Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Antisémitisme et antisionisme  (Lu 365 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14179
Antisémitisme et antisionisme
« le: 03 décembre 2019 à 19:50:51 »

La police de la pensée est En Marche...

"Antisémitisme et antisionisme : l’Assemblée nationale face à la controverse

Une proposition de résolution qui tend à définir l’antisémitisme, présentée par le député LRM Sylvain Maillard mardi 3 décembre 2019, divise la majorité. Elle n’a été signée que par un tiers du groupe LRM.

Malgré le soutien du président de la République, l’initiative est controversée et divise la majorité à l’Assemblée. La proposition de résolution n’a été signée que par un tiers du groupe LRM, ce qui est rarissime alors que le président du groupe, Gilles Le Gendre, et le patron de leur parti, Stanislas Guerini, en sont signataires.

Quatre parlementaires MoDem et LRM, et deux communistes, demandent même, dans une tribune publiée sur Lemonde.fr, son retrait de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Dans une tribune au Monde, 127 universitaires juifs appellent aussi à ne pas la soutenir.

La définition de l’IRHA tient en quelques mots, dont le terme « antisionisme » est absent : « L’antisémitisme est une certaine perception des juifs, qui peut se manifester par une haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme visent des individus juifs ou non et/ou leurs biens, des institutions communautaires et des lieux de culte. »

La controverse vient des onze exemples qui précisent cette définition relativement vague, dont l’un considère comme antisémite le « traitement inégalitaire de l’Etat d’Israël à qui l’on demande d’adopter des comportements qui ne sont ni attendus ni exigés de tout autre Etat démocratique ». « On reprend la définition sans ses exemples », assure Sylvain Maillard. Mais pour d’autres, le flou suffit à entretenir le doute. - Suite & Source

Si ça devait s'inscrire dans la loi en France, il sera désormais impossible de se dire anti-castriste
ou anti-communiste sans être suspecté de racisme caché envers les cubains ou les asiatiques.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com