Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine  (Lu 11779 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2294
  • en l'honneur de ma fille
Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« le: 02 décembre 2008 à 21:00:11 »

Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine

image invalide

"Un chantier de construction dans la province chinoise de Hunan a permis de découvrir une épée de cuivre et plusieurs centaines de pierres en forme d’œufs ; de taille variable, la plus petite pierre est de la taille d’un melon, tandis que la plus imposante fait la même dimension qu’une table familiale ! D’origine totalement inconnue, les ‘œufs de pierre chinois’ sont toujours analysés par une équipe internationale d’experts…"

La science reste muette

image invalide

"C’est la construction d’une autoroute à proximité de la ville de Gongxi qui est à l’origine de cette découverte : en creusant les fondations, les ouvriers du bâtiment ont déterré un grand nombre de pierres ovales et régulières, dont l’origine est pour le moment totalement inconnue.


Certaines de ces pierres sont de très grande taille, et l’intérieur des ‘œufs’ est constitué d’une étrange matière sombre et compacte. La composition exacte de ces étranges formations de pierre est actuellement en cours d’analyse dans différents laboratoires internationaux ; le mystère devrait donc être percé d’ici quelque mois. D’après certains spécialistes, ces pierres de tailles variables se sont formées à partir d’un minuscule noyau dur de carbone, puis la matière s’est accumulée autour du centre au fur et à mesure que la pierre roulait, charriée par le courant d’un fleuve ou d’une rivière sur des centaines, voire des milliers de kilomètres. Pour d’autres, les boules de pierre présentent des traces d’usinage et semblent avoir été façonnées par la main de l’homme…"

Reste donc une énigme de taille pour les géologues : dans quelle région du monde a démarré la formation de ces étranges œufs de pierre ?

image invalide

Une épée bien mystérieuse…


"Quant à l’épée de cuivre retrouvé également au cours de la construction de la route, elle a malheureusement été dérobée peu après sa découverte, et une enquête policière est en cours pour tenter de déterminer l’identité des voleurs. Il est primordial de retrouver cette épée, dont le poids lors de sa découverte a été estimé… à "environ 450 kilos !"

Quelle pouvait bien être la fonction d’une arme d’un tel poids ?
Servait-elle au cours de rituels ?
S’agissait-il d’un objet sacré ou de culte ? "


image invalide

"Ces questions resteront sans réponse tant que cet objet d’une inestimable valeur archéologique ne sera pas retrouvé… De nombreux œufs en pierre – baptisés ‘Volcano Eggs’ par les autochtones - ont également été ‘pillés’ par la population locale, qui en a déjà vendu plusieurs exemplaires sur les marchés des villes avoisinantes. D’autres habitants s’en servent pour décorer leur habitation ou leur jardin… À noter enfin que Le maire de Gongxi, Yao Ji, a également annoncé que beaucoup d'oeufs en pierre semblables avaient été déterrés sur un chantier de construction du village de Moshou. Ces oeufs vont également d’une taille aussi petite que la paume d’un homme à plus d’un mètre de diamètre. Une large zone géographique serait donc concernée par ces curieuses formations géologiques… Il est encore trop tôt pour apporter une explication valable à l’énigme des œufs en pierre ; les différentes analyses pratiquées en laboratoire devraient nous en apprendre beaucoup sur les véritables origines des ‘Volcano Eggs’. Quant à l’épée de cuivre volée dès sa découverte, le mystère ne sera peut-être jamais résolu…"


Des sphères similaires au Costa Rica… et en Bosnie !


"Des centaines de boules de granit de forme parfaitement sphériques ont déjà été retrouvées dans la jungle et les forêts du Costa Rica. Le diamètre de ces sphères est variable : de quelques centimètres à près de 3 mètres, pour un poids moyen de…12 tonnes ! Là aussi, les spécialistes se sont interrogés : s’agissait-il d’un caprice de la nature ou ces sphères parfaites d’un âge très avancé avait-elles été taillées à dessein ?De nombreuses boules sont en tous cas visibles au Musée National de San-José, mais il semble que la grande majorité des ‘Bolas Grandes’ – comme les appelle la population locale - est toujours enfouie dans la jungle. Plus troublant encore, des œufs de pierre ont également été mis à jour en Bosnie, sur le site de la fameuse ‘pyramide’ découverte l’année dernière. "

Ces boules parfaites sont-elles disséminées un peu partout de par le monde, s’agit-il d’un phénomène mondial ?
Une civilisation a-t-elle façonné ces œufs en pierre dans un but spécifique ?
"

Source : dossier le monde de l'inconnu
admn : page non trouvée
« Modifié: 11 octobre 2019 à 23:57:41 par Modération »
IP archivée

WDPK webzine

  • Invité
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #1 le: 02 décembre 2008 à 23:15:15 »

Vraiment étrange ces boules et œufs de pierre !

J'avais déjà entendu parler des boules du Costa Rica qui sont bien souvent situées en pleine jungle "au milieu de nulle part".

Alors il y a une question :

-La nature peut-elle créer des sphères parfaites de granit ou autre roche (Au Costa Rica elles n'ont presque pas de défauts) puis les déposer dans la jungle ?

Je pense que non. Et ça amène beaucoup d'autres questions :

-Quelle civilisation ancienne disposait d'une technologie permettant de sculpter et de déplacer des boules presque parfaites pesant souvent plusieurs tonnes ? :o

-Pourquoi sculpter de telles œuvres et les placer "au milieu de nulle part", en tout cas en apparence ?

-Sont-elles des repères qui indiqueraient des endroits importants, symboliques ? Ou seulement des œuvres d'art ? Ou rien de tout ça ?

Ce sujet est vraiment intriguant, j'espère qu'on trouvera d'autres sphères semblables comportant des inscriptions ou d'autres éléments permettant de compendre leur origine et éventuellement leur utilité.
« Modifié: 02 décembre 2008 à 23:17:41 par WDPK webzine »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18515
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #2 le: 03 décembre 2008 à 22:37:31 »

Une suggestion ... farfelue... je peux ?
Des "ballons taichi" à une époque ou des maîtres auraient solidifié de l'énergie,
des boules de Ki :-\
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2294
  • en l'honneur de ma fille
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #3 le: 03 décembre 2008 à 22:46:53 »

Pourquoi pas Katchina! Mais pour le Costa Rica et en bosnie tu envoies qui ? ;)
« Modifié: 03 décembre 2008 à 23:23:59 par titilapin2 »
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 18515
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #4 le: 03 décembre 2008 à 23:07:04 »

Dans la jungle et les forêts ? Des peuples premiers ?
De la sagesse et des pratiques perdues qui se recouperaient avec celle des chinois.
Après tout, la boule, en minuscule, c'est le point, la source, la sagesse universelle.
Je suis très mauvaise en explications scientifiques, alors j'imagine   ;)
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2294
  • en l'honneur de ma fille
Chine, pierres étranges datant d’environ 300 millions d’années
« Réponse #5 le: 27 décembre 2008 à 00:03:41 »

Si mère nature est capable de nous créer des ovnis géologiques alors nos Bolas plus haut le sont aussi très certainement (géologiques et non ufologiques)  :)
Lapin mineur


---------------------------------------
blue
Chine, pierres étranges datant d’environ 300 millions d’années

image invalide

Le 27 Mai, 2007, plusieurs dizaines de pierres en forme d’”OVNI”  ont été trouvées dans le comté de Shangrao, province de Jiangxi. Les experts indiquent que ces pierres ont été formées il y a 300 millions d’années.

large number of "UFO shaped " fossils discovered in China
modération  : cette vidéo n'est plus disponible car le compte youtube a été clôturé

"Les gangues OVNI ont été trouvés abandonnés dans un tas de pierres. . Il y a plusieurs mines de charbon dans le coin. Gangues are the abandoned materials left after the coal has been extracted from the rock. Les gangues sont les matériaux abandonnés qui restent  après que le charbon a été extrait de la roche. Parmi ces  gangues en forme d’OVNI, plusieurs  ont des diamètres plus de 4,9 pieds et des épaisseurs entre 7,9 pouces et 23,6 pouces. Elles pèsent entre 1764 livres et 1 tonne.


Un ingénieur du bureau du charbon de Shangrao   a suggéré que l’âge de ces gangues OVNI remonte entre le Paléozoïque tardif et  le début du Carbonifère Permien, elles ont environ 300 millions d’années."

Trois Gorges  de pierres ovnis soigneusement alignées


"Les pierres OVNI pierres n’apparaissent pas seulement dans le Jiangxi, mais elles  ont également été trouvées à proximité du projet de barrage de la Sichuan de réservoir des Trois Gorges. Les pierres OVNI  pesaient environ 44 livres chacune.

Les villageois qui travaillaient à la construction de l’autoroute inter-village ont trouvé ces pierres OVNI. Les pierres se situaient  à proximité de Big Bay, dans la grotte Shanlicheng , Village de Badong Shuibuya. Big Cave Bay est une caverne naturelle. Il y a un clair ruisseau qui coule en dehors de la caverne. Zhiyu Xiang, un habitant du village Qizu qui a travaillé sur une section de l’autoroute inter-village, a trouvé ces étranges pierres quand il a été dynamiter des roches près de la région de la baie de la Grande Cave.

Les pierres ovni étaient alignées horizontalement à environ 1,6 pieds de distance et étaient réparties uniformément. Il a été signalé que les pierres OVNI ont une texture particulièrement dure. Elles s sont de toute évidence différentes des pierres de la montagne dans ce domaine."


image invalide

Le  27 Mai, 2007, plusieurs dizaines de “OVNI” en forme de gangues ont été trouvés dans le comté de Shangrao, province de Jiangxi. (The Epoch Times) (The Epoch Times)

image invalide
Les pierres UFO  ont été trouvés dans le comté de Badong, réservoir des Trois Gorges en 1999. (The Epoch Times)"

image invalide

sources:

http://en.epochtimes.com/news/7-6-5/56130.html


Merci à Area51 pour sa traduction:
http://area51blog.wordpress.com/2008/12/26/chine-pierres-etranges-datant-denviron-300-millions-dannees/
« Modifié: 11 octobre 2019 à 23:59:04 par Modération »
IP archivée

Karmayata

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1920
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre
« Réponse #6 le: 07 novembre 2011 à 17:20:37 »

Je ressors ce fil du formol... :)

Balles de pierre

En Nouvelle Zélande, ainsi qu'en différentes parties du monde, on retrouve des "Les Moeraki Boulders", qui sont de gros rochers hémisphériques. Différentes explications sont fournies,  soi disant qu'ils se seraient formés au fond de la mer il y a environ 60 millions d'années par accumulation de dépôts calcaires autour d'une particule servant de noyau. Perso, ça me fait plus penser aux sphères de Granit du Costa Rica ou de la Serbie ou de la Russie ou de l'Ecosse ...

Série photo et vidéo à travers la planète :


image invalide

Suite...
« Modifié: 11 octobre 2019 à 23:59:31 par Modération »
IP archivée
Daignez analyser la vague plutôt que d'en décrire l'écume

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2294
  • en l'honneur de ma fille
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #7 le: 15 août 2012 à 14:27:24 »

Pour autant, je m'interroge toujours sur celles du Costa Rica plus sphériques et pas proche de l'eau.

Voici d'autres images de la même plage en Nouvelle-Zélande pour regarder sous différents angles la concentration des sphères de pierre.
images invalides


L'intérieur est bien en pierre comme le montre l'image ci-dessous: ]

image invalide

Et c'est un lieu touristique:
image invalide

Histoire:

Lors d’une tempête, la pirogue « Arai Te Uru », l’une des grandes embarcations qui amenèrent les ancêtres polynésiens des Maoris depuis « Hawaiki », fit naufrage. Sa coque s’est alors transformée en un récif, et les vanneries de nourriture ainsi que les calebasses échouées sur la plage, se sont figées en rochers. C’est la version des légendes maories.

Les boulders les plus larges peuvent atteindre 2, 2 m de diamètre ce qui leur a pris 4 millions d’années. Ils contiennent du carbonate de calcium, de la silice, de l’aluminium et du peroxyde de fer.

Ces sphères sont des concrétions  qui se sont formées il y a environ 60 millions d’années par accumulation de calcaire autour d’un noyau, lorsque cette partie de la NZ se trouvait sous les eaux. Des débris de coquillages et de végétaux se sont alors déposés au fond de l’océan, intégrant petit à petit la couche sédimentaire. Ainsi, pendant des centaines de milliers d’années, un minéral, le calcite, s’est accumulé autour des débris, formant des noyaux de plus en plus gros. Après le retrait des eaux, l’érosion a révélé cet étrange phénomène naturel enfoui,  dont la forme n’est en rien causée par l’action des vagues. D’autres boulders apparaissent encore maintenant dans la falaise.


Source et suite




Situation: Les  « boulders »se trouvent près de Moeraki , un petit village de pêcheurs sur la côte Est de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande; ils sont disséminés le long d'un tronçon de la plage Koekohe ,entre Moeraki et Hampden (littoral du Nord Otago).


source sur la légende maorie



Avec l'érosion des falaises côtières, ces blocs ont été exposées sur la plage mais à l'origine ils ont été formés dans l'ancien sédiments du fond marin pendant le Paléocène précoce, il y a quelques 60 millions d'années
:
image invalide

Photo : MSeses/wikimedia

Source
« Modifié: 12 octobre 2019 à 00:01:24 par Modération »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2294
  • en l'honneur de ma fille

image invalide

Les sphères mégalithiques du Costa Rica sont un ensemble de plusieurs centaines de boules de pierre découvertes dans le sud du Costa Rica. Elles sont communément attribuées à l'ancienne culture Diquis. Localement, les pierres sont connues sous le nom de las Bolas (« les Boules »). Du fait de leurs créateurs supposés, elles sont parfois nommées « sphères diquis » ou « díquis ». Les sphères sont des pétrosphères, principalement de gabbro (une roche plutonique). Une douzaine environ sont sculptées dans du calcaire, une autre douzaine dans du grès. Les dimensions des pierres sont très variables : elles s'étalent de quelques centimètres à plus de 2 m de diamètre, la plupart ne dépassant pas toutefois le mètre. La plus grande des pierres connues atteint 2,15 m de diamètre, pour un poids estimé à 16 t.

La plus grande concentration de sphères a été découverte dans la jungle du sud du Costa Rica, dans le delta du Diquis, entre les fleuves Térraba et Sierpe. Quelques sphères ont également été découvertes sur l'isla del Caño, à une dizaine de km de la péninsule d'Osa.
...
Le gabbro dans lequel sont sculptées la plupart des sphères provient du lit du fleuve Térraba, à moins d'une centaine de km de l'endroit où la majorité des sphères ont été découvertes. À partir de rochers volcaniques déjà quasiment sphériques, une méthode de sculpture consisterait à alterner des épisodes de chauffage et de refroidissement, permettant de détacher de minces pellicules de la pierre...


Source wiki

Autre site dinosoria

Les Bolas Grandes du Costa Rica Par Yvon Leclerc chercheur, Institut international du Paléozoïque.

image invalide

Une des boules de 2 mètres a été vérifiée, la marge d'erreur est de 2 millimètres, ce qui fait qu'elle n'est pas tout à fait sphérique. Même avec les outils d'aujourd'hui, il serait difficile d'arriver à cette perfection. Les spécialistes croient que chaque boule aurait été taillée en boule grossière et par la suite, polie avec un abrasif ( peut-être du sable ). Les archéologue se posent la question : pourquoi les carrières de granite sont à une dizaine de kilomètres de là ?

Nous avons pu étudier qu'une boule de 3 pi. Nous avons effectué trois frottis bruts sur la boule et nous avons comparé les frottis pour voir si les outils et la technique étaient semblables.

Nous ne croyons pas que la "bolas" ait été sculptée grossièrement et par la suite finie avec un abrasif de sable. Nous pensons plutôt qu'elle a été travaillée à l'aide d'un gabarit  et un outil de 1,75 po + ou - de largeur a servi à la finition de cette "bolas". L'artisan a travaillé la finition en deux étapes. Il a d'abord procédé en bandes horizontales en vérifiant régulièrement avec le gabarit. Par la suite, il a roulé la boule d'un quart de tour. Le sculpteur a refait le même procédé de finition en bandes horizontales, ce qui a donné un motif en carrés. Nous pouvons voir sur les frottis des marques parallèles, horizontales et verticales qui tracent des carrés d'une superficie de 1,75 po.par 1,75 po. Il nous est difficile de confirmer l'utilisation du sable comme abrasif puisque le temps a usé la surface, mais nous pensons que le fait de voir les coups du ciseau démontreraient qu'il n'y a pas eu d'abrasif.


Source
« Modifié: 12 octobre 2019 à 00:02:50 par Modération »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2294
  • en l'honneur de ma fille

Origine de la découverte en 1930 - défrichage pour des plantations de bananes

Les sphères sont découvertes dans les années 1930 lors de défrichages menés dans la jungle par l'United Fruit Company pour ses plantations de bananes. Les ouvriers les poussent alors sur le côté avec des bulldozers et autres équipements lourds, endommageant quelques sphères. De plus, inspirés par des légendes d'or caché à l'intérieur, certains percent des trous à l'intérieur ou les font exploser à la dynamite. Plusieurs sphères sont détruites avant que les autorités n'interviennent.

La première étude des sphères est entreprise peu après par Doris Stone, fille d'un cadre de l'United Fruit Company. Elles sont publiées en 1943 dans American Antiquity, attirant l'attention du docteur Samuel Lothrop du musée Peabody d'archéologie et à l'université Harvard. En 1948, il tente avec sa femme de fouiller un site archéologique inconnu dans le Nord du Costa Rica. Ils découvrent d'autres sphères. À San José, Lothrop rencontre Doris Stone, qui dirige un groupe dans la région du delta du Diquís et lui indique des sites importants et des contacts personnels. Lothrop publie ses découvertes dans Archaeology of the Diquís Delta, Costa Rica 1963.

Un dossier est en cours d'étude concernant un possible classement des sphères au patrimoine mondial par l'Unesco.


Source


-------

images invalides

--------


Le site est devenu un parc à thèmes de 10 hectares


Le parc à thème comprend environ 10 hectares de forêt qui avaient été autrefois des plantations de bananes. Le parc est composé de quatre secteurs. - Le premier d'entre eux contient au moins 5 zones de pierres sphériques, parfaitement alignées les unes avec les autres - Le deuxième présente deux monticules de 25 mètres de diamètre et des structures associées - Le troisième secteur est consituté de sphères de pierre retirées et récupérées - Dans le quatrième secteur se trouve une zone de grandes quantités de tessons de céramique. En outre, l'intention est de faire un parcours qui passe par les points du parc, qui reproduit un dessin pré-colombien.

Source

----

image invalide
----

On continue toujours à trouver des sphères dans le sol aujourd'hui (en 2007) au Costa Rica



Au cours de la dernière partie des fouilles des vestiges d'une arène indigènes Villa 6 de Palmar Sur (Costa Rica), une équipe du Musée national a mis à jour une surprise: une sphère de pierre de 1,10 mètres à l'endroit exact où le Indiens ont commencé il y a environ 1.000 ans.

Archéologue Adrian Badilla et son équipe ont découvert une sculpture précolombienne, fait d'une pierre appelée granodiorite, sous 1,5 mètres de profondeur.

Sans aucun doute, la découverte enthousiasme toute l'équipe car la dernière fois qu'ils avaient trouvé une sphère de pierre à sa place d'origine était en 1994 à Villa 4, situé à quelques kilomètres du site des fouilles.
La sphère précolombienne montre un bon état de conservation, ainsi que d'un "défaut de fabrication": la courbure parfaite est affectée.

"Nous avons trouvé un problème de fabrication sur un côté», a expliqué Badilla[/i]


Illustrations dans le lien source
Source en espagnol

-----
« Modifié: 12 octobre 2019 à 00:04:24 par Modération »
IP archivée

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4575
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #10 le: 15 août 2012 à 20:12:26 »

Je me souviens d'avoir vu il n'y a pas très longtemps un reportage sur un peuple d'une île d'Océanie,
dont je n'arrive plus à me souvenir du nom. Et ils avaient des grosses sphères de différentes tailles,
pas rondes de cette manière, mais plutôt plates, pesant chacun extrêmement lourd. Et il s'agissait
en fait d'une sorte de monnaie primitive qu'ils s’échangeaient pour différentes acquisitions.

Ces sphères étaient également disposées un peu partout, mais à des endroits clé et appartenaient
à quelqu'un.

J'imagine donc l'hypothèse que ce serait peut-être le même principe.
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7684
Re : Archéologie: Les étranges oeufs en pierre de la Chine
« Réponse #11 le: 16 août 2012 à 09:41:06 »

Un ami, il y a longtemps avait trouvé des boules de ce genre.
Elles ressemblaient à des boulets de canon, mais pesaient vraiment très lourd et avaient environ la taille de poids de lancer.
En fait, pour les avoir eu en main, je pense que le poids volumique devait approcher celui du plomb.
L'ami en avait apporté une à des spécialistes de l'Université proche, mais après qu'ils l'aient examinée sous toutes les coutures, y compris un passage au Geiger, une radiographie et avec sa permission, fendue en deux, ils n'en savaient pas plus.
La composition était plutôt diverse, mais rien d'exotique et ils ne savaient ni ce que c'était, ni, bien entendu, d''où ou comment cela s'était formé; ces boules étant parfaitement rondes et lisses.
J'ai vu cette boule fendue que l'Université avait rendu à cet ami, et franchement, bien que je me sois toujours intéressé aux cailloux, je n'ai jamais vu ça.
La seule chose à laquelle je pourrais la comparer serait un rognon de marcassite car il y avait une couche extérieure d'environ 4mm légèrement différente de l'intérieur, un peu plus noire, mais ce n'en était pas, les scientifiques qui l'avaient examinée avait écarté cette possibilité et puis une marcassite, généralement est ovoïde et plus petite.
Petit détail, l'ami qui les avait trouvées par hasard en creusant une petite fondation pour un mur, m'avait expliqué à l'époque, qu'elles étaient toutes ensemble comme dans un nid, mais la possibilité qu'il s'agisse d'un oeuf fossilisé avait aussi été écartée par les spécialistes.