Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Coupes sombres à la NASA  (Lu 14137 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15089
Coupes sombres à la NASA
« le: 15 août 2009 à 14:45:46 »

"Les projets lunaires sont trop ambitieux. Il n'y a plus assez d'argent pour retourner sur la Lune d'ici 2020 (le plan Bush lancé en 2004 est condamné), ni même en 2028."

C'est l'une des conclusions de la Commission dirigée par Norman Augustine qui seront publiées fin août 2009. Le Miami Herald explique que le plan Bush de 2004 "Vision for Space Exploration" serait pratiquement condamné.

Barack Obama avait mis en place cette Commission "Human Space Flight Plans" pour qu'elle expose des options réalistes qui soient compatibles avec le budget de la NASA.

"Un retour sur la Lune en 2020 supposerait des acrobaties budgétaires extraordinaires, comme de renoncer à maintenir l'ISS (International Space Station) en orbite, et de l'amener à plonger vers le Pacifique en 2016. Or les conclusions de la Commission préconisent fortement de prolonger la durée de vie de l'ISS."

L'installation d'une base lunaire fait encore partie des options retenues. Mais la Commission s'est davantage intéressée aux projets concernant l'exploration approfondie du système solaire :

"On pourrait s'intéresser aux astéroides les plus proches de la Terre, et tirer parti des caractéristiques d'équilibre gravitationnel du point de Lagrange, qui est situé en dehors de la magnétosphère terrestre. Des astronautes pourraient être envoyés vers Phobos, une petite lune de Mars, qui serait un possible point de "rendez-vous", un peu comme l'ISS actuellement, mais sans aller jusqu'à s'y poser."

"Notre Lune servirait de relais éventuel, mais ne serait pas la cible principale de l'exploration spatiale." En outre, selon les calculs de la Commission, "une mission martienne habitée serait bien trop coûteuse."

L'ex-astronaute Sally Ride, qui fait partie de la Commission, a déclaré que le fossé entre les objectifs de la NASA et son budget réel se monte à environ 50 milliards de dollars d'ici 2020. Selon elle, si la durée de vie de l'ISS est prolongée de cinq ans, le budget actuel ne permettrait pas de réaliser un puissant lanceur lunaire avant 2028, et il faudrait encore trouver un financement complémentaire pour l'installation de la base lunaire : "Nous pourrions avoir le propulseur nécessaire en 2028, mais il n'aura rien à transporter."

John Logsdon, ancien directeur du 'Space Policy Institute' à l'Université George Washington, a pu assister aux réunions de la Commission. Il est d'avis que ces révisions drastiques, ne permettant jamais de se poser quelquepart, ne susciteront aucun enthousiasme de la part du public.

La fusée Ares I, sur laquelle la NASA travaille depuis quatre ans pour remplacer la navette vers la fin 2010, ne sera peut-être pas menée à terme, bien qu'elle ait déjà coûté quelques milliards de dollars.

Le rapport de la Commission Augustine sera remis à Barack Obama à la fin du mois. Il devra alors décider si des fonds supplémentaires doivent être accordés à la NASA. Le président, dans ses déclarations de candidat et depuis son arrivée à la Maison Blanche, avait explicitement souhaité le retour des hommes sur la Lune. Mais il pourrait s'appuyer sur les conclusions de cette Commission pour annoncer une profonde révision des objectifs initiaux.

Source
« Modifié: 16 août 2009 à 16:45:19 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
La Nasa va réviser le programme d'exploration sur la Lune et Mars
« Réponse #1 le: 16 août 2009 à 20:46:13 »

Merci Nemo pour la traduction d'une mauvaise nouvelle :(

Pour rappel, un article du 7 mai 2009 qui illustrait la peur de la Nasa des mauvaises nouvelles du rapport...

Lapin
______________________________________________________

Publié le 07 mai 2009 à 18h59 | Mis à jour le 07 mai 2009 à 18h59

La Nasa va réviser le programme d'exploration sur la Lune et Mars

image invalide
Image de la surface de la planète Mars captée par la sonde Phoenix.
Photo : AP
  Jean-Louis Santini
Agence France-Presse
Washington

 
L'administration du président américain Barack Obama va faire procéder à un réexamen indépendant du programme Constellation de la Nasa qui prévoit un retour des Américains sur la Lune et des missions habitées vers Mars, selon le projet de budget 2010 présenté jeudi.

«La Nasa réexaminera cet été les activités de vols spatiaux habités après la fin du programme de la navette spatiale», indique le document du projet de budget qui propose 18,7 milliards de dollars au total pour l'agence spatiale américaine, soit une hausse de 5% environ sur 2009.

Ce réexamen intitulé Revue des projets de vols spatiaux humains «sera effectué par un groupe indépendant d'experts qui va analyser les programmes de vols habités de la Nasa et proposer de possibles alternatives», a indiqué dans un communiqué Christopher Scolese, administrateur par intérim de l'agence.

L'objectif «est de proposer des alternatives garantissant que le programme national de vols spatiaux reste sûr, innovant et abordable dans les années qui suivront le retrait du service des navettes», a-t-il ajouté, précisant que le travail effectué sur le programme Constellation se poursuivrait durant ce réexamen.

Les trois navettes de la flotte cesseront de voler en 2010, une décision prise par le précédent président George W. Bush à la suite de l'accident de la navette Columbia en février 2003.

M. Bush avait ensuite dévoilé, en janvier 2004, le programme Constellation devant succéder à la navette à partir de 2015.

Constellation est assimilable au programme Apollo de conquête de la Lune en 1969.

Fini le concept de l'avion spatial avec la navette: ce sera de nouveau une capsule, baptisée Orion, installée en haut d'une fusée, qui emportera les astronautes dans l'espace.

Mais Constellation «suscite beaucoup de critiques, particulièrement l'idée d'installer un avant-poste lunaire permanent», explique John Logsdon, l'ancien directeur de l'Institut de politique spatiale de l'Université George Washington et proche de l'administration Obama.

Barack Obama avait indiqué durant la période de transition qu'il approuvait les objectifs de Constellation mais son administration souhaitait aussi revoir le programme en détail, note John Logsdon.

La question sera alors de savoir si (Constellation tel qu'il est conçu) est la meilleure façon de dépenser les plus de trois milliards de dollars annuels alors disponibles, selon cet expert qui note que M. Obama n'a toujours pas nommé d'administrateur à la tête de la Nasa en remplacement de Michael Griffin choisi par George Bush en 2005.

Barack Obama avait déclaré en mars dans une interview au Los Angeles Times que la Nasa souffrait «d'une impression de manque de direction».

Le prochain administrateur de la Nasa devra prioritairement «réfléchir à la mission principale de l'agence et aux prochaines grandes épopées et découvertes qui seront faites sous la bannière de l'agence», avait-il ajouté.

La Maison-Blanche a déjà proposé deux candidats pour diriger la Nasa, le général de l'armée de l'Air à la retraite Jonathan Gration, et plus récemment Steve Isakowitz, directeur financier du ministère de l'Energie, mais ils se sont heurtés au rejet du sénateur démocrate de Floride Bill Nelson, membre très influent de la Commission chargée de confirmer la candidature.

La Maison-Blanche a ensuite tenté en vain de convaincre le général à la retraite Lester Lyles.

«Ils sont revenus à la case départ», note M. Logsdon, ajoutant que «cette situation créé beaucoup d'anxiété à la Nasa».

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200905/07/01-854324-la-nasa-va-reviser-le-programme-dexploration-sur-la-lune-et-mars.php

-----------------------------------------------------------------

Publié le 03 juillet 2009 à 11h47 | Mis à jour le 03 juillet 2009 à 11h48

La NASA doute de son propre retour sur la Lune

Agence Science Presse
 
Des doutes commencent à être exprimés tout haut, au sein de la NASA, à propos de la faisabilité d'une mission vers la Lune d'ici 2020. L'hypothèse semble peu vraisemblable, sans argent supplémentaire et surtout, sans des engins radicalement différents de ceux sur lesquels travaillent actuellement les ingénieurs.

À la base, les premières critiques avaient immédiatement suivi la déclaration de l'ex-président George W. Bush en 2004. Mais les langues se délient apparemment mieux sous un nouveau président : le directeur du programme des navettes spatiales, John Shannon, a déclaré la semaine dernière qu'il était irréaliste de croire que la NASA puisse mener à bien la mise au point du véhicule qui doit succéder aux navettes vers 2012, parallèlement à la réalisation de nouveaux vols vers la Lune.

Et dans un essai publié alors que s'amorcent les célébrations du 40e anniversaire du premier débarquement sur la Lune, un scientifique fort de ses 40 ans à la NASA, Wes Huntress, va dans la même direction : la Lune ne doit pas être une fin en soi, elle doit être intégrée dans un programme d'exploration plus rationnel et à plus long terme.

En plus du 40e anniversaire du voyage historique sur la Lune, ces remarques surviennent alors qu'un comité créé par la Maison-Blanche révise actuellement les projets de vols habités de la NASA. Présidé par un ancien PDG de la compagnie Lockheed Martin, ce comité pourrait fort bien recommander, dans un rapport à remettre en août, une hausse substantielle des budgets de la NASA ou au contraire, crise économique aidant, suggérer un retour à des attentes plus réalistes. Pour l'instant, c'est un gel des budgets de 2011 à 2014 qui est à l'horizon.

Source: http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/200907/03/01-881004-la-nasa-doute-de-son-propre-retour-sur-la-lune.php
« Modifié: 24 novembre 2019 à 19:39:11 par Modération »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2293
  • en l'honneur de ma fille
Où va le comité Augustine ?
« Réponse #2 le: 16 août 2009 à 20:58:44 »

Où va le comité Augustine ?


Une des audiences publiques du comité. À droite, son président : Norman Augustine.
Crédit : NASA/David Higginbotham




En mai dernier, l’Office of Science and Technology Politics (office de la politique scientifique et technologique) de la Maison-Blanche a établi un comité chargé de passer en revue le programme des vols habités américains. Son nom officiel est Review of United States Human Space Flight Plans Committee mais il est souvent dénommé commission ou comité Augustine, du nom de son président, Norman Augustine, un professionnel reconnu du spatial, né en 1935 et qui a notamment été PDG de la firme aérospatiale Lockheed Martin. Depuis plusieurs semaines, ce comité procède à des audiences publiques où s’expriment de nombreuses personnes impliquées dans l’astronautique, c’est-à-dire des dirigeants de l’industrie spatiale américaine ou des responsables de la NASA, mais aussi des associations comme The Mars Society (qui milite depuis longtemps pour que soient lancées des missions habitées vers la planète rouge) ou encore des représentants du spatial européen (par exemple Jean-Yves Le Gall, président d’Arianespace). Visiblement, le comité entend examiner toutes les options qui se présentent aux États-Unis et a ainsi longuement écouté les arguments de certains groupes d’ingénieurs qui estiment que le futur lanceur Ares-I de la NASA souffre de graves défauts de conception et qui proposent des alternatives technologiques. Du coup, les rumeurs se multiplient quant aux recommandations à venir de ce comité : leur éventail s’étend de l’abandon pur et simple du retour vers la Lune accompagné d’une réduction radicale des vols habités à la mise en route quasi immédiate de missions habitées vers Mars en se basant sur de nouveaux projets de fusées ! Sans tenter un pronostic encore plus risqué qu’une prévision météo à 15 jours, il semble toutefois évident que le comité réfléchit à une manière de réduire autant que possible la période durant laquelle les États-Unis seront dans l’incapacité d’envoyer leurs astronautes dans l’espace par leurs propres moyens. Actuellement, les navettes doivent cesser de voler en 2010 et le vaisseau Orion et sa fusée porteuse Ares-I ne s’envoleront pas avec un équipage avant 2015, date officielle souvent considérée comme particulièrement optimiste. L’astronaute Sally Ride (première Américaine dans l’espace), qui fait partie du comité, a évoqué une continuation des vols de navette en se limitant à deux missions annuelles afin que les États-Unis gardent leur indépendance pour les vols habités, mais aussi en vue d’éviter des licenciements massifs et la perte d’une main-d'oeuvre qualifiée. Le comité rendra ses recommandations à la fin du mois d’août et il est explicitement précisé qu’elles ne contraignent en rien ni la Maison-Blanche, ni la NASA. Ce qui paradoxalement pourraient leur donner plus de poids, car refuser de les suivre exigera une argumentation sans faille de la part de l’agence américaine.

Review of United States Human Space Flight Plans Committee
Documents publics du comité (avec les présentations faites lors des audiences)
Le retour sur la Lune (NASA)
Article sur le comité Augustine (blog Space Politics)
Les articles du blog The Write Stuff (Orlando Sentinel) sur le comité Augustine
Les principales options étudiées par le comité Augustine selon Florida Today

Publié le 12 août 2009

Source : http://www.enjoyspace.com/fr/blog
« Modifié: 05 octobre 2014 à 23:29:10 par katchina »
IP archivée

Thx428

  • De la tribu des Mediators
  • Permissions restreintes
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1438
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #3 le: 16 août 2009 à 21:22:16 »

Hmm je ne pense pas que cela soit une Bad News.
Les navettes sont vieilles et dépassées et peut etre (surement) le savent ils...

Au contraire,cela va peut etre relancer la conception d'autres technologies,moins couteuses et plus efficace,si vous voyez ce que je veux dire  ;)
Et peut etre est ce le début d'une révélation ?

Wait and see
IP archivée

Manny_Lectro

  • Invité
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #4 le: 17 août 2009 à 00:53:49 »

Remarquez que bien qu'on ne parle pas d'arrêter les voyages spatiaux, au contraire, on annule tout atterrissage sur les deux astres qui sont considérés par certains ufologues comme habités par des peuples aliens ^^ ! Coïncidence ?
IP archivée

WDPK webzine

  • Invité
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #5 le: 17 août 2009 à 01:11:37 »

A mon avis, le deuxième programme spatial a besoin de beaucoup d'argent, par conséquent la NASA en est réduite à reporter voire à annuler de nombreux projets.
IP archivée

bcd

  • Invité
Re : Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #6 le: 17 août 2009 à 01:29:33 »

Remarquez que bien qu'on ne parle pas d'arrêter les voyages spatiaux...

Un peu quand même, de mon point de vue la NASA, dont le programme "navette" censé s'arrêter en 2010, n'aurait apparemment aucune solution de rechange avant 2015, voir même pas de solution du tout.

Visiblement, le comité entend examiner toutes les options qui se présentent aux États-Unis et a ainsi longuement écouté les arguments de certains groupes d’ingénieurs qui estiment que le futur lanceur Ares-I de la NASA souffre de graves défauts de conception et qui proposent des alternatives technologiques.
...
Actuellement, les navettes doivent cesser de voler en 2010 et le vaisseau Orion et sa fusée porteuse Ares-I ne s’envoleront pas avec un équipage avant 2015, date officielle souvent considérée comme particulièrement optimiste.

Entre 2010 et 2015, la situation sera donc particulièrement critique pour la NASA qui sera probablement forcée de prolonger la durée de vie des navettes au risque d'un accident qui serais désastreux en terme d'image et de budget.
Dans ce cas ce serais tout le programme spatial américain qui serais remis en question, et on verrais probablement la NASA disparaitre au profit de sociétés orientée uniquement vers la rentabilité de la mise en orbite automatique de satellites commerciaux, ainsi qu'une forte réduction des programmes scientifiques dirigés vers l'espace.
« Modifié: 28 juillet 2015 à 00:45:57 par katchina »
IP archivée

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 15089
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #7 le: 17 août 2009 à 01:44:13 »

Il a été envisagé qu'ils s'adressent aux militaires,
capables de lancer leurs satellites-espions depuis la base
de Vandenberg AFB, en Californie.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vandenberg_Air_Force_Base

Dans ce cas, l'US Air Force devient maître du jeu.
C'est d'ailleurs un ancien gradé de l'Air Force
qui dirige maintenant la NASA.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

allainix

  • Invité
Ovni usa -aller sur la lune
« Réponse #8 le: 17 août 2009 à 07:26:33 »

Les ricains ne veulent plus retourner sur la lune. Il faut dire que sans Von Braun, ils n'en seraient  plus capables, ou alors on peut supposer qu'ils possèdent d'autres types d'engins pour explorer l'espace plus rapides, mais secret défense. En allant à Miami en octobre dernier, moi et ma femme (ou l'inverse), à bonne distance,  on a observé un disque lumineux d'une brillance incroyable, au large de la côte des EU (nuage ou ovni, c'était trop éloigné pour en être sûr). Comme JPPetit, je pense que la technologie de la fusée a vécu et qu'on peut faire mieux actuellement et peut être qu'ils ont déjà fait mieux. Au fait,Vous savez que dans une école d'ingénieur française, le niveau maths ne dépasse pas (à ma connaissance) le niveau licence, c'est insuffisant et cela explique notre retard sur d'autres pays, comme la Russie, le Japon,la Chine  etles EU qui font venir leurs chercheurs d'ailleurs.
IP archivée

DecemberTen

  • Administrateur
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 7560
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #9 le: 17 août 2009 à 10:33:48 »

Quand comprendront-ils que l'avenir de l'humain dans l'espace ne peut se concevoir que de manière internationale ?
« Modifié: 17 août 2009 à 18:37:17 par DecemberTen »
IP archivée

void

  • Invité
Re : Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #10 le: 17 août 2009 à 12:36:18 »

Quand comprendrons t-ils que l'avenir de l'humain dans l'espace ne peut se concevoir que de manière internationale ?

<mauvaise langue>
Mais ils l'ont très bien compris, d'ailleurs c'est ce qu'ils font. C'est juste qu'ils n'ont pas la même définition de "internationale" que les autres pays.
</mauvaise langue>
IP archivée

lcarl

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2854
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #11 le: 17 août 2009 à 12:47:17 »

Bonjour a tous,
Ce qui est tres interessant dans cette nouvelle a mon sens c'est la facon de penser, d'apprehender l'espace de nos decideurs.
La conquete spaciale, les vols habites sont des choses trop cheres pour investir pleinement et de facon ambitieuse. On veut le faire a minima. Mais pour quel resultat? Il est vrai que les sondes ont toujours des pannes, qu'elles n'envoient jamais qu'une  seule photo-quand elles arrivent a le faire, ou des images d'une mediocrite insigne, pour un prix exhorbitant.
Pourquoi ne pas dire qu'on ne veut rien faire? Pas tres vendeur poliquement. Pardon, j'avais oublie.
Plus de 50 milliard de dollars se sont volatises dans l'affaire Madoff, les derives representes 3/4 de quadrillions de dollars de positions sur les marches financies, les revenus des multinationales depassent les 2 trillions de dollars par an, une cinquantaine de hedge-fund ou de mutual funds gere autour de 50 milliards de dollars chacun et on nous declare toujours avec des tremollos dans la voix, qu'il n'y a pas d'argent.
Le budget de la NASA etait tres "important" dans les annees glorieuse de la conquete lunaires: entre 33 et 21 milliards-en dollars constant 2007- par an de 1963 a 1969. Aujourd'hui il tourne autour de 17 milliard/an pour 2009 et pour 2010.
On comprend immediatement en regardant les chiffres que ce budget annuel ne va nulle part. Il est cosmetique. Mais assez cher pour qu'on puisse le jeter en pature a la foule affolee par "la plus grave crise financiere depuis 1929".
Il y a de l'argent et il faut le trouver. Cet argent ne doit pas venir uniquement des impots. Il peut venir de plusieurs sources: loteries, taxes "Tobin", investissements prives defiscalises donnant lieu a des abattements fiscaux- la lune nouveau paradis fiscal!, organisations d'un telethon de l'espace en direct de l'ISS et des grands endroits mythiques et j'imagine que vous avez tous de bien meilleures idees que celles-la.
Les grands esprits qui gouvernent ce monde ne sont jamais en retard pour trouver une nouvelle taxe, un nouvel impot, un nouveau patriot act, mais l'espace ne semble pas beaucoup stimuler leur imagination.
Quelle ironie! Car elle stimule l'imagination de tout le reste de l'humanite.
Alors messieurs, quelle est donc la raison de votre miserabilisme?
D'apres John Logsdon, ancien directeur l'Institut de politique spatiale l'Université George Washington, ces révisions drastiques, ne permettront jamais de se poser quelque part.
Et c'est bien la le coeur du probleme. Y-en-aurait-il un pour se poser sur la Lune, Mars ou Photos? Serait-on obliger de montrer ces artefacts que la masse ne saurait voir? La masse devrait-elle garder la tete baissee pour enrichir une elite qui se moque d'elle et ne surtout pas regarder ne serait-ce que la lune s'echapper de cette societe neo-esclavagiste liberale?
Le manque d'ambition de nos politiques/elites semblent masquer autre chose.
Comment pourrions-nous en etre sur? Comment pouvons-nous le decouvrir?
En mettant toute la pression de toutes facons possibles sur les gouvernants et les elites jusqu'a ce qu'ils nous crachent la verite. Et en participant a cet excellent forum.
Excellente journee a tous.
« Modifié: 20 août 2009 à 06:20:14 par lcarl »
IP archivée
With knowledge comes responsibility.

Loacoon

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 915
Re : Ovni usa -aller sur la lune
« Réponse #12 le: 17 août 2009 à 13:21:21 »

Je pense que toutes les péripéties spatiales actuelles de la NASA (découvertes au compte gouttes sur Mars, l'ISS, le retour sur la Lune etc...) ne sont que des écrans de fumée cachant un truc bien plus gros.
Ce n'est que mon avis, mais je trouve bizarre qu'on ait tant de mal à envoyer quelqu'un sur la lune aujourd'hui, alors qu'on l'a fait il y a 40 ans. Quand on sait à quelle vitesse la technologie avance en 40 ans...

Bref, pour moi, c'est l'arbre qui cache la forêt.
IP archivée

katchina

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Femme
  • Messages: 16091
Re : Ovni usa -aller sur la lune
« Réponse #13 le: 17 août 2009 à 14:08:52 »

J'interviens rarement ici, mais ça me démange depuis un moment, peut-être qu'il nous a simplement été signifié, avec fermeté, que nous ne serions pas les bienvenus...

IP archivée
J'veux du soleil dans ma mémoire

harry

  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1075
  • Dready LOVE !
Re : Coupes sombres à la NASA
« Réponse #14 le: 18 août 2009 à 00:16:45 »

peut-être qu'il nous a simplement été signifié, avec fermeté, que nous ne serions pas les bienvenus...

J'espère bien que non ! Et si toutefois c'était le cas, devrait-on le prendre comme une menace ?