016 à 16:53:40 »

Pour la taille du texte dans la citation, sinon il était minuscule... Pas vraiment de solution intermédiaire entre le mal aux yeux et le recul de trois mètres. Il est quand même pas géant non plus je trouve.
Quant à ma "phrase d'introduction", je me suis contenté de reprendre le titre de l'article ;)

Pour le reste, je pense que tu as eu l'occasion de me lire, et je ne vois pas trop en quoi ce que tu as écrit s'applique à ma personne. L'UE quand j'en parle, en termes certes pas très flatteurs, je ne l'assimile pas aux régimes où la répression physique était monnaie courante. Cependant, je ne ferme pas du tout les yeux sur ses tendances totalitaires, inscrites dans le système mondialiste, que ce soit via le codex alimentarius, l'obligation de dérégulation, l'abaissement des normes, la destruction de la souveraineté, les traités imposés, la diabolisation (plus vraiment efficace) des opposants ou critiques, la surveillance et le fichage, la propagande (je rappelle que l'UE a engagé plusieurs milliers de personnes pour en faire l'éloge sur le net lors de discussions sur les forums, articles ou media sociaux) bref, tout ce qui s'exerce contre la volonté majoritaire au profit d'intérêts privés bien compris. C'est ce que je qualifie de "fascisme soft". Que je distingue, donc. Je pense que tu as aussi pu voir les videos postées récemment de Philippe de Villiers lors de la sortie de son précédent livre, où il décrit ce qu'il a vu lorsqu'il siégeait à Bruxelles: lobbies, trilatérale et cie.

Et bien sûr qu'il y a des petits tyrans partout! Souvent, "le pauvre" n'est qu'une personne qui rêve de prendre la place du "riche" pour exploiter son prochain de la même manière. Raison pour laquelle je n'ai jamais considéré que la condition sociale était suffisante pour pouvoir déterminer la grandeur d'âme d'un individu. Après, on dit quand même qu' « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (Marc 10:25) . Mais l'humain est globalement assez effrayant, oui.

En ce qui concerne ton avant-dernière phrase, pas sûr d'en comprendre les sous-entendus. Tu m'assimiles par hasard à quelque chose? Et me proposes un rdv sportif?

Edit: Je n'avais pas vu la modification de ton message. Le rapport avec le fil (j'ai précisé que j'ai hésité avant de le mettre ici), c'est que cet article analyse la victoire de Trump, fait un parallèle avec l'analyse de l'électorat français, et essaye de faire des projections pour 2017, et analyse au moins 2 candidats (Le Pen et Macron). Un exercice d'intelligence en somme.
Aucune campagne de ma part, étant donné que je ne vote personnellement pas. Le système représentatif étant à mes yeux une escroquerie, je suis pour l'autonomie et l'autogestion, difficilement conciliables avec L'UE, certes.

En campagne pour la nuance et la vérité, à la rigueur. Et contre la manipulation, à mon niveau de discernement.
« Modifié: 16 novembre 2016 à 17:22:05 par Gurney »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14975
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #8 le: 21 novembre 2016 à 13:51:48 »

IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14975
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #9 le: 21 novembre 2016 à 15:18:08 »

La métaphore du Magicien d'Oz, évoquée par une auditrice :

http://www.telerama.fr/cinema/quelques-interpretations-farfelues-ou-non-du-magicien-d-oz,47679.php

Le livre écrit en 1900 se prête mal à une interprétation basée sur la crise de 1929
mais elle reste ouverte en référence à la grande crise précédente, en mai 1873.
« Modifié: 21 novembre 2016 à 16:07:07 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14975
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #10 le: 21 novembre 2016 à 16:48:44 »

Qui est derrière le magazine Slate ?

Slate (littéralement « ardoise » en français) est un magazine en ligne américain lancé en 1996.

En 2009, les journalistes Jean-Marie Colombani, Éric Leser et Johan Hufnagel, assistés de l'économiste Jacques Attali, créent une version française du magazine1 à laquelle vient s'ajouter, en 2011, une version africaine. - Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #11 le: 21 novembre 2016 à 21:54:28 »

Pourquoi on parle de Slate?

Sinon, une analyse du premier tour des primaires:
« Fillon a commencé à décoller dans les sondages quand il a parlé de du problème de l'Islam »


Fillon peut-il perdre la primaire ?

Et un aperçu de son programme, très dur, notamment économiquement
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-primaire-droite/20161120.OBS1455/primaire-a-droite-ce-que-contient-le-programme-tres-conservateur-de-francois-fillon.html
IP archivée

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 525
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #12 le: 21 novembre 2016 à 22:02:53 »

Ce que j'avais écrit après la video n'apparaît pas, donc je le remets ici:

Et un aperçu de son programme, très dur, notamment économiquement
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-primaire-droite/20161120.OBS1455/primaire-a-droite-ce-que-contient-le-programme-tres-conservateur-de-francois-fillon.html
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14975
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #13 le: 22 novembre 2016 à 10:32:19 »

Pourquoi on parle de Slate?

Parce que cette source a été évoquée à l'antenne avec Mathias.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1819
Re : Fil généraliste - Elections présidentielles françaises 2017
« Réponse #14 le: 22 novembre 2016 à 20:36:34 »

Ce système de primaires occupe complètement l'actualité où les partis débattent entre eux en interne sans débats externes, sans confrontation des candidats supposés incarner des politiques différentes, sans programmes fixes, avec le ton donné par nos fameux et très éclairés « journalistes ».

On va ensuite passer aux primaires de la gauche et assister non-stop à la débandade du PS. Pour quel résultat exactement ?

Tout cela me fait penser qu'il s'agit une fois de plus d'alimenter le principe si cher à notre caste médiatico-politique de l'écran de fumée.