Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: "Et l'Univers disparaîtra" ou comment rompre les réincarnations  (Lu 9580 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2479

En plein dans la lecture de ce livre, je suis une fois de plus à nouveau toute chamboulée dans mes convictions...  dans un sens évidemment positif (du moins au point où je suis présentement arrivée dans ma lecture).
On nous y propose le moyen de comprendre comment agir pour ne plus devoir revenir sur Terre, comment rompre une bonne fois avec le système des réincarnations et comment se défaire de l'illusion de ce monde illusoire que nous... rêvons. 
Rien que ça !... Quelle bonne idée !  J'accepte illico. :)

Je déguste chaque page avec ravissement (je n'exagère presque pas...  ;) ), en espérant ne pas être déçue à la suivante...  Pour l'instant je dois dire que j'y découvre un enseignement extraordinaire, merveilleux, profond, plein de sagesse, avec des notions parfois pas faciles à intégrer mais de nombreuses explications sont apportées pour nous permettre de parvenir à une bonne compréhension.
Au fil de cette lecture, il faut, comme je le disais, remettre parfois/souvent en question ce que nous pouvions considérer auparavant comme des certitudes...  Et notre prunier est parfois bien secoué...  ;)

Décidément, rien n'est définitif ici-bas, tout bouge, tout évolue.
On ne sait pas trop vers où, mais on avance.

PS : Bien que les personnages Arten et Pursah précisent, pour répondre à la demande de l'auteur, qu'ils furent autrefois des disciples de Jésus, ce livre ne fait absolument pas l'apologie d'une quelconque religion, bien au contraire, les religions ne reçoivent guère de compliments...

Un extrait du début (ci-dessous).
Un aperçu, en une vingtaine de pages pdf proposé par l'éditeur,  ici :  http://www.ariane.qc.ca/upload/livres/113pdf1.pdf


Citer
" ET  L'UNIVERS DISPARAITRA "  Gary Renard  (Ed. Ariane)

EXTRAIT du début :

Comment réagiriez-vous si deux étranges individus vous apparaissaient soudain, surgis de nulle part, alors que vous êtes assis tranquillement dans votre salon, et qu’ils vous disaient être deux « maîtres ascensionnés » venus vous révéler des secrets bouleversants sur l’existence, la nature des illusions et vous enseigner sur le pouvoir transcendant du véritable pardon ? Quand cela est arrivé à Gary Renard en 1992, il a choisi d’écouter ces deux instructeurs. Il en est résulté ce livre étonnant : l’extraordinaire transcription de dix-sept conversations qui se sont étalées sur presque une décennie, réorientant la vie de l’auteur et initiant maintenant le public à un enseignement spirituel fondamental.

Alors que je vivais dans une région rurale du Maine, je fus témoin d’une série d’apparitions, en chair et en os, par deux maîtres ascensionnés, nommés Pursah et Arten, qui m’ont révélé qu’ils avaient été, dans une vie antérieure, saint Thomas et saint Thaddée. (Malgré la croyance populaire, leur existence en tant qu’apôtres ne fut pas la dernière.)
Ces visiteurs ne sont pas venus me voir pour me répéter des platitudes spirituelles déjà connues de bien des gens. Ils m’ont plutôt révélé les secrets de l’univers — rien de moins ! — m’ont exposé le véritable but de la vie, m’ont parlé en détail de L’Évangile de Thomas et clarifié franchement les principes énoncés dans un document spirituel étonnant qui se répand en ce moment dans le monde afin de hâter l’avènement d’un nouveau mode de pensée qui prévaudra dans le nouveau millénaire.

Il n’est pas nécessaire de croire à la réalité de ces apparitions pour bénéficier de l’information contenue dans cet ouvrage. Je peux cependant témoigner qu’il est fort improbable que ce livre ait été écrit par un profane tel que moi sans l’inspiration de ces maîtres. De toute façon, le lecteur est libre de penser ce qu’il veut quant à l’origine des propos que renferment ces pages.

Je crois personnellement que la lecture de Et l’univers disparaîtra peut faire gagner du temps à toute personne ouverte à une voie spirituelle. Après avoir lu ce message, il vous sera sans doute impossible, tout comme ce le fut pour moi, de voir votre vie ou de penser à l’univers de la même façon qu’avant.

Les événements relatés dans ce livre se sont produits entre décembre 1992 et décembre 2001. Ils y sont présentés sous la forme d’une conversation à trois : Gary (moi), et Arten et Pursah, les deux maîtres ascensionnés qui me sont apparus. Ma narration n’est identifiée que lorsqu’elle interrompt le dialogue et elle est alors précédée du mot « Note ». Les mots en italique indiquent une insistance de la part des locuteurs. Veuillez noter que je n’ai apporté aucun changement substantiel à ces conversations, bien qu’il me fût très difficile, en révisant ce texte, de tolérer certains propos critiques et immatures que j’ai tenus au cours de la période couverte par ce livre. Avec le recul, je me suis aperçu que je n’avais réellement pratiqué le pardon que dans les derniers chapitres.

Bien que certaines déclarations faites par ces maîtres au cours de ces conversations puissent sembler très dures ou très critiques par l’impersonnalité de la page imprimée, je peux attester que leur attitude en était toujours une de gentillesse, d’humour, d’humilité et d’amour. On pourrait la comparer à celle d’un bon parent qui sait qu’il faut parfois corriger avec fermeté un enfant, mais dont l’intention est naturellement bienveillante. Donc, quand la conversation semble s’échauffer, il faut se rappeler que, pour mon propre bénéfice, Arten et Pursah me parlent délibérément d’une manière que je peux saisir, afin de m’amener graduellement au but de leur enseignement. Pursah m’a affirmé que leur style était conçu pour éveiller mon attention. Cela veut sans doute tout dire.

Je me suis efforcé de bien faire ce livre, mais je ne suis pas parfait et il ne l’est donc pas plus que moi. Si toutefois il contient des erreurs factuelles, que le lecteur soit assuré qu’elles ne sont dues qu’à moi et non à mes visiteurs. De plus, je dois préciser tout de suite que j’ai rallongé certaines conversations à l’aide de dialogues dont je me suis ressouvenu après coup. Je l’ai fait avec l’approbation d’Arten et de Pursah, dont certaines des instructions qu’ils m’ont données sont incluses dans ces conversations. Ce livre doit donc être considéré comme un projet personnel qui fut à la fois amorcé et guidé constamment par eux, même lorsqu’il ne constitue pas une transcription littérale de nos rencontres.

Gary R. Renard

À mon père et à ma mère. Nous ne sommes pas séparés.

Il y a ceux qui ont atteint Dieu directement, sans retenir aucune trace des limites du monde et se souvenant parfaitement de leur propre Identité. Ceux-là peuvent être appelés les Enseignants des enseignants parce que, bien qu’ils ne soient plus visibles, leur image peut encore être invoquée. Et ils apparaîtront quand et là où ils pourront aider en le faisant. À ceux que de telles apparitions effraieraient, ils donnent leurs idées. Nul ne peut leur faire appel en vain. Et il n’y a personne non plus dont ils ne soient conscients.
« Modifié: 25 mars 2009 à 16:07:10 par Natacha »
IP archivée
Malgré tout, aime.

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2479


Pfff....
C'était trop beau, voilà ma première déception :
Aux environs de la page 100 de ce livre, il est de plus en plus question d'un autre livre "Un cours en miracles", dont des passages sont largement cités. Ca ressemble, me semble-t-il, à de la pub que ferait un livre pour un autre livre ...  Aïe !  Serait-ce un piège commercial dans lequel j'aurais foncé tête baissée ? Une originale tactique de vente ? 
Ou bien blasphémè-je ?
 ;D
J'attends encore un peu, je continue de lire la suite... Je vous tiens au courant. ;)
IP archivée
Malgré tout, aime.

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4295

Si tu analyses avec objectivité et lucidité pourquoi tu penses que la réincarnation existe tu comprendras certainement que c'est impossible.
L'univers se tape complètement de ta petite personne.
Il est impossible que Natacha puisse vivre éternellement.
Ce qui est plus probable c'est que la vie elle même (l'univers) habite ton corps pendant le temps de ton existence comme il le fait pour toutes les formes de vies.
Ensuite l'univers restera l'univers et ton illusion d'être unique disparaîtra.
Natacha disparaîtra.

La théorie de la réincarnation est encore pire que la théorie du purgatoire.
Rien de tout cela n'existe.
Personne n'en a témoigné jamais.

On ne peut pas croire des choses dont personne ne peut dire je l'ai vécu.
A moins d'être fou...

Vouloir personnaliser au delà de la mort est de mon point de vue une erreur fondamentale.
Avoir de la dévotion pour ton essence qui est l'essence même de l'univers est plus juste.

« Modifié: 18 mars 2009 à 19:05:32 par labbe »
IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

TDC

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 1028

Je ne peux pas dire si oui ou non je suis convaincu par l'idée de la réincarnation, mais pour le moment, disons que je serais tenté d'y croire.
Il y a une limite cependant, selon ma culture : Si l'Univers a eu un commencement, et que selon notre physique, il aura donc une fin, cela signifierait que c'est incompatible avec une réincarnation, telle qu'elle nous est décrite généralement.

... après ce glaçon, bien entendu le débat reste ouvert selon les théories ouvertes à ce jour, mais si l'on devait s'en tenir à la science actuelle, la réincarnation devrait être déclarée impossible, et en suivant cette logique, toutes les religions également !  ;D

Bien... Et maintenant ? Comment peut on défendre cette idéologie quasi infinie ?
IP archivée

void

  • Invité

Il y a une limite cependant, selon ma culture : Si l'Univers a eu un commencement, et que selon notre physique, il aura donc une fin, cela signifierait que c'est incompatible avec une réincarnation, telle qu'elle nous est décrite généralement.

Dans toutes les traditions que je connais, la réincarnation est perçue comme une voie d'égarement dont il faut sortir et non comme un joyeux processus éternel dans lequel on devrait se complaire. Par ailleurs, dans ces mêmes traditions, il existe des "êtres éveillés" dont le but est de sortir tout le monde de ce merdier pour justement en finir. Le but, donc, c'est bien la fin du "samsara", c'est à dire le rapatriement de tout ce beau monde à l'union cosmique, le "nirvana".

Par cette approche des choses, on peut considérer l'existence de l'univers comme un accident, une "anomalie" qui aurait fait "dégueuler" la réalitée, et le but du "samsara" serait donc comparable à l'action d'une gigantesque "machine à laver", ou "trieuse". Cette approche rejoint la cosmogonie des "gnostiques chrétiens" et plus généralement de certains discours de la bible elle-même, relatant par exemple la chute de lucifer (la réalité qui dégueule) et la nécessité de triller le bon grain de l'ivraie. Dans l'indouhisme on dit que la Mâyâ (le samsara en quelque sorte, la réalité physique etc) est en fait une "surabondance divine" c'est à dire une "éjection" de Brama.

A ne pas entendre au sens propre le triage du bon grain et de l'ivraie comme d'une sélections de personnes, mais bien plutôt comme une opération de décantation de deux énergies de natures différentes s'étant malencontreusement mélangés (version gnostique chrétiens). Par exemple, pour les gnostiques chrétiens, le fait que l'âme existe est déjà le résultat d'une anomalie causé par "l'obscurité", de fait il n'y a pas de bonnes et de mauvaises âmes, mais l'univers physique apparait comme un processus de sélection destiné précisément à libérer les âmes...

Evidemment j'invite chacun à se documenter pour se faire sa propre idée sur tout ça, moi je relie beaucoup les choses entre elles, mais il est possible que je les relie trop...
« Modifié: 18 mars 2009 à 19:43:43 par void »
IP archivée

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4295


Je suis assez d'accord avec ce que tu dis.
Je le résumerais en disant que la personnalisation est Lucifer lui même.
Dans un univers en perpétuel mouvement personne ne peut prétendre être quelque chose.
Il ne peut s'agir que d'une illusion.
Une illusion du cerveau par exemple.
Si on pouvait voir l'univers tel qu'il est a l'échelle atomique ou cosmique on ne verrais certainement pas d'individualité mais des mouvements.
Des flux, attirance et répulsion.
Donc le sentiment d'individualité est certainement une illusion de notre cerveau.
Il s'agit juste d'une méprise de temps et d'espace.
La réincarnation est donc la pire erreur qu'on puisse commettre.
Il ne faut pas mettre ça dans son crâne.
Surtout pas...



IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

Natacha

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 2479


Croire, ne pas croire, supposer que, être persuadé de, etc...
L'unanimité est impossible sur un tel sujet, chacun croit, imagine, ou suppose...   :)
IP archivée
Malgré tout, aime.

void

  • Invité

L'abbe, on ne peut pas nier l'existence de tout en un claquement de doigt, c'est un peu trop simple. Même si tu n'est qu'une frange d'interférence ondulatoire du grand océan cosmique, il n'empêche que cette frange d'interférence existe, la preuve, nous sommes là pour en parler.

Comme je l'ai expliqué dans un autre topic, le fait qu'en regardant la photographie d'un objet tu ne voit pas l'objet réel, dans toute sa dimension, ne veut pas dire que l'objet n'existe pas. La photographie en elle-même est une illusion si tu n'est pas conscient que ce n'est qu'une photographie. Dès lors que quelqu'un te dis "ceci est l'objet" et que tu le prends pour argent comptant, alors oui, tu te fais des illusions, car ce n'est qu'une photographie.

Dans le même principe, le fait que la photographie d'une partie d'un objet n'est ni l'objet complet ni l'objet réel, ne veut pas non plus dire que cette partie de l'objet n'existe pas. Cette partie n'existe pas non plus indépendamment de l'objet en entier, mais ça ne veut pas dire que cette partie n'existe pas, cette partie existe quand même, elle est par contre interdépendante de l'objet entier.
IP archivée

hazuka

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1627

La théorie de la réincarnation est encore pire que la théorie du purgatoire.
Rien de tout cela n'existe.
Personne n'en a témoigné jamais.

Juste un mot là dessus,
Si, il y en a qui ont temoignés relatant des vie passées vues en "regressions"
et plus surprenant, 3 personnes différentes (amis dans cette vie ci) relatant chacun d un point de vue différent le meme evenement dans une vie passé dans l antiquité... (sans qu ils s en soient passé le mot)

Donc, je ne dis pas que c est vrai, mais je dis que le "Personne n'en a témoigné jamais." est faux.
IP archivée

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4295

Rien ne dit que le passé n'a pas existé.
Mais rien ne prouve qu'il s'agit des mêmes entités.
On peut imaginer qu'il est possible d'accéder au passé.
Ca je ne dis pas.
C'est d'un livre dont tu parles ?

Ce qui est vraiment marrant dans le bouddhisme c'est que la réincarnation entre totalement en contradiction avec la pratique.
Elle est sensée parler d'impermanence, et donc selon cette règle tout va et viens laissant l'être éternellement pur.
Comment l'être pourrait il contracter des dettes ?
C'est l'individualité qui contracte pour cette vie ci.
Je met ma main dans le feu je me brûle.
Mais je ne vois pas en quoi ca concerne l'être.
Je pense vraiment que cette théorie a été inventée pour culpabiliser les gens et pour faire accepter les classes et les castes avec comme carotte si tu es bien gentil a ta place alors tu auras une belle prochaine vie.
Comme chez nous on promettait le paradis.
C'est du foflklore qui empêche les gens de vivre l'instant.
C'est quand même très paradoxal.


« Modifié: 19 mars 2009 à 13:21:42 par labbe »
IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

chou-rave

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 427

la reincarnation c est ce qui fait que moi je suis moi et toi t'es toi.
IP archivée
Passer de l'amour de l'ordre a l'Ordre de l'Amour

labbe

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 4295


L'incarnation a la limite.
Mais je n'y crois pas non plus...
IP archivée
L'abbé bête qui monte...... Plus connu sous le nom du Père Loose..... Marié illégitimement à la Mère Tume

hazuka

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1627

C'est d'un livre dont tu parles ?

non, c est d un posteur sur le forum openminds (justement sur un topic reincarnation)
le lien:
http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi?board=philosophical&action=display&thread=1579

par garuda, que je considère honnete, c est en anglais...
mais j ai confondu ses 2 exemples (la version originale est plus interressante)

pour resumer:
- une amie a elle fait une regression et voit une scene avec un autre homme se passant a rome.
6 mois plus tard, ils vont voir une conference où quelqu un de l assemblée raconte la meme histoire mais du point de vue de l homme.

- il a ensuite etudié le sujet [la reincarnation]
3 personnes differentes, 3 continents différents, a travers des sessions faite par 3 therapeutes différents, décrivant une vie sur une autre planete avec la meme histoire sur un incident ayant eu lieu durant la guerre
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16580

Il est étrange ce titre :

"Et l'Univers disparaîtra" ou comment en finir avec les réincarnations

Je ne vois pas le lien de causalité.
Incommunicabilité quand tu nous tiens ! on s'y fait.
Ce n'est plus un problème  ;)
IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

void

  • Invité

Il est étrange ce titre :

"Et l'Univers disparaîtra" ou comment en finir avec les réincarnations

Je ne vois pas le lien de causalité.

Parcequ'une fois que tout le monde aura rejoint la source, il n'y aura plus d'univers au sens où nous l'entendons. Enfin à mon avis c'est la position soutenue dans le livre.
IP archivée