Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Déchets  (Lu 5430 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

neptune75

  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1361
Déchets
« le: 08 Avril 2008 à 00:12:00 »

 ainsi que d'autre problèmes écolo comme les incinérateurs etc...

http://www.cniid.org/
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Déchets
« Réponse #1 le: 08 Juin 2009 à 14:53:00 »

 Et si on parlait "dêchets" (comment ça Beurk ?!):

( A titre d'exemple: à Paris; 100 Kgs de dêchets / 3secondes !)

http://www.ordif.com/public/rubrique/journees-techniques.html?id=13470%20

 
« Modifié: 14 Novembre 2009 à 12:40:31 par katchina »
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : DECHETS
« Réponse #2 le: 18 Juillet 2009 à 18:18:39 »

 
Citation:
"Le Cniid organise une formation pour les élus sur la gestion durable des déchets

6-7 novembre 2009 à Paris
 
Une autre gestion des déchets est possible : le Cniid s'associe à l'association "Formation et Citoyenneté" pour organiser une formation sur les outils et méthodes permettant aux collectivités locales de relever les défis d'une gestion durable des déchets et d'aller plus loin que les objectifs du Grenelle de l'environnement.
Comment construire une politique locale de prévention des déchets ? Pourquoi y intégrer le développement de la réutilisation ? Pourquoi et comment mettre en place une fiscalité incitative pour la collecte des déchets ? Biodéchets : quels outils utiliser compte tenu de la diversité de l'habitat ? Quels sont les pièges du tri mécano-biologique et comment produire un compost de qualité ? Comment diminuer de façon significative le recours à l'enfouissement et l'incinération ?
Des représentants de collectivités et des consultants spécialisés viendront témoigner d'expériences réussies de politique de prévention et de gestion durable des déchets.
N'hésitez pas à transmettre cette information à vos élus et aux représentants de votre collectivité (élus et services techniques) en charge de l'environnement, des déchets, de la voirie ou de l'Agenda 21.
> Télécharger le programme complet et le bulletin d'inscription (pdf)
> pour tous renseignements : 01 55 78 28 60 - formation2009@cniid.org
> Inscriptions auprès de l'association "Formation et Citoyenneté"
M. Roger Flament
contact@formationcitoyennete.org
Tel : 01 43 79 09 23
21 ter, rue Voltaire
75011 Paris
"


EDIT:
CNIID = "Centre National d'Information Indépendante sur les Dêchets"
Son site:
 http://www.cniid.org/
 
« Modifié: 18 Juillet 2009 à 18:32:02 par Mille-feuilles »
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : DECHETS
« Réponse #3 le: 08 Août 2009 à 16:56:15 »

 Une étape du "Tour de France: 20 Tonnes de dêchets ramassés - non "revalorisés"..."

Le bilan de cette opération massive de nettoyage s’élève à 20 tonnes de déchets ramassées, dont 1,5 tonne de verre et 800 kg de plastiques et d’acier-aluminium (équivalent de 30 000 bouteilles d’eau et 20 000 canettes). Pour le mouvement politique écologiste Génération Ecologie, cela représente autant de déchets qui ne seront pas revalorisés et iront directement soit à l’enfouisseur, soit à l’incinérateur."

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3871
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : DECHETS
« Réponse #4 le: 14 Novembre 2009 à 00:45:08 »

Des "dêchets" qui n'en sont - peut-être - pas ...
 (Grâce au site "RECUPE"):

 "De nombreux vieux objets, cassés, usagés ou inutilisés finissent à la poubelle, malgré l'intérêt qu'ils pourraient représenter pour quelqu'un, faute de savoir à qui donner.
Le site RECUPE est un site de dons, de récupération, de brocante gratuite où chacun peut proposer et donner sur internet, plutôt que jeter ce dont il veut se débarrasser
."

 http://www.recupe.net/recherche_dons.php

Pour rappel:
 "390 Kg  C'est le nombre de déchets par an par habitant.

Les emballages (carton, plastique, verre) constituent une part importante de nos déchets mais ont tendance à diminuer depuis 1993 : ils sont passés de 39 à 32%.
Les textiles sanitaires (couches, lingettes, mouchoirs papier...) ont eux augmenté de façon significative pour constituer près de 9% de notre poubelle, soit 34 kilos / habitant / an.

Enfin la quantité de certains composés toxiques a baissé de façon importante depuis 1993, probablement du fait de la progression des collectes sélectives des déchets dangereux diffus et d'une meilleure conception de nombreux produits.

Des progrès à faire
Les matieres organiques (cuisine) et les papiers-cartons representent encore plus de 50% de la poubelle.

Des gestes de prévention tels que le compostage domestique, l'évitement du gaspillage alimentaire, la limitation des impressions bureautiques et des photocopies... permettraient de réduire les déchets de 150 kilos / habitant / an
. (source ADEME)

 Et aussi:

 "Incinération
Depuis le 4 septembre dernier, un débat public est organisé sur le projet de remplacement du centre de traitement des déchets ménagers d'Ivry/Paris 13
."

http://www.recupe.net/actu/actu_environnement.php
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #5 le: 14 Mars 2010 à 19:46:19 »

"Une commune propose des poules pour réduire ses poubelles :

 Aujourd'hui, c'est essentiellement le compostage qui est mis en avant par les communes pour traiter à la source les déchets liés à la préparation (épluchures ...) et aux restes de repas. Mais autrefois, plus que le compost, c'était les volailles de la famille qui s'en chargeaient; un point qui n'a pas échappé à la commune belge de Mouscron.

Située à proximité de la frontière française, cette dernière initie actuellement sa troisième opération d'adoption de poules pour, officiellement, contribuer à la réduction du volume de déchets à traiter. Le principe consiste à remettre gratuitement deux poules à 50 foyers volontaires pour qu'ils donnent leurs déchets consommables aux gallinacés. Pour les bénéficiaires, l'intérêt tient en une réduction du volume de la poubelle, privée des déchets fermentescibles, et en la production de plus de 300 œufs par an. En contrepartie, les volontaires ont l'obligation de suivre une rapide 'formation' pour apprendre à s'occuper de leurs poules et savoir ce qu'ils peuvent, ou non, leur distribuer. Ils doivent également s'engager à leur réserver un minimum de 2 m2 et à les détenir pendant un minimum de deux ans. Par ailleurs, ces personnes voient leur poubelle être évaluée/pesée par les services municipaux, tandis que leurs poulaillers peuvent faire l'objet d'une visite pour s'assurer de la bonne installation des volailles
."

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4135
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #6 le: 15 Mai 2010 à 13:18:28 »

"Agir contre l'exportation illégale des DEEE vers les pays du Sud

  L'export de déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) des pays membres de l'OCDE vers les pays non membres est interdit par la convention internationale de Bâle. En clair, cela signifie que les pays du Nord doivent traiter ces déchets sur leurs territoires et ne pas les envoyer vers les pays du Sud. Pourtant, nous constatons depuis des dizaines d'années que des quantités de DEEE issus, entre autres, des pays de l'Union européenne, finissent en Asie et en Afrique dans des pays ne disposant pas des infrastructures permettant leur traitement dans des conditions acceptables pour la protection de la santé humaine et de l'environnement 

http://cniid.org/index.php?option=com_content&view=article&id=121&catid=3&itemid=20 

 
(Vidéo en Anglais, à voir sur le site !)
« Modifié: 15 Mai 2010 à 13:32:51 par Mille-feuilles »
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #7 le: 16 Mai 2010 à 17:00:54 »

Le site du "Réseau de Compost Citoyen":

" Qu’est que le "Compostage Citoyen" :
Le Compostage Citoyen qualifie toute démarche de développement du compostage domestique, qu’il soit individuel ou collectif impliquant et accompagnant les citoyens du territoire concerné. C’est le seul moyen d’obtenir des réductions significatives, par à un tri à la source, de la frange fermentescible des déchets ménagers.


http://reseaucompost.org/?lang=fr

IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #8 le: 10 Octobre 2010 à 12:44:23 »

 
"
2 % seulement des DEEE collectés sélectivement sont réemployés
:

 [...]

Un potentiel de réemploi beaucoup plus important

Un exemple ? Celui des téléphones portables. Leur durée d’utilisation est de 20 mois en moyenne en France (2) (10 mois pour les 12-17 ans, 33 pour les plus de 60 ans) alors que leur durée de vie est estimée à 4 ans (3).
Le phénomène s’observe aussi pour d’autres catégories de produits électroniques ou électriques (petit et gros électroménager, informatique, Hi-Fi, écrans…).
Si la durée de vie de ces équipements est déjà réduite par les stratégies d’obsolescence technique ou technologique [...], leur durée d’utilisation l’est aussi, par des stratégies d’obsolescence psychologique ou esthétique visant à augmenter le taux de renouvellement des produits [...]
 
Réemploi/recyclage, quelle différence ?

Le réemploi ou la réutilisation d’un produit sont toujours à privilégier, en amont du recyclage de la matière qu’il contient. D’un point de vue environnemental, il est en effet plus intéressant de prolonger la durée de vie d’un produit[...] La phase de fabrication est en effet très consommatrice d’énergie et de ressources [...], notamment dans le cas des produits électroniques et électriques.
"

http://cniid.org/index.php?option=com_content&view=article&id=169&Itemid=25
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #9 le: 01 Novembre 2010 à 10:51:20 »

Donner une seconde vie aux objets; le "Réemploi":

" [...] la pratique du réemploi ne date pas d'hier mais cette activité n'a été prise en compte que récemment dans les politiques publiques de prévention et de gestion de déchets. Le réemploi se développe en France suite à la Directive Européenne du 19/11/2008(2008/98/CE)Directive 2008/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 novembre 2008 relative aux déchets et abrogeant certaines directives. En savoir plusdirective cadre européenne sur les déchets de novembre 2008. Ce texte définit une hiérarchie pour la gestion des déchets avec en premier lieu la réduction de la production de déchets à la source via les choix de consommation et l'éco-conception. Le réemploi qui vise à donner une seconde vie à l'objet, arrive en seconde position devant le recyclage, la valorisation énergétique, l'incinération sans valorisation et l'enfouissement. Décliné dans les lois Grenelle 1 et Grenelle 2, ce cadre commence à se mettre en œuvre en France notamment via les plans et programmes locaux de prévention des déchets. Ces plans constituent des leviers d'action pour les collectivités territoriales qui veulent s'engager dans des actions de prévention dont le réemploi."
http://www.actu-environnement.com/ae/news/interview-julien-fortin-reseau-ressourceries-11259.php4#xtor=EPR-1

Les Ressourceries:

 "Que faire des appareils électroniques qui fonctionnent encore mais dont nous ne voulons plus ? des meubles dont nous devons nous séparer pour cause de déménagement ? ou des nombreux objets qui pourraient être utiles à d'autres (vaisselle, vêtements…) ? Si plusieurs acteurs sont susceptibles d'être intéressés comme le réseau Emmaüs ou la filière Relais, de nouvelles organisations sont appelées à se multiplier : les ressourceries. Le principe est simple : la ressourcerie collecte les objets pour les réparer ou les détourner et les revendre sans but lucratif. ''Les ressourceries collectent, valorisent, revendent et sensibilisent pour prolonger la durée de vie des produits et inciter au changement de comportement'', a expliqué Sandrine Simeon, chargée de développement du Réseau des Ressourceries à l'occasion d'une réunion d'information organisée par l'Observatoire Régional des Déchets d'Ile-de-France (ORDIF)."

http://www.actu-environnement.com/ae/news/ressourceries_recyclage_reemploi_dechets_9335.php4
« Modifié: 01 Novembre 2010 à 11:02:28 par Mille-feuilles »
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #10 le: 06 Novembre 2010 à 17:07:05 »


Les déchets d’équipements électriques et électroniques s’amoncellent:

 " [...] les associations des Amis de la Terre et le Cniid (1) dénoncent l’enlisement qui caractérise cette filière. Selon elles, 60 % de ces déchets ne sont toujours pas collectés séparément à l’heure actuelle.

Aux yeux des groupes associatifs, le problème se situe majoritairement en amont et implique la responsabilité des distributeurs et des fabricants. La tendance actuelle veut, en effet, que les produits de ce type mis sur le marché ont une durée de vie de plus en plus limitée, s’intégrant dans une stratégie qui vise le renouvellement de ces appareils au profit de nouveaux achats.

 [...]

Face à ce statu quo, les Amis de la Terre et le Cniid demandent aux pouvoirs publics de contraindre les fabricants et les distributeurs de produits électriques et électroniques à adopter une durée minimale de 10 ans pour la garantie commerciale. Elles soulignent que, sans mesure, le consommateur / contribuable continuera à acheter de nouveaux équipements tout en s’acquittant d’une éco-participation continuellement à la hausse pour assurer le traitement des déchets DEEE.
"
Cécile Cassier

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=4449
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #11 le: 06 Novembre 2010 à 18:07:42 »

Incinérateur de Gilly-sur-Isère : les responsables courent toujours…


Un nouvel épisode judiciaire relatif à l’incinérateur de Gilly-sur-Isère se jouera les 29 et 30 novembre prochains avec la suite du procès visant le Syndicat intercommunal local de gestion des déchets (Simigeda) et l’exploitant (Novergie, filiale incinération de Suez). Cet événement est l’occasion de revenir sur les derniers éléments de cette affaire « politico-judico-sanitaire » qui dure maintenant depuis près de 10 ans. 

Des responsabilités qui partent en fumée

Les deux personnes morales accusées dans ce procès sont poursuivies pour avoir fait fonctionner l’incinérateur de Gilly-sur-Isère du 1er mars 1994 au 25 octobre 2001 « sans autorisation préalable en raison de la caducité de l’autorisation initiale par suite des changements significatifs des conditions d’exploitation ». Etrangement, les personnes physiques mises en examen ont été successivement épargnées au cours de la procédure, à commencer par les différents préfets et le responsable de la Drire de l’époque : circulez, y’a rien à voir.  [...]
"

http://cniid.org/index.php?option=com_content&view=article&id=179&Itemid=19
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #12 le: 06 Novembre 2010 à 19:04:10 »

SAVIEZ VOUS QUE :

- L'iPad, comme l'iPhone avant lui, est doté d'accumulateurs dont la durée de vie varie entre deux et quatre ans, et qui sont directement moulés dans le plastique. La durée de vie des ces appareils est donc au maximum la durée de vie de leur batterie.

- Le tube cathodique des « anciens » postes de télévision a une durée de vie moyenne de dix à quinze ans alors que celle d'un écran plat ne dépasse pas cinq années.

- Le SAV actuel en France n’est pas du tout digne de ce nom : les taux de réparation sont très faibles. Les distributeurs jugent la satisfaction non pas au service rendu [réparation], mais au fait de s’être rendus disponible pour éventuellement rendre ce service.

- L’exploitation de certaines matières premières dans les pays du sud pour satisfaire nos besoins et désirs, engendre là-bas des conflits et des désastres sanitaires. ..



" L'obsolescence programmée, symbole de la société du gaspillage


La hausse de la consommation de produits électriques et électroniques dévaste la planète

En Europe, on considère que la production d'une tonne de déchets municipaux équivaut à la consommation en amont de 100 tonnes de ressources.

Outre les impacts directs sur l’environnement (sols dévastés, extinction dans quelques dizaines d’années des réserves, etc), cette course aux premières matières a des conséquences humaines et sanitaires désastreuses.

Nous sommes passés en quelques années d’une abondance supposée de ressources naturelles à une pénurie prochaine. Comment a-t-on pu arriver à cette situation de non-retour ?

L'état des lieux de l'obsolescence programmée des équipements électriques et électroniques en France

Malgré un marché français saturé, la consommation des produits électriques et électroniques est en plein essor.
Ceci n’est encore possible qu’avec la participation consciente ou inconsciente des différents acteurs:
[...]
[/i]"

http://www.recupe.net/actu/actu_environnement.php
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."

Sergio

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 298
Re : Déchets
« Réponse #13 le: 07 Novembre 2010 à 00:43:29 »

Très intéressant et, hélas, affligeant tout ce que tu envoies Mille-feuilles.
Ici en Guyane, j'ai acheté une Corolla diesel d'occase à un ami qui rentrait en métropole il y a un an et demi. Elle est de 1996 et je l'entretiens un max :-
- pas d'informatique et peu d'électronique : pas obligé d'aller payer une fortune chez un concessionnaire Toyota qui brancherait son ordi portable sur la bête, peut-être par conséquent réparée facilement par n'importe quel bon mécano, possibilité d'obtenir des pièces clones de Toyota bien moins chères que la marque, très peu sensible (because pas d'informatique/peu d'électronique) au climat équatorial humide
- robustesse exceptionnelle, nombreuses pièce changeables (c'était encore l'époque où on était pas à fond dans le "le tout moulé, coulé dans le plastique" irréparable et obligeant à changer tout un ensemble au lieu d'une seule petite pièce)

Ici, la tendance est très 4x4 méga énergivore. Le ratio entre le nombre de personnes qui en ont réellement besoin (maison en communes isolées avec piste transformée en bourbier troué d'ornières en saison des pluies, agriculteurs) et celles qui l'ont uniquement pour frimer car elles vivent en ville est très déséquilibré : je te laisse deviner dans quel sens  :-\

Pourtant, il y a ici des gens qui commencent à réfléchir et se disent que ces vieilles bagnoles, limite réparables avec un fil de fer, non informatisées, increvables et pouvant être menées à 500 000 Km avec un entretien soigné pour les versions diesel (la mienne à 200 000 et je compte bien aller à 400 000 au minimum) genre, C15, express, corolla et autres sont hyper intéressantes.
Depuis mon retour de vacances ça fait deux fois que quelqu'un sort de sa bagnole à un croisement pour venir à ma fenêtre me demander si je vends ma vieille guimbarde !!! Les C15 sont très recherchés également ici.

Alors évidemment, ça plaît pas aux concessionnaires qui foutent la pression sur le consommateur pour qu'il change au lieu de réparer.
J'ai eu le cas l'année dernière avec un producteur de fruits et légumes que je connais. Son vieux 4 x 4 (réellement indispensable pour lui vu que ses champs sont vraiment en zone forestière desservie uniquement par de mauvaises pistes), dont j'ai oublié la marque (Dyna peut-être) a eu un problème. Il le laisse chez le concessionnaire pour réparation et il m'a raconté que le gars lui a téléphoné en mettant toute une pression sur lui sur le mode :"ça sert à rien de réparer, elle est trop vieille, on a des propositions à vous faire, prenez du neuf" et patati, et patata.
Fayzan (c'est comme on dit ici un "coolie" c'est à dire un descendant de l'ancienne immigration indienne, il est originaire du Guayana - l'ex Guyane britannique) à qui on ne la fait pas, a envoyé le gars paître, fait réparer et est bien content de continuer à se servir de son véhicule et de ne pas avoir engraissé son concessionnaire. Mais il m'a dit que le gars était vraiment insistant.

Seul problème quand même, si je prends le cas de ma Corolla diesel de 1996, c'est les échappements qui ne sont pas au top qualité... Tout ne peut pas être parfait.

Rubrique que je lis régulièrement, continue à poster Mille-feuilles. Merci.
 
IP archivée

Mille-feuilles

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2079
Re : Déchets
« Réponse #14 le: 06 Février 2011 à 15:38:18 »

Des déchets qui atteignent des sommets !

Ça se passe aux portes de Paris ! Le centre de transit et de tri de déchets de chantier de Limeil-Brevannes (94) n'en fini plus d'accumuler des déchets... en toute irrégularité. Pourtant les diverses actions, associative, communale et préfectorale, n'aboutissent pas. Pourquoi ? Enquête.
 
Comme le nom l'indique, un centre de transit de déchets est une installation de stockage temporaire des déchets dans l'attente de leur tri et routage vers les filières adaptées d'élimination ou de valorisation. En temps normal du moins… car c'est bien loin d'être le cas du centre de transit de déchets de chantier de Limeil-Brevannes (94) qui n'en finit plus d'accumuler des déchets.

Ironie de la situation, c'est à quelques centaines de mètres du futur éco-quartier de la ville que se sont entassés plus de 100.000 m3 de déchets, loin d'être inertes. Entre dépassement de capacité de stockage et absence de bordereaux de traçabilité, l'ICPE collectionne les infractions à la réglementation environnementale et sanitaires.


http://www.actu-environnement.com/ae/news/centre-transit-decharge-limeil-brevannes-11869.php4
IP archivée
"Prie comme si tu devais mourir aujourd'hui. Travaille ta terre comme si tu devais vivre éternellement."