Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: World Economic Forum : Un Régime Alimentaire Planétaire pour "sauver le monde"  (Lu 400 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 226

Dans l’un des thèmes discutés au  « Forum Economique Mondial » (World Economic Forum) 2019, qui se tient actuellement à Davos en Suisse, il est recommandé aux peuples du monde entier, afin de « sauver le monde »  -  de s’orienter vers  un « régime alimentaire planétaire » composé de beaucoup plus de végétaux.
En ce qui concerne les populations faisant face à une charge importante de dénutrition, et pour lesquelles il est peut-être difficile d’obtenir des quantités suffisantes de micronutriments à partir d’aliments d'origine seulement végétale, il est recommandé de se diriger vers un régime flexitarien plutôt que végétalien.
_________________

WORLD ECONOMIC FORUM  -  17 Jan 2019

WE ALL NEED TO GO ON THE PLANETARY HEALTH DIET TO SAVE THE WORLD
(NOUS AVONS TOUS LA NECESSITE D’ALLER VERS LE REGIME DE SANTE PLANETAIRE POUR SAUVER LE MONDE)

https://www.weforum.org/agenda/2019/01/why-we-all-need-to-go-on-the-planetary-health-diet-to-save-the-world/

Traduction du début du texte :   

« Why we all need to go on the ‘planetary health diet’ to save the world »

« Pourquoi avons-nous tous la nécessité d’aller vers le « régime de santé planétaire » pour sauver le monde »

« Les régimes alimentaires vont et viennent, comme les résolutions du Nouvel An, et ont souvent peu d’impact sur notre tour de taille. Mais une cohorte de scientifiques en a développé une qui pourrait améliorer non seulement notre santé, mais également celle de la planète Terre.
Le «régime alimentaire planétaire», qui implique une évolution vers une alimentation à base de végétaux, a été conçu par 37 experts dans le cadre de la Commission « EAT-Lancet » pour répondre à la question de savoir comment nous allons nourrir 10 milliards de personnes, sans détruire la planète, d'ici 2050.

Le rapport indique: "Cela inclut une consommation d'aliments plus sains tels que les fruits, les légumes, les légumineuses et les noix, et une réduction de plus de 50% de la consommation mondiale d'aliments moins sains tels que les sucres ajoutés et la viande rouge."
L'étude a révélé que les «principaux avantages pour la santé» (objectif 1) de l'adoption d'un régime alimentaire sain consisterait à prévenir environ 11 millions de décès par an. Ce qui équivaut à 19 à 24% du nombre total de décès d'adultes. Le deuxième objectif de la Commission EAT-Lancet est de réduire les impacts environnementaux de la production alimentaire en combinant « une évolution mondiale vers une alimentation saine, des pratiques de production alimentaire améliorées, et une réduction des pertes et du gaspillage alimentaire. »

Que pouvons-nous donc manger?
Presque tous les pays devront ajuster leurs repas pour adopter ce régime alimentaire, et la Commission transmettra ses conclusions aux organismes mondiaux et aux gouvernements pour encourager cela.
De manière très importante, la commission recommande de passer au «flexitarisme»  plutôt qu’au végétalisme, déclarant que: «De nombreuses populations continuent de faire face à une charge importante de dénutrition et il peut être difficile pour elles d’obtenir des quantités suffisantes de micronutriments à partir d’aliments d'origine seulement végétale. "Compte tenu de ces considérations, le rôle des aliments de source animale dans l’alimentation des populations doit être examiné avec soin dans chaque contexte et dans le cadre des réalités locales et régionales."
(.........)   David Yeung, cofondateur et PDG du mouvement social à base de végétaux « Green Monday » (Lundi Vert)  et l'un des entrepreneurs sociaux du Forum Economique Mondial 2018, a déclaré que cette alimentation serait réalisable si les gens commençaient par de petites étapes: "Tout le monde peut devenir flexitarien en choisissant simplement de réduire la viande et de passer au vert pendant un jour, deux jours, ou cinq jours, à sa convenance."

Un problème alimentaire mondial
Ce rapport intervient deux semaines après la publication par le Forum Economique Mondial de son Livre Blanc sur les protéines alternatives, dans le cadre de la série de dialogues intitulée « Meat: the Future » (Viande: le Futur) , qui montrait qu'équilibrer la consommation de viande avec des sources alternatives de protéines pouvait avoir de multiples avantages pour la santé et l'environnement. (...............) "

Suite (en anglais) + graphiques sur le lien ci-dessus.

______________________________

Viande rouge : bœuf, veau, cheval, porc, mouton, agneau, chèvre, etc.  - Viande blanche : les volailles  -  La chair des poissons, crustacés, mollusques, insectes, n’est pas considérée comme de la viande. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Viande)
Selon le Dépt de l’Agriculture des Etats-Unis (USDA), toutes les viandes issues de mammifères (quel que soit le morceau ou l’âge de l’animal) sont des viandes rouges car elle contiennent plus de myoglobine que le poisson et la viande blanche des volailles. (https://en.wikipedia.org/wiki/Red_meat)

___________________________________


« Modifié: 25 janvier 2019 à 20:31:26 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette