Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Yoko Ono perd un procès  (Lu 1000 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4180
Yoko Ono perd un procès
« le: 03 juin 2008 à 09:56:32 »

Ce que j'ai trouvé d'intéressant dans cette nouvelle et qui m'a incité à poster ce fil, ce n'est pas yoko ono, mais le fait qu'apparait à nouveau le créationnisme contre l'évolutionnisme.
Que l'on soit plus pour l'un ou pour l'autre, on voit que la confrontation n'est pas complètement terminé même si les "évolutionnistes" sont certains d'avoir gagner et que pour eux, il ne peut y avoir aucune autre explication "scientifique" à notre présence sur terre...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/06/03/01011-20080603FILWWW00272-yoko-ono-perd-un-proces.php

Citer
Yoko Ono perd un procès
La veuve de John Lennon Yoko Ono a perdu hier son procès visant à interdire aux réalisateurs d'un documentaire contestant la théorie de l'évolution d'utiliser un extrait de la chanson "Imagine" de l'ex-Beattles.
Le juge Sidney Stein a estimé que les documentaristes étaient protégés par le loi américaine sur le copyright, qui autorise l'utilisation d'un travail artistique dans le cadre d'une critique ou d'un commentaire.

Le film, intitulé "Expelled: no intelligence allowed", présente sous un angle assez positif la théorie du dessein intelligent, selon laquelle l'univers est trop complexe pour pouvoir être expliqué par la seule évolution.
Le documentaire est sorti au cinéma aux Etats-Unis en avril.

Source: AP



A propos du film :
http://www.lecourant.info/spip.php?article975

Citer
Un anti-Michael Moore contre Darwin
 Aux Etats-Unis, en revanche, le niveau technique tend à être sensiblement moins amateur. "Expelled", annoncé en salles pour la mi-avril a tout du film documentaire américain à grosse production. Ecrit par Ben Stein, qui se présente lui-même dans la bande annonce comme l’ancien speechwriter des présidents Ford et Nixon, il s’agit d’un documentaire dénonçant l’hégémonie des théories évolutionnistes dans le monde académique et éducatif, ses tenants étant accusés de réprimer systématiquement « toutes les autres théories sur les origines de la vie ». Et hop ! Revoilà la guerre des tranchées entre créationnistes et évolutionnistes relancée sur le terrain du film documentaire militant et provoc’. Pour dénoncer l’emprise de la « big science » darwinienne sur les esprits, Ben Stein a sorti l’artillerie lourde, comme on peut le voir dans le « super trailer » d’une dizaine de minutes, que l’on peut visionner sur le site promotionnel du film. Les premières secondes annoncent la couleur : dans un lycée vidé de ses élèves, on aperçoit Ben Stein recopiant au tableau « je ne mettrai pas en doute la théorie de Darwin », à la manière de Bart Simpson au début du générique du célèbre dessin animé. La suite montre une ribambelle de scientifiques racontant ce qu’encourt celui qui oserait chatouiller la barbe de Darwin sur sa théorie de l’évolution. L’auteur a même réussi à dénicher un darwinien repenti, dans une séquence-témoignage choc où celui-ci avoue souscrire aux théories de l’intelligent design, une version plus édulcorée du créationnisme, que suggère également le sous-titre du film, « no intelligence allowed ».

La bande annonce ici :

http://fr.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&VideoID=23024974
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.