Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Chemtrails en France et ailleurs  (Lu 198463 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

mistigrigri

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2041
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1215 le: 22 octobre 2015 à 23:44:38 »

oui mais une telle augmentation ne peut laisser indifférent non ? de 10 à + de 200 en 3 ans dans une petite ville de 2000 habitants .
IP archivée

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4805
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1216 le: 09 novembre 2015 à 21:14:09 »


Zoom : Claire Séverac « Chemtrails », la guerre secrète ? (03-11-2015)
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14644
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1217 le: 18 août 2016 à 10:26:52 »

La conspiration des chemtrails, de la fumée sans feu

Ken Caldeira est chercheur au département écologie de l'institution Carnegie pour la science (États-Unis).
Il a mobilisé 77 scientifiques; ils avaient pour mission de répondre à une question simple : "Est-ce que selon vous, cet élément est la preuve d'un programme de chemtrails, ou est-ce qu'il y a possiblement une autre explication plus simple ?"

"Verdict : en ce qui concerne les photos de trainées suspectes, les experts en chimie atmosphérique sont unanimes : l'explication la plus simple - et donc la plus probable selon le principe de raisonnement du Rasoir d'Ockham - à ce qui ressemble à des anomalies sur les photos n'est pas celle d'un vaste programme secret d'épandage.

Tous les chercheurs voient une explication plus simple aux "anomalies" dans chacun des clichés qui leur ont été soumis (variation de pression ou d'humidité de l'atmosphère, réfraction de la lumière sur des cristaux de glace, température, particules de kérosène...)"
(...)
Les résultats ont été publiés le 10 août 2016 dans la revue Environmental Research Letters - Suite & Source

Cette hypothèse des chemtrails supposerait un vaste complot mondial utilisant des milliers d'avions (!) pour réaliser des dispersions massives dans l'atmosphère et sur les populations...
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Tartar

  • ***
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2393
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1218 le: 18 août 2016 à 12:01:00 »

++
Et surtout il faudrait que les milliers de personnes affectées à la maintenance de tous les jets civils dans le monde soient tenues au secret...
Par contre que des tests continuent à se faire par des militaires ou des organismes de recherche en geoingénierie on ne peut l'exclure.
Ce n'est pas çà qui devrait provoquer une trame de con-chem-trails mondiale.
On peut être impressionnés certains jours "humides" en altitude par la persistance et la quantité des contrails; rien d'étonnant du fait de la quantité énorme de gros porteurs nous survolant.
http://www.planetoscope.com/Avion/109-vols-d-avions-dans-le-monde.html
"Il n'empêche, c'est un moyen de transport très polluant. Les 21.720 avions de par le monde ont rejeté 705 millions de tonnes de CO2 l'an passé, soit 2 à 3% des émissions de CO2 de la planète, 1,5 fois les émissions de la France en 2015. Si l'aviation était un pays, elle serait le 7eme plus gros pollueur de C02 mondial. En l'an 2000 le transport aérien était responsable de 35 millions de tonnes de CO2 sur les 900 millions de l'Europe alors des quinze, en 2030, il devrait en émettre 100 millions si sa croissance se poursuit au rythme actuel. Et c'est au décollage que les réacteurs tournent à pleine puissance, que l'avion consomme le plus de kérosène et pollue le plus.

Autres sources de pollution, les oxydes d'azote producteurs d'ozone, les vapeurs d'eau, ces trainées de condensation formant des nuages qui participent à l'effet de serre et quelques métaux lourds sans oublier les nuisances sonores.
De plus, le développement de l'aviation mondiale est particulièrement spectaculaire: 9 millions de passagers en 1946, 100 millions en 1959, 1 milliard en 1991, 3,3 milliards en 2014, 7 milliards envisagés en 2030. Cette croissance de 4,5% par an en moyenne, à chaque seconde un avion décolle de par le monde, si elle dope les carnets de commande des avionneurs, sature les aéroports et encombre le ciel. Mais difficile d'éviter de prendre l'avion, très sûr, pour de longues distances..."

http://www.huffingtonpost.fr/jerome-stern/airbus-economie-aviation_b_8960468.html
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

mistigrigri

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2041
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1219 le: 19 août 2016 à 00:45:17 »

Sur : http://www.acseipica.fr/filaments-aeroportes-teneur-en-metaux-lourds-rapport-analytika-31-mai-2016/ :
"Les trois éléments chimiques inorganiques dont la présence est le plus généralement suspectée dans la composition des « chemtrails » :
– aluminium (339 000 ppb = 339 ppm)
– barium (19820 ppb = 19.82 ppm)
– strontium (21010 ppb = 21.01 ppm)
sont effectivement présents en fortes teneurs dans cet échantillon de « filaments aéroportés ».
A noter aussi les teneurs élevées de cet échantillon en métaux lourds :
zinc (31340 ppb = 31.34 ppm)
nickel (22900 ppb = 22.9 ppm)
cuivre (8370 ppb= 8.37 ppm)
chrome (2810 ppb = 2.81 ppm)
plomb (2780 ppb = 2.78 ppm)

avec un taux d'alu de 232 en 2015 et de 339 en 2016, il y a de quoi s'inquiéter....
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14644
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1220 le: 19 août 2016 à 02:03:21 »

"Normalement", on publie simultanément l'info et les résultats identiques ou similaires
obtenus d'au moins deux ou trois labos ayant suivi le même protocole..
Sinon ça n'intéressera personne.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Tartar

  • ***
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2393
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1221 le: 19 août 2016 à 12:05:20 »

@ mistigrigri

Ces métaux et leurs alliages sont les constituants des moteurs les plus récents il serait normal de les trouver dans les résidus associés aux contrails...quand on sait les contraintes de température et de frottements à l'intérieur d'un réacteur.
Le fait qu'ils se présentent sous forme de "filaments" peut s'expliquer par la présence d'oxyde d'aluminium, l'alumine ayant tendance à former des points ou des réseaux.
Simple suggestion.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

Tartar

  • ***
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2393
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1222 le: 20 août 2016 à 11:01:23 »

Regardant de plus près je vois que les composants du carburant avec divers additifs "officiels" tendent à polymériser en longues chaines comme tout polymère.
C'est l'explication retenue officiellement pour expliquer les "filaments".

Ceci n'implique pas une conspiration des exploitants de compagnies aériennes pour disséminer des facteurs de
- augmentation de l'albédo terrestre
- épandage de psychotropes incapacitants
- modification des couches ionisées afin de permettre ou gèner les ondes radar

Il n'y a apparemment pas assez de vols de gros porteurs militaires pour justifier un maillage aussi impressionnant que ce que nous constatons tous les jours.

Donc si la PLUPART des gros porteurs épandent des produits secrètement ce ne peut être que par l'intermédiaire du carburant civil.
http://turbo-moteurs.cnam.fr/publications/pdf/conference3_2011.pdf

Il suffirait que SEULS certains agents des principaux fournisseurs de JPx pour jets civils (en gros les grands pétroliers mondiaux) soient au courant et créent un service interne d'ajout des composants secrets AVANT distribution sur les tarmacs.

Un autre point me gêne; c'est que les types qui décident d'empoisonner la planète y vivent avec leurs familles et qu'il leur est difficile d'échapper à la pollution induite. Ces gens et leurs familles respirent.

En ce qui concerne les militaires et la "recherche" on ne peut rien dire, tout est possible, mais de façon infiniment plus restreinte, et en tous cas sans rapport avec les incroyables rayures du ciel certains jours.


IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

Gurney

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 407
Chemstrails, encore..
« Réponse #1223 le: 02 novembre 2016 à 13:13:18 »

Petit message au sujet de l'antenne libre de mardi.
Pour Mathias et les autres qui prétendent qu'il n'y a absolument rien de tangible en ce qui concerne les chemtrails, ou épandages aériens, voici un scan d'une partie de l'article de Nexus dont je parlais à l'antenne. J'attire votre attention sur l'encadré de gauche, qui liste des brevets vérifiables par tout un chacun, et que sur cette page, il est aussi mentionné des sociétés spécialisées dans l'épandage!



Dans la liste des brevets, on retrouve notamment des fusées au baryum, substance "curieusement" retrouvée dans les prélèvement faits par des labos indépendants pour prouver l'existence de ces "traînées chimiques".
Il y a énormément de preuves de l'existence de ces traînées, y compris au niveau officiel (j'ai moi-même vu de mes yeux l'INRA mentionner leur utilisation lors d'un forum sur les technologies environnementales de pointes il y a plus de 10 ans!), et je ne comprends pas pourquoi le sujet provoque à chaque fois un tel malaise et un tel rejet au sein de la radio. Souvent couplés à des catégoriques "il n'y a rien de tangible/prouvé à ce sujet, ce n'est pas intéressant".

Bref, voici donc quelques éléments.
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14644
Re : Chemstrails, encore..
« Réponse #1224 le: 04 novembre 2016 à 13:59:20 »

Bof, les brevets listés dans la colonne de gauche remontent à 1920 (!)
concernant l'épandage en rase-mottes, et ça ne prouve aucunement
un quelconque complot moderne contre les populations. Cette pseudo
démonstration est donc abusive. Les autres concernent la possible
modification du climat par l'ensemencement des nuages. So What ?

Par ailleurs les supposés pollueurs modernes n'iraient pas déposer un brevet !

Il y a en permanence 10.000 pilotes en l'air sur toute la planète,
et pas un seul repenti n'a jusqu'ici témoigné d'une collaboration coupable.
Pourtant, à l'age de la retraite, ce serait facile.

Il suffit de faire une recherche avec "chemtrails+parano" pour constater
que rien ne permet de conclure de manière certaine.

Quel serait le but des épandeurs secrets ? Diminuer les capacités de résistance
des populations ? Toutes les courbes de durée de vie vont dans l'autre sens.

Dans le doute, RIM s'abstient, et nous refusons de nous laisser abuser
par de pseudos lanceurs d'alerte qui n'ont rien de concret à nous apporter.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

pyr-666

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 140
Re : Chemstrails, encore..
« Réponse #1225 le: 06 novembre 2016 à 17:52:35 »

Hello ...

Mwôôôôôûûûûais ... Bof ... Moi j'avais vaguement lu quelque chose sur le sujet qui parlait des chemstrails dans le but d'améliorer la propagation des ondes vers les sous-marins ,
 ( ?? ) , ou pour provoquer des tremblements de terre contrôlés , ( re ?? ) , C'est tellement vague cette histoire que je ne parviens même pas à retrouver la source ... C'est tout dire ... Mais bon , un simple raisonnement logique permet quand même d' en douter très sérieusement . Il suffit juste d'imaginer la quantité astronomique de produits chimiques nécessaires , ( et leur coût ) , si on doit " chemstrailler " le monde entier en permanence ... 

 8) 8)
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14644
Re : Re : Chemstrails, encore..
« Réponse #1226 le: 06 novembre 2016 à 18:54:42 »

Là, il y a peut-être une confusion avec HAARP :

"Le projet High Frequency Active Auroral Research Program (HAARP) est un programme américain à la fois scientifique et militaire de recherche sur l’ionosphère. Ses activités dépendent de la base aérienne de Kirtland AFB et sont financées conjointement par l'US Air Force et l'US Navy, ses activités scientifiques étant gérées par l'Université d'Alaska et sa mise en œuvre par le laboratoire Phillips de l'US Air Force et l'Office of Naval Research."
(...)
"Selon son site web officiel, cette installation a pour objectif d'étudier les propriétés de l'ionosphère. Plus particulièrement, elle permet d'étudier comment les perturbations de cette couche de la haute atmosphère par les orages magnétiques affectent les communications radio mondiales, les systèmes de navigation par satellite ainsi que les réseaux de transport d'électricité sur de longues distances."
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

zetareticuli

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4805
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1227 le: 07 juin 2017 à 02:14:49 »

États-Unis : des nuages rouges et verts dans le ciel?

Pour surveiller les déplacements de microparticules dans les couches supérieures de l'atmosphère, les chercheurs de la NASA ont décidé de recourir à des nuages artificiels colorés.

Des experts de la NASA veulent, dans le cadre d'une expérience, créer des nuages rouges et verts dans le ciel de la partie est des États-Unis, annonce l'agence spatiale américaine.

Pour cela, une fusée Terrier-Improved Malemute avec des substances chimiques à bord sera tirée depuis le cosmodrome Wallops.

Selon les experts, les nuages artificiels composés de particules de baryum, de strontium et d'oxyde de cuivre ne représenteront aucun danger pour les êtres vivants, car ils survoleront la Terre à une altitude de 160 kilomètres.

Le but de l'expérience est de surveiller les déplacements de particules fines dans l'ionosphère. Les observations seront effectuées par des caméras situées à Wallops et à l'Université de Duke.

Les habitants de la partie est des États-Unis, étendue de New York à la Caroline Nord pourront également admirer ce phénomène artificiel.

Le tir de la fusée est prévu pour le 11 juin, selon la NASA. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

-Vod-

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1170
Re : Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1228 le: 07 juin 2017 à 09:21:55 »

Selon les experts, les nuages artificiels composés de particules de baryum, de strontium et d'oxyde de cuivre ne représenteront aucun danger pour les êtres vivants, car ils survoleront la Terre à une altitude de 160 kilomètres.

Heu, donc les particules vont "survoler" la terre à 160km d'altitude, ok.
Mais il va bien falloir qu'elles finissent par retomber !
IP archivée

Tartar

  • ***
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2393
Re : Chemtrails en France et ailleurs
« Réponse #1229 le: 07 juin 2017 à 09:39:29 »

Pas certain qu'elles retombent.
Très fines et métalliques elles peuvent être piègées en haute altitude dans les champs ionisants, et ce en rapport avec leur charge électrique induite.
???
D'ailleurs c'est peut-être volontaire.
Haarp en "radar trans-horizon"marche aussi en réflexion sur un "miroir" ionisé...non naturel.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.