Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h  (Lu 7481 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

anakin_nEo

  • Invité
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #15 le: 14 février 2008 à 00:19:01 »

merci vent du nord, explication claire et precise de pourquoi le cd froid joue mieux cool :=)

une question cependant
comment a ton mesuré le froid absolu ?

et
qu'est ce que le chaud absolu ?

et question annexe : quelle est la température du vide et donc est ce qu'un ovni sa coque ne pourrait pas beneficier de quelques "échanges" ?
IP archivée

Vent du Nord

  • Modérateur Global
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 652
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #16 le: 14 février 2008 à 07:13:09 »

Ouille !
Pas possible de présenter ici tout un cours de physique répondant clairement à toutes ces questions !

Disons simplement que la température, c'est un peu comme une mesure du "degré d'agitation des molécules". Quand elles sont complètement figées, c'est le zéro absolu ( 0K = -273°C ). Quand elles s'agitent un peu, la température monte. Quand elles s'agitent beaucoup, ça devient vraiment chaud : elles sont tellement agitées qu'elles se cognent et tendent à se disperser, et donc les solides ramolissent, se liquéfient, puis finissent par se vaporiser (il existe aussi d'autres états particuliers, cmme les plasmas et les condensats de Bose-Einstein, mais passons).

Mais cette nuit, j'ai repensé à d'autres pistes qui pourraient t'intéresser.
a) il y a des matériaux qui changent de forme selon la température (éventuellement électriquement induite) : ce sont les alliages à mémoire de forme;
b) la supraconductivité existe probablement à des températures moins froides qu'on ne l'a cru longtemps; on pourrait en discuter un jour, mais là, je dois filer.
Bye !
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #17 le: 14 février 2008 à 10:46:01 »

merci des explications :-)
on peut aussi dire que "en moyenne" existe le fameux rayonnement 3k
ce que je voulais evoquer c'est le fait que la notion de froid est chaud est finalement tres relative... ;-)
et qu'elle varie en fonction effectivement des materiaux utilises
pour rebrancher sur le topic

s'il s'agit de prototypes us ils sont probablement constitues de materiaux interessants
mais je persiste a penser.. sans elements concrets de preuve il est vrai.; que ce qui est venu a stephenville et continue de venir n'est pas un prototype us ou autre

s'ils avaient cela on verrait pas mal de survol du venezuela par exemple pour des raisons evidentes
;-)
au dela la vague anglaise ne faiblit pas et certains des engins vus se rapprochent de ceux du texas
IP archivée

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2446
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #18 le: 14 février 2008 à 10:47:50 »

Les découvertes récentes (IBM 1996) dans les alliages supraconducteurs à température ambiante laissent supposer que des flux EM monstrueux (plusieurs dizaines de Teslas) peuvent être embarqués dans des engins volants.
Je pense qu'on nous a caché les avancées dans ces domaines pour des raisons stratégiques.
Ceci laisse envisager les moteurs antigrav. sans faire appel à la rétroingénierie aliène.
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/zoom-sur-les-supraconducteurs-a-haute-temperature-critique_11992/

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/les-supraconducteurs-a-haute-temperature-critique-la-theorie-progresse_10493/

Enfin:
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/un-super-aimant-suisse-de-400000-fois-le-champ-magnetique-terrestre_5101/

http://www.lema.phys.univ-tours.fr/materiaux/Supra/Enjeux/Applications.htm

Pour Anakin les "phonons" quanta de vibration atomique...la musique n'est pas loin   :lol:
http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/supraconducteurs-a-haute-temperature-le-courant-passe-avec-les-phonons_9464/[/url]
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

anakin_nEo

  • Invité
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #19 le: 14 février 2008 à 14:14:52 »

grand merci maitre tartar :-)
il est vrai que ce qui vole actuellement a ete concu dans les annees 60 70, on est donc en attente de la generation suivante
ce qui m'etonne le plus c'est qu'on ne voit rien venir
et c'est sans doute en effet le signe le plus evident que ce qui vient comme nouvelle generation sera tres "alien"
et grand merci pour la notion de phonon :-)

trouve aussi ceci avec..lenard :-))
http://www.cax.free.fr/phonons/phonons.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phonon
c'est d'autant plus precieux que la piste des cranes de crystal et autres montrent peut etre que le "son" est stocke sous la forme de crystal qui n'attend que son activation pour re-rendre le son

en clair certains possedent "le caillou" et d'autres la clef de reactivation
il serait sans doute interessant de "relire" le "caillou" au sens strict
l'onde tres basse frequence qui en resulterait serait tres certainement interessantes
et je ressort

"Du fait des forces s'exerçant entre les différents atomes du réseau cristallin, le déplacement d'un ou plusieurs atomes autour de leur position d'équilibre entraînera une série d'ondes de vibrations se propageant dans le réseau. La figure ci-dessus montre une onde de vibration dans un réseau. L'amplitude de l'onde est donnée par l'amplitude du déplacement des atomes autour de leur position d'équilibre. La longueur d'onde correspond au plus petit intervalle entre deux répétitions identiques de l'arrangement des atomes. Elle est notée λ sur la figure."

et encore plus interessant
"Dans un solide réel, il y a deux types de phonons : des phonons "acoustiques" et "optiques". Les phonons acoustiques, qui sont ceux que nous avons décrits dans les parties précédentes, correspondent typiquement aux ondes sonores dans le réseau. Les phonons acoustiques de type longitudinaux et transverses sont souvent écrits de manières abrégée LA et TA respectivement.

Les phonons optiques sont présents dans les solides qui comportent plusieurs atomes par maille. Ils sont appelés "optiques" parce que dans les cristaux ioniques (comme par exemple le chlorure de sodium) ils sont très facilement excités par des ondes lumineuses (dans le domaine de l'infrarouge)."
ainsi existe un potentiel d'excitabilite lumineuse...

et
http://fr.wikipedia.org/wiki/Solide_ionique
"Les règles de Pauling expliquent la stabilité des cristaux ioniques. Quelques exemples sont le camphor et le sulfate de cuivre."

et
"5 Cinquième règle de Pauling : « règle de la parcimonie » "
soit on retombe sur la notion de surface minimale comme regle de coherence de la matiere
amusant comme les choses se recoupent parfois

et on a aussi la notion
"Le nombre de polyèdres avec un sommet commun"
voir
http://fr.wikipedia.org/wiki/Solide_de_Platon
sans parler du cube de metatron
http://gnosia.chez-alice.fr/adonai.html
aaa c'est beau
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sulfate_de_cuivre
et ca fait la bouillie bordelaise pour les jardins
de la a penser au chant des  oiseaux et nous revoila sur la notion de creation de toutes choses
n'est pas dit
au debut fut le Verbe ?
;-)
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #20 le: 14 février 2008 à 14:25:01 »

tient et dans la foulee
http://www.sangraal.com/library/metatron&eve.htm

un crop circle du meme type ? ou le schema caret organise de la meme maniere ?
mmm...
le drone caret  est il un objet produisant des phonons selon une des combinaisons du cube de metatron ?

et en plus il ya un crop circle...en 2007
"Sugar Hill Aldbourne Wilts 01 08 2007 Wheat L "
http://www.temporarytemples.co.uk/newweb/imglib.php?selectedcat=14&selectedpic=158&scrollpos=17851.6
mmmm
http://www.megalithic.co.uk/article.php?sid=14018

http://www.megalithic.co.uk/modules.php?op=modload&name=a312&file=index&do=showpic&pid=19898

on a retrouve des restes de c remation et des.. "flint flakes"
soit des.. cailloux potentiellement "crystaux"
http://spamandchips.net/archaeology/flakes.htm

bon je m'eloigne un peu des avions high tech mais ce serait fun de voir les engins high tech fonctionner avec des pierres utilisees par nos ancetres
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Programmes Falcon, BlackSwift... 6.500 kms/h
« Réponse #21 le: 14 février 2008 à 14:29:13 »

tiens hasard necessaire
ceci fera plaisir et ramene a caret
"Les langues à "clusters""
milieu de page
http://www.hiramash.net/blogTrouve/index.php?blog=2&m=2007

voir aussi sur la meme page
"Encore de l'Heptarchie Mystique"
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2188
Secrets of Antigravity Technology
« Réponse #22 le: 27 janvier 2009 à 11:08:11 »

Le B2 version MKX (non officielle) pourrait mettre en jeu la MHD (magétohydrodynamique) et/ou l'électrostatique dans le but de réduire au minimum l'écoulement de l'appareil à travers l'atmosphère, ce qui lui permettrait d'atteindre de hautes vitesses.

Attention, l'effet Biefield-Brown, qui permet aux "lifters" de s'élever (les petits machins en papier d'aluminium avec un fil THT à la patte), n'a rien à voir avec une quelconque technologie d'antigravité. Cet effet, qui n'a rien de magique, est tout simplement la mise en mouvement rapide de l'air sous l'effet d'une haute tension, ce qui s'explique très bien par la physique classique, et depuis fort longtemps.

Excusez-moi de jouer les rabats-joie, mais le terme "Antigravité" désigne quelque chose de bien précis :
Il s'agit de produire artificiellement un véritable champ de gravité, que l'on va utiliser pour plusieurs choses :

1 - sustenter l'appareil (en mettant ce champ en opposition avec le champ naturel de pesanteur de l'astre près duquel on évolue)
2 - accélérer l'appareil dans une direction
3 - protéger les occupants de l'effet de fortes accélérations (en émettant un champ local à l'intérieur de l'appareil
4 - protéger l'appareil des particules à haute énergie, en les repoussant. Eventuellement le protéger de collisions avec d'autres objets plus gros, notamment des armes balistiques ou utilisant un faisceau de particules, ou encore des faisceaux d'ondes électromagétiques.
5 - communiquer en modulant le champ de gravité émis.
6 - capturer des objets en les attirant vers l'appareil
7 - manipuler la matière à distance, ce à travers n'importe quel blindage. Cette manipulation pouvant être une neutralisation ou  une destruction d'objets ou d'entités biologiques, donc une arme extrêmement puissante, polyvalente, mais aussi propre (contrairement à l'arme nucléaire).
8 - Permettre l'auto-assemblage dans une foule de configurations possibles des composants d'un appareil - ou de plusieurs appareils.   
9 - produire une énergie électrique illimitée, en partie réutilisée pour alimenter le système de production d'antigravité.

Il est totalement faux d'affirmer que "des charges électrostatiques de haut voltage peuvent réduire le poids des objets."
Vous pouvez appliquer d'énormes charges électrostatiques sur la matière de votre choix, en vous aidant des plus gros générateurs électrostatiques jamais construits, vous n'en modifierez ni la masse, ni le poids.
Il n'existe aucun principe "électrogravitique", cela est un pur mythe.

En revanche, il existe bien en ce moment même des gens qui font des recherches sur la production de véritables champs de gravité artificiels. Ils s'appellent Poher en France et Podkletnov en Russie. Ailleurs, je n'en sais rien, mais je me doute bien que c'est également le cas aux Etats-Unis, du moins à titre expérimental.
Poher utilise un supraconducteur à haute température critique, possédant un gradient de supraconduction particulier, et le soumet à un fort champ électrique (et non pas électrostatique : ce n'est pas la même chose). Il en résulte une très forte autopropulsion du supraconducteur (plusieurs tonnes de poussée pour un élément de 23 grammes). Dans l'autre sens, un véritable champ de gravité est émis, quoique celui-ci soit très faible. Il est néanmoins détectable, et il est capable de traverser n'importe quelle matière sans perdre son intensité, mais aussi capable d'accélérer la matière à distance, et c'est d'ailleurs en utilisant ce principe qu'il est possible de le détecter.
Quant à Podkletnov, aux dernières nouvelles il aurait travaillé à Moscou, financé par le gouvernement russe, et aurait réussi à produire le même faisceau, mais beaucoup plus puissant, au point de percer le mur de son laboratoire, ce en utilisant le même principe physique (la forte accélération d'électrons placés au sein d'un fort champ électrique), mais avec un dispositif expérimental bien plus gros, complexe et coûteux, mettant en jeu une énergie électrique très importante . C'est Poher lui-même qui relate ces faits, je n'invente rien moi-même.   
 
 
« Modifié: 27 janvier 2009 à 13:59:40 par là et demain »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14269
Re : Secrets of Antigravity Technology
« Réponse #23 le: 27 janvier 2009 à 14:25:27 »

Il est totalement faux d'affirmer que "des charges électrostatiques de haut voltage peuvent réduire le poids des objets."

http://www.aero2012.com/en/movingbeyond_laviolette.mhtml

Section 4. - Point 5 :
The B-2 Bomber.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2188
Re : Re : Secrets of Antigravity Technology
« Réponse #24 le: 27 janvier 2009 à 15:06:18 »

Il est totalement faux d'affirmer que "des charges électrostatiques de haut voltage peuvent réduire le poids des objets."

http://www.aero2012.com/en/movingbeyond_laviolette.mhtml

Section 4. - Point 5 :
The B-2 Bomber.


"In the mid 1920's Townsend Brown discovered that electric charge and gravitational mass are coupled. He found that when he charged a capacitor to a high voltage, it had a tendency to move toward its positive pole. This became known as the Biefeld-Brown effect.  His important findings were opposed by conventional minded physicists of his time."

L'expérience décrite est exacte. L'explication n'a strictement rien à voir avec l'antigravité. D'ailleurs elle cesse de fonctionner en l'absence d'air. Il ne s'agit que d'un transfert d'énergie cinétique lors des collision entre atomes d'air ionisés et atomes non ionisés.
Il est donc faux d'écrire "that electric charges and gravitational mass are coupled". They are pas coupled pour un sou :D

Par ailleurs, on trouve partout sur Internet description d'une expérience de rotation à grande vitesse d'un aimant annulaire supraconducteur, sensé générer un champ gravitationnel s'opposant à la gravité terrestre qui réduirait sensiblement le poids d'une masse suspendue juste au dessus.
Il est possible qu'il y ait dans ce type d'expérience une mauvaise façon de mesurer la masse, conduisant à une interprétation erronée du résultat obtenu.
Cependant, la rotation à vitesse uniforme de la matière me semble être une voie qu'il faut continuer à explorer parce qu'il y a trop d'indices qui orientent dans cette direction (qui n'exclut pas d'autres directions à explorer, sauf celle de l'effet Biefeld-Brown, bien sûr... :)). Il n'y a pas de fumée sans feu. Trop de choses à mon avis où il est question de choses qui tournent, de contra-rotation, de disques volants, de soucoupes, etc...   
« Modifié: 27 janvier 2009 à 15:50:56 par là et demain »
IP archivée