Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Les signes de la récession  (Lu 89376 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14420
Re : Les signes de la récession
« Réponse #30 le: 05 Novembre 2008 à 23:46:56 »

Ils ont raté une occasion de les redistribuer aux employés nécessiteux..
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #31 le: 06 Novembre 2008 à 02:17:26 »

Citer

Goldman Sachs va réduire ses effectifs de 10%
Associated Press - mercredi 5 novembre 2008
La première banque d'investissement mondiale Goldman Sachs a commencé à informer 3.200 de ses employés dans le monde de la perte de leur emploi, l'établissement américain entendant réduire ses dépenses pour mieux résister à la crise financière, a-t-on appris mercredi de source proche du personnel de l'entreprise. Cette réduction de 10% des effectifs de Goldman Sachs, dont le bruit avait couru dès le mois dernier, devrait ramener le personnel de la banque à son niveau de 2006. Il s'agit d'une nouvelle conséquence de l'effondrement du marché du crédit, qui a déjà provoqué des pertes colossales pour les banques du monde entier.

Goldman Sachs était considérée comme la banque d'investissement la plus solide de Wall Street et envisageait en début d'année d'augmenter le nombre de ses collaborateurs. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20081105/tbs-economie-crise-goldman-sachs-f8250da.html
admn : lien sur page yahoo actualités
« Modifié: 07 Mai 2013 à 23:50:14 par katchina »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Re : Les signes de la récession
« Réponse #32 le: 06 Novembre 2008 à 02:22:11 »

Ils ont raté une occasion de les redistribuer aux employés nécessiteux..

Oui.

Ils auraient même pu au minimum offrir à chacun une bouteille d'anis, ou la tournée générale...

(monstrueux cynisme)  ;D
« Modifié: 06 Novembre 2008 à 02:25:00 par Natacha »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Ozorus

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 232
Re : Les signes de la récession
« Réponse #33 le: 06 Novembre 2008 à 10:00:01 »

AFP le 06/11/2008 09h53

France: croissance 2009 revue en baisse entre 0,2% et 0,5%

La France a revu en baisse sa prévision de croissance pour 2009 "dans une fourchette comprise entre 0,2% et 0,5%" contre 1% auparavant et pour 2010 à 2% contre 2,5% auparavant, a indiqué jeudi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, lors d'une audition au Sénat.
IP archivée

Ozorus

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 232
Re : Les signes de la récession
« Réponse #34 le: 06 Novembre 2008 à 21:42:27 »

Reuters le 06/11/2008 21h27

L'Etat prend 33,34% des Chantiers de l'Atlantique

PARIS (Reuters) - L'Etat français va acquérir une participation de 33,34% dans les Chantiers de l'Atlantique qui lui donnera une minorité de blocage permettant de prendre part aux décisions stratégiques, annonce la présidence de la République.

L'opération, qui fait suite à l'accord intervenu avec groupe coréen STX en juin, se fera à travers une augmentation de capital de 110 millions d'euros.

Le prix sera le cas échéant augmenté en 2012, en fonction des performances des Chantiers, d'un complément d'un montant maximum de 83,3 millions, a précisé l'Elysée dans un communiqué.

Les Chantiers de l'Atlantique, jusqu'alors détenus à 75% par la société norvégienne STX Europe et à 25% par Alstom, seront désormais détenus à 50,01% par STX Europe, à 33,34% par l'Etat et à 16,65% par Alstom.

Lors de la constitution du fonds stratégique d'investissement dont le président de la République a annoncé la création le 23 octobre , l'Etat apportera sa participation dans les Chantiers de l'Atlantique en dotation au fonds, ajoute l'Elysée.

L'Etat avait d'abord envisagé une prise de participation de 9% au capital des Chantiers et de négocier le rachat de la participation d'Alstom.

"Finalement, on a dit 'on prend la minorité de blocage tout de suite', ce qui donne un poids des intérêts français, si on additionne Alstom, assez intéressant", a-t-on déclaré au ministère de l'Economie.

Accédant par cette opération à la minorité de blocage, l'Etat ne voit pas la nécessité d'accroître sa participation plus avant, même s'il ne se refuse pas totalement de le faire, a précisé à Reuters une source à l'Elysée.

Jean-Baptiste Vey, édité par Matthias Blamont
IP archivée

Ozorus

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 232
Re : Les signes de la récession
« Réponse #35 le: 07 Novembre 2008 à 01:10:52 »

AFP le 07/11/2008 00h42

Mattel supprime 1.000 postes pour résister à la crise


Le fabricant américain de jouets Mattel a annoncé jeudi qu'il avait entrepris de supprimer un millier de postes, représentant 3% de ses effectifs, pour mieux faire face à l'une des crises économiques les plus difficiles "depuis cent ans".

Des licenciements seront effectués pour compléter les départs volontaires, a précisé la société dans un communiqué. Les suppressions de postes, qui ne touchent pas les usines, interviendront dans le monde entier.

Le siège d'El Segundo, en Californie (ouest des Etats-Unis) a déjà perdu 170 postes, a précisé une porte-parole du groupe, Lisa Marie Bongiovanni.

Le mois dernier, le fabriquant des poupées Barbie et des jouets Fisher-price avait annoncé un bénéfice quasiment stable et inférieur aux attentes des analystes. La société a notamment souffert du renchérissement de ses matières premières comme les résines plastiques.

L'annonce de cette restructuration intervient alors que la saison des fêtes de fin d'année, particulièrement importante pour Mattel, s'annonce très difficile pour les marchands de jouets, qui se voient obligés de sabrer les prix pour soutenir les ventes.

"L'économie est entrée dans l'une des périodes les plus difficiles des 100 dernières années", a souligné Mattel, et ce climat a "amplifié" la nécessité qu'avait déjà identifiée le groupe de réduire ses coûts.

Le cours de l'action Mattel était stable dans les échanges après la clôture de la Bourse, après avoir cédé 3,07% dans la journée, à 14,52 dollars.
IP archivée

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #36 le: 07 Novembre 2008 à 12:32:02 »

On ferme, mais on va ouvrir...   >:(  ???

Citer

Bata France va fermer 27 magasins
Source : AFP
07/11/2008 | Mise à jour : 11:56
L'enseigne spécialisée dans la vente de chaussures Bata France Distribution a annoncé aujourd'hui dans un communiqué un plan "stratégique" visant à "redresser" l'entreprise et prévoyant la fermeture de 27 magasins et la suppression de 83 emplois dès 2009.
Le groupe, qui compte en tout 1.022 salariés et 196 magasins, indique en outre que 27 autres magasins "bénéficieront de mesures ultimes de redressement". "En cas d'échec, 85 postes supplémentaires seraient potentiellement menacés", a indiqué la filiale du groupe canadien Bata.
Ces magasins "contribuent à la dégradation de la situation économique" de Bata France, qui enregistre des baisses moyennes de chiffre d'affaires de 3,5% par an depuis 2005.

Parallèlement et sur les trois ans à venir, une quarantaine de magasins seront rénovés et une vingtaine de nouveaux points de ventes vont ouvrir entre 2010 et 2011.Le plan "stratégique" de Bata France implique un investissement de 15 millions d'euros sur trois ans.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/07/01011-20081107FILWWW00397-bata-france-va-fermer-magasins.php
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:06:19 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #37 le: 07 Novembre 2008 à 15:14:46 »

Résultats trimestriels moins mauvais que prévus.  Peut-être pas "moins mauvais" pour les 10% de l'effectif US ... >:(

Citer

Ford perd 129 millions de dollars au 3e trimestre et supprime 10% des effectifs aux Etats-Unis
AFP - Vendredi 7 novembre 2008

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé vendredi une perte pour le 3e trimestre de 129 millions de dollars, moins mauvaise que ne l'attendaient les analystes, ainsi que la suppression de 10% de ses effectifs aux Etats-Unis. Ford va réduire sa masse salariale de 10% en Amérique du Nord
La perte de 129 millions de dollars est à comparer avec une perte de 380 millions de dollars à la même période de l'année précédente.
Par action, cette perte représente 6 cents, alors que les analystes attendaient une perte par action de 93 cents.

Ford, qui a vu ses ventes s'effondrer de plus de 30% en septembre et octobre aux Etats-Unis, a annoncé par ailleurs qu'il entendait encore supprimer 10% de ses coûts salariaux en Amérique du Nord, se concentrer sur la production de véhicules peu consommateurs en carburant, et réduire les dépenses liées à la construction de "grands véhicules dans des secteurs en déclin".


http://fr.news.yahoo.com/2/20081107/tbs-ford-perd-129-millions-de-dollars-au-f41e315.html - admn : la page n'existe plus
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:19:51 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #38 le: 07 Novembre 2008 à 15:33:54 »

Citer


Du cadre américain à l'ouvrier chinois, une même menace

LE MONDE ECONOMIE | 03.11.08 | 11h51

Il a pris la poudre d'escampette vendredi 24 octobre. Ni vu ni connu, laissant une ardoise de quatre mois de salaires impayés et les mille employés de son usine, la Chunyu Textile Company, sur le tapis. Ce n'est ni le premier ni le dernier patron chinois à s'enfuir à l'étranger. Le ralentissement de la consommation des pays développés, gros importateurs de produits asiatiques (jouets, tee-shirts, etc.) fabriqués et vendus à bas coûts, fragilise la Chine et son taux de croissance. Elle devrait voir le nombre de ses sans-emploi progresser.

A prendre connaissance de la litanie quotidienne des plans sociaux annoncés depuis plusieurs semaines un peu partout sur la planète, on se dit que Juan Somavia, directeur général du Bureau international du travail (BIT), a eu raison de tirer le signal d'alarme lundi 20 octobre, prévenant que le nombre de chômeurs pourrait atteindre fin 2009 un nouveau record dans le monde, franchissant la barre des 210 millions de personnes. Et encore, prévenait-il, ce ne sont que des estimations, réalisées à partir des prévisions de croissance (révisées à la baisse) du Fonds monétaire international (FMI) et des Nations unies. Certes, un chiffre qu'aucun expert au BIT n'est susceptible de détailler zone par zone, mais qui, selon M. Somavia, "pourrait même s'aggraver en fonction de l'impact" du tsunami financier sur l'économie réelle.

"Nous avons devant nous une crise majeure, estime Bernard Gazier, professeur à l'université Paris-I Panthéon Sorbonne, coauteur en 2006 avec Peter Auer (BIT) de L'Introuvable sécurité de l'emploi (Flammarion).
Comme disait l'un de mes amis, quand on rencontre un gros, gros chat rayé, il vaut mieux l'appeler un tigre."
Et selon cet économiste, à moins d'une merveilleuse surprise - coordination exemplaire des pays contre la crisetc. - le pire en matière d'emploi est à venir. Le marché du travail est en effet un, plans d'action efficaces, e indicateur économique décalé qui réagit "en général avec un temps de latence de six mois". Quand leurs carnets de commandes baissent, les entreprises commencent par réduire le nombre d'heures supplémentaires, puis par ne plus faire appel aux agences d'intérim et enfin par recourir au chômage partiel[...]


http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/chomage-mondial-du-cadre-americain-a-l-ouvrier-chinois-une-meme-menace_1113870_3234.html#ens_id=1090253
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:19:04 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #39 le: 07 Novembre 2008 à 15:46:55 »

 
Citer

Le taux de chômage aux Etats-Unis grimpe à 6,5% 
Par AP - ven 07 nov, 15h08   

Le taux de chômage aux Etats-Unis a atteint 6,5% en octobre, son plus haut niveau depuis 14 ans, a annoncé le département américain du Travail vendredi. Selon les experts, ce nouveau chiffre est la preuve que l'économie américaine est presque sans aucun doute en récession.
Selon les données du département du Travail, 240.000 emplois ont été supprimés en octobre, et l'économie américaine perd ainsi des emplois pour le dixième mois consécutif. Les chiffres puliés vendredi montrent également que le marché du travail se dégrade à un rythme alarmant.
Le taux de chômage, qui s'établissait à 6,1% en septembre, a atteint 6,5% en octobre, soit son niveau le plus élevé depuis mars 1994.
Depuis le début de l'année, 1,2 million d'emplois ont été supprimés aux Etats-Unis. AP


http://fr.biz.yahoo.com/07112008/5/le-taux-de-chomage-aux-etats-unis-grimpe-6-5.html - admn : la page n'existe plus


Citer

Malgré le papy-boom, le chômage repart à la hausse en France
LE MONDE ECONOMIE | 03.11.08 | 11h51
[...]
Le taux de chômage, qui était, au deuxième trimestre, à 7,2 %, son plus bas niveau depuis le début des années 1980, va remonter à 7,4 % fin 2008, selon l'Insee.
La sortie massive du marché du travail des papy-boomers permettra-t-elle de limiter les dégâts ? La population active continue d'augmenter, de 40 000 à 50 000 par an (contre 200 000 en 2000) et cessera de croître vers 2012 ou 2015.
Pour faire baisser le chômage et à condition que tous les départs soient remplacés - ce qui n'est pas certain -, "il faut donc en principe créer au moins 40 000 à 50 000 emplois, contre 200 000 en l'an 2000.  [...]

Suite sur le lien ci-dessous.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/03/malgre-le-papy-boom-le-chomage-repart-a-la-hausse-en-france_1113871_3234.html


Citer

Le taux de chômage a légèrement augmenté au Canada en octobre. Il a crû de 0,1 point de pourcentage pour se situer à 6,2 %, malgré la création de 9500 emplois dans l'économie du pays.

[...]Au Québec, le taux de chômage a légèrement diminué (-0,1 %) pour s'établir à 7,2 %. La croissance de l'emploi début de l'année (+ 0,2 % ou 7000) a été négligeable, selon l'institution fédérale.
Pendant ce temps en Ontario, le taux de chômage a légèrement crû pour atteindre 6,5 % en octobre. La province a toutefois créé 101 000 emplois depuis le début de l'année. [...]


http://qc.news.yahoo.com/s/07112008/3/business-emploi-au-canada-legere-hausse-du-chomage.html - admn : la page n'existe plus
[/quote]
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:17:39 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Ozorus

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 232
Re : Les signes de la récession
« Réponse #40 le: 07 Novembre 2008 à 17:52:38 »

Associated Press le 07/11/2008 17h40

Bata va supprimer près de 30 magasins et une centaine de postes en 2009

Confrontée à un résultat net négatif depuis deux ans, la chaîne de distribution de chaussures Bata a annoncé vendredi, dans le cadre d'un "redéploiement stratégique", la fermeture d'au moins 27 magasins "dès 2009", entraînant la suppression de près d'une centaine de postes.

Du fait de l'"érosion du chiffre d'affaires de l'entreprise, qui depuis 2005, baisse en moyenne de 3,5% par an" et de la "hausse des charges" (notamment +22% pour les loyers sur les trois dernières années), Bata France Distribution (196 magasins, 1.022 salariés) "a vu décroître son résultat net qui devrait être négatif pour la deuxième année consécutive", explique le groupe dans un communiqué.

En conséquence, il annonce mettre en oeuvre un "plan de redéploiement stratégique de l'entreprise", qu'il devait présenter vendredi à ses représentants du personnel.

Cinquante magasins "qui contribuent à la dégradation de la situation économique de l'entreprise", sont dans la ligne de mire du groupe: 27 fermeront dès 2009 "entraînant la suppression de 83 postes", et les "23 autres bénéficieront de mesures ultimes de redressement". "En cas d'échec de ces mesures, 85 postes supplémentaires seraient potentiellement menacés", d'ici 2010, précise le groupe.

En outre, du fait de la réorganisation du réseau, huit postes seront supprimés au siège de Bata.

Quatrième sur le marché français, Bata prévoit cependant, d'ici trois ans, la rénovation d'une quarantaine de magasins et l'ouverture de "20 nouveaux points de ventes entre 2010 et 2011", pour un "investissement de 15 millions d'euros sur trois ans" pour redresser la situation de l'entreprise, "en recul depuis 2006". AP
IP archivée

neptune75

  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1361
IP archivée

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #42 le: 08 Novembre 2008 à 22:07:50 »

Citer

AFP - Vendredi 7 novembre 2008, 18h58
Acculés, les constructeurs auto américains attendent leur salut de l'Etat

"La possibilité qu'un ou deux des trois constructeurs de Détroit (GM, Ford et Chrysler) ne cessent leurs activités est tout à fait réelle",  juge Dave Cole, président de l'institut Center for Automotive Research.

GM, le numéro un américain de l'automobile, a reconnu vendredi qu'il risquait de se retrouver dès le début 2009 avec un niveau de liquidités ne lui permettant plus de poursuivre normalement ses opérations.

"Les liquidités estimées pour le reste de 2008 approcheront le minimum requis pour faire fonctionner l'entreprise. Pour les deux premiers trimestres de 2009, même avec les mesures (de restructuration) prévues, les liquidités tomberont largement au-dessous de ce niveau", a indiqué GM, en annonçant une perte de 2,5 milliards de dollars pour les trois mois achevés fin septembre.

Son dauphin Ford a annoncé le même jour des pertes bien moins conséquentes (129 millions de dollars) et une situation de trésorerie moins tendue.
Mais le groupe est déficitaire dans ses opérations: il a enregistré une perte opérationnelle de 2,7 milliards de dollars, à périmètre constant.
En conséquence, il a du continuer à puiser dans sa trésorerie, qui a diminué de 7,7 milliards de dollars sur le trimestre. Il lui en reste 29,6 milliards. Mais au rythme actuel, ses caisses seront vides dans un an.

Ainsi acculés, les constructeurs accentuent la pression sur Washington, insistant sur leur poids dans l'économie américaine dans son ensemble et le désastre macroéconomique que constituerait leur effondrement.

"L'industrie automobile en Amérique ne peut pas résister dans ces conditions économiques extraordinaires sans un soutien supplémentaire", affirme John Engler, président de la National Association of Manufacturers.
"Son évolution nécessite du temps et de l'argent que les constructeurs automobiles n'ont tout simplement pas en ce moment", ajoute-t-il.

GM, Ford et Chrysler demandent aux autorités fédérales de leur fournir une béquille, comme elles l'ont fait pour le secteur financier.

GM "a pris une série de mesures déterminée pour +s'aider lui même+ à redresser ses activités, mais un soutien additionnel du gouvernement américain pour aider l'industrie automobile pendant cette récession de notre industrie est essentiel", a fait valoir le numéro un américain.

Jeudi, les trois groupes ont rencontré la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, pour plaider leur cause.
Une enveloppe de 25 milliards de dollars a déjà été votée pour des prêts permettant aux constructeurs, américains ou non, de faire évoluer leur production vers des modèles plus économes en carburant.
Le département à l'Energie s'est dit prêt mercredi à recevoir les demandes de prêts et à les traiter rapidement.
Mais l'industrie automobile réclame plus et surtout des prêts avec des intérêts faibles pouvant être utilisés librement.
Selon la presse américaine, les démocrates envisagent, dans le cadre d'un deuxième plan de relance économique, d'augmenter à 50 milliards le montant des prêt pour l'automobiles. Mme Pelosi a assuré qu'il "est essentiel de préserver dans ce pays" les usines et la technologie du secteur de l'automobile.
En réfléchissant à l'aide à apporter aux constructeurs, "les autorités doivent décider si une petite dose de prévention ne vaut pas mieux qu'une grosse dose de remède", relève John Engler

http://fr.news.yahoo.com/2/20081107/tbs-accules-les-constructeurs-auto-ameri-f41e315.html - admn : la page n'existe plus
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:14:06 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #43 le: 09 Novembre 2008 à 21:48:27 »

Citer

Grandeur et décadence d'une tour à la Défense 
Keren Lentschner
04/11/2008 | Mise à jour : 07:12

La société propriétaire de Cœur Défense a été placée en procédure de sauvegarde.
 
C'est la fin d'une époque. Le symbole de plusieurs années d'euphorie immobilière qui vacille. La société propriétaire de Cœur Défense, l'actif immobilier qui s'était vendu le plus cher l'an passé dans le monde (2,11 milliards d'euros), a annoncé hier avoir été placée, à sa demande, sous procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris.
Cet ensemble de 182 000 m² composé de deux tours jumelées, situé sur l'esplanade de la Défense, fait les frais des déboires de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers. Heart of la Défense (Hold), société propriétaire de Cœur Défense, est détenue par une société luxembourgeoise dont les actionnaires sont, entre autres, un fonds de pension géré par Lehman Brothers et Atemi, un fonds d'investissement adossé à la banque d'affaires. Lehman Brothers finançait 1,638 milliard d'euros de dette de la société propriétaire.

En choisissant la procédure de sauvegarde, Hold espère gagner du temps pour mener un «dialogue constructif avec ses créanciers», poursuivre l'exploitation de l'immeuble ainsi que les renégociations de baux qui arrivent à échéance en 2009-2010. Un moyen aussi pour le propriétaire de Cœur Défense de démentir les rumeurs de vente des deux tours qui circulent depuis la mise en liquidation de l'établissement par PriceWaterhouseCoopers.

Parmi les intéressés, les noms d'investisseurs tels que le fonds Carlyle, la banque d'affaires Perella Weinberg et la société foncière Unibail-Rodamco - qui l'avait cédé l'an passé à Atemi et Lehman Brothers - ont circulé. S'il était cédé aujourd'hui, Cœur Défense - acheté l'an passé au plus haut du marché - ne dépasserait pas 1,3 à 1,7 milliard d'euros, selon un spécialiste du secteur. «Seuls deux ou trois acheteurs potentiels disposent aujourd'hui des liquidités nécessaires, nuance Jacques Bagge, directeur de l'Agence chez Jones Lang LaSalle. Pas une seule banque ne financerait une opération avec une part de risque.»

Le plus vaste ensemble de l'Ouest parisien :
Ce rebondissement dans l'histoire de Cœur Défense contraste avec la notoriété de cet ensemble immobilier, le plus vaste de l'Ouest parisien, et sa visibilité parmi les gratte-ciel du quartier d'affaires. Ces tours de 40 étages, dont le taux de remplissage atteint 91%, comptent parmi leurs locataires la Société générale, Axa, HSBC, Air Liquide, une filiale d'EDF, etc. En dehors de la Société générale, qui devrait regrouper ses équipes dans sa tour voisine (Granite), la plupart d'entre eux devraient rester sur place. À 600 euros annuels du mètre carré en moyenne, Hold conserve une marge d'augmentation de ses loyers. D'autant qu'il soigne ses locataires. La société a engagé des travaux pour agrandir ses restaurants d'entreprise, ajouter un parking à vélos, installer des espaces fumeurs, améliorer la signalétique… Enfin, le propriétaire des lieux profite de la remise en question de nombreux projets de tours à la Défense. «La menace d'offre massive dans les années à venir s'éloigne progressivement», commente un connaisseur du quartier.


http://www.lefigaro.fr/immobilier/2008/11/04/05002-20081104ARTFIG00265-grandeur-et-decadence-d-une-tour-a-la-defense-.php
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:12:29 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2485
Re : Les signes de la récession
« Réponse #44 le: 09 Novembre 2008 à 22:01:41 »

Le pôvre, que va-t-il devenir ?...   ;D


Citer

Un ancien dirigeant d'UBS rembourse 8 millions d'euros de salaire
AFP - dimanche 9 novembre 2008

L'ancien directeur général de la banque suisse en difficulté UBS a annoncé dimanche qu'il renonçait à 12 millions de francs (8 M d'euros) prévus dans son contrat, sous la pression des autorités qui ont appelé les dirigeants de la société à rembourser leurs "bonus immérités".
"J'ai en tout rendu 12 millions de francs qui me revenaient selon le contrat de travail", a déclaré Peter Wuffli  dans un entretien avec l'hebdomadaire alémanique NZZ am Sonntag.

L'ancien directeur général d'UBS, qui a quitté ses fonctions en juillet 2007, a justifié sa décision comme "un geste de solidarité  avec les dirigeants et les employés d'UBS qui font un travail remarquable dans une situation difficile". "UBS mérite toute confiance", a-t-il ajouté.

"Ni les banques, ni les régulateurs n'ont pris la mesure des risques", a reconnu M. Wuffli à propos des pertes subies par la première banque suisse, qui a bénéficié à la mi octobre d'un vaste plan de sauvetage des autorités nationales, à hauteur de 60 milliards de dollars.

Le ministre suisse des Finances Hans-Rudolf Merz a appelé samedi "les dirigeants d'UBS à rembourser spontanément ces bonus immérités".

"L'idée initiale des bonus a été en partie pervertie", a-t-il affirmé dans des entretiens avec les quotidiens Le Temps et la Neue Zurcher Zeitung, en dénonçant des "choses inacceptables" et en martelant que "les personnes concernées doivent procéder à la restitution de leurs bonus".

UBS a annoncé récemment qu'elle envisager de réclamer, lors de son assemblée générale du 27 novembre, le remboursement des bonus accordés à ses dirigeants par le passé.


http://fr.news.yahoo.com/2/20081109/tbs-un-ancien-dirigeant-d-ubs-rembourse-f41e315.html - admn : la page n'existe plus
[/quote]
« Modifié: 07 Septembre 2017 à 00:11:34 par Modération »
IP archivée
Malgré tout, aime.