Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Jacques Costagliola, le médecin des ovnis  (Lu 5659 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Dam

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 495
Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« le: 04 Août 2009 à 17:14:23 »

Je vous recommande le blog du Dr Jacques Costagliola, ses textes sont vraiment décapants,
une approche sans concession du phénomène ovnien dans un océan d'indifférence et de déni pathologique.

"Les témoins d’événements inexplicables se taisent à 90 % par peur des conséquences prévisibles qui vont du rire à l’accusation de soûlographie ou au diagnostic d’hallucination psychotique. Ce qui leur pose problème quand ils sont amenés à consulter pour des troubles en rapport avec une rencontre rapprochée toxique (RRT) qui représente 1 % des observations. Le patient ne consulte pas ou tardivement et cache l’origine de ses maux ; s’il parle, il n’est pas cru par le médecin qui passe aux plaisanteries habituelles. Sous l’influence de conditionnements sociaux, politiques et religieux, nous refusons de voir les témoignages humains et les preuves physiques qui s’accumulent depuis 50 ans. Mais, preuves confinées par le terrorisme scientiste dans des revues squelettiques et des collections ésotériques, que les gens sérieux ne lisent pas."

http://j.costagliola.over-blog.com/article-20297318.html

http://81032.aceboard.fr/81032-2421-8007-0-SYNDROME-OVNIEN-Docteur-CASTIGLIOLA.htm
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14420
Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #1 le: 04 Août 2009 à 17:35:34 »

Jacques Costagliola est co-signataire de la "Lettre au Pdt Sarkozy".

Ici à droite :



http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte/
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2307
  • en l'honneur de ma fille
Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #2 le: 04 Août 2009 à 20:03:31 »

Merci Dam :)
IP archivée

drjls

  • Invité
Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #3 le: 04 Août 2009 à 20:26:41 »

Cela dit, Costa ne s'est pas assez intéressé aux délires imaginatifs (paraphréniques, dans l'ancienne nosographie franco-allemande). Sa formation médicale particulière aurait pu l'y intéresser.

Par exemple : une personne expliquait comment elle partait chaque jour sur la Lune en soucoupe volante et donnait des détails en profusion pour qu'on soit amené à la croire. Or, la moindre observation aboutissait au résultat qu'elle fouillait les poubelles chaque jour pour trouver à manger, ce qui était scotomisé par le délire en question...

Ces récits délirants sont souvent instrumentalisés, utilisés pour rendre ridicule la recherche ufologique, à ce que je vois. Là, dans l'exemple donné, c'est très simple. Mais avec des personnes très intelligentes, cela peut devenir très difficile d'établir un diagnostic car ils entrelacent sans fin des éléments patents du réel avec des éléments purement imaginés qu'ils essaient de faire prendre pour de la réalité. Quelle aubaine pour ceux dont la tâche est de ridiculiser toute recherche ufologique !
IP archivée

Dam

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 495
Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #4 le: 04 Août 2009 à 21:14:59 »

Le sujet est vaste, pourtant Costagliola a examiné ces cas plutôt rares dans la masse de témoignages,
l'Hypothèse Socio-Psychologique est insuffisante, les rationnalistes ont donc inventé le "Modèle Réductionniste Composite" faisant intervenir plusieurs causes imbriquées pour les expliquer.

"II.1. Une hallucination hypnagogique ou hypnopompique. Ce sont de bien grands mots pour un symptôme bénin et fréquent qui, comme le nom l’indique, survient au réveil ou à l’endormissement, illusions grossières visuelles ou auditives très courtes toujours autocritiquées. Rien à voir avec les états divers doctement étalés : faux souvenirs, transfert inconscient, rêves remémorisés, rêve éveillé, paralysie du sommeil. Le dernier, son nom l’indique, ne survient pas à midi dans un jardin, et à garder plutôt en diagnostic différentiel d’une abduction au lit.

II.2. La fabulation. Le syndrome décalqué de l’anglais de personnalité encline à la fabulation, nouvelle forme clinique découverte d’hypnose, ficelée autour de quelques cas pour les besoins d’une publication dans un périodique de pointe. Diagnostic basé sur ses réactions délirantes liées à sa certitude d’avoir été visité par un engin d’un autre monde : pourquoi moi ? Qu’y avait-il dedans ? Quelle forme de vie possible dans un engin si petit ? propos décrétés incohérents parce qu’ils refusent ce diagnostic a priori. De toutes façons, en nosologie psychiatrique, la fabulation n’est pas une hallucination et relève de la mythomanie. Qui ne naît pas pour 20 minutes.
Puis on revient longuement à la paralysie du sommeil par erreur de copier coller probable. Et toujours pas à leur place des regrets de manque d’informations : a-t-il mangé avant ou après l’épisode ? est-il allé au travail l’après-midi ? Pourquoi n’y serait-il pas allé ? Il n’a perdu que vingt minutes et n’avait d’après eux aucune raison d’avoir eu peur.  Et s’il est allé le soir à la gendarmerie, c’est qu’il avait autre chose à faire avant.

II.3 Une hallucination d’origine psychiatrique. L’escalade verbeuse plafonne au délire. Diagnostic basé de façon ambiguë à la fois sur le témoignage et sur l’interprétation ovnienne qu’il en fait, décrétée discours incohérent. Ils évoquent sans le dire deux diagnostics proches mais de gravité différente. Soit une  bouffée délirante unique de 20 minutes, traduite par une hallucination à scénario ovnien complexe et précis autant qu’étrange. Soit la manifestation d’une psychose chronique qui en implique d’autres fréquentes incompatibles avec une vie de chercheur. Et il faudrait chercher d’autres symptômes que la croyance aux ovnis qui est bien banale si l’on croit en avoir fait une observation.

II.4. L’hallucination neurologique : la crise d’épilepsie temporale,  perte de contact avec la réalité avec hallucinations complexes en relation avec la reconnaissance  des visages. Ce sont des crises gravissimes à répétitions traitées par la chirurgie. Diagnostic exclu ici. S’il en souffrait avant, pourquoi aurait-il été surpris et couru au gendarme et non au médecin, et si c’était la première crise, elle ne serait pas restée unique et la suite gravissime se saurait.
Les auteurs semblent croire que l’accumulation gratuite de scénarios différents s’excluant les uns les autres serait convaincante, alors qu’elle signe au contraire le peu de valeur attribuable à chacun. Cela fait penser aux diagnostics étiologiques différentiels étalés en fin d’observation clinique par un externe studieux avant de se rallier à l’un d’eux. Et les auteurs sentent nécessaire d’ouvrir un deuxième front." 

IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14420
Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #5 le: 04 Août 2009 à 21:25:34 »

Il ne faudrait pas laisser passer l'occasion de caractériser  les pulsions
diverses des déboulonneurs et pseudo-sceptiques, largement motivés
par le besoin de notoriété, qui choisissent de commenter un phénomène
dont les preuves sont assez faibles, pour briller à bon compte
et tenter de capter l'attention.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses amis les plus prôches.
Les amis d'hier peuvent être les enfoirés de demain.
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

drjls

  • Invité
Re : Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #6 le: 04 Août 2009 à 21:28:53 »


II.3 Une hallucination d’origine psychiatrique. L’escalade verbeuse plafonne au délire. Diagnostic basé de façon ambiguë à la fois sur le témoignage et sur l’interprétation ovnienne qu’il en fait, décrétée discours incohérent. Ils évoquent sans le dire deux diagnostics proches mais de gravité différente. Soit une  bouffée délirante unique de 20 minutes, traduite par une hallucination à scénario ovnien complexe et précis autant qu’étrange. Soit la manifestation d’une psychose chronique qui en implique d’autres fréquentes incompatibles avec une vie de chercheur. Et il faudrait chercher d’autres symptômes que la croyance aux ovnis qui est bien banale si l’on croit en avoir fait une observation.


eh bien oui, c'est ce que je disais, il ne connaît pas vraiment les délires paraphréniques où les "chercheurs" peuvent consacrer leur vie à démontrer leur noyau délirant... y compris (et souvent) la croyance aux OVNIS (et notamment aux enlèvements)

= c'est le problème du dossier "ummo" qu'il connaît très bien pourtant ; des dizaines d'années de textes explicatifs chiadés ; je me rappelle qu'il avait démonté les textes ummites à propos du linceul de Turin...
IP archivée

drjls

  • Invité
Re : Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #7 le: 04 Août 2009 à 21:35:38 »

Il ne faudrait pas laisser passer l'occasion de caractériser  les pulsions
diverses des déboulonneurs et pseudo-sceptiques, largement motivés
par le besoin de notoriété, qui choisissent de commenter un phénomène
dont les preuves sont assez faibles, pour briller à bon compte
et tenter de capter l'attention.

oui, c'est exactement ça  = ils s'emparent avec volupté des délires paraphréniques pour monter une mayonnaise à leur avantage ; mais aussi ne pas oublier les debunkeurs patentés qui savent très bien le faire aussi pour ridiculiser les chercheurs sincères quand la mayonnaise devient de plus en plus incroyable
IP archivée

boulgakov

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1317
Re : Jacques Costagliola, le médecin des ovnis
« Réponse #8 le: 26 Janvier 2010 à 23:03:26 »

Ne jamais se fier a la psychiatrie. C'est un nouveau psychiatre qui raconte cette histoire vraie.
- Que penses tu de hegel et de sa phenomenologie
- C'est un grand delirant, s'il tenait qu'a moi, il serait deja en chambre de contention avec des anti delireiques.

Histoire vraie
IP archivée
Je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne