Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: CNES / Geipan Yvan Blanc (Jacques Patenet) ( JJ Velasco) Service Fr Officiel  (Lu 19502 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4302

Le Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (GEIPAN) est un organisme du centre national d'études spatiales (CNES) créé en 2005 et basé à Toulouse. Il est chargé de collecter, analyser et archiver les phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN, désignant un OVNI pas forcément solide dans la terminologie du CNES), mais aussi d'informer le public. Il succède au Service d'expertise des phénomènes de rentrée atmosphérique (SEPRA), dissout en 2004.
http://fr.wikipedia.org/wiki/GEIPAN

A noter : En première mondiale, le 22 mars 2007, le CNES commence à mettre en ligne ses archives relatives aux dossiers liés à l'étude des OVNIS et autres phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN).
http://www.cnes.fr/web/4461-geipan.php
modération : page introuvable
« Modifié: 02 mai 2011 à 00:32:39 par katchina »
IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Ovnis: les affaires clefs - L'Express
« Réponse #1 le: 26 octobre 2008 à 23:09:20 »

EDIT: article niveau "novice" ou curieux pour vous convaincre que des médias généralistes comme L'Express acceptent de traiter de manière objective un sujet ufologique en 2007  ;)

PS: Lapin du Terrier ne vise personne dans ce Bel-avertissement ;D
-------------------------------------------------------------------------
OVNI: Retour sur 6 affaires "clefs"

 
   Voici un vieil article de l'express qui revient sur "six affaires clefs" d'OVNI traitées par le GEIPAN.

Merci au site UfoActu = http://ufologie.over-blog.net/article-24102231.html
modération : le blog demandé n'existe pas

Ovnis: les affaires clefs - L'Express
Par Bruno D. Cot, mis à jour le 22/03/2007 10:14 - publié le 22/03/2007

Inexpliqué - 1967 - Quatre E.T. parmi les vaches

La vérité sort-elle vraiment de la bouche des enfants? En ce matin du 29 août 1967, sur le plateau de Cussac (Cantal), François (13 ans) et sa sœur Anne-Marie (9 ans) gardent le troupeau familial. Les deux enfants jouent aux cartes lorsque, à 10 h 30, leur chien, Médor, se met à aboyer devant le comportement «agité» des vaches. L'aîné se lève et aperçoit, à près de 80 mètres, une sphère autour de laquelle s'affairent quatre petits êtres d'environ 1,2 mètre de hauteur. «Oh, il y a des enfants noirs!» crie François. Anne-Marie se retourne et assiste, médusée, à un curieux spectacle: les créatures s'agitent, s'élèvent à la verticale, s'engouffrent dans leur vaisseau, non par une porte, mais par le haut et la tête la première…

Tandis que l'engin décolle lentement, un des petits bonshommes retourne au sol comme s'il avait oublié quelque chose, puis regagne ses pénates alors que le vaisseau a largement dépassé la cime des arbres…

Sans bruit et en décrivant une spirale, la mystérieuse boule prend de l'altitude, avant de disparaître dans un sifflement sec, tout en aveuglant les deux enfants par sa brillance. Apeurés, François et Anne-Marie alertent leur père, qui avertit aussitôt les gendarmes. Sur place, ces derniers constatent une forte odeur de soufre et un dessèchement de l'herbe à l'endroit présumé de l'atterrissage.

En 1978, le Gepan mène à son tour une minutieuse enquête. Ecartant la thèse d'un hélicoptère, ses agents concluent sans ambages: «Nous estimons que (…) les observateurs ont assisté au départ précipité d'un véhicule habité tout à fait inconnu, aux caractéristiques et aux performances dépassant largement nos connaissances technologiques personnellesAujourd'hui encore, quarante ans après les faits, l'affaire de Cussac déchaîne les passions entre ufologues et rationalistes les plus extrêmes. Au point de susciter régulièrement de nouvelles enquêtes de terrain.

Expliqué - 1979 - Des ravisseurs surgis de nulle part

Le 26 novembre, 4 h 30 du matin, à Pontoise. Dans la froideur de la nuit, trois forains chargent leur voiture pour aller vendre des jeans sur le marché. Tout à coup, ont-ils raconté, «est apparu dans le ciel un faisceau lumineux qui se dirigeait à grande vitesse vers le sol». Alors que deux protagonistes filent chercher un appareil photo, le troisième démarre la voiture pour suivre l'étrange phénomène. Celle-ci se fait envelopper par «une sphère de brouillard avec des petites boules clignotantes».

Avant de disparaître dans le ciel. A 5 h 12, l'un des rescapés appelle le commissariat de Pontoise: «Mon copain a été enlevé par un ovni!» Débute ensuite un extravagant canular extraterrestre…Franck Fontaine, c'est le nom du disparu, réapparaît une semaine plus tard. A la même heure, au même endroit. Il dit d'abord n'avoir aucun souvenir de son rapt cosmique. Puis, jour après jour, donne des détails moins souvent à la gendarmerie qu'aux médias. Paris Match monnaie l'exclusivité d'un entretien, publié dans son numéro du 21 décembre: Fontaine dit s'être réveillé dans un laboratoire, avec des cadrans et des machines, entouré de boules virevoltantes, «grosses comme des oranges» et qui lui adressent la parole. Une conversation à bâtons rompus de… «huit jours terrestres».

Peu à peu, les témoignages des trois individus, truffés d'invraisemblances, finissent par devenir confus. Après enquête, le Gepan dénonce une pitoyable manipulation: «Il apparaît que les erreurs, mensonges et contradictions [...] sont innombrables et, de plus, que certaines ne peuvent se comprendre que comme le fruit d'un désir conscient de déformer, falsifier ou créer de toutes pièces l'information.»

Expliqué - 1980 - Objets collants

Au plus fort de la mode pour les ovnis, l'agence spatiale française a reçu des dizaines de clichés douteux. Celui-ci représente un vol en formation de soucoupes noires. «Il s'agit d'une supercherie réalisée par un enfant de 10 ans, se souvient François Louange, qui a effectué la plupart des expertises photographiques pour le Gepan (Groupe d'études des phénomènes aérospatiaux non identifiés). Le gamin a collé des bouts de papier sur sa fenêtre avant de prendre une photo.» Même grossier, le montage fait illusion.

Inexpliqué - 1981 - Une soucoupe dans le jardin

L'affaire de Trans-en-Provence (Var), le 8 janvier, aurait pu être une simple observation d'ovnis parmi d'autres. Elle demeure l'un des cas français les plus célèbres, moins par son scénario que par l'enquête scientifique exemplaire qu'elle a entraînée...Ce fameux jeudi, en fin de journée, Renato Niccolaï, 55 ans, travaille à l'édification d'un petit abri dans son jardin lorsqu'il entend un léger bruit. L'ancien maçon se retourne, voit un objet étrange d'environ 2,5 mètres de largeur se poser à une cinquantaine de mètres en contrebas, puis redécoller en silence, sans fumée ni lumière, avant de disparaître.

«L'engin avait la forme de deux assiettes renversées l'une contre l'autre. Il avait la couleur du plomb et possédait une nervure tout autour de sa circonférence», dira-t-il dans sa déposition.Le 9 janvier, la gendarmerie arrive sur les lieux, examine la trace laissée au sol, prend des photographies et, surtout, prélève des échantillons. Le Gepan confie l'analyse de la terre à quatre laboratoires. Tous confirment que le sol a connu un important échauffement (moins de 600 degrés) et un tassement significatif révélant le passage d'un corps de 500 à 700 kilos!

Autre élément troublant: sur place, la trace laissée dans le jardin comporte un dépôt anormal de fer, d'oxyde de fer, de phosphates et de zinc... Côté végétaux, la gendarmerie a effectué un prélèvement de quelques plants de luzerne sauvage situés à proximité du lieu d'atterrissage. D'autres suivent les 23 janvier et 17 février. Chaque fois, l'expertise établit que les plantes ont subi des dégradations anormales ayant provoqué un affaiblissement du processus de photosynthèse. Michel Bounias, expert en toxicologie végétale à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), les explique par la présence d'un champ électrique intense... «Cette affaire m'a profondément ébranlé, reconnaît Jean-Jacques Velasco, qui a dirigé l'enquête pour le Gepan. Vingt-six ans après les faits, je reste persuadé qu'aucun moyen matériel humain n'a pu provoquer une telle empreinte.»

Expliqué - 1985 - Le cylindre à la croix gammée

Alors qu'ils travaillent dans leur champ, près de Royan (Charente-Maritime), ce 25 février, deux agriculteurs entendent un sifflement. Levant les yeux, ils aperçoivent un engin qui fonce sur eux. Les deux hommes se jettent à terre, puis se relèvent pour constater qu'un cylindre métallique de 60 centimètres de longueur, fumant, s'est écrasé à une dizaine de mètres. «L'objet ne ressemblait à rien de connu», se souvient Jean-Jacques Velasco, alors directeur du Gepan. Après avoir épluché les listings de tout ce qui a pu voler ce jour-là, les enquêteurs croient d'abord qu'il pourrait s'agir d'un morceau d'étage de fusée.

Mais une expertise détaillée révèle, très vite, un étonnant insigne: une croix gammée avec l'aigle impériale… Quarante ans après la fin de la guerre, un missile du IIIe Reich venait de tomber du ciel!«Au total, l'enquête a duré cinq ans, reprend Jean-Jacques Velasco. Un soir, au cours d'une conférence où j'ai évoqué ce cas, un historien est venu me voir. Spécialiste de l'armée allemande, il m'apprit que celle-ci, lors de sa retraite, avait immergé de nombreuses munitions dans les marais.» Bingo! Le lieu décrit se trouvait à 3,5 kilomètres au nord de l'impact, exactement là où l'expertise balistique avait imaginé le point de départ de l'engin. En fait, il s'agissait d'un «lance-brouillard» utilisé par les nazis dont la nitroglycérine, avec le temps, s'était décomposée, provoquant sa mise à feu.

Inexpliqué - 1994 - Face-à-face dans le ciel

Ce 28 janvier, les conditions de navigation sont idéales au-dessus de Coulommiers (Seine- et-Marne). Le vol AF 3532 a décollé de Nice en direction de Londres. Temps dégagé, excellente visibilité à 11 700 mètres d'altitude. Et un soleil éclatant qui vient darder ses rayons sur le cockpit, où se trouvent le commandant Jean-Charles Duboc, sa copilote, Valérie X, et un steward.A 13 h 14, ce dernier remarque à l'horizon un objet qu'il assimile à un ballon météorologique. Le pilote l'aperçoit à son tour, mais l'identifie comme un avion en virage, avant de se raviser: le mystérieux objet, de couleur rouge brunâtre, aux bords légèrement flous, semble être à géométrie variable - «disque», «lentille» ou «soucoupes», diront plus tard les membres de l'équipage.

Surtout, sa taille est terrifiante: de 200 à 300 mètres de diamètre!L'observation va durer un bonne minute avant que l'A 320 ne dépasse le vaisseau, qui, stationnaire, disparaît sans trajectoire, comme s'il se «dématérialisait». Par crainte du ridicule, le commandant Duboc ne fait pas immédiatement de déposition, si bien que l'affaire n'est rendue publique qu'en février 1997 par Paris Match qui s'est fondé sur les archives de l'armée de l'air: ce 28 janvier 1994, le Centre de conduite des opérations aériennes, à Taverny (Val-d'Oise), dont les instruments scrutent le moindre appareil traversant l'espace aérien français, a bien enregistré la trace radar de l'engin... Pour les spécialistes, c'est la première preuve officielle de l'existence d'un ovni

Source: http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sans-titre_477635.html
« Modifié: 02 mai 2011 à 00:34:03 par katchina »
IP archivée

BEL23

  • Invité
Re : CNES / Geipan
« Réponse #2 le: 27 octobre 2008 à 01:36:09 »

Sur ce dernier lien....."les créatures s'agitent, s'élèvent à la verticale, s'engouffrent dans leur vaisseau, non par une porte, mais par le haut et la tête la première…" ...je ne sais pas pourquoi, ça me fait penser à des hologrammes....

le titre de l'article c'est "Ovnis: les affaires clefs"..à part que la majorité sont des cas élucidés.... :-\
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Re : CNES / Geipan
« Réponse #3 le: 27 octobre 2008 à 10:11:28 »

Bonjour Bel23,

Cet article de vulgarisation de L'Express m'a plu car:
- un média généraliste qui prend un risque avec un traitement neutre,
- un titre accrocheur pour attirer le lecteur sur un sujet sensible,
- commencer par un cas inexpliqué et finir par un cas inexpliqué permet de laisser une empreinte inconsciente positive d'autant plus qu'on termine par un pilote et une trace radar,
- 50% d'inexpliqué après autant d'années cela doit interpeller n'importe qui.

Espérant que les "invités" curieux deviendront des habitués "convaincus" face à un sujet qui s'ouvre au grand public.
Hier, le même jour, l'espagne déclassifiée ses propres archives ufologiques.

Promis, pour toi Bel23, je t'ai trouvé un vrai média spécialisée : www.ovnis-usa.com

 :P
IP archivée

fbi2008

  • Invité
Re : CNES / Geipan
« Réponse #4 le: 30 octobre 2008 à 00:13:19 »

BONSOIR
pour l'affaire de cussac il est dit que cela continue à déchainer les passions et que des enquetes ont été faites récemment comment accéder à ces enquètes ??? connaissez vous des livres ou des sites sur ces enquetes RECENTES??
pour l'ovni du commandant dubosq   dans une intervention aux repas ufologiques parisiens il avait dit que différentes tours de controle avaient accroché un echo radar de l'engin meme les militaires ce que la base de taverny a NIE..................
merçi d'avance
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Archives en ligne du GEIPAN, un an après
« Réponse #5 le: 10 novembre 2008 à 09:16:59 »

Durée : 05:11  Pris le : 17 avril 2008

Au printemps 2007, le GEIPAN, service du CNES chargé d’étudier les phénomènes aérospatiaux non identifiés, entamait la publication sur Internet de ses 30 années d’archives. Un an après, l’initiative a-t-elle tenu toutes ses promesses ? Bilan d’étape avec Jacques Patenet, son responsable.

Crédits : CNES, 2008
http://www.cnes.fr


Archives en ligne du GEIPAN, un an après
[embed=425,349]<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x58jb0" allowfullscreen></iframe>
<a href=" " target="_blank">Archives en ligne du GEIPAN, un an apr&egrave;s[/url] par <a href="http://www.dailymotion.com/CNES" target="_blank">CNES[/url][/embed]
« Modifié: 02 juin 2015 à 23:24:19 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille

L'émission Science X des frères Bogdanov du 8 novembre 2008 présente une interview de Jacques Patenet, patron du GEIPAN qui parle de la composition du comité de pilotage. "L'hypothèse ET reste ouverte".

Titre du reportage diffusé: "Les ovnis face à la science."
avec Jean-Jacques Velasco , ex-directeur du Geipan durant 30 ans, Jacques Krine ancien pilote de chasse, Denis Letty ex-général de l'armée de l'air et le rapport Cometa

Elle est disponible sur le site http://pagespro-orange.fr/bogdanov.com/ [modération : page introuvable]
« Modifié: 02 mai 2011 à 00:37:22 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille

Deux vidéos que nous devons à un très fidèle anonyme du site. Un certain serval_x concernant l'ouverture des archives du cnes/geipan sur le net

Jacques Patenet dans l'émission de Laurent Ruquier:
27/03/07 France 2 Mr Patenet (L.Ruqier)

Le journal de France 2 du 23 mars 2007 avec Jacques Patenet, JJ Velasco et le commandant duboc:

vidéo invalide
Mise en ligne archives sepra France 2

Lapin fier de cet anonyme (comment se nomme la belle brune de Mr?)  ;)
« Modifié: 18 novembre 2019 à 23:56:33 par Modération »
IP archivée

Dam

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 494

Bonjour tous !  :)

Nous abordons ici le problème principal de la recherche ufologique, le Geipan nous est présenté comme le service officiel d'investigation sur les ovnis alors qu'il n'est que l'interface de communication au grand public, nous nous heurtons toujours au mur du secret défense quand nous demandons des preuves de leurs allégations,
d'ailleurs Jacques Patenet, assez gêné, feint d'admettre qu'il ne dispose pas de toutes les données,
nous avons des rapports de gendarmerie qui concernent les cas les plus sérieux comme les plus fantaisistes, quid des cas militaires ?
Qui peut vérifier s'il y a eu détection d'un intrus ou si la chasse est sortie pour interception ou identification ?
Finalement nous n'avons que des témoignages mais aucunes données solides, et la volonté de transparence du Geipan me semble pour le moins.. opaque !  8)
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Jacques Patenet à la retraite, le GEIPAN changerait-il de patron? YVAN BLANC
« Réponse #9 le: 13 décembre 2008 à 19:34:01 »

Jacques Patenet à la retraite, le GEIPAN changerait-il de patron?
 
13 décembre, 2008
[justify]
Gérard Lebas, des Repas Ufologiques, nous informe par le biais de Laurent Duval, responsable des Repas Ufologiques de Rennes:
JACQUES PATENET PART EN RETRAITE YVAN BLANC LE REMPLACE

Laurent Duval responsable des Repas Ufologiques de Rennes annonce le départ en retraite de Jacques Patenet, responsable actuel du GEIPAN.


Au moment des Rencontres de Châlons en Champagne, le SEPRA était alors restructuré, Jean-Jacques Velasco laissant la place à Jacques Patenet. Le SEPRA, lui même se transformait et une nouvelle appellation était donnée à ce nouvel organisme : le GEIPAN.


Son successeur, ce qui n'est pas officiellement annoncé nous signale Laurent Duval, serait Yvan Blanc chef de projet du programme Herschel au Cnes. (Objectif de ce programme : Comprendre la formation et l'évolution des étoiles et des galaxies.)

Site du projet : http://smsc.cnes.fr/HERSCHEL/Fr/GP_contacts.htm 
image invalide


Yvan Blanc n'est pas connu dans le milieu ufologique, il devra donc s'y faire connaître, il aura aussi à prendre connaissance de la complexité du dossier ovni et à le comprendre.



Mais, Jacques Patenet, restera encore quelques mois en place afin de l'accompagner dans la prise en main de ce poste. Un gros travail l'attend, entre autre, un certain nombre de dossiers serait en retard selon Laurent Duval. En effet, malheureusement, Jacques Patenet a dû s'absenter durant trois mois pour raison de santé. Un autre problème aussi à régler, les rapports de la gendarmerie qui parviennent  au Geipan avec un certain retard. Une logistique plus adéquate doit donc être mise en place.



Nous regrettons que le passage de Jacques Patenet à la tête de ce service ait été si court, la nomination d'Yvan Blanc à ce poste, si elle est confirmée, nous laisse présager également une période bien courte. Nous le regrettons, la connaissance du dossier ovni est complexe et il ne faudrait pas donner l'impression que ce service est réservé à des personnes sur le départ à la retraite !


Jacques Patenet était très apprécié dans le milieu ufologique, il a su être à l'écoute des personnes intéressées par le dossier et ne comptait pas son temps afin de répondre aux attentes de ses interlocuteurs, souvent spécialistes dans ce domaine. Il a marqué l'ouverture de cet organisme vis à vis du grand public, ce qui était entre autre l'une des réclamations du milieu ufologique. Nous lui souhaitons d'ore et déjà de passer une excellente retraite et surtout une bonne santé.


Gérard LEBAT[/justify]Source: http://ufolog62.unblog.fr/2008/12/13/jacques-patenet-a-la-retraite-le-geipan-changerait-il-de-patron/
« Modifié: 18 novembre 2019 à 23:57:49 par Modération »
IP archivée

WDPK webzine

  • Invité

Le GEIPAN est une vaste arnaque.

Ils peuvent continuer de collecter les rapports des gendarmes, la compréhension, du phénomène OVNI dans le grand public n'avancera pas d'un poil.

Il FAUT une étude scientifique sérieuse et civile du phénomène. Seulement, "dans le milieu scientifique", s'intéresser aux OVNIS est considéré comme tabou.

Quelle bande d'incapables.
« Modifié: 16 décembre 2008 à 18:47:29 par WDPK webzine »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Changement de Direction au GEIPAN: Yvan Blanc, 56 ans - Confirmation
« Réponse #11 le: 20 décembre 2008 à 21:00:26 »

Le 10/12/2008
Changement de Direction au GEIPAN

[justify]Le départ à la retraite du responsable actuel du GEIPAN sera effectif le 31 décembre prochain. Son successeur a été nommé, il s'agit de Monsieur Yvan Blanc, 56 ans, qui, depuis de nombreuses années au CNES, est responsable de projets scientifiques, notamment d'astronomie.

Il prendra ses fonctions le premier janvier prochain, mais Jacques PATENET continuera d'exercer une activité de conseil auprès du nouveau responsable, en prenant notamment en charge le suivi des enquêtes avec les IPN et les experts et la mise en place de documents méthodologiques. [/justify]

Source: http://www.geipan.fr/geipan/actualites/10122008-Changement-de-Direction-au-GEIPAN.html

IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Evolution de la classification des cas du GEIPAN
« Réponse #12 le: 20 décembre 2008 à 21:04:38 »

Le 10/12/2008
Evolution de la classification des cas

[justify]Depuis l'origine, les observation de PAN analysés par le GEPAN et le SEPRA sont classés selon 4 catégories, A, B, C, D. Les enquêtes menées par le GEIPAN ont montré les limites et l'insuffisance de précision de cette classification.

 Une longue réflexion menée au sein du collège d'experts à permis de faire évoluer cette classification sur 3 points majeurs :

1 - Rédaction d'une procédure de classement avec définition de critères d'inclusion pour chaque catégorie
2 - Définir la catégorie C en tant que véritable classe d'observation
3 - Scission en deux de la catégorie D qui donne naissance à deux catégories D1 et D2 discriminées par des critères mesurant le niveau des enquêtes réalisées, l'objectivité de certaines données clefs et le reliquat d'hypothèses non vérifiées ou non vérifiables.

Cette nouvelle classification donnera une vision plus objective des cas et une image plus précise du niveau de connaissance du cas au moment de l'arrête des investigations.[/justify]

Le document décrivant la nouvelle classification est en ligne sous le titre "Procédure d'analyse des observations de PAN - Classement des cas d'observation"

Citer
NOUVELLE CLASSIFICATION
Il est proposé de mieux définir la catégorie C et de scinder la catégorie D en deux catégories à part entière D1 et D2 :
 PAN classé A : cas expliqué de façon certaine (niveau d’étrangeté faible),
 PAN classé B : cas très probablement expliqué (niveau d’étrangeté faible),
 PAN classé C : cas inexpliqué peu consistant sans caractère d’étrangeté,
 PAN classé D1 : cas inexpliqué peu consistant avec un caractère d’étrangeté marqué,
 PAN classé D2 : cas inexpliqué et étrange suffisamment consistant pour que toutes les hypothèses envisageables aient été réfutées.

Source: http://www.geipan.fr/geipan/actualites/10122008-Evolution-de-la-classification-des-cas.html
IP archivée

WDPK webzine

  • Invité

"Evolution de la classification des cas"

De plus en plus minable le GEIPAN.

Evolution scientifique, faut pas compter dessus ! >:(
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14873
Re : CNES / Geipan Yvan Blanc (Jacques Patenet) ( JJ Velasco) Service Fr Officiel
« Réponse #14 le: 20 décembre 2008 à 23:53:38 »

Le premier effet de subdiviser la catégorie D
sera de permettre aux déboulonneurs de minimiser
en pourcentage les cas "intéressants".
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com