Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Ovnis en Chine - construction d'une base de recherche  (Lu 1263 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Ovnis en Chine - construction d'une base de recherche
« le: 18 septembre 2008 à 14:51:54 »

Le mystère du centre de recherches de UFO embarrasse des scientifiques 

Date: 2005-12-06 et texte de Wu Chong

Les autorités de Guiyang, capitale de la province de Guizhou, ont  annoncés hier qu'elles avaient reçu 160 millions de yuan (US $20  million) d'une compagnie située à Taiwan pour construire une base de recherches sur les OVNIs.

Certaines personnes dans la zone de ville Baiyun pensent qu'ils ont été visités par des étrangers en 1994, et avec cette nouvelle base de  recherches, ils espèrent reproduire ce moment mystérieux, à partir des  photos et de la documentation historique :


Rappel des faits :

Le 30 novembre 1994, plus de 27 hectares de pins masson dans une  ferme forestière dans la zone sont mystérieusement tombés sur le  sol.  Cependant, les abris en plastique voisins sont restés intact.

Une usine adjacente de camions a rapporté des énigmes semblables: des  tuyaux en acier ont été étrangement cassés ; un camion énorme a été retrouvé à plus de 20 mètres de son endroit original ; un employé  sur le poste de nuit a dit qu'il avait été projeté dans les airs  dans le ciel par une force "inconnue". 

Tandis que certains pensaient que c'était les OVNIs qui étaient à l'origne de toutes  ces choses étranges,après un voyage sur le terrain,  les scientifiques ont dit que le tonnerre, la foudre et les tornades étaient les causes les plus probables.

Wang Fangchen, un biologiste qui a visité l'emplacement réel après l'événement, a indiqué que le plan de la ville pour construire  une base de recherches sur les OVNIs est "ridicule."

« Où recrutent-ils des scientifiques pour la recherche ?" a-t-il demandé, avant d'ajouter : "Je ne m'y opposerai pas  s'ils veulent juste favoriser le tourisme local au travers du programme." 

Li Jing, un astronome Senior du National Astronomical Observatories, a fait écho  à ce point de vue, précisant que  la Chine n'a pas officiellement d' Institut de recherche  sur les OVNIs parce qu' elle a besoin des scientifiques de diverses  disciplines." "Ce peut être un phénomène atmosphérique, ou une issue biologique,  ou une réaction physique," affirme Li.

"Les gens se trompent souvent au sujet des avions, nuages insectes, aussi bien que les ombres étranges sur des photographies, en étant  des OVNIs," a dit Zhou Xiaoqiang, secrétaire général de the Beijing UFO Research Association.

"Si les aliens venaient vraiment, ils apparaîtraient plus probablement bien avant que nos yeux se cachent poliment ."

China Daily le 12/06/2005  http://www.chinadaily.com.cn/english/doc/2005-12/06/content_500643.htm

---------------------------------------

Texte original:

Mystery of UFO research centre puzzles scientists
Wu Chong
2005-12-06 05:52



Authorities in Guiyang, capital of Guizhou Province, announced yesterday that they had received 160 million yuan (US$20 million) from a Taiwan-based company to construct a UFO research base.

Some people in the city's Baiyun District believe they were visited by aliens in 1994, and with this new research base, they hope to reproduce the mysterious moment, through photos and historical documentation.

On November 30, 1994, more than 27 hectares of masson pines in a forest farm in the district mysteriously fell down. However, nearby plastic shelters stood intact.

An adjacent truck factory reported similar enigmas: steel pipes were strangely broken; a huge truck was found more than 20 metres away from its original place; an employee on the night shift said he had been pulled up in the air by an "unknown" force.

While some thought it was UFOs that did all these strange things, scientists said after a field trip that thunder, lightning and tornados were the probable causes.

Wang Fangchen, a biologist who visited the site right after the event, said the city's plan to build a UFO research base is "ridiculous."

"Where do they recruit scientists for the research?" he asked, before adding: "I won't oppose it if they just want to promote local tourism through the programme."

Li Jing, a senior astronomer with the National Astronomical Observatories, echoed the view.

Li said China does not have an official UFO research institute because "it needs scientists of various disciplines."

"It can be an atmospheric phenomenon, or a biological issue, or a physical reaction," Li said.

"People often mistake planes, clouds and insects, as well as strange shadows on photographs, as being UFOs," said Zhou Xiaoqiang, secretary-general with the Beijing UFO Research Association.

"If aliens really came, they would more likely appear before our eyes politely than hide themselves."


(China Daily 12/06/2005 page2)

« Modifié: 07 avril 2015 à 12:07:47 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Les ovnis en chines deux posts du 7 novembre 2001 par le CREPS RR4
« Réponse #1 le: 18 septembre 2008 à 15:23:47 »

Les OVNIs en Chine (1 et 2) mercredi 7 novembre 2001, CREPS
   
LES OVNIS EN CHINE par François COUTEN Documentaliste-expert


20/03/95 PREAMBULE

Lors des Troisièmes Rencontres Internationales sur les OVNIS qui se déroulèrent sous l’égide du CERPA (a) les 10,11 et 12 Septembre 1993 à MARSEILLE (France) j’ai exposé avec force détails sous le titre "Aventure dans une vallée perdue" une R.R.4.(b) d’une authenticité certaine, survenue en République Populaire de Chine le lundi l6 Septembre 1991 à 7h. 30 du matin. Mais aujourd’hui l’objet de mon exposé concerne un autre rapport d’enquête sur une R.R.4, texte encore jamais publié hors les frontières de l’Empire du Milieu. Son auteur, LIU XIAOQIANG, est un enquêteur émérite, membre important du C.U.R.0. (China Ufo Research Organization), en Français : Société Chinoise de Recherches sur les OVNIS.(c)

Voici donc la traduction fidèle de ce très intéressant document titré : UNE RENCONTRE INCROYABLE. Date : Samedi 13 Août 1988. Lieu : Dans le centre de reboisement JIULONGSHAN, province du Hu bei, centre de la Chine. Témoins : Un vieux couple de forestiers dont 1e mari s’appelle Huang Yongsheng, sa femme, Zhang Jiuhua. Huang Yongsheng, 62 ans, peu cultivé, travaille toujours comme bûcheron et Garde de la forêt étatique, il sait à peine lire et écrire. Sa femme, illettrée, habite avec lui depuis à peu près 40 ans dans une maison en bois située dans une vallée couverte de bois épais.

L’automne 1988 est particulièrement chaud, sombre et pluvieux dans cette région de Jiulongshan, une des vallées de forêt vierge de la province du Hu bei. A l6 h. 20 environ ce 13 Août, une tempête s’abat sur Jiulongshan, le ciel, aussi noir que dans la nuit, est de temps à autre sillonné par des éclairs serpentants , la forêt tremble sous des coups de tonnerre assourdissants. Un orage frappe violemment les branches des arbres et le toit en bois de la maison du vieux couple, construite dans une clairière sur une pente. Soudain, 1e tonnerre explose au-dessus de la cime d’arbres proches de la maison ... - " Il faut que j’aille examiner les jeunes arbres de la pépinière, d’ailleurs, le vieux Lin Shuiqing est en vacances, il m’a confié la surveillance de son parc de cerfs, j’ai peur qu’il arrive quelque chose de fâcheux à ses jeunes cerfs ... " Sa femme lui répond non sans réticence : - " Mais, par cet orage battant ... de plus, tu souffres depuis deux semaines de ton rhumatisme articulaire ! " (a) Centre d’Etudes et de Recherches sur les Phénomènes Aérospatiaux BP. 114 - 13363 MARSEILLE CEDEX 10. Tel. 91 60 21 12, Fax. 91 03 17 37. (b) Rencontre Rapprochée avec enlèvement ou embarquement du ou des témoins à bord d’un OVNI. (c)

Fondée en Mai 1979, elle compte des milliers de Membres actifs répartis entre Centres, Départements et Sections locales dont les activités s’exercent sous contrôle de sa Commission permanente : Bât. N° 44 de l’arrondissement 3 de l’Université de Wu han (Capitale de la province du Hu bei), responsable : Cha Leping, dont le recueil des données, (tirage restreint - 300 Ex.) est l’organe. Huang Yongsheng insiste : " Mon devoir est de veiller de près sur cette vallée où poussent des arbres rares et précieux. Je dois garantir la sécurité de la pépinière et du parc des cerfs. " L’éclair serpente dans un ciel bas et ténébreux. Quand le vieux forestier ouvre la porte à deux battants de la maison, sa femme et lui sont frappés de stupéfaction : Ils voient une forme plus sombre que le ciel suspendue à un mètre de la cime des arbres dans la vallée, à 120 mètres d’eux. Cette forme couleur plomb foncé vibre légèrement. En un clin d’oeil, elle se pose aux lisières de la clairière en se secouant de gauche à droite et vice-versa, tout en s’éclaircissant pour devenir enfin brillante. Le vieux couple tombe en extase devant ce spectacle jamais vu et oublie tout danger et toute prudence. Tout à coup, la forme brillante perçue comme un énorme bol renversé sur le sol, stoppe net ses balancements et projette presque en même temps deux faisceaux de lumière rouge sang ...

Cette lumière bizarre a l’apparence d’un liquide très épais, comme la peinture rouge des peintres. Un faisceau se dirige vers la forêt, l’autre frappe droit sur la maison, le vieux couple est momentanément aveuglé. La femme terrorisée tombe par terre en état de syncope, le forestier se débat avec énergie et s’efforce d’ouvrir les yeux pour regarder ce qui se passe devant eux. La colonne rouge sang se rétrécie peu à peu et aspire Huang Yongsheng près de !’engin devenu tout à fait transparent tel du verre. Huang Yongsheng, trempé par l’orage, se sent légèrement brûlé par l’engin qui, selon son estimation, a un diamètre de 5 mètres environ. Il voit deux bonshommes maigres aux visages de souris, poilus, avec deux oreilles pointues, deux yeux minuscules mais pénétrants. Il n’a pas l’impression d’avoir vu le nez et la bouche, car le menton des deux bonshommes est tellement pointu qu’il semble n’y avoir pas de place pour le nez et la bouche. Le bonhomme vêtu d’une combinaison grise, assis devant un levier fait un signe au moyen de bras disproportionnellement longs au vieux forestier dont les yeux éblouis peuvent à peine voir les choses. Aspiré par la lumière rouge sang, ou plus exactement par une force invisible, Huang Yongsheng entre par une porte coulissante dans l’engin, où, lui semble-t-il, règnent une douceur, un calme, une euphorie extraordinaires. Le deuxième bonhomme prend une boîte grande comme une boîte d’allumettes, et du plafond descend lentement un écran de 2 m. sur 2, brillant comme du papier d’aluminium

Ensuite, il braque la boîte vers Huang Yongsheng qui flotte d’un seul coup à 30 cm du plancher et perd connaissance tout en étant lucide. Les yeux fermés, il a dans sa tête un petit écran allumé où défile un paysage tout à fait inconnu ; une voix se fait entendre derrière ce petit écran spirituel : - " Ce que vous voyez sont différentes topographies de notre planète située hors de votre système solaire "
- Le vieux demande mentalement : " Que signifie le système solaire ? "
- La voix lui répond : " Vous autres humains vivez sur une planète qui tourne autour de votre soleil. Nous avons notre soleil. "
- Le bûcheron ne comprend rien de rien, il demande : " Dans le ciel je ne vois qu’un seul soleil, d’où vient le votre ? "
- " Vous ne comprenez pas évidemment que l’univers est composé de milliards et milliards de soleils que vous ne voyez pas. Pourtant, dans la nuit, lorsque vous regardez le ciel noir, vous y constatez la présence de nombreuses étoiles lumineuses, ce sont des soleils qui forment chacun leur système solaire. "
Le petit écran multicolore montre un soleil moins brillant que le notre, autour duquel tournent trois globes dont l’un est habité. Sur ce globe - planète-mère des bonshommes gris au visage de souris - coulent des ruisseaux et des rivières, moutonnent des collines et des montagnes, s’étendent des plaines et des déserts.

Huang Yongsheng voit plusieurs aires d’atterrissage où sont posés des engins de couleur sombre en forme d’assiette, de bol, de toupie, des bonshommes de deux mètres s’affairent autour de ces machines. Le petit écran dans la tête de Huang s’éteint. Une passerelle se déroule aussitôt jusqu’au sol et Huang est conduit par une force invisible devant sa maison où un bonhomme lui fait comprendre par signes s’allumant dans son esprit qu’il doit garder le secret de son aventure et se rendre le samedi suivant (le 20 Août) dans la forêt ouest, pour une leçon d’initiation sur les constellations des étoiles.   
      
Sa femme est clouée au lit, en le voyant soudain tomber devant le seuil de la maison, elle descend à la hâte du lit et accourt vers lui, le secouant, le réveillant difficilement.
- " Mais, réveille-toi ! D’où es-tu revenu ? Tu as disparu durant deux jours et deux nuits ! Je t’ai cherché dans la vallée et sur tous les sentiers autour de notre maison. "
- Huang Yongsheng qui se réveille, en faisant clignoter ses yeux, ne comprend plus : " Mais pourquoi suis-je dans cet état ? "
- Sa femme répond, inquiète : " Avant-hier, il y a eu un grand orage. Une lumière m’a aveuglée pendant toute la soirée, et depuis je ne te voyais plus. J’ai crié ton nom sur la terrasse devant la maison et le lendemain je t’ai cherché dans la forêt. Ces derniers jours, personne n’est venu ici, d’ailleurs nous n’avons toujours pas le téléphone tant d’années réclamé, aussi je n’ai pu appeler les secours. Je t’attendais dans le lit, tristement ... "
- Huang Yongsheng console sa femme : " Mais, je n’ai passé que quelques minutes là-haut, maintenant me voilà auprès de toi, tout ira bien. "
- " Qu’est-ce que c’est là-haut ? "
- " Ce machin sombre posé au bord de la forêt, tu ne l’as pas vu ? "
- " Non, plutôt si, tout juste une énorme ombre, tu y es monté ? "
- " Oui , très intéressant ... " Huang Yongsheng raconte ce qui lui vient à l’esprit concernant son aventure dans un objet inconnu, il dit enfin " Je ne comprends pas pourquoi ces bonshommes ne parlent pas, mais je peux savoir ce qu’ils veulent me communiquer par le petit écran. D’ailleurs, je n’ai pas besoin de parler non plus, ils peuvent deviner ce que je pense. "
- Intriguée par l’histoire de son mari, Zhang Jiuhua demande : " Et alors, qu’est-ce qu’ils t’ont expliqué ? "
- " La chose est très compliquée. Ils ont dit qu’il y a dans l’espace notre soleil, leur soleil et beaucoup d’autres soleils. Je ne les crois pas, car nous n’avons jamais vu d’autres soleils. "
- " Ce sont peut-être des trompeurs, des fabulateurs, des escrocs. Comment se peut-il qu’il y ait dans le ciel un deuxième, un troisième soleil ? Impossible ! Et enfin, comment sont ces bonshommes ? ".
- Huang Yongsheng, paysan qui n’a jamais quitté cette vallée reculée ne sait pas décrire l’aspect des occupants de l’engin inconnu, il maugrée : " Je ne les ai pas examinés, je n’ai pas fait attention à leur corps. En tout cas, ils ont une tête chevelue et pointue, deux petits yeux, pas tellement beaux !... "
- Après un court silence, Huang Yongsheng confie à sa femme : " Entre nous deux, je te confie un secret : ils m’ont invité à les rencontrer le 20 Août prochain dans la forêt ouest. "
- " Il ne faut pas y aller ! "
- " Pourquoi ? ils sont gentils ! "
- " Méfie-toi ! Je ne te laisserai pas y aller. "

Le 20 Août, dans la soirée, Zhang Jiuhua enferme son mari dans la cuisine, lui sert du vin et de bons plats. Pourtant, à la nuit tombante, son vieil homme se sent fort mal à l’aise et un son aiguë - ZI...ZI... - lui fait mal à l’oreille. Ses muscles gonflent son visage rougeoie, il veut à tout prix sortir de la maison. Voyant son mari s’étouffer, Zhang Jiuhua se résigne aux caprices de son homme et le laisse partir. Une fois dehors, Huang Yongsheng prend ses jambes à son cou et court à son rendez-vous. Dans une large clairière est posé un grand engin au pied duquel deux bonshommes l’attendent. Ils lui font comprendre qu’il a révélé le secret et qu’ils ne veulent plus le recevoir. Sur le champ l’engin et les bonshommes s’éclipsent.

Texte fourni par LIU XIAOQIANG

Pour l’heure, plutôt que de procéder à des commentaires par trop techniques sur ce cas, voici l’énumération succincte des points significatifs et communs aux récits des témoins impliqués dans le susdit et de ceux concernés par le cas "Aventure dans une vallée perdue", à savoir :

- Engin hémisphérique à dessous plat.

- Bonshommes gris à tête triangulaire, deux yeux perçants.

- Faisceau de lumière dense aspirant les témoins vers l’engin.

- Echange de pensées sans prononcer aucune parole.

- Questions et réponses s’allumant sur l’écran du cerveau comme à la télévision ou au cinéma.

- Origine prétendue extra-terrestre.

Source: http://www.ovni.info/article.php3?id_article=154            
http://www.ovni.info/article.php3?id_article=155

a) Centre d’Etudes et de Recherches sur les Phénomènes Aérospatiaux

b) Rencontre Rapprochée avec enlèvement ou embarquement du ou des témoins à bord d’un OVNI.

(c) Fondée en Mai 1979, elle compte des milliers de Membres actifs répartis entre Centres, Départements et Sections locales dont les activités s’exercent sous contrôle de sa Commission permanente : Bât. N° 44 de l’arrondissement 3 de l’Université de Wu han (Capitale de la province du Hu bei), responsable : Cha Leping, dont le recueil des données, (tirage restreint - 300 Ex.) est l’organe.


« Modifié: 07 avril 2015 à 12:15:21 par katchina »
IP archivée