Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: le dépassement de soi  (Lu 780 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Kris

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 574
le dépassement de soi
« le: 12 mars 2015 à 11:45:04 »

L'accident dramatique survenu en Argentine lundi dernier 9 Mars m'a poussé à m'interroger un peu plus sur le sens de la vie. Face à cette nouvelle j'ai, dans un premier temps, eu un profond mouvement de révolte à l'égard de TF1 qui se trouvait, indirectement, responsable ou du moins co-responsable de la mort de plusieurs personnes. Dans la foulée, mon antipathie vis à vis de la Télé-réalité est montée d'un cran. En écoutant l'émission "C dans l'air" du lendemain et consacrée à ce sujet, j'ai cependant compris quelque chose. Un certain  nombre d'athlètes ont un besoin permanent de se challenger. En effet on devient pas facilement sportif de haut niveau. Il faut être d'une part capable de se fixer des objectifs élevés et d'autre part capable de payer "le prix" pour arriver à ses fins. "Le prix" c'est de très nombreuses heures d'entraînement quotidiennes.  Camille Muffat a ainsi commencé la natation à l'âge de 7 ans. Je suppose qu'à cet âge, il ne doit pas être "drôle" d'accumuler, pendant des heures, des traversées de bassin. Il faut donc un mental particulièrement fort pour accepter la dure loi de l'entrainement et des compétitions. On peut donc la comprendre d'avoir voulu, assez rapidement , arrêter la compétition après la consécration olympique et se lancer d'autres défis.

Mais, elle et les autres sportifs, ont un constant besoin de repousser leurs limites. D'où leur attrait pour des émissions où il faut constamment se dépasser et affronter ses limites. Je me souviens aussi de cet acrobate qui se challengeait en permanence en sautant d'un avion à un autre, sans parachute il me semble. Il prenait des risques insensés alors qu'il était marié et père d'une jeune enfant. Un jour il a décidé que ce vol serait le dernier, qu'après ce dernier vol, il arrêterait " de jouer avec le feu". Ce fut effectivement son dernier vol puisque celui-ci, contrairement aux précédents, s'est mal passé et il a perdu la vie. Nous avons également l'exemple de ces alpinistes qui veulent toujours faire des premières et gravir de nouveaux sommets dans des conditions toujours plus difficiles.

C'est curieux "ce goût du risque" qui imprègne certaines personnes. Elles refusent une vie qui leur semble trop monotone et veulent vraiment constamment se dépasser. A l'opposé d'autres personnes préfèrent une vie plus "pantouflarde". On peut aussi observer cette tendance au niveau économique où certaines personnes sont vraiment possédées par l'esprit d'entreprendre. Elles créent une société, la développent un minimum et la revendent. Ils encaissent la plus-value qu'ils réinvestissent dans un nouveau projet. parfois çà marche, parfois çà ne marche pas !!!

Notre monde est vraiment de caractères très différents et très diversifiés. C'est ce qui fait sa richesse et son attrait. Alors lorsque le goût du risque peut servir un projet humanitaire sur une plus ou moins grande échelle, c'est encore plus génial.
IP archivée
"Mieux vaut viser un lion et le rater que viser un chacal et le toucher" (Swami Krishnananda)

harry

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1076
  • Dready LOVE !
Re : le dépassement de soi
« Réponse #1 le: 13 mars 2015 à 21:59:22 »

C'est une aventure que de vouloir pousser ses limites... ce qui arrive est écrit sans doute dans le chemin de la vie.
Pousser ses limites.... Euh... pourquoi faire après tout ? Un spectacle pour les autres ? Recueillir des louanges ? Juste pour soi ?
Pas la peine d'avoir de l'antipathie vis à vis de la TV réalité qui se gonfle d'émissions du type pour les lobotomisés de l'écran. C'est juste ainsi.
Je ne suis pas persuadé qu'il existait vraiment un goût du risque pour les acteurs... Ne serait-ce pas un goût à se montrer plutôt ? Ou l'argent ? une valorisation ?

Le risque est cette épée de damoclés sur votre moi. elle est permanente. Selon que vous soyez connu ou dans l'ombre, elle s'appelle la vie !

Dommage pour ces gens employés cameramen ou staffs... et pilotes... Bien sûr aussi pour les "volontaires sportifs"