Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Affaire Alexandre Benalla  (Lu 4018 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5904
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #60 le: 01 février 2019 à 21:20:28 »

Entre 2 rebondissements..petit intermède publicitaire.


IP archivée
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. -Agatha Christie

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Affaire Alexandre Benalla - Ca chauffe à Matignon
« Réponse #61 le: 07 février 2019 à 18:46:44 »

Affaire Benalla: démission de la cheffe de la sécurité du Premier ministre

La cheffe de la sécurité du Premier ministre a démissionné jeudi après-midi, selon des informations de Matignon.

Elle avait été entendue mercredi dans le cadre de l'enquête sur les conditions d'enregistrement d'une conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, diffusée par Mediapart.
   
La policière a été entendue par la brigade criminelle, a précisé une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien. Selon le quotidien, la commissaire de police a nié avoir effectué ces enregistrements.- Suite & Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #62 le: 14 février 2019 à 19:43:13 »

Toujours plus fort ! Les cercles rapprochés du pouvoir sont contaminés.. Mais qui est le Chef de la tribu?
Déjà une tête vient de tomber avec ce conseiller, "Isma' sous un prétexte futile : il viendrait de se consacrer à l'écriture d'un bouquin, que personne n'attend vraiment. La veille, il était suspecté d'avoir transmis des videos confidentielles de la police à son ami Benalla. Le prétexte de sa "démission" n'a convaincu personne.

Révélations sur l'homme qui a déplacé le coffre-fort d'Alexandre Benalla

"Cette pièce manquante de l’affaire, soustraite du domicile de l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron juste avant sa perquisition, a été déplacée par un de ses proches, Chokri Wakrim. Lié au contrat russe, ce militaire est aussi le compagnon de l'ex-cheffe de la sécurité de Matignon qui vient de démissionner."
(...)

Comme l’avait révélé Libération, ce militaire de 34 ans est en couple avec la commissaire divisionnaire Marie-Elodie Poitout. Jusqu’à peu cheffe de la sécurité du Premier ministre, cette dernière a dû démissionner après la mise au jour des liens troubles de son compagnon avec Benalla. Chokri Wakrim a en effet été embauché en juin sur un des contrats de protection signé avec un oligarque russe suspecté de liens avec la mafia, Iskander Makhmudov, contrat désormais au cœur d’une enquête du Parquet national financier (PNF). Depuis cet été, le militaire est apparu à de nombreuses reprises au côté d’Alexandre Benalla, notamment chez l’homme d’affaires Vincent Miclet et au domicile d’un Syrien soupçonné de nombreuses escroqueries, Mohamad Izzat Khatab.
Disparaître

Où Chokri Wakrim a-t-il transporté ce coffre-fort ? La localisation du téléphone de la femme d’Alexandre Benalla, réalisée par les enquêteurs, offre une première piste : le 19 juillet, son téléphone «borne» toute la journée près de leur domicile d’Issy-les-Moulineaux, mais aux alentours de 20 heures, un déplacement est constaté jusqu’à l’avenue Foch, dans le XVIe arrondissement. La jeune femme vient en fait d’atterrir chez une discrète femme d’affaires installée en Suisse, Pascale Perez, qui a accepté de mettre à disposition son appartement parisien, comme l’a révélé le Monde. Contactée par Libération, cette dernière confirme avoir reçu la compagne de Benalla et leur fils, mais dément formellement tout lien avec le coffre-fort. «J’ai accepté d’organiser le logement de la compagne de M. Benalla et de leur bébé en juillet pour environ huit jours, explique-t-elle. Mais je n’ai jamais été impliquée ou informée du mystère du soi-disant coffre.»

C’est aussi à cette période qu’Alexandre Benalla est accueilli au domicile de Chokri Wakrim et Marie-Elodie Poitout, près de la place Victor-Hugo, dans le même XVIe arrondissement. Auprès de sa hiérarchie, la commissaire divisionnaire a en effet admis au moins une rencontre avec Benalla, le 26 juillet. Le mystérieux coffre a-t-il pu transiter dans l’appartement de celle qui était alors cheffe de la sécurité du Premier ministre ? Une interrogation d’autant plus légitime que ce même jour, un enregistrement révélé par Mediapart atteste de la volonté de l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron de faire disparaître d’éventuels éléments compromettants. Contactés, ni Chokri Wakrim ni Marie-Elodie Poitout ni Alexandre Benalla n’ont répondu à nos sollicitations.
«Malaise»

Jusqu’ici, la justice a refusé d’enquêter sur la disparition de ce coffre-fort. Un manque de diligence déjà visible le 20 juillet au soir, lorsque les policiers débarquent à Issy-les-Moulineaux pour perquisitionner le domicile d’Alexandre Benalla et trouvent porte close. Ce dernier n’a pas les clés de son domicile et refuse d’aider les enquêteurs pour leur permettre d’entrer en relation avec sa femme. Sur place, les policiers ne jugent pas utile d’attendre un serrurier et, incapables de trouver un bélier suffisamment puissant pour enfoncer la porte, ils préfèrent revenir le lendemain matin. Quand ils entrent enfin dans l’appartement, le coffre n’y est pas. «Lors de la perquisition j’ai senti qu’il y avait un malaise avec les enquêteurs de la BRDP [brigade de répression de la délinquance à la personne, ndlr], tente de déminer Alexandre Benalla devant les juges d’instruction. En effet ils n’ont pas trouvé le coffre dans lequel je conserve mes armes personnelles que je détiens de manière légale.»

De nouveau interrogé récemment sur ce coffre-fort par la commission d’enquête sénatoriale, Alexandre Benalla botte encore en touche. «Cette question concerne l’information judiciaire, répond-il au sénateur Jean-Pierre Sueur le 21 janvier. Si la justice a des questions à me poser à cet égard, elle me les posera.»

Mais à ce stade, en dépit de la polémique suscitée par cette disparition, le parquet de Paris a refusé d’étendre l’enquête au coffre-fort d’Alexandre Benalla. Qui ne fait donc aujourd’hui l’objet d’aucune investigation de la justice." - Suite & Source
« Modifié: 14 février 2019 à 20:18:27 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #63 le: 19 février 2019 à 17:39:09 »

 Le jeune chargé de mission de l'Élysée a «été initié au sein de la Loge des ”Chevaliers de l'espérance” de la Grande Loge Nationale Française (GLNF)», révèle L'Express. Il «n'est venu que deux ou trois fois peut-être», précise le Grand Maître Jean-Pierre Servel au Figaro.

Alexandre Benalla, franc-maçon? L'information, publiée par plusieurs médias, avait été démentie il y a quelques jours par le Grand Orient de France, la première obédience française. Ce mercredi, le journaliste de L'Express François Koch le révèle sur son blog «La lumière»: le jeune chargé de mission de l'Élysée a en fait «été initié au sein de la loge les Chevaliers de l'espérance, de la Grande Loge nationale française (GLNF)».

«Ce franc-maçon porte le matricule 106161 de cette obédience depuis janvier 2017», écrit François Koch, citant «des documents internes» transmis par «de bonnes sources». Il a été suspendu «le 23 ou le 24 juillet», confirme au Figaro le grand maître de la GLNF Jean-Pierre Servel. - Suite & Source

Ce genre de barbouze initié comme ”Chevalier de l'espérance” ? Nous n'avions pas encore tout vu !
« Modifié: 19 février 2019 à 17:49:35 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #64 le: 20 février 2019 à 13:40:08 »

Alexandre Benalla et son ami Vincent Crase ont été incarcérés mardi soir 19 février.
Ca peut durer 4 mois renouvelables une fois, pendant l'enquête judiciaire.

La Commission du Sénat a rendu son rapport de 48 auditions le mercredi matin 20 février 2019.

Affaire Benalla: le coup de massue du Sénat

"Le bureau du Sénat va saisir le procureur de la République pour réponses mensongères non seulement d'Alexandre Benalla mais aussi des plus proches collaborateurs du président de la République, à commencer par Patrick Strzoda.

Un rapport au vitriol, et sans fioritures, dans lequel pointe tout autant la colère froide que l'inquiétude de la Commission des lois du Sénat. Après six mois d'enquête, 34 auditions et 48 personnes interrogées, cette dernière, présidée par Philippe Bas et dont les rapporteurs sont Jean-Pierre Sueur et Muriel Jourda, frappe fort.
" - Suite & Source

Pensez-vous maintenant que le Sénat aurait démontré son utilité, ce dont beaucoup doutaient jusqu'ici ?

Dans le même temps BFM, entre autres, affiche en titre : "Le Sénat accable l'Elysée"
CNEWS titre : "La commission du Sénat accuse l'Elysée."

La stratégie de l'Elysée par la voix de son porte-parole Benjamin Griveaux consiste - dans un premier temps - à attaquer les sénateurs pour avoir énoncé des contre-vérités (un terme mesuré pour évoquer des mensonges).

Si tout ça n'est qu'une "tempête dans un verre d'eau" selon Macron en juillet 2019, alors ce serait quoi une affaire d'état quand 3 ou 4 des plus hauts dignitaires de l'Elysée (hors Benalla et Crase) sont soupçonnés de parjure ?
« Modifié: 20 février 2019 à 19:07:39 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #65 le: 20 février 2019 à 14:52:19 »

Mais selon vous, 'Les sénateurs ont-ils sauvé leur institution souvent remise en cause ?"

Premier résultat : le Parquet de Paris, qui avait bloqué en été 2018 les investigations concernant la disparition étrange du coffre-fort personnel de Benalla, vient finalement de décider de l'ouverture d'une enquête.....

On apprend seulement ce mercredi que le parquet de Paris aurait ouvert une enquête la semaine dernière pour "entrave à la manifestation de la vérité".
« Modifié: 20 février 2019 à 17:56:13 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #66 le: 26 février 2019 à 17:29:02 »

Mardi 26 février 2019 - suite du feuilleton, d'affaire d'Etat qui devient affaire de la Justice.

Alexandre Benalla et Vincent Crase remis en liberté

"Alexandre Benalla et Vincent Crase, incarcérés depuis une semaine pour ne pas avoir respecté le contrôle judiciaire qui leur interdisait d'entrer en contact dans l'enquête sur les violences du 1er mai 2018, ont obtenu leur libération, a annoncé aujourd'hui le parquet général de Paris." - Suite & Source

C'est le même parquet général de Paris qui avait refusé d'instruire sur la soustraction du coffre-fort...
Mais qui en avait décidé, et pourquoi ? La transparence et l'indépendance de la Justice, c'est pour quand ?
C'est toujours le Ministère de la Justice qui désigne ses membres.

Si c'est pour libérer des prévenus sous quelques jours, alors pourquoi les avoir incarcérés au départ ?

Qu'est-ce que la justice aura obtenu comme éléments nouveaux dans l'intervalle, après avoir cafouillé aussi lamentablement à les laisser seuls dans une même cellule pour accorder leur discours pendant une heure ?

A moins que ces deux-là soient ultra-protégés, et on imagine bien qu'ils auraient des éléments à balancer sur le régime en place, parce qu'ils étaient aux premières loges..
Benalla se vantait auprès de Crase que Macron lui avait dit : "Tu es trop fort, tu vas tous les bouffer"..

Alors on va nous dire qu'un enregistrement n'est pas une preuve en justice. Les avocats ont gagné un répit.
Mais les français ont déjà bien compris. Ce n'est plus depuis longtemps "Une tempête dans un verre d'eau" comme le Pdt Macron avait essayé de le faire croire à l'été dernier, d'un geste de mépris trop habituel chez lui.
« Modifié: 26 février 2019 à 17:58:51 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #67 le: 30 mars 2019 à 12:42:48 »

Le montage vidéo trompeur de l'Elysée pour défendre Alexandre Benalla

"Le Monde" raconte comment l'Elysée a fait diffuser un montage vidéo trompeur sur Twitter via un compte anonyme pour tenter d'excuser la violente intervention d'Alexandre Benalla le 1er mai.

Le 1er mai, à Paris, le chargé de mission Alexandre Benalla est accusé d’avoir physiquement agressé un jeune couple. Pour tenter de le défendre, l'Elysée a "fait diffuser un montage vidéo trompeur", assure "Le Monde".

En effet, le lendemain de l'événement, le responsable du "pôle e-influence" d'En Marche !, Pierre Le Texier, aurait utilisé son compte Twitter anonyme et militant "frenchpolitic" pour publier une vidéo, "aujourd'hui disparue" assure le quotidien, montrant des "images illégales, mais aussi une vidéo faussement accusatoire".

Le but ? "Convaincre l'opinion qu'Alexandre Benalla ne faisait que réagir en réponse à des violences. En termes de communication de crise, il s'agit de 'donner du contexte'", explique "Le Monde".

L'idée vient, assure le journal du soir, d'Ismaël Emelien, chargé de la communication de crise. Le conseiller spécial du président veut alors "utiliser des images et les faire diffuser par des comptes militants. Il se charge lui-même de les trouver puis de les transférer dans la matinée du 19 juillet, au responsable de la 'riposte' d’En Marche !, Pierre le Texier, via Telegram, une messagerie cryptée privilégiée par les macronistes pour la 'riposte', car elle permet un relatif anonymat", détaille "Le Monde". - Suite & Source
« Modifié: 30 mars 2019 à 15:01:02 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14852
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #68 le: 29 juillet 2019 à 22:37:45 »

Affaire Benalla: dans son téléphone "perdu", des messages inédits de l'Élysée

Le téléphone personnel d'Alexandre Benalla avait été déclaré "perdu" avant d'être retrouvé par les enquêteurs. Ils y ont découvert des messages de l'Élysée que l'ex-chargé de mission s'était empressé d'effacer, comme le rapporte "Le Monde".

AFFAIRE BENALLA - “Je l’ai perdu (…). Je ne l’ai plus (…). Je ne souhaite pas donner d’élément sur ce téléphone”. Le 21 juillet 2018, Alexandre Benalla, l’ex-chargé de mission d’Emmanuel Macron, ment aux policiers. Son téléphone personnel, loin d’être perdu comme il l’affirme lui-même, aura en réalité reçu et émis des messages dès le lendemain de cette première garde-à-vue. Messages dont le destinataire n’en sera pas moins que le chef de cabinet de Brigitte Macron, comme le révèle ce lundi 29 juillet le journal Le Monde.

Les journalistes Arianne Chemin et François Krug racontent ainsi l’excursion des enquêteurs dans le téléphone personnel d’Alexandre Benalla, qu’il avait déclaré perdu à l’époque, mais dont on sait aujourd’hui qu’il l’avait. “L’assertion de monsieur Benalla, le 21 juillet 2018 : “Cet appareil, je l’ai perdu”, est fausse”, ont conclu les enquêteurs après avoir découvert des signes d’activité sur le téléphone au lendemain de la déclaration de perte.

C’est la remise aux enquêteurs du message adressé le 2 mai 2018 à Alexis Kholer qui retient l’attention des enquêteurs. Le secrétaire général de l’Élysée coopère et révèle aux policiers le fameux “06” personnel de Benalla. Dans ce message, des lignes destinées au président de la République: “Monsieur le Président, hier après-midi j’ai été invité par la préfecture de police à observer de l’intérieur la manifestation du 1er-Mai, j’ai donc été équipé d’un casque et intégré à une équipe de policiers en civil et accompagné par un major de police. En fin d’après-midi nous nous sommes retrouvés place de la Contrescarpe, où la situation a plus que dégénéré, je ne me suis alors pas cantonné à mon rôle d’observateur (…) La scène assez violente a été filmée et même si on ne m’identifie pas très nettement je suis reconnaissable. Cette vidéo tourne actuellement sur les réseaux sociaux. Alexandre.”

“Tous des cons Alexandre sois zen et fort”

Le témoignage d’Alexis Kholer et les réquisitions adressées à l’opérateur téléphonique ont ainsi permis aux enquêteurs de retrouver le fameux téléphone... et ses messages, jusque là encore inconnus des juges. Messages de soutien, messages d’information, et même messages supprimés: grâce à l’étude de la ligne, les enquêteurs découvrent une correspondance inédite.

Tous des cons Alexandre, sois zen et fort
c’est le patron qui décide et à 30.000 kilomètres” [Emmanuel Macron se trouve alors en voyage officiel en Australie, ndlr] il ne décide rien te concernant”. Comme le révèle encore Le Monde, voici le message Jean-Luc Minet, le commandant militaire en second de la présidence de la République, reçu par Alexandre Benalla sur son téléphone personnel, au lendemain des incidents du 1er Mai. À l’ex-chargé de mission de répondre, “un brin rassuré”, écrit Le Monde: “Merci pour ton soutien.” Avant de supprimer les messages. - Suite & Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1604
  • cornichons friendly
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #69 le: 30 juillet 2019 à 23:10:11 »

Un petit rappel des faits pour se rafraîchir la mémoire ?

Une enquête qui date du 20 Juin 2019 :



[ Les secrets de l'affaire Benalla / Envoyé Spécial]

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1604
  • cornichons friendly
Re : Affaire Alexandre Benalla
« Réponse #70 le: 31 juillet 2019 à 00:31:45 »

Alexandre Djouhri, trafiquant d'armes en contact avec diverses personnalités politiques françaises, également impliqué dans l'affaire Benalla :



  • En 1981, Alexandre Djouhri est interpellé pour vol à main armée dans l'attaque d'une bijouterie. Faute de preuve à charge, il n'est pas mis en examen.
  • En 1986, il est la cible d’une tentative d'assassinat. Son associé de l'époque, David Tordjman, proche du milieu franco-tunisien, gérant en sous-main de plusieurs discothèques parisiennes, a été victime en 1985 d’une tentative d’assassinat. Un rapport de synthèse de la brigade criminelle indique que « les événements violents qui sont intervenus par la suite semblent indiquer qu’un contentieux important oppose le clan Tordjman-Djouhri à une autre bande », et que « Djouhri Ahmed, plus communément appelé “Monsieur Alexandre”, individu de moralité douteuse et dont les activités paraissent aussi lucratives qu’obscures, ne pouvait ignorer qu’il était la cible de tueurs »
  • En décembre 2005, Djouhri est mis en examen après avoir déclenché un pugilat dans l'hôtel Georges-V, agressant avec l'aide d'autres intervenants son concurrent Mohamed Ajroudi, lors d'une réunion concernant Veolia.
  • Selon le journaliste Pierre Péan, Djouhri aurait été mêlé à la tentative de meurtre d'un concurrent, l'homme d'affaires Ziad Takieddine.
  • L'Express du 9 mars 2010 affirme que Djouhri aurait été l'expéditeur de menaces à l'encontre du conseiller juridique de Nicolas Sarkozy, Patrick Ouart.
  • Ventes d'armes.
Source, un article assez détaillé sur Wikipédia :

>> Alexandre Djouhri