Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada  (Lu 10577 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

BEL23

  • Invité
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #15 le: 29 Mai 2008 à 00:38:19 »

Si les aliens sont au courant de ces armes dévellopées par les USA et du secret infligé au humains je pense qu'il est logique qu'ils posent un ultimatum de révélation avant qu'ils le fasse par eux-même...
IP archivée

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5763
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #16 le: 12 Juillet 2009 à 17:18:45 »

Interview de Paul Hellyer, par la journaliste Paola Harris en 2006.

http://www.theufochronicles.com/2006/03/interview-former-canadian-defense.html

« Modifié: 14 Juillet 2009 à 13:35:16 par Diouf »
IP archivée

DrVince

  • Invité
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #17 le: 12 Juillet 2009 à 19:54:40 »

Interview de Paul Hellyer, par la journaliste Paola Harris en 2006.
[...]

Elle cite que hon. Hellyer écrit ou a écrit un livre avec un chapitre sur le phénomène.  Quelqu'un en a des nouvelles?

Aussi...
Une interview plus récente (1er juin 2009, en english):
http://www.ottawacitizen.com/technology/Former+minister+true+believer+UFOs/1650224/story.html

Fait à mentionner...
Il a fondé l'excellent Parti Action Canadienne
modération : adresse introuvable
« Modifié: 15 Mai 2011 à 01:20:15 par katchina »
IP archivée

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5763
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #18 le: 12 Juillet 2009 à 20:07:14 »

Bienvenue Docteur !  votre collègue House, est déjà dans la maison !  ;D

Merci DrVince pour une interview plus récente. Je ne connais pas le titre du livre de Hellyer dont ils parlent tous deux, mais le lien indique qu'il a été traduit en italien grâce à Paola.

Voici sa liste sur Amazon: http://www.amazon.com/s/ref=nb_ss_gw?url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Paul+Hellyer&x=16&y=16
IP archivée

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5763
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #19 le: 14 Juillet 2009 à 13:41:15 »

Interview de Paul Hellyer, par la journaliste Paola Harris en février 2006.

Paul Hellyer and Paola Harris - Pt1

Cette traduction là accompagne les trois vidéos du lien ci dessus. Voir sur la page Youtube pour visionner et écouter les 2 autres.

Vidéo #1
 
Paola Harris: Nous sommes très honorés que le respectable Paul Hellyer ait accepté cette interview avec nous ici pour le magazine Aera 51 car nous avons suivi ses déclarations sur la divulgation lors du Symposium de Toronto. Je voulais lui poser quelques questions car nous sommes nombreux à être  curieux, comment peut-il utiliser des termes si impopulaires en politique? Je vais commencer en lui posant la question: Depuis quand vous êtes-vous intéressé au phénomène des ovnis? Étiez-vous curieux de ce qui se passait dans le ciel quand vous travailliez au Ministère de la Défense où étiez-vous curieux étant jeune?

Paul Hellyer: Pas réellement. C'est très récent. J'étais ministre de la défense nationale. J'avais sur mon bureau des rapports classifiés d'observations. Ils indiquaient s'il y avait une explication naturelle ou pas. J'étais trop occupé à l'époque pour m'en inquiéter car j'étais le ministre de l'union de nos forces armées, la marine et l'armée de l'air. C'était sans précédent dans le monde occidental. Robert Mac Namara qui était le secrétaire américain de la défense de l'époque, avait dit que tous les ministres voulaient le faire mais n'en avaient pas eu le courage. C'était une guerre d'accomplir cela. En 1960.
J'étais trop occupé pour être curieux au sujet des ovnis ou d'autres choses.

C'est seulement très récemment, lorsque des amis ont commencé à m'envoyer des choses, et franchement, j'étais habituellement trop occupé pour les lire, au moins je le pensais et je remettais la lecture à plus tard. Je les gardais pour des références futures, et je ... c'est seulement après avoir emmené le livre de Corso, dans mon chalet il y a un an, quand je me suis assis et que je l'ai lu que je m'y suis intéressé, parce que je savais tout de suite que c'était réel. Je me suis dit que c'était un sujet que je voulais approfondir, car c'est important et il y a beaucoup de questions d'ordre politique auxquelles je pense.

Pa: Ce livre, qui vous l'a donné?

H:  Je crois que c'est  Pierre Jeauneau, Pierre m'a envoyé beaucoup de choses. Il est plutôt judicieux, il sait que je suis débordé et vous regardiez mon bureau, vous savez que c'est vrai.

Pa: Mais vous êtes un activiste, dans de nombreux domaines.

H: C'est exact, oui, nuit et jour. Les gens me demandent ce que je fais maintenant que je suis à la retraite, et je réponds: savez-vous quelle est la différence? je travaille seulement 6 jours par semaine maintenant. C'est plus ou moins vrai. Mais j'ai lu le livre de Corso et je savais qu'il était authentique. Je me suis demandé: Est-ce que quelqu'un serait capable de faire de ça une fiction? Parce que j'avais...je ne lis que quelques livres dans une année. L'année précédente j'ai lu...quand j'étais en vacances. C'était si convaincant que je ne pouvais être sûr à 100%, excepté à la fin où il y avait.. y avait-il une possibilité que ce livre puisse être une fiction? Et la réponse d'après mes conclusions, est non. Car il y a trop de moments, trop d'endroits, trop de noms,  et trop de références que je connais en tant qu'ancien ministre de la Défense Nationale que je pourrais reconnaitre comme étant légitimes. Je ne peux pas en écarter l'exactitude. Donc, soudainement, je suis devenu profondément intéressé et profondément inquiet.

Pa: Ok, et je sais aussi, car ça fait partie de l'histoire écrite à votre sujet, que vous avez appelé, je pense un général 4 étoiles des Etats-Unis, pour qu'il confirme ce que le Colonel Corso disait.

H: Bien, je ne peux pas révéler qui il était, ni combien d'étoiles il avait, mais quand je lisais le livre, mon neveu est arrivé me demandant ce que je lisais, je lui ai dit. Il était comme une bonne proportion de la population, un sceptique, et il ne voyait pas d'inconvénient à l' admettre. Il est parti, il n'était là que pour quelques jours et environ 2 semaines plus tard, il m'a appelé. Il m'a dit: "j'ai parlé à mon ami, un général à la retraite et je lui ai parlé de ce livre et il a répondu, je cite: "Chaque mot est vrai, et il y a plus." Fin de citation. Et maintenant, je veux me procurer ce livre."

Pa:  Le livre fut un best-seller, une réédition programmée pour le 50ème anniversaire du crash de Roswell.

H: Exact.

Pa:
Nous avons des groupes qui croient que Roswell ne s'est jamais produit où le Colonel Corso, dans le livre et dans "Dawn of a New Age", parle d'avoir vu un corps à Fort Riley Kansas en 1947.Donc, ce n'est pas juste son travail au Pentagone mais c'est le fait qu'il ait vu un corps alien, qui est très important. Donc, vous me dites que cela a changé votre façon de penser à beaucoup de choses, vous êtes curieux et vous considérez cela avec sérieux. Est-ce parce que c'est une question de sécurité nationale ou bien vous y attachez de l'importance parce que cela a changé votre vision du monde  en tant qu'être humain?

H:
Cela m'a rendu très curieux et concerné parce que je comprends les problèmes politiques quand ils me font face. Il y a toutes sortes de problèmes politiques ici. Tout d'abord, venant du Général Twining, Général Nathan Twining a déclaré ces gens "aliens ennemis". Donc, ma première question est: Sont-ils toujours désignés des aliens ennemis? Car s'ils le sont, les forces armées des États-Unis se préparent à les tuer. Puis je me suis posé la question: S'ils commencent à acquérir une technologie supérieure, qu'arrivera t-il?  Vont-ils simplement la prendre ou  vont-ils réagir? Quelles en seraient les conséquences pour les États-Unis et pour le monde? Je pense que c'est absolument  et immensément important.

Et puis bien sûr, d'autres problèmes politiques sont à considérer. Si cette technologie est si habilement merveilleuse, elle a le pouvoir de sauver notre planète de la destruction environnementale. On peut alors s'en tirer de la combustion fossile, et sauver la couche d'ozone, et ralentir la fonte des glaciers et l'élévation du niveau des eaux au niveau mondial et arrêter de perturber les cycles climatiques qui affectent tant de gens et qui en affecte peut-être beaucoup plus qu'on ne veuille bien l'admettre et c'est donc la 2ème raison de l'importance de ces questions. La troisième raison, bien sûr est que cela    renforce ce que je sais, que les autorités ne disent pas la vérité sur Roswell, ça, je le sais. J'ai entendu certains d'entre eux, à la TV récemment, où l'on parlait toujours de ballons météo. J'ai entendu des douzaines de personnes dire qu'elles avaient prêté serment de ne pas parler. Attendez un peu ! Laissez-moi rire ! Vous faites prêter serment à des gens pour qu'ils se taisent au sujet de ballons météo?

Pa: Pas logique.

H:  Ce n'est pas crédible. Donc, quand on parle de ces sujets, on peut accuser les personnes qui disent que le crash était réel, d'être peu crédibles, mais je dirais que les personnes disant que c'était un ballon sont loin d'être crédibles. Je me suis dit que ce cover-up, car je suis convaincu qu'il y a eu un cover-up systématique, minutieux et très réussi, pendant un demi siècle ou plus. Le cover-up entier, réellement apporte du crédit à la théorie de Lewis Lapham, celle des 2 gouvernements. Je pense que vous connaissez.

Pa:  Le "Shadow government" et le vrai.

H:  Il les appelle le vrai et le provisionnel. Le permanent et le provisionnel. Il dit que le gouvernement des États-unis, le permanent, est celui des 500 fortunes, et les cabinets d'avocats les plus cotés de Washington qui traitent la partie légale de leurs affaires et les sociétés de relations publiques les plus grandes qui s'occupent de leurs relations publiques ou plutôt de leur propagande si vous préférez sourire un peu là dessus, et les plus hauts fonctionnaires, à la fois militaires et civils. Ils dirigent les États-Unis.
« Modifié: 13 Août 2009 à 10:49:55 par Diouf »
IP archivée

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5763
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #20 le: 17 Juillet 2009 à 00:24:46 »

Vidéo # 2

Paul Hellyer: et régulièrement, laissez-moi paraphraser un peu ici, je le peux en tant qu'ancien politicien, ils ont une comédie nommée "élection" dans laquelle le gouvernement permanent choisit les acteurs qui montent sur scène et lisent les scripts du gouvernement et ils essaient de choisir des acteurs qui n'improviseront pas trop et qui feront dans la réalité ce qui leur est dit, et puis ils leur donnent l'argent pour être élu et personne d'autre n'a besoin de se présenter parce que c'est devenu une entreprise si onéreuse, particulièrement aux États-Unis où ils réunissent ces sommes astronomiques pour être élus.

Quiconque n'a pas le soutien de l'establishment [ de la classe politique dirigeante] n'est tout simplement pas dans la course.  Ils l'appellent Démocratie, mais c'est juste une absurdité. Donc, cela me confirme que nous avons un véritable problème avec les pays que nous appelons démocratiques où nous sommes les pions de ceux qui se considèrent les donneurs d'ordre de notre société et  que nous élisons,  cela ne changera rien d'important. Donc ces questions, vous savez, sont des questions politiques fondamentales qui m'intriguent..pas seulement ça, mais qui d'après moi doivent être résolues non seulement pour le bénéfice des États-Unis mais pour l'humanité entière car nous suivons les États-Unis.. parce quoi qu'ils fassent nous sommes impliqués   et juste, je crois que c'est dans le journal d'aujourd'hui, notre nouveau ministre de la défense, sous le nouveau gouvernement élu, sous Steven Harper a dit qu'ils allaient ré-ouvrir la question de la défense anti-missile. De suite mes antennes sont à l'affût.

Hé, nous allons participer à ce business de .. construire un système conçu pour prendre les "intrus aliens" ...inaudible...  Voulons-nous participer à ça? Voulons-nous y participer sans savoir ce que nous faisons, ce qui est le cas de façon évidente?  Notre premier ministre .. est-il dans le coup? Pas du tout ! Je suis sûr que non. Est-ce que notre ministre de la défense, qui est Brigadier Général est dans le coup? Hé bien, je suis sûr que non.  Il marche juste avec la sagesse traditionnelle que nous devons construire un système qui nous protège des missiles isolés venant de "Dieu seul sait d'où" et du discours conventionnel, des histoires pour dissimuler,  et vous savez, je dis: "Hé, ce n'est pas suffisant"

Nous devons avoir des faits chiffrés et de l'information solide avant que nous ne commencions à dépenser de l'argent et du temps, et à dévier des ressources de choses beaucoup plus importantes plutôt que faire partie d'un projet qui n'est pas bon pour nous.

Pa: Vous êtes donc POUR la divulgation. Puisque vous semblez être pour la divulgation, vous rendez-vous compte, si vous êtes pour la divulgation, vous rendez-vous compte que c'est comme de tirer le tapis de sous les pieds d'institutions  bien enracinées et nombreuses. Y compris les institutions financières religieuses et politiques et que c'est l'excuse que beaucoup de gens utilisent pour que le secret reste un secret. Comment agiriez-vous au vu de cela?

H: Je crois à la recherche de la vérité. Dans "Le Livre" il est dit que la vérité vous libérera. Je ne pense pas qu'il y ait une autre approche. je ne pense pas que l'on puisse vivre un mensonge.  Je suis .. une personne religieuse, je ne suis aucunement inquiet au sujet de la divulgation .. je suis tout à fait déterminé à trouver ce qu'est la vérité et je pense qu'il est naturel et inévitable qu'il y ait  d'autres espèces ailleurs dans la Galaxie ou les galaxies, qui sont plus avancées que nous technologiquement et probablement plus avancées spirituellement aussi et nous devrions coopérer avec elles et apprendre d'elles et travailler ensemble et .. on a l'habitude de dire, tout du moins : faire un monde meilleur, nous pouvons peut-être coopérer pour faire une meilleure galaxie ou galaxies et  c'est le genre de projet et de politique que nous devrions adopter  et pas essayer de dépenser des milliards et des milliards de $ alors que nous avons des millions de gens sur notre planète qui meurent de faim et de mauvaise santé. Et  je mets sur la balance de la Justice quelques centaines de millions de $ pour un autre projet qui convient au tempérament du complexe militaro-industriel  en face du sauvetage de  quelques centaines de millions de vies .. qui, autrement n'ont aucune chance parce que nous ne les aidons pas alors que nous avons les ressources et le pouvoir de les aider et de leur donner une vie plus abondante.

Pa: Bien. C'est aussi considérer une autre philosophie, en tant qu'ufologues, nous avons beaucoup d'observations, nous les enregistrons depuis toujours. Nous en avons des milliers et des milliers. C'est un phénomène qui s'étend de l'Amérique de sud à l'Europe et à l'Asie. Nous avons assez de preuves que des observations de ces objets ont bien lieu. Maintenant, nous sommes dans l'étape "Que faisons-nous avec la vérité? " Quelles sont les questions politiques? Cela part dans une nouvelle voie que les Drs. Michael Salla et Alfred Webre appellent "Exopolitique". Pensez-vous également que même dans le futur nous devons nous rassembler, même à un niveau élémentaire puisque les politiciens ne le font pas, pour développer une politique concernant le contact?

H: Bien, je suis certain que nous devons faire quelque chose. J'applaudis leurs efforts. Nous devons faire quelque chose de plus en coopérant, Alfred Webre a suggéré une période de 10 ans pour le contact et la coopération. Je pense que ceserait merveilleux et seul le ciel sait ou cela nous mènerait, mais je sens que ce serait beaucoup plus positif que dépenser les 10 prochaines années à essayer de construire le système militaire capable d'initier une guerre intergalactique.

Pa: Que nous pourrions ne pas gagner.

H: Bien sûr que non, et c'est une possibilité que des militaires ne veulent pas considérer. Ils voient ainsi:  Travaillons dessus jusqu'à ce que l'on gagne. Je connais l'esprit militaire.

Pa: Il y a aussi que la guerre fait gagner de l'argent. Nous avons affaire à un complexe qui vit de cette situation , gagner de l'argent.

H: 
Ça ne rapporte qu'à certaines personnes en endettant les autres. Parce qu'avec notre système monétaire particulier, que vous connaissez peut-être, c'est l'un des sujets de prédilection dans ma vie.

Pa:
Oui, je vois que vous avez écrit des livres sur l'économie, je ne savais pas que vous en aviez écrit tant. Je vois: "The Global Financial Crisis"  et "Agenda: Plan For Action", vous avez écrit plusieurs livres sur le système économique.

H:
  C'est un système si particulier que nous dépensons pour gagner une guerre mais nous le faisons en nous endettant plus encore, par conséquent à chaque fois que nous avons une autre guerre, le peuple récupère le fardeau de cette dette additionnelle, alors que seulement quelques personnes  qui possèdent les usines d'armement sont les bénéficiaires, mais les bénéficiaires des usines d'armement ne sont pas ceux qui se battent.   Ils sont ceux qui continuent de vivre dans le luxe pendant la guerre . ce sont les gens ordinaires qui se battent, qui perdent leurs fils, leurs pères, leurs frères et oncles, puis doivent supporter la dette ensuite au lieu de reconstruire leur vie et l'améliorer.

Donc, il y a d'énormes questions politiques impliquées et je pense que ..je ne sais pas si..c'est si vaste..que j'ai du mal à trouver les mots pour les décrire.

Pa:
A un niveau basique, si vous deviez nous conseiller, que diriez-vous? Dans notre magazine area51, nous utilisons ce que vous dites parce que vous avez eu le courage de demander au Président Bush de reconsidérer la construction d'une base sur la Lune et tout ça. Mais, au niveau populaire, les gens comprennent que  vos propos sont sages, que vous dites la vérité. Quels conseils nous donneriez-vous à tous pour que nous fassions une différence, vers un meilleur futur?  Vous parlez au niveau politique,  parce que vous parlez en tant que personne ayant eu une position spécifique, mais que diriez-vous aux masses, Nous, le peuple, qu'est-ce que vous nous suggérez?

H:  Je pense tout d'abord que les gens doivent s'informer, du mieux qu'ils le peuvent, avec l'information disponible. Il y a beaucoup d'informations. Vous disiez que le Disclosure Project n'a pas attiré la presse?

Pa:  Oui. Le Disclosure Project de Steven Greer avait tout ce qu'il était nécessaire d'avoir pour un évènement médiatique  sur la vérité au sujet des Ovnis et il n'y a pas eu de presse.

H: Il faut peut-être utiliser l'internet mondialement pour en parler et S'en servir comme un moyen politique pour que les gens demandent des actions à leurs politiciens.
« Modifié: 17 Juillet 2009 à 08:41:49 par Diouf »
IP archivée

Diouf

  • Membre d'honneur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5763
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #21 le: 21 Juillet 2009 à 16:10:36 »

Vidéo 3

Paul Hellyer: Au Canada récemment, un groupe d'amis a demandé  au comité de Défense du Sénat, de mener une enquête et d'interviewer certains des témoins de Greer et d'autres, et de leur parler. Je pense qu'au Canada, la presse est plus réceptive.

Paola Harris:  Pensez-vous que le Canada recevra des pressions externes pour ne pas le faire?

H:  C'est possible, mais s'ils cèdent, ce sera un aspect décevant de plus  de la façon dont nous nous inquiétons de ce que l'Eléphant Blanc nous dit de faire.  Mais si nous le faisions ici, cela mettrait la pression car, quoique les communications aillent du sud vers le nord, ce n'est pas anormal si elles se passent du nord au sud. Quelques personnes aux U.S écoutent les programmes canadiens  et si nous avons assez de publicité, il pourrait y avoir des fuites au sud de la frontière. Je pense que cela encouragerait plus d'américains à demander aux membres du congrès: "Que faites-vous de notre argent?", "Quels sont les projets? Que sont les projets secrets et quelles sont les conséquences? " Militairement et autrement. "Des autres projets entrepris?" et "Considérez-vous ces gens aliens comme des ennemis?" Si oui, pourquoi? " Prouvez-le nous, montrez-nous la preuve."

Je pense que la seule chose que nous puissions faire est de continuer à faire pression sur les politiques en disant: ''Vous avez été élu pour vous occuper de nos intérêts,  pas pour faire ce que les agences de renseignements vous disent de faire.'' Ceux-ci ne sont élus par personne, ils n'ont de comptes à rendre à personne.  Ce sont des gens qui pensent posséder le monde, qui ont leur petit cercle privé et ils se mentent les uns aux autres, et une fois l'habitude prise, cela déteint sur ce que vous direz au public.

C'est notre grande responsabilité, nous devons faire pression sur les politiciens et leur dire qu'il est temps. Divulgation totale. Nous voulons savoir, puis nous déciderons,si nous voulons nous embarquer dans un projet pour sauver notre planète , avec d'autres ou bien si nous voulons vous laisser  poursuivre cette voie, à fabriquer des bombes plus importantes et plus sophistiquées pour exploser des bunkers et faire des choses dont le résultat est une planète pratiquement inhabitable, ce qui a l'air d'être le choix.

Pa:  Ok. Pour conclure cette interview, vous aviez mentionné que vous écriviez un autre livre et que vous auriez un chapitre dédié à ce sujet, car nous avons besoin d'en parler de plus en plus. Pouvez-vous nous donner une petite idée du contenu de ce chapitre?

H:  Dans le fond, ce sont les choses que je vous ai dites. Mais en commençant avec des preuves, avec des gens qui ont beaucoup d'expérience à ce sujet. Je ne donnerai pas beaucoup d'exemples car je ne veux pas que le livre soit trop long, j'aimerai que le public le lise. 8 ou 10 personnes au plus,  qui ont des connaissances personnelles, je leur parlerai moi-même pour que je puisse les citer verbatim en disant:  Ce sont des témoins crédibles, je crois qu'ils disent la vérité, je ne crois pas que beaucoup d'autres disent la vérité, le temps de la divulgation est venu, et je donnerai mes propres raisons de croire qu'il est temps, avec mes propres termes.

J'en développerai les aspects politiques dans d'autres parties du livre, où je parlerai des questions pertinentes, y compris la politique transitoire. Il y aura donc plusieurs ficelles  pour rassembler tout ça.

Pa:  Tout est connecté. Si vous regardez toutes les facettes, je n'aime pas l'appeler le phénomène ovni mais le fait est que nous ne sommes pas seuls, tout est interconnecté avec la façon dont est la Terre, et la façon dont nous faisons ça depuis des ères. Il y a un aspect futuriste , une philosophie d'exopolitique, de comment gérer cette réalité. Autrement dit, ayons notre mot à dire pour le futur, c'est pourquoi nous sommes si réjouis de votre position car cela donne de l'espoir aux gens. Nous devons leur donner l'espoir qu'ils ont leur mot à dire sur la direction que prendra l'avenir. Et aussi, je voulais savoir: Quand le livre sortira t-il?

H: Bien. Je pense qu'il me faudra 2 ans pour l'écrire. Je veux faire des recherches correctes et je le veux aussi authentique qu'il m'est possible de l'écrire. Je n'ai pas de date limite, en même temps, je veux m'y mettre dés que possible et j'espère qu'il sortira avant la prochaine élection présidentielle, ce n'est pas important dans un sens, mais d'un autre coté j'ai quelques conseils pour les électeurs sur les alternatives à considérer dans les politiques des partis, à la fois aux U.S et au Canada. Et  je pense que ce sera mon dernier effort, je veux donc en faire quelque chose de bien et j'essaierai de rassembler quelques connections isolées, qui font partie d'un tout.

Pa: Vous mentionnez les U.S et le Canada, j'ajoute qu'en Europe nous vous suivons de près parce que quoi qu'il arrive ici, cela a des répercussions de l'autre coté de l'océan et je pense que ce que vous avez fait pour nous, c'est de nous avoir réunis en une communauté mondiale, tout du moins dans la compréhension que ce sujet nous affecte tous.

h:  C'est une communauté mondiale, chacun est affecté et le système financier est universel. Ce n'est pas restreint à l'Amérique du Nord.  Ce dont nous parlons est universel. Le fait que nous ayons des gens qui meurent de faim dans une partie du monde et des riches qui s'empiffrent dans l'autre est universel. Ce n'est pas retreint à une partie géographique, quoique je me concentre sur ce que je connais le mieux. Nous pouvons avoir un monde en paix si nous avons des hommes et des femmes de bonne volonté. Mais c'est ce qui manque en ce moment.

Nous sommes plus intéressés à nous tuer qu'à nous aider donc, si en quelque sorte nous pouvons inverser ça  et redéfinir nos priorités pour changer la direction de nos vies et de nos dépenses afin d'émanciper l'humanité et "les non-humains", nous pouvons alors regarder vers un futur positif, pas une utopie mais quelque chose de positif et libre pour chacun. C'est possible, nous avons les moyens, nous avons la technologie, tout ce dont nous avons besoin excepté la volonté politique pour le faire.

C'est ce qui nous manque pour nous libérer de ces changements dont nous a mis en garde Eisenhower. Je pense qu'il savait pour la question Ovnis au moment où il l'a dit."Attention au complexe militaro-industriel" il avait probablement conclu  qu'une partie de l'information venant des ETs se trouvait entre de mauvaises mains et qu'il faudrait d'une façon ou d'une autre rétablir un contrôle public sur ce qui se passait.

Pa:  Bien. Vous nous avez donné de l'espoir et en Europe nous sommes une centaine derrière vous et nous attendons votre livre. Nous avons besoin de développer une philosophie exopolitique au niveau populaire. Avoir quelqu'un de votre stature nous parler ainsi valide cette vision exopolitique. Cela nous aidera, ainsi que la planète entière. Merci.

H:  Espérons que nous travaillerons ensemble pour accomplir quelque chose.

Fin de l'interview
IP archivée

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #22 le: 13 Août 2009 à 00:54:41 »

canada.com[modération : l'article n'est plus disponible]
Citer
Former minister a true believer in UFOs
 
 
By Dave Brown, The Ottawa Citizen June 1, 2009

Fantastic things beyond the ordinary ken, from sailing ships to space ships

Paul Hellyer, a former Canadian defence minister, is an outspoken believer that aliens have in the past, and still are, visiting Earth. He believes the future of our planet could depend on them.

When we sat down together at the Delta Hotel Wednesday, it wasn't a usual interview. No questions. It opened with a statement from the newspaper guy. "I'm a skeptic. Convince me."

An hour later, I had drawn several conclusions. The first being that Hellyer is well north of the sanity line. At 85 he still talks like a politician, easily coming up with names, dates and places. He backs up what he says by throwing in verbal margin notes. He talks about unidentified flying objects (UFOs) without a trace of doubt. They exist. That's all there is to it.

When we parted an hour later, I was still a skeptic, but a more cautious one. It was a discussion of galactic distances that triggered the caution. When our nearest inhabitable planet-neighbour is light years away, it would seem impossible to cross that gap. Hellyer said he didn't have all the answers, but suggested if a body found a way to harness the power of gravity, that may break the speed of light.

Getting the head around that involved going back, and looking at a similar situation faced by another North American skeptical elder, probably in 1497. He must have existed, and he must have wondered if there was another world on the other side, if there was one, of the Atlantic Ocean.

His likely conclusion: It was a moot point. Even if there was another world, people from there could not cross that water. Aside from distance, there were violent storms. No paddlers were strong enough to go the distance, or survive the storms.

That native American had heard rumours of alien visits from people with white skins and flame-coloured hair, going back hundreds of years. (Lief Ericson in Newfoundland in 1003.) But he had only a verbal history to rely on, and being a wise old man he knew time distorted details and fuelled imaginations. But now there were rumours of huge craft appearing on the horizon, but he hadn't seen one. Nobody he knew had seen one close enough to describe it in detail.

Being asked to commit to an opinion, he probably decided to stay skeptical. Nothing could cross that ocean. It never occurred to him that people could build a canoe big enough to ride out ocean storms, and find a power source by harnessing the wind. Why would it? He lived in a world that had not yet seen a wheel or a horse.

So the wise old man relied on his instincts and the knowledge of his lifetime, and said "nuts," or the equivalent.

A few weeks later he was invited to the seaside to meet a man named Giovanni Caboto (John Cabot, 1450-1498). It would have taken some time to get his head around the size and power of the strange craft. The men on it looked like none he had seen before. Swords. Boots. Hats. Gunpowder.

The new arrivals could have anything they wanted, because they had the power of technology. To the south, the alien invaders would take advantage of the power gap and steal land and gold. To the north, in what would become Canada, they engaged in a layaway plan. Take it now and pay later. We're still paying.

The wise old man, by betting against the impossible, lost the trust of his people.

Five hundred years later, another old man sat at a computer keyboard and tried to make sense of an hour with Paul Hellyer. He had too many answers. His beliefs are almost biblical. Everything he says is backed up by something written, or by witnesses. "People who have seen UFOs now number in the thousands, tens of thousands. They can no longer be denied."

Hellyer is also a conspiracy theorist. He believes a global "cabal" has cornered the market on alien visits. Downed spacecraft have been found and dissected and parts given out to be reverse engineered. These have led to the development of fibre optics and the unleashing of the power of the electron.

He says none of his beliefs come from information available to him during his terms as a cabinet minister. "I wasn't in the loop."

He also says he has seen a UFO and, like those Indians of 500 years ago who saw something on the horizon, he knows it's a hard sell. But he's trying.

A spaceship powered by gravity was part of the Dick Tracy comic strip (1931-1977) and so was a villain named Big Boy Caprice, who had the line needed for visitors from space. "Whoever you are, I know we can make a deal."

dbrown000@sympatico.ca
© Copyright (c) The Ottawa Citizen


« Modifié: 15 Mai 2011 à 01:22:36 par katchina »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1935
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #23 le: 16 Mai 2010 à 21:21:41 »

Quelques extraits (conférence 2008) sous-titrés en français...

IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

Mandragore

  • Invité
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #24 le: 16 Mai 2010 à 22:33:46 »

Il y a quelque chose d'anormal dans ce témoignage ou dans ce personnage.

Ses fonctions auraient en faire un as de la synthèse. Mr Hellyer explique lui même qu'il travaille beaucoup.

Or son discours est décousu, sans enchainement méthodologique et surtout sans véritable faits sur lesquelles assoir son argumentation.

C'est justement la qu'apparait l'anomalie. Ces fonctions auraient du lui permettre d'avoir accès à ces faits, à ces documents au Canada.. Mr Hellyer parle beaucoup des EU, et finalement peu de ce qui se passe dans son pays.

Il parle clairement d'ET bienveillant qui seraient la pour nous aider, d'explication techniques sur les soucoupes.

Ou sont les documents qui ont servi à ces affirmations (gratuites?)

La ficelle est un peu grosse.

j'avoue toutefois que je n'en comprends pas le pourquoi.
IP archivée

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1935
Re : Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #25 le: 16 Mai 2010 à 23:45:09 »

La ficelle est un peu grosse.

Evidemment il ne faut pas tout prendre pour argent comptant, mais ça rapporterait quoi exactement à l'ancien ministre de la défense canadienne d'évoquer ces sujets ? Qu'aurait-il à y gagner en déclarant que certains 'complexes' US sont en possession de technologies officieuses 'avancées' ? Ou qu'il existe de nombreux niveaux hiérarchiques au-dessus du Président US, lequel n'a pas accès aux informations liées aux OVNI/ET ?

D'un côté je comprendrais (tout en désapprouvant) qu'un ministre ou ex-ministre annonce que tout cela n'est qu'une histoire à dormir debout (le sermon habituel), mais dans le cas contraire, lorsqu'il s'agit de politiques plus ou moins importants (comme Fife Symington ancien gouverneur d'Arizona - lumières de Phoenix) ça vaut quand même le détour.

Et pour les 'preuves' ? J'aurais du mal à croire que le ministre de la défense canadienne ait l'accès 'COSMIC', surtout quand on sait qu'il y a une trentaine de 'niveaux' au-dessus d'Obama. Comment saurait-il tout ça ? Et nous, comment avons-nous appris ce que nous savons désormais dans les grandes lignes ? Je pense sans trop m'avancer que Hellyer doit avoir le 'bras un peu plus long' que nous autres dans le milieu, n'est-ce pas ?
IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

Mandragore

  • Invité
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #26 le: 19 Mai 2010 à 17:03:09 »

pour Karmayata,

Il n'est nul besoin de preuve (sinon nous ne serions pas la pour en parler) mais au moins d'une argumentation cohérente et de faits objectivement vérifiables.

L'exemple des lumières de Phoenix et un très bon exemple (ama) de fiabilité (faits objectivement vérifiable + rétractation du gouverneur à postériori,etc.).

Il me semble alors que la crédibilité les lumières de Phoenix est (pour moi) nettement plus importante que le témoignage de Hellyer.

Si Mr Helyer n'avait pas eu la qualité d'ex-Ministre....

Enfin, Il ne sert à rien d'affirmer qu'il y a une trentaine de "niveaux" au dessus d'Obama ou que Mr Hellyer doit avoir le bras un peu plus long.
Rien n'est moins sur.
IP archivée

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1935
Re : Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #27 le: 19 Mai 2010 à 23:43:06 »

Si Mr Helyer n'avait pas eu la qualité d'ex-Ministre....
... nous ne serions peut-être pas en train d'en parler, s'il était 'monsieur tout le monde'... ;D
Que dire alors d'Edgar Mitchell ? Gordon Cooper ? Etc... Quelles sont les véritables 'preuves' présentées ? Pourtant je préfère leur discours à celui des portes-parole de la NASA...

Enfin, Il ne sert à rien d'affirmer qu'il y a une trentaine de "niveaux" au dessus d'Obama
C'est pourtant une réalité. Si tu me demandais une preuve irréfutable de cela je serais incapable de te satisfaire, mais si ce n'est pas une trentaine c'est à peu près dans ces eaux-là. Et ceci concerne tous les présidents ayant précédé Obama (*) à l'exception de Bush père et JFK (ce dernier mis dans le secret, ce qui lui a peut-être coûté la vie, entre autres raisons). Ils n'ont aucun droit de regard sur toutes ces affaires. Obama par exemple n'a pas l'accréditation suffisante pour pénétrer tous les complexes (bases souterraines) militaro-industriels.

ou que Mr Hellyer doit avoir le bras un peu plus long. Rien n'est moins sur.
Par rapport à la très grande majorité d'entre nous ne penses-tu pas que ce soit le cas ? A moins d'avoir des contacts réguliers avec des ET... ;)


(*) edit : Truman et Eisenhower hors concours...
« Modifié: 19 Mai 2010 à 23:59:08 par Karmayata »
IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

Mandragore

  • Invité
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #28 le: 20 Mai 2010 à 20:06:44 »

Pour Karmayata,

Mon propos n'est finalement pas très éloigné du votre.

Avec (peut être) une plus grande exigence de ma part quant à la position du curseur sur la cohérence des propos, et les faits concernant tel ou tel personnage.

Cette prétendue exigence accrue n'emportant aucunement gage de raison.
IP archivée

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1935
Re : Paul Hellyer, ex-Vice-Premier Ministre du Canada
« Réponse #29 le: 20 Mai 2010 à 21:16:55 »

De témoignages en témoignages, de lectures en lectures les faits se recoupent davantage jusqu'à se faire une idée plus précise de cas particuliers. Quel serait le degré de véracité concernant une rencontre Eisenhower/ET par exemple ? Une certaine 'exigence' pourrait amener la probabilité d'un tel évènement à un niveau proche de zéro, selon la position du 'curseur' justement, en se référant aux preuves en notre possession. Pourtant tout porte à croire qu'une telle rencontre se soit produite. C'est un peu la même chose pour la 'hiérarchie' au-dessus des présidents US, les technologies officieuses 'avancées', voire même l'existence des ET si l'on va par là.
IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume