Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Coronavirus  (Lu 3080 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 257
Re : Coronavirus
« Réponse #90 le: 27 avril 2020 à 15:53:10 »


UV-A contre Covid-19 - Un peu plus de précisions:

« Le Healight est un cathéter qui intègre de petites lumières LED qui émettent de la lumière UV-A d'une manière spécifique. Il est inséré dans le tube respiratoire du patient intubé »,
comme on a pu le voir dans une vidéo du labo pharmaceutique Aytu-BioScience.
La vidéo ci-dessous (dont on ne voit guère plus que la première seconde ...) a été censurée/supprimée par YTb: "Cette vidéo a été supprimée, car elle ne respectait pas le règlement de la communauté YouTube". : ....

MAIS sauvegardée ici :   https://www.bitchute.com/video/3I5SD2kEKzbR/


  ....

« Modifié: 27 avril 2020 à 16:15:30 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5817
Re : Coronavirus
« Réponse #91 le: 29 avril 2020 à 14:22:37 »

IP archivée
...accepter   de    laisser    partir    l'ancien...

(entendu d'une conversation dans la rue.)

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4327
Re : Coronavirus
« Réponse #92 le: 01 mai 2020 à 02:16:33 »

 Connexion Bill Gates/OMS :

http://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=ChIQ2KQ7eBw&feature=emb_title
FOX DÉNONCE BILL GATES, PREUVES À L'APPUI
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Messages: 7719
Re : Coronavirus
« Réponse #93 le: 01 mai 2020 à 09:58:32 »

Renvoyer les enfants à l'école en premiers, car charge virale moindre ?
Ce n'est pas ce que dit cette étude.
Mauvaise idée ou calcul ?

"C’est une étude de l’équipe du Professeur Drosten, surnommé "le virologue des virologues", car il a été le premier à mettre sur pied à Berlin un test PCR pour le covid-19, et à le mettre à disposition de confrères européens.
Le médecin, qui travaille à l'Hôpital de la Charité, en Allemagne, a voulu évaluer la charge virale du SARS-COV-2 (nom scientifique du virus), en fonction de l’âge du patient.
Est-elle moins forte chez les enfants ?
Les chercheurs ont analysé les valeurs des tests PCR de 3712 patients COVID-19, en les corrélant à leur âge.

Ils n’ont trouvé aucune différence significative entre les catégories d’âge, y compris pour les enfants."

Source et suite de l'article, ici.

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15032
Re : Coronavirus
« Réponse #94 le: 01 mai 2020 à 11:06:29 »

Didier Raoult se confie à Apolline de Malherbe sur BFMTV, Jeudi 20 avril 2020

IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1866
Re : Coronavirus
« Réponse #95 le: 04 mai 2020 à 21:08:01 »

Nous sommes en guerre contre le coronavirus a tonné le Président, mais comme l’a dit le médecin Baptiste Beaulieu: nous ne voulons pas des ordres, nous voulons des moyens.

La vague est là, le nombre de décès augmente inexorablement, “comme prévu”... Nous n’avons toujours pas reçu de masques FFP2, seuls des dons généreux de la population permettent aux chanceux de travailler -à peu près- protégés. Tout vient à manquer: plus de surblouse, plus de charlotte, plus de gel hydro-alcoolique, plus de gants, la situation est tout bonnement incroyable. La commande de matériel que nous avions faite courant février n’est jamais arrivée...

Nous entendons une mobilisation sans précédent du territoire tant hospitalier que libéral. À l’hôpital, les soignants sont mobilisés comme jamais, des services entiers de réanimation sont créés pour anticiper le nombre de patients en détresse respiratoire, on pousse les murs tant qu’on peut... au risque que ce ne soit pas suffisant. Cela fait des mois que nous, soignants, alertions sur le manque de lits, les manques de matériels, les coupes budgétaires, l’épuisement des professionnels: malgré ça on nous annonçait encore et toujours des suppressions de postes, des suppressions de lits. En ville, beaucoup de médecins ont fermé leur cabinet, malades ou fragiles, l’histoire ne le dit pas. En maison de santé, nous nous organisons: au lieu des 4 médecins habituels nous sommes 6 à exercer, pour faire de la régulation téléphonique, pour faire de la téléconsultation et pour consulter lorsque cela est strictement nécessaire.

Tout vient à manquer: plus de surblouse, plus de charlotte, plus de gel hydro-alcoolique, plus de gants, la situation est tout bonnement incroyable.


suite source :>> Infirmiers intubés, médecins décédés, les héros sont fatigués (huffingtonpost.fr)(28 mars 2020)

_________

En 2009, le nombre total de masques FFP2 atteignait, selon un rapport du Sénat, 1 milliard de masques
chirurgicaux et 537 millions de masques FFP2 :





suite source :>> Pages 15 - 16 / N° 388 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 (senat.fr)

_________

Destruction des stocks de masques sur le territoire national par décision parlementaire.

Rapport parlementaire du 15 juillet 2015 :

L'Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) : comment investir dans la sécurité sanitaire de nos concitoyens ?

I. DES STOCKS STRATÉGIQUES MOINS IMPORTANTS MAIS GÉRÉS DE FAÇON PLUS FIABLE

A. LA POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE DIMINUTION DES STOCKS STRATÉGIQUES

1. Des besoins évalués au niveau interministériel mais une décision demeurant une prérogative du ministre chargé de la santé
Les stocks nationaux de produits de santé nécessaires pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles - dits « stratégiques » - sont évalués, en premier lieu, dans le cadre des plans gouvernementaux de défense et de sécurité, élaborés sous l'égide du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), placé auprès du Premier ministre. Ces plans sont ensuite déclinés en scénarios de réponse, en fonction des différents types de risques :

- pour les menaces terroristes et les risques d'accidents d'origine nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC), la gestion des stocks stratégiques est déterminée en fonction des menaces, des valeurs cibles de stocks à atteindre et de la répartition des moyens prévus par le contrat général interministériel (CGI), introduit par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 et piloté par le SGDSN. Plus spécifiquement, en cas d'accident nucléaire, le plan national de réponse en cas d'accident nucléaire ou radiologique majeur de février 2014 prévoit le maintien d'un stock de comprimés d'iode couvrant la totalité de la population (soit 130 millions de comprimés) ;

 s'agissant des risques infectieux, comme par exemple le risque de pandémie grippale ou d'épidémie de virus Ebola, les besoins sont évalués par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), constitué de personnalités qualifiées et de directeurs généraux du ministère chargé de la santé, à partir des modèles de propagation de maladie développés par l'InVS. Par exemple, dans le cadre du plan national de prévention et de lutte « pandémie grippale », élaboré en 2011, les objectifs de couverture de la population sont de l'ordre de 20 % à 30 % pour les antiviraux tandis que 13 millions de personnes auraient un accès prioritaire à la vaccination. Concernant les populations cibles à atteindre pour les masques, la doctrine gouvernementale est en cours de redéfinition. Toutefois, une nouvelle doctrine du SGDSN a d'ores et déjà établi que le stock national géré par l'EPRUS concernerait désormais uniquement les masques de protection chirurgicaux à l'attention des personnes malades et de leurs contacts, tandis que la constitution de stocks de masques de protection des personnels de santé (notamment les masques FFP2 pour certains actes à risques) étaient désormais à la charge des employeurs.

Par ailleurs, la DGS peut saisir l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) concernant le choix de certains produits (disponibilité, qualité, efficacité et sécurité).

La distinction entre « stocks stratégiques » et « stocks tactiques »

L'instruction ministérielle du 2 novembre 2011 relative à la préparation de la réponse aux situations exceptionnelles dans le domaine de la santé a établi une distinction entre deux types de stocks de produits de santé :

- les stocks dits « stratégiques » sont détenus et gérés au niveau national par l'EPRUS, à partir de ses différentes plateformes. Succédant au « stock national santé » créé à partir de 2001, les stocks stratégiques comprennent à la fois des médicaments (antiviraux, antidotes, vaccins, pastilles d'iode...), des dispositifs médicaux (masques chirurgicaux, aiguilles...), des équipements de protection individuelle (masques, combinaisons...), du petit matériel stocké dans le cadre du plan variole et enfin des consommables (blouses, draps d'examen). Ces stocks doivent permettre à l'État de maintenir une capacité d'intervention pour répondre à des menaces épidémiques ou terroristes, en renfort des moyens conventionnels et tactiques ;

- les moyens dits « tactiques » sont des produits et des équipements situés dans les établissements de santé sièges de service d'aide médicale urgente (SAMU) ou de structure mobile d'urgence et de réanimation (SMUR). Ces stocks doivent permettre d'assurer une réponse précoce dans l'attente de la mobilisation, le cas échéant, des stocks stratégiques. Certains de ces équipements, notamment les postes sanitaires mobiles de deuxième génération (PSM 2) ont une vocation interrégionale ou zonale et peuvent intervenir en complément des moyens de première ligne déployés par les établissements de santé. L'acquisition des stocks tactiques est prise en charge par les établissements de santé et financée par des crédits relevant de leurs missions d'intérêt général et d'aide à la contractualisation (MIGAC).


2. La forte diminution des stocks depuis 2010
S'agissant des stocks stratégiques détenus et gérés par l'EPRUS, la première évolution notable, depuis la mission de contrôle effectuée en 2009, est la baisse significative de la quantité et de la valeur des stocks. La composition et la répartition de ces stocks constituant des données sensibles, votre rapporteur spécial se limitera à une analyse générale de l'évolution de la valeur des stocks.

Comme l'illustre le graphique ci-après, la valeur des stocks est passée d'un maximum de 992 millions d'euros à la fin de l'année 2010 à 472 millions d'euros fin 201415(*). Au 19 mars 2015, elle s'élevait à 416 millions d'euros.

La valeur des stocks ne devrait pas connaître de hausse significative dans les prochaines années. En effet, selon les informations transmises à votre rapporteur spécial, les besoins en produits de santé sont estimés par l'EPRUS et la DGS à 33 millions d'euros par an sur la période 2016-2018.


Cette évolution s'explique par une inflexion de la politique de constitution et de renouvellement des stocks mise en oeuvre par le ministre chargé de la santé, sur le fondement de la doctrine développée par le SGDSN et les avis du HCSP.

D'une part, il a été décidé de ne pas renouveler certains stocks arrivant à péremption, par exemple, en raison de la plus grande disponibilité de certains produits et de leur commercialisation en officine de ville ou du transfert de la responsabilité de constituer certains stocks vers d'autres acteurs (par exemple, les établissements de santé et les établissements médico-sociaux pour les masques de protection FFP2 de leurs personnels).

suite source :>> L'Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) : comment investir dans la sécurité sanitaire de nos concitoyens ? (senat.fr)(15 juillet 2015)



zek

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 866
Re : Coronavirus
« Réponse #96 le: 05 mai 2020 à 20:34:30 »

https://rmc.bfmtv.com/emission/coronavirus-des-jeux-militaires-a-wuhan-en-octobre-sement-le-doute-sur-la-date-d-apparition-du-virus-1908002.html

On en revient à l'histoire des jeux de Wuhan comme possible point de départ. Une thèse avancée très tôt par l'administration chinoise qui soupçonnait un virus importé depuis les États-Unis.

On a aussi des news des souches européennes, différentes, https://www.cnews.fr/monde/2020-04-11/il-y-aurait-trois-souches-distinctes-du-coronavirus-en-circulation-dans-le-monde

La souche américaine est par contre la même que la souche originale. Avec des souches moins virulentes dans l'état de Washington.

Je ne pense pas que l'administration américaine fera des recherches permettant d'analyser si des cas de pneumonie ou de grippes auraient pu être des cas de COVID-19 fin 2019.
Pourtant des personnels soignants allaient en ce sens.

Mais ceci pourrait poser le doute d'une apparition chinoise.

Ce qui me fait le plus rire concerne les manques montrés du doigt par l'administration américaine, alors que les labos US sont constamment montrés du doigt.

https://www.nytimes.com/2019/08/05/health/germs-fort-detrick-biohazard.html
https://www.nytimes.com/2014/07/20/science/pathogen-mishaps-rise-as-labs-proliferate-with-scant-regulation.html?searchResultPosition=5
https://wjla.com/news/local/cdc-shut-down-army-germ-lab-health-concerns

On ne saura jamais le fin mot de l'histoire. La Chine a de fortes chances d'être le berceau de l'épidémie, mais une vision contradictoire serait vite et vivement contestée.

Dans tous les cas, les réactions mondiales face à cette épidémie sont étonnantes. Le Japon qui se durcit pour 500 morts par exemple, au point de mettre à mal son économie. Étonnant.
IP archivée
"vague inquiétude" - Ryûnosuke Akutagawa

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 10110
Re : Coronavirus
« Réponse #97 le: 06 mai 2020 à 14:28:09 »

Le comédien a confié à Mediapart une longue réflexion, lue face caméra chez lui, sur ce que la pandémie révèle du pays qui est le nôtre, la France, sixième puissance mondiale empêtrée dans le dénuement (sanitaire), puis le mensonge (gouvernemental) et désormais la colère (citoyenne). Un texte puissamment politique, avec un objectif : ne pas en rester là.


Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… »
IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

Capitaine Renard

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1866
Re : Coronavirus
« Réponse #98 le: 06 mai 2020 à 17:46:24 »

Pour mieux situer la responsabilité de l'EPRUS, organisme dépendant directement de l'autorité du premier ministre. Chronologie rapide de l'évolution du stock de masques en France et du changement de politique concernant la gestion de stock :

Coronavirus : Comment la France a laissé fondre son stock de masques au fil des années CHRONOLOGIE

En dix années, le pays a réduit au minimum son stock de masques de protection afin de rationaliser les coûts, misant sur les importations et sa propre capacité productive pour réagir efficacement en cas d’épidémie… à condition d’anticiper.

2011: les leçons du H1N1
Près de deux ans après le début de l’épidémie de grippe A (H1N1), les services de l’Etat s’interrogent sur leur gestion de la crise. Une polémique avait éclaté autour de la commande massive de 94 millions de doses de vaccin, alors que seules six millions ont été finalement utilisées. Les stocks de masques sont alors au zénith : près d’un milliard de masques chirurgicaux et plus de 700 millions de modèles FFP2, offrant une meilleure protection. Mais entreposer ces cartons dans un grand hangar à Vitry-le-François (Marne) a un coût, sachant que les masques se périment peu à peu, après 4 ou 5 ans.


Saisi par la Direction générale de la santé, le Haut Conseil à la Santé publique recommande, dans un avis rendu le 1er juillet 2011, de constituer « un stock tournant », composé à la fois de masques chirurgicaux et FFP2. Dans ces conditions, l’EPRUS (Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires), créé en 2007 et aujourd’hui intégré au sein de l’Agence de Santé publique, commence à ne plus renouveler ses réserves.

2013: le changement de doctrine est acté
En mai 2013, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) qui dépend de Matignon, acte le changement de doctrine et donc l’attrition des stocks. « La logique était de dire : faisons plus comme dans l’industrie et ne gérons pas des stocks inertes mais ayons des stocks à flux », explique un fin connaisseur des gestions des crises sanitaires. « Mais ceci implique qu’on sache les reconstituer en cas de crise », ajoute-t-il. L’idée est alors de s’appuyer sur les importations chinoises mais aussi sur les capacités de production française.


De même, l’EPRUS est délesté d’une partie de la responsabilité de constituer des stocks. Les ministères doivent eux-mêmes avoir des réserves de précaution. Et charge est donnée aux employeurs (hôpitaux, cliniques privées…) « de déterminer l’opportunité de constituer des stocks de masques pour protéger leur personnel », en particulier FFP2.

2015: une mise en garde
En 2015, un rapport du sénateur Francis Delattre témoigne de la baisse des stocks dont la valeur « est passée d’un maximum de 992 millions d’euros à la fin de l’année 2010 à (…) à 416 millions d’euros » en mars 2015.

Ce même texte met aussi en garde : « la réservation de capacités de production ne peut constituer une solution unique pour prévenir les situations sanitaires exceptionnelles ». En clair, l’Etat doit conserver des stocks stratégiques suffisants en prévision d’une épidémie.


2020: les cartons sont vides
Début 2020, alors que l’épidémie de coronavirus commence à se propager, les stocks ont fondu. L’Etat ne dispose d’aucune réserve en masques FFP2, de 117 millions de masques chirurgicaux adultes et de 40 millions de masques pédiatriques enfants. Dans ses entrepôts d’Orléans, l’armée « identifie » 5 millions de masques qu’elle distribue le 19 mars. Le volume de masques détenus par les employeurs est, lui, impossible à inventorier.

Un décret de réquisition de la production française est pris le 3 mars, soit deux semaines avant le début du confinement général. L’augmentation de la cadence « n’est pas un exercice simple », a reconnu samedi le Premier ministre Edouard Philippe. Dans le même temps, la France finalise l’acquisition de 250 millions de masques à l’international, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, qui assure que le gouvernement a commencé, dès le mois de janvier, à importer de nouveaux exemplaires.


source :>> Coronavirus : Comment la France a laissé fondre son stock de masques au fil des années (20minutes.fr)

zek

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 866
Re : Coronavirus
« Réponse #99 le: 06 mai 2020 à 20:38:00 »

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/coronavirus-l-armee-refute-toute-contamination-des-octobre-lors-des-jeux-militaires-mondiaux-a-wuhan-20200506

«Il y a beaucoup d'athlètes des Jeux mondiaux militaires qui ont été très malades» Déclaration originale d'une participante qui poursuit,
«On a eu un contact avec le médecin militaire récemment qui nous a dit : je pense que vous l'avez eu parce qu'il y a beaucoup de gens de cette délégation qui ont été malades»

Côté administration militaire
le ministère des Armées a été néanmoins contraint de réagir en tenant à rappeler qu'au moment des jeux «l'épidémie liée au Covid-19 n'était pas connue»
Oui donc ce n'était pas dans les journaux, donc ça existait pas voyons !
On apprend que ne seront faits aucun test rétrospectif, sans intérêt, même s'il est vrai qu'avec la faible proportion d'anticorps en Chine les résultats ont de forte chance d'être négatif.

Côté Belgique :
Certains participants aux jeux ont connu «fin novembre, début décembre des maux de gorge, de la toux ou encore des extinctions de voix, mais cela n'a pas nécessité des mesures particulières et n'a jamais été mis en lien avec la participation aux jeux militaires»

Tant pis.

https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-evolution-idUSKBN22I1E3?taid=5eb2fc6c16066900016abced&utm_campaign=trueAnthem:+Trending+Content&utm_medium=trueAnthem&utm_source=twitter

“Phylogenetic estimates support that the COVID-2 pandemic started sometime around Oct. 6, 2019 to Dec. 11, 2019, which corresponds to the time of the host jump into humans”

Et pourtant, chère administration militaire, les dates pourraient correspondre... Mais cela bien sûr "n'existait pas à l'époque". Débat clos.
IP archivée
"vague inquiétude" - Ryûnosuke Akutagawa

Audomar

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 239
Re : Coronavirus
« Réponse #100 le: 13 mai 2020 à 03:40:55 »

Chaque soir, vers 20 Heures,c'est "L'heure de vérité", où sont délivrés les chiffres "officiels" du bilan
quotidien de l'évolution du coronavirus, en France...
Plus d'un attendent fébrilement ces chiffres...
Sont-ils réels ou plus ou moins manipulés ? Mystère...
Toujours est-il que si les chiffres des hospitalisés "simples", et des cas graves en réanimation, baissent
lentement de jours en jours,"officiellement", le nombre de morts pose question...
Depuis au moins 5 semaines, les chiffres du lundi soir, pour les morts, sont toujours à la hausse par rapport
à la veille , du fait que la comptabilisation des morts des EPHAD où assimilés, durant le week-end, n'est pas complète.
Le nombre de morts quotidiens, semblait diminuer clairement,
de manière sensible, surtout depuis le 30 Avril, de manière à peu près continue, à part les hausses du Lundi...
                                                                                                                                                                               
 MAIS ces chiffres semblent bizarres :
 427 le 29/04
 289 le 30/04
 218 le 01/05
 166 le 02/05
 135 le 03/05
 306 le 04/05 Lundi
 330 le 05/05
 278 le 06/05
 178 le 07/05
 243 le 08/05
   80 le 09/05 ! Avant-veille du déconfinement..
   70 le 10/05 ! Veille du déconfinement..
 263 le 11/05 Lundi
 348 le 12/05.
 Et bien moi, cette baisse spectaculaire du nombre de morts les 09 et 10 Mai, me pose problème,
 par elle-même, et aussi en proportion, par rapport aux baisses des 02 et 03 Mai, qui sont aussi
 Samedi et Dimanche...
 Incitation à retourner au travail ou/et remettre les enfants à l'école, par baisse de la crainte et de la peur ?
 Et d'un autre hausse tout aussi spectaculaire les Lundi et Mardi 11 et 12 Mai, en proportion aussi, avec les
 mêmes jours de la semaine précédente...
 Histoire de maintenir quand même la peur, et la soumission en maintenant certaines restrictions de libertés ?
 Ou alors, est-ce que je m'égare,avec mon coté "complotiste ??
 
 
IP archivée

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 10110
Re : Coronavirus
« Réponse #101 le: 14 mai 2020 à 00:24:01 »

"Jusqu'où ira le Gouvernement !? Des "fiches pédagogiques" du Ministère de l'Education Nationale invitent les enseignants à signaler les enfants tenant des "propos manifestement inacceptables". Les syndicats s'inquiètent : "on nous demande de ne pas remettre en cause la gestion de la crise" !"


Des "fiches pédagogiques" de l'Education Nationale invitent les enseignants à signaler les enfants !

la fiche :

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Reprise_deconfinement_Mai2020/69/2/Fiche-Derives-sectaires_1280692.pdf
IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 10110
Re : Coronavirus
« Réponse #102 le: 14 mai 2020 à 01:01:38 »


Le gouvernement ressuscite une médaille de 1884 pour les soignants

À l'issue d'un conseil des ministres dédié au Covid-19, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a détaillé plusieurs mesures engagées pour rendre un hommage symbolique aux soignants et à tous les Français qui auront été en première ligne lors de la lutte contre l'épidémie. Notamment la réactivation d'une médaille "de l'engagement face aux épidémies" datant de 1884.
IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X