Médias / Campagnes... => Big Brother, Libertés individuelles… => Discussion démarrée par: Nemo492 le 01 décembre 2016 à 13:14:59

Titre: Hystérie collective
Posté par: Nemo492 le 01 décembre 2016 à 13:14:59
"En psychologie, le terme d'hystérie collective (le terme de psychose collective est aussi utilisé dans la littérature), s'applique à des phénomènes où les mêmes symptômes, hystériques ou ayant les mêmes caractères soudains et incontrôlables que l'hystérie, sont ressentis par tout un groupe de personnes :

- réactions de panique ressenties par des foules, des populations entières, par exemple à la réception de nouvelles concernant des maladies. Ce genre d'hystérie collective n'est pas à proprement parler une forme collective d'hystérie ;
- comportements d'excessif enthousiasme ou d'excessive adulation de la part d'un groupe ;
- situations dans lesquelles tout un groupe présente les mêmes symptômes somatiques, sans cause organique.

Un cas fut observé en 1977 aux États-Unis, quand 57 membres d'un orchestre scolaire furent pris, après un événement sportif, de maux de tête, nausées, vertiges, évanouissements… Ne trouvant pas de cause organique, les chercheurs ont conclu à une réaction à la chaleur, dont avaient été victimes quelques-uns de ces musiciens et qui s'était étendue aux autres par suggestion émotionnelle. Le terme de « réaction de stress collective » est aujourd'hui préféré pour parler de phénomènes de ce genre.
" - Suite & Source (https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyst%C3%A9rie_collective)
Titre: Re : Hystérie collective
Posté par: Edith le 01 décembre 2016 à 13:34:07

Tout à fait d'accord, Nemo, mais comme tu le dis bien il s'agit d'un phénomène "vécu par tout un groupe de personnes", alors que l'agoraphobie induit une angoisse -panique (avec tous les symptômes que celle-ci provoque) qui est strictement individuelle.
Titre: Re : Hystérie collective
Posté par: Nemo492 le 01 décembre 2016 à 15:36:21
Ce n'est que le texte de l'article Wikipedia, et il n'est pas question d'agoraphobie.

Le thème du jour à l'antenne, c'est la fascination des esprits par des idoles,
de pseudos "stars", ou des politiciens.