Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 7   En bas

Auteur Sujet: "Conversation avec Dieu" Pdf gratuit  (Lu 129232 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

freddy

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 9935
Re : Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #30 le: 10 octobre 2008 à 00:22:52 »


merci de mettre les liens, je vais pouvoir les transmettre à des amis.

j'ai lu les deux premiers qui m'ont beaucoup plu aussi - en ce moment je relis plein d'autre chose que je mettrai en ligne bientôt

bonne heure à tous
Moon city

Les liens se trouvent...page 1 8)
IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

harry

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1076
  • Dready LOVE !
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #31 le: 10 octobre 2008 à 13:53:04 »

Merci NATACHA d'avoir posté ces liens. Je ne suis qu'à la page 29, c'est si bon !
Je partage, partageons...

"Love is in the air..."

Harry

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2480
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #32 le: 11 octobre 2008 à 01:29:22 »

Merci NATACHA d'avoir posté ces liens. Je ne suis qu'à la page 29, c'est si bon !
Je partage, partageons...
"Love is in the air..."
Harry

De rien Harry, je n'ai pas eu grand effort à faire.
Et je constate avec plaisir que ça sert.
C'est heureux que ces liens soient toujours disponibles. Pourvu que ça dure.
"Love is All we need..."
Natacha


 
IP archivée
Malgré tout, aime.

mu_tron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1071
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #33 le: 22 novembre 2008 à 02:29:24 »

Au cas où ça intéresserait quelqu'un ici, je signale que :

La trilogie "Conversation avec Dieu", de Neale Donald Walsch, est intégralement (et gratuitement) en ligne. Je suppose que le site "nous les dieux" a obtenu l'autorisation de le faire.

je suppose que non. j'avais suivi un lien vers ce site. y'avais une histoire de mise en demeure par les ayant droit de retirer la video "le secret". je suppose que tout est mis en ligne avec le même risque. mais bon, n'est-ce pas ainsi que le Net s'est développé ? ce qui permet aujourd'hui aux carnassiers de la finance d'avoir un terrain de prédation sans limite.
IP archivée

arzelle

  • Invité
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #34 le: 09 mars 2009 à 02:39:48 »

Bonsoir, merci Natacha pour ces liens :) bonne lecture !  :)
IP archivée

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2480
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #35 le: 09 mars 2009 à 12:15:11 »

La parabole de la Petite Âme et du Soleil.
Extrait du tome 1 de la trilogie "Conversations avec Dieu" par Neale Donald Walsch (Editions Ariane et en poche aux Editions J'ai Lu) :

« Dieu : 
Il y avait jadis une âme qui se savait lumière. Comme c'était une âme neuve, elle avait hâte de faire des expériences. «Je suis la lumière, disait-elle. Je suis la lumière.» Mais elle avait beau le savoir et le dire, cela ne remplaçait pas l'expérience de la chose. Et dans le royaume d'où émergeait cette âme, il n'y avait que de la vie. Chaque âme était grande, chaque âme était magnifique et chaque âme luisait de l'éclat de Mon imposante lumière.

Alors, la petite âme en question était comme une chandelle au soleil. Au milieu de la plus grande lumière (dont elle faisait partie), elle ne pouvait ni se voir, ni faire elle-même l'expérience de Qui et de Ce Qu'Elle Est Vraiment.
Alors, cette âme se mit à aspirer de plus en plus à se connaître. Et si grande était son aspiration qu'un jour Je lui dis : «Sais-tu, Petite, ce que tu dois faire pour satisfaire ton aspiration?»

- «Quoi donc, Dieu? Quoi? Je ferais n'importe quoi!» dit la petite âme.
- «Tu dois te séparer de nous, lui répondis-Je, puis tu dois invoquer l'obscurité sur toi.»
- «Qu'est-ce que l'obscurité, ô Divin?» demanda la petite âme.
- «C'est ce que tu n'es pas», lui répondis-Je, et l'âme comprit.

Alors, c'est ce que fit l'âme : elle se détacha du tout, mais oui, et se rendit même dans un autre royaume. Et dans ce royaume, l'âme avait le pouvoir d'invoquer dans son expérience diverses sortes d'obscurité. C'est ce qu'elle fit.
Mais au milieu de toute l'obscurité, elle s'écria : «Père, Père, pourquoi m'as-Tu abandonnée?»

Tout comme tu l'as fait, toi, à tes heures les plus sombres. Mais Je ne t'ai jamais abandonné, Je te suis toujours fidèle, prêt à te rappeler Qui Tu Es Vraiment; prêt, toujours prêt, à te ramener chez toi.

Par conséquent, sois une lampe dans l'obscurité et ne la maudis pas.

Et n'oublie pas Qui Tu Es au moment où tu seras encerclé par ce que tu n'es pas. Mais loue la création, au moment même où tu cherches à la changer.
Et sache que ce que tu feras au moment de ta plus grande épreuve sera peut-être ton plus grand triomphe. Car l'expérience que tu crées est une affirmation de Qui Tu Es — et de Qui Tu Veux Être.

Je t'ai raconté cette histoire (la parabole de la petite âme et du soleil) pour te permettre de mieux comprendre pourquoi le monde est comme il est, et comment il peut changer dès l'instant où chacun se rappelle la divine vérité de sa réalité la plus élevée. Alors, il y a ceux qui disent que la vie est une école et que ces choses que tu observes et dont tu fais l'expérience dans ta vie sont destinées à ton apprentissage. J'ai déjà parlé de cela et Je te le redis :

Tu n'es pas venu en cette vie pour apprendre quoi que ce soit : tu n'as qu'à démontrer ce que tu sais déjà. En le démontrant, tu vas le dépasser et te créer à nouveau, à travers ton expérience. Ainsi, tu justifieras la vie et lui donneras un but. Ainsi, tu la sanctifieras.

Neale Donald Walsch :
Es-tu en train de me dire que toutes les mauvaises choses qui nous arrivent, nous les avons choisies? Es-tu en train de me dire que même les calamités et les désastres du monde, nous les créons, à un certain niveau, afin de pouvoir «faire l'expérience du contraire de Ce Que Nous Sommes»? Et si c'est le cas, est-ce qu'il n'y a pas un autre moyen moins pénible (pour nous-mêmes et pour les autres) de nous créer des occasions de faire l'expérience de nous-mêmes?


Dieu :
Tu as posé plusieurs questions et elles sont toutes bonnes. Prenons-les une à une.
Non, les choses que tu appelles mauvaises et qui t'arrivent, tu ne les choisis pas toutes. Pas consciemment, comme tu l'entends. Elles sont toutes de ta propre création. Tu es toujours en processus de création. A chaque moment. A chaque minute. A chaque jour. Comment tu peux créer, nous y reviendrons. Pour l'instant, prends seulement Ma parole : tu es une grosse machine à création et tu produis une nouvelle manifestation à la vitesse de la pensée, littéralement.

Les événements, les incidents, les choses qui arrivent, les conditions, les situations : tout cela est créé par la conscience. La conscience individuelle est suffisamment puissante. Tu peux imaginer quel genre d'énergie créatrice se déchaîne chaque fois que deux personnes ou plus se rassemblent en Mon nom. Et la conscience collective? Alors, ça, c'est suffisamment puissant pour créer des événements et des situations d'importance mondiale, aux conséquences planétaires.

Il ne serait pas exact de dire (au sens où tu l'entends) que tu choisis ces conséquences. Tu ne les choisis pas plus que Moi. Comme Moi, tu les observes. Et lorsque tu choisiras Qui Tu Es, tu en tiendras compte.

Mais il n'y a ni victimes ni méchants dans le monde. Tu n'es pas victime des choix des autres. À un certain niveau, tu as créé tout ce que tu dis détester et, l'ayant créé, tu l'as choisi.

C'est un niveau de pensée avancé; c'est celui que tous les Maîtres atteignent tôt ou tard. Car ce n'est que lorsqu'ils peuvent accepter la responsabilité de tout cela qu'ils accèdent au pouvoir d'en changer une partie.

Tant que tu entretiens l'idée qu'il y a quelque chose ou quelqu'un d'autre, à l'extérieur, qui te «fait ça», tu cèdes ton pouvoir d'y changer quoi que ce soit. Ce n'est que lorsque tu dis «C'est moi qui ai fait ça» que tu peux trouver le pouvoir de le changer.

ll est beaucoup plus facile de changer ce que tu fais que de changer ce que fait un autre.

Pour changer une chose, quelle qu'elle soit, il faut d'abord savoir et accepter que c'est toi qui l'as choisie. Si tu ne peux accepter cela personnellement, admets-le en comprenant que tous, Nous ne faisons qu'Un. Cherche alors à créer un changement, non pas parce qu'une chose est mauvaise, mais parce qu'elle n'est plus une affirmation fidèle de Qui Tu Es.

Il n'y a qu'une raison de faire quoi que ce soit : affirmer Qui Tu Es à l'univers.

Lorsqu'on en fait un tel usage, la vie devient créatrice de Soi. La vie te sert à faire de ton Soi Qui Tu Es et Qui Tu as Toujours Voulu Être. De même, il n'y a qu'une raison de dé-faire quoi que ce soit : parce que ce n'est plus une affirmation de Qui Tu Veux Être. Cela ne te reflète pas. Cela ne te représente pas. (C'est-à-dire : cela ne te re-présente pas...)

Si tu veux être fidèlement re-présenté, tu dois travailler à changer tout ce qui, dans ta vie, ne cadre pas avec l'image de toi que tu veux projeter dans l'éternité.

Au sens le plus large, toutes les choses «mauvaises» qui arrivent sont tes propres choix. La faute n'est pas de les avoir choisies, mais de les qualifier de mauvaises. Car en les qualifiant de mauvaises, tu dis que ton Soi est mauvais, puisque c'est toi qui les as créées.

Comme tu ne peux accepter cette étiquette, au lieu de traiter ton Soi de mauvais, tu désavoues tes propres créations. C'est cette malhonnêteté intellectuelle et spirituelle qui te fait accepter un monde qui se trouve dans un tel état. Si tu acceptais, ou même si tu n'avais qu'un profond sentiment intérieur de ta responsabilité personnelle dans le monde, ce dernier serait fort différent. Ce serait certainement vrai si chacun se sentait responsable. C'est son évidence qui rend la chose totalement pénible et intensément ironique.

Les calamités et les désastres naturels du monde (ses tornades et ouragans, ses volcans et ses inondations), les bouleversements physiques, ne sont pas créés par toi en particulier. Ce qui est créé par toi, c'est le degré auquel ces événements affectent ta vie.

Il se produit dans l'univers des événements que, par aucun effort d'imagination, tu ne pourrais prétendre avoir initiés ou créés.

Ces événements sont créés par la conscience collective de l'homme. C'est le monde entier qui, par co-création, produit ces expériences. Ce que fait chacun de vous, individuellement, c'est de les vivre en choisissant ce qu'elles signifient pour vous, s'il y a lieu, et Qui et Ce Que Vous Êtes en relation avec elles.

Ainsi, vous créez collectivement et individuellement la vie et l'époque dont vous faites l'expérience, dans le but de faire évoluer votre âme.

Tu as demandé s'il y avait une façon moins pénible de vivre ce processus. La réponse est oui, mais rien dans ton expérience extérieure n'aura changé. La façon de réduire la douleur que tu associes aux expériences et aux événements terrestres (les tiens et ceux des autres) est de changer la façon dont tu les perçois.

Comme tu ne peux changer les événements extérieurs (car ils ont été créés par vous tous, et vous n'êtes pas suffisamment mûrs dans votre conscience pour modifier individuellement ce qui a été créé collectivement), alors tu dois changer l'expérience intérieure. C'est la voie de la maîtrise de la vie.

Rien n'est douloureux en soi. La douleur est le résultat d'une pensée fausse. C'est une erreur de pensée.
Un Maître peut faire disparaître la douleur la plus abjecte. En ce sens, le Maître guérit.
La douleur résulte d'un jugement que tu as porté sur quelque chose. Retire le jugement et la douleur disparaîtra.

Le jugement est souvent fondé sur une expérience antérieure. L'idée que tu te fais d'une chose dérive d'une idée qui lui est antérieure. Cette idée antérieure résulte à son tour d'une idée qui lui est antérieure : cette dernière vient d'une autre, et ainsi de suite, comme les cubes d'un jeu de construction, jusqu'à ce que tu reviennes, en traversant toute la salle des miroirs, à ce que J'appelle la première pensée.

Toute pensée est créatrice et aucune pensée n'est plus puissante que la pensée originelle. C'est pourquoi on l'appelle également, parfois, le péché originel.
Le péché originel, c'est lorsque ta première pensée à propos d'une chose est erronée. Cette erreur est alors combinée plusieurs fois, chaque fois que tu as une deuxième ou troisième pensée à propos d'une chose. C'est le travail de l'Esprit Saint que de t'inspirer de nouvelles façons de comprendre qui peuvent te libérer de tes erreurs.

Neale Donald Walsch :
Es-tu en train de dire que je ne devrais pas me sentir mal à propos des enfants qui meurent de faim en Afrique, de la violence et de l'injustice en Amérique, du tremblement de terre qui tue des centaines de gens au Brésil?


Dieu : 
Dans le monde de Dieu, il n'y a ni obligations ni interdits. Fais ce que tu veux. Fais ce qui te reflète, ce qui te re-présente sous une version plus grande de ton Soi. Si tu veux te sentir mal, sens-toi mal.
Mais ne juge pas et ne condamne pas, car tu ne sais pas pourquoi telle chose se produit, ni à quelle fin.
Et rappelle-toi ceci : ce que tu condamnes te condamnera et ce que tu juges, tu le deviendras un jour.
Cherche plutôt à changer les choses (ou à appuyer des gens qui sont en train de les changer) qui ne reflètent plus ton sentiment le plus élevé de Qui Tu Es. Cependant, bénis tout, car tout est la création de Dieu; à travers la vie en expression, là est la création suprême. »

* * * 
« Modifié: 09 mars 2009 à 18:54:27 par Natacha »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5751
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #36 le: 26 mars 2009 à 13:45:07 »

J'ajoute la vidéo postée par Marseille dans le fil ouvert par Carthoris




Dommage que ce soient les voix robotiques de Virginie et Jean Microsoft, celle de Laurent est tout de même plus agréable à entendre.
« Modifié: 28 février 2010 à 01:21:37 par katchina »
IP archivée
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. -Agatha Christie

ibozo

  • Invité
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #37 le: 25 avril 2009 à 19:53:02 »

Bonjour,

Aujourd'hui samedi 26 avril, j'écoutais Laurent lire le tome 2 de "Conversation avec Dieu" et en même temps je lisais le bouquin au format poche dans la collection "j'ai lu".

Je sais pas si vous le savez mais cette "version" soit disant en texte intégral mentionnée sur la 4e de couverture a censuré à 2 endroits une parti du texte original, lu par laurent et que j'ai également vérifié dans la version pdf téléchargeable :

Voici donc les 2 parties qui sont tout simplement absentes de la version "j'ai lu"

Pour info, loin de moi la thèse révisionniste ou tout autres explications nauséabondes, je ne fais que citer les faits :

Page 24 du pdf, je cite :

"Alors, l'idée selon laquelle Hitler était un monstre est fondée sur le fait qu'il a ordonné le meurtre de millions de gens, n'est-ce pas?
De toute évidence, oui.
Mais si je te disais que ce que tu appelles la «mort» est la chose la plus belle qui puisse arriver à quiconque, qu'en dirais-tu?
J'aurais de la difficulté à l'accepter.
Tu crois que la vie sur Terre est meilleure que la vie au ciel? Je te dis ceci : à l'instant de ta mort, tu atteindras la liberté la plus grande, la paix la plus grande, la joie la plus grande et l'amour le plus grand que tu aies jamais connus. Par conséquent, punirons-nous le renard pour avoir poussé le lapin dans les ronces?"


Page 27 du pdf, je cite :

"Ses actions étaient ce que vous appelleriez des erreurs (les actions d'un être non évolué) et les erreurs ne sont pas condamnables, mais on les traite en offrant une chance de correction, d'évolution.
Les erreurs d'Hitler n'ont fait aucun tort ni aucun dommage à ceux dont il a provoqué la mort. Ces âmes ont été libérées de leur prison terrestre, comme des papillons émergeant d'un cocon.
Les survivants ne pleurent ces morts que parce qu'ils ne connaissent pas la joie dans laquelle ces âmes sont entrées. Ceux qui ont fait l'expérience de la mort ne pleurent jamais la mort de qui que ce soit.
Lorsque tu affirmes que leurs morts étaient tout de même prématurées, et donc quelque peu «mauvaises», tu suggères qu'il pourrait se passer dans l'univers quelque chose d'inopportun. Mais étant donné Qui et Ce Que Je Suis, c'est impossible.
Tout ce qui arrive dans l'univers arrive à la perfection. Dieu n'a pas fait d'erreur depuis très longtemps.
Lorsque tu vois l'absolue perfection en tout, non seulement en ces choses avec lesquelles tu es d'accord mais (et peut-être surtout) les choses avec lesquelles tu ne l'es pas, tu atteins la maîtrise."


Voilà, alors c'est vrai que c'est très dur comme "vérités" ou pseudo-vérités, et je comprends la souffrance de millions de gens qui ont du peut-être porter plainte contre l'éditeur d'origine (Ariane je crois) mais il aurait été plus opportun des éditions "j'ai lu" de l'indiquer sur leur livre, non ??
IP archivée

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #38 le: 26 avril 2009 à 23:07:23 »

[justify]Merci Ibozo pour cete précision.

Je connais en effet plusieurs personnes qui, dès qu'elles ont lu le passage concernant Hitler dans le tome 1 de "Conversation avec Dieu" elle ont été été tellement déroutées qu'elles ont refusé de poursuivre leur lecture !!! Il faut dire aussi que, spécialemment en France, on a vraiment tout fait pour diaboliser Hitler et qu'en comparaison, les crimes commis dans le monde communiste ont été minimisés. Il est par ailleurs un fait qui dérange également beaucoup de personnes. Dans son message aux enfants de Fatima, la Vierge parle du danger du communisime mais ne parle pas de la montée du Nazisme. On pourait donc en déduire que la montée du Nazisme ne semblait pas un danger pour la vie spirituelle de l'humanité, ou du moins pas un danger pour le long terme. 

Nous vivons par ailleurs dans une société qui est coupée de toute vie spirituelle. Malgré les innombrables témoignages de NDE ou les communications avec des personnes passées dans le monde de la vie après la vie, l'idée de quitter ce monde terrestre, que nous connaissons si bien, nous est effrayante. Malgré toutes les souffrances que ce monde terrestre peut occasionner, nous avons tous, toujours, une certaine retenue en ce qui concerne "l'au-delà". Le fait que nous soyons catholique, protestant, athée ou adepte des nouvelles religions ne change guère la situation. Notre vie moderne agrave encore plus le phénomène car cetet vie moderne semble offrir tellement de "plaisirs" ou de distractions que l'idée d'en être séparé nous est insupportable. Nous avons donc, pour beaucoup d'entre nous, encore un long chemin à faire avant d'accepter pleinement que la "mort" n'est en fait que la passage dans une nouvelle dimension.[/justify]
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

barbara bush

  • Invité
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #39 le: 27 avril 2009 à 09:49:42 »

Ce passage correspond tout à fait ce qu'on peut lire dans l'autobiographie d' Elizabeth Kûbler-Ross. Etudiante elle était partie après la guerre voir les camps d'extermination, elle y avait rencontré une jeune juive (Esther je crois) qui était elle aussi venue faire sa paix intérieure malgré l'extermination de sa famille. Esther parlait de cette "part d'Hitler" que nous avons tous en nous même, cette part d'ombre que chacun, même les victimes humaines les plus innocentes, ont en elles. Je vous recommande cette passionante autobio, éditée en livre de poche - Mémoires de vie, mémoires d'éternité (Lattès, Paris, 1998 ; Pocket, 1999)
Voir aussi dans les "Dialogues avec l'ange" que personnellement je mets au dessus de ces "Conversation avec Dieu" et dont la lecture, difficile j'en conviens est indispensable. Un livre sublime à méditer.
Ce passage très difficile à digérer venant d'un ange :

"Dure parole : la guerre est bonne
Soyez attentif!
La force utilisée à tort,
la dévastatrice, la destructrice ne s'arrêtrait jamais
s'il n'y avait pas de faibles,
s'il n'y avait pas de faibles pour l'absorber.
C'est le passé, il fallait que ce soit.
Le mal, l'acte engagé, ne peut être redressé.
La victime absorbe et éteint les horreurs.
Le persécuteur trouve le persécuté
et la mort est rassasiée.
(Silence)
Le faible sera glorifié
L'Agneau ne sera plus égorgé sur l'autel.
Il fallait que ce soit la guerre.
Le calice amer se remplit déjà.
Ne tremblez pas !
Autant il est plein de l'amer,
autant il est pleinde la Boisson divine,
de la Sérénité Eternelle."

Ces dialogues datant de 1944 étaient destinés à 4 personnes dont 3 sont mortes dans les camps et leur enseignement leur a permis et à ceux qui les entouraient de franchir le passage avec sérénité :

"... dans le camp de la mort Lili rayonnait d'un tel amour que beaucoup de déportés se portaient volontaires pour les Kommandos les plus durs, où elle travaillait, tant sa présence apportait de consolation et de forces".
IP archivée

barbara bush

  • Invité
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #40 le: 27 avril 2009 à 09:59:20 »

"Ces âmes ont été libérées de leur prison terrestre, comme des papillons émergeant d'un cocon."

j'avais oublié de noter que ce symbole des papillons avait frappé Elizabeth Kubler-Ross :  des enfants des camps avaient dessinés des papillons sur les murs de leur baraquement. Sur la couverture de son autobio, c'est justement un papillon qui sert d'illustration.
IP archivée

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #41 le: 16 mai 2009 à 22:05:21 »

[justify]Je ne comprends toujours pas pourquoi le troisième tome de "Conversations avec Dieu' n'est pas disponible dans la collection "J'ai lu". Je ne connais pas bien sûr les critères de publication de la série "J'ai lu" ni les chiffres concernant les ventes des trois tomes de "Conversations avec Dieu". Il me semble cependant que cet ouvrage est un ouvrage de référence parmi les nombreux ouvrages "ésotériques" ou "spirituels". Après on apprécie ou non les idées exposées. Je doute cependant que le seul critère de publication soit un critère idéologique.

Le blocage se situe t-il du côté des Editions Ariane qui veulent conserver une part du gâteau ?

Je ne pense pas que le blocage se situe du côté de l'auteur qui, s'il est sincère et souhaite voire les idées exprimées dans "Conversation avec Dieu" largement connues, a tout intérêt à ce que le format de publication soit le plus abordable possible afin que le plus grand nombre en profite. [/justify]
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

boulgakov

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1314
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #42 le: 07 juin 2009 à 02:47:47 »

j'ai beaucoup aimé le passage ou dieu dit que la masturbation, c'est tres bien. La masturbation tout seul.
IP archivée
Je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne

franck97

  • lumi☼air
  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1307
  • Je salue le s☼leil qui est en vous.
Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #43 le: 28 juin 2009 à 18:29:56 »

Conversations avec Dieu
Tome 2 Chapitre 7 pages 47 et 48

Donne-toi du plaisir en abondance, et tu auras un abondant plaisir à donner aux autres.
Les maîtres du sexe tantrique savent cela. Voilà pourquoi ils encouragent la masturbation, que certains d'entre vous appellent en fait un péché.

La masturbation? Dis donc, Tu dépasses vraiment la limite, ici. Comment peux-Tu soulever une telle chose; comment peux-Tu même le dire, dans un message qui est censé venir de Dieu?
Je vois. Tu juges la masturbation.
Eh bien, je ne la juge pas, mais un bon nombre de lecteurs la jugent peut-être. Et Tu as dit, je crois, que nous étions en train de produire ce livre pour d'autres.
C'est bien cela.
Alors, pourquoi les offenses-Tu délibérément?
Je n'«offense délibérément» personne. Les gens sont libres de se sentir «offensés» ou non, c'est leur choix. Mais crois-tu vraiment que nous pourrons parler de façon sincère et ouverte de la sexualité humaine sans que quelqu'un choisisse d'être «offensé»?
Non, mais on peut aller trop loin. Je ne crois pas que la plupart des gens soient prêts à entendre Dieu parler de masturbation.
Si ce livre doit se limiter à ce que «la plupart des gens» sont prêts à entendre de la bouche de Dieu, ce sera un très petit livre. La plupart des gens ne sont jamais prêts à entendre ce dont Dieu parle au moment où Dieu en parle. Ils attendent habituellement 2 000 ans.
D'accord, vas-y. Nous avons tous surmonté notre choc initial.
Bien. J'utilisais tout simplement cette expérience de vie (dans laquelle vous vous êtes tous engagés, en passant, mais dont personne ne veut parler) pour illustrer un argument plus grand.
Voici l'argument plus grand, reformulé : donne-toi du plaisir en abondance, et tu auras un abondant plaisir à donner aux autres.
Les maîtres de ce que vous appelez le sexe tantrique qui, incidemment, est une forme très élevée de l'expression sexuelle, savent que si vous vous adonnez au sexe avec une faim de sexe, votre capacité de donner du plaisir à votre partenaire et de faire l'expérience d'une union joyeuse et prolongée des âmes et des corps (qui, en passant, est une raison très élevée de faire l'expérience de la sexualité) sera grandement diminuée.
Par conséquent, les amants tantriques se donnent souvent du plaisir à eux-mêmes avant de s'en donner mutuellement. Ils le font souvent en présence de l'autre, et habituellement avec l'encouragement, l'aide et le secours affectueux l'un de l'autre. Puis, lorsque la faim initiale a été satisfaite, la soif plus profonde, la soif de l'extase par l'union prolongée, peut être satisfaite d'une façon splendide.
Se donner du plaisir à soi dans un cadre mutuel, cela fait partie de la joie, du jeu, de l'amour propre à une sexualité pleinement exprimée. Cela fait partie d'un ensemble. L'expérience que vous appelez le coït, ou rapport sexuel, peut survenir à la fin d'une rencontre amoureuse de deux heures. Ou peut ne pas arriver. Pour la plupart d'entre vous, elle est à peu de choses près la seule raison d'être d'un exercice de 20 minutes. À vrai dire, 20 minutes avec un peu de chance!

J'étais loin de me douter que ce livre deviendrait un manuel de sexe!...

« Modifié: 28 juin 2009 à 21:44:28 par franck97 »
IP archivée
Gardez vos pensées positives parce qu'elles deviennent votre destinée.
“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” (Gandhi)

Gemini IV

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 93
Re : Re : "Conversation avec Dieu" téléchargeable
« Réponse #44 le: 28 juillet 2009 à 17:40:39 »

j'ai beaucoup aimé le passage ou dieu dit que la masturbation, c'est tres bien. La masturbation tout seul.

La masturbation en groupe c'est pas mal aussi, faut dire...
IP archivée