Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Pages: 1 ... 8 9 [10] 11 12 ... 14   En bas

Auteur Sujet: Navette spatiale - station ISS - Orion  (Lu 72192 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #135 le: 31 octobre 2013 à 23:55:04 »

Vol test à moitié raté pour l'avion spatial Dream Chaser

Le prototype de vaisseau spatial développé par le groupe privé Sierra Nevada a raté son atterrissage sur le tarmac de la base militaire Edwards en Californie.

Le Dream Chaser, le premier prototype d'avion spatial privé jamais développé dans le monde, a débuté ses premiers vols tests dans le ciel de Californie. Mardi 29 octobre, son concepteur, Sierra Nevada Corp. a annoncé que le vol s'était bien passé mais que l'engin avait raté son atterrissage et quitté la piste. L'accident, qui a eu lieu le 26 octobre dernier, serait dû au blocage d'un des trains d'atterrissage.

Le Dream Chaser avait été largué à la bonne altitude par un hélicoptère de type Erickson Air-Crane à 11h10 (heure de la côte ouest américaine). Le système de pilotage automatique avait pris le relais et le vaisseau avait suivi la trajectoire de vol prévue. Quelques minutes plus tard, le Dream Chaser s'apprêtait à se poser sur le tarmac de la base aérienne militaire Edwards. C'est là que l'anomalie a été détectée, souligne la société privée américaine. Cette dernière se déclare en revanche satisfaite des premières données relevées pendant la phase de vol qui permettront d'affiner le design de l'avion spatial.

Redonner aux astronautes américains un accès indépendant à l'espace

Le Dream Chaser ambitionne de prendre le relais de la navette spatiale américaine dont le dernier exemplaire, Atlantis, a effectué son ultime vol de ravitaillement de la station spatiale internationale (ISS) en juillet 2011 avant d'être mis à la retraite dans un musée.

Dream Chaser space taxi debuts in California skies

Depuis, les États-Unis n'ont plus de moyen de transport d'astronautes indépendant. Ils doivent s'appuyer sur les services du lanceur russe Soyouz, l'unique «taxi spatial» en activité. Une situation à laquelle la Nasa veut remédier. Pour aller plus vite, elle a décidé de s'adresser à des entreprises privées et lancé un appel d'offres pour donner un successeur à la navette. Nom de code: Liberty Bell. Début août 2012, la Nasa a retenu trois projets: celui de navette manœuvrable de Sierra Nevada ainsi que deux programmes de capsules portées par SpaceX, le concepteur du lanceur Falcon 9, et le géant Boeing. Un budget a été débloqué pour financer les premières études: 460 millions de dollars chacun pour Boeing et SpaceX et 212 millions pour Sierra Nevada. La Nasa se réserve le temps de trancher plus tard lorsque les trois projets seront aboutis.

La décision de l'Agence spatiale américaine avait brisé net le rêve d'Astrium, filiale spatiale d'EADS, d'envoyer des Américains dans l'espace. L'offre portée par l'américain ATK, maître d'œuvre, avec ses deux principaux fournisseurs, l'européen Astrium et l'américain Lockheed Martin, n'avait pas été retenue. Source
« Modifié: 18 octobre 2015 à 23:29:08 par katchina »
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7733
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #136 le: 01 novembre 2013 à 05:47:30 »

Dommage, mais un problème de train d'atterrissage, ça se règle.
Perso, j'adorerais revoir voler, enfin, planer des navettes.
C'est tout de même plus gracieux que ces cailloux de vaisseaux Progress ou Soyouz, même s'ils ont vraiment fait leurs preuves, sont d'une grande efficacité, et ont réellement leur utilité.

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #137 le: 05 novembre 2013 à 21:45:39 »

Inde : décollage réussi pour la navette spatiale lowcost en direction de Mars

L'inde a lancé le 2 Novembre sa première navette spatiale en direction de la planète Mars. Le projet, qui aura couté 54 millions d'euros, a pour but de placer un petit satellite en orbite autour de la planète rouge afin que ce dernier recherche des traces de méthane dans l'atmosphère. Le voyage devrait durer au moins 300 jours. A ce jour, seul les Etats Unis, l'Europe et la Russie ont réussi de pareilles missions.

Inde : décollage réussi pour la navette spatiale lowcost en direction de Mars

« Modifié: 18 octobre 2015 à 23:29:37 par katchina »
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

Anand

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 706
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #138 le: 25 novembre 2013 à 23:16:18 »

"Après quatre mois passés dans l'espace, l'astronaute américaine Sunita Williams est revenue sur Terre, le 19 novembre 2012. Avant d'entamer la descente à bord d'un Soyouz, elle a pris le temps d'enregistrer une visite guidée de la Station spatiale internationale. De la coupole d'observation aux toilettes, en passant par les boîtes servant de lits, elle offre un aperçu inédit du quotidien dans l'espace."

http://www.lemonde.fr/sciences/video/2012/12/12/laboratoires-toilettes-chambres-a-coucher-visite-guidee-de-la-station-spatiale-internationale_1804924_1650684.html


« Modifié: 25 novembre 2013 à 23:39:38 par Anand »
IP archivée

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #139 le: 12 décembre 2013 à 20:57:13 »

L’ISS fait face à une panne du système de refroidissement

La Station spatiale internationale vient de connaître une panne au niveau d’un des deux systèmes de refroidissement. Les astronautes à bord de l’ISS ne sont pas en danger selon la Nasa, et pourraient sortir dans l’espace pour réparer le problème.

« Houston, on a un problème. » La Nasa a annoncé par l’intermédiaire d’un communiqué que la Station spatiale internationale a connu une panne dans la journée de mercredi. La pompe de l’un des deux modules de refroidissement externe de l’ISS « s’est arrêtée automatiquement lorsqu’elle a atteint les limites de température préréglées ». Dans ces tuyaux circule de l’ammoniac, réfrigérant utilisé pour éviter la surchauffe des équipements internes et externes de la station. Un accident similaire s'était déjà produit en mai dernier.

L’ISS et les astronautes hors de danger

La Nasa précise qu’ « à aucun moment l’équipage ou la station elle-même n’ont été mis en danger ». Les équipes au sol ont fait le nécessaire pour relier certains des équipements électriques au second système de refroidissement. Quelques-uns des appareils non essentiels ont dû être éteints.
Sur Terre, les scientifiques recueillent encore les données afin de déterminer la marche à suivre. Une sortie dans l’espace pourrait même être envisagée, en fonction des réparations à effectuer, selon Josh Byerly, porte-parole de l’agence spatiale américaine.
Rappelons que la dernière sortie depuis l'ISS qui avait fait grand bruit était celle... de la flamme olympique, à trois mois des Jeux d'hiver de Sotchi (Russie). Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #140 le: 14 décembre 2013 à 21:40:34 »

La navette spatiale secrète américaine passe 1 an dans l’espace

La navette spatiale secrète X-37B de l’armée de l’air américaine vient de franchir une étape importante de sa carrière : sa dernière mission en orbite dure depuis plus d’un an et le compteur continue de tourner.

Cet avion spatial inhabité et réutilisable que les militaires américains appellent Orbital Test Vehicle (OTV-3) a commencé son second vol le 11 décembre 2012, en s’élevant en haut d’une fusée Atlas 5. Sa mission est maintenue secrète. Tout est classé défense. On ignore ce qu’elle transporte et ce qu’elle fabrique dans l’espace. On sait simplement que le vaisseau X-37B ressemble à une version miniature des navettes spatiales américaines. Elle mesure 8,8 mètres de long et 4,5 mètres de large. Sa soute peut contenir une charge de la taille d’une camionnette.



L’X-37B qui se trouve actuellement en orbite est une des deux versions de la navette. Elle a été construite par la Phantom Work Division de Boeing en Californie. Elle peut rester aussi longtemps en orbite grâce à un système de panneaux solaires. L’X-37B a été conçue pour des missions pouvant durer jusqu’à 270 jours, mais la mission OTV-3 dure depuis 367 jours et elle n’est pas terminée. Cette même navette est resté 225 jours dans l’espace pour son vol inaugural le 22 avril 2010.

Ce vendredi 13 décembre, la navette a enregistré 592 jours dans l’espace en 2 missions. L’autre navette X-37B a passé 469 jours autour de la Terre pendant la mission OTV-2. Les officiels militaires n’ont pas révélé la date de fin de mission de l’OTV-3. Ils ont laissé entendre que la navette pourrait ne pas atterrir en Californie, mais en Floride à Cap Canaveral.

Même si elle effectue des expériences secrètes pour les militaires, les officiels de Boeing ont déclaré qu’elle pouvait potentiellement apporter du matériel sur la Station spatiale internationale. La société aérospatiale a également indiqué que la X-37B pourrait évoluer et s’agrandir. Une version baptisée X-37C pourrait transporter des astronautes sur la Station. La X-37B n’a pas toujours été dans les mains des militaires. La NASA a utilisé cette navette comme outil de test. Quand les budgets pour le projet se sont taris en 2004, le véhicule a été transféré à la DARPA et en 2006, ils l’ont affecté à l’armée de l’air.

D’un point de vue stratégique cette navette est très importante pour les États-Unis. La Russie a d’ailleurs annoncé qu’elle reprenait son programme antisatellite Kontakt. La navette X-37B serait capable de désorbiter des satellites en tirant dessus avec une arme à feu ou un laser. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #141 le: 18 décembre 2013 à 22:35:32 »

Panne à l'ISS: La Nasa prévoit deux à trois sorties orbitales pour réparer

 Un des circuits de refroidissement de la station spatiale internationale ISS est tombé en panne...

La Nasa a décidé mardi de faire sortir dans l'espace deux astronautes dès samedi pour remplacer une pompe défectueuse d'un des deux circuits de refroidissement de la Station spatiale internationale (ISS) et de reporter à janvier l'envoi d'une capsule d'approvisionnement.
La première sortie dans l'espace par les Américains Rick Mastracchio et Mike Hopkins, deux des six astronautes de l'équipage de la Station spatiale, débutera samedi à 12h10 GMT et devrait durer environ 6h30, a précisé à l'AFP Josh Byerly, un porte-parole du Centre spatial Johnson à Houston (Texas). La deuxième aura lieu lundi prochain à la même heure.
«Ils vont tenter de finir la réparation au cours de deux sorties», a dit Josh Byerly, mais la NASA a prévu si nécessaire une troisième sortie le jour de Noël, le 25.
En raison de cet incident, le lancement de la capsule non-habitée Cygnus, de la société Orbital Science, est reporté au mois de janvier, a encore dit Josh Byerly.

L’équipage pas en danger

La capsule devait initialement partir jeudi soir depuis le centre spatial de Wallops, sur la côte de Virginie (est), à bord d'une fusée Antares pour ce qui sera sa première mission d'approvisionnement vers l'ISS.
Le dysfonctionnement d'une valve dans la pompe à ammoniac d'un des deux circuits de refroidissement de l'ISS avait été découvert mercredi dernier, forçant la Nasa à n'utiliser que le second circuit de refroidissement et à mettre en veille certains équipements.
Il y a trois pompes de rechange attachées sur un des tronçons de l'avant-poste orbital, et ce problème n'a jamais mis en danger l'équipage, a affirmé la Nasa.
Avant de décider d'envoyer des astronautes dans l'espace pour réparer les pièces défectueuses, les ingénieurs de la Nasa avaient tenté de compenser cette panne, en partie avec succès, en activant une autre valve afin de rétablir un flot normal d'ammoniac dans le circuit et de maintenir une température adéquate.
Kelly Humphrey, un autre porte-parole du centre spatial Johnson à Houston, avait expliqué plus tôt mardi à l'AFP que la Nasa espérait parvenir à assurer un fonctionnement suffisamment stable du circuit de refroidissement pour reporter à janvier des sorties orbitales et permettre d'effectuer d'ici la fin de l'année la mission d'approvisionnement d'Orbital. Suite et source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #142 le: 21 décembre 2013 à 22:46:24 »

Panne sur la station ISS : première sortie dans l'espace réussie

Opération réussie ! Deux astronautes de la station spatiale internationale ont réalisé samedi une première sortie dans l'espace, prenant une grande avance sur le programme des travaux de réparation d'un circuit de refroidissement et bouclant leur expédition avec une heure d'avance.

Les Américains Rick Mastracchio, 53 ans, et Mike Hopkins, 44 ans ont réintégré la chambre de décompression de l'ISS (International Space Station) à 18H29 (heure française), mettant un terme à une sortie orbitale de 5 heures et de 29 minutes --contre les 6 heures et 30 minutes initialement prévues.
«Excellent travail et très rapide», avait commenté l'un des contrôleurs du centre de Houston (Texas, au Etats-Unis) alors que les deux réparateurs de l'espace avaient terminé de débrancher les quatre conduits de la pompe à ammoniac défaillante ainsi que les branchements électriques avec une heure et demie d'avance sur le programme.

Les équipes sur Terre ont alors demandé aux deux astronautes d'entamer des tâches initialement programmées pour la seconde sortie orbitale prévue lundi. Les deux astronautes ont ainsi commencé à retirer la pompe à ammoniac défectueuse, pesant 353 kilos et de la taille d'un réfrigérateur, qui avait déjà été remplacée en 2010, pour la stocker provisoirement sur un tronçon proche de l'ISS.

Une troisième expédition éventuelle dans l'espace, qui était envisagée le jour de Noël, paraît aujourd'hui moins probable, étant donné que Rick Mastracchio et Mike Hopkins pourraient être en mesure de finir d'installer la nouvelle pompe dès lundi. Pour ce ballet orbital, les deux astronautes étaient assistés par le bras télémanipulateur de l'ISS, long de 15 mètres, manœuvré de l'intérieur par le Japonais Koichi Wakata qui orchestre les opérations.

Le circuit de secours ne peut assurer tous les besoins

«Cette réparation ne pouvait pas trop attendre», avait expliqué la Nasa qui avait tenté une réparation à distance en actionnant une valve afin de compenser celle qui est bloquée et empêche une circulation normale de l'ammoniac dans le circuit. Si un autre dysfonctionnement se produisait dans le second circuit de climatisation, l'ISS se retrouverait alors dans une situation périlleuse nécessitant potentiellement une évacuation de l'équipage.

Depuis le début de cette panne, le 11 décembre, la climatisation de la station est assurée par ce second circuit, qui ne peut pas seul assurer tous les besoins de l'ISS. Les équipements non essentiels de la station ont donc été mis en veilleuse.

La panne n'a toutefois jamais mis en danger les six membres d'équipage de la Station, a assuré la Nasa. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #143 le: 24 décembre 2013 à 22:55:54 »

ISS : seconde sortie dans l'espace réussie pour les deux astronautes

Un succès. Deux astronautes américains ont achevé ce mardi, à la veille de Noël, la réparation d'un circuit de refroidissement de la Station spatiale internationale (ISS), lors d'une seconde sortie dans l'espace.

Après plus de six heures de travaux menés selon une «chorégraphie» soigneusement réglée, Mike Hopkins, 44 ans, et Rick Mastracchio, 53 ans, ont réussi à installer une nouvelle pompe à ammoniac.

Cette dernière sera pleinement activée dans la soirée de ce mardi après que la pressurisation du circuit avec de l'azote aura été totalement rétablie. «Les brefs tests initiaux montrent que la pompe et les valves sont en bon état de marche», a souligné un commentateur de la Nasa.

Les deux astronautes ont eu quelques difficultés pour retirer un des quatre conduits d'ammoniac d'une boite de dérivation où elle avait été branchée samedi en attendant d'être installée sur la nouvelle pompe de 355 kilos, de la taille d'un gros réfrigérateur. Dans ce processus des flocons de neige d'ammoniac se sont échappés mais n'ont apparemment pas touché les scaphandres des deux hommes qui se préparaient à réintégrer la Station après avoir fini de nettoyer leur site de travail.

Samedi, les deux hommes avaient bouclé leur première marche dans l'espace en 5 heures et 28 minutes exécutant une partie importante des travaux programmés pour la seconde sortie. Ils avaient ainsi déposé la pompe à ammoniac défaillante avant de l'attacher sur un tronçon de l'ISS où elle pourra rester plusieurs mois.

Mike Hopkins subjugé par une «vue magnifique !» Suite et source

IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7733
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #144 le: 30 mars 2014 à 11:02:00 »

La mini-navette européenne IXV ( Intermediate eXperimental Vehicle) prête pour sa dernière campagne de tests


ESA's Intermediate eXperimental Vehicle


Cannes, le 21 mars 2014 – Le démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV*, développé par Thales Alenia Space pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), a finalisé la phase de développement et est à présent en cours d’intégration dans les salles blanches de Thales Alenia Space, à Turin.

Le démonstrateur sera acheminé au centre ESTEC de l’ESA où il subira les tests finaux, avant sa livraison au centre spatial de Kourou (CSG), en Guyane française.

A la tête d’un consortium réunissant des entreprises européennes de renom, des centres de recherche et des universités, Thales Alenia Space Italie est en charge de la conception, du développement et de l’intégration du démonstrateur IXV. Ce programme est fortement soutenu par l’Agence Spatiale Italienne (ASI), qui assure également l’assistance tehnique du projet et contribue à la fois au segment sol, avec la station spatiale de Malindi, et au contrôle de la mission, avec ses équipements mis à la disposition du centre de contrôle ALTEC. Ce programme confirme l’importance de premier plan des systèmes de rentrée atmosphérique dans le cadre du développement spatial en Italie.


Le projet IXV a pour objectif de développer un système autonome de rentrée atmosphérique européen, qui se caractérise par de hautes performances au niveau de l’aérodynamique, grâce à un profil d’hypersustentateur (« lifting body »), et du système de contrôle, basé sur la propulsion et des surfaces mobiles, ainsi que par une protection thermique de technologie avancée pour la rentrée atmosphérique.

Le démonstrateur IXV est prévu au lancement en octobre 2014, à bord du lanceur européen Vega de l’ESA. La séparation du lanceur Vega s’effectuera à une altitude de 320 km. IXV continuera son ascension pour atteindre une altitude de 412 km. Commencera alors la phase de rentrée pendant laquelle les données expérimentales seront acquises à la fois par le biais d’instruments conventionnels et d’instruments avancés placés à bord du véhicule. La vitesse de rentrée atmosphérique sera d’environ 7.7 km/s à une altitude de 120 km. La mission, d’une durée d’environ 1h40, se terminera par un amerrissage, en parachute, dans l’Océan Pacifique, où il sera récupéré dans la foulée par un navire spécialement équipé.
...

Suite et source
« Modifié: 18 octobre 2015 à 23:30:40 par katchina »
IP archivée

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #145 le: 10 mai 2014 à 23:33:56 »

HD Earth Viewing : voir la Terre en direct depuis la Station spatiale internationale

Le 30 avril dernier, la Nasa, toujours friande de communication auprès du public, lançait une nouvelle expérience. Baptisée High Definition Earth Viewing (vue de la Terre en HD), elle permet aux internautes de regarder la Terre en haute-définition et en direct grâce à quatre webcams installées sur la Station spatiale internationale.

Afin de surveiller l’impact des radiations solaires sur les équipements et notamment les appareils de captation vidéo, la Nasa a équipé récemment la station spatiale internationale de quatre caméras haute-définition vendues dans le commerce. Outre les tests menés à bord de l’ISS, cet équipement permet également de transmettre en direct ce que peuvent voir les astronautes depuis la station. La Nasa a ainsi mis en place un flux Ustream permettant de voir en direct la Terre depuis l’espace. Source

A voir ICI
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2450
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #146 le: 11 mai 2014 à 09:57:16 »

Merci pour l'info zeta
Mais apparemment personne ne s'occupe des GOPro en question.
Objectif sale et contre-jour avec un soleil qui fait luire les saletés sur le verre.
La Nasa traite son public "en direct" par dessus la jambe.
Voyons comment ce sera quand le soleil ne sera plus dans le cadre.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4326
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #147 le: 08 juin 2014 à 23:28:15 »

"O.V.N.I / I.S.S" (publié le 7 Juin 2014)



Les caméras de la Station Spatiale Internationale ont capturé l’image de cet objet le 13 mai 2014.
« Modifié: 18 octobre 2015 à 23:31:24 par katchina »
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

Roger

  • Révolté
  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 288
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #148 le: 09 juin 2014 à 14:00:57 »

Huummmm !

Je n'ai pas trouvé la date exacte du stream ISS, mais une vidéo de 2 1/2 H ici : http://www.ustream.tv/recorded/47492631/highlight/512465
(Je n'arrive pas à poster la vidéo)
La vidéo postée sur Youtube commence à environ 1:34:00 et est très accélérée (au moins 10x), en réalité, l'apparition/disparition dure 10mn ! et donc cette impression de clignotement disparait totalement.

De plus, sur la vidéo Youtube, il n'est pas fait mention de la même apparition/disparition de 0:01:00 à 0:11:00 (même temps).

AMHA, ce machin-chose ne m'a pas trop l'air ovniesque :) Reflet ? Tâches ?
IP archivée
« Le seul moyen d’affronter un monde sans liberté est de devenir si absolument libre qu’on fasse de sa propre existence un acte de révolte. »
Albert Camus

Leopold

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 114
Re : Navette spatiale - station ISS - Orion
« Réponse #149 le: 09 juin 2014 à 18:20:55 »

Ca ressemble à un incendie (de forêt?).
IP archivée
Pages: 1 ... 8 9 [10] 11 12 ... 14   En haut