Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Le dimanche soir 16 septembre et l'accélération du temps  (Lu 239 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1119
  • Tengu Zen'
Le dimanche soir 16 septembre et l'accélération du temps
« le: 17 Septembre 2018 à 02:22:08 »

Une intervention intéressante sur l'antenne de Pedro sur le sentiment d'accélération du temps avec l'âge (impression que les saisons passent de plus en plus vite quand on vieillit par exemple).

Il s'agit d'un simple rapport de perception par rapport à soi-même. Quelqu'un de jeune qui vit une saison aura le rapport suivant dans sa perception d'une durée de 3 mois :

20 ans  (x 4 saisons x 3 mois) / 3 mois = 240 / 3 = 80

La perception du passage d'une saison est donc perçue à un rapport de 80

Tandis que quelqu'un qui a 40 ans :

40 x 4 x 3 / 3 = 480 / 3 = 160

La perception du passage d'une saison de même durée n'est donc plus perçue dans le même rapport

Ou 60 ans :

60 x 4 x 3 / 3 =  720 / 3 =  240

Très bien observé donc.

Comprendre ce rapport au temps en change-t-il du coup la perception ?

Je rajoute à propos du sentiment d'accélération du temps qu'elle s'appuie aussi sur des événements objectifs. La circulation de l'information via le réseau internet accélère de fait toutes les opérations sociales de l'activité humaine. La modernisation des transports a accéléré le temps. La concentration des villes accélère toute transaction tandis que le temps des campagnes est plus lent.
« Modifié: 24 Septembre 2018 à 23:19:46 par katchina »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18316
Re : Dimanche soir avec Pedro
« Réponse #1 le: 19 Septembre 2018 à 20:21:52 »

Je suppose que la théorie n'est pas de toi, mais comme tu n'as pas cité de sources, j'ai fait une recherche rapide.  :)

Pourquoi le temps semble filer plus vite avec l’âge
Christian Yates — 19 août 2016 à 15h21 — mis à jour le 19 août 2016 à 15h21

Pour des raisons aussi bien biologiques que mathématiques, notre perception du temps évolue au cours de la vie.

Le temps des tout petits
Mais pourquoi mesurer notre perception à l’aide d’une échelle logarithmique? Parce que notre rapport au temps est relatif à l’âge que nous avons: pour un petit de 2 ans, une année représente la moitié de sa vie, ce qui explique que la distance entre deux anniversaires semble si longue à un enfant.

Pour un marmot de 10 ans, une année ne représente que 10% de sa vie (il devient alors un peu moins difficile d’attendre son prochain anniversaire), et pour un jeune de 20 ans, une année ne représente plus que 5% de sa vie. Voilà pourquoi le temps semble s’accélérer avec l’âge.

Habituellement, nous envisageons la vie par tranches de dix ans –la vingtaine, la trentaine, etc.– ce qui revient à accorder autant de poids à chaque période. Cependant, selon l’échelle logarithmique, nous percevons des périodes de durées différentes comme si elles étaient de même durée. En termes de perception du temps, passer de 10 à 20 ans, de 20 à 40 et de 40 à 80 revient exactement au même. Ce qui veut dire –attention, c’est un peu déprimant– que les années vécues entre l’âge de 5 et 10 ans vous paraissent aussi longues que les années qui séparent vos 40 ans de vos 80 ans.

Alors, activez-vous! Le temps passe vite… et ça ne s’arrange pas avec le temps.


source et début
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18316
Re : Le dimanche soir 16 septembre et l'accélération du temps
« Réponse #2 le: 24 Septembre 2018 à 23:32:07 »

Une intervention intéressante sur l'antenne de Pedro sur le sentiment d'accélération du temps avec l'âge (impression que les saisons passent de plus en plus vite quand on vieillit par exemple).

Oui mais ce n'est pas toujours vrai. Si tu as l'occasion de visiter régulièrement des personnages âgées en EPHAD, tu verras qu'elles sont nombreuses à dire "Que c'est long..." Pour elles, le temps ne s'accélère pas, bien au contraire...

"L'éternité c'est long surtout vers la fin" attribué généralement à Kafka ou Woody Allen n'est pas si absurde, pour les plus âgés, l'approche de la fin semble durer une éternité.
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire