Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Les Dropas  (Lu 13382 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

benzemas

  • Invité
Re : Re : Les Dropas
« Réponse #15 le: 21 Août 2008 à 21:46:27 »

J ' ai du mal avec ce dossier que je connais depuis des années ; divers bouquins , revues , etc ... Puis à l ' avenemtn d ' internet , j ' ai passé je ne sais combien d ' heures , patiement , consciensieusement , à fouiller , chercher , scruter etc etc ... J ' y ai vraiment mis tout ce que j ' ai dans les tripes , je trouve ce cas très étrange .
Bon ; nada , que dalle ... Je ne puis etre affirmatif , mais je n ' achète plus , comme disent les américains ... trop de flou , d ' incertitudes ... j ' ai renoncé en considérant ce truc comme une légende de plus sur la toile . Basée sur un hoax colporté par nos vieux potes Charroux , Danicken et autres Berlitz ! Qui l ' avaient aux meme colporté en toute bonne foi , donnons leur au moins ça ! Moi je renonce   :'(

Oui en effet cette histoire ressemble de plus en plus à de la fiction.
IP archivée

jerome

  • Invité
Re : Les Dropas
« Réponse #16 le: 22 Août 2008 à 04:38:31 »

@ Benzemas : dans le genre , y ' a ça aussi  :  http://ufophysical.com/index.php?option=com_content&task=view&id=16&Itemid=31  tres curieux et ... pas trop loin! C ' est pas très loin de Visoko aussi , mais là faut pas s ' embourber  ;D  ;D
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : Les Dropas
« Réponse #17 le: 25 Août 2008 à 22:02:18 »

Bonsoir,
Que faut-il comprendre?
Lorsque je lis le dossier du site rr0.org proposé par ZEK sous

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Dropas/index.html

j'en conclue que c'est un canular qui ne fait qu'être répété d'un site à l'autre:

Citer

"En fait, le livre a été écrit par David Gamon, qui admet qu'il s'agit d'un canular créé comme une satire de l'industrie de "dieu était un extraterrestre". Il l'écrira dès 1979 à V. V. Rubtsov  .... ainsi que le 10 janvier 1981 :
Cher M. Rubtsov,
Enfin je peux vous envoyer une copie de "Sungods in Exile". Je dois vous rappeler qu'il s'agit d'une fiction et d'une satire sur l'acceptation trop facile de l'idée que la vie ou une vie est arrivée de l'extérieur de cette terre par transplantation ; nombre de gens acceptent cette conclusion sans chercher de preuves."


L'analyse semble la même sur monsite.org qui est le second lien proposé par ZEK:
modération : lien sur page d'accueil

http://www.monsite.org/htm/dropasagamonf.htm

Citer
Il m'a été facile de constater que le livre existe en effet. Mais ce qui s'est avéré un échec a été toute tentative pour établir si un Dr. Karyl Robin-Evans a seulement existé. Une recherche en 2004 dans les catalogues électroniques de l'Université d'Oxford (Robin-Evans était prétendument un professeur là-bas) n'a rapporté absolument aucune trace de son existence, le seul résultat étant que leur bibliothèque avait un exemplaire du livre "Sungod in Exile."

Le livre avait été référencé dans la base de données OLIS Live (http://library.ox.ac.uk) de la bibliothèque d'Oxford:


Titre: Sungods in exile: secrets of the Dzopa of Tibet
Auteur: Robin-Evans, Karyl, 1914-1974.
Editeur: Sudbury, Suffolk : N. Spearman, 1978
Description: 150 p., [1] leaf of plates : ill. ; 23 cm
ISBN: 0854353143
Sujets: Tibet (Chine) - Fiction
Autres noms: Agamon, David.
Librairie: Collections
Bodléein: BOD Nuneham 25617 e.12820 disponible

Le livre était rangé dans les fictions, contenant des illustrations. Le livre pouvait être trouvé (2004) en cherchant les deux noms d'auteur, David Agamon - dont le vrai nom a semblé être David Gamon - ou Karyl Robin-Evans. David Agamon avait initialement écrit qu'il a publié le manuscrit de Robin-Evans après sa mort, ajoutant que Robin-Evans ne s'est pas soucié de le publier parce que "personne ne croire jamais ce compte-rendu". Plus tard, des chercheurs m'ont dit que David Gamon avait avoué que c'était "son meilleur canular", tandis que d'autres suggéraient le livre n'existe même pas, et d'autres encore ont suggéré que David Gamon n'existe pas.

]Et encore plus tard (juin 2006), David Gamon m'a écrit directement (ce qui suggère que David Gamon existe). Il a dit que j'avais raison d'être sceptique au sujet du livre, lequel a été écrit en partie comme un hommage, mais principalement une parodie des nombreux livres qui visaient les crédules. Il a plaisanté en regrettent n'avoir pas eu autant de succès que le "Da Vinci Code"! Cependant, parce qu'il y a eu un intérêt récent pour le livre, il a été traduit en polonais et est sur le point d'être traduit en espagnol, m'a-t-il précisé.

Le site rr0.org me parait habituellement très sérieux.

J'ai donc du mal à faire la part des choses car ce thème est encore abordé comme quelque chose d'exact dans deux magazines à large diffusion:

http://www.mondeinconnu.com/dossiers/alaune/ufologie-ovni-extraterrestres/ufologie-ovni-et-dropas/

Et en page 60 sous la rubrique « Enigmes archéologiques » du magazine NEXUS de septembre-octobre 2008 à paraître le 1er septembre propose l'accroche suivante :DES DISQUES DE PIERRE EXTRATERRESTRES DÉCOUVERTS EN CHINE
"Exhumés en 1938 dans une grotte montagneuse de la frontière sino-tibétaine, d’étranges disques de pierre cannelés racontent l’histoire de visiteurs extraterrestres, les Dropas, dont quelques-uns auraient survécu à l’atterrissage forcé de leur vaisseau spatial en Chine, il y a 12 000 ans."

Merci de votre avis pour savoir que penser du sérieux de Nexus sur ce sujet particulier.
« Modifié: 06 Août 2012 à 23:14:29 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : Les Dropas
« Réponse #18 le: 03 Septembre 2008 à 19:44:52 »

La suite du canular qui se répéte a bien été repris dans Nexus de septembre/octobre comme supposé.

Il est dommage de véhiculer ainsi des "histoires" qui nuissent au chercheur de bonne foi et qui nous font passer pour des crédules !


C'est au début des années 1960s que l'on trouve la 1ère mention connue de ce qu'on appelle le "Roswell chinois", dont la découverte aurait eu lieu lors d'une expédition de l'archéologue chinois "Chi Pu-Tei" en 1938 ou 1937.

C'est qu'à partir de juillet 1962 qu'un article d'une revue végétarienne allemande cite l'histoire qui fera sensation, celle d'une découverte étrange dans des montagnes entre la Chine et le Tibet

Cependant, aucun enquêteur ne trouvera jamais la moindre autre trace de "Reinhardt Wegemann", ni de l'agence de presse "DINA".  On retrouve toutefois l'article repris en 1964 dans un bulletin ufologique allemand ans plus tard, à peine remanié, ajoutant la mention de l'archéologue Tsum Um Nui, et sans mention de la publication 2 ans plus tôt
 
L'histoire est alors reprise l'année suivante dans plusieurs autres journaux, dont le bulletin du BUFOI, l'association proche d'Adamski[5]ou un journal soviétique mais ce n'est vraiment qu'à partir de 1967 que l'histoire se répand avec succès, avec les articles de V. Zaitsev qui font traînée de poudre jusqu'au USA.

Elle est également reprise en 1968 par Von Däniken publie un best-seller , dans lequel est fait mention de l'histoire des Dropas. Von Däniken indique que sa source est Kazantsev, alors que ce dernier indique que c'est Von Däniken qui lui a raconté l'histoire.

Creighton (1968-1973)
A partir de 1968, Gordon Creighton, directeur de la FSR, commence à enquêter sur l'histoire. Cette année-là il commence par écrire à un ingénieur soviétique de Moscou, alors "secrétaire non-officiel du groupement d'enquête sur les ovnis" pour lui demander plus d'informations sur ce cas. Ce dernier lui répond que Zaitsev n'a pas mené d'enquête lui-même et n'a fait que reprendre les récits publiés dans Das vegetarische Universum et UFO Nachrichten.

En 1973 il se rend à la Casa de la Real Sociedad de Geografía de Londres, et ne trouve aucune trace d'une expédition archéologique qui aurait eu lieu en 1938. Il note également que le nom des montagnes devrait plutôt être écrit "Bayan Khara Uula" (ce qui signifie les "bonnes montagnes noires" en mongol, "Bayan Har Shan" en chinois). Il ne trouve pas non plus dans les archives de trace d'un "Chi Pu Tei".

En 1974 un ingénieur allemand, Ernest Wegerer, visite le Musée Banpo de Xi'an (dans la province de Shaanxi, en Chine) et tombe sur 2 disques correspondant à la description du rapport de Tsum Um Nui de 1962. Ils contiennent un trou au centre et Wegerer pense même reconnaître les hiéroglyphes dans les graves en spirale, quelque peu émiettés cependant. Il demande plus de détails sur l'objet à l'ancienne responsable du musée, qui ne parvient pas à fournir d'autres informations que l'indication qui était présente dans le musée lui-même : des objets de culte. Néanmoins, Wegerer est autorisé à tenir 1 des disques (il estime leur poid à 1 kg, et leur diamètre à 1 pied) et à prendre des photographies des 2 sur laquelle on ne distingue pas les "hiéroglyphes", à priori trop émiettés.


Gamon (1978)
En 1978 paraît Sungods in Exile, un livre d'un certain Karyl Robin-Evans. En fait rédigé par David Agamon, il relate l'histoire par Robin-Evans, qui serait décédé 4 ans plus tôt, telle qu'il l'aurait racontée à Gamon. Sous-titré Secret Gods of the Dzopa, l'ouvrage relate l'expédition Robin-Evans part en expédition pour le "mystérieux territoire des Dzopas", issus d'un métissage entre la peuplade d'un territoire à la frontière sino-tibétaine et les survivants d'un crash de vaisseau extraterrestre, il y a des milliers d'années de cela. Il présente divers éléments pour soutenir son histoire, telle l'assiette de Loladoff.

Le livre reçoit un écho considérable, et en dépit des premières critiques de Creighton, l'histoire est reprise par de nombreux auteurs.

Aveux (1979)
En fait, le livre a été écrit par David Gamon, qui admet qu'il s'agit d'un canular créé comme une satire de l'industrie de "dieu était un extraterrestre". Il l'écrira dès 1979 à V. V. Rubtsov
D'autres
articles suivront, et surtout une autre lettre de Gamon au Fortean Times , où il déclare : les années devinrent maussades. Malgré un livre qui marchera sur les soucoupes volantes, ma propre carrière littéraire resta obstinément clouée au sol.
2 ans plus tard, le même magazine , publie une nouvelle lettre de Gamon sous le titre "Sungods in Cuckoo Land", ou ce dernier indique indique :

Mon canular favori sera toujours Sungods in Exiles: Secrets of the Dzopa of Tibet de Karyl Robins-Evans, docteur, qui explora les forteresses de leur montagne et révéla comment cette race avait survécu poorly there après que leur vaisseau-mère se soit écrasé il y a de nombreuses années. Ce livre fut publié par Neville Spearman il y a 13 ans et republié en couverture rigide par Sphere. L'auteur de cette blague reçu une correspondance à ce sujet puis aussi loin que Kiev. Ne me demandez pas comment je le sais. (signé) David Gamon, Bristol."

Bob Rickard, rédacteur-en-chef du magazine, remarquant la similarité de son nom avec celui de David Agamon, le secrétaire du supposé Karyl Robin Evans, et l'appelle. Au téléphone, Gamon reconnaît sans difficulté que le livre-canular sur les soucoupes volantes dont il parle est bien Sungods in Exile.

En mars 1994, Hartwig Hausdorf et Peter Krassa s'efforcent de suivre la piste du témoignage de Wegerer  sur le musée de Banpo. Le professeur Wang Zhijun, son nouveau responsable, les accueille, mais les informe rapidement que l'ancienne responsable a été retirée de son poste quelques jours après la visite de Wegerer, et indique qu'on ne peut trouver aucun de ces disques au musée, de manière quelque peu contradictoire :
Les disques de pierre que vous avez mentionnés n'existent pas, mais étant des éléments étrangers à ce musée d'articles de poterie, ils ont été déplacés.
Les disques vus par Wegerer étaient-ils liés à l'histoire des Dropas ? Cette histoire a-t-elle en fait été romancée à partir de disques courants ? Toujours est-il que l'on sait que les disques chinois anciens ne sont pas si rares.

En 1996 l'enquêteur allemand Joerg Dendl retrouve le n° de Das vegetarische Universum de juillet 1962 .

Quoi qu'il en soit, malgré les répétitions de l'explication du canular de Gammon, l'histoire des dropas continue à être répétée encore et encore, généralement limitée à l'histoire Sungods in Exile, parfois avec divers ajouts ou déformations. L'apparition de cette histoire dans les années 1960s est rarement signalée. Il se peut que son origine ne remonte pas plus loin que cette période ou l'on ne trouve que des auteurs d'articles et agences de presse aux noms introuvables, mais on ne saurait l'affirmer catégoriquement aujourd'hui.






Source 1:
http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Dropas/index.html


Source 2:

David Gamon avait précédemment expliqué que le livre était une parodie dans:

   Article par David Gamon dans le magazine britannique Fortean Times, N.75, 1995, déclarant que "Sungods in Exile" était une parodie, son "canular favori."
   Article sur le livre dans le magazine britannique Fortean Times, N.109, 1998, rappelant au lecteur que le livre est une parodie (image à droite).


________________________________________________________________________________
Les images à ne pas prendre au sérieux car des canulars


Dans les hauteurs des montagnes de BayanKara-Ula, aux frontières de la Chine et du Tibet — une équipe d'archéologues entreprît une inspection particulièrement détaillée d'une série de grottes connectées entre elles.


Les disques de granit de Bayan Khara Ula découverts par un archéologue chinois en 1938 et aujourd'hui exposés au musée Bampu de Xian en Chine.


Un disque trouvé sur les cavernes de Bayan Khara Ula et un autre exemplaire a priori illustré par les Dropas.


En 1968, les pierres de Dropa sont venues à l'attention de W. Saitsew, un scientifique russe qui a republié les résultats d’Um Nui Tsum et a effectué des essais sur les disques qui ont indiqué quelques propriétés très particulières. Physiquement, les pierres de granit contiennent des concentrations élevées de cobalt et d'autres métaux - une pierre très dure en effet qui aurait rendu difficile pour que les personnes primitives découpent le lettrage, particulièrement avec de tels caractères minutieux.

En examinant un disque avec un oscillographe, un rythme étonnant d'oscillation a été enregistré comme si, par le passé, ils avaient été électriquement chargés ou avaient fonctionné comme conducteurs électriques. Les pierres des Dropa ressembles à un puzzle intrigant pour des archéologues et des anthropologues. Est-ce que les visiteurs de Dropa viennent vraiment d'une certaine planète éloignée, ou leur histoire est simplement un mythe de la création qui aurait été imaginé par une culture primitive ? Si c’est le cas, il additionne un tel " mythe " au grand nombre d'histoires de cultures antiques qui réclament que leurs descendants sont venus des cieux. Si non, les pierres de Dropa pourraient représenter la première visite enregistrée d'une civilisation étrangère à notre planète. Pour l’instant, les pierres de Dropa restent non expliquées.

  [Encore un corps  et à droite le corps d’un dropa en 1938



Encore un disque




Source :

http://koloborder.superforum.fr/ovnis-ufo-s-discussion-autour-des-mysterieux-objets-celestes-f14/l-affaire-de-baian-kara-ula-les-dropas-et-les-hans-t462.htm&h=480&w=640&sz=63&hl=fr&start=88&um=1&usg=__ul5ykjgI9ogF6z6MhmRcovu64Uo=&tbnid=26m-yWGIg9mGMM:&tbnh=103&tbnw=137&prev=/images%3Fq%3Ddropa%26start%3D80%26ndsp%3D20%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN
« Modifié: 06 Août 2012 à 23:21:51 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : Les Dropas
« Réponse #19 le: 03 Septembre 2008 à 19:50:05 »

Quelles sont les motivations des gens publiant des canulars?

Certains cas d'ovnis se révélent être des canulars (hoaxes).

Motivations et risques

Une des premières questions que l'on se pose au sujet des canulars est celle de leur motivation. On avance souvent que les auteurs n'auraient rien à gagner, et plutôt tout à perdre (réputation, emploi, etc.) à en réaliser. Pourtant nombre de canulars sont révélés, au détriment de leurs auteurs (voire parfois à celui des enquêteurs les ayant accrédités).

Ce raisonnement omet en fait un élément important dans la logique de l'auteur du canular : au moment de son forfait, il n'imagine jamais une issue mauvaise :
•   soit il prévoit de ne jamais être dévoilé (comme certains auteurs de cercles de cultures par exemple), et trouve son intérêt dans la réalisation d'un défi (personnel, ou entre accolytes), voire le divertissement de la contemplation des "croyants", tels les animaux de laboratoire sujets de son expérience amusante.

Ces auteurs restent donc anonymes ou pseudo-anonymes (tels le groupe se désignant sous le nom Circle Makers), de la même manière que les auteurs de virus informatiques et autres vandalismes, qui ne se font évidemment pas connaître par crainte de poursuites.
•   soit il prévoit d'être volontairement dévoilé :
          o   pour révéler sa plaisanterie qu'il n'imagine pas pousser bien loin (dans le cercle de son entourage, des autorités de la ville tout au plus) mais qui risque souvent de dépasser ce cadre. L'idée de la plaisanterie a généralement émergé suite au signalement de premiers témoignages (les vagues d'observations sont donc propices à de telles plaisanteries).
          o   pour générer un intérêt envers sa personne, pour des raisons d'ego (Eric Julien/Jean Ederman) ou parfois encore plus condamnables (sectes du type des raëliens, etc.).


Piégeur piégé
Qu'il prévoie d'être dévoilé ou non, l'auteur du canular est toujours susceptible de vivre le même effet pervers d'une escalade incontrôlée : que son canular génère un engouement aussi inattendu que considérable (de la part des media, des autorités), comme c'est arrivé pour des affaires comme de celles de l'Ile Maury, Coniston, Lac Saint Clair, Beaver, Carbondale ou de l'Abbaye d'Amplefort par exemple.

Il se retrouve alors piégé, dans une sistuation où il devient plus risqué d'avouer son forfait que de continuer à le prétendre authentique.
3 issues sont alors possibles :
•   la surenchère : l'auteur prolonge son témoignage d'autres plus étonnants encore, généralement jusqu'à atteindre un niveau de loufoquerie ou une répétitivité qui le disqualifient.
•   la rupture : l'auteur coupe court à toute suite (aux interviews, etc.), parfois avec violence.
•   l'aveu
            o   face à l'évidence d'éléments trop disqualifiants (l'auteur des photos de Zanesville en          1966 concéda par exemple son forfait après une analyse du RAND).
            o   suite aux remords, généralement après que beaucoup d'eau ait coulé sous les ponts (comme dans le cas de Carbondale).

Hatch, Larry. Discredited sightings UFO Watchdog. UFO Hall of Shame


Source :
http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Canulars.html
modération : page non trouvée
« Modifié: 06 Août 2012 à 23:23:15 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : Les Dropas
« Réponse #20 le: 03 Septembre 2008 à 22:29:37 »

A qui devons-nous cet article au sein de Nexus sur les Dropas?

Qui donc en profite pour se faire un nom?

Il s'agit de Philip COPPENS.

Voici un extrait d'une interview qu'il a donné pour se présenter:


Citer

PHILIP COPPENS, vous êtes l’auteur de nombreux ouvrages et d’articles sur les étrangetés et les mystères de ce monde. Pour les Français qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous nous parler de vos travaux ?

P.C : J’espère que les Français me connaissent tout de même un peu. J’ai eu trois ou quatre articles publiés dans Nexus, et un dans Sacrée Planète. En plus, certains autres articles sont disponibles sur le site www.societe-perillos.com qui parle entre autres de Rennes-le-Château. Mais en résumé, je suis né en Belgique, j’habite maintenant en Ecosse, et visite « la douce France » environ un mois par an. Je suis surtout intéressé par les anciennes civilisations, mais mes sujets de prédilection vont de la politique aux choses « énigmatiques ». En bref, « je suis éclectique ».

Vous êtes un spécialiste des sites sacrés d’Angleterre, où vous vivez mais aussi d’autres pays et vous avez écrit notamment un livre sur le mystère de Rennes le Château The Secret Vault avec André Douzet.

Concernant les OVNI, pensez-vous que les gouvernements dissimulent des informations au grand public ?

P.C : Oui et non. Pour moi, il y a un phénomène OVNI. Ce sont sans doute des phénomènes naturels, qui se forment juste avant les tremblements de Terre. Il y a quelques mois, la “preuve” était même visible en Angleterre. Mais la théorie qui veut les OVNI soit des extra-terrestres et que les gouvernements, surtout les Américains, soit en contact avec ces créatures, alors, là, je dis non. Pour moi, c’est une partie de la “guerre psychologique”… que mène l’état contre ses propres citoyens.
Pour les États-Unis, c’est clair que le phénomène OVNI est utilisé pour cacher certaines choses secrètes : Vols d’U2, ou d’autres appareils. Mais il y a aussi, une dimension de “guerre psychologique ” : C'est-à-dire voir comment les gens peuvent être suggestionnés, manipulés. Pour preuve, nous avons l’exemple d’une « secte » qui déclare à des personnes que les OVNI vont venir les enlever juste avant la fin du monde. Bien entendu, la fin n’arrive pas, mais ils pensent qu’eux, et les ALIENS, ont pressenti le fin du monde. À ce moment, la secte était aussi infiltré par des gens de la CIA, pour pouvoir les étudier.



Pour avoir le plaisir de lire toute son interview: http://leschroniquesdejc.blogspot.com/2007/06/livres-interview-de-philip-coppens.html
« Modifié: 06 Août 2012 à 23:25:31 par katchina »
IP archivée

dificultnspa

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4187
Re : Les Dropas
« Réponse #21 le: 29 Juillet 2009 à 17:15:54 »



Je poste l'article ici même si le nom DROPA n'est pas cité.


news.ccidnet.com du 29/07/08 1万2千年前外星人飞船坠毁在中国西部?(图)

traduction par google

Citer
10.002 ans exotiques engin spatial s'est écrasé dans l'ouest de la Chine? (Figure) (1)

Release Time: 2009.07.29 14:23 Source: Journal de Shenyang Auteur: Journal de Shenyang


Il ya dix mille ans laissé par un étranger d'atterrissage "Du Pasig disque"?


Peintures rupestres dans les desseins mystérieux de l'étranger qui rappelle

Chine pierre étrangers 12.000 ans pour graver le disque

Il ya dix mille ans laissé par un étranger d'atterrissage "Du Pasig disque"?

Peintures rupestres dans les desseins mystérieux de l'étranger qui rappelle

Les éléments de preuve dans l'ancienne Chine a également assisté à un grand nombre de

On dit d'un plateau en Chine de l'ouest des montagnes, il a été découvert il ya quelque 12.000 années des disques de pierre, le mystère du texte ci-dessus est de la législatif palestinien名叫杜de vie extraterrestre. Certaines personnes croient que ces plaques de pierre a enregistré une surprenante histoire. Dix mille ans plus tôt les étrangers avant la visite en Chine? Ces pierres mystérieuses d'aujourd'hui disque OVNI lien peut avoir été témoin de l'incident? S'il vous plaît suivez-nous à explorer ensemble avec les Roswell incident en Chine.

Histoire de pierre disque généralisée

Il est dit que la mystérieuse pierre disques Pakistan Du incident s'est produit dans le Plateau du Qinghai-Tibet sur la côte nord-est de l'impulsion巴颜喀拉山. En 1938, des archéologues qui sont venus à la tête d'une équipe. Ils visitent une série de grottes, ils ont trouvé très surprenante. Ces tombes ne sont pas ordinaires. Du est le soi-disant palestinien pierre plate. On dit qu'il ya un trou central en pierre plate, la surface de la rainure en spirale, de prolonger à partir du centre vers la périphérie, le groove est rempli de symboles semblables à des hiéroglyphes.

Il est dit que ces plaques Du Pasig été classé comme un patrimoine à préserver. Environ 20 ans plus tard, un professeur de chinois à déchiffrer les hiéroglyphes sur la pierre plate intéressés. Seule une très courte période de temps, le professeur de lire sur le succès de ces caractères exotiques dans la pierre plate dans la vie de ces espèces exotiques Du Palestiniens prétendent.

L'histoire est que les 10.002 ans, l'engin spatial étranger crash dans les régions de l'ouest de la Chine. Ils ont quitté ces disques de pierre des grottes, et ensuite quitter. Bien que cette étude, l'auteur de son, et ont ensuite disparu, mais le disque Pasig Du histoire n'a pas été oubliée. Les rapports de nombreux journaux et magazines, ce qui rend l'histoire de Pasig Du plat bien connu.

Cave a été l'un des premiers exemples de peintures murales

Que les étrangers réellement 10.002 ans巴颜喀拉山visite? Ensuite, nous montrerons quelques informations sur Pasig Du nouveau disque et être en mesure de présenter certains éléments de preuve dans les temps anciens les étrangers ont visité la Terre des éléments de preuve.

Il est dit que, en 1938, une équipe archéologique a été isolée du pouls巴颜喀拉山trouvé alarmant. Ils ont été trouvés dans les grottes des restes de formes étranges et mystérieux de centaines de disques de pierre, connue sous le nom de Du Pasig disque. Mais alors, ces grottes ont été découvertes non plus. Il est dit que, au moment de Shek Pik archéologiques équipe a également constaté que le soleil, les étoiles et les autres corps célestes de l'image.

Ces peintures murales similaires astrologie graphique, peut prouver que les étrangers dans les 10.002 ans, est venu à巴颜喀拉山?

Equivalent à la Chine ancienne,玉璧?

Les chercheurs spéculent: Du玉璧comme Pasig disque, parce que le tombeau玉璧anciens Chinois, les gens pensent que le diable pouvez supprimer intrusive et de catastrophes. Il était soupçonné que la plaque de pierre est l'équivalent de la Chine ancienne, il玉璧?

De la Qin et Han sont réfléchis, presque tous les玉璧, ont conservé la même forme, c'est-Pasig Du style disque, le disque de la forme, au milieu d'un trou.

L'étranger et de déchiffrer les hiéroglyphes cet argument est également discutable. Si cela est vrai, alors le déchiffrer, qui est un génie linguistique. De manière générale, la langue dans le cas des inconnus, il est difficile de traduire à partir de.

China's Roswell incident?

Il est dit que le disque Du Pasig a aussi quelques caractéristiques particulières de la PV. Ceci est causé par le dernier siècle, la fin des années 60, les scientifiques s'intéressent à l'Union soviétique. Il est dit que dans l'examen de la composition des plaques de pierre, les scientifiques soviétiques Pasig Du schéma global plaque est étudié.

Certaines plaques de pierre de 30 centimètres de diamètre, une partie de la plaque circulaire en pierre de 30 cm, au milieu du trou de la taille d'un doigt. Il ya une spirale rainure s'étend depuis le centre vers le bord. Ainsi, l'Union soviétique, les scientifiques rock disque peut être placé sur un dispositif de rotation, essayez de les jouer.

Tout d'un coup, de graves vibrations des équipements de test. C'est parce que la pierre aurait été placé dans le plat du champ magnétique dans la suite de très fortes.

Certains chercheurs croient que l'OVNI de cette description est un dispositif de signal pierre plate.

Si le disque Pasig Du a dit, comme la magie, et avec une charge, qu'il s'agisse de la Chine Roswell incident?

Les Etats-Unis en Juillet 1947, le Nouveau-Mexique, qui auraient été trouvés dans l'épave de l'OVNI s'est écrasé, et même des corps extraterrestres. Ensuite, les éléments de preuve ont disparu, seul un certain nombre de témoins qui auraient assisté à la description verbale a été difficile à confirmer. Toutefois, en raison de cette très répandue, de sorte Roswell UFO débarquement sur la Terre est devenu synonyme de l'incident.




IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

djshotam

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1599
Re : Les Dropas
« Réponse #22 le: 05 Août 2009 à 08:24:18 »

Bonjour,

la premiere fois que j ai entendu parler de cette histoire,c'était dans un livre qui évoquait de nombreux artefacts, comme les pile de bagdad !

mais après j ai entendu dire que c'était un canular à cause du témoignage de l ancien directeur du musée en question ou étaient les disques.
l'ancienne directrice aurait affirmé qu ils lui avaient demandés l autorisation, puis ils étaient venus avec ces disque fabriqués de toutes pièces ,et s'étaient fait prendre en photo avec les fameux disques qui n appartenaient pas au musée..
et ensuite la legende des dropas étaient nés.


IP archivée
Cordialement,
djshotam



contre la peur, il vous faut une arme, et l'humour en est une.

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : Les Dropas
« Réponse #23 le: 05 Août 2009 à 13:19:33 »

Bonjour djshotam,
Je te laisse les 1ers posts et tu verras qu'il s'agit bien depuis le début d'un vaste canular par un écrivain en mal de notoriété et qu'ensuite divers écrivains en mal d'idées reprennent régulièrement ces informations en les modifiant légèrement ou en brodant dessus.
C'est désolant car cela ternit les autres découvertes/artefacts et les questions que cela pose sur la maturité des humains bien avant l'égypte connue et officielle.
Au plaisir,
Lapin vigilant sur le canular des Dropas ;)
IP archivée

djshotam

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1599
Re : Les Dropas
« Réponse #24 le: 15 Mars 2012 à 11:39:43 »

il y a quelques jours, dans une émission de Direct 8,ils ont rediscuter des dropas, sans dénoncer le canular. c est quand même incroyable de voir a quel points des canulars bien ficelés peuvent avoir la vie dure

IP archivée
Cordialement,
djshotam



contre la peur, il vous faut une arme, et l'humour en est une.