Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Années 50 : la désinformation s’organise (Sign - Grudge ) - CIA - Guerre Froide  (Lu 20837 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille


C. I. A. (1947)


Sigle de la Central Intelligence Agency, principal organe de renseignement des USA pour la collecte clandestine de renseignements à l'étranger, pour le contre-espionnage extérieur, ainsi que pour la recherche et le développement de systèmes techniques de collection de renseignements. La CIA est responsable de la production de renseignements dans les domaines politiques, militaires, économiques, biographiques, sociologiques, scientifiques et techniques. Elle est dirigée par le DCI et placée sous l'autorité du président des USA.

La CIA est également le principal service chargé de mener des activités spéciales (actions clandestines) au profit de l'Intelligence Community et des USA, comme le définit l'Executive Order No. 12333. Elle n'est toutefois pas officiellement habilitée à opérer sur le territoire des Etats-Unis.

La CIA est officiellement fondée le 26 Juillet 1947 par le National Security Act, remplaçant ainsi le CIG (effectivement le 18 Septembre). Son 1er directeur est alors le contre-amiral Roscoe Hillenkoeter. Le rôle initial de la CIA, qui dépend du NSC, fut de centraliser les différents services de renseignements américains, effectuant la synthèse de l'ensemble des informations de renseignements. L'agence dispose également d'unités militaires spéciales, les bérêts verts (green berets).

En 1948 est créé l'OSI.

En 1949, un groupe nommé par le président recommande de restructurer l'agence. Le 15 Février, un mémorandum, signé de la main de Charles P. Cabell, et adressé à différentes agences spécialisées dans les informations relatives à la défense nationale (FBI, mais aussi tous les grands services et unités de l'Armée de l'Air des Etats-Unis du monde entier) fera officiellement état à la CIA du besoin en informations de l'USAF sur les observations d'ovnis.

Un an plus tard, le 1er mars 1950, le bureau régional du FBI de Knoxville (Tennesee) reçoit un appel affolé d'un opérateur radar d'une base militaire voisine. Le technicien a repéré un engin survolant la centrale de recherche atomique d'Oak Ridge.

Le 12 mai 1950, après que John Edgar Hoover, patron du FBI, se soit inquièté officiellement de la protection des installations vitales telles que celle d'Oak Ridge, survolée 2 mois plus tôt par un engin inconnu, les services de l'USAF sont alertés, et la CIA envoie de Washington un expert en radars pour contrôler la fiabilité des instruments. Ce dernier subira curieusement un interrogatoire sur ses antécédents d'alcoolique. Sans résultat. Quelles étaient ses conclusions ?

Durant cette année, Walter B. Smith, alors directeur de l'agence, écrivit dans une lettre adressée au directeur du PSB et faisant partie d'un dossier secret classé dans la rubrique Soucoupes volantes : Je propose que nous discutions bientôt d'une possible utilisation des phénomènes ovnis comme arme offensive ou défensive dans une guerre psychologique. Le 1er août, il aurait alors selon les documents MJ remplacé le défûnt secrétaire Forrestal au MJ-12.

Le 15 Janvier 1951 est créé l'OCI (Office of Current Intelligence), qui constitue avec l'OSI le conseil de direction du Renseignement, ayant pour tâche de fournir des renseignements courants de toute source au Président et au NSC. Cette année-là le projet Artichoke est lancé par l'agence afin de développer les techniques de contrôle du comportement à l'aide de drogues, d'hypnose, d'électrochocs, et de perception extrasensorielle.

Ufo flap (1952)

Le 2 Janvier 1952, le DCI Walter Bedell Smith Smith effectue des changements dans l'organisation de l'agence. Le 2 Janvier 1952, il établit 3 nouvelles branches :

l'ONE (Office of National Estimates) qui coordonne les estimations nationales ;
l'ORR (Office of Research and Reports), qui prend en charge le renseignement économique et géographique, en particulier la surveillance des changements économiques en URSS ;
le DDI (Deputy Directorate for Intelligence), qui regroupe les fonctions de renseignement de la CIA :
l'OSI (Office of Scientific Intelligence), qui prend en charge la recherche scientifique de base
l'OCI (Office of Current Intelligence), qui fournit des recherches sur la politique actuelle
le NO (Office of Operations) qui collecte l'information évidente
l'OCD (Office of Collection and Dissemination) qui s'occupe de la diffusion du renseignement ainsi que du stockage et de la récupération du renseignement non évalué.

Prise de conscience (1952-1953)
En 1952 la quantité d'observations atteint un pic aux USA, et vers la fin de l'année 1952, le NSC demande officiellement à la CIA d'enquêter sur les ovnis et sur la menace éventuelle qu'ils peuvent représenter. L'OSI, bureau dépendant de la CIA, crée alors l'IAC, qu'il charge de cette affaire.

Voici à ce propos un extrait d'un document de cette année :

Alors que des apparitions d'ovnis ont été signalées dans le monde entier, aucune mention n'en a été faite dans la presse soviétique à ce jour. Comme en URSS la presse est contrôlée par l'état, c'est que le gouvernement a décidé de ne rien dire. En conséquence, on peut se demander si ces apparitions :
pourraient être contrôlées
pourraient être prédites
pourraient être utilisées dans l'optique d'une guerre psychologique, comme arme défensive ou offensive... Une grande proportion de notre population est mentalement conditionnée à accepter l'incroyable.

Commission Robertson (1953)

Les avis de l'IAC sont rendus dans le rapport de la commission Robertson, dont les réunions secrètes furent organisées à partir du 13 janvier 1953. La commission conclue que le phénomène ovni ne représente aucun danger militaire ou scientifique, mettant cependant en évidence que le fait que l'on insiste continuellement sur ces phénomènes constitue une menace pour l'ordre public, et recommandant la surveillance d'association ufologiques. Suite à ces conclusions est également dissous le NavPIC, ayant rendu des conclusions différentes de la commission, dissolution composée par la création du NPIC, cette fois au sein de l'agence.

Selon Carr, en mars 1960, un extraterrestre capturé par la police de New Paltz (état de New York) avant qu'il puisse remonter dans son véhicule aurait été remis à la CIA. Il serait mort après 28 jours de captivité.

Elle prit cependant au fil des années et de son pouvoir grandissant de plus en plus d'initiatives, parfois dangereuses, allant jusqu'à manipuler sans la moindre gêne des services parallèles intervenant dans la plus complète illégalité sur le territoire des Etats-Unis, bousculant ainsi les prérogatives du FBI et le peu de souveraineté restant aux Etats qui component l'union américaine. C'est entre autres pour corriger ce problème et rendre à la CIA ses objectifs initiaux, et rien que ceux-là, que fut créée la DIA en 1961, sur l'impulsion de Kennedy.

Le 10 juin 1975, sous la présidence de Gerald Ford, est publié le Rapport Rockfeller où la CIA est accusée d'activités illégales depuis 20 ans. Les anciens Présidents Johnson et Nixon sont mis en cause.

En mai 1979, Victor Marchetti, ancien membre de la CIA et auteur de l'ouvrage CIA and the cult of Intelligence, écrit un article dans le magazine Second Look où il indique que les ovnis n'étaient pas un sujet de conversation courant à l'époque où il en était membre. Chacun savait que ce genre d'information était considéré comme extrêmement sensible. Aux plus hauts niveaux de la hiérarchie, il avait parfois entendu des allusions discrètes concernant des récupérations de disques accidentés et des corps de petits hommes.

En août 1997, l'agence publie un article sur son rôle dans l'étude des ovnis de 1947 à 1990, dans lequel elle indique que de nombreuses observations d'ovnis dans les années 1950s et 1960s correspondaient en fait à des observations d'avions espions secrets U-2 et SR-71.

Les directeurs de la CIA, la plupart militaires, furent :

Roscoe Hillenkoeter  (1947-1950)
Walter Bedell Smith (1950-1953)
Allen Dulles (1953-1961)
John A. McCone (1961-1965)
William F. Raborn Jr. (1965-1966)
Richard Helms (1966-1973)
James R. Schlesinger (1973-1976)
William E. Colby (1973-1976)
George Bush (1976-1977)
Stansfield Turner (amiral) (1977-1981)
William Casey (1981-1987)
William Webster (1987-1991)
Robert Gates (1991-1993)
James Woolsey (1993-1995)
John M. Deutch (1995-1996)
George J. Tenet (1997)
La CIA, qui compte un effectif de 20000 personnes, dont 4000 à l'étranger, dispose aujourd'hui d'un budget de 3 milliards $.

Références :

Rodeigher, Mark (2001). L'histoire ovni de la CIA.

Source: http://incroyables-verites.over-blog.com/categorie-10337876.html
« Modifié: 14 septembre 2008 à 12:47:54 par titilapin2 »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille

Comment la CIA adapte en fonction de ses intérêts l'image qu'elle veut donner au grand public sur les ovnis:

Extrait d'un texte de Fabrice BONVIN publié dans Top-secret d'avril mai - mai 2007:


Le site pour retrouver le sommaire complet dans la boutique : http://www.topsecret.fr/




Source photo: rimfree

En 1949, le journaliste Sichie Shallet de l'influent Saturday Evening Post envisage de rédiger un article sur les soucoupes volantes. Soucieux du projet du journaliste, le major général Charles P. Cabell, chef du service de renseignement de l’armée de l’air américaine (USAF), adresse le mémorandum suivant à ses subordonnés :

"Il y a actuellement une tendance grandissante dans la presse à évoquer les affaires de « soucoupes volantes ». Le directeur du renseignement de l'USAF a tenté de dissuader la presse de traiter ce sujet. Nous avons rendu attentif la presse que de tels articles étaient nécessairement spéculatifs et donneraient probablement lieu à un flot de nouveaux rapports, rendant nos problèmes d'analyse et d'évaluation des rapports sur les "soucoupes volantes" encore plus difficiles à résoudre. En dépit de nos mesures visant à limiter la publication d'articles sur les "soucoupes volantes", le Saturday Evening Post a demandé à l'un de ses journalistes, M. Sidney Shallet, d'écrire un article sur ce sujet. M. Shallet s'est adressé au haut commandement pour une aide dans la préparation de cet article. Nous estimons que la participation du haut commandement du renseignement à la préparation de cet article permettrait de réduire les facteurs de risque pour la sécurité nationale".

Se conformant aux instructions du mémorandum du major général Charles P. Cabell, les militaires encadrent le journaliste Sidney Shallet, balisent sa plume et l'amènent à conclure que les ovnis n'existent pas. L'article de Sidney Shallet est publié en deux parties, la première le 30 avril et la deuxième le 7 mai 1949. L'intitulé en dit long sur son contenu et l'intention du haut commandement militaire : "What you can believe about flying saucers"("Ce que vous pouvez croire sur les soucoupes volantes") ! Depuis la première grande vague de 1947, aucun article n'avait décrit la position officielle de l'USAF. Pour le Pentagone, l'article de Sidney Shallet donnait l'occasion de frapper un grand coup, dans un quotidien à grand tirage, en dictant le contenu de l'article en fonction du discours officiel : les soucoupes volantes n'existent pas, elles sont le produit de mauvaises interprétations.

En avril 1952 paraissent deux articles successifs dans Life Magazine qui marqueront durablement les esprits. Intitulé "Do We Have Visitors From Space ?"("Avons-nous des visiteurs de l'espace ?"), signé par Robert Ginna et H.B. Darrach, le texte passe dix cas en revue avant de conclure à l'absence d'explications conventionnelles.
Le ton, à l'instar du titre de l'article, est clairement sympathisant de l'hypothèse extraterrestre. En guise de conclusion, les auteurs citent le Dr. Maurice A. Biot, éminent spécialiste de l'aérodynamisme et physicien mathématique : "l'explication la moins improbable est que ces choses sont artificielles et contrôlées. Depuis un moment, mon opinion est qu'elles sont d'origine extraterrestre".
On savait que l'article de Sydney Shallet était commandité par le Pentagone. On savait également que le Saturday Evening Post était contrôlé par la CIA et que son chroniqueur étoile, Stewart Alshop, était l'un de ses agents. Ce que l'on savait moins, c'est que Life Magazine grouillait également d'agents de la CIA, que son éditeur C.D. Jackson était consultant spécial de Eisenhower pour la guerre psychologique et que le fondateur du magazine, Henry Luce, était un proche de Allen Dulles, directeur de la CIA de 1953 à 1961. L'article du Time Magazine d'avril 1952 promouvant l'origine extraterrestre des ovnis n'est pas un "accident". Il fut préparé avec l'entière participation de l'USAF et répond probablement à la volonté du général Nathan Twining, alors vice-chef d'état-major.
C'est le major général Charles Cabell - celui-là même qui, en 1949, tentait de dissuader les rapports de presse sur les ovnis - qui allait maintenant tenter de convaincre les journalistes de l'origine extraterrestre des ovnis ! C'est le même général Cabell qui, en 1949, orientait les conclusions de Shallet du Saturday Evening Post sur l'inexistence des ovnis, qui soutenait trois années plus tard l'origine extraterrestre des ovnis.
L'article créa un mouvement d'opinion 350 journaux reprirent les conclusions de l'article, et Life Magazine reçut plus de 700 lettres. Sollicité, le Pentagone répondit, par l'entremise de son bureau des relations publiques, que "l'article est factuel mais les conclusions de Life Magazine ne reflètent que l'opinion de la rédaction".

En l'espace de trois ans, les spin doctors du Pentagone adoptent une nouvelle stratégie : à la politique du déni s'ajoute désormais le soutien discret à l'origine extraterrestre des ovnis. Ce virage à 90 degrés est la conséquence directe de la mise en place d'une nouvelle politique, qui allait conditionner l'opinion publique de manière durable et irréversible. Ce discours s'articule sur deux axes :
- Les projets officiels, dont le véritable objectif visait à rassurer l'opinion publique en réduisant les observations d'ovnis à des phénomènes conventionnels et des mauvaises interprétations. La véritable fonction de ces commissions d'enquête - "Grudge" et "Blue Book" - fut de servir de plate-forme de relation publique jusqu'à leur clôture en 1969.

 La promotion discrète de l'origine extraterrestre des ovnis auprès de la communauté de chercheurs. Diverses opérations de propagande et de désinformation furent sont adressées sporadiquement aux individus et groupements trop curieux de la nature réelle des ovnis. Il s'agit, pour le Pentagone, d'inculquer subtilement la représentation des ovnis comme vaisseaux extraterrestres aux esprits rebelles à l'explication officielle. L'article du Life Magazine répond à cet objectif, et sa date de parution ne doit rien au hasard : une task force ultra secrète de scientifiques venait de prédire une vague d'ovnis au-dessus de Washington pour les mois à venir, comme nous le verrons plus loin. L'article de Life Magazine devait capitaliser sur la vague d'ovnis prévue sur Washington pour construire cette représentation extraterrestre des ovnis. Comme on le sait, cette opération fut couronnée de succès : le major général Cabell est félicité en étant nommé au poste de directeur adjoint de la CIA, en 1953.
Cette politique a donc été implémentée au début de 1952 et fut ratifiée par la commission Robertson de la CIA en janvier 1953. Elle se compose de deux couches du secret destinées à écarter l'opinion publique de la véritable origine des ovnis, découverte mi-1948 et entraînant la réorganisation de la première commission d'enquête officielle - le projet "Sign" - qui fut rebaptisé "Grudge".
Une importante quantité d'éléments - épisodes historiques, témoignages, documents officiels - suggèrent que le haut commandement américain a rapidement pris conscience de l'existence du phénomène identifié son origine.
Parmi ces éléments figure un rapport top secret de décembre 1948 intitulé "Analysis of Flying Objects Incidents in the US", produit par la direction des renseignements de l'Armée de l'Air (Directorate of Air Force Intelligence) et le bureau du renseignement de la Marine (Office of Naval Intelligence). Il indique que le gouvernement est sur le point d'identifier les schémas d'action géographique et temporelle des manifestations d'ovnis. En outre, il révèle que "le schéma de distribution des observations est définissable". Il ajoute également que "la fréquence des observations et le nombre de témoins par observation montrent un schéma défini".
Ces lignes sont le reflet des progrès effectués par une task-force ultra secrète dirigée par deux scientifiques, le Dr. Vannevar Bush et le Dr. Lloyd Berkner. Cette équipe estimait que les apparitions d'ovnis constituaient une réponse directe aux essais atomiques. Selon les analyses préliminaires, la Terre - par une sorte de réflexe incontrôlable -produisait des manifestations provoquées par les explosions nucléaires. À l'image d'un être humain somatisant un trouble psychique, la Terre - ou plutôt sa conscience - engendrait ses manifestations. Bref, il était dorénavant possible d'anticiper et de prédire des vagues d'ovnis.
Cette découverte préfigurait le pire des scénarios. Furtive, insaisissable et omnipotente, l'intelligence à l'origine des ovnis posait un défi - en termes de sécurité nationale- d'une complexité supérieure à celui d'éventuels visiteurs extraterrestres.
Si les stratèges du commandement militaire avaient pris conscience que les essais atomiques engendraient ces apparitions, ils n'avaient qu'une vague idée de ce qui pouvait être, ou ne pas être, à l'origine du phénomène. Ces manifestations, analysaient-ils, sont liées à un processus relevant de notre environnement planétaire, et non à des visiteurs cosmiques. Il n'y avait donc aucun moyen envisageable de "combattre" ces apparitions. Il ne restait donc plus qu'à les laisser se produire et attendant qu'elles disparaissent d'elles-mêmes, comme le témoignent les événements relatés ci-des dessus. Comme seule une étude à l'échelle de la planète permettait de mieux comprendre le fonctionnement du phénomène, le géophysicien Lloyd Berkner fut mandaté, au mois d'avril 1950, de la réaliser. Cette étude clandestine eut effectivement lieu en 1957-1958, durant la vague d'ovnis qui toucha les États-Unis, le Brésil et le Japon.
La prise de conscience des militaires de leur incapacité à juguler les agissements du phénomène ovni s'est notamment traduite par le remaniement du projet d'enquête officiel. Le 11 février 1949, le "Project Sign" devient le "Project Grudge". Déconcertés, les stratèges du commandement militaire redéfinissent la mission du projet officiel "Sign" en l'affublant d'un nom de code de circonstance : "Grudge", qui signifie littéralement "rancune".

Très vite, les militaires firent le lien entre les facteurs d'atteinte à l'environnement et les apparitions d'ovnis. L'observation attentive du phénomène leur permit de tirer les premières conclusions : les observations se concentrent autour des sites de production et de stockage d'uranium, de tirs de missile ou du complexe militaro-industriel en général. Le fameux crash de Roswell de juillet 1947 se produisit à proximité du 509th Bomb Group, la première et unique base à abriter les bombardiers atomiques au monde.

Fabrice Bonvin
écrire a l'auteur :
fabricebonvin@holinail.com
L'auteur est aussi le welmaster du site internet :
http://www.extraterrestres.org


------------------------------------------------------------------------

A propos de l’auteur :

Fabrice bonvin fait partie de la nouvelle génération d'ufologues. Il est de ces auteurs très prometteurs qui commencent à émerger en France. Nous sommes très fiers de sa collaboration à TOP SECRET. Une collaboration fidèle puisqu'il nous soutient et nous a donné sa confiance depuis le premier numéro de TOP SECRET. Appelé à devenir une référence dans le milieu ufologique, sympathique, et d'une intelligence rare, Fabrice Bonvin est cité de plus en plus souvent en exemple par les chercheurs. Les éloges ne lui tourneront pas la tête et nous souhaitons un bel avenir à cet enquêteur passionné, animé d'une réflexion à la fois posée et originale, qui s'appuie de surcroît sur une documentation abondante et une solide expérience. Les lecteurs qui apprécieront cet article pourront découvrir son premier livre paru chez JMG : "Ovnis, Les agents du changement" que nous recommandons à tous.



IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1197

De tout les docs ovnis, c'est l'un de mes préférés et je pense l'un des meilleurs  ;D ;D (à voir jusqu'au bout  ;) )

les ovnis de la guerre froide
« Modifié: 26 avril 2012 à 23:07:33 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille


Cycle Guerre froide | 18.05.05 -15.06.05


Pendant plus de quarante ans, de 1947 à 1990, la guerre froide a dominé les relations internationales et opposé fondamentalement deux pays, les Etats-Unis et l'URSS. Durant presque un demi-siècle, les deux camps ont dû apprendre à vivre avec la peur d'une guerre nucléaire. La hantise d'une telle guerre a entraîné une course effrénée aux armements pour s'assurer de pouvoir riposter à armes égales, de part et d'autre. Cet équilibre de la terreur a maintenu un rapport de force entre les deux grands, mais aussi contribué à dissuader radicalement l'un et l'autre de lancer une offensive. Les deux "ennemis" n'en sont jamais venus à s'affronter directement. En ce sens, la guerre est restée froide, même si de nombreux conflits armés ont été engagés en son nom, tels la Guerre de Corée (1950-1953) et la Guerre du Vietnam (1961-1975).

Du 18 mai au 15 juin 2005, ARTE se penche sur la Guerre froide. Essentiellement dans Les mercredis de l'histoire ainsi que dans le cadre d'une soirée THEMA.
 
 Dans Les mercredis de l'histoire, le 8 juin à 20.40 : Les ovnis de la Guerre froide


---------------------------------------------

ARTE 8 juin 2005

Passage à 20h40 le vendredi 8 juin 2005:

[justify]mercredi, 8 juin 2005 à 20:40
Rediffusions :
10.06.2005 à 16:50


Les ovnis de la guerre froide
Réalisé par Dirk Pohlmann
(Allemagne, 2004, 52mn)
ZDF


Au secours, les extra-terrestres arrivent ! Hollywood fait ses délices de tels scénarios. Mais la menace a été prise très au sérieux à l'époque de la guerre froide, quand les soucoupes volantes et les petits hommes verts ont commencé à intéresser l'armée américaine et la CIA.



ZDF © Ilona Grundmann Filmproduction



Depuis une quinzaine d'années, les documents "secret défense" accumulés durant la guerre froide sont partiellement déclassés. Des historiens, en majorité britanniques et américains, ont commencé à les étudier. Les informations qu'ils révèlent sont hallucinantes : on y trouve de tout, de la théorie du complot à l'intoxication en passant par la crédulité la plus crasse. Certains hauts responsables de l'armée et des services de renseignements croyaient aux soucoupes volantes. Beaucoup pensaient que les ovnis avaient été inventés par les Soviétiques pour déstabiliser les États-Unis. D'autres pensaient qu'ils étaient contrôlés par d'anciens nazis s'apprêtant à faire usage d'armes de destruction massive. Les autorités ont souvent pris ces différents rapports très au sérieux. Mais il était capital de ne pas inquiéter les populations. Les informations étaient donc soigneusement filtrées. Celles qui étaient rendues publiques finissaient souvent dans la presse tabloïd.

Soucoupes volantes et petits hommes verts, ce documentaire se regarde comme un film policier, où interviennent à la fois des personnes qui affirment avoir vu des soucoupes volantes, des pilotes ou des contrôleurs aériens qui en ont détecté sur leurs radars, Gerald Haines, ancien historien en chef de la CIA, et des chercheurs aux avis diamétralement opposés sur ce chapitre de notre histoire.
.[/justify]

http://www.arte.tv


-------------------------------------------

Une contribution forte sur ce reportage de OvniInfos  Patrick Combes


Les OVNIs de la guerre froide


Vous l'attendiez tous mais personne ne le réclamait, voilà, je l'ai fait :
Voici un petit résumé de ce documentaire.
Dans celui-ci, il y avait aussi des interventions du professeur Auguste Meessen , des témoignages d'observations.


* Richard Dolan (historien)

Citer
Les gens doivent comprendre que les apparitions d'OVNIs ne sont pas un problème scientifique abstrait. C'est un problème capital sur le plan de la sûreté nationale.






Oak Ridge (institut des études nucléaires) est un programme atomique des USA

* Richard Dolan (historien)

Citer
En 1947, il était interdit de survoler Oak Ridge, or un engin l'a fait, c'est tout de même grave ! J'ignore de quoi il s'agissait, mais si j'avais été en charge de la sécurité d'Oak Ridge, j'aurais absolument voulu savoir. Eh bien les responsables de la commission de l'énergie atomique et les hauts responsables militaires ne voulaient pas savoir, alors que les violations aériennes au-dessus de ces sites sensibles se sont répété.
 





* Bill Gibson (cameraman militaire)

Citer
Il y a eut une période d'activité intense où des véhicules étranges sillonnaient le ciel.
 





Il a filmé des essais de missiles à la base d'Holloman . Des soucoupes volantes et des boules de lumières vertes ont été vues dans ces bases (par des ingénieurs, des pilotes, des photographes, ...)

L'air Force a alors décidé de faire volé un avion 24h/24h, équipé de caméras, afin de pouvoir filmer ces OVNIs. Mais cela a raté. Les bombardiers B25 étaient trop lent par rapport aux OVNIs.

Lors d'un essaie de tir d'un missile V2, un OVNI a pu être filmé.

* Bill Gibson (cameraman militaire)

Citer
Une des caméras Skania (OvniInfos : je l'écris comme ça car je ne connais pas) a capturé un objet dans le ciel, puis un second. Et ce dernier a disparu en une seconde à une vitesse inouï.






Puis, un pilote est venu récupérer ce film avant qu'il ait été développé. Et cela a été pareil pour tous les autres films concernant les OVNIs.


Base aérienne de Wright Paterson (quartier général de l'Air Force)

Celle-ci contient (ou plutôt contenait) tous les documents (rapports et films) concernant les OVNIs. Tout ces documents ont été détruit, officiellement afin de faire de la place pour de nouvelles archives.
Ils ont gardé une rubrique OVNI contenant notamment un film ornithologique, un film de traînés de condensation, ....


* Richard Dolan (historien)

Citer
Ce problème ressemble à un puzzle de 5000 pièces, dont on aurait retiré plus de 3000 pièces avant de glisser des pièces qui lui sont étrangères. Et il faut deviner ce que ce puzzle représente.







L'armée et les services secrets étudient alors les OVNIs de manière officieuse (les documents concernant les OVNIs sont alors classés Top Secret) et ils font croire à la population que les OVNIs n'existent pas.


Les OVNIs sont Russes ? : les fusées fantômes

Les USA et les Suédois ont pensé que certains OVNIs sont d'origine Russe (or, ce n'était pas le cas).
Pendant plusieurs mois de l'année 1946, les Suédois ont observés des fusées fantômes. Ils ont alors établi une carte de ces observations en indiquant aussi leurs directions : ce qui a prouvé que ces OVNIs n'étaient pas d'origine Russe. Les Suédois ont même envoyé des avions aux frontières de la Russie et ils ont remarqué qu'il n'y avait ni rampes de lancements, ni fusées fantômes.


Vague d'OVNIs en 1952 à Washington et à la Maison Blanche

Lors de ces observations, la presse relatait ces événements en première page, y compris des articles indiquant que des pilotes ont poursuivit des OVNIs sans pouvoir les abattre.
Par conséquent, l'Air Force organisa une conférence de presse (la plus grande conférence de presse depuis la seconde guerre mondiale) afin de calmer la situation.

* Richard Dolan (historien)

Citer
Selon l'explication officielle, l'apparition des OVNIs était dû à un phénomène atmosphérique appelé inversion de température : une couche d'air froid se trouvant entre deux couches d'air chaud, provoquant un écho radar qui trompait les techniciens.






* Howard Cocklin (contrôleur aérien)

Citer
J'ai expliqué que ce que nous avions vu n'était pas dû à une inversion de température, car les objets se déplaçaient rapidement d'une position à une autre. En pistant l'objet sur l'écran radar, nous avons calculé que sa vitesse était de 1600 km/h.






* Richard Dolan (historien)

Citer
Le problème, c'est que le personnel affecté aux radars connaissaient parfaitement le phénomène d'inversion de température, tous ont dit que ça ne pouvait pas être ça, qu'il s'agissait d'objets solides. Mais bien entendu, ces techniciens n'ont pas été invité à la conférence.






Création de la commission Robertson

A partir de ce moment là, toutes les observations ne seront plus prise au sérieux afin d'éviter la panique de la population.
Les grands médias (contrôlés pas la CIA pour ne pas que la population sache qu'elle s'intéresse aux OVNIs) n'ont eux aussi, plus pris au sérieux les observations d'OVNIs.
Les observations d'OVNIs sont alors maintenant dans le domaine du ridicule.

* Richard Dolan (historien)

Citer
Si vous étiez entré dans la base aérienne de Wright Paterson en Juillet 1952, vous auriez cru qu'une invasion se préparait.







Fabrication de soucoupes volante par les Russes et les USA

Dans les années 1970, la Russie a essayée de fabriquer des soucoupes volantes, mais rares sont les documents publié dans ce domaine.

* Valeru Burdakov (ingénieur Russe en aérospatial)

Citer
La fabrication d'une soucoupe volante n'est pas compliqué en soit. C'est possible. Le principe de propulsion pour ce genre d'engin, c'est l'antigravitation. L'Etat engageaient des sommes colossales pour les recherches sur l'antigravitation. J'ai moi-même travaillé sur ce projet.






* Richard Dolan (historien)

Citer
En 1955 / 1956, des articles sont apparus dans la presse américaine selon lesquels ont procédait à des recherche sur l'antigravitation. On annonçait de grandes avancées imminentes et différents essais avec des engins en formes de disques.





Cela concernait le projet Silver Bug, qui était censé voler à une vitesse supersonique, mais cette soucoupe n'a jamais décollée.


Blue Book et le U2

* Gérald K. Haines (ancien historien de la CIA)

En résumé, cette personne a expliqué que Blue Book était chargé d'expliquer aux pilotes qu'ils n'avaient pas vus d'OVNIs mais que c'était le U2 qu'ils avaient vus.

* Richard Dolan (historien)

Citer
Cette affirmation est absurde, absolument absurde, il y a eut des milliers de témoignages. Ne me dite pas que le U2 était capable de s'arrêter en plein vol, de virer et de rappeler une soucoupe volante à ces milliers de témoins, c'est absurde.
Le U2 vole à 25 km d'altitude et en ligne droite. Tous les témoins n'ont pas pu prendre le U2 pour un OVNI, quelques fois certainement, mais pas les milliers de témoignages dont parle Haines, c'est ridicule.



IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1197

Je réfléchissais çà cette période charnière de l'humanité en matière d'ovnis qu'est la période 1952-1954 et surtout cet épisode de juillet 1952 où le maison blanche et le capitole se sont vu menacés par des ovnis à deux reprises (espacés de 7 jours).

195youtube - UFOs appeared over Capitol secured area in 1952
modération : cette vidéo n'est plus disponible car le compte associé a été clôturé

Ca ressemble à un ultimatum du type 11/09 selon moi. Ensuite quelques chose a due être négocié et après réflexion je me demande si cette chose n'était pas : "Il ne faut pas révéler au monde notre présence (E.T)", ce qui expliquerai par la suite le changement de politique immédiat du dénie systématique des ovnis et la mise en place du Blue Book. Si les ET ne veulent pas que l'on connaisse leur présence ça explique aussi pourquoi les Américains étaient sure que rien ne filtrerai là-dessus.

Maintenant pourquoi se cacher ? pour de bonnes ou de mauvaises intentions, que veulent-ils de nous  ? :-[
« Modifié: 26 avril 2012 à 00:40:35 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille

Réflexion intéressante LB Flatron merci,

A noter le film "Le jour où la terre s'arrêtera" dont le remake semble plus effrayant et que l'on découvrira le 10 décembre 2008

Si il y a un lien, là ils veulent se faire connaître et passer un message définitif...

Le jour où la terre s’arrêtera : Extrait 5 minutes [VOSTFR]

« Modifié: 02 novembre 2008 à 19:17:25 par titilapin2 »
IP archivée

neptune75

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1328

Bonjour
je souhaiterais avoir une précision d'ordre historique:

a)Est-ce que ce sont bien les Russes qui,les premiers, lors de la 2ième GM,ont mis la main sur la base secrète d'expérimentations d'armes de Pennmünd?

b) lors d'une émission, dont je n'ai malheureusement pas les références,DDP avait évoqué le cas d'un OVNI qui se serait écrasé en Allemagne durant la période nazi.


En espérant connaître ce type d'informations.
merci par avance
IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1197

Salut Neptune

Pour répondre à tes questions ...

Citer
a)Est-ce que ce sont bien les Russes qui,les premiers, lors de la 2ième GM,ont mis la main sur la base secrète d'expérimentations d'armes de Pennmünd?

a) Je sais pas trop en fait, Russes et Américains se sont partagés les savants Allemands et les meilleurs au niveau des fusées sont partis chez les Ricains. Maintenant on dit qu'Hitler aurait fait détruire tous les plans des fameux Vril dont on parle tant ou qu'ils seraient partis en sous-marins vers le pole arctique (dernières bases actives). Les informations là-dessus sont quasi introuvables...

Citer
b) lors d'une émission, dont je n'ai malheureusement pas les références,DDP avait évoqué le cas d'un OVNI qui se serait écrasé en Allemagne durant la période nazi.

b) C'est peut être une émission avec Jean Marc Roeder qui s'est intéressé au sujet à un moment donné. Il y a eu des rumeurs de crash en 1936 :

Citer
Une des ces théories qui reste avec persévérance, c’est l’idée que des Nazis ont construit et essayé des soucoupes volantes, des « Reichsflugscheiben ». En 1936, une soucoupe écrasée aurait été trouvée dans le Forêt Noire. La « Thule-Gesellschaft », une société secrète de Munich, fondée en 1918 par Rudolf von Sebottendorf, aurait récupéré cet objet pour développer une soucoupe volante, la « Hanebu ». Une autre source Internet affirme que la « Thule-Gesellschaft » aurait crée un groupe d’études sur l’antigravité, la « Vril-Gesellschaft », qui ferait voler des machines antigravitationnelles non pilotées.

Un nombre de sites Internet important affirme en outre que des éventuelles soucoupes volantes, avions à réaction et fusées des nazis auraient été récupérés par les alliés. En fait, il est vrai que pendant l’Opération Paperclip, été 1947, les Etats-Unis ont recruté à peu près 1500 scientifiques allemands – entre autres des experts sur les armes chimiques et les armes à longue portée – aussi bien que des fusées V2 et des moteurs de fusée pour lutter contre l’URSS et développer le futur programme spatial. Au contraire, il n’existe aucun témoignage ou récit crédibles sur un transfert des ovnis… Hors de l’Allemagne.


http://www.connexion-francaise.com/articles/des-ovnis-en-allemagne%E2%80%A6

Mais encore une fois, les informations sont presque introuvables. En tout cas le documentaire met le doigt sur un point important : "ces engins étaient-ils une arme secrète soviétique, ou Allemande.. ou encore extraterrestre ??

Des ET se sont-ils écrasés en Allemagne ? Et si oui, pourquoi ? Pourquoi ces E.T n'arrêtent-il pas de se crasher ? Quel est la véritable avance technologique de ces E.T ? Viennent-ils vraiment d'aussi loin qu'on le pense ? N'auraient-ils pas que 20 ou 30 ans d'avance sur nous ? En fait toutes ces questions étaient le thème d'une petite conférence que j'ai donné aux repas ufologiques de Toulouse en juillet dernier  ;D ;D. Je ne peux pas tout développer ici mais je me suis bien éclaté à faire ma petite présentation  ;D ;D (peut être d'ailleurs y a t'il des gens sur le forum qui étaient là  ;D ;D)

Pour résumer j'émettais l'hypothèse qu'il existe peut être une présence paraterrestre qui n'aurait pas pour l'instant dépassé les limites du système solaire et qui maitrise une technologie très légèrement en avance sur la notre... Il seraient aux commandes des ovnis mais leur technologie serait, elle aussi, en constante évolution... :P

@+  ;)
« Modifié: 02 novembre 2008 à 21:32:34 par Flatron »
IP archivée

jerome

  • Invité

Flatron : oui , je pense à ça moi ausi ! On imagine tjrs de types terriblement en avance
sur nous et lointains ... Quid de quelques décades de progrès scientifiques ? pour des
individus basés pas très loin ?  ( oui , je sais : ou ?? mais bof , le problème n ' est pas là ).

Si nous admettons l ' existence d ' ET dans l ' univers , imaginons de meme que certains
peuvent avoir qq milliers d ' années de plus que nous ( pourquoi millions ? ça me dépasse , ça ! ) et puis de braves mecs , avec seulement qq dizaines d ' années , et tous les problèmes
techniques ou de discrétion que ça implique ... Quand on pense aux progrès technologiques
que les terriens - pas tous , seulement certains - ont fait depuis les années 1800 , avec
les accidents inhérents à ces avancées , on est en droit de devenir très anthropocentriques ,
et de se poser la question ... j ' aime bien cette idée d ' ET pas très doués qui font des
expériences dans notre ciel  ;D  Et puis d ' autres qui nous seraient complètement étrangers
à cause de leur avance technologique et/ou spirituelle  ??? et que donc nous sommes
incapables d ' apréhender et eux de meme ( relation homme / fourmi , pou , méduse ,
chimpanzé , perroquet , (  filles ? nooooooon , j ' blague là   ;D ;D ;D )
IP archivée

Flatron

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1197

En fait j'imagine qu'il pourrait y avoir deux types disons... de "para-terrestre" car je ne sait pas trop comment les nommer.

1) Ceux qui peuvent avoir des dizaines de millions d'années d'avances sur nous, maitriser le voyage intersidéral et l'espace-temps et qui statistiquement pourraient nous visiter tous les millions d'années, ceux là appelons les "dieux" ou je ne sais quoi.. J'imagine mal les voir se cracher lamentablement ou se poser en 1954 dans un champs de Beauce pour demander un clef à molette au paysans du coin..

2) Et ceux qui se crachent lamentablement, qui enlèvent des humains, volent dans des soucoupes volantes, des cigares puis des triangles... Qui parlementent uniquement avec certaines élites Américaine du gouvernement et qui surveillent notre stock d'arme nucléaire.

Il se pourrait bien que le 2eme type soient ceux que l'on observe depuis plus d'un demi-siècle et que leur terrain de jeu se limite au système solaire.. et que ceux là redoutent et craignent la première catégorie qui leur seraient très largement supérieurs...

D'où viennent ceux de la 2eme catégorie ? où se cachent-ils ? pourquoi ? que cherchent-ils ? qui sont-ils vraiment ? Quel est leur histoire ? that is the question  :P

 ;)
« Modifié: 02 novembre 2008 à 22:09:15 par Flatron »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille

Mon cher Flatron, Lapin écoute aux portes et trouve le repas ufologique de Toulouse bien sympa avec toi pour nous faire digérer ;D

Tu le sors quand ton papier plutôt que de lâcher des brides éparses à ton public affamé :P

Votre Lapin démuni qui voit l'hiver venir sans son stock de carottes Flats préférées;)
« Modifié: 03 novembre 2008 à 00:49:36 par titilapin2 »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille

L'après Roswell - la guerre froide entre les deux camps   par Thierry Wathelet

Il n’existe aucune affaire plus célèbre que celle-ci!
Tout le monde, pour peu que l’on porte un minimum d’intérêt aux OVNI, a entendu parler des “événements” qui se sont produit en juillet 1947, près de Roswell, dans l’état du Nouveau-Mexique aux Etats-Unis.


De nombreux ouvrages ont été rédigés, avec plus ou moins de talent, par des enquêteurs américains. Un film récent y est même consacré. On peut y voir des acteurs comme Kyle Mc Lachlan et Martin Sheen. Ici, en Europe, les faits n’étaient pas bien connus du grand public.
C’est le film d’une soi-disant autopsie d’un soi-disant extraterrestre mort dans le crash de son engin, à Roswell, qui a relancé la polémique et la diffusion de l’info sur le Vieux Continent.

L’affaire fut montée en épingle, par bon nombre de stations de TV, un peu partout dans le monde. En France, c’est Jacques Pradel et son équipe (Nicolas Maillard et Hervé Miguet) qui ont enquêté sur cette fameuse affaire. L’écrivain d’investigation, Gildas Bourdais, a pour sa part écrit un livre remarquable “Sont-ils déjà là”, où il nous livre les résultats d’une enquête approfondie sur le terrain, dans le désert du Nouveau-Mexique. Je vous conseille vivement la lecture de cet ouvrage paru aux éditions du Châtelet. Normalement, tous les dossiers officiels relatifs à cette affaire seront déclassifiés en juillet 1997.

Mais le gouvernement américain a déjà prévenu le Congrès, suite à une enquête demandée par l’un de ses membres (Steven Shiff, représentant de l’état du nouveau Mexique), que la plupart des documents avaient été détruits suite à l’incendie qui ravagea les archives de la base militaire de Roswell. Hum! Hum!

Donc, il ne faut pas trop espérer de ce côté. Comme dans la plupart des cas en ufologie (je déteste ce mot qui ne veut strictement rien dire et qui est devenu péjoratif!), on doit se référer à des rapports testimoniaux et des indices souvent fragiles et faibles. Aussi, je me suis dis qu’un tel événement devait absolument avoir laissé des traces quelque part. Par exemple, relever les coïncidences et étudier l’activité des services de renseignements américains et russes.

En 1947 commença la guerre froide et Staline était très attentif à ce qui se tramait de l’autre côté, à l’Ouest.

Tous les historiens décrivent cette époque comme étant le début d’une gigantesque paranoïa mondiale.

On peut donc supposer, sans trop risquer de se tromper, que, vu l’ampleur donnée aux événements de Roswell dans la presse, les russes s’y soient intéresser de près. Aujourd’hui, on sait que Staline a fait convoquer le responsable scientifique du Parti et lui confia l’enquête sur l’affaire.

Si ces damnés impérialistes américains mettaient au point une nouvelle arme secrète, l’URSS devait le savoir!

De plus, pendant la deuxième guerre mondiale, de nombreux pilotes alliés et allemands firent des rapports sur d’étranges appareils qui les auraient parfois suivis. Chacun pensant que c’était l’oeuvre de l’autre camp. Ces “objets” furent appelés les Foo-Fighters.


Les Russes aussi avaient entendu ces histoires et Staline était bien entouré et renseigné. Tout cela faisant, je me suis mis à enquêter sur l’activité du KGB pendant cette période ainsi que sur les événements marquants de la période du 08 juillet 47 à fin 49. Cette recherche ne fut pas vaine et les coïncidences historiques se bousculent. mais il fallait aller les chercher ailleurs…

Chez les transfuges soviétiques par exemple.

Bon nombre de responsable de services du KGB passérent à l’Ouest. Il y en a même qui ont écrit des ouvrages de références sur le sujet. Il en est ainsi pour le livre écrit par Oleg Gordievsky et Christopher Andrew (prof. d’université en Angleterre et écrivain spécialiste des services secrets)., “Le KGB dans le Monde”. ce livre est édité chez Fayard. Et, à la lecture des chapitres consacrés à l’époque qui nous intéresse, on se dit qu’il existe des coïncidences assez troublantes.

Bien sûr, il n’est mentionné nulle part les mots “OVNI”, “Roswell”, “extraterrestre”, etc… c’est un ouvrage historique sur le KGB. Point à la ligne.

J’espère simplement que, après lecture des paragraphes suivant, d’autres personnes auront envie d’effectuer ce genre de recherche et pourront ainsi contribuer à l’énoncé d’une future conclusion sur le phénomène OVNI en général. * * * * * Faits historiques (tirés du livre “Le KGB dans le Monde” de Oleg Gordievsky et Christopher Andrew, aux éditions Fayards.)


Juillet 1947 : création de la CIA et restructuration du NKVD (pré-KGB) en MGB. Quelques temps plus tard, la version définitive du KGB apparaîtra. A l’automne 47, les services secrets soviétiques créent le KI, le comité d’information. Début 48, le résident du KGB (MGB à l’époque) à Washington, Sokholov, et celui de New York, Borissov, furent rappelés en hâte à Moscou et démis de leurs fonctions. Cause invoquée : la folie.

L’explication officielle donnée par l’armée US concernant les événements de Roswell était, dans un premier temps, qu’un ballon sonde avait éclaté. Dernièrement, après enquête de Steven Schiff, représentant du Nouveau-Mexique au Congrès, l’armée “avoua” qu’il s’agissait, en fait, d’un ballon un peu spécial. Celui-ci serait l’outil d’un vaste projet d’observations des essais nucléaires soviétiques. Le nom de code du projet : Mogul. On peut s’étonner car nous savons tous que le premier essai atomique russe eut lieu le 25 septembre 1949.
 
Le désert du Nevada et les états frontaliers grouillent littéralement d’agent russes entre 47 et 51. On se souvient des Rosenberg… Bien sûr, Staline avait pour objectif d’espionner les sites nucléaires américains et les travaux du projet Manhattan. Comment ce dictateur parano aurait-il pu ne pas s’intéresser aux événements de Roswell? On sait qu’à cette époque, il convoqua le responsable scientifique du parti…
C’est ce genre d’anecdote qui fait l’Histoire. Peut-être ne sont-ce que des coïncidences… Bien sûr, ces éléments ne prouvent rien mais ils font partie d’un contexte général qui peut aider à comprendre telle ou telle chose…

Isolés, ces faits n’ont aucune signification.

Comment pourrait-on étudier un arbre ou une espèce animale sans tenir compte de son environnement?
Comment déceler sa présence si ce n’est par les traces qu’occasionne son activité sur ce même environnement? Il est grand temps que les citoyens de ce monde développent une individualité de pensée au service d’une communauté d’actions!

Thierry Wathelet.

Source: http://www.extraterrestres.net/?p=217
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille

Synthèse portant sur l'histoire et le sujet des OVNI en Amérique

Posté par Michel Ribardière, sam 25 octobre 2008 à 06:59:21

 
 


Ce documentaire consiste en la description de l'évolution de la question OVNI depuis les années 50. Cette présentation à été diffusée à la télévision au Quebec.




1ère partie: Traitement du sujet de la part des autorités des Etats-Unis. Kenneth Arnold, Thomas Mantel, Projet Sign, Grudge, Blue Book







2ème partie: suite de ce traitement, Manifestations au dessus de la Maison Blanche et du Capitol en 1952, traitement officiel du sujet, critiques publiques émises à l'encontre de la Défense des Etats-Unis, cas de Betty et Barney Hill, et Charles Hickson et Calvin Parker.





3ème partie : Présentations de cas d'Enlèvements, Cas de Lynda Cortile



 
Source du texte: Fédération Airplaine
Source de la vidéo: ufo29 sur Dailymoton


Pour aller plus loin sur le site sur les abductions : Présentations de cas d'Enlèvements - Abductions
« Modifié: 08 novembre 2008 à 18:56:21 par titilapin2 »
IP archivée