Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: La voiture volante de Frank Zapata  (Lu 85 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14884
La voiture volante de Frank Zapata
« le: 05 août 2019 à 18:04:53 »

On a seulement appris pour le moment que la plate-forme comportera 10 rotors.
Le reste est une affaire d'habillage et de carrosserie.
Rien n'est encore sorti sur le sujet, donc on peut tout imaginer...
Je m'inspire de mes notions de pilotage aérien et de navigation maritime.
Je fais le pari que Franck Zapata sera parvenu à des conclusions techniques assez semblables.
Sinon pourquoi imposer au pilote d'occuper ses deux mains, ou d'avoir quatre roues sous l'engin ?

Imaginons : le point central, pour le pilotage, serait une sorte de joystick, comme un levier de vitesses, avec 8 positions en étoile, selon les inclinaisons et les directions demandées. Les inclinaisons possibles sont adaptées par l'ordinateur central, selon la vitesse nécessaire pour l'exécution afin de conserver une altitude constante. On sait que l'inclinaison permet de modifier la direction mais que la propulsion doit être adaptée selon l'accentuation du virage.

Le même joystick sert également de manette des gaz, avec un cliquet de verrouillage, comme la fonction de marche arrière sur le levier de vitesses de la plupart des voitures. C'est lui qui permet aussi, en position stabilisée, de faire monter ou descendre la structure.

Le point central ou "neutre" est en fait géré par un gyroscope qui assure constamment l'assiette de l'engin. Il est régulé par l'ordinateur de bord. Les informations du gyroscope permettent de compenser en permanence la répartition des masses à bord de l'engin. L'ordinateur doit simultanément gérer un afflux de données, sur la programmation GPS de trajectoire, la force des vents, la gestion des carburants, l'altimètre, celles du relief en 3D, les infos radar sur les trajectoires possibles de divers obstacles environnants, les dates d'anniversaire à célébrer pour les passagers  :-\

Un système de palonniers commandés par deux pédales n'est pas exclu, pour faire tourner l'engin sur place, avec quatre hélices à vent disposées horizontalement aux coins de la structure, selon le principe des  propulseurs d'étrave installés sur certains bateaux. A ce stade, on doit pouvoir se passer de gouvernails de direction et de profondeur, comme des volets, et se passer d'ailes et d'ailerons.

Ensuite le fonctionnement est assez semblable à celui d'un hélicoptère : une légère inclinaison vers l'avant pour avancer, tandis que la puissance des rotors s'adapte à la demande du joystick en position haute pour déterminer la vitesse, en sollicitant davantage les rotors situés vers l'arrière de la structure.

Trois roues sont suffisantes pour atterrir et conduire l'engin vers un hangar ou le sortir vers l'aire de décollage. C'est la seule utilité du volant ou du guidon, de pouvoir manoeuvrer la roue avant. Vous voudriez en plus que votre voiture volante se retrouve à 130km/h dans la circulation sur les autoroutes ? C'est trop demander.

En l'air, votre vie dépend désormais de la puissance de l'algorithme qui aura été développé. Mais guère plus que dans une nouvelle voiture autonome injectée dans le trafic autoroutier à grande vitesse..

Ce qui craint le plus, c'est la consommation : 2 litres de carburant au kilomètre pour une planche individuelle à 5 rotors, pour une autonomie de seulement 20 kms, ça monte à 4 litres pour alimenter 10 rotors... L'essentiel est consommé pour embarquer le carburant lui-même...

Les plate-formes volantes intéressent avant tout le Génie Civil, les Services de secours, les Pompiers,
bien avant de concerner les citoyens. On ne peut parler de voiture si l'engin ne peut circuler sur route.

Voir aussi aussi, à propos de F. Zapata, le Réacteur dorsal.
« Modifié: 05 août 2019 à 23:46:07 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c