Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Le déconfinement progressif  (Lu 873 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Le déconfinement progressif
« le: 06 mai 2020 à 12:58:19 »

Toujours pas (chez moi) de parcs, de cafés, (ni même de forêt, ni de médiathèque,  tout du moins au début), mais !

Grâce (ou à cause) du port du masque obligatoire dans les transports,

- Fini les crachats sur les quais de gares,
- Fini les restes de nourriture (miettes de chips, emballages de sandwichs, cannettes, mouchoirs sales) abandonnés sur les sièges par ceux qui confondent wagon et aire de pique-nique,
- Fini la vision cauchemardesque de bouches humaines béantes parce que certains n'ont même pas le réflexe de mettre leur main devant leur bouche lorsqu'ils ils baillent ou éternuent,

Le confinement pourrait avoir réussi à transformer (du moins pour un temps) des rats confinés mais pas finauds en rats-ffinés ?

Le terme de rat,  est un terme employé par pyr-666 le 28 mars pour désigner les confinés délateurs à qui il conseillait de retourner dans leur trou.

Pour moi il y a amnistie générale quels que soient nos défauts, nous devrions tous sortir grandis de cette épreuve.

Le covid n'aura pas ma joie de vivre
« Modifié: 06 mai 2020 à 16:05:06 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #1 le: 06 mai 2020 à 23:27:54 »

La petite librairie de quartier :
- entrée masque obligatoire et passage au gel
- respecter la distanciation sociale (en clair 2 personnes maximum)
- pas le droit de toucher aux livres
- paiement par carte bleue de préférence sans contact.

Ok faut les soutenir sauf que si on ne peut même pas toucher un livre pour lire la quatrième de couverture ça va devenir compliqué.


IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #2 le: 11 mai 2020 à 20:33:28 »

Je suis bien embêtée parce que depuis quelques jours, tout au bout de l'immeuble en face du mien, il y a un dame qui me fait des grands coucous au début des applaudissements. Mais elle est trop loin pour que je vois nettement son visage, et même si j'ai repéré dans quel escalier elle habite, je serais incapable de la reconnaitre si je la croise dans la rue.

Bon en général on se sourie derrière les masques quand on croise un voisin même si on ne le connaît que de vue, mais quand même, c'est bêta
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #3 le: 17 mai 2020 à 17:03:26 »

Je n'ai trouvé de réponse nulle part.
On pourra partir en vacances en juillet/août, certes...

Mais si on veut partir en septembre, on pourra ou pas ?
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #4 le: 20 mai 2020 à 00:36:42 »

Y'en as ras-le-bol d'être étiquetés en permanence par les médias de déconfinés.

(En plus, pour l'instant déconfinement est un néologisme qui n'est dans aucun dictionnaire tant que l'Académie n'a pas tranché).
source en fin d'article

Les confinés déconfinés ne sont pas des déconfinés,  ce sont tout simplement des gens qui sortent de chez eux.


Christophe Maé - Les Gens (Clip officiel)
« Modifié: 20 mai 2020 à 01:25:23 par katchina »
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #5 le: 21 juin 2020 à 09:18:58 »

A ceux qui s'offusquent face au retour des incivilités,  ne vous énervez pas, un virus, à moins d'être un super mutant reste un virus,  pas un vaccin contre la connerie.
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #6 le: 24 juin 2020 à 16:05:47 »

Toujours à propos des masques.

Non un masque n'est ni un bavoir ni un stop-goutte pour nez-qui-coule.

Autant un masque jetable porté correctement met en valeur le regard, autant, mis à part qu'il n'est plus d'aucune utilité, un masque tout frippé qui pendouille sous le menton ou qui fait ressortir les narines est absolument répugnant.
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7730
Re : Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #7 le: 27 juin 2020 à 11:16:06 »

Autant un masque jetable porté correctement met en valeur le regard, autant, mis à part qu'il n'est plus d'aucune utilité, un masque tout frippé qui pendouille sous le menton ou qui fait ressortir les narines est absolument répugnant.

Tu as raison katchina, mais c'est pire que ça.
Outre le fait que ce soit sans doute assez inesthétique (mais se retrouver couché sur le ventre, cul à l'air, intubé sous respirateur, l'est aussi...), bien ou mal porté, le gros problème est que, lorsqu'il mal porté justement, un masque est finalement un facteur de contamination supplémentaire.
On le porte ou pas (mais on le porte ou on respecte largement la distanciation).
Le porter de façon inadéquate, ou le manipuler sans cesse le rend septique, une sorte de boite de Petri ou se baladent dans l'humidité et la chaleur (miam !), virus, bactéries, germes, spores provenant de l'environnement, ils adorent ça ces petits cochons qui nous colonisent.
Pour donner un exemple bien dégueu, le staphylocoque doré est présent sur environ 30% des adultes "sains" et l'une de ses formes graves le MRSA, résistante à la méticilline, l'est sur deux personnes sur 100.
Il est présent sur la peau, et adore un endroit en particulier, j'ai nommé, le nez (tarin, pif, blaire, truffe, museau, blase, nase, quart de Brie,  ;D) !

Généralement, il se transmet de différentes façons.
En touchant un objet (contaminé, masque par ex), contact direct, toux et éternuements, donc gouttelettes dans l'air etc... (comme le COVID)
Je ne connais pas le pourcentage de gens qui se curent le nez avec leur doigt, mais ça doit plus que courant.
A savoir, un adulte produit presque 1 litre de mucus nasal par jour (snif).
Donc, on le porte convenablement le masque, même si ce n'est pas agréable et que c'est moche, et surtout, on ne passe pas son temps à le retirer et le remettre, car c'est là que ça devient problématique, la manipulation lorsqu'il a déjà été porté, et la réutilisation sans être passé par la case lavage.
C'est parfois effrayant de voir à la télé ou dans la rue, magasins, des gens le porter au menton, à la barbe sous la lèvre inférieure, sous le nez, bref  :o.
On se dit, "mais qu'est-ce que vous n'avez pas compris ??!".
Lorsque vous êtes contaminé, en connaissance de cause, et à cause de votre insouciance, il n'y a pas que vous contaminez, mais x personnes (facteur r(x)), et là ça devient un manque de civilité.

Déconfinement, avec prudence, oui, connerie, non.

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16585
Re : Le déconfinement progressif
« Réponse #8 le: 27 juin 2020 à 12:33:25 »

Merci DT pour ces précisions aussi instructives que peu ragoûtantes qui me confortent dans l'idée que ce virus n'a jamais été un vaccin contre la connerie contrairement aux fantasmes édéniques sur le "monde d'après" qui ont effleurés nos esprits pendant le confinement.

Pour l'esthétique on s'y fait très bien. Je trouve certains plus beaux avec que sans. Autrefois on ne sortait pas sans chapeau, maintenant c'est le masque. Au XVIIIe siècle les femmes mettaient des mouches, je mets des gommettes (une planche de gommettes décoratives à 2 ou 3€ me fait la semaine).  :)

Dans la série du grand n'importe quoi, sur les quais de gare, les démasqués attendent l'entrée en gare du train pour sortir leur masque jetable.... du fonds de leurs poches. Intéressant ce qui doit traîner comme microbes au fonds des poches.

Quant à la distanciation, faut pas rêver, c'est très aléatoire malgré la meilleure volonté du monde.

Par contre l'intérêt c'est qu'avec le masque on est protégé de ceux qui se croient obligés de te coller lorsqu'ils t'adressent la parole  et dans les transports où les cafés,  cela calme l'instinct grégaire de ceux qui, dans un wagon ou une salle vides, venaient s'asseoir à côté de toi alors qu'il y avait 50 places disponibles. J'ai jamais compris.


IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire