Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Au-delà de la Matrice  (Lu 21683 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Mani

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 10
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #75 le: 20 juillet 2016 à 00:37:22 »

Sinon Ivan si ce sujet t'intéresse davantage je te conseil d'essayer de te procurer les livres rares de MR Sarwat Anis Al-Assiouty, qui a ecrit entre autre :
"Origines égyptiennes du christianisme et de l'islâm. Résultat d'un siècle et demi d'archéologie. Jésus: réalités historiques. Mohammad : évolution dialectique"
IP archivée

ysatis

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 141
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #76 le: 25 juillet 2016 à 00:31:16 »

de François Brune (prêtre)

Les défunts peuvent progresser dans l'au-delà et à chaque degré de cette évolution, le corps dans lequel on vit se transforme, de même tout le monde qui l'entoure : c'est une sorte de transfiguration progressive, de spiritualisation toujours plus grande de la matière ; cette transfiguration « de gloire en gloire » est conforme à l'enseignement de saint Paul.

Source
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16536
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #77 le: 25 juillet 2016 à 01:11:04 »

Un sujet est ouvert dans Conseils de Lecture pour

0,001 % - Marc Auburn - Edition Atlantes
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15055
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #78 le: 25 juillet 2016 à 10:19:14 »

Les Posts concernant la série LOST ont été fusionnés avec le Topic original :

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=390.0
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16536
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #79 le: 01 août 2016 à 16:19:01 »

Synchronicité entre mes lectures et l'émission d'hier soir à propos du paradoxe de Reid sur la dispersion des végétaux mais qui me semble pouvoir s'appliquer aux dogmes évoqués par Laurence Baranski :

Les philosophes et les théologiens adorent les paradoxes ; ils y voient des indices de vérité importante. Les scientifiques sont moins optimistes,  sachant par expérience que « paradoxe » est une façon polie de dire que nous sommes passés à côté de quelque chose d’évident.  La résolution du paradoxe montrera probablement qu’une de nos hypothèses « allant de soi » était d’une fausseté embarrassante.  On n’est peut-être pas très loin d’un paradoxe philosophique. La différence tient à l’enracinement de l’hypothèse erronée : peu profonde elle est facile à déraciner dans les sciences : profondément ancrée en philosophie, elle est difficile à déloger.
Un an dans la vie d’une forêt de David G. Haskell p. 127
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 533
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #80 le: 14 août 2016 à 23:50:12 »

Bonsoir Ivan!

Je ne pourrai pas intervenir ce soir, mais voici quelques pensées en vrac:
- La différence homme-femme est a priori ce qui génère l'attraction, donc sa disparition ne serait-ce que symbolique va dans le sens de problèmes sexuels croissants. Un certain nombre d'études avaient d'ailleurs montré que dans les ménages "égaux", où les tâches ménagères étaient très partagées, et où la femme gagnait autant voire plus que l'homme, que les problèmes de désir allaient croissants, et que l'infidélité (des deux côtés) y était plus commune que dans les ménages plus" traditionnels". J'avais aussi eu l'occasion de lire un certain nombre de témoignages sur des hommes qui allaient voir des prostituées car ils n'arrivaient plus à désirer leur femme. Il me semble que c'est une problématique très contemporaine.

- Je crois que tu as dit beaucoup de choses très justes au sujet de la masculinité par procuration, et que dans cette société qui étouffe et punit toute expression trop marquée de virilité, un des exutoires est la fiction, ou la réalité fantasmée type Jeu vidéo. On remarque que la majorité des films à succès sont justement ceux qui mettent en avant la virilité interdite, où des hommes se défendent, répondent à des agressions et protègent leurs proches. Dans "la vraie vie", surtout en France, quelqu'un qui se défend d'une agression, qui protège physiquement quelqu'un d'une agression, qui va neutraliser des nuisibles est en général puni par la loi et condamné, alors même que ce même Etat n'a pas protégé ce citoyen, et ne condamne pas l'agresseur la plupart du temps, ou ne le garde pas derrière les barreaux, ce qui lui permet de récidiver, ou de coordonner des représailles.

On remarque aussi que paradoxalement, alors que la société condamne officiellement ces comportements, à travers la justice où les media, les femmes sont en majorité attirées par ce qu'on appelle les "mâles alpha", ceux qui dominent un cercle social.

Je pense qu'une grande partie des hommes souffre, consciemment ou inconsciemment, de cette castration symbolique. Castration qui est dans l'intérêt de l'état et de l'oligarchie qui, en plus de dé-sexuer la société, l'infantilise au maximum pour la rendre dépendante de lui. Ce qui en général a tendance à faire pourrir les problèmes, qui ont besoin d'un tiers pour être réglés.


Sur la réalité des événements en Corse, voir mon message de ce jour dans "Ca Chauffe en France", avec le témoignage direct des intéressés.

Et sinon il y a bien sûr ce poème de Kipling "tu seras un homme mon fils": http://www.rudyard-kipling.fr/Media-kipling-si.html  (il y a le poème en video aussi dans ce lien)

"On ne paie jamais trop cher le privilège d'être son propre maître."
RUDYARD KIPLING
« Modifié: 15 août 2016 à 00:03:05 par Gurney »
IP archivée

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 533
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #81 le: 15 août 2016 à 00:00:38 »

Sur l'intervention d'Alexandre, et les carrures des paysans:

Cela ma rappelé cette anecdote sur je ne sais plus quelle période pré-révolutionnaire Française, où les nobles, qui étaient plutôt efféminés et peu robustes par manque d'exercice, les nobles donc redoutaient plus que tout les jacqueries paysannes, où des armées d'hommes robustes déferlaient sur les châteaux pour protester en général contre des impôts trop élevés, ou une mauvaise protection des chevaliers... C'est pourquoi en général les nobles, même s'ils exploitaient les paysans, prenaient garde à ne pas aller trop loin car ils savaient pertinemment qu'ils ne feraient pas le poids si les paysans se soulevaient vraiment. La virilité des paysans étaient leur garde-fous contre un asservissement trop marqué.
IP archivée

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2450
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #82 le: 15 août 2016 à 19:08:37 »

D'ailleurs la crainte de la grosse jacquerie perdure au 21° siècle.
Quand les paysans grondent le govt. ne fait plus le malin.
Si les tracteurs et les fusils de chasse montent à Paris les gardes mobiles et les CRS ne font pas le poids.
Bientôt la PAC moribonde et la conjoncture de mauvaises récoltes risquent de constituer deux facteurs de submersion de la FNSEA, le syndicat vassal du ministre.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1865
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #83 le: 15 août 2016 à 22:16:33 »

Citer
Cela ma rappelé cette anecdote sur je ne sais plus quelle période pré-révolutionnaire Française, où les nobles, qui étaient plutôt efféminés et peu robustes par manque d'exercice, /... /

 
(@Gurney :

Pour une fois Gurney je trouve que tu sors de ton exactitude habituelle. Ca fait très « cliché » ce que tu avances. Les Nobles, contrairement à la croyance télévisuelle, pour l'immense majorité, étaient des rustres tout à fait au jus des réalités du travail de la terre. Plus « paysans » que « pédants ». La centralisation monarchique du XVIIème Siècle et les jeux de cours de Louis XIV ne concernaient qu'une infime partie de la Noblesse.

Citer
/.../ C'est pourquoi en général les nobles, même s'ils exploitaient les paysans, /.../

Le terme d'exploitation est ambiguë. Là encore tu appliques une vision actuelle à une époque pré-moderne. « Exploitation », du fait de notre histoire sociale, est devenue péjoratif. A l'époque il s'agissait de s'organiser pour survivre. De plus, largement dominé par la pensée Chrétienne, le code de la Noblesse considérait le gain marchand et le bénéfice usuraire d'un très mauvais œil. Les cités (Bourgs / Bourgeois) avaient très mauvaise réputation. On y retrouvait tous les aventuriers et filous cherchant à échapper au pouvoir royal.

Citer
C'est pourquoi en général les nobles, même s'ils exploitaient les paysans, prenaient garde à ne pas aller trop loin car ils savaient pertinemment qu'ils ne feraient pas le poids si les paysans se soulevaient vraiment. La virilité des paysans étaient leur garde-fous contre un asservissement trop marqué.

Les révoltes paysannes étaient beaucoup plus courantes qu'on ne le pense. Plus d'un Noble l'a appris à ses dépends. Censé représenter la justice royale, un Noble qui abusait de sa position brisait le pacte social de l'ancien régime. La population était beaucoup moins soumise qu'on ne le laisse entendre. De même l'harmonie sociale a régné pendant certaines périodes tandis qu'à d'autres moments soumission et tyrannie refaisaient surface. C'est l'Histoire de siècles et de millénaires dont il s'agit. Pas des 20 dernières décennies ...

Ta critique vaut surtout à partir du XVIIIème Siècle où justement le pouvoir marchand prend véritablement son essor, notamment Anglais et Hollandais, largement influencé par le protestantisme, tandis que l'Espagne riche mais catholique décline par manque d'infrastructures industrielles.

Par suite c'est l'essor technologique qui est venu changer la donne.)


_

@Gurney :

Citer
La différence homme-femme est a priori ce qui génère l'attraction, donc sa disparition ne serait-ce que symbolique va dans le sens de problèmes sexuels croissants.

Je suis d'accord. Disparition symbolique ne veut pas dire disparition biologique. Le référant du réel est toujours là. La femme est destinée à procréer dans l'épreuve de l'accouchement. Et donc effectivement, je pense que quand les symboles viennent nier cette réalité (« diaboles »), il y a un problème conséquent. Les jeux féminins de l'enfance instruisent petit à petit la fille sur son futur biologique. Cette conformité lui est spécifique.

Citer
Je crois que tu as dit beaucoup de choses très justes au sujet de la masculinité par procuration, et que dans cette société qui étouffe et punit toute expression trop marquée de virilité, un des exutoires est la fiction

Encore une réalité biologique d'après moi. L'homme est lui aussi conformé par son cycle sexuel. On ne peut pas nier qu'il y a de l'animal en nous. Pour étouffer cette impulsion il faut beaucoup beaucoup beaucoup de conditionnement allant à l'encontre des instincts primaires.


Citer
Je pense qu'une grande partie des hommes souffre, consciemment ou inconsciemment, de cette castration symbolique. Castration qui est dans l'intérêt de l'état et de l'oligarchie qui, en plus de dé-sexuer la société, l'infantilise au maximum pour la rendre dépendante de lui. Ce qui en général a tendance à faire pourrir les problèmes, qui ont besoin d'un tiers pour être réglés.

En matière de désexualisation je dirais que trop d'érotisme tue l'érotisme. Être constamment sollicité par le biais de la sexualité (jeux ; films ; pubs ; etc.) et baigné en permanence dans la pensée copulative, amoindri considérablement le désir d'une façon générale.
Parler dans ce cas de castration (psychologique ; sociale) n'est pas une divagation.
La fonction masculine (je parle bien de « fonction » donc également présente chez les femmes) est liée à l'indépendance et à la combativité.
Un être sans désir ne se révolte pas.
« Modifié: 15 août 2016 à 22:33:09 par Capitaine Renard »
IP archivée

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 533
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #84 le: 15 août 2016 à 23:02:48 »

Merci pour ces précisions Capitaine Renard!

En ce qui concerne les paysans, j'ai voulu faire vite, et ai un peu trop simplifié, mais tu as entièrement raison, même si au fond je crois que tu complètes ce que j'ai dit, davantage que tu ne me contredis ;) A noter que l'organisation de la société moyen-âgeuse relevait plus du partage des tâches effectivement que de l'exploitation, (les paysans pour la terre, les nobles pour la sécurité et la protection, le clergé pour Dieu) même si même si les nobles avaient toutefois la position la plus confortable, avec terres, richesses et château. Et les paysans étaient tout de même bien sous servage... Mais après, effectivement, ils ne se laissaient pas faire comme dit plus haut!

Bonne soirée à tous
IP archivée

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1865
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #85 le: 24 août 2016 à 21:07:13 »

Citer
En ce qui concerne les paysans, j'ai voulu faire vite, et ai un peu trop simplifié, mais tu as entièrement raison, même si au fond je crois que tu complètes ce que j'ai dit, davantage que tu ne me contredis ;)

Perso je laisse chacun synthétiser le truc à sa sauce … Mais de rien  ;)

Gurney, j'en profite pour te remercier de toutes les infos que tu fais passer. Edifiant. Même si je ne suis pas toujours d'accord avec toi quant à l'interprétation qu'on doit en avoir, j'avoue que tu as éclairé ma vision de l'actualité et renforcé encore ma conviction que les média sont pourris jusqu'à l'os …

Beille'

Zorn

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 533
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #86 le: 01 septembre 2016 à 12:23:35 »

Eh bien je t'en prie Capitaine Renard, et merci de m'en informer, ça me fait plaisir de savoir que ce travail de recherche et de diffusion est utile :) J'ai l'impression de surtout relayer de l'info brute sans trop interpréter, mais même ça n'est sans doute déjà plus neutre.

J'ai d'ailleurs un peu levé le pied quant à la diffusion d'informations ici, car j'avais (ai) peur de lasser et de monopoliser un fil, et je crois que la plupart des gens ont compris l'idée. Cependant, je n'étais déjà pas exhaustif, et il faut savoir qu'en ce moment le rythme des provocations, agressions, crimes est loin d'avoir ralenti, au contraire. La seule différence avec le début de l'été est le traitement qu'en font les grands media: plutôt que de les relayer quotidiennement, de parler d'attaque terroriste et être de nouveau dans l'émotionnel, ils sont soit uniquement relayés une ou deux fois comme des brèves, des faits divers liés à des "déséquilibrés" avant d'être passés sous silence, soit carrément pas traités du tout. Je pense qu'il y a des consignes élyséennes pour temporiser et minimiser au maximum ces événements pour retarder le plus possible l'inévitable goutte d'eau qui fera déborder le vase. Mais il y a des attaques au couteau aux cris d'Allah Akhbar tous les jours par exemple. Des femmes qui sont agresser sur les plages à cause de leurs tenues trop légères, des apologies de l'EI, etc etc.

A titre d'exemple, pour me rendre compte, je me suis simplement noté les titres des "événements" de ces 4 derniers jours sur lesquels je suis tombé, et ça remplit une feuille A4.
IP archivée

vénus

  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 6
Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #87 le: 02 septembre 2016 à 00:51:37 »

La phrase de Sénèque qui perturbe l'auditeur actuellement à l'antenne :

Plusieurs convoitent la fortune d'autrui ou maudissent leur destinée ; la plupart des hommes, n'ayant point de but certain, cédant à une légèreté vague, inconstante, importune à elle-même, sont ballottés sans cesse en de nouveaux desseins ; quelques-uns ne trouvent rien qui les attire ni qui leur plaise : et la mort les surprend dans leur langueur et leur incertitude. Aussi cette sentence sortie comme un oracle de la bouche d'un grand poète me paraît-elle incontestable : [s]"Nous ne vivons que la moindre partie du temps de notre vie ; car tout le reste de sa durée n'est point de la vie, mais du temps".[/b]

texte complet : Sénèque - De la brièveté de la vie
IP archivée

Argonot

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 939
Re : Re : Au-delà de la Matrice avec Ivan.
« Réponse #88 le: 13 octobre 2016 à 19:43:26 »

Les révoltes paysannes étaient beaucoup plus courantes qu'on ne le pense.

Nathan Lewis , un professionnel de la finance , a une idée intéressante sur les révoltes paysannes : elles seraient le signe d'un bon management de la part des dirigeants . En effet, si les paysans ne se révoltaient pas, cela voudrait dire qu'il y a encore de la marge pour les pressurer un peu plus .
"From the perspective of the rulers, a few peasant uprisings are a sign of good management. If there were no such uprisings, it means that you should exploit the peasants a little more aggressively."
http://www.forbes.com/sites/nathanlewis/2013/03/28/assuming-we-end-the-fed-whats-the-next-step/#3ab276c0697d

Lorsqu'on sait que la pression fiscale est déjà énorme en France ( et en Allemagne aussi ) et que les contribuables ne se révoltent pas encore, nos gouvernants doivent bien rigoler en préparant les futurs tours de vis qu'ils peuvent encore se permettre...
IP archivée