Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Activités volcaniques  (Lu 27016 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14886
Activités volcaniques
« le: 01 janvier 2009 à 00:41:27 »

supervolcano 1/5 et 3 à 5
vidéos indisponibles



« Modifié: 20 juillet 2015 à 23:21:38 par katchina »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #1 le: 01 janvier 2009 à 02:42:58 »

Très impressionnant ce documentaire de la BBC: Supervolcan: la menace est-elle réelle?
Merci Nemo.

----------------------------------------

SUPERVOLCANO
Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Japon, USA , 2005
BBC, Big Blast Productions, Discovery Channel, ProSieben, Mediaset, NHK

admn : image indisponible

[justify]"Une énorme éruption volcanique à Yellowstone dévaste les Etats-Unis et plonge le reste du monde dans l’ère glaciaire. C’est la plus grosse catastrophe au monde… Et le plus grand défi à la survie humaine.

Cela ressemble peut-être à l’accroche vitaminée d’un nouveau blockbuster hollywoodien de science-fiction, mais ce n’est pas ça. C’est Supervolcano, un docu-fiction en deux parties basé sur une histoire vraie qui n’est pas encore arrivée… ou plutôt si, il y a 74000 ans. En effet, la dernière éruption super volcanique a plongé le monde dans l’obscurité pour six ans, nous a menés à la dernière ère glaciaire, et a réduit la population humaine à seulement 2000 personnes.

L’histoire : Nous sommes en 2020. La planète Terre affronte l'ultime menace. Pas celle d'une guerre nucléaire ou d'une attaque terroriste, mais celle de l'éruption géante d'un gigantesque super volcan couvant jusqu'alors dans le parc Yellowstone aux Etats-Unis et qui plongera la terre dans une nouvelle ère de glace. Les conséquences sont trop catastrophiques pour que le monde puisse les concevoir. Ce puissant thriller basé sur une réalité prédite par les scientifiques explore l'impact environnemental, politique, économique et social d'un tel cataclysme... " [/justify]

Source http://www.infosjeunes.com/index.php?action=article&id_article=133474

FICHE TECHNIQUE

Réalisé par Tony Mitchell. Une co-production BBC/Discovery Channel/ProSieben/Mediaset/NHK. Drame / 2 x 50 minutes

Avec : Emy Aneke, Link Baker, Rukiya Bernard, Susan Duerden, Adrian Holmes, Shaun Johnston, Gary Lewis, Jane McLean, Michael Riley, Michael Teigen, Lucia Walters.

Editeur : Editions Traversière
DVD : DVD-9, 150', zone 2
Genre : Docu-Fiction / Drame
Format vidéo : 1:66 - 16/9 compatible 4/3
Format son : Version française
Bonus : Supervolcan : la menace est-elle réelle ? (documentaire, 50 minutes)

Diffusion TV : M6 - Printemps 2005


« Modifié: 20 juillet 2015 à 23:22:22 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Comment s'organiser pour survivre à un supervolcan ?
« Réponse #2 le: 01 janvier 2009 à 02:53:57 »

[justify]Comment s'organiser pour survivre à un supervolcan ?

--------------------------------------------------------------------------------

Cela fait une semaine que je fais des recherches assez poussées sur le risque potentiel d'une explosion prochaine de Yellowstone. D'après ce que j'ai pu voir, et ce, sur des sites très officiels, il y a de quoi vous glacer le sang. J'ai la glaciale impression que notre génération verra Yellowstone (j'ai 35 ans).
Ce message n'a absolument pas pour objectif d'ouvrir un autre débat sur le fait que oui ou non, Yellowstone est pour dans 10, 100, 1000 ou 10 000 ans. A chacun de se faire son propre point de vue. Moi, je me suis fait le mien et je n'ai pas du tout l'intention de faire comme si rien ne se passera jamais. Cela dit, je ne vais pas non plus vivre que pour préparer une catastrophe que je ne verrai peut-être pas.
Ceci dit, le jour où la catastrophe s'annoncera par des signes avant-coureurs, la rumeur se répandra à la vitesse d'une trainée de poudre et tous le monde fera alors la même chose : se précipiter dans les magasins acheter de la nourriture. Les stocks seront épuisés en quelques jours. Les commerçants possédant de grandes quantités de denrées durable (blé, riz, sel, sucre, etc ...) comprendront vite qu'il ne sera pas dans leur intérêt de continuer à vendre celles-ci. Face à la réaction des gens, un état d'urgence sera très vite décrété et la nourriture sera rationnée.
Cette situation durera un ou deux ans tout au plus car l'une des conséquences d'un supervolcan (voir forums précédents + adresses de sites mentionnés) est le fait que la lumière sera très faible, d'où hiver volcanique, d'où hibernation des arbres et mise en sommeil de la végétation. Les animaux sauvages mourront de faim et il n'y aura plus de quoi nourrir les animaux domestiques.
Durant cette famine, les villes se videront par espoir de trouver de quoi survivre à la campagne et des guérilla se formeront. Des groupes armés silloneront les campagnes afin de piller les denrées qui auront pu être accumulées par les plus chanceux et les plus prévoyants. Ce chaos durera tout le temps de l'hivers, soit entre 5 et 10 ans.
Tout n'est pas perdu pour ceux qui auront pris les devant et qui auront investi temps et argent pour préparer ce qui ne viendra peut-être jamais de notre vivant. Quel pari insensé me direz-vous. Je suis d'accord avec vous. Mais en ce qui me concerne, et plusieurs de mes amis, nous avons pris la décision de préparer l'impensable.
Si vous trouvez tout cela exagéré, je le comprend parfaitement et je ne cherche à convaincre personne. Je n'ai volontairement pas exposé tout ce qui m'a fait arriver à cette conclusion et je ne le ferai d'ailleur pas. Mais si certains ont cette même idée dans la tête, si certains se disent que ce n'est pas si idiot ou dénué de sens que ça veut bien le paraître alors peut-être pouvons nous chercher certaines solutions ensemble.
Avant d'exposer plus avant nos premières conclusions, j'attends juste pour voir si je suis le seul fou sur ce forum ou si d'autres trouvent la démarche pas si déraisonnable (plus y'a de fous, moins y'a de riz). [/justify]

Source: http://forums.futura-sciences.com/geologie-catastrophes-naturelles/32217-sorganiser-survivre-a-un-supervolcan.html


-------------------------------------

[justify]super-volcan célèbre: celui de Yellostone.

Yellowstone se situe à la verticale d'un "point chaud", c'est à dire de l'extrémité d'une remontée de magma chaud en provenance des tréfonds de l'écorce terrestre, qui joue le rôle d'un "chalumeau". Il existe à Yellowstone un lac, circulaire. Fin juillet 2004 les géologues ont découvert que le fond de ce lac était remonté de ... 30 mètres. Quant à la température de l'eau à cet endroit, elle ne cesse de croître. Ce lac est maintenant fermé au public et sa surface se couvre de poissons morts (source : The Idaho Observer). La situation est identique dans la rivière Yellowstone ainsi que dans les différents cours d'eau de la région qui charrient également nombre de poissons passés de vie à trépas. Beaucoup d'aires de pique-nique ont dû être fermées. Dans de nombreuses régions du parc la durée des visites se limite d'elle-même à quelques heures tant la puanteur des remontées sulfureuses est devenue insupportable.

"La meilleure façon de provoquer l’explosion d’un supervolcan est de créer des ouvertures à sa surface. Et savez vous que le gouvernement Bush a autorisé le forage de 12.000 nouveaux puits de pétrole dans la caldéra du super volcan de Yellowstone, et ce malgré de nombreux avertissements de spécialistes concernant la recrudescence d’activité du supervolcan loin d’être endormi ?" (Blog de l’Equilibriste)[/justify]

-----------------------------------------------

[justify]21 mai 2008
Super volcans: situation... explosive ?

(Source : La terre du futur )

Un scientifique australien a mis en garde vendredi contre la menace d'un puissant volcan en Indonésie, dont l'éruption pourrait faire des millions de victimes (...).

Le professeur Ray Cas du département de géoscience de l'université Monash a indiqué que le plus puissant volcan du monde était celui du lac Toba, sur l'île indonésienne de Sumatra (...).

Ray Cas a indiqué que la dernière éruption du Toba il y a environ 73.000 ans avait été si puissante qu'elle avait bouleversé l'ensemble du climat de la planète.

"L'éruption a relâché dans l'atmosphére 1.000 km3 de cendres et de débris rocheux, dont la plupart sous forme de fines cendres qui ont plongé la Terre dans l'obscurité, renvoyant le monde à l'âge de glace", a-t-il déclaré.

Le scientifique a indiqué que ces super volcans constituaient la plus grande menace pour la terre, "la seule à surpasser celle de l'impact d'un astéroïde".

"Un super volcan entrera forcément en éruption. Ca peut être dans quelques années, dans cinquante ou dans mille ans mais un jour ou l'autre l'un d'eux explosera".[/justify]

La suite ici....
http://tendrepoison.canalblog.com/archives/2008/05/21/index.html
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14886
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #3 le: 01 janvier 2009 à 03:24:47 »

Les signes précurseurs sont bien là :
cherchez Yellowstone dans les Actualités de Google :
"on y enregistre entre 1.000 to 2.000 secousses par an.
Mais les stations sismiques de l'Université de l'Utah en ont compté 250 en quelques jours,
depuis le 26 décembre.
Le lendemain, on a enregistré des magnitudes de 3 et jusqu'à 3.9.
"

Egalement pour info de base :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Supervolcan
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus proches..
Mais tant que tu n'as rien, on ne risque pas de te le prendre.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.c

harlock

  • Invité
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #4 le: 01 janvier 2009 à 09:44:12 »

Depuis hier il y a eu environ 6 tremblement de terre d'une magnitude supérieur à 2.5 dans le parc de yellowstone.

Un supervolcan comme celui la s'il devait entré en éruption, ça changerait la face du monde, et peu etre que ça déclencherais un superseisme en californie.

Et par "effet papillon" est ce que ca n'acclérerait pas le basculement des poles magnétiques ?
« Modifié: 01 janvier 2009 à 09:47:11 par harlock »
IP archivée

harlock

  • Invité
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #5 le: 01 janvier 2009 à 09:56:49 »



Nous pouvons voir la grande colonne de chiffre se sont les tremblement de terre supérieur a 2.5  dans le parc de yellowstone depuis 8 jours.

En tout cas ça montre bien que les état unis sont trés prolifque en matiére de tremblement de terre.

[mode théorie + ou - foireuses]
Je viens subitement d'avoir une idée, Les ovni sont liés aux essaies nucléaires, on en voie plus au état unis qu'ailleurs, est ce qu'il ne survéillerais pas les supervolcans, les superseismes etc ... ??? et les essaies nucléaire qui risquerait de les déclencher.
[/mode théorie + ou - foireuses]
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #6 le: 01 janvier 2009 à 10:37:13 »

Bonjour Harlock,
Peut-être pas si foir* que cela!
Je crois bien avoir vu passer deux ou trois news soulignant une recrudescence d'apparitions Ufo suite à des tremblements de terre.
Bien que vue ta carte, il n'y a peut-être pas de corélation statistique.
A suivre...
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #8 le: 01 janvier 2009 à 23:31:40 »

[justify]Le parc naturel de Yellowstone aux Etats-Unis est un des endroits les plus magnifiques que la nature nous ait offert sur Terre. Il est particulièrement apprécié pour ses geysers, sa faune et sa flore, son relief saisissant. Ce que l’on sait moins, c’est que sous le parc dort un des volcans les plus dangereux de la planète. Qualifié de « supervolcan » en raison de sa taille monstrueuse, il entre en éruption à intervalles réguliers, semant la ruine et la désolation sur plusieurs milliers de kilomètres. Alors, à quand le réveil du supervolcan de Yellowstone ? Si cela devait être le cas à moyen terme ce bouleversement terrestre serait très certainement un épisode majeur dans l'Histoire de l'Humanité !

Qui croire

On sait depuis peu que le sous-sol du parc de Yellowstone abrite une immense chambre magmatique, et que les éruptions du mégavolcan situé sous la surface se produisent tous les 600 000 ans. Or, la dernière éruption en date s’est produite il y a... 630 000 ans.

Le supervolcan de Yellowstone a donc virtuellement 30 000 ans de retard ! Doit-on en déduire qu’il puisse entrer en éruption d’un jour à l’autre ? C’est l’avis de plusieurs géologues, qui ont relevé divers indices d’une progression du magma vers la surface.

D’autres spécialistes éminents assurent au contraire que nous disposons d’un délai d’au moins 100 000 ans, voire d’un million d’années avant que le supervolcan ne se réveille. Alors qui croire, et que se passera t-il si le scénario catastrophe tant redouté devient réalité ?

Un « gonflement » du sol inquiétant...

Comme nous l’avons annoncé en introduction, le parc de Yellowstone n’abrite pas un volcan « classique » formant une montagne en forme de cône, mais renferme en sous-sol un mégavolcan, le magma remontant à la surface par des cheminées creusées dans la terre. Il n’y a donc pas de cratère précis, mais une immense caldera qui n’a été repérée que par photo satellite, tant la chambre magmatique, située en moyenne à 7 kilomètres de profondeur, est immense.

Ainsi, le « cratère » du supervolcan de Yellowstone englobe quasiment tout le parc : il mesure 70 kilomètres de long sur 45 kilomètres de large, pour une épaisseur de 10 kilomètres ! Ces caractéristiques rendent encore plus difficiles les estimations concernant d’éventuelles éruptions, puisque tout se passe sous la surface. Les meilleurs indices de l’activité volcanique sont l’intensité des geysers, qui représentent en quelque sorte les « fuites » du mégavolcan, mais surtout... les brusques élévations du sol dans certaines zones du parc.

Ainsi au milieu de la caldera, le plancher s’est soulevé de 75 centimètres depuis la dernière étude géologique de 1923, un phénomène qui ne peut être engendré que par la poussée magmatique. Une des zones les plus inquiétantes est sans aucun doute située sous la surface du grand lac de Yellowstone : un vaste périmètre, vaste comme 7 terrains de football, s’est soulevé de plus de 30 mètres. Quant aux geysers du bassin Norris, les rangers qui gèrent l’accès du parc en ont barré l’accès en 2003 à une zone d’une cinquantaine de kilomètres est remontée de plus de 10 centimètres en quelques années... la température s’y est également accrue de 200 degrés !


Séismes : des signes avant- coureurs ?

Chaque année, le parc de Yellowstone recense plusieurs centaines de secousses séismiques, la plupart sans réelle importance. Mais certains de ces séismes sont déclenchés par les gaz sous pression emprisonnés dans le magma très épais, ce qui les empêchent de remonter à la surface.

La fréquence de ces secousses peut donc se révéler être un indicateur pertinent de l’activité volcanique qui se trame sous la surface, car si le supervolcan devait exploser, c’est justement parce que la pression de ces gaz mêlés au magma serait trop forte.

En étudiant les secousses du sous-sol, les géologues peuvent donc mieux comprendre comment la caldeira évolue, et où les fractures deviennent problématiques. Or en 2003 et 2004, le nombre de séismes ainsi que leur intensité est en augmentation : les géologues ont même enregistré les plus fortes secousses depuis 40 ans...

En avril 2004, plus de 400 tremblements de terre ont ainsi été recensés sur une période de 3 jours, dont 200 pour le seul jour du 14 avril... En juin 2005, c’est un séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter qui a été détecté. Les animaux du parc de Yellowstone n’ont pas attendu plus longtemps pour déserter ces zones soumises à des tremblements de terre ou à des surélévations du sol, indice supplémentaire que quelque chose est sur le point de se produire.

Une catastrophe apocalyptique et mondiale

Les conséquences engendrées par le réveil d’un volcan sont déjà spectaculaires ; nous avons tous eu l’occasion de contempler ces images d’une lave en furie dévastant tout sur son passage, et du gros champignon de roches et de poussières expulsées au-dessus de la gueule du cratère. Parfois, des villes entières sont détruites. Mais l’explosion d’un mégavolcan est capable de modifier le visage de la planète entière ; certains sont même à l’origine d’extinction massive d’espèces !

Les scientifiques qualifient ce genre d’éruptions de « méga-colossales » : dans le rayon le plus proche de l’explosion, toute forme de vie serait détruite. Mais c’est par la suite tout le continent américain, puis le reste du monde, qui seront touchés par une pluie acide provenant des monstrueux nuages de cendres volcaniques crachés par la caldeira de Yellowstone. Selon les premières estimations, la totalité du territoire des Etats-Unis serait recouvert de plus d’un mètre de cendres ! Autant dire un « black-out » général, avec rupture massive et immédiate de tous les moyens de communication, les transports, les entreprises et l’ensemble des appareils électriques pour une période indéterminée.

Le climat serait bien entendu complètement perturbé par un tel événement, et les scientifiques n’excluent pas le risque d’un hiver volcanique (équivalent d’un hiver nucléaire) dû à l’incroyable épaisseur de la cendre dispersée dans la haute atmosphère. La température mondiale subirait un refroidissement global de 5 à 20 degrés Celsius pendant plusieurs années !


L’espèce humaine en danger ?

Comme nous venons de le voir, l’explosion du supervolcan de Yellowstone provoquerait des dégâts titanesques et plusieurs centaines de milliers (millions ?) de morts dans les minutes suivant l’éruption. Mais sur le long terme, les survivants seraient tout autant menacés de disparaître, étant donné les ravages de la cendre sur la faune, la flore, et sur l’homme.

L’agriculture deviendrait presque impossible, les gens développeraient de nombreuses maladies respiratoires (microscopiques, les particules de cendre s’inhalent malgré les protections et sont très corrosives), de nombreuses espèces animales s’éteindraient, sur terre comme dans les océans.

L’hiver volcanique rendrait polaires des pays comme l’Angleterre ou la Scandinavie, pendant que des tornades, des tempêtes de neige et des pluies de cendres s’abattraient durant des années durant sur l’Europe. L’Homme parviendrait-il à survivre dans ces conditions ? En fait, tout porte à croire que l’éruption d’un mégavolcan a déjà failli par le passé éradiquer l’ensemble de l’espèce humaine...

En effet, les biologistes ont constaté une réduction dramatique de la population due à un événement survenu il y a environ 75 000 ans. Or c’est à cette date qu’eu lieu l’explosion du supervolcan Toba à Sumatra en Indonésie (Voir notre encadré sur les mégavolcans dans l’Histoire) ; après le cataclysme, les scientifiques estiment que l’espèce humaine, déjà forte à l’époque de plusieurs millions d’individus, ne comptait plus que... 5000 à 10 000 êtres humains !

Il est donc clairement établi que ce genre de catastrophe naturelle peut porter un coup fatal à de nombreuses espèces, y compris la nôtre ; en réalité, le seul bouleversement terrestre comparable à la puissance de l’explosion d’un mégavolcan est... l’impact d’un gigantesque astéroïde s’écrasant sur la planète.


L’homme impuissant face à ce cataclysme

Que peut-on faire face à cette menace qui peut s’avérer fatale pour l’Homme ?

De l’avis même des experts, pas grand chose... Dans l’incapacité de « prédire » une date précise pour l’éruption du supervolcan de Yellowstone, les géologues se bornent pour l’instant à affirmer que « la caldera de Yellowstone se  réveillera un jour... », voilà la seule certitude. Ceux qui ont été spectateurs du « docu-drama » diffusé sur M6, et qui s’inspire largement de ce qui se passe à Yellowstone, peuvent d’ores et déjà) se faire une petite idée de la catastrophe.

Les autres peuvent toujours visionner le documentaire que la BBC a commandé dès 1999, qui s’intitule « Supervolcano » : on y apprend notamment que l’éruption d’un mégavolcan est équivalente à 10 000 bombes atomiques comme celle lancée sur Hiroshima chaque seconde pendant 2 semaines... Un cataclysme difficilement représentable pour l’imagination humaine, qui marquera profondément la civilisation.

Yellowstone en chiffres

- Premier par naturel au monde crée en 1872

- Superficie de 900 000 hectares

- 300 geysers et 10 000 phénomènes géothermiques

- 1 éruption volcanique tous les 600 000 ans

- Méga-éruptions il y a 2,1 millions d’années, 1,3 millions d’années et 630 000 ans


Plus d’infos : Les supervolcans dans l’Histoire

Statistiquement un volcan comme le St.Helens (à gauche et au centre), de classe VEI5, entre en éruption une fois par siècle et libère 1 km3 de cendres et de magma dans l'atmosphère : il libéra une énergie équivalente à 27000 fois celle de la bombe d'Hiroshima soit plus de 100 kT de TNT,A droite la caldera partiellement noyée du volcan de Santorin dans la mer Egée qui explosa en l'an 1650 av.JC. De classe VEI6 il produisit 30 km3 de matière volcanique et forma une colonne plinienne qui s'éleva à 36 km d'altitude !

En détruisant toute la ville et les alentours dans un rayon de 100 km il marqua probablement le déclin de l'Empire Crétois. l y a 3650 ans à Santorin, à l'apogée de la civilisation Crétoise, la puissance du volcan s'est soudainement accrue. Au lieu d'entrer gentillement en éruption en crachant beaucoup de fumée, cette fois d'immenses blocs d'environ 2 mètres de diamètre ont été propulsés hors du volcan jusqu'à 7 km d'altitude et se sont écrasés sur le sol.

Pour atteindre cette altitude, leur vitesse dû atteindre plusieurs centaines de mètres par seconde, environ 1000 km/h ! A cette vitesse, les impacts devaient être catastrophiques et inimaginables.
En 1950, le petit volcan qui s'est reformé au centre entra à nouveau en éruption. Il existe à Sumatra un super volcan aujourd'hui situé au centre d'un lac baptisé Toba. Personne ne fut témoin de son éruption qui se produisit voici 74000 ans. La super éruption du Toba survenue voici 74000 ans donna naissance à un lac dans la caldéra mesurant 100 km de longueur et 60 km de largeur. En deux mots, ce fut une explosion colossale dont les cendres ont été disséminées sur des milliers de kilomètres à la ronde.

On parle ici de quelque 3000 km3 de matière qui furent éjectés du volcan. Cela représente environ 10000 fois la taille de l'éruption du St.Helens en 1980 que l'on considère comme l'une des plus importantes éruptions à ce jour.
L'énergie libérée par la super éruption du Toba aurait été équivalente à 1 GT de TNT, soit environ 67000 fois la bombe d'Hiroshima. C'est une VEI 8 dix fois plus intense que le seuil minimum, produisant des effets similaires à celui de l'impact d'un astéroïde d'au moins 800 m de diamètre sur un sol granitique.

A 2500 km de Toba on retouve dans le fond des océans une couche de cendre épaisse de 35 cm qui s'est déposée juste après l'éruption. Elle révèle que Toba provoqua un événement super volcanique d'une puissance bien supérieure à toutes les autres éruptions volcaniques connues jusqu'à aujourd'hui. L'analyse des cendres révéla que l'éruption fut riche en soufre et aurait libérée une énorme quantité de dioxyde de soufre et d'autres gaz jusqu'à la stratosphère, d'où ils seraient retombés sous forme d'aérosols composés d'acide sulfurique, affectant le climat de la Terre durant des années.

Classification des éruptions

Chaque année, une cinquantaine de volcans entre en éruption, la plupart du temps sans conséquences majeures, parfois de manière totalement inaperçue. Pour quantifier ces éruptions en fonction de leur importance et de leur dangerosité, les vulcanologues ont mis au point une échelle de valeur très précise : le VEI pour Volcanic Explosivity Index.

VEI    taille du cratère    Volume des débris éjectés    Périodicité    Exemple
0    inexistant    < 100 m3    1000s m3    journalier    Kilauea
1    faible     100-1000 m    10 000s m3    journalier    Stromboli
2    important    1-5 km        1,000,000s m3    chaque semaine    Galeras
3    très important 3-15 km    10,000,000s m3    chaque année      Ruiz
4    cataclysmique    10-25 km    100,000,000s m3    tous les 10 ans        Galunggung,
5    paroxysmique    >25 km    1 km3     tous les 100 ans    St. Helens
6    colossal    >25 km    10s km3    tous les 100 ans    Krakatau
7    supercolossal    >25 km     100s km3    tous les 1000 ans    Tambora
8    megacolossal    >25 km     1,000s km3    tous les 10 000 à 100 000 ans    Yellowstone[/justify]

Source: http://www.mondeinconnu.com/dossiers/archive/terre-et-climat/supervolcan-yellowstone/8/
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
yellow
« Réponse #9 le: 02 janvier 2009 à 01:17:57 »

merci a nemo492 pour les infos sur yellowstone, je suis ce supervolcan depuis au bas mot l'an 2000 , pour rappel il existe plusieurs supervolcans dans le monde dont un en indonesie et un autre en alaska

decouverts dans les annees 70 a l'occaison de la prospection petroliere ces supervolcans ne possedent pas de domes et ont dit on la capacite de egenerer des eruptions de tres grandes ampleurs

yellowstone a vu sa derniere eruption il ya  600.000 ans et se reveille tous les ... 600.000 ans, en cas d'eruption la moitie des usa seraient sous cendre et de meme le reste du monde le probleme est que la finesse de la poussiere obstrue les poumons....

bref un tres grand mechant

le parc de yellowstone est sous monitoring depuis les annees 20 et ces dernieres annees il ya quet quelques signes ca et la d'activite relative , degagemet de gaz , changement de rythme des fameux geyseres, etranges epidemies dans le parc etc etc

montee du "dome"

les infos actuelles *pour autant ne sont pas necessairement reliee a un reveil mais le rechauffement selon moi fait rechauffer la croute terrestre qui du coup se dilate (toutes proportions gardees bien sur)

encore un signe de plus qu'il est temps d'inverser les tendances mais il faudrait plusieurs revolutions pour cela
en effet la chine et les usa ne reduiront sans doute pas leurs pollutions et dechets sans compter la deforestation massive au bresil

il faut 10 degres pour un risque d'exctinction , l'homme a deja realise 6 degres

ne manque que le phenomene exterieur pour les 4 manquants

certains voient dans l'accroissement du methane un de ces facteurs de plus

bref il reste 3 ans et franchement je ne vois pas ce qu'il faut encore faire

mais bien des choses demeurent cachees



IP archivée

zek

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 860
Re : Comment s'organiser pour survivre à un supervolcan ?
« Réponse #10 le: 02 janvier 2009 à 09:45:26 »

[justify]Comment s'organiser pour survivre à un supervolcan ?

C'est assez déconcertant de voir comment réagissent les personnes sur ce topic d'un autre forum.

Les arguments avancés sont un peu ce que l'on retrouve partout lorsque l'on aborde des dangers aussi importants pour l'humanité. "On ne le verra pas de nos yeux", "l'humanité y survivra" ou encore ce bon vieux fatalisme "on ne peut rien y faire", "de toute façon un bon jour nous disparaîtrons tous". L'Homme aurait-il perdu tout instinct de survie ? C'est ce qui me fait penser que l'Homme n'est qu'un animal qui s'est perdu. Pourtant nous avons cet avantage sur les autres représentants de l'ordre animal qui est cette faculté de pouvoir étudier le monde et donc d'anticiper les dangers. Mais c'est sans résultat, la société moderne adepte de la fiction a annihilé toute perception de la réalité des risques. D'ailleurs ne parle t-on pas, de plus en plus, de "docu-fiction" plutôt que de "documentaire" ?

Cette idée de se préparer à toute éventualité, d'organiser des moyens de survie qu'ils soient collectifs (préférable) ou individuels et de s'informer constamment sur les risques encourus par la planète n'est en aucun cas "farfelue". Je pense qu'elle est plus que jamais nécessaire. Les fous d'aujourd'hui seront peut-être les sages de demain.
IP archivée
"vague inquiétude" - Ryûnosuke Akutagawa

TDC

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1028
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #11 le: 02 janvier 2009 à 10:16:43 »

Le soucis, ZEK, c'est qu'ici nous avons lu de si nombreux documents qui laissent entendre qu'on nous cache la vérité depuis si longtemps, qu'il semble difficile pour tout le monde d'imaginer que cette vérité serait divulguée sous peu, en tout cas assez tôt pour permettre à l'Humanité de se réveiller, et éventuellement de savoir comment éviter de telles catastrophes.

Et puis, pour le moment, nous connaissons de la vie, qu'elle nait et qu'elle meure, ce qui serait donc aussi le cas pour l'univers, notre planète inclue.
Nous connaissons aussi les maladies, les virus, pourquoi ne pas imaginer que l'Homme serait un Virus pour la vie de la Terre ?

On peut tout imaginer dans le contexte actuel, et l'imagination qui se détache de la science. Que l'imagination soit le reflet de la réalité est une autre possibilité.  Le truc, c'est qu'en fait personne ne sait !

Alors comment ne pas comprendre qu'on ne puisse que regarder et subir ? D'autant plus si l'on considère qu'une caste contrôle notre devenir, en toute connaissance de cause...

Une seule chose laisse un peu d'espoir, ce sont les nuances apportées par les "prévisions" de certaines anciennes civilisations qui précisent que notre temps ne se finirait pas comme les précédents, mais que quelque chose de particulier est censé justement nous arriver.

Prenez l'hypothèse que cet évènement soit l'arrivée de nos créateurs, ou de n'importe quelle autre espèce d'ET.
Imaginez votre volonté de nous préparer, et que cela soit fait au travers de la mise à l'abri de l'Humanité, sous terre.
Nous serions donc si bien abrités, que nous ne verrions même pas ce qui se passe de merveilleux en surface.
En quelque sorte, notre volonté de nous protéger d'on n e sait quoi, en se cachant sous terre, pourrait en fait nous empêcher de vivre notre évolution en surface. Et ce, quelles que puissent en être les conséquences, y compris la disparition physique d'une grande partie de la population.

De fait, si l'on s'en tient à l'idée que la vie existe après la mort, en fait, la disparition de toute ou partie de l'Humanité telle qu'on la connait actuellement sur Terre est peut être ce qui doit se passer, pour que nous passions à l'étape suivante, ce que certains appellent l'élévation. Une sorte de NDE définitive, ou le repos de l'âme, qui ne nécessiterait plus la réincarnation.
Cette "élévation", est évoquée aussi bien pour des êtres vivants que pour des êtres morts. Alors pourquoi ne pas imaginer que les survivants à une élimination ou à une réduction de masse de l'Homme sur Terre soit naturel, nécessaire, prévu ?

Qui dit que notre vie actuelle est l'objectif de notre existence ?

Ne nous posons nous pas justement cette question depuis la nuit des temps ? Pourquoi sommes nous là et vers quoi devons nous nous diriger ?

Et si ce que nous abordons comme un cataclysme n'était en fait qu'un passage, tout comme peut l'être un accident de la route ou un accident cardio-vasculaire, vers ce qui nous attend après la mort, telle que nous la concevons actuelle, c'est à dire la fin de tout, pour chacun de soi ?

Et si nous n'étions finalement pas du tout ce que nous croyons être ?
Sommes-nous si intelligents, si conscients que nous le pensons ?

Étant données les découvertes actuelles, cachées plus ou moins, et les histoires de nos "sorciers" d'aujourd'hui, ne pourrions pas envisager que c'est effectivement parmi leurs savoir à eux que se trouverait la vérité, plutôt que dans les écrits religieux ou scientifiques...?
IP archivée

zek

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 860
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #12 le: 02 janvier 2009 à 10:33:44 »

La passivité ou l'attente ne sont pas des solutions malheureusement. Et les promesses de vie ou d'élévation après la mort ne font que nous endormir et annihilent justement toute volonté d'agir contre certaines situations. Je dirais même que l'idée d'être dirigé et donc, par association d'idées, de ne pas tenir son destin entre ses mains y participe activement. Même si un certain degré de vérité non déterminé (ou non déterminable) existe bel et bien.
« Modifié: 02 janvier 2009 à 10:36:07 par zek »
IP archivée
"vague inquiétude" - Ryûnosuke Akutagawa

Pello

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 82
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #13 le: 02 janvier 2009 à 11:42:31 »

Bonjour,

Je partage assez largement ce qu'expose la réponse de TDC.
Ce n'est pas de la résignation mais un autre regard sur les évènements.
Pello
IP archivée
Nous sommes des Etres de lumière
Recherche menant vers une autre Réalité :
http://www.realite-cachee.net

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4305
Re : à surveiller : le supervolcan de Yellowstone
« Réponse #14 le: 02 janvier 2009 à 11:49:44 »


Une bonne occasion de prendre du recul et de relativiser notre pseudo toute puissance très immature.
Malheureusement l'humilité ne sera là que devant l'événement.
Quel dommage....

IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume