Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Fil généraliste: Empire romain puis byzantin  (Lu 2857 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Fil généraliste: Empire romain puis byzantin
« le: 10 décembre 2008 à 23:03:45 »

Le 10 décembre 2008 à 11h38
 
Le déclin des empires romain et byzantin : une histoire de sécheresse ?

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

En analysant les variations annuelles des précipitations en Méditerranée orientale au cours des derniers millénaires, une équipe américano-israélienne a découvert que la chute de l’influence de l’empire romain et byzantin dans cette région est curieusement concomitante d’une décroissance des précipitations.

Les stalagmites présentes dans les grottes sont d’excellentes mémoires du climat et en particulier des variations du taux de précipitation lorsque l’on sait correctement lire et interpréter les archives géochimiques qu’elles contiennent.

En effet, l’eau s’infiltrant dans les grottes et déposant lentement des couches de calcite emporte aussi avec elle des isotopes de l’oxygène ainsi que des impuretés sous forme de matière organique contenant des isotopes du carbone. En utilisant les techniques de la géochimie isotopique, on peut alors en déduire l'époque à laquelle ces couches de calcite se sont déposées, ainsi que l'intensité des précipitations et leurs températures.

image invalide

La coupe de la stalagmite de la grotte Soreq. Crédit : University of Wisconsin-Madison


Un groupe de chercheurs américains de l’université de Wisconsin-Madison, menée par le professeur John Valley et son thésard Ian Orland, a entrepris avec des collègues israéliens d’analyser une coupe d’une stalagmite présente dans une célèbre grotte proche de Jérusalem, la grotte Soreq.


Des siècles de sécheresse

En utilisant la microsonde à ions du Wisconsin Secondary-Ion Mass-Spectrometer laboratory, ces chercheurs ont effectué une série d’analyses sur des portions très faiblement espacées de la coupe de la stalagmite. A chaque fois, une région de seulement une centième de millimètre était échantillonnée ce qui a permis de suivre les variations du climat, et même des saisons, à l’échelle de l’année.

A leur surprise, les chercheurs ont découvert que pendant une période s’étendant en gros de l’an 100 à l’an 700 après Jésus-Christ, le climat de la région de Jérusalem, et donc de la Méditerranée orientale, était devenu de plus en plus sec avec des chutes abruptes des précipitations autour des années 100 et 400 après J-C. Or, c’est précisément pendant cette période que les empires romain et byzantin voient l’amorce de leur déclin et surtout la chute de leur influence dans cette région de la Méditerranée.

image invalide


John Valley (gauche) et Ian Orland (droite). Crédit : University of Wisconsin-Madison-Bryce Richte


Il est bien sûr difficile de savoir s’il s’agit d’une simple coïncidence ou si un lien de causalité existe. De plus, même si un tel lien existe, il ne saurait expliquer à lui seul la chute de ces empires. Mais la question mérite d’être examinée de plus près.

Les chercheurs eux-mêmes continuent leur plongée dans le passé climatique enregistré finement dans la grotte Soreq. La stalagmite étudiée leur permettait déjà de lire les archives climatiques sur la période s’étendant de 200 avant J-C à 1100 après J-C mais ils peuvent faire beaucoup mieux car la grotte a au moins 185.000 ans. En particulier, il serait au plus au point intéressant de corréler les enregistrements climatiques de la grotte avec ceux des glaces en Antarctique et au Groenland.
 
image invalide

Une vue du spectromètre de masse du Wisconsin Secondary Ion Mass Spectrometer LaboratoryCrédit : University of Wisconsin-Madison

Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/le-declin-des-empires-romain-et-byzantin-une-histoire-de-secheresse_17602/
« Modifié: 08 octobre 2019 à 01:45:49 par Modération »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Fil généraliste: Empire romain puis byzantin
« Réponse #1 le: 27 décembre 2008 à 13:11:26 »

Une légion perdue retrouvée en plein pays barbare


Jeudi 18 Décembre 2008

image invalide

 Crédit Photo : AFP / S. Simonsen
Un archéologue explore au détecteur de métaux le site où ont été découverts, en Allemagne, des restes de légionnaires romains (décembre 2008)

Des vestiges de légions romaines ont été exhumés près de Hanovre, sur des terres "barbares" où la présence de soldats de Rome n'était pas attestée par les experts.

Il pourrait s'agir du site d'une bataille entre les Germains et un millier de légionnaires romains, de retour d'une expédition militaire.

Etonnante découverte dans le massif du Harz, près de Hanovre, dans le Nord de l'Allemagne : plus de 600 objets ayant appartenu à des légionnaires romains ont été exhumés sur un kilomètre et demi, à flanc de colline. Une découverte connue depuis 2006 mais tenue jusqu'à présent secrète afin d'éviter des pillages.

Les archéologues ont collecté des pointes de flèches et de javelots, des glaives, des haches, des chevilles de catapulte, des piquets de tente et des clous de sandales. Une pièce de monnaie à l'effigie de l'empereur Commode, qui régna de 180 à 192 de notre ère, a également été retrouvée. Le style des fourreaux, des lames et des voitures du convoi romain date du début du IIIe siècle après J-C, affirment les experts. Il pourrait s'agir d'un site d'une bataille ayant opposé des Germains à un millier de légionnaires romains, de retour d'une expédition militaire. Certaines pièces du champ de bataille proviennent de provinces africaines et orientales, ce qui atteste de la présence d'auxiliaires aux côtés des légionnaires, un renfort sur lequel Rome s'appuyait pour garder ses frontières.

"Un site exceptionnellement bien conservé"

Cette découverte est surprenante à plus d'un titre. D'abord, "il s'agit d'un site exceptionnellement bien conservé", se réjouit l'archéologue Petra Lönne. Elle s'étonne de retrouver un arsenal aussi important, car d'habitude les Germains ne se privaient pas de récupérer le matériel ennemi. Autre "curiosité" : très peu d'éléments retrouvés sur le site sont d'origine germanique. Surtout, la bataille se serait déroulée deux siècles après les dernières incursions impériales connues dans les terres lointaines du "Barbaricum". Le massacre de trois légions en l'an 9 après J-C. dans la forêt de Teutoburg (nord-ouest) avait effet marqué le coup d'arrêt de la conquête romaine en Germanie. Les légions s'étaient repliées derrière le Limes, une chaîne de camps fortifiés entre Rhin et Danube. Or, le massif de Harz se trouve à plus de 200 kilomètres au Nord et à l'Est du Limes.

Plusieurs historiens antiques, notamment Hérodien (175-249), avaient fait part d'expéditions romaines bien au-delà de ces fortifications. Mais la recherche contemporaine tenait souvent ces propos pour de la propagande à la gloire de généraux ou d'empereurs en mal de prestige militaire. "La présence de soldats romains avait été évacuée de la recherche moderne", explique Michael Geschwinde, chef de projet du département régional du patrimoine de Basse-Saxe. "Les sources apparaissent maintenant sous un nouveau jour", ajoute Henning Hassmann, archéologue au sein de la même institution.

Les recherches devraient durer plusieurs années afin de faire la lumière sur cette antique bataille qui n'est pas mentionnée dans les textes connus, et de savoir, peut-être, qui des Romains ou des Germains a remporté la victoire ce jour-là.

D'après agence[/justify]

Source: http://tf1.lci.fr/infos/sciences/histoire/0,,4199063,00-une-legion-perdue-retrouvee-en-plein-pays-barbare-.html
admn : lien sur page d'accueil
« Modifié: 08 octobre 2019 à 01:46:17 par Modération »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Fil généraliste: Empire romain puis byzantin
« Réponse #2 le: 16 août 2009 à 00:08:30 »

Des bateaux romains découverts près de 2 000 ans après leur naufrage, découvrez les images
Agrandir l'imageParu le 2009-07-24 13:30:00



Italie – Cinq navires romains ont été découverts au large de l’île de Ventotene. Les épaves seraient datées entre le premier siècle av. J.C et le cinquième siècle ap. J.C. Elles reposent à plus de 100 mètres sous le niveau de la mer.

Paru le 2009-07-24 13:30:00



image invalide



C’est une équipe d’archéologues équipée d’une technologie de sonar qui a mis le doigt sur ce "cimetière d’épaves" datant de l’Empire romain. A cause de la profondeur à laquelle ils reposaient, les bateaux sont restés inconnus pendant des centaines d’années. Ces navires comptent désormais parmi les plus profonds à avoir été découverts dans la Méditerranée ces dernières années, mais la popularité croissante de la plongée en eaux profondes semble menacer ces trésors enfouis sous la mer.

L’île de Ventotene, située au large de la côte ouest de l’Italie, entre Rome et Naples, servait autrefois d’abri en temps de conditions météorologiques rudes. D’après Timmy Gambin, à la tête du département Archéologie d’Aurora Trust, "les navires semblent avoir cherché un endroit sûr pour jeter l’ancre, mais ils ne l’ont jamais fait."

Les bateaux transportaient du vin italien et des poissons pêchés en Espagne et en Afrique du Nord. Les chercheurs ont également mis la main sur un chargement métallique étrange, qui aurait pu servir à la construction d’armes ou de statues.

D’après Timmy Gambin, ces chargements sont la preuve que Rome entretenait des relations basées sur le commerce avec les pays voisins. Si l’Empire a commencé par exporter, il a progressivement fait importer de plus en plus de produits auparavant fabriqués sur place.

Dans l’Antiquité romaine, l’île de Ventotene était connue sous le nom de Pandataria et servait de lieu d’exil pour les femmes disgraciées de la noblesse romaine. Ainsi, l’Empereur Auguste y avait envoyé sa fille, Julia, après qu’elle avait été accusée d’adultère. Au XXe siècle, Mussolini avait fait de cette île une prison pour les opposants à la dictature.

source: http://www.maxisciences.com/fouilles/des-bateaux-romains-decouverts-pres-de-2-000-ans-apres-leur-naufrage-decouvrez-les-images_art3002.html


image invalide

Italie - Une équipe d'archéologues d'Aurora Trust a découvert cinq navires romains, enfouis 100 mètres sous le niveau de la mer.

D'après les chercheurs, ces épaves auraient près de 2 000 ans et seraient restées inconnues du fait de la profondeur des eaux dans lesquelles elles reposent. Les fouilles menées au large de l'île de Ventotene ont mis au jour des vases italiens et espagnols, prouvant les activités commerciales que menait l'Empire romain.

Plus de photos ici
« Modifié: 08 octobre 2019 à 01:47:09 par Modération »
IP archivée