Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Communications Interstellaires Instantanées ...  (Lu 8057 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

gros-chacal

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #15 le: 28 avril 2009 à 17:22:57 »

Merci l'ami pour les liens de JLN.

Ce que j'aime bien chez Jean-Louis NAUDIN c'est son coté humble
et quand il teste une théorie , c'est photos + résultats concrets à l'appui.

Pour De Aquino en effet c'est théorique, mais le Labo de Los Alamos est
une organisation gouvernementale et donc j'imagine qu'il y a des choses classées secrêt défense. Et que ces têtes de mules de militaires ne sont pas près de lâcher le morceau.

Je vais directement poser la question  à Fran de Aquino et on verra.

Je vous tiens au courant.

Gros Chacal.





IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2210
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #16 le: 28 avril 2009 à 17:57:55 »

En tous cas les GCC sont assez faciles à reproduire.
Il y a juste un tout petit détail qui me chiffonne : les ondes ELF, on les génère avec quoi ? ::)
Parce que quant on regarde bien, page 21, il s'agit de milliHertz, non pas de MégaHertz. ;D

Edit : je vois bien un moyen de générer du 1 Hertz : fabriquer moi-même un petit alternateur dont la vitesse de rotation sera de...1 tour toutes les secondes. Avec un moteur + un réducteur on doit pouvoir y arriver. Si le moteur est puissant avec un bon couple et une grosse bobine, on peut récupérer une bonne puissance.
En fait, ce qui compte, c'est d'immerger le milieu ionisé dans le champ électrique ELF. La composante magnétique n'a pas d'importance, et tant mieux parce que pour émettre une onde électromagnétique à cette fréquence, il faudrait tendre des fils entre la Terre et la Lune vu que la longueur d'onde est dans ce cas de 300 000 km !
Le champ électrique doit être le plus intense possible je suppose.
Ce que je n'ai pas bien compris, c'est quelle forme doit avoir le signal. Avec l'alternateur fait maison, j'obtiendrais un signal sinusoïdal parfait. Mais a-t-on réellement besoin de ça ? Est que ça ne fonctionnerait pas tout aussi bien en mode impulsionnel ?
Avec un gros condensateur isolé basse tension qui se déchargerait toutes les secondes ? (C'est a peu près ce qu'on trouve dans un flash électronique puissant, pour donner une image).

« Modifié: 28 avril 2009 à 18:40:55 par là et demain »
IP archivée

gros-chacal

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #17 le: 28 avril 2009 à 18:16:37 »



hummm c'est vrai ...
des milli hertz . ::)


Pas de probleme , il faut ça :

http://www.electrome.fr/produits/produits/generat/gene_bf/gene_bf.htm  :-\


Sinon le DoItYourself :

Ai construit un générateur à base de XR2206 à partir de 0.01Hz :
http://www.jaycar.com.au/images_uploaded/XR2206V1.PDF

+ simplement , la carte son d'un PC sert de générateur basse fréquence et ce ne sont pas les logiciels qui manquent :
ex : http://www.zeitnitz.de/Christian/Scope/Scope_en.html

Pour ne pas me prendre la tête , j'ai posé les questions directement à Mr De Aquino
concernant :
- Les risques encourus (Radioactivité ..etc)
- La mise en oeuvre technique.
- La libre consultation des resultats pratiques de l'expérience.


On verra s'il me répond.Je vous tiens au courant.


Gros Chacal.

IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2210
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #18 le: 28 avril 2009 à 18:37:30 »

Oui, on peut aussi partir comme tu le suggères d'un générateur BF, mais qui va sortir une puissance dérisoire. Il faut ensuite l'amplifier.
Donc des gros amplis MOSFET derrière. Ça peut sortir 1000 Watts en crête. Donc 1000 ampères sous une tension de 1 volts. Ça fait déjà un beau champ électrique entre les deux plaques. Mais est-ce que ça coûte moins cher que l'alternateur fait maison ? Pas sûr.
IP archivée

gros-chacal

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #19 le: 28 avril 2009 à 19:02:32 »


Hi,

La suite :

Pour faire une analogie avec des concepts antigravitionnels je prends par exemple un des témoins du Docteur Steven Greer : Mac Candlish , c'est un artiste conceptuel qui a bossé apparemment pour l'armée américaine.

Voici sa réalisation conceptuelle :

Le FLUX LINER ou ARV "Alien Reproduction Vehicle"
http://www.markmccandlish.com/UnusualCraft/ARVCutaway/tabid/136/Default.aspx

"This [US made] antigravity propulsion system-this flying saucer-was one of three that were in this hangar at Norton Air Force Base. They called [it] the Alien Reproduction Vehicle [ARV], also nicknamed the Flux Liner."

ARV "Alien Reproduction Vehicle" illustration (http://www.markmccandlish.com/UnusualCraft/ARVCutaway/tabid/136/Default.aspx)

Mark McCandlish is an accomplished aerospace illustrator and has worked for many of the top aerospace corporations in the United States. A colleague, with whom he studied, has been inside a facility at Norton Air Force Base, where he witnessed alien reproduction vehicles, or ARVs, that were fully operational and hovering. He states that the US not only has operational antigravity propulsion devices, but we have had them for many, many years, and they have been developed through the study, in part, of extraterrestrial vehicles over the past fifty years.


Je reviens à l'analogie maintenant , De Aquino utilise en fait un plasma traversé de part en part par un champ magnétique et c'est là que se produit ce que n'arrive pas à expliquer les physiciens : -G

On retrouve la même chose dans cette ARV ou Flux liner , la colonne centrale contient du mercure qui se vaporise lorsque la haute tension arrive.

On retrouve cette même technologie dans les ampoules à mercure des lampadaires qui éclairent nos villes.En fait le mercure ionise le contenu de l'ampoule
sous l'effet de la tension.

Le mercure est toxique mais non radio-actif.J'ai demandé a De Aquino s'il le mercure pouvait servir de substitut.Question en stand-by.

Pour avoir déjà vu un ovni lenticulaire de 7 mètres de diamètres passer à 25 m au dessus de ma tête et pendant 3 à 4 secondes , j'avoue que je me pose pleins de questions .D'ou ma presence sur ce forum.


Gros Chacal.
IP archivée

blazingstar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 65
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #20 le: 02 août 2009 à 23:43:39 »

Seti ne détecte que des ondes dites électromagnétique ou transverse vectoriel selon le concept maxwelien, ces ondes EM TransVect sont en réalité des rotations de phases des ondes scalaire longitudinale du vide (comme le disait déjà Nikola Tesla). Et oui Tesla n'était pas d'accord avec Hertz Mawell et heavyside, Bearden l'explique et reprend cette vision. Pour vous donner une image simple :

*1 haut parleur seul produit une onde scalaire longitudinale acoustique

c'est l'équivalent pneumatique d'une onde gravitationel pure c'est l'onde la plus simple de la nature

2 haut parleur côte à côte en opposition de phase produise 2 ondes scalaire long mais en déphasage, ce déphase ou rotation de phase produit une fuite d'aire, il y a une différence de pression acoustique entre les 2 HP, cette DDP acoustique est transversale au sens de propagation du son, la fuite s'effecture d'un HP à l'autre alternativement.

c'est l'équivalent pneumatique d'une onde EM transverse vectoriel qui n'est faitre que de rotation de phase des ondes longitudinale du vide.

Les ondes EM TV, ont une tendance à ne pas pénétrer la matière, alors qu'une onde purement scalaire traversera des années lumière de matière.
C'est la technique que les ET utilisent, et sans le savoir nous émettons ces ondes en pensant, nous les recevons également, mais comme nous sommes identifié à un corps matériel assez grossier, nous éprouvons de grosses difficulter à discerner une pensé plutôt qu'une autre, on peut le dire, nous pensons comme des cochons pour la majorité d'entre nous (pensé compulsive et réactive, le signal pertinent est noyé dans le bruit des pensés).

IP archivée

blazingstar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 65
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #21 le: 02 août 2009 à 23:56:34 »

Maintenant comment une onde peut elle se propager à vitesse infinie, de la même façon que le son se déplace plus vite dans un milieu plus dense, pour l'espace temps c'est analogue. En MQ, plus un "objet" est petit plus sa vitesse est élevé, toutes les ondes qui dépasse la limite de planck voyage a des vitesse supérieure à C, après planck il y a encore d'autre limite, ces limite sont simplement les fins des ocatve supérieure à la matière. On en revient au NDE, des patients rapportent qu'il ont traverser des distances gigantesque en une fraction de nanoseconde, dingue pas tant que ça.
Maintenant, on va très vite perdre cette vielle angoisse d'être loin de tout et seul dans l'univers, de ne pas pouvoir communiquer sans attendre la répondre des dixènes d'années plus tard. Nous allons gentillement rentrer dans la court des grands, mais c'est comme tout, ça ce mérite, ces derniers temps nous n'étions que des egos d'enfants qui se chamaillaient dans une petite court d'école, et bien là il semble que l'on s'apprète à changer de classe.
IP archivée

blazingstar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 65
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #22 le: 03 août 2009 à 00:05:39 »

Alors comment détecter simplement une gravitationel, réponse :

http://www.rexresearch.com/1hodoindx.htm

faite le rapprochement avec les synaps de notre cerveau et un condensateur.

Dans la théorie des universon, Mrs Poher dit aussi qu'un flux d'universons anisotrope (ou onde scalaire longitudinale) qui traverserait un condensateur plan produirait une ddp, iden pour un solénoide il indui une ddp entre les spires soit l'équivalent d'un courant (voire le plan de l'ARV, condensateur en bas et solénoide en haut, les condos produise les ondes anisotrope d'universon et traverse le gros bobinage qui récupère une partie du flux afin de réinjecter l'énergie récupéré dans les condos à mercure ionisé.

Comme dans le GCC de Fran deaquino, similaire ds le principe au système de Poher, l'objectif c'est d'accélérer à vitesse relativiste des grosse quantité de charge électrons ou ions.
IP archivée

blazingstar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 65
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #23 le: 03 août 2009 à 00:20:20 »

l'énergie ne vient pas de l'électron ou de l'ion en lui même mais de la vague qu'il produit dans son environnement, donc on utilise les charges comme intermédiaire pour exploiter l'énergie du vide. Pour ça 3 façon de s'y prendre:
*accélération linéaire alternative des charges, c'est le cas de l'ARV, des GCC de deaquino,
*accélération centrifuge par la rotation, c'est le cas des Vril allemand, des tornade implosive de schauberger et des équivalent à mecure du Dr Schuman, des Mass Field Disruptor des engin type TR3-B  ou A11 astra.
*accélération isotrope à base de crystal cohérent, là c'est le top du top, même pas sûre que les militaires sache produire des crystal cohérent (pureté alchimique obligatoire), cf condensa de bose einstein solide, pas de procédé industriel connu pour les élaborer, c'est directement de la matérialisation à fréquence psychique (comme le crane de crystal), c'est l'esprit qui produit les ondes scalaires necessaires pour élaborer le crystal, autant dir que ce n'est pas encore de notre niveau, on est bien incapable de faire ça, c'est d'ailleur pour ça que l'on dit que c'est impossible et que c'est de la foutaise, oui, pas pour tout le monde.
IP archivée

House

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #24 le: 03 août 2009 à 00:21:31 »

http://www.meessen.net/AMeessen/univprop.pdf

critique de la théorie des universons selon FS
IP archivée

gros-chacal

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #25 le: 07 août 2009 à 14:00:29 »

Bonjour  à tous ,

Merci pour ta réponse très précise Blazingstar.
Si je me souviens bien tu travailles comme physicien.

Excellent ,


J'ai toujours eu du mal à comprendre comment les ondes scalaires pouvaient percer une cage de faraday comme un couteau chauffé à blanc dans du beurre.

Est ce dû à la longueur d'onde plus petite que l'espace séparant les atomes ?

Thomas BEARDEN a sorti pas mal d'articles là dessus mais mon niveau en math et en physique est minable et sans les math pas de compréhension du phénomène.

http://www.cheniere.org/books/ferdelance/s33.htm

Jean-Louis Naudin :

http://jnaudin.free.fr/spgen/index.htm

Si tu as des infos je suis preneur l'ami.

Gros Chacal.
IP archivée

là et demain

  • Permissions restreintes
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2210
Re : Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #26 le: 26 août 2009 à 10:43:08 »

http://www.meessen.net/AMeessen/univprop.pdf

critique de la théorie des universons selon FS

...on trouvera toujours des critiques. Toujours !
Les travaux d'Einstein ont été critiqués. C'est grâce à l'intervention de Langevin qu'il a pu les publier. Sinon pas grand monde dans le microcosme scientifique de l'époque n'en comprenait la signification. Aucun n'en avait vu l'extraordinaire portée.
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #27 le: 27 août 2009 à 00:02:49 »

"J'ai toujours eu du mal à comprendre comment les ondes scalaires pouvaient percer une cage de faraday comme un couteau chauffé à blanc dans du beurre."


"Telle qu'elle a été étudiée par Michael Faraday lors de ses travaux sur les conducteurs, la cage de Faraday (c’est-à-dire une enceinte conductrice qui est reliée à la terre de façon à maintenir son potentiel fixe) est étanche aux champs électriques (créés par la simple présence d'une différence de potentiel, sans qu'un courant ne soit nécessaire) et ce, que la source perturbatrice soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'enceinte."

"Plus la fréquence de l'onde est élevée (donc plus sa longueur d'onde est courte), plus la maille doit être petite."


et

"D'un point de vue plus formel, on distingue également les ondes scalaires qui peuvent être décrites par un nombre variable dans l'espace et dans le temps (le son dans les fluides par exemple), et les ondes vectorielles qui nécessitent un vecteur à leur description (la lumière par exemple), voire des ondes tensorielles (d'ordre 2) pour les ondes gravitationnelles[3] de la relativité générale."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Onde

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cage_de_Faraday


et

"Ondes scalaires Elles sont également appelées ondes Tesla, ondes gravitationnelles, ondes sonores électromagnétiques et ondes électro-gravitationnelles. Selon BEARDEN ces ondes scalaires sont la réunion de l'électromagnétisme et de la gravité. Se déplaçant à la vitesse de la lumière elles sont supraluminales et hyperspatiales. L'onde scalaire peut être produite à partir 'un inducteur en forme de caducée (conducteurs entremaillés et enroulés en spirale, comme la structure de l'ADN)."
http://pagesperso-orange.fr/henri.fabre/San13.htm

reponse donc.. c'est hyperspatial
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #28 le: 27 août 2009 à 00:12:32 »

ou dit autrement, l'oinde scalaire n'est pas une onde electromagnetique au sens strict mais une onde qui a subit une modification de sa propre gravite a cause de sa propre vitesse

c'est le binome onde corpuscule ou le corpuscule interfere avec l'onde qu'il porte parce que le corpuscule est lui meme soumis a d'autres forces que l'onde qu'il porte

sous cet angle si le photon a besoin d'un support corpusculaire pour se deplacer, on doit en deduire qu'il peut etre ralenti par les effets que subit son "cheval"

et c'est ce qui est constate...

la lumiere n'a PAS une vitesse constante

c'est  une des grandes decouvertes de la physique moderne parfaitement ignoree par la communaute des imbeciles

plus fun.. on peut meme avoir des vitesse de la lumiere proche de zero et encore plus fun.. negatives...

nul doute que dans e mc2 ca change pas mal de choses.... car

c est la vitesse de la lumière dans le vide, soit 299 792 458 m/s

donc si c varie... e varie

et si c devient negative e aussi

paradoxal non ?


au dela je doute fortement de la capacite de communication instantanee par onde gravitationelle porteuse , car c'est tjs le meme probleme

on ne connait pas le comportement du binoime onde particule sur les tres longues distances

la science moderne extrapole le local et pense que la vitesse reste forcement inchangee sur l'infini

or la physique se heurte regulierement aux lois de s grands nombres

je ne suis pas physicien mais certains de sfondements de la physique me posent probleme d'un simple point de vue logique
IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Re : Communications Interstellaires Instantanées ...
« Réponse #29 le: 27 août 2009 à 00:16:40 »

un autre brol qui me gene c'est la conservation de l'energie sur la duree et les distances

or toute l'astro physique est basse sur cette conservation

j'ai tjs un mal de chien a admettre que ce qu'on voit date par exemple de 24 milliards d'annees dans certains coins duciel

aucune perte d'energie ou de photons sur une distance aussi invraisemblable ?

a nouveau cela ne semble inquieter personne d'autre que moi

la physique moderne ne me donne pas les reponses que j'attende intuitivement

je persiste a penser qu'un nouveau newton finira par apparaitre, en fait je pense qu'il est deja ne, c'est juste une question de quelques annees avant qu'il n'emerge

je parie meme qu'il sera chinois ou indou...
IP archivée