Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère  (Lu 219975 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1290 le: 16 Février 2018 à 22:35:19 »

En bref, selon l'article ci-dessous : les lignes de force magnétique du Soleil et de la Terre se rejoignent et s'entrecroisent, créant des portails appelés des "x-points" qui s'ouvrent des dizaines de fois par jour, créant un "chemin" qui connecte la Terre et le Soleil.

NASA – Mission MMS « Magnetospheric Multiscale Mission »
Des portails cachés dans le champ magnétique de la Terre

Un extrait traduit de : “NASA’s Magnetospheric Multiscale Mission
Hidden Portals in Earth's Magnetic Field
2 juillet 2012 - Dernière mise à jour - Last Updated: Aug. 7, 2017

" L’un des thèmes favoris de la science-fiction est "le portail" - une extraordinaire ouverture, dans l'espace ou le temps, qui relie les voyageurs à des mondes lointains. Un bon portail est un raccourci, un guide, une porte vers l'inconnu. Si seulement ils existaient vraiment ...

Il se trouve qu'en quelque sorte ils existent, et un chercheur de l'Université de l'Iowa, financé par la NASA, a compris comment les trouver.

"Nous les appelons les x-points ou les régions de diffusion d'électrons", explique le physicien des plasmas Jack Scudder de l'Université de l'Iowa. "Ce sont des endroits où le champ magnétique de la Terre se connecte au champ magnétique du Soleil, créant un chemin ininterrompu menant de notre planète jusqu’à l'atmosphère du soleil à 150 millions de kms.".

Les observations effectuées par le satellite THEMIS de la NASA et les sondes Cluster européennes suggèrent que ces portails magnétiques s'ouvrent et se ferment des dizaines de fois par jour. Ils sont généralement situés à quelques dizaines de milliers de kilomètres de la Terre, là où le champ géomagnétique rencontre le rapide vent solaire. La plupart des portails sont petits et ont une courte durée de vie ; d'autres sont béants, immenses, et durent plus longtemps. Des tonnes de particules énergétiques peuvent s'écouler à travers ces ouvertures, chauffant la haute atmosphère de la Terre, et provoquant des orages géomagnétiques et de brillantes aurores polaires.

La NASA a planifié une mission appelée "MMS", pour Magnetospheric Multiscale Mission (depuis 2014) afin d’étudier le phénomène. 
Enserrés de détecteurs de particules énergétiques et de capteurs magnétiques, les quatre engins spatiaux de la mission MMS devaient se répandre dans la magnétosphère terrestre et entourer les portails pour observer leur fonctionnement.

Juste un problème: trouver ces portails. Les portails magnétiques sont invisibles, instables et insaisissables. Ils s’ouvrent et se ferment sans prévenir "et il n'y a pas de panneaux pour nous guider" note Scudder.

En fait, il y a des panneaux indicateurs, et Scudder les a trouvés.

Les portails se forment via le processus de reconnexion magnétique. En se mélangeant, les lignes de force magnétique du Soleil et de la Terre s'entrecroisent et se rejoignent pour créer les ouvertures. Les x-points se trouvent à  l'endroit où le croisement a lieu. La jonction soudaine de champs magnétiques peut propulser des jets de particules chargées à partir du x-point, créant une «région de diffusion d'électrons». " (………..)

Source: https://www.nasa.gov/mission_pages/sunearth/news/mag-portals.html
https://mms.gsfc.nasa.gov/

Voir aussi: "Magnetic Portals Connect Earth to the Sun" (Des portails magnétiques connectent la Terre et le Soleil)
https://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2008/30oct_ftes/

En français : https://fr.wikipedia.org/wiki/Magnetospheric_Multiscale_Mission

« Modifié: 16 Février 2018 à 23:08:39 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1291 le: 17 Février 2018 à 19:33:36 »


Cet article, à mon avis très intéressant, nous apprend comment la Terre et le Soleil peuvent en quelque sorte faire « tic-tac » toutes les 8 minutes.  :)
 

Des portails magnétiques connectent la Terre au Soleil

Ci-dessous traduction de l'article : "Magnetic Portals Connect Earth to the Sun"

"Durant le temps que vous mettrez à lire cet article, se produira dans l’espace un évènement auquel, jusqu'à récemment, de nombreux scientifiques ne croyaient pas.
Un portail magnétique s'ouvrira, reliant la Terre au Soleil, distants de 148 millions de kms.
Et, au moment où vous finirez de lire cette page, il est possible que des tonnes de particules de haute énergie se soient écoulées à travers cette ouverture avant qu’elle ne se referme.

« C'est ce que l'on appelle un « Evénement de Transfert de Flux » (Flux Transfer Event ou FTE), explique le physicien spatial David Sibeck du Goddard Space Flight Center.

"Il y a dix ans, j'étais presque certain que ces portails n'existaient pas, mais maintenant les preuves sont irréfutables" dit-il.
En effet, lors de l’Atelier « Plasma 2008 » à Huntsville (Alabama), D. Sibeck a déclaré devant une assemblée internationale de physiciens spatiaux que les FTE ne sont pas seulement communs, mais qu’ils sont probablement deux fois plus communs que quiconque aurait pu l’imaginer.

Les chercheurs savent depuis longtemps que la Terre et le Soleil doivent être connectés. La magnétosphère de la Terre  (la bulle magnétique qui entoure notre planète) est pleine de particules solaires amenées par le vent solaire, qui pénètrent les défenses magnétiques de notre planète. Ces particules solaires entrent en suivant les lignes du champ magnétique qui peuvent être tracées depuis  la terre ferme jusqu'à l'atmosphère du Soleil.

« Nous pensions qu’il y avait une connexion permanente et qu’à chaque fois que le vent solaire était actif il pouvait pénétrer dans l'environnement proche de la Terre », explique Sibeck. "Nous avions tort, les connexions ne sont pas stables du tout, elles sont souvent brèves, explosives et très puissantes."

Plusieurs conférenciers lors de cet Atelier ont décrit comment les FTE se forment :
 
Du côté de la face de la Terre où il fait jour  (côté le plus proche du Soleil), le champ magnétique de la Terre exerce une pression sur le champ magnétique du Soleil. Environ toutes les huit minutes, les deux champs magnétiques fusionnent brièvement ou se « reconnectent », formant un portail à travers lequel les particules solaires peuvent s'écouler. Ce portail prend la forme d'un cylindre magnétique à peu près aussi large que la Terre. Les quatre engins spatiaux « Cluster » de l'Agence Spatiale Européenne et les cinq sondes « Themis » de la NASA sont passés à travers ces cylindres et les ont contournés, mesurant leurs dimensions et détectant les particules qui les traversent.
"Ces portails sont bien réels", a dit Sibeck.

Maintenant que Cluster et Themis ont directement mesuré des FTE, les théoriciens peuvent utiliser ces mesures pour simuler des FTE dans leurs ordinateurs et prédire comment ils pourraient se comporter. Le physicien de l'espace Jimmy Raeder de l'Université du New Hampshire a présenté une telle simulation durant l’Atelier. Il a dit à ses collègues que les portails cylindriques tendent à se former au-dessus de l'équateur de la Terre puis à rouler au-dessus du pôle hivernal de la Terre. En décembre, les FTE roulent au-dessus du pôle nord ; en juillet, ils roulent au-dessus du pôle sud.

Sibeck pense que cela se produit deux fois plus souvent que ce qui était supposé. "Je pense qu'il existe des FTE actifs et des FTE passifs" , dit-il.
Les FTE actifs sont des cylindres magnétiques qui permettent aux particules de s'écouler assez facilement ; ce sont d'importants conduits d'énergie pour la magnétosphère terrestre.
Les FTE passifs sont des cylindres magnétiques offrant plus de résistance ; leur structure interne n'admet pas un écoulement aussi facile de particules et de champs. (Pour les experts : les FTE actifs se forment aux latitudes équatoriales lorsque l’IMF - le Champ Magnétique Interplanétaire - s'oriente vers le sud, les FTE passifs se forment à des latitudes plus élevées lorsque l’IMF s'oriente vers le nord).

Sibeck a calculé les propriétés des FTE passifs et il encourage ses collègues à en rechercher les signes dans les données de Themis et Cluster. "Les FTE passifs peuvent ne pas être très importants, mais jusqu'à ce que nous en sachions plus à leur sujet, nous ne pouvons en être sûrs."

Il y a beaucoup de questions sans réponse : Pourquoi les portails se forment-ils toutes les 8 minutes ? Comment les champs magnétiques à l'intérieur du cylindre se tordent-ils et s'enroulent-ils ? « Nous réfléchissons beaucoup sur ce sujet lors de l'Atelier », a déclaré Sibeck.

Et pendant ce temps, au-dessus de votre tête, un nouveau portail s'ouvre, reliant votre planète au Soleil."

Publié le: 30 oct. 2008
Auteur: Dr. Tony Phillips
Source: NASA https://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2008/30oct_ftes/

« Modifié: 17 Février 2018 à 19:47:01 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2390
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1292 le: 18 Février 2018 à 10:29:19 »

Merci Vephil très intéressant.

A corréler avec Schumann et Tesla.
Flux solaires , cavités surface-ionosphère et résonances.
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sonances_de_Schumann
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1293 le: 22 Février 2018 à 21:44:57 »

De rien, Tartar.
___________



Bien que Pâques ne soit plus très loin, je ne pense pas qu'il y ait un rapport quelconque avec le phénomène inhabituel enregistré aujourd'hui,  :)
à savoir que :  "Le champ magnétique de la Terre a émis un son de cloche"

Traduction de :  "EARTH'S MAGNETIC FIELD IS RINGING LIKE A BELL"

"Aujourd'hui un flux de vent solaire de grande vitesse est passé juste au sud de la Terre, faisant un léger contact avec le champ magnétique de notre planète.
Ceci a provoqué quelque chose d'inhabituel. Autour des pôles, le champ magnétique de la Terre a résonné comme une cloche.
Rob Stammes a enregistré ce phénomène à partir de son observatoire magnétique situé à Lofoton, en Norvège. (….)
Il a dit : "Ce matin, le champ magnétique environnant notre laboratoire (mesuré par les courants du sol) s’inversait toutes les 100 secondes. Cette oscillation a duré de manière régulière pendant plus d’une heure."


http://spaceweather.com/images2018/22feb18/resonance_strip2.png

Ceci est tout à fait différent de ce qui se passe normalement lorsqu'un flux de vent solaire frappe le champ magnétique de la Terre. (…) Comparé à la cacophonie d'une tempête normale, l'événement de ce matin était un son pur et léger.

Les chercheurs appellent ces oscillations d’ultra-basses fréquences des "Pulsations continues" (Pc). Les ondes Pc ont une influence énergisante sur les particules de la magnétosphère interne de la Terre parce qu'elles résonnent avec le mouvement naturel des particules autour du champ géomagnétique. "

Source: http://spaceweather.com/ - du 22 février 2018




« Modifié: 22 Février 2018 à 21:57:42 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2390
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1294 le: 23 Février 2018 à 08:18:11 »

Merci bcp; çà confirme la notion de "cavité chargée ou condensateur" constituée par l'ionosphère et le sol.
Rebond ou résonance.
Pur Tesla.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1295 le: 24 Février 2018 à 20:28:32 »

Voilà une info qui change quelque peu la donne.


"DÉCOUVERTE : LE RAYONNEMENT COSMIQUE AGIRAIT FORTEMENT SUR LE CLIMAT"
Le 27 décembre 2017

"Des chercheurs viennent d'exhumer un processus inconnu jusqu'ici de formation de nuages à partir du rayonnement cosmique.
Il devrait être intégré aux modèles climatiques.

On savait déjà que l'atmosphère terrestre reçoit en permanence des rayons cosmiques, soit des particules chargées (électrons, ions) venant notamment du Soleil ou de supernovæ proches et qui n'ont pu être détournées par notre champ magnétique. L'on n'ignorait pas non plus que ces particules très énergétiques interagissent avec les molécules atmosphériques.

Mais jusque-là les scientifiques considéraient que l'action de ces particules sur la dynamique de formation des nuages était négligeable.
Or une étude théorique et expérimentale (https://www.nature.com/articles/s41467-017-02082-2 ) vient de démontrer, au contraire, qu'elles y contribuent fortement. Et donc qu'elles influencent le climat." 

(.......)

Suite/Source: https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/decouverte-le-rayonnement-cosmique-agirait-fortement-sur-le-climat-10254
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2390
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1296 le: 25 Février 2018 à 08:30:50 »

Oui Vephil

Cette thèse est à minima recevable et devrait être plus envisagée , mais elle est aussi décriée que le réchauffement anthropique...
Depuis un certain temps.
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?action=search2
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212

RAYONS COSMIQUES: LA SITUATION S’AGGRAVE
Traduction d’un extrait de l’article : « THE WORSENING COSMIC RAY SITUATION »

" Les rayons cosmiques deviennent de plus en plus nocifs -  C'est la conclusion d'un article récemment publié (22 Février 2018) dans la revue de recherche Space Weather  http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2017SW001803/abstract

Les auteurs, dirigés par le professeur Nathan Schwadron de l'Université du New Hampshire, montrent que les radiations provenant de l'espace lointain sont dangereuses et s'intensifient plus rapidement que prévu.

Il y a quatre ans (en 2014) Nathan Schwadron et ses collègues ont commencé à sonner l'alarme au sujet des rayons cosmiques. Analysant les données de l'instrument CRaTER à bord du Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA, ils ont découvert que les rayons cosmiques dans le système Terre-Lune atteignaient des niveaux jamais vus auparavant. L'amplification des radiations dans l'environnement, ont-ils souligné, constituait un péril potentiel pour les astronautes, réduisant leur durée de voyage dans l'espace.  (....)  Dans les années 1990, un astronaute pouvait passer 1.000 jours dans l'espace interplanétaire. En 2014, seulement 700 jours.  "C'est un énorme changement", déclare Schwadron.

Les rayons cosmiques galactiques proviennent de l'extérieur du système solaire. Ils sont un mélange de photons de haute énergie et de particules subatomiques qui sont projetés vers la Terre par des explosions de supernova et autres événements violents se produisant dans le Cosmos.

Notre première ligne de défense est le Soleil : le champ magnétique du Soleil combiné au vent solaire créent un «bouclier» poreux qui repousse les rayons cosmiques qui tentent d'entrer dans le système solaire.  L'action protectrice du Soleil est plus forte pendant le maximum solaire - et plus faible pendant le minimum solaire. (....)
Le minimum solaire est prévu pour 2019/2020.  (....)

Comment cela nous affecte-t-il ?
Les rayons cosmiques pénètrent les vols commerciaux des compagnies aériennes, affectant les passagers et les équipages en vol, à tel point que les pilotes sont classés par la Commission internationale de radioprotection comme travailleurs professionnels soumis aux radiations.
Certaines recherches montrent que les rayons cosmiques peuvent former des nuages ​​et déclencher la foudre, altérant potentiellement la météo et le climat.
En outre, il existe des études (voir réf. #1, #2, #3, #4 sur le texte original)  reliant les rayons cosmiques avec des problèmes d'arythmies cardiaques dans la population en général.

Les rayons cosmiques s'intensifieront encore plus dans les années à venir, tandis que nous nous approchons de ce qui pourrait être le minimum solaire le plus important depuis plus d'un siècle. "

source:  http://spaceweather.com/ - jeudi 8 mars 2018

Suite de: http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2657.msg283553#msg283553


« Modifié: 08 Mars 2018 à 20:39:30 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2390

Cette image du pole nord de Jupiter (8 cyclones se transformant en octogone)  peut faire comprendre la raison de l'hexagone figurant sur les images plus anciennes de Saturne.
https://www.theregister.co.uk/2018/03/08/jupiter_has_the_craziest_storms_seen_yet_say_boffins/




IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212



Fissures dans le champ magnétique terrestre et tempêtes magnétiques enregistrés du 14 au 18 mars 2018

"MAGNETIC CRACKS AND STORMS"
Traduction partielle:
 
" Durant ces 5 derniers jours, le champ magnétique de la Terre a été très perturbé par un flux de vent solaire anormalement large qui a frappé l’ensemble de notre planète. Le champ magnétique terrestre a été littéralement secoué en avant et en arrière.
Ce schéma du magnétomètre de Stuart Green à Preston (Royaume-Uni), montre que cette agitation a été confirmée par une tempête géomagnétique de classe G2 le 18 mars:


http://spaceweather.com/images2018/19mar18/magnetometer2_strip.png
 
Les hachures bleues de ce graphique représentent les changements survenus dans le champ magnétique local de Stuart Green, causés par le souffle du vent solaire en altitude. "L'activité magnétique a été relativement élevée depuis le 14 mars avec plusieurs périodes distinctes de tempêtes. Les magnétomètres du monde entier l’ont enregistré." a-t-il dit.

La vitesse et la pression du vent solaire sont des facteurs-clés dans le déclenchement des tempêtes magnétiques. Mais ce qui est beaucoup plus important c’est la formation de fissures dans le champ magnétique terrestre qui permettent au vent solaire d’y pénétrer. » (……..).
Ces fissures ont tendance à se former durant les semaines environnant les équinoxes, ce phénomène étant connu sous le nom de « Effet Russell-McPherron ».  (A savoir que la formation de fissures dans le champ géomagnétique est provoquée par le vent solaire lui-même).


Source: http://www.spaceweather.com/ - le mardi 20 mars 2018   

IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2390

Merci pour la veille Vephil.
A relier à certaines pannes massives des réseaux électriques ou de datas un peu partout.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212

De rien Tartar  ;)
_____________________________________


"EQUINOX CRACKS IN EARTH'S MAGNETIC FIELD"

Traduction : FISSURES D'ÉQUINOXE DANS LE CHAMP MAGNÉTIQUE TERRESTRE

" L’équinoxe vernal (de printemps) a lieu le mardi 20 mars. Cela signifie une chose :  des fissures s’ouvrent dans le champ magnétique de la Terre.

Un fait bien connu des chercheurs est que pendant les semaines situées autour des équinoxes, des fissures se forment dans la magnétosphère terrestre. Le vent solaire peut alors traverser ces fissures et générer de brillantes projections lumineuses en Arctique.

Un tel épisode s'est produit le 9 mars 2018. « Le ciel ‘explosait’ d’aurores », a rapporté Kristin Berg qui a envoyé une photo (voir lien vers site SpaceWeather ci-dessous).
Pendant cet évènement, le flux de vent solaire n’a fait que frôler le champ magnétique de la Terre. À cette période de l'année il n’en faut pas plus, même un léger souffle de vent solaire peut traverser les défenses magnétiques de notre planète.  C'est l’ "Effet Russell-McPherron", du nom des deux chercheurs qui ont été les premiers à l’expliquer.

Les fissures sont ouvertes par le vent solaire lui-même. A l’intérieur du vent solaire, le champ magnétique pointant vers le sud s'oppose au champ magnétique de la Terre pointant vers le nord. Les deux, nord contre sud, s'annulent partiellement l’un l’autre, affaiblissant les défenses magnétiques de notre planète. Ce phénomène d’annulation peut se produire à tout moment de l'année, mais son effet est plus important durant les périodes d’équinoxes. Effectivement, une étude menée durant 75 ans montre que le mois de mars est géomagnétiquement le mois le plus actif de l'année pour les "fissures d'équinoxe - suivi de près par septembre-octobre.

La Nasa et les engins spatiaux européens ont détecté ces fissures depuis des années. Les plus petites sont de la taille de la Californie tandis que d’autres sont plus vastes que la Terre elle-même. Lorsque des fissures sont ouvertes, les champs magnétiques sur Terre sont connectés à ceux du Soleil. Théoriquement, il serait possible de pointer une ligne de champ magnétique sur la terre ferme et de la suivre sur son chemin de retour jusqu'à la surface solaire.
 
Il n’y a cependant aucun danger pour la population sur Terre, parce que notre atmosphère nous protège en interceptant la pluie de particules.  La lueur résultant de cette action protectrice est ce que l'on appelle « aurore boréale ». "

source: Space Weather – le dimanche 11 mars 2018
http://www.spaceweather.com/archive.php?view=1&day=11&month=03&year=2018
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212

Une tempête géomagnétique intense s'est produite, faisant suite à une "onde de choc interplanétaire" enregistrée la nuit passée vers 2h00 du matin heure de Paris.
(graphique:  http://spaceweather.com/images2018/20apr18/data.png?PHPSESSID=bahf3lhi3k3bkrrjvk08bfumf5)

Ci-dessous traduction d'un extrait de :  "INTERPLANETARY SHOCK WAVE"
" Une onde de choc interplanétaire a frappé le champ magnétique terrestre le 19 avril vers 23h50 TU.
Lorsque la perturbation est arrivée, la densité du vent solaire circulant autour de notre planète a brusquement quadruplé et une fissure s'est ouverte dans le champ magnétique de la Terre.
La tempête géomagnétique de classe G2 qui en a résulté a déclenché des aurores inhabituelles «bleu électrique».


"Je pilote des avions depuis 20 ans et je photographie des aurores depuis 10 ans, mais je n'ai jamais rien vu de tel auparavant», rapporte le pilote Matt Melnyk qui a pris cette photo à 12.000 mètres d’altitude. Les aurores étaient bleues électriques !" a-t-il dit. "C'était pendant un vol entre Edmonton et Toronto vers 4 heures du matin, dans le nord du Manitoba. Le ciel était incroyable, j'ai pu prendre rapidement quelques photos avec mon téléphone cellulaire."

Les aurores polaires sont généralement vertes, signalant de l’oxygène. Les aurores bleues sont rares, elles sont causées par des molécules d'azote. Les particules énergétiques frappant le N2+ (diazote) aux limites supérieures de l'atmosphère terrestre peuvent produire une lueur bleue pendant les tempêtes géomagnétiques intenses.

Qu'est-ce qu'une onde de choc interplanétaire? C'est une perturbation supersonique dans la matière gazeuse du vent solaire. Ces ondes sont généralement délivrées par des éjections de masse coronale (CME). En effet, celle-ci aurait pu être une CME mineure qui se serait produite plus tôt dans la semaine. Alternativement, il pourrait s'agir d'une région d'interaction co-rotative (CIR) inhabituellement forte. Les CIR sont des zones de transition entre les courants lent et rapide du vent solaire."

source: http://spaceweather.com/ - vendredi 20 avril 2018


(L’atmosphère terrestre est constituée d'env. 78% d'azote)
« Modifié: 20 Avril 2018 à 23:49:33 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2390

Merci pour la veille Vephil.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 212
Re : Fil généraliste: Soleil - vent solaire - Champ magnétique - Héliosphère
« Réponse #1304 le: 03 Juillet 2018 à 22:36:09 »

« SOLAR MINIMUM IS COMING »

Traduction :
" Le Minimum Solaire arrive
Pour le 6ème jour consécutif et le 93ème jour actuellement pour 2018, le soleil est vide de taches solaires.
Cela indique que le Minimum Solaire arrive. En effet, il semble s’approcher encore plus vite que prévu par les prévisionnistes.
Comment cela nous affecte-t-il ?  Ironiquement, une faible activité solaire stimule le rayonnement cosmique dans l’atmosphère de la Terre.
Cette situation est prévue empirer dans les années à venir. "

source : article http://spaceweather.com/ du mardi 3 juillet 2018
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette