Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: David Icke  (Lu 54063 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
David Icke
« le: 30 décembre 2008 à 16:52:19 »

Extrait du livre le plus grand secret de david icke

(1ère partie)

Nous sommes à l'orée d'un changement global incroyable. Une
croisée des chemins où nous prenons des décisions qui influenceront
la vie sur terre bien avant dans le futur de ce que nous appelons le
temps. Nous pouvons ouvrir toutes grandes les portes des prisons
mentales et émotionnelles qui ont tenu l'humanité confinée depuis
des millénaires. Ou alors, nous pouvons permettre aux agents de ce
contrôle de parachever leur plan dont le but est l'asservissement
mental, émotionnel, spirituel et physique de chaque homme, femme
et enfant de cette planète en établissant un gouvernement mondial,
une armée, une banque et une monnaie centralisés, le tout soutenu
par une population marquée aux micro-puces.
Je sais que cela semble fantastique ! Cependant, si l'espèce humaine
se levait les yeux de la dernière série télévisée ou du dernier jeu questionnaire
pendant assez longtemps pour s'engager intellectuellement,
elle verrait que ces événements ne sont pas sur le point de se produire,
mais qu'ils se produisent déjà. La force vive pour le contrôle
centralisé et mondial de la politique, des affaires, des banques, de la
milice et des médias gagne du terrain d'heure en heure. L'informatisation
de la population par les micro-processeurs est déjà suggérée
et dans bien des cas, elle est déjà en route. Chaque fois qu'un plan
secret est sur le point d'être appliqué, il y a toujours une période où
ce qui est caché surgit pour accomplir une poussée finale dans la réalité
physique. C'est ce que nous constatons maintenant avec l'expansion
des fusions entre les banques mondiales et les empires économiques
et la vitesse à laquelle se centralise le contrôle politique et économique
à travers l'Union européenne, les Nations unies, l'Organisation mondiale
du commerce, l'Accord multilatéral sur l'investissement ainsi que
le flot d'autres organismes mondiaux en faveur de la globalisation tels
que la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et les
sommets du G-7/G-8. Derrière cette centralisation constante et
ordonnée, règne une dynastie dont les individus sont unis par des liens
consanguins étroits qu'on peut retracer jusqu'au Proche et au Moyen-
Orient. Ces individus en ont émergé pour devenir la royauté, l'aristocratie
et la caste sacerdotale de l'Europe, avant d'élargir leur pouvoir
à travers le monde, principalement par le biais du « grand » empire
britannique. Cela a permis à cette dynastie d'exporter sa lignée dans
tous les pays que les pouvoirs britanniques et européens ont occupés,
incluant les États-Unis où elle continue à tenir les rênes encore
aujourd'hui. Il y a eu à peine plus de 40 présidents aux États-Unis et
33 d'entre eux sont reliés génétiquement à deux personnes : le roi
d'Angleterre Alfred le Grand et Charlemagne, le célèbre monarque
français du 9e siècle. Durant tout ce temps, le plan de cette lignée a
été graduellement exécuté de sorte que nous avons aujourd'hui atteint
un point où un contrôle global centralisé est possible.
Si vous voulez savoir ce que sera la vie si nous ne nous réveillons
pas rapidement, jetez un regard sur l'Allemagne nazie. Voilà le monde
qui attend la population mondiale lorsque le plan, que j'appelle le
Plan de la Fraternité, se dévoilera au cours de l'an 2000 et des 12
premières années du nouveau centenaire. L'année 2012 tout particulièrement
nous apparaît comme cruciale pour des raisons que nous
allons discuter. Les gens n'ont aucune idée de l'abîme que nous
contemplons ni du monde que nous léguons à nos enfants et qu'ils
devront supporter. La plupart semble s'en désintéresser complètement.
Ils préfèrent ignorer l'évidence et nier une vérité qui leur éclatera au
visage.
Le Plan que j'expose s'est déployé au cours de milliers d'années
jusqu'à son stade actuel proche de sa complétude car l'humanité s'est
dénantie de sa pensée et de ses responsabilités. L'humanité préférerait
davantage faire ce qu'elle pense bon pour elle-même dans le moment
présent que de considérer les plus vastes conséquences de son comportement
pour l'existence humaine.
enfouie dans le sable et que votre postérieur est en l'air, ça n'empêche
pas la tornade de foncer. Si vous aviez regardé et que vous y aviez fait
face, le désastre aurait pu être évité, mais l'ignorance et le déni garantissent
toujours que vous en chopiez la pleine force et les conséquences
extrêmes parce qu'ils frappent lorsque vous vous y attendez le moins
et que vous êtes le moins préparé. Comme je le dis, l'ignorance est
béatitude, mais seulement pour un temps.
Nous créons notre propre réalité par nos pensées et nos actions.
Pour chaque action ou manque d'action, il y a une conséquence. Quand
nous nous dénantissons de nos pensées et de notre responsabilité, nous
aliénons aussi nos vies. Si suffisamment d'entre nous le faisions, nous
abandonnerions alors le monde et c'est précisément ce que nous avons
fait tout au long de l'histoire humaine. C'est pourquoi la minorité a
toujours pu contrôler les masses. La seule différence aujourd'hui est
que cette minorité manipule la totalité de la planète par la globalisation
des systèmes économiques et bancaires et par celle des communications.
Le fondement de ce contrôle a toujours été le même : garder
les gens dans l'ignorance, dans la peur et en guerre contre eux-mêmes.
Diviser, régner et conquérir tout en conservant la connaissance essentielle
pour soi-même. Comme nous le verrons dans
ce livre, ceux qui ont utilisé ces méthodes pour contrôler l'humanité
pendant des millénaires sont membres de la même force, de la même
tribu consanguine poursuivant un Plan à long terme qui atteint, à ce
jour, l'apogée de son déroulement. L'état fasciste mondial est arrivé.
Toutefois, il n'est pas nécessaire qu'il en soit ainsi. Le pouvoir
réel est avec le nombre, pas la minorité. En effet, un pouvoir infini
réside en chaque individu.

Alors, l'état fasciste mondial sera-t-il réalisé dans les prochaines
années ? On ne peut répondre à cette question que par une autre :
allons-nous devenir des humains ou continuer à bêler comme des
moutons ? Le Plan dépend de cette question.

En bref, une race de lignées consanguines, en fait une race à
l'intérieur d'une race, était, dans l'Antiquité, centralisée au Moyen et

au Proche-Orient et depuis des milliers d'années, le pouvoir de ces
lignées a pris de l'expansion à travers la planète. Un aspect critique a
été la création d'un réseau d'écoles de mystères et de sociétés secrètes
dans le but d'introduire leur Plan abscons quand, au même moment,
elles créaient des institutions comme les religions pour emprisonner
les masses mentalement et émotionnellement, tout en les menant à la
guerre les unes contre les autres.

La présente magnitude du contrôle de la
Fraternité ne s'est pas produite en quelques années ni même en
quelques décennies ou siècles : on peut la retracer au travers des millénaires.
Les structures contemporaines des institutions gouvernementales,
bancaires, commerciales, militaires et médiatiques n'ont pas été
infiltrées par cette force, elles ont été créées par elle, dès le départ. Le
Plan de la Fraternité est, en vérité, celui de plusieurs millénaires. C'est
le déploiement d'un Plan, pièce par pièce, pour centraliser le contrôle
de la planète.

La hiérarchie de cette lignée au sommet de la pyramide humaine
de contrôle et de répression se passe le bâton à travers les générations,
principalement par les fils succédant à leur pères. Les enfants
de ces lignées familiales choisis pour hériter du bâton, sont éduqués
dès la naissance à comprendre le Plan de la Fraternité et les méthodes
de manipulation du « Grand œuvre » dans sa réalité. Faire progresser
le Plan devient leur mission endoctrinée dès le plus jeune âge. Lorsque
leur tour vient de joindre la hiérarchie de la Fraternité et de transmettre
le bâton à la prochaine génération, leur éducation les a façonnés
en des personnes hautement déséquilibrées.

Certaines de ces lignées peuvent être identifiées : la maison des Windsor en est une,
les Rothschild, la royauté et l'aristocratie européennes, les Rockefeller
et les autres du prétendu establishment occidental des États-Unis et
qui produit les présidents américains, les hommes d'affaires influents,
les banquiers et les administrateurs. Mais, au plus haut sommet, la
cabale qui contrôle l'espèce humaine agit dans l'ombre, hors du domaine
public. N'importe quel groupe qui est assez déséquilibré pour
convoiter le contrôle entier de la planète combattra en son sein lorsque
différentes factions rechercheront le contrôle suprême. Ceci est certainement
vrai de la Fraternité. Il y a de terribles luttes intestines, des
conflits et de la compétition. Un chercheur les a décrit comme une
bande de voleurs de banque où tous s'accordent sur le travail à faire,
mais se disputent ensuite le partage du butin. Cela est une excellente
description car à travers l'Histoire, différentes factions ont guerroyé
les unes contre les autres pour la prédominance. Cependant, et en
dernière analyse, ils sont unis dans leur désir de voir le Plan mis
en application et dans les moments décisifs, ils joignent irrésistiblement
leurs forces pour sa progression lorsque ce dernier est menacé.

Il vous faudra certes reculer des centaines de milliers d'années pour
retrouver les prémices de cette histoire de manipulation humaine et
des lignées familiales qui orchestrent le Grand œuvre. Plus ma
recherche avançait au cours des années et plus évident il m'apparaissait
que l'origine de ces lignées et du Plan pour la domination de la
terre provenaient d'outre-planète, d'une race ou de races d'autres
sphères ou de dimensions évolutives. Extranéens (ou extraterrestres)
comme nous les appelons.


« Modifié: 18 juillet 2010 à 11:11:02 par Diouf »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #1 le: 30 décembre 2008 à 17:39:09 »

(suite 2)
Aussi utopique que cela puisse paraître, il y a d'innombrables histoires
issues de chaque culture ancienne qui décrivent le monde en
ces termes dans la plus haute Antiquité. Nous pouvons recréer cette
vision à nouveau si nous transformons notre manière de penser et de
ressentir. Les récits les plus complets concernant une race évoluée sont
contenus dans quelques dizaines de milliers de tablettes d'argile
trouvées en 1850 à environ 250 milles de Bagdad en Irak par un
Britannique, Sir Austen Henry Layard lorsqu'il travaillait au site d'excavation
de Ninive, la capitale de l'Assyrie. Le site était situé près de
la ville irakienne de Mosul. D'autres découvertes ont suivi dans cette
région qui s'appelait autrefois la Mésopotamie. La source originelle
de cette connaissance ne provenait pas des Assyriens mais plutôt des
Sumériens qui ont habité cette même région de 4 000 à 2 000 av.
J.-C, selon l'estimation. Je me référerai donc aux tablettes d'argile
sous les vocables « textes sumériens » ou « tablettes sumériennes ». Elles
sont l'une des plus grandes découvertes historiques imaginables et
cependant, 150 ans après leur découverte, elles sont toujours ignorées
par l'Histoire et l'éducation conventionnelles. Pourquoi ? Parce qu'elles
sabotent la version officielle des événements.

Le plus illustre traducteur de ces tablettes est l'exégète et auteur
Zecharia Sitchin, qui l i t le sumérien, l'araméen, l'hébreu et d'autres
langues du Moyen et du Proche-Orient2.
Il a traduit les tablettes sumériennes, les a étudiées de manière
approfondie et il n'a aucun doute qu'elles décrivent des êtres extraterrestres.
Certains chercheurs disent q u ' i l a utilisé une version plus
récente du sumérien pour en traduire une plus ancienne et donc, certaines
de ses traductions pourraient ne pas être précises à 100 %. Je
crois que ses thèmes sont corrects car d'autres récits et évidences les
corroborent mais je doute personnellement de quelques détails. Je crois
que certaines des interprétations de Sitchin sont extrêmement douteuses,
mais j'acquiesce à sa thèse générale.

[color=blueje passe la partie sur l'analyse des tablettes sumériennes car on y apprend rien qu'on ne sache déjà (pour ceux qui s'y intéresse) et qui démontre comment l'histoire a été falsifiée et le côté science fiction qui leur sont propre[/color]

Des études faites par la Corporation anglo-américaine en Afrique
ont avancé de nombreuses preuves d'exploitation aurifère qui datent
d'au moins 60 000 ans, si ce n'est 100 000 ans.

Dans les années 80, Douglas Wallace, de l'Université Emory, en
Géorgie, a comparé l ' A D N (l'acide désoxyribonucléique, le modèle
génétique de la vie physique) de 800 femmes et en a conclu q u ' i l provenait
d'une seule et même femelle ancestrale5. Wesley Brown, de l ' u n i ­versité
du Michigan, a déclaré, après l'examen de l ' A D N de 21 femmes
de différentes origines génétiques dispersées de par le monde, que ces
femmes provenaient toutes d'une unique source qui a vécu en Afrique,
il y a de cela 180 000 à 300 000 ans6. Rebecca Cann de l'université
de Californie, à Berkeley, a fait de même avec 147 femmes d'origines
raciales et géographiques variées et elle a déclaré que leur héritage
génétique commun venait d'une seule et unique ancêtre, entre 150 000
et 300 000 ans7. Une autre étude faite sur 150 femmes américaines
de souches génétiques provenant d'Europe, d'Afrique et du Moyen-
Orient, ainsi que des aborigènes d'Australie et de Nouvelle-Guinée, a
conclu qu'elles avaient la même ancêtre femelle qui vivait en Afrique,
il y a de cela 140 000 à 290 000 ans.

L'Afrique est la clef pour nous aider à comprendre tant de choses,
mais elle a été ignorée par les chercheurs. En 1999, tandis que je préparais
l'édition révisée de ce livre, j'ai passé de nombreuses heures en
compagnie de mon ami Credo Mutwa, un sanusi Zulu ou ce que
d'autres appellent un chaman. Il est l'un des deux derniers sanusis
vivant en Afrique du sud et il est l'homme de génie le plus étonnant
que j'aie eu l'honneur de rencontrer. Credo est le conteur officiel et
le gardien de la connaissance ancestrale de la nation Zulu. Il m'a raconté
d'interminables histoires de la tradition africaine qui racontent
comment une race venue des étoiles s'est croisée avec des humains et
a produit une race hybride, comment ces croisements ont été désignés
comme les lignées « royales » gouvernantes de l'Antiquité, et comment
elles ont contrôlé la planète depuis lors. (Ces conversations ont
été filmées et sont maintenant disponibles en deux vidéos.) Les récits
de l'Afrique centrale et de l'Afrique du sud donnent différents noms
aux Anunnaki mais, comme le dit Credo, ils parlent des mêmes êtres.
Il m'a montré un « collier » surprenant, fait de cuivre incroyablement
lourd. Il date d'au moins 500 ans et Credo croit qu'il remonte à mille
ans ou plus (voir la section photographique). Suspendus au collier,
on retrouve des symboles parlant de l'histoire de l'Afrique et, là sur
le devant, on voit un extranéen bien membre avec une terrienne
allongée. Ces deux-là s'ajustent ensemble, si vous me suivez, pour symboliser
le croisement. Une soucoupe volante est suspendue au collier
et, ailleurs, il y a une représentation de la constellation d'Orion.

complément interview Credo Mutwa
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5703.0

« Modifié: 27 juillet 2012 à 23:51:54 par katchina »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #2 le: 30 décembre 2008 à 18:04:52 »

(suite 3)
Dans le monde entier et dans chaque culture autochtone, vous
trouverez des histoires concernant un déluge. Les tablettes sumériennes
n'y font pas exception. Selon Sitchin, elles racontent comment les
Anunnaki ont quitté la planète en vaisseaux spatiaux, tandis qu'un
énorme raz-de-marée détruisait la majorité de l'humanité. Il n'y a pas
de doute qu'une catastrophe inimaginable, ou plus probablement des
catastrophes, sont survenues sur la surface de la terre entre approximativement
11 000 ans et 4 000 ans, avant notre ère. Les preuves
géologiques et biologiques sont écrasantes et corroborent les multiples
légendes et traditions qui décrivent de tels événements. Elles proviennent
d'Europe, de Scandinavie, de Russie, d'Afrique, de tout le continent
américain, d'Australie, de Nouvelle-Zélande, de Chine, du Japon et
du Moyen-Orient. Bref, de partout. Certaines parlent d'une grande
chaleur qui a fait bouillir l'océan ; de montagnes exhalant le feu ; de
la disparition du soleil et de la lune et des ténèbres qui ont suivi ; des
pluies de sang, de glace et de roches ; de la terre basculant sur son
axe ; du ciel s'écroulant ; de l'émergence et de l'effondrement des
terres ; de la perte d'un grand continent ; de l'avènement de la glaciat
i o n ; et, virtuellement, tous décrivent un déluge fantastique, un mur
d'eau qui a traversé la terre. Le raz-de-marée causé par la comète dans
le f i lm « Deep Impact » (Impact profond), vous donnera une bonne
idée de la façon dont les choses ont dû se passer. De vieux textes
chinois décrivent comment les piliers supportant le ciel se sont
effondrés ; comment le soleil, la lune et les étoiles ont plongé dans le
nord-ouest, là où le ciel était devenu bas ; comment des rivières, des
mers et des océans se sont précipités au sud-est où la terre s'est
effondrée et où une grande conflagration a été réprimée par une
furieuse inondation.

En Amérique, les Amérindiens Pawnee racontent la même histoire
d'un temps où les pôles nord et sud ont changé de places et se sont
visités. Des traditions nord-américaines font référence à l'apparition
d'immenses nuages et à une chaleur si intense que les eaux sont entrées
en ébullition. Les I n u i t du Groenland disaient aux premiers missionnaires
q u ' i l y a longtemps de cela, la terre a basculé. Une légende
péruvienne dit que les Andes ont été séparées lorsque le ciel a fait la
guerre à la terre. Un mythe brésilien décrit comment les cieux ont
explosé et que des fragments sont tombés, tuant tout sur leur passage
tandis que le ciel et la terre ont changé de place. Et les Amérindiens
Hopi d'Amérique du nord racontent que la terre a été ouverte par de
grandes crevasses et que l'eau a tout recouvert, excepté une étroite
crête de boue.

Tous ces faits sont en corrélation avec les légendes sur l'Atlantide
et sur Mû ou Lémurie : deux vastes continents, l ' un dans l'Atlantique,
l'autre dans le Pacifique et dont de nombreuses personnes croient qu'ils
ont été gouvernés par des races très évoluées. On dit que ces continents
ont disparu sous l'océan dans les circonstances décrites plus haut,
ne laissant que des îles telles les Açores en témoignage de la grandeur
et de la gloire de leur passé. L'Atlantide a été décrite par le philosophe
grec Platon (427-347 av. J.-C), haut initié du réseau des sociétés
secrètes et des écoles de mystères. Jusqu'à ce jour, ce réseau secret a
transmis beaucoup de connaissances aux rares élus tout en refusant
ce privilège à la masse. L'Histoire officielle nie l'assertion de Platon
qu'un tel continent ait existé et il l u i semble q u ' i l y ait des contradictions
historiques dans ses écrits, mais néanmoins, il y a des preuves
géologiques au soutien de la thèse de Platon.

Les Açores, que certains croient avoir fait partie de l'Atlantide,
gisent sur la crête dorsale médio-atlantique qui est reliée à une ligne
de fracture terrestre encerclant la planète (voir Tableau 3). Cette ligne
continue sur une distance de 40 000 milles (64,516 km). La crête
dorsale médio-atlantique est un des plus anciens sites de tremblements
de terre et d'éruptions volcaniques ; quatre vastes plaques tectoniques,
l'eurasienne, l'africaine, la nord-américaine et la caraïbienne se rejoignent
toutes et entrent en collision dans cette région, ce qui la rend
géologiquement très instable. Toutes deux, les Açores et les îles
Canaries (nommée d'après des canines de chiens et non pas des
canaris !) ont été sujettes à une vaste activité volcanique tel que le
suggère Platon de la période finale de l'Atlantide. La lave tachylite se
désintègre dans l'eau marine en-deçà de 15 000 ans. Cependant, on
la retrouve encore sur le fond marin autour des Açores, confirmant
les bouleversements géologiques récents10. Comme autre évidence, le
sable amassé à une profondeur de 10 500 à 18 440 pieds (3 202 à
5 624 m) révèle que le lit de la mer dans cette région avait dû être
situé au-dessus du niveau de la mer à une période géologiquement
récente11. L'océanographe, Maurice Ewing, a écrit dans le magazine
National Géographie que : « ou bien la terre a sombré de deux à trois
milles (3 220 à 4 830 m), ou bien la mer était de deux à trois milles
plus basse que maintenant. Quelle que soit la conclusion, elle est
stupéfiante».

La preuve géologique et biologique suggère aussi que l'activité
volcanique généralisée qui a causé l'engloutissement des terres dans
la région des Açores, est arrivée au même moment que la rupture et
l'effondrement de la masse terrestre connue sous le nom d'Appalaches
(qui reliaient ce que nous appelons maintenant l'Europe, l'Amérique
du nord, l'Islande et le Groenland)13. Même leur degré de submersion
semble être intimement relié. Une preuve similaire peut être produite
pour soutenir l'idée que le continent, connu sous le nom de Mû ou
Lémurie, repose de nos jours sur le fond marin du Pacifique14. Le présumé
Triangle des Bermudes situé entre les Bermudes, le sud de la
Floride et un troisième point près des Antilles, a longtemps été associé
à l'Atlantide. C'est aussi une région imprégnée de légendes relatant la
disparition de bateaux et d'avions. Des bâtiments, des murs, des routes
submergés, des cercles de pierres comme à Stonehenge et même ce
qui semble être des pyramides, ont été localisés près de Bimini, sous
les eaux de la côte des Bahamas et à l'intérieur du « triangle »15. De
même, des murs et des routes créent des lignes d'intersection16.
D'autres faits que la majorité des gens ignorent sont que : les
Himalayas, les Alpes et les Andes n'ont atteint leur hauteur actuelle
que depuis 11 000 ou 13 000 ans17. Le lac Titicaca, à la frontière du
Pérou et de la Bolivie, est le plus haut lac navigable du monde, à
quelque 12 500 pieds (3 812 m). Il y a environ 13 000 ans, la plus
grande superficie de cette région se situait au niveau de la mer !
Pourquoi y-a-t-il de si nombreux poissons et autres fossiles océaniques
trouvés à très haute altitude dans les chaînes de montagnes ? Parce
que ces montagnes étaient jadis au niveau de la mer et assez récemment
en termes géologiques ! On accepte de plus en plus que la terre
ait subi des bouleversements géologiques colossaux. Le débat (et souvent
l'hostilité) survient avec les questions relatives au quand et au
pourquoi. Ces bouleversements ont évidemment impliqué le système
solaire dans son ensemble car chaque planète démontre que certains
événements cataclysmiques ont affecté soit sa surface, soit son atmosphère,
soit sa vitesse, ou son angle orbital ou de rotation. Je crois que
les thèmes des tablettes sumériennes sont justes, mais j ' a i des doutes
quant à certains détails et non le moindre parmi eux, notamment, cette
vaste période qui s'est écoulée entre 450 000 ans où les Anunnaki sont
censés être arrivés et le moment où ces récits ont été écrits,
il y a seulement
quelques milliers d'années. Il y a eu certainement un énorme
cataclysme sur terre autour de 11 000 av. J.-C. qui a détruit les civilisations
évoluées de cet âge d'or hautement technologique et cette date
d'il y a 13 000 ans est grandement significative et très pertinente à la
période que nous traversons présentement. Tout comme les planètes
du système solaire tournent autour du soleil, notre soleil gravite autour
du centre de la galaxie. Il semblerait que nous atteignions un point
tournant vital dans ce cycle et dans d'autres. Il est intéressant de noter
que l'âge d'or d'il y a 13 000 ans, semblerait s'être terminé en conflits
et cataclysmes et aujourd'hui, un autre cycle de 13 000 ans de « ténèbres
» touche à sa fin. On voit émerger un rapide et global éveil spirituel
et d'incroyables événements nous attendent dans les prochaines
quelques années. Nous entrons à nouveau dans la lumière. Ainsi, un
gigantesque cataclysme a amené la fin des civilisations de haute technologie
de l'âge d'or. Mais, était-ce le seul ?
Il semblerait que non.
36 Le plus grand secret
Un de mes amis qui vit en Californie, Brian Desborough, est un
chercheur scientifique pour lequel j ' a i beaucoup de respect. Impliqué
dans la recherche aérospatiale, il a œuvré auprès de nombreuses compagnies
dans ce domaine ainsi que sur d'autres recherches scientifiques.
Brian est un gars qui a les deux pieds sur terre et qui regarde toutes
les preuves et se laisse diriger par elles plutôt que par les conventions.
Il a colligé des informations imposantes et hautement détaillées l'obligeant
à réviser ses notes concernant l'Antiquité et son lien avec la
Fraternité d'aujourd'hui et ses techniques de manipulation. Lorsqu'il
travaillait pour une importance corporation américaine dans les années
'60, leurs physiciens ont complété leurs propres études indépendantes
qui suggéraient qu'à environ 4 800 ans av, J.-C, un gigantesque corps
céleste, que nous connaissons maintenant comme étant Jupiter, allait
à toute vitesse dans notre système solaire. Les planètes périphériques
ont été jeté en désarroi et Jupiter s'est finalement écrasé sur une planète
qui évoluait dans l'orbite contemporaine entre Jupiter et Mars. Les
physiciens ont dit que les restes de cette planète sont devenus la
ceinture d'astéroïdes et qu'une partie de Jupiter s'est détachée pour
devenir ce que nous appelons aujourd'hui Vénus.
Selon cette étude, Vénus n'étant alors qu'un vaste morceau de
matière, a été éjectée dans l'espace, a détruit l'atmosphère et la vie
sur Mars avant d'être captée par le champ gravitationnel de la terre.
Elle a décrit plusieurs orbites autour de la terre avant que son élan ne
la projette vers sa position actuelle dans le système solaire. Selon les
physiciens, ce sont ces orbites qui ont amené la dévastation et un razde-
marée il y a environ 4 000 ans av. J.-C. Ils croient, tout comme
Brian Desborough, qu'avant cet événement, l'orbite de Mars était où
se situe présentement celle de la terre et que cette dernière était alors
beaucoup plus près du soleil. La brillante lumière de Vénus lorsqu'elle
est passée près de la terre aurait pu mener à l'idée de Lucifer, le
« porteur de lumière ». Les plus anciennes annales de Mésopotamie
et d'Amérique centrale n'incluent pas Vénus dans leurs récits sur les
planètes, elle n'apparaît que plus tard. Il y avait alors dans de nombreuses
cultures, une obsession entourant Vénus, obsession qui incitait
aux sacrifices humains.
L'étude de ces physiciens était non officielle et n'a jamais été
publiée mais considérons un instant l'évidence de certaines de leurs
découvertes. Lorsque vous saupoudrez des particules sur une plaque
en vibration, vous pouvez recréer les orbites planétaires du système
solaire. Lorsque les ondes vibratoires qui s'échappent du centre de la
plaque vers la périphérie rencontrent celles venant de direction
opposée, il se forme une onde, au moment de la collision, que l ' o n
pourrait dire montée comme une épingle. Cela force les particules à
s'accumuler et à créer une série de cercles concentriques. Ces cercles
seront alors également espacés si des fréquences simples sont en action
; toutefois, si, comme dans le système solaire, un spectre de fréquences
est impliqué, les cercles seront inégalement espacés, en accord
avec les pressions vibratoires. Placez un objet sur ces cercles en vibrat
i on et il commencera à tourner autour du centre de la plaque, porté
par le flux énergétique causé par les interactions vibratoires. Des objets
plus lourds, placés n'importe où sur la plaque, seront attirés vers l ' u n
de ces cercles concentriques et formeront d'eux-mêmes des modèles
ondulatoires autour d'eux qui attireront des objets dont la masse est
plus légère que la leur. Dans notre système solaire, les ondes les plus
puissantes sont émises à partir du centre, par le soleil, puisque la masse
même du soleil représente 99 % de la masse de matière du système
solaire. Ces ondes en provenance du soleil interagissent avec d'autres
ondes cosmiques, formant ainsi une série d'ondes montée comme une
épingle qui, en retour, forment des cercles concentriques ou champs
vibratoires tournant autour du soleil. Les planètes sont les corps célestes
les plus lourds. Elles sont donc captées par ces cercles et, par conséquent,
tournent autour du soleil. Les planètes créent aussi, autour
d'elles, des cercles ondulatoires de moindre amplitude qui attirent des
corps plus légers qui s'attachent alors à leur orbite. La lune orbitant
autour de la terre en est un exemple. Alors, tout ce qui perturberait
cette harmonie d'interaction vibratoire affecterait ces cercles concentriques
d'énergie et, si c'était assez puissant, cela changerait l'orbite
des planètes. Ce que les physiciens disent être advenu à Jupiter et à
Vénus serait certainement assez puissant pour provoquer cela. Ces
cercles d'ondes montées comme une épingle existent autour du soleil
de par la réalité intrinsèque des pressions vibratoires et elles n'ont
point besoin des planètes pour exister. De toute façon elles existent
et un corps planétaire se verrouille tout simplement sur elles. En fait,
dans le système solaire, il y a beaucoup plus de ces « routes vibratoires »
qu'il n'y a de planètes et si l'une d'entre elles est éjectée de son orbite,
elle ira éventuellement se verrouiller sur une autre onde, une autre
orbite, lorsque sa vélocité se réduira suffisamment pour l u i permettre
d'être capturée. Desborough croit que c'est ce qui est arrivé lorsque
les fantastiques pressions vibratoires de la comète Vénus ont frôlé Mars
et la terre et les ont projetés sur d'autres orbites.
« Modifié: 30 décembre 2008 à 18:49:45 par Cyrill »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #3 le: 30 décembre 2008 à 18:26:08 »

(suite 4)
Selon Desborough, Vénus aurait été une « comète » enveloppée
de glace qui se serait désintégrée lorsqu'elle s'est approchée de la terre
et a atteint un point connu comme la Limite de Rocbe18. C'est un
dispositif de sécurité vibratoire, si vous voulez. Lorsque deux bolides
sont en voie de collision, celui dont la masse est plus légère commence
à se désintégrer à la Limite de Roche. Dans ce cas, la glace à la surface
de Vénus aurait été projetée sur la terre. De plus, au moment d'entrer
dans la soi-disant Ceinture de Van Allen, qui absorbe la majorité des
radiations solaires dangereuses, la glace aurait été ionisée, magnétisée,
et de ce fait aurait été attirée vers les pôles magnétiques terrestres19.
Des milliards de tonnes de glace, refroidies à -273 C seraient tombées
sur les régions polaires, congelant tout en l'instant d'un éclair20. Ceci
finalement expliquerait le mystère des mammouths découverts congelés
sur place. Le mammouth, contrairement à la croyance populaire, n'était
pas un animal des régions froides mais vivait dans les prairies tempérées.
D'une manière ou d'une autre, ces régions tempérées ont été
congelées instantanément. Certains mammouths ont été découverts
congelés en plein milieu d'un repas ! Vous voilà en train de mâcher et
la première chose que vous savez, vous êtes transformé en sucette
glacée. Si cette glace ionisée s'est réellement mise à tomber de Vénus,
la plus grande accumulation se serait formée près des pôles magnétiques
car ils auraient déclenché le plus fort pouvoir d'attraction.
Encore une fois, c'est bien le cas. La masse glaciaire des régions polaires
est plus grande aux pôles qu'en périphérie et étrangement, il y a moins
de neige et de pluies aux pôles pour justifier une telle accumulation21.
Le scénario vénusien explique cela. Dans le Livre de Job, qui serait un
écrit arabe plus ancien que le reste de La Bible, la question est posée :
« D'où vint la glace ? ». Je dirais que nous pourrions bien avoir la réponse.
Ceci explique plus avant pourquoi les anciens auraient pu avoir
des cartes géographiques décrivant de quoi avaient l'air les pôles nord
et sud avant la venue de la glace. Les pôles étaient sans glace jusqu'à
il y a 7 000 ans. Il n'y a pas eu d'âge glaciaire, comme il est officiellement
enseigné. C'est une autre illusion. Regardez de plus près la preuve
officielle que la science apporte pour soutenir la thèse d'un âge glaciaire.
À la manière dont cette preuve contredit les faits indéniables,
il est surprenant, d'entrée de jeu, qu'un tel non sens ait pu devenir la
« vérité » officielle22. Avant cet incroyable cataclysme et/ou l'un des
autres, la terre avait un climat tropical uniforme, telles que les plantes
fossiles l'ont démontré. Le climat aurait été modifié non seulement
par l'arrivée de glace à la surface terrestre mais aussi par la destruction
de la voûte de vapeur d'eau autour de la terre, tel que décrit dans
la Genèse et les autres textes anciens. Les récits de Credo Mutwa issus
de la tradition africaine comprennent les mêmes descriptions. Cette
voûte aurait assuré un climat tropical uniforme sur toute la surface de
la terre mais, soudainement, elle a disparu.
Le changement dramatique de la température aux pôles serait entré
en collision avec l'air chaud et aurait causé des vents dévastateurs,
exactement comme le décrit le folklore chinois. Les physiciens disent
que les pressions créées pas les orbites de « Vénus » autour de la terre
auraient produit un raz-de-marée de 10 000 pieds (3 900 m) dans les
océans et encore une fois, ceci concorde avec l'évidence que l'agriculture
a commencé à des altitudes de 10 000 pieds et plus. Platon a
écrit dans son œuvre, Les Lois, que l'agriculture a commencé en haute
altitude après qu'une inondation gigantesque eut couvert toutes les
basses terres. Le botaniste, Nikolai Ivanovitch Vavilov, a étudié plus
de 50 000 plantes sauvages récoltées autour du monde et a découvert
qu'elles provenaient seulement de huit différentes régions, toutes
situées en terrains montagneux23. Le raz-de-marée aurait produit des
pressions sur la surface de la terre de l'ordre de deux tonnes par pouce
carré, créant de nouvelles chaînes de montagnes et fossilisant tout en
quelques heures24. De nos jours, des pierres artificielles sont créées
par des pressions de cette magnitude. Des arbres intacts ont été trouvés
fossilisés et c'eut été impossible, à moins que cela ne se fasse en un
instant, car l'arbre se serait normalement désintégré avant de se fossiliser
après une longue période de temps25. En fait, des fossiles de ce
genre ne se forment guère de nos jours26. Ils sont le résultat des événements
cataclysmiques mentionnés ici,
comme le dit Desborough.
Le psychiatre et écrivain russo-juif, Immanuel Velikovsky, a scandalisé
le milieu scientifique dans les années 50, en suggérant que la terre
a vécu d'énormes bouleversements lorsque Vénus était alors, d i t - i l ,
une comète, et qu'elle est passée à toute vitesse dans cette partie du
système solaire avant de se stabiliser sur son orbite actuelle. Lorsque
Vénus a été photographiée par la mission Mariner 10, de nombreuses
descriptions de Velikovsky se sont avérées exactes, incluant ce qui
semble avoir été les restes de la queue d'une comète. Les photos de
Mars prises par Mariner 9 corroborent également certaines des théories
de Velikovsky. Il dit que la « comète » Vénus est entrée en collision
avec Mars comme elle traversait rapidement le système solaire.
Velikovsky a estimé le temps de ces événements à 1 500 av. J.-C. Divers
chercheurs rejettent mutuellement leurs découvertes parce qu'elles suggèrent
des périodes très différentes de celles des bouleversements
majeurs quand, en fait, il y a eu très probablement de nombreux cataclysmes
dans la période se situant entre 15 000 et 11 000 av. J.-C. et
même plus récemment encore. L'étude des physiciens note aussi que
Mars a été dévastée par ces événements impliquant Vénus. Ils pressentaient
que Mars a été projetée hors de son orbite et a poursuivi
une orbite elliptique très instable qui l'a ramenée entre la terre et la
lune tous les 56 ans27. La dernière de ces révolutions semble s'être
produite environ 1 500 av. J.-C, lorsque le grand volcan a explosé
sur l'île grecque de Santorini et que la civilisation minoenne de Crète
est passée à l'Histoire. Durant cette même période de 1 600-1 500
av. J.-C, le niveau des océans est tombé de 20 pour cent, des lacs de
glace se sont formés en Californie et c'était fort probablement en ce
temps-là que l'immense lac situé dans le fertile Sahara s'est vidé et
que le désert que nous connaissons aujourd'hui a commencé à se
former28. Finalement, Mars s'est installée sur son orbite actuelle mais
alors, toute vie à sa surface avait été oblitérée. De surcroît, des preuves
sur Mars soutiennent tous ces énoncés. La mission martienne
« Pathfinder » a découvert que les roches de Mars ne sont pas suffisamment
érodées pour avoir passé plus de 10 000 ans à la surface(29).
Brian Desborough croit, tout comme les physiciens q u ' i l a connus
et avec lesquels il a travaillé, que la terre était jadis plus proche du
soleil qu'elle ne l'est aujourd'hui et que l'orbite de Mars était là où
réside présentement la terre. Si, comme on le prétend, les profonds
canyons à la surface de Mars ont été causés par de puissants torrents
d'eau, il devrait y avoir eu un climat plus chaud parce qu'aujourd'hui,
il y fait si froid que l'eau gèlerait subitement et que la vacuité de l'atmosphère,
ferait s'évaporer l'eau instantanément(30). Selon Desborough,
la plus grande proximité de la terre avec le soleil a exigé que les premiers
humains soient de race noire avec une pigmentation susceptible
de recevoir des rayons solaires beaucoup plus féroces. D'anciens squelettes
trouvés près de Stonehenge en Angleterre et le long de la côte
ouest de la France affichent des caractéristiques nasales et vertébrales
ayant appartenues à plusieurs femmes africaines(31).
Selon Desborough, Mars ayant eu un climat très similaire au nôtre,
aurait été habitée par une race blanche avant le cataclysme de Vénus.
Ses recherches l'ont convaincu que les Martiens blancs étaient ceux
qui ont bâti les pyramides qui ont été répertoriées sur cette planète et
qu'ils ont fait la guerre avec une race noire évoluée pour conquérir la
terre. Ces guerres, selon l u i , sont les guerres des « dieux », décrites
dans d'interminables textes anciens, les Védas hindous n'étant pas les
moindres. Ceci serait relié au temps de l'Atlantide. Desborough ajoute
qu'après le cataclysme, les Martiens blancs qui se sont établis sur terre
étaient des naufragés privés de leur technologie, leur planète d ' o r i ­gine
ayant été dévastée. Ces Martiens blancs, d i t - i l , sont devenus la
race blanche de la terre. Certains scientifiques rapportent, et c'est fascinant,
que lorsque des blancs sont enfermés de longues périodes dans
des caissons de privation et qu'ils perdent toute sensation extérieure,
le rythme de leurs cycles biologiques a une fréquence de 24 heures et
37 minutes, ce qui correspond non pas à la période de rotation de la
terre mais bien à celle de Mars32 !
Ce n'est pas le cas des autres races qui sont harmonisées à la rotat
i on de la terre. Desborough croit que ces Martiens blancs étaient la
race très évoluée de l'Antiquité, connue sous les noms de Phéniciens
ou d'Aryens et qui ont commencé un long processus pour se
réapproprier leur pouvoir technologique antérieur après les bouleversements
qui ont détruit la surface de leur planète et dévasté la nôtre.
Mes propres recherches confirment cette thèse basique quoique,
comme toute personne cherchant la vérité sur ce qui s'est passé, j ' a i
de nombreuses questions. Une race blanche, connue entre autres appellations
sous celle de Phéniciens, était sûrement le « cerveau » derrière
la civilisation égyptienne, du moins pour la période autour de
3 000 av. J.-C. et le plateau de Gizeh où la Grande pyramide a été
construite, était jadis connu sous le nom de El-Kahira, un nom qui
dérive du mot arabe El-Kahir, le nom qu'ils attribuaient à Mars33.
Durant une longue période de temps, le Sphinx a été peint en rouge,
couleur associée à Mars. Les Égyptiens avaient l'habitude d'appeler
la planète Mars, Hor Dshr. ou « Horus le Rouge ». Elle était aussi
connue sous le nom de Horakhti ou « Étoile de l'est » et le Sphinx,
situé face à l'est était également connu, d'après les chercheurs, comme
Horakhti ou Mars. Le Sphinx est apparemment mi-homme, mi-lion,
et les anciens mythes hindous (instigués par la même race blanche qui
a inspiré l'Egypte) se réfèrent à Mars comme à « l'homme-lion ».
(Certains croient que le visage du Sphinx est celui d'une femme).
Partout dans le monde, les anciennes cultures ont été fascinées par la
planète Mars. Je subodore que cette insistance sur Mars provenait de
la connaissance, dans l'Antiquité, que c'était de là que provenait la race
blanche. Je dirais que les preuves que Mars a été détruite par les mêmes
événements cataclysmiques qui ont causé les énormes bouleversements
géologiques sur terre, entre 11 000 et 5 000 ans av. J.-C. s'accumulent
rapidement et que les mêmes Martiens blancs qui ont construit
les pyramides sur Mars et les autres représentations non-naturelles,
tel le « visage » simili-sphinx, ont été les mêmes personnes qui ont
construit ultérieurement le Sphinx, les pyramides de Gizeh et les autres
grandes structures incluant Stonehenge et Avebury, en Angleterre.
Nous verrons d'autres preuves qui ultérieurement le démontreront.
Des textes anciens révèlent que la mesure du temps était beaucoup
reliée à la planète Mars, et le 15 mars, les Ides de mars, était
une date clef dans leur calendrier pro-martien, tout comme celle du
26 octobre. La première marquait le début du printemps et la seconde
était la fin de l'année, selon le calendrier celtique34. Les histoires du
roi Arthur se rapportant au Saint-Graal sont aussi reliées à ce thème.
Camelot signifie apparemment « cité martienne » ou « cité de Mars »35.
Les évidences scientifiques, dont la plupart ont été supprimées ou
gommées, ont démontré sans doute possible, que Mars avait eu de la
pluie, des océans, des lacs et des rivières, un champ magnétique puissant
et une atmosphère qui aurait pu soutenir la vie telle que nous la
connaissons sur terre. Il est aussi au-delà de tout doute que Mars,
comme hôte de cette vie, a été détruite par un cataclysme gigantesque
durant lequel elle a été frappée ou bombardée par un objet ou des
objets d'une grande dimension. Les informations accumulées indiquent
que tout cela est arrivé à une date très récente, certainement en deçà
des 20 000 dernières années. Un excellent résumé de ces preuves peut
être retrouvé dans le livre de Graham Hancock, Robert Bauval et John
Grigsby, intitulé The Mars Mystery (Le mystère de Mars) (Penguin
Books, Londres, 1998).
Je crois qu'il y a du vrai dans tous les points de vue résumés dans
ce chapitre sur les bouleversements dus aux cataclysmes que la terre a
subis entre 15 000 et 11 000 av. J.-C. Le premier a achevé l'âge d'or
et a oblitéré les civilisations de hautes technologies qui avaient existé
jusque-là. Ou peut-être ont-elles été détruites par étapes ? Ou bien
ces races extranéennes ont quitté la planète bien avant ou alors elles
ont survécu en haute altitude ou ont rejoint les profondeurs de la terre !
Il en a été de même pour les cataclysmes suivants. De nombreux extraterrestres
et la majorité des humains n'ont pas survécu à ces événements.
Ceux qui ont réussi, ont été laissés avec tout le travail de
recommencer sans, du moins au début, le support de la technologie
disponible précédemment. Les survivants ont formé deux catégories
majeures : d'une part, ceux dont l'origine était principalement extraterrestre
ont conservé la connaissance avancée et, d'autre part, les humains,
en général la race des esclaves, qui elle, n'a rien conservé. Les
individus d'origine extranéenne se sont divisés en deux camps. Il y
avait ceux qui désiraient utiliser leur connaissance de manière positive
et la partager avec les humains et ceux qui cherchaient à la dissimuler
et à l'utiliser pour le contrôle et la manipulation. La lutte entre
ces deux groupes pour l'utilisation de cette même connaissance se
poursuit aujourd'hui. Pendant que les sociétés se relevaient de ces
bouleversements de 11 000 av. J.-C, d'autres cataclysmes ont apporté
encore plus de dévastation au cours des milliers d'années qui ont suivi
laissant l'humanité face à de nombreux recommencements.
En effet, un thème récurrent à travers l'Histoire a été la manipulation
de l'humanité par une race ou des races d'origine extranéenne
intellectuellement avancée, mais certes pas spirituellement. À ce sujet,
je dois maintenant vous présenter une toute autre dimension à cette
histoire qui risque de tendre votre crédulité jusqu'à son point de
rupture.
• NOTES
1. T. W. Doane, Bible Myths, And Their Parallels In Other Religions (Health
Research, PO Box 850, Pomeroy, WA, USA 99347, first published 1882),
p. 10.
2. Les informations concernant les Anunnaki et les tablettes sumériennes sont
tirées de l'œuvre de Zecharia Sitchin (Les chroniques de la terre) plus précisément
de La 12lème planète, publication Louise Courteau, éditrice inc.
Québec, Canada, 2000.
3. Genesis Revisited, p. 22.
4. Ibid, p. 161.
5. Ibid, p. 198.
6. Ibid, p 199.
7. Ibid.
8. Ibid, p. 200.
9. Pour une information exhaustive à propos de ces légendes mondiales et
l'appui scientifique qui leur est concédé, voir l'excellent livre de D. S. Allen
et J. B. Delair intitulé « When the Earth Nearly Died » (Gateway Books,
England, 1995).
10. Ibid, p. 31.
11. Ibid, p. 32.
12. Maurice Ewing, « New Discoveries On The Mid-Atlantic Ridge », National
Géographie magazine, November 1949, pp. 614, 616.
13. When The Earth Nearly Died, pp. 32, 33.
14. Ibid, p. 34.
15. Charles Berlitz, Atlantis, The Eighth Continent, (Fawcett Books, New York,
1984), pp. 96-101.
16. Ibid.
17. When The Earth Nearly Died, pp. 25-28.
18. Brian Desborough, « The Great Pyramid Mystery ; Tomb, Occult Initiation
Center, or What ? », un document fourni par l'auteur qui a été publié dans
le journal « The California Sun Newspaper » de Los Angeles.
19. Ibid.
20. Ibid.
21. Ibid.
22. L'ouvrage « When the Earth Nearly Died » possède une documentation
impressionnante pour démontrer que l'ère glaciaire est un mythe.
23. « The Great Pyramid Mystery. »
24. Ibid.
25. Ibid.
26. Ibid.
27. Ibid.
28. Ibid.
29. Ibid.
30. Ibid.
31. Ibid.
32. Ibid.
33. Ibid.
34. Preston B. Nichols and Peter Moon, Pyramids Of Montauk, (Sky Books,
New York, 1995), p 125.
35. Ibid, p. 129.

Pour les courageux(ses) qui sont arrivé(es) jusqu'ici et qui veulent la suite, me le demander je poursuivrait ce fil

TABLE DES MATIÈRES
UN MONDE LIBRE ? : 9
Introduction - JOURS DE DÉCISION : 11 à 16 1ère,2ème parties au dessus (extrait)
AVERTISSEMENT 17
Chapitre un - LES MARTIENS ONT-ILS ATTERRI ? : 19 à 44 3ème,4 ème  parties au dessus (complet)
Chapitre deux - « NE MENTIONNE SURTOUT
PAS LES REPTILES » : 45 à 95
Qui sont-ils et d'où viennent-ils ? ; Extraterrestres ? ;
Intra-terrestres f ; Autres dimensions ? ; L'or monoatomique
; Ce à quoi ils ressemblent Les fils des dieux
Chapitre trois - LA FRATERNITÉ BABYLONIENNE : 97 à 137
Retourner chez soi ?
Chapitre quatre - LES FILS DE DIEU : 139 à 173
L'Ancien Testament ; Le Nouveau Testament
Chapitre cinq - CONQUIS PAR LA CROIX : 175 à 203
Chapitre six - QUE L'ANGLETERRE GOUVERNE ! : 205 à 221
Chapitre sept - LES CHEVALIERS DU SOLEIL : 223 à 257
La lignée des Mérovingiens ; Le mystère de Rennes-le-
Château ; La purge des Templiers
Chapitre huit - MÊMES VISAGES, DIFFÉRENTS
MASQUES : 259 à 289
L'héritage de Bacon ; La science de la manipulation
Chapitre neuf - TERRE DE « LIBERTÉ » : 291 à 318
Chapitre dix - L'ARGENT SORTI DE NULLE PART : 319 à 332
Les Rothschild
Le plus grand secret
Chapitre onze - LA BABYLONE MONDIALE : 333 à 362
La Première Guerre mondiale ; La révolution russe
et la guerre froide ; La création d'Israël ; La Seconde
Guerre mondiale
Chapitre douze - LE SOLEIL OCCULTE : 363 à 394
La Terre creuse ; Les soucoupes volantes des Nazis
BIBLIOGRAPHIE 395 à 400
INDEX 401 à 413
« Modifié: 27 juillet 2012 à 23:53:13 par katchina »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #4 le: 30 décembre 2008 à 22:25:18 »

merci à toi, j'ai le livre en pdf donc ça va c'est pas trop fastidieux

un logiciel d'OCR c'est quoi?
« Modifié: 30 décembre 2008 à 22:27:03 par Cyrill »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

void

  • Invité
IP archivée

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #6 le: 30 décembre 2008 à 22:47:02 »

merci pour le lien je suis fainéant ;)

ça s'utilise couplé à un scanner?

toujours fainéant on se refait pas ;)
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

void

  • Invité
Re : Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #7 le: 31 décembre 2008 à 00:19:19 »

merci pour le lien je suis fainéant ;)

ça s'utilise couplé à un scanner?

toujours fainéant on se refait pas ;)

Ca peut, certains pilotes de scanners intègrent un OCR directement dans leur bidule d'interface pourrie... hem... dans leur super interface utilisateur avec des grosses icones très colorés...
IP archivée

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #8 le: 31 décembre 2008 à 00:22:20 »

merci void je vais tester ça
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

BEL23

  • Invité
Re : Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #9 le: 31 décembre 2008 à 01:05:02 »

merci à toi, j'ai le livre en pdf donc ça va c'est pas trop fastidieux

un logiciel d'OCR c'est quoi?

En Français ? pourquoi ne pas le mettre carrément en téléchargement ?
IP archivée

BEL23

  • Invité
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #10 le: 31 décembre 2008 à 01:10:10 »

"Nous sommes à l'orée d'un changement global incroyable. Une
croisée des chemins où nous prenons des décisions qui influenceront
la vie sur terre bien avant dans le futur de ce que nous appelons le
temps. Nous pouvons ouvrir toutes grandes les portes des prisons
mentales et émotionnelles qui ont tenu l'humanité confinée depuis
des millénaires. Ou alors, nous pouvons permettre aux agents de ce
contrôle de parachever leur plan dont le but est l'asservissement
mental, émotionnel, spirituel et physique de chaque homme, femme
et enfant de cette planète en établissant un gouvernement mondial,
une armée, une banque et une monnaie centralisés, le tout soutenu
par une population marquée aux micro-puces."


Tous les thèmes semblent bien repris.... ::) ..est-ce qu'il dit comment changer le monde au moins à la fin ?
IP archivée

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813

merci à toi, j'ai le livre en pdf donc ça va c'est pas trop fastidieux

un logiciel d'OCR c'est quoi?

En Français ? pourquoi ne pas le mettre carrément en téléchargement ?
il est déjà en téléchargement sur la mule ainsi que le tome 2
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #12 le: 31 décembre 2008 à 01:32:03 »

"Nous sommes à l'orée d'un changement global incroyable. Une
croisée des chemins où nous prenons des décisions qui influenceront
la vie sur terre bien avant dans le futur de ce que nous appelons le
temps. Nous pouvons ouvrir toutes grandes les portes des prisons
mentales et émotionnelles qui ont tenu l'humanité confinée depuis
des millénaires. Ou alors, nous pouvons permettre aux agents de ce
contrôle de parachever leur plan dont le but est l'asservissement
mental, émotionnel, spirituel et physique de chaque homme, femme
et enfant de cette planète en établissant un gouvernement mondial,
une armée, une banque et une monnaie centralisés, le tout soutenu
par une population marquée aux micro-puces."


Tous les thèmes semblent bien repris.... ::) ..est-ce qu'il dit comment changer le monde au moins à la fin ?
j'en suis au tome 1 et il y en a un 2ème

non il ne dit pas comment changer le monde tout dépend de nos actions présentes, "il dit de ne pas avoir peur car la mort n'existe pas et que nos émotions négatives les nourrices et nous affaiblissent"

le futur s'écrit maintenant nul ne connaît l'avenir ici bas, on peut juste avoir des prémonitions

pour l'instant je pense que la partie n'est pas gagné, mais bon c'est pas un scoop

affaire à suivre avec tout ce qu'on sait si c'est pas de la manipulation en vue d'un autre dessein ou pour faire de nous des consommateurs "projet endormissement de la masse ", la délivrance est proche, les cartes vont s'abaissées et on sera fixé sur tout ce bordel :o  :-[  :-\  :)  :D  ;D
« Modifié: 31 décembre 2008 à 01:56:33 par Cyrill »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75

BEL23

  • Invité
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #13 le: 31 décembre 2008 à 01:33:16 »

egoïste  :P
IP archivée

Cyrill

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 813
Re : David icke extrait "le grand secret" le plan de la tribu consanguine
« Réponse #14 le: 31 décembre 2008 à 18:56:52 »

David icke "le plus grand secret" livre complet gratuit en pdf

http://www.the-savoisien.com/livres/David%20Icke%20-%20Le%20Plus%20Grand%20Secret%20Tome%201.pdf
modération : page non  trouvée
« Modifié: 29 mai 2011 à 00:49:26 par katchina »
IP archivée
Prix pyjama section cinéma Jeu n°73 et n°75