Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: The Coen Brothers: Les frères qui n'étaient plus là?  (Lu 944 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

port-royal-transworld

  • Invité
The Coen Brothers: Les frères qui n'étaient plus là?
« le: 18 décembre 2008 à 08:15:40 »

Burn After reading, le dernier "opus" des frères Coen.

Je m'y suis ruée, comme d'habitude avec les frères.


                  Oui, c'est décalé, certaines répliques sont très drôles, Oui Brad est parfait, George impec, plus Marcello Mastroianni que jamais ( à mon avis, beaucoup plus Marcello que Cary Grant auquel mes potes américains en particulier et les Américains en général le comparent: encore plus génial acteur donc), oui Frances McDormand est formidable, Malkovitch bien (mais je n'aime pas ce comédien donc je reste distante) mais....c'est vraiment mou du genou.

En soi, le parti pris du film paresseux - scénar très très paresseux! écrit à l'encre sympathique? - est  défendable mais là, c'est proche de l'injection létale.

On passe un bon moment, certes, mais on perd son temps.

Les frères Coen, " Les frères qui n'étaient plus là"?

Je n'avais pas aimé "Intolérable cruauté" (je n'apprécie pas dutout Zeta-Jones, un tank dont le jeu tient de l'éléphant dans un magasin de porcelaine; et puis elle transpire tellement l'arrivisme à la schlague que ça en devient gênant; ni légère ni gracieuse donc malgré des jambes télescopiques (là, je me mets à la place de ses admirateurs)).

Mais tous leurs autres films dont le fabuleux et terrifiant, parfait " No country for the old man ", quelle splendeur.

Bon, d'accord, un peu comme avec Soderbergh, c'est un film avec la bande des potes - et ça c'est toujours agréable car on sent qu'ils s'amusent comme des petits fous. Tout bénef' pour le spectateur.

Mais là, c'est plus que cool, sympa, décalé: c'est pas calé dutout, leur histoire.
« Modifié: 18 décembre 2008 à 08:22:04 par port-royal-transworld »
IP archivée