Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Les phobies  (Lu 681 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 230
Re : Les phobies
« Réponse #30 le: 07 Janvier 2017 à 13:17:56 »


Merci pour cet essai de simplification, lequel soulève cependant de nouvelles questions  si  nous  voulons  débattre  efficacement  de  ce  qui  nous  occupe.

Car voilà  qu'en  effet  apparaît  un  "Moi-conscience", lequel,  muni  d'une mystérieuse  clef aurait  le  pouvoir  de  libérer "l'énergie bloquée" ...  ( de quelle énergie  s'agit-il ? ... et  dans  quel contexte  la  débloquer  produirait-il  un  gain, c.à.d. un  surplus  d'énergie ?

Car  tu  ne parles pas  d'un  "Moi-conscient"  (ce  qui  impliquerait  qu'il  y  ait  prise  de  conscience  de  quelque  chose ) mais  d'un "Moi-conscience".
Faut-il   en déduire que tu parles d'une toute autre dimension, celle-ci non duelle ..."Je  suis  celui  qui  suis "... communément  appelée  le  Soi.

Mais  je  doute que  ce  soit  de  cette  Conscience  que  tu  veuilles  nous  entretenir.

Alors,  puisque   comme Katchina  le  fait  remarquer,  le dictionnaire  nous  donne   en  quelques  lignes, la signification  d'un  mot,  voici   ce  que  dit  de  la  conscience mon  Robert :

"Faculté  humaine  de  connaître  sa  propre  réalité  et  de  la  juger."

1°)  Connaissance  immédiate  de  sa  propre  activité  psychique.
Sartre : "La seule façon d'exister pour la conscience, c'est d'avoir conscience d'exister."

2°) Faculté,  ou  fait, de porter des jugements de valeur sur ses propres actes. (quelque  chose  à  se  reprocher - avoir  bonne  ou  mauvaise  conscience )


Quant  à  l'ami   Freud,  qui ( nous dis-tu ) considérait  "que  tout  au  long  de  sa  vie l'être  humain  ne  sera  jamais  qu'un  être  en  conflit  avec  lui-même,  plongé  dans le  dilemme  d'avoir  à  choisir   entre   ses  pulsions  et  ses  idéaux ...

... lorsqu'on  sait  ce qui  a  amené  Freud  à  penser  de  la  sorte ( ce  que  je  me propose  de  te  faire  savoir  au  cas  où  tu  ne  le saurais pas ) on  comprend  pourquoi il  n'a  pu  que  se  cantonner  dans  la  cave  de  son   psychisme,  même si  les  soubassements sont indispensables  à  la construction  d'un  immeuble  de  30  étages !
 
La  théorie  freudienne, c'est  le  pathétique  effort  fait  par  quelqu'un  de  transformer  sa  propre  honte    en ... " normalisation  générale  de  cette  honte " afin, non  de s'en libérer,  mais de montrer que  puisque la  sexualité (déviée ou  normale) est la source de  tout problème, il est inutile  d'avoir honte.
C'est ce qu'on appelle l'analyse freudienne.

Tu  as  donc  le  choix  pour  nous  éclairer  sur  ce  que  toi   tu  penses  vraiment, et non  par  ouï  dire  ou  copier-coller,  afin qu'enfin, je le répète, nous puissions efficacement  aborder  comment  nous   libérer  d'une  phobie.

IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 17337
Re : Les phobies
« Réponse #31 le: 07 Janvier 2017 à 18:53:32 »

Pour conclure (parce que ce sujet ne m'intéresse que modérément) je vais vous donner une définition (la mienne...  pour l'instant).

Def - Conscience :  Tout
(explication de texte : si tout est conscience, la conscience, c'est Tout).

Le problème est soit ophtalmique, soit météorologique, comme vous voulez.

Def - Handicap de la conscience : le brouillard ou la myopie selon l'image que vous préférez.

Le jeu (parce que le jeu est un moteur puissant) - dissiper le brouillard ou prendre soin de sa vision intérieure pour y voir plus clair.

Et pour les phobies, une fois qu'elles sont clairement identifiées, jouer avec la formule "Cessez d'avoir peur" et foncer (ou tenter le coup en douceur, selon votre caractère).

J'ai joué le jeu avec une peur qui commençait à confiner à la phobie (je ne vous dirai pas laquelle) et ça a marché (non sans récriminer et ronchonner pendant plusieurs jours, mais bon...). A la question "pourquoi" il a juste fallu que j'accepte de l'identifier comme une peur et non comme une opinion.  ;)
« Modifié: 07 Janvier 2017 à 23:38:57 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Capitaine Renard

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 613
Re : Les phobies
« Réponse #32 le: 12 Janvier 2017 à 01:37:17 »

C'était ma conclusion … Mais tu peux exposer ton point de vue Edith il n'y a pas de problèmes  ;).

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 230
Re : Les phobies
« Réponse #33 le: 12 Janvier 2017 à 09:45:44 »


O.K.  Alignons-nous !
La libération d'une phobie ( voire d'une obsession )  semblant manifestement n'intéresser personne,  je ne vois pas pourquoi je continuerais seule à débattre sur un sujet que je n'ai pas moi-même induit.

IP archivée

Capitaine Renard

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 613
Re : Les phobies
« Réponse #34 le: 13 Janvier 2017 à 19:06:04 »

Moi ça m'intéresse et quelques internautes aussi je pense. Si tu veux je te poserais des questions pour ne pas faire trop long et aérer un peu les posts.

Et qui sait ? Peut-être qu'on aura de nouveaux commentaires, ce serait intéressant.

A toi de voir ...

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 17337
Re : Les phobies
« Réponse #35 le: 13 Janvier 2017 à 19:27:45 »

AMHA, le problème de ce sujet est qu'il est bancal depuis le départ.

Il a été initié après extraction d'un hors-sujet venu d'ailleurs. Ensuite il a dérivé sur des considérations générales et interminables sur la psychanalyse, puis l'existence ou non de l'inconscient.

Ensuite, ce n'est pas que la libération d'une phobie ou d'une obsession n'intéresse personne mais que nous ne sommes pas des thérapeutes (en tous cas pas moi) et que nous n'avons donc pas de solutions à proposer.

Ce qui aurait été intéressant, pour sortie de la théorie et des définitions, c'est que des maintenautes viennent partager leurs expériences de phobies, mais je comprends que cela soit difficile et que ceux qui en souffrent ne souhaitent pas en parler.

Synchronicitiquement, je suis "tombée" l'autre nuit, sur un témoignage de phobies, sur France Culture, je ne suis pas certaine, mais il s'agissait peut-être ce doc :

https://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks/les-phobies
« Modifié: 13 Janvier 2017 à 20:00:53 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Edith

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 230
Re : Les phobies
« Réponse #36 le: 14 Janvier 2017 à 12:41:18 »


Tu as parfaitement raison, Katchina, ce sujet est bancal depuis le départ et c'est pourquoi il a foiré.
Mon insistance à définir en premier ce qu'était la conscience vient du fait que précisément, dans  cette "rééducation" du fonctionnement  cérébral  cognitif  que j'ai esquissé,  elle  a  un  rôle  primordial  à  jouer.

Or, ce forum  n'étant  pas  une  annexe  de  la  Fac,  il  me fallait  pour  l'expliquer pouvoir  mettre l'accent sur la conscience sans qu'immédiatement  les adeptes  du royal "Inconscient " qu'ils  vénèrent ( responsable  au  demeurant  de  tous  nos  problèmes,  eux-mêmes   toujours initialement provoqués par le sexe ) ... ne  s'opposent  à  ce  qui  n'est  cependant  "qu'une  réalité  biologique" , à savoir  : 
"ce qui se passe dans le cerveau lorsque nous "prenons" conscience de quelque chose."

On  a  vu  l'obstination  de  capitaine  Renard à  défendre  le  point-de-vue  freudien, d'où  l'essai  qui  fut le mien  d'élargir  tout  au  moins  le  sujet  en  ne  le  confinant pas  à  cet  aspect  réducteur  qu'est  l'Inconscient  freudien.

J'aurais  tout  simplement  dû  dire :

Si  la  conscience n'était pas un élément indispensable, primordial et pérenne en nous,  comment  expliquer que, nous endormant chaque foir avec un Moi parfaitement  conscient  de  lui-même, des autres et de l'univers, pour aller "vivre" une  période totalement  inconsciente ...
( certes il y a les rêves, le somnambulisme  et  l'hypnose... mais ça c'est une autre histoire ! ) ...
comment  donc  se fait-il que dès notre réveil cette conscience "ré-investisse" à nouveau  et  à  chaque  fois  notre  Moi  dans  son  intégralité ?

Et  j'aurais  dû  poser  une  seconde  question :

Par  quel  tour de magie, lorsque je regarde quelque chose ( donc un élément extérieur à moi )  ce quelque chose se transforme-t-il  en  moi  en   perception, pensée,  ou  volition ?

Autrement  dit,  comment  notre  cerveau s'y prend-il  ( lui qui pour ce faire ne dispose  que d'une énergie électrique et d'échanges chimiques ) pour que soudainement  nous  soyons conscient de la réalité d'une chose qui nous est extérieure ?

Mais  le hic avec cette conscience, c'est que depuis la nuit des temps (période védique) bien  au-delà  de  seulement  assumer  nos  "prises"  de  conscience, cette "Conscience-Energie"  est  pour l'Hindouisme, le Bouddhisme ( et pour les Chrétiens il s'agit du Saint-Esprit ) ... le  Soi  impersonnel  sans  lequel "Rien" n'existerait ! ...

Tu  es  donc  la  seule, Katchina,  à  avoir  véritablement  défini  la  Conscience :
c'est   le  TOUT !

Nous  en  sommes  là,  et  comme  il  semble  manifeste  que  capitaine   Renard répugne  à ... déculotter  sa  pensée... je  ne  vois  pas  l'utilité  de  m'obstiner  à stérilement  décrire  la  méthode permettant  cependant  de  se  libérer définitivement  d'une  phobie, plus  difficilement  d'une  obsession.

( N'ai  pas  eu  le  temps  d'écouter  France Culture !  curieuse  de  savoir  comment  la phobie  fut  traitée )
IP archivée