Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Passer de la passivite de l'observation a l'activite de la tentative de contact  (Lu 4598 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

harry

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1075
  • Dready LOVE !
Radio dans l'espace
« Réponse #15 le: 13 janvier 2009 à 19:46:05 »

@ La et demain,

Je n'ai personnellement jamais effectué de contacts via la lune, quoi qu'il y a 10 ans environ, j'étais suffisament équipé pour pouvoir le faire.... J'ai par contre, avec 80W en VHF (144MHz) et une directive de 3m environ contacté F6MIR (JP Haigneré) à bord de MIR au début des années 90. Mais c'était très facile ! surtout que JP est très bavard et passait une grande partie de sont temps libre à nous (car lorsqu'un français est dans l'espace, je vous assure que le monde des RA est en effervescence) expliquer (environ 1/2 heure toutes les heures et demi) de bien belles expériences, et déjà à l'époque le retraitement des urines !!!

Pour infos voir le site d'amateurs (plus) chevronnés  ;)   http://pagesperso-orange.fr/f2tu/Deb_F.htm

On fait des contacts dans l'espace à partir des VHF (qui ne rebondissent pas sur la couche ionosphérique) Les contacts sont donc possible dès les 50MHz !

Passez la licence (c'est passionnant) et vous pourrez envoyer votre message dans l'espace !

HARRY   

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2211

On envoie pas de signal vers une etoile, on ecoute le signal qu'elle envoie. La plus proche etoile (hors systeme solaire) étant a 4,22 années lumière, ce serait un peu long pour faire des observations :p

Pour les étoiles filantes, c'est pareil ecouter suffit. On écoute une bande radio et on enregistre les echos crées par les meteores.



Oui, mais Arecibo a déjà été utilisé dans l'autre sens. Je ne sais pas vers quoi il pointait à ce moment là. La date et l'heure à la seconde près permettrait à un astronome de le calculer.

Diriger volontairement l'émission vers une étoile pas trop éloignée, est intéressant.
Mais je ne pense pas que ce soit raisonnable.
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2211
Re : Radio dans l'espace
« Réponse #17 le: 14 janvier 2009 à 00:05:26 »

@ La et demain,

Je n'ai personnellement jamais effectué de contacts via la lune, quoi qu'il y a 10 ans environ, j'étais suffisament équipé pour pouvoir le faire.... J'ai par contre, avec 80W en VHF (144MHz) et une directive de 3m environ contacté F6MIR (JP Haigneré) à bord de MIR au début des années 90. Mais c'était très facile ! surtout que JP est très bavard et passait une grande partie de sont temps libre à nous (car lorsqu'un français est dans l'espace, je vous assure que le monde des RA est en effervescence) expliquer (environ 1/2 heure toutes les heures et demi) de bien belles expériences, et déjà à l'époque le retraitement des urines !!!

Pour infos voir le site d'amateurs (plus) chevronnés  ;)   http://pagesperso-orange.fr/f2tu/Deb_F.htm

On fait des contacts dans l'espace à partir des VHF (qui ne rebondissent pas sur la couche ionosphérique) Les contacts sont donc possible dès les 50MHz !

Passez la licence (c'est passionnant) et vous pourrez envoyer votre message dans l'espace !

HARRY   



J'ignorais que la VHF passait si bien l'ionosphère. Donc beaucoup de choses sont déjà parties accidentellement à travers l'espace intersidéral, et même intergalactique depuis les premières émissions radio (début du siècle).
Je ne vais pas passer ma licence de RA, parce je ne suis pas assez bon en physique et en électronique.
Je sais que les RA sont de gros bricoleurs. Et depuis l'avènement du numérique, c'est devenu encore plus compliqué, je crois !
IP archivée

-Vod-

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1169

Oui, mais Arecibo a déjà été utilisé dans l'autre sens. Je ne sais pas vers quoi il pointait à ce moment là. La date et l'heure à la seconde près permettrait à un astronome de le calculer.

Diriger volontairement l'émission vers une étoile pas trop éloignée, est intéressant.
Mais je ne pense pas que ce soit raisonnable.

Si tu parles du "message d'Arecibo" (emis en 1974) c'etait en direction de l'objet de Messier 13, un amas globulaire situé a 25 000 années lumière.
IP archivée