Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Fusion thermonucléaire : printemps 2009  (Lu 3623 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14946
Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« le: 06 janvier 2009 à 00:35:52 »

[justify]La  diminution des ressources fossiles et la crainte du réchauffement climatique obligent les gouvernements à se préoccuper de trouver de nouvelles solutions propres. La fusion qui semblait impossible à réaliser au siècle dernier paraît aujourd'hui envisageable.

L'hydrogène, indispensable aux réactions de fusion, est particulièrement abondante dans l'univers. Une expérience inédite sera tentée au printemps 2009. Si l'expérience est concluante, ce sera le premier pas vers la construction de nouvelles centrales qui offriront une source d'énergie pratiquement illimitée.

Les chercheurs pensent maintenant être en situation de résoudre l'un des problèmes majeurs de la physique, en apprivoisant la puissance de la fusion thermonucléaire. C'est cette même réaction qui se produit au coeur du Soleil.

L'équipe du NIF (National Ignition Facility), au Laboratoire National Lawrence Livermore, a pour objectif de générer des températures de 100 millions de degrés Celsius, et des pressions qui soient des milliards de fois supérieures à tout ce qui peut exister sur Terre. Au centre du dispositif, une petite bille de combustible grosse comme une tête d'épingle.

"Le confinement inertiel suppose la compression d'un grain de combustible par balayage de toute sa surface par des faisceaux lasers, pour que la compression et l'augmentation de sa température et de la densité de particule conduise à la fusion thermonucléaire. En comparaison du Tokamak, le confinement inertiel amène à travailler avec de plus fortes densités de particules pendant des temps plus courts."
Source

Un laser sera utilisé, qui doit concentrer 1.000 fois la puissance électrique totale des Etats-Unis en un milliardième de seconde. Au final, une explosion dans la chambre de réaction - qui mesure environ 10 mètres de diamètre - doit produire au moins 10 fois la quantité d'énergie utilisée au départ.

Ed Moses, le directeur du laboratoire, explique : "Nous allons créer les conditions qui existent au coeur du Soleil. Ce sera comme si nous nous branchions directement à la source de l'énergie solaire, parce que la fusion est à l'origine de toute l'énergie de ce monde. C'est une expérience fascinante en physique, mais nous pourrions surtout contribuer à résoudre d'immenses problèmes sociaux, économiques et énergétiques."

Dans une structure qui couvre une surface équivalente à trois terrains de football, un unique laser infrarouge sera émis qui accomplira un parcours de 1,6 km. Il sera guidé à travers un jeu de lentilles, de miroirs, et d'amplificateurs, afin de créer un rayon 10 milliards de fois plus puissant qu'une ampoule domestique.

"Au Lawrence Livermore Laboratory, les pulses lasers sont prévus pour délivrer, au total, quelque 200kJ en moins d'une nanoseconde sur chaque grain de combustible. C'est une puissance délivrée d'environ 2 1014 W durant le pulse; c'est en gros 100 fois la capacité de puissance électrique mondiale. La faisabilité de la fusion thermonucléaire par fusion laser n'a pas encore été démontrée mais la recherche se poursuit activement."[/justify]
Source

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_nucl%C3%A9aire

Source de l'article
« Modifié: 06 janvier 2009 à 02:59:18 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

void

  • Invité
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #1 le: 06 janvier 2009 à 00:47:45 »

Mouais... y'a pas 5 ans c'était tellement du domaine de la science fiction qu'il était indécent d'envisager faire de la recherche à ce sujet, et là, "aller hop on y est presque"... Je suis le seul à trouver ça bizarre ?
IP archivée

BEL23

  • Invité
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #2 le: 06 janvier 2009 à 00:55:41 »

est ce a rapprocher du 3è secret de Fatima ........
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14946
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #3 le: 06 janvier 2009 à 01:01:13 »

Le responsable du projet se nomme Moïse..

C'est à peu près à cette époque que doit redémarrer le Large Hadron Collider...

Super Laser at the National Ignition Facility - KQED QUEST
« Modifié: 13 juillet 2015 à 22:47:07 par katchina »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

BEL23

  • Invité
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #4 le: 06 janvier 2009 à 01:08:13 »

j'imagine que ce Moïse là...c'est pas la mer rouge qu'il va ouvrir en deux.... ::)
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14946
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #5 le: 06 janvier 2009 à 02:22:45 »

Dans le même temps, des chercheurs de Princeton viennent d'inventer
le laser à cascade quantique,
plus puissant et plus économe en énergie :

Source
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

lcarl

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2854
Re : Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #6 le: 08 janvier 2009 à 00:47:09 »

Dans le même temps, des chercheurs de Princeton viennent d'inventer
le laser à cascade quantique,
plus puissant et plus économe en énergie :
Source
Au moins on sait que le retro-ingeniering marche tres bien.
IP archivée
With knowledge comes responsibility.

Patacrac

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 289
Et les 3 milliards de ° de la Z machine
« Réponse #7 le: 08 janvier 2009 à 11:17:08 »

Bonjour,
100 millions de degrés et alors?...Et les 3 milliards de ° de la Z machine de Sandia on en parle plus, ... car classé secret défense, la ZR est en construction, la réaction peut allumer des mini bombes à hydrogène sans bombe A, et donc sans uranium enrichi...à 10 milliard de ° on peut recréer entièrement la table de Mendeliev...et aussi tout détruire, notamment les déchets nucléaires...
Mais l'armée à mis la main dessus...priorité : bombes nucléaires propres, et mini nuke sans retombées et contamination permanente des sols.

Nous sommes pas encore sorti du problème, car si le Laser donne des résultats, quel sera la réaction de l'armée?
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2211
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #8 le: 08 janvier 2009 à 18:09:20 »

Les expérimentations de Claude Poher au sein de son laboratoire privé Aurora vont peut-être déboucher sur un générateur d'énergie électrique dont le rendement sera supérieur à 100 %
Autrement dit, ce générateur pourrait extraire du vide les quantas gravitationnels supposés y exister, selon la théorie des Universons élaborée par son auteur.
La technologie de fabrication des émetteurs de flux anisotrope d'Universons est évidemment tenue secrète.
Le générateur en question serait une machine tournante, mue par la nouvelle génération d'émetteurs, déjà fabriqués. Ce serait le cryostat tout entier qui tournerait, étant rempli d'azote liquide à -196°C, et dans lequel baigneraient les émetteurs.
L'arbre du cryostat entrainerait un alternateur ordinaire, produisant l'électricité, servant elle-même en partie à ré-alimenter les émetteurs et éventuellement alimenter une machine cryogénique assurant la circulation permanenente d'azote liquide dans le cryostat.

Ne pas perdre de vue que ceci n'est pas du domaine du mythe. Des expérimentations ont déjà été faite par Claude Poher. Un émetteur de 23 g seulement a produit une poussée de près de 5 tonnes sur une impulsion d'un fort courant, sous une tension de l'ordre du kilovolt. La mise en rotation de l'alternateur selon ce principe serait donc facilement obtenue. Reste à savoir si l'énergie dépensée à alimenter les émetteurs sera inférieure à celle produite par l'alternateur.
A mon avis, il est très probable que ce soit le cas.     
IP archivée

-Vod-

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1169
Re : Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #9 le: 08 janvier 2009 à 18:55:16 »

Ne pas perdre de vue que ceci n'est pas du domaine du mythe. Des expérimentations ont déjà été faite par Claude Poher.

Ce ne sera plus du domaine du mythe lorsque ses experimentations auront été observées et validées par d'autres.
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2211
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #10 le: 09 janvier 2009 à 11:52:04 »

A voD :

Le site de Claude Poher www.universons.com fait un compte-rendu très détaillé des expériences pratiquées et propose des vidéos téléchargeables montrant la forte autopropulsion des émetteurs.
L'expérience a par ailleurs été réalisée en remplaçant l'émetteur par un simple cylindre d'aluminium et là il ne se passe strictement rien, comme prévu. Cette vidéo est également disponible sur le site.

Ce site, consultable sur inscription préalable, propose une quantité impressionnante d'informations, y compris la démonstration de compatibilité de la théorie des Universons avec celle de la Relativité Générale d'Einstein, effectuée par le physicien relativiste Patrick Marquet. C'est extrêmement complexe du point de vue mathématique et physique. Parallèlement à ces documents "extrêmes", il en existe beaucoup d'autres aisément accessibles à ceux qui ont un faible niveau en physique (niveau lycée) et qui permettent tout de même de bien saisir de quoi il est question. Je pense qu'il est de toute façon enrichissant de consacrer quelques heures à la consultation du site. J'étais moi-même réticent à la base, mais l'approfondissement du sujet m'a permis de conclure (en l'état actuel des choses) qu'il y a avait vraiment quelque chose de très prometteur dans cette théorie et dans l'invention qui en découle.

Mon intervention peut paraître incongrue ou déplacée, dans un fil qui traite de la fusion thermonucléaire.
Je m'explique : le contrôle de la fusion thermonucléaire m'apparaît réellement encore bien éloignée de notre temps (au moins plusieurs décennies). Ce qui ne veut pas dire qu'il faille en délaisser l'étude active et renoncer aux investissements dans ce domaine de la recherche.
Comparativement, la production d'énergie selon la technique de Claude Poher me paraît "à portée de main". Je pense sincèrement que 2 ou 3 ans de travaux et quelques centaines de milliers d'euros tout au plus suffiraient à produire un générateur électrique puissant et fiable, relativement compact, ne consommant aucun combustible, n'effectuant aucun rejet nuisible (rayonnement compris). Et ce n'est là qu'une perspective dans le domaine de la production d'énergie, car un autre aspect de cette technologie est celui, extrêmement important, de la propulsion et de la sustentation.     

 
« Modifié: 09 janvier 2009 à 11:56:28 par là et demain »
IP archivée

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2479
Re : Fusion thermonucléaire : printemps 2009
« Réponse #11 le: 09 janvier 2009 à 12:10:22 »

[justify
Ed Moses, le directeur du laboratoire, explique : "Nous allons créer les conditions qui existent au coeur du Soleil. Ce sera comme si nous nous branchions directement à la source de l'énergie solaire,

Bon, ça me va, j'adore la chaleur ...  ;)

Je préfère plaisanter, car avec ces savants fous qui sait vers quoi nous allons ...   ???
IP archivée
Malgré tout, aime.