Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Auteur Sujet: Toungouska: voyage au coeur de l'énigme  (Lu 34871 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #30 le: 03 septembre 2008 à 00:52:05 »

Nemo492 ne devrait-on pas mettre ce fil de discussion ailleurs?
Europe Docs de base ? ou Recherche et Développement?
@+
« Modifié: 03 septembre 2008 à 00:56:19 par titilapin2 »
IP archivée

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3842
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #31 le: 03 septembre 2008 à 17:26:06 »



Jeudi 4 septembre à 20h50, deux épisodes X files-tunguska sur Paris première




IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #32 le: 03 septembre 2008 à 19:11:52 »

Y love you Dificultnspa  ;)

Je fais comment si je n'ai pas Paris Première???

Quelqu'un pourra-t-il nous trouver après son passage TV le lien Dailymotion ou Youtube?

Merci de sagacité en tout cas
IP archivée

stellaluna

  • Invité
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #33 le: 04 septembre 2008 à 23:13:08 »

Bonjour,

La série d'articles de Valery Uvarov publiée dans Nexus (dont il a été parlé un peu plus tot dans ce fil) sont en ligne à cette adresse :
http://voltair.free.fr/tunguska/uvarov_01.html
illustrés + carte annotée

Cordialement
Stellaluna
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #34 le: 06 septembre 2008 à 14:49:56 »

Bonjour Stellaluna ou José frendelvel (nom d'auteur),

Voici un autre lien qui t'appartient je crois et qui présente une interview sur notre sujet et qui permet ensuite d'accéder aux cinq dossiers repris dans l'édition FR de NEXUS.

Merci donc en tant qu'auteur des traductions de nous avoir mis à disposition tes liens.


Mais j'ai un gros service à te demander car tu es à l'origine par tes traductions du russe (tu es aussi André DUFOUR?) et par ton livre "L'or des étoiles : Nouveau regard sur le système solaire " paru en février 2005 peux-tu nous éclairer sur ce russe Dr Valery Mikhailovich Uvarov

Citer
propos de l'auteur de ces articles
Le Dr Valery Mikhailovich Uvarov a consacré plus de quatorze années à l'ufologie ainsi qu'à l'étude des legs des civilisations anciennes. Il est l'auteur de nombreux articles sur la paléotechnologie et les paléosciences ainsi que sur l'ufologie et l'ésotérisme, publiés dans la presse russe et étrangère. Il est l'initiateur de plusieurs expéditions en Inde et en Egypte, aux quelles il a participé, à la recherche de preuves matérielles de connaissances antiques. Il participe régulièrement à des rencontres internationales d'ufologie et donne des conférences et des séminaires en Russie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Scandinavie. Il a pris la parole aux congrès Nexus d'Amsterdam et de Brisbane en 2004 et en 2005.
Département N13 de l'Académie nationale de sécurité, Saint Pétersbourg, Russie.
E-mail : nsa@homeuser.ru






Pourquoi cela car j'ai beaucoup de mal à le croire crédible lorsqu'on ne peut pas trouver plus d'informations sur lui.

Et sa théorie "Les énigmatiques structures métalliques de la "vallée de la mort" en Sibérie appuyé par de seuls dessins par son caractère "sensationnel" peut "décridibiliser" tout ceux qui s'intéressent à ces sujets en relayant une information "peu fiable".

Il développe l'idée que la vaste région du Yakutia, en Sibérie, est parsemée d'étranges structures métalliques et manifeste les stigmates évidents d'explosions de type nucléaire se produisant tous les six ou sept siècles.

 

(le lien sur ton site voltair.free : http://voltair.free.fr/tunguska/uvarov_01.html)

Certains des propos qu'il tient lors de l'interview filmée par Graham W. Birdsall, éditeur de la revue britannique UFO Magazine. L'interview a eu lieu à l'occasion du 12e Festival du Film/Congrès International sur les OVNI qui s'est tenu du 2 au 8 février 2003 à Laughlin, dans le Nevada, aux États-Unis fait référence à la volonté des russes de révéler beaucoup de choses au grand public:
"Vous pouvez dire à tout le monde que nous, les Russes, avons décidé qu'il était temps que d'autres personnes soient au courant, et pas juste un petit nombre"
[/b][/color]

Après autant d'années (six) comment juges-tu cette personnes et ses révélations qui ne sont pas venues?

Merci pour ta contribution et de ta présence sur ce forum. ;)
Cordialement,
Titilapin2 _

________________________________________________________________________________________________________________









 Colossales explosions en Tunguska (Sibérie) en 1908 et 2002. L'Agence de Sécurité Nationale de Russie parle.
 

 

Les passages suivants sont une transcription d'une interview filmée de Valery Uvarov, de la National Security Academy de Russie, réalisée par Graham W. Birdsall, éditeur de la revue britannique UFO Magazine. L'interview a eu lieu à l'occasion du 12e Festival du Film/Congrès International sur les OVNI qui s'est tenu du 2 au 8 février 2003 à Laughlin, dans le Nevada, aux États-Unis. Cette interview est parue en premier lieu, dans sa version anglophone originale, dans le numéro d'avril 2003 d'UFO Magazine, en Angleterre puis dans le magazine Nexus Australie en été 2003 et finalement, cette version francophone, dans Nexus édition française à l'automne 2003.

Crédit Graham W. Birdsall

Graham Birdsall (GB) : Quel est votre titre officiel ?

Valery Uvarov (VU) : Je suis chef du service de recherches et d'informations scientifiques et techniques sur les OVNIS de la National Security Academy, basée à St. Petersbourg, en Russie.

GB : Il s'agit d'une agence gouvernementale russe officielle ?

VU: Absolument. Je suis sous les ordres de deux personnes, lesquelles doivent rendre des comptes à leur supérieur direct qui n'est autre que notre Président (Poutine).
GB : En quoi consiste exactement votre travail ?

VU: Nos activités de recherche se divisent en deux parties. Tout d'abord, nous analysons constamment des données nous parvenant du monde entier. Nous extrayons alors de notre base de données les informations que nous jugeons les plus intéressantes, après leur avoir attribué un code de couleur (rouge ou jaune). Ces informations sont ensuite diffusées dans divers services à travers la Russie.
L'autre aspect de nos recherches découle de la question suivante: les OVNIS existent-ils ou pas ? Nous sommes sûrs qu'ils existent mais qu'est-ce qui se cache derrière leur activité, quel est leur intérêt ?
C'est pour nous le point le plus important et celui sur lequel nous concentrons principalement nos investigations.

GB : Il y a une coopération active entre la NASA et les responsables du domaine aérospatial russe, d'un point de vue technique, scientifique et peut-être même militaire. Êtes-vous en contact ou avez-vous des liens avec des organisations étrangères similaires à la vôtre ?

VU: Je peux vous dire, en toute honnêteté, que deux jours avant de m'envoler pour les États-Unis, j'ai eu une entrevue avec mes... disons, mes patrons. Et ils se sont dits très intéressés par une coopération avec d'autres organisations... disons, nos amis occidentaux. Je peux donc vous dire que cette mission particulière n'en est qu'à ses débuts. Je suis chargé de trouver les bonnes personnes. Une fois que ce sera fait, et que l'étape suivante sera activée, nous pourrons faire quelques avancées concrètes.

GB : Un peu plus tôt, hors caméra, vous avez fait allusion à certains développements importants concernant l'explosion de Tunguska de 1908. Pouvez-vous officiellement nous dire pourquoi vous pensez désormais en connaître la cause ?

VU: Ce n'est pas simplement une supposition; nous en connaissons la cause. C'était un météore, mais un météore qui a été détruit par... disons, un missile. Ce missile avait été généré par une installation matérielle. Nous ne savons pas qui l'a construite mais elle a été construite il y a très longtemps et se situe en Sibérie, à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Tunguska. Je peux vous dire que notre enquête a révélé qu'il y avait eu plus d'une explosion à Tunguska. Permettez-moi de vous faire partager l'une de nos informations. La dernière fois que cette installation a tiré un missile c'était les 24 et 25 septembre de l'an dernier. Les Américains... ils possèdent trois bases... ont, eux aussi, remarqué cette explosion.

GB : Pardonnez-moi mais certains diront que cela a des airs de science-fiction.

VU: Graham, vous savez que lorsque nous parlons des vérités qui se cachent sous ce sujet, nous ne le faisons qu'avec ceux qui comprennent la responsabilité inhérente au sujet. Et vous savez que nous avons affaire à une technologie bien plus avancée que la nôtre, à une technologie capable de faire des choses qui nous sont impossibles.

GB : Pouvez-vous nous donner plus de précisions sur l'emplacement de cette installation ?

VU: Recherchez le site de l'explosion de Tunguska. Au sud-est se trouve le célèbre grand Lac Bâikal. Au-delà, vers le nord, un immense territoire stérile pratiquement inhabité s'étend sur 100 000 km². On n'y trouve ni ville ni village. C'est là que nous avons localisé l'installation...

GB : Êtes-vous au courant d'histoires étranges ou de rumeurs concernant ce que l'on appelle la «Planète X» ? Si un nouveau corps céleste était entré dans notre système solaire, les astronomes l'auraient sûrement détecté et auraient signalé sa présence.

VU: Je ne sais pas ce qu'il en est pour les astronomes occidentaux-mais les nôtres affirment que nous n'avons rien à craindre. J'ai entendu des gens parler d'une rotation de 3 600 années pour cette planète, qui se trouve sur une orbite similaire à celle de la Terre mais derrière le Soleil. Nous savons que cette planète et l'installation de Sibérie ont un lien étroit. Permettez-moi de dire que je crois que l'installation maintient cette planète sur une orbite stable. Si cette planète venait à bouger, à changer d'orbite, tout le système solaire deviendrait instable. Au sein de l'association, nous sommés sûrs que cette planète est habitée et que l'installation est conçue pour protéger à la fois ses habitants et nous-mêmes. Nous sommes persuadés que rien de dangereux ne surviendra. Tout est sous contrôle. Nos investigations ont montré que la Terre avait une impulsion - une fréquence parfaitement réglée qui affecte absolument tout, toute chose vivante. Il y a quelque 12 500 ans, cette impulsion correspondait aux 360 jours de l'année - étudiez l'ancien calendrier égyptien - mais c'est alors qu'un astéroïde a frappé la Terre. Nous pensons que l'orbite de la Terre a été modifiée, artificiellement, pour contrebalancer cela. Notre planète s'est éloignée du Soleil, jusqu'à atteindre une impulsion de fréquence de 365.
Cela nous a amenés à penser que nous avons des amis - des amis qui veillent sur nous, en silence. Ils n'ont pas laissé, et ne laisseront pas non plus à l'avenir, une planète, une comète ou un astéroïde frapper et détruire la Terre. C'est, pour nous, un point parfaitement clair aujourd'hui.
Et dire qu'il y en a qui souhaitent doter l'espace d'armes... pour vous dire la vérité, cela fait mal au coeur de tous ceux d'entre nous qui sont impliqués dans ce projet: Nous sommes là, en train d'enquêter sur cette installation, et sur d'autres choses, des choses matérielles, construites ni par les Russes ni par les Américains mais par quelqu'un d'autre, quelqu'un originaire de l'espace extra-atmosphérique. Quelle tristesse d'imaginer ce qui pourrait arriver si l'espace était doté d'armes.
Je vais vous parler franchement. Cette installation possède un système électrique, une source d'énergie. Nous l'avons localisé. C'est pendant le conflit en ex-Yougoslavie que nous avons pour la première fois remarqué une augmentation de cette énergie. Cela nous paraissait incroyable mais nous savons maintenant que cette installation réagit aux conflits et bouleversements sociaux.
Une partie de nos recherches impliquant de fouiller d'anciens registres et documents d'archives, nous sommes tombés sur les textes de l'Echutin Apposs Alanhor [sic]. Nous les appelons l'Alanhor et ils remontent au moins à 4 000 ans. Ils décrivent l'installation, en termes scientifiques, relativement à ce qu'il s'y passait. C'est stupéfiant.
Je me suis rendu là-bas deux fois. La première fois, notre équipe a détecté des niveaux élevés de rayonnement. Je dois avouer que c'était très dangereux, nous ne pouvions pas nous protéger. Les rares habitants de la région avaient bien sûr entendu parler de l'installation et nous l'ont décrite. Ils ont parlé de structures semblables à du métal et nous les ont dessinées. Nous avons tout relevé sur une carte. Mais ces gens, leurs familles et les animaux souffraient de maladies dues à l'irradiation.
Les niveaux de rayonnement sont continuellement contrôlés depuis six ans et aujourd'hui tout le monde - y compris les animaux - a déserté la forêt. Laissez-moi vous confier quelque chose à propos de l'explosion de Tunguska - quelque chose dont on n'a jamais parlé auparavant. Deux mois avant l'explosion, tous les animaux ont fui la région. On aurait dit que l'installation s'était mise sous tension pour s'occuper de l'astéroïde. Cela s'est accompagné d'une augmentation du rayonnement. La même chose se produit actuellement, aujourd'hui même.

GB : A-t-on prévu de monter une autre expédition dans la région et de visiter l'installation ?

VU: Le rayonnement est un facteur à prendre en compte mais, oui, une autre expédition est prévue pour un peu plus tard dans l'année. Ecoutez, nous ne voulons rien cacher. Nous serons heureux d'accueillir des participants du monde entier mais les personnes que nous invitons doivent être responsables aux yeux du monde. Nous voulons des gens honnêtes, ouverts et transparents, désireux de coopérer et d'échanger puis de diffuser les informations scientifiques. Je vous invite, Graham, à venir en Russie et à visiter l'installation au titre d'observateur.

GB : Ce serait un grand honneur. Merci.

VU: Vous pouvez dire à tout le monde que nous, les Russes, avons décidé qu'il était temps que d'autres personnes soient au courant, et pas juste un petit nombre.


Extracted from Nexus Magazine, Volume 10, Number 4 (June-July 2003)
PO Box 30, Mapleton Qld 4560 Australia. editor@nexusmagazine.com
Telephone: +61 (0)7 5442 9280; Fax: +61 (0)7 5442 9381
From our web page at: www.nexusmagazine.com

© by Graham W. Birdsall © 2003
Quest Publications International Limited
Valley Farm Way, Wakefield Road
Stourton, Leeds, LS10 1SE
United Kingdom
Tel +44 (0)113 270 2066
Fax +44 (0)113 270 9672
Email gwb@ufomag.co.uk
Website http://www.ufomag.co.uk.





« Modifié: 06 septembre 2008 à 15:04:32 par titilapin2 »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #35 le: 06 septembre 2008 à 15:12:16 »

Le même article est traîté (ici: http://www.karmapolis.be/pipeline/tunguska.htm) par le site Karmapolis mais une plus grande prudence avec le  titre suivant:    L'affaire "Tunguska" Une technologie antédiluvienne : canular ou info ?

Voici l'introduction du webmaster avant de présenter l'interview:

Valery Uvarov est chef de département auprès de l'Académie nationale de sécurité de St-Pétersbourg. Le département qu'il dirige semble tout droit sorti d'un film de science-fiction: le département de science, de technique et de recherches sur les OVNIS! C'est une chose qui passe souvent inaperçue mais les Russes sont bien plus en avance et ouvert en matière d'ufologie que nous le croyons. Ils possèdent par exemple un centre national très organisé et chargé de collecter toutes les observations d'ovnis sur le territoire de l'ex-Union soviétique. Les Russes disposent pour ce faire d'un maillage très serré d'informateurs, de personne relais et d'enquêteurs qui provient de l'ancien réseau d'informateurs du KGB. Les Russes se sont toujours montrés moins sceptiques en la matière, les affaires d'Ovnis sont considérées comme naturelles, comme faisant partie du décor dans la culture russe. Seul, le manque de moyens financiers qui a résulté de l'effondrement de l'empire soviétique et de la courses aux armements ont handicapé la recherche sur les Ovnis. Néanmoins, le gouvernement affirme avoir une attitude transparente et honnête, probablement plus droite que celle des Américains même si l'ex armée rouge n'a jamais communiqué de façon officielle sur les supposés vaisseaux extraterrestres qu'ils auraient récupérés (les Russes auraient également eu leur affaire Roswell) mais également sur les technologies exotiques en matière d'antigravitation qu'ils auraient pris aux Allemands après la seconde guerre mondiale.

L'interview qui va suivre est une traduction d'un entretien filmé qu'a eu Valery Uvarov il y a un an à peu près, soit le 8 février 2003 à l'occasion du 12ième congrès internationale et festival cinématographique sur les Ovnis (the 12th International UFO Congress Convention and film festival) qui s'est tenu à Laughlin dans le Nevada. L'interviewer n'est autre que le rédacteur en chef du célèbre périodique anglais spécialisé "UFO magazine" et cet entretien a été retranscrit par la suite dans le magazine australien Nexus en juillet 2003.

Nous avons pris un grand plaisir de réaliser la traduction maison de cet entretien car il est assez atypique. Plutôt que de parler des traditionnels Ovnis et autres bases souterraines américaines, ce fonctionnaire russe évoque l'incroyable existence d'une technologie et d'une installation balistique mais également émettrice vieille de plusieurs milliers d'années et édifiée par une civilisation mystérieuse, sans doute extraterrestre. Le but de cette étrange technologie semble relié aux trajectoires des météorites qui pourraient se trouver dans le voisinage de la terre mais également au sort de la mystérieuse et controversée planète X, un corps céleste dont la trajectoire orbitale est cachée par le soleil.

On évoque enfin la dramatique collision de la météorite de Tunguska qui ravagea une vaste région de la Sibérie au début du 20ième siècle. Canular, coup de bluff, désinformation pour dissimuler l'existence d'une installation militaire très "terrienne" ou réel scoop, cette affaire Uvarov intrigue et dérange d'autant plus que l'intéressé invite très officiellement des experts étrangers à se joindre à la prochaine expédition dans la région et ne voit aucun problème à rendre l'affaire publique. A suivre donc
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #36 le: 06 septembre 2008 à 15:24:55 »

Sans lien avec uvarov

 
jeudi 12 aout 2004, 7h57  Des scientifiques prétendent avoir découvert des débris d'un vaisseau spatial

MOSCOU (AFP) - Des scientifiques russes ont affirmé avoir découvert les débris d'un vaisseau spatial extra-terrestre tombé en 1908 sur le site de Toungouska, en Sibérie, rapporte mercredi soir l'agence russe Interfax.

Les scientifiques, qui appartiennent au Fond du phénomène spatial de Toungouska, ont également trouvé sur place une pierre de 50 kg qu'ils ont envoyé pour analyse à Krasnoyarsk, ville de Sibérie.

Le cataclysme de Toungouska, survenu dans une région désertique de Sibérie, constitue un des plus grands mystères scientifiques du 20e siècle.

Le 30 juin 1908, ce qui aurait pu être un météorite a explosé à quelques kilomètres de la rivière Toungouska, provoquant une onde de choc perçue à des centaines de kilomètres à la ronde et dévastant 2.000 km2 de forêt sibérienne.

Mais la nature exacte du corps qui a explosé et son origine demeurent un mystère.

source : Yahoo (http://fr.news.yahoo.com/040812/202/406zp.html)
source bis : Le Monde (http://www.lemonde.fr/web/dh/0,14-0@14-0@2-3244,39-23418214,0.html) ==> les liens sont morts hélas >:(

______________________________________________________________________________________________________________________

12/08/04 06:19 ( Source: BELGA)  Découverte des débris d'un vaisseau extra-terrestre en Sibérie

(Belga) MOSCOU 12/08 (BELGA-AG) = Des scientifiques russes ont affirmé avoir découvert les débris d'un vaisseau spatial extra-terrestre tombé en 1908 sur le site de Toungouska, en Sibérie, rapporte mercredi soir l'agence russe Interfax. Les scientifiques, qui appartiennent au Fond du phénomène spatial de Toungouska, ont également trouvé sur place une pierre de 50 kg qu'ils ont envoyé pour analyse à Krasnoyarsk, ville de Sibérie. Le cataclysme de Toungouska, survenu dans une région désertique de Sibérie, constitue un des plus grands mystères scientifiques du 20e siècle. Le 30 juin 1908, ce qui aurait pu être un météorite a explosé à quelques kilomètres de la rivière Toungouska, provoquant une onde de choc perçue à des centaines de kilomètres à la ronde et dévastant 2.000 km2 de forêt sibérienne.(KEN)

_________________________________________________________________________________________________________________

Source: http://www.mosnews.com/news/2004/08/10/tunguska.shtml  ==> lien mort

Members of a special expedition researching the site of the famous Tunguska meteorite fall have claimed they had discovered parts of an extraterrestrial device.

The expedition, organized by the Siberian Public State Foundation “Tunguska Space Phenomenon” completed its work on the scene of Tunguska meteorite fall on August 9. It was the first expedition to the region since 2000. Guided by the space photos, the researchers scanned a wider territory in the vicinity of the Poligusa village for parts of the space object that crashed into Earth in 1908 and was later called the Tunguska meteorite.

The scientists claim that they found remains of an extraterrestrial technical device that allegedly had an accident in Siberia in 1908. They also say that they found the so called “deer stone” - an artifact repeatedly mentioned in the reports of the eyewitnesses of the Tunguska phenomenon. A part of the “deer stone” has been delivered to Krasnoyarsk for research.

The head of the expedition Yuri Lavbin told MosNews on Tuesday that the researchers had traced the possible trajectory of the space object, but this time they counted that it ran from West to East, unlike the members previous missions who thought that the object had flown East to West. The new approach allowed the expedition members to find a buried object covered with trees.

The object appeared to be a large block made with metal. The researchers chipped a piece of the object and will now test its composition.

In his further comment to MosNews, Lavbin noted that according to his calculations, the mass of the space object that collided with the Earth in 1908 amounted to almost 1 billion tons and the blast on impact must have destroyed the humanity. The fact that it did not happen testifies to the theory that the Tunguska event was an explosion of an artificial object at an altitude of about 10 kilometers.

“I am fully confident and I can make an official statement that we were saved by some forces of a superior civilization,” the scientist said. “They exploded this enormous meteorite that headed towards us with enormous speed,” he said. Now this great object that caused the meteorite to explode is found at last. We will continue our research, he said.

Lavbin says that the results of this year’s expedition give him hope that the Tunguska mystery will be solved before the phenomenon’s 100th anniversary. To do this, Russian researchers plan another large-scale expedition to the Eastern Siberia.

The Tunguska event was an aerial explosion that occurred near the Tunguska River in Siberia on June 30, 1908. The blast felled an estimated 60 million trees over 2,150 square kilometres. On this day, local residents observed a huge fireball, almost as bright as the Sun, moving across the sky. A few minutes later, there was a flash that lit up half of the sky, followed by a shock wave that knocked people off their feet and broke windows up to 400 miles away.

The explosion registered on seismic stations across Eurasia, and produced fluctuations in atmospheric pressure strong enough to be detected by the recently invented barographs in Britain. Over the next few weeks, night skies over Europe and western Russia glowed brightly enough for people to read by. In the United States, the Smithsonian Astrophysical Observatory and the Mount Wilson Observatory observed a decrease in atmospheric transparency that lasted for several months.

The size of the blast was later estimated to be between 10 and 15 megatons. Until this year members of numerous expeditions have failed to find any remains of the object that caused the event.



Extrait des échanges du forum :  http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=3143&st=0
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #37 le: 06 septembre 2008 à 15:30:46 »

La suite du forum (merci galileo):

En fouinant dans une bouquinerie, je suis tombé sur un livre publié en 1972 par Jean Ferguson, "Tout sur les soucoupes volantes", éditions Léméac. Il est étonnant de voir ce qu'il en rapporte, quand on sait que plus tôt cet été, les savants russes ont annoncé - officiellement enfin - que l'objet tombé en Sibérie en 1908 n'était pas une météorite.



Sibérie, 30 juin 1908.

Un phénomène insolite s'est produit au-dessus de cette partie de la Russie au cours de la nuit sur la rivière Lenissei, dans le territoire Toungouses.

"Une hypothèse selon laquelle un vaisseau spatial d'une autre planète est arrivé sur la terre il y a 51 ans provoque des dissensions parmi les plus grands savants soviétiques. Une expédition, partie de Moscou, travaille en ce moment (NDLR: ce texte date de 1972 et il cite une ancienne dépêche) dans la lointaine forêt où, le 30 juin 1908, ce que l'on a appelé la "Météorite géante sibérienne" est tombée. Des radiations ont été mesurées.

Trois des savants russes, les professeurs Koukarkine, Krinov et Fesenkov disent qu'il s'agit peut-être d'une météorite, mais ils préfèrent employer le mot "phénomène". Quant aux professeurs Alexandre Kazantsev et Lapounov, ils affirment que ce ne pouvait être qu'une fusée ou un navire spatial venant de Mars. Kazantsev, qui a accumulé les preuves pendant des années pour soutenir sa théorie du vaisseau spatial, a fait une communication aux Tchèques et aux Polonais. Jamais le mystère n'a été aussi consciencieusement étudié.

Voici les faits: en ce jour de juin 1908, les habitants des environs d'Iéniséisk, en Sibérie, virent une gigantesque boule de feu. Aussitôt après, une explosion colossale (équivalent à plusieurs bombes atomiques) retentit qui dévasta la forêt dans un rayon de près de cent kilomètres. Les ondes de choc furent enregistrées sur les sismographes d'Angleterre. Les savants cherchèrent en vain les traces d'une météorite et un cratère. Chose curieuse: dans la région dévastée seule la cime des arbres avait été touchée. Mais la théorie de la météorite persista ... jusqu'à l'explosion d'une bombe atomique à Hiroshima. Alors, Kazantsev hasarda une hypothèse, en constatant la profonde similitude entre les dévastations du Japon et celles de la forêt sibérienne.

Il ne craignit pas de déclarer: "Une explosion atomique s'est produite en Sibérie à une altitude de 2500 mètres" Personne ne le prit au sérieux. En 1951, cependant, son hypothèse fut adoptée par le Pr Lapounov, et tous deux imaginèrent qu'il s'était peut-être agi d'un vaisseau à propulsion atomique qui avait explosé lors d'une tentative d'atterrissage. Plusieurs expéditions furent envoyées sur les lieux. La première est revenue l'été dernier (année?) en déclarant qu'il n'y avait pas la moindre trace de météorite. (NDLR: Cette nouvelle a été confirmée officiellement en 2004 – j'ai entendu à Radio-Canada - par des scientifiques russes qui ont affirmé que ce qui était tombé ce jour-là ne pouvait pas être un météorite. Mais ils n'ont rien ajouté).

L'expert soviétique en aérodynamique, Manotskov, apporte de l'eau au moulin de la théorie du vaisseau spatial. II déclare que "la boule de feu sibérienne freinait à t'approche de la terre, si bien que sa vitesse finale n'était plus que de deux kilomètres-seconde, au lieu des 30 à 60 kilomètres-seconde des météorites."

Manotskov a aussi déclaré que des gens qui vivaient près du lieu de l'explosion sont morts de maladies inconnues, présentant les mêmes symptômes que ceux qui avaient été exposés à des radiations atomiques, et que le plus puissant impact de l'explosion fut provo-qué à une certaine distance de son centre, tout comme pour une explosion atomique.

La lueur fut perçue dans un rayon de quelque trois cents milles (700 km). Ce fut la plus grosse explosion nucléaire qui se produisît sur la terre. La chaleur de 1000 degrés centigrade provoquée par le choc a été ressentie à 100 milles (250 km) à la ronde et le tremblement de terre à 600 milles (700 km). De plus, la végétation a été complètement rasée dans un rayon de 30 milles (70 km). Il y aurait eu semblable phénomène au Japon.

Sur quoi se base-t-on pour faire l'affirmation que ce fut la plus grosse explosion nucléaire jamais vue sur terre? Sur un fait scientifique d'abord: les ordinateurs ont détecté que cet objet immense a maintenu sa direction seulement sur une partie du parcours, soit la rentrée dans Maximum G. Ensuire tout s'est passé comme s'il avait tenté d'atterrir en dou-ceur: son altitude et son cap ont constamment variés, ses manoeuvres de correction de vol ont été évidentes. C'est du moins l'avis exprimé par les savants soviétiques. Zolotov, qui étudia l'explosion de la Toungouska de juin 1908, affirme: «Cette catastrophe a des para-mètres rigoureusement identiques à ceux d'une explosion nucléaire.»

Un compte rendu de l'Académie des Sciences (Tome 72, fascicules IV et V de 1967) déclare: "Tout porte à croire qu'il s'agissait d'un engin inconnu, vaisseau provenant d'une autre planète et conduit par un pilote, puisqu'il accomplit au sol, avant d'exploser, une boucle de centaines de kilomètres." Un tel virage aussi compliqué caractérisait indéniablement tout autre chose que la tombée d'un corps céleste dans l'atmosphère.

D'ailleurs, le seul fait qu'e la «météorite géante» se soit écrasée en pleine Taïga dans la forêt sibérienne est un argument en faveur d'une intelligence dirigeant le vaisseau: on peut en effet imaginer le désastre qui se serait produit si l'objet s'était écrasé sur une ville. Léonid Koufik, professeur au Musée de Minéralogie de Leningrad, parvint le premier au mois de mai 1928 dans le centre du cratère formé par l'explosion. Il constata avec stupeur que les arbres de la forêt étaient déracinés sur une distance de quelque deux cents milles (250 km) et plus.

L'idée qu'il s'agissait d'un immense astronef mû par l'énergie nucléaire se trouva concrétisée en 1945, mais ce n'est qu'en 1960 que le Professeur M. Agrest, membre de l'Académie des Sciences de l'U.R.S.S., se mit à étudier l'Histoire pour y trouver des relations pouvant faire supposer que des extraterrestres avaient déjà atterri sur la terre dans leur engin interplanétaire.

Ce qui est étonnant dans le cas de "l'explosion sibérienne", c'est que le "météore", quoiqu'assez gros n'a pas été aperçu dans l'espace, autrement la panique d'une collision anticipée avec la Terre aurait été générale. Or, les astronomes de l'époque, à cause de leur observation de la comète de Halley étaient déjà sensibilisés à l'étude de tels phénomènes et il est impossible qu'ils n'aient pas vu venir la "bombe" qui devait tomber dans la forêt russe.

L'autre fait, non moins troublant est que deux jours après l'explosion, des nuages chargés de lueurs furent aperçus jusqu'à Londres et un peu partout sur la terre dans les centres d'étude, des ondes de chocs sismiques furent enregistrées de la même façon qu'on les enregistre aujourd'hui après des essais nucléaires.

LE MYSTERIEUX CRATERE DU NOUVEAU-QUEBEC

Ce qui m'amène tout naturellement à parler d'un mystérieux cratère parfaitement circulaire et maintenant rempli d'eau. Situé aux confins du Québec à 1000 milles (2500 km) de toute ci-vilisation, dans ce territoire que l'on surnomme "la Terre de Caïn". Le cratère, cercle parfait de plus de deux milles (5 km) de diamètre, surmonté d'une falaise de 400 pieds (150 mètres) au-dessus du niveau de l'eau et dont l'inclinaison uniforme est de 33 degrés. La profondeur de ce lac artificiel a été évalué à 1350 pieds (400 mètres) de profondeur, l'eau y est d'une transparence sans égale puisqu'on peut y distinguer un objet plongé à quelques 120 pieds (40 mètres).

Mystérieux, ce cratère l'est à plus d'un titre: contrairement à d'autres cratères comme le "Meteor" de l'Arizona, on n'a jamais pu trouver le moindre indice de matière météorique, ce qui exclurait la possibilité d'une chute de météore. Quant à la forme circulaire, il faudrait une chance inouïe pour qu'elle se produise dans un tel état de perfection comme celle de ce cratère.

Le cratère du Nouveau-Québec est encore peu connu puisqu'il n'a été atteint qu'en 1950, mais il se révèle plein de surprises. Par exemple, on a pu détecter en bordure du cratère une anomalie magnétique. L'étrange est que l'anomalie est causée par une différence dans l'attraction magnétique de la terre à un endroit précis; or, cette anomalie ne peut être causée que par la présence d'une MATIERE ETRANGERE. Ce qui détruit l'hypothèse de la chute d'une météorite, c'est indéniablement l'absence de débris météoriques. Cependant, l'âge probable du cratère qui se situerait entre 25 à 50000 ans ne peut expliquer d'une certaine façon cette absence puisque, selon les experts, le bolide responsable du trou aurait eu 120 pieds (40 mètres) de diamètre et sa force d'impact égalait 200 bombes atomiques, ce qui le rend parent du bolide sibérien.

Fait non moins étrange, les esquimaux de l'endroit prétendent que lors de tempêtes de neige, ils aprerçoivent souvent des OVNis dont la lueur ressemble à celle d'un éclair de magnésium. Or, ce coin du territoire québécois se trouve lui aussi dans cette fameuse ouverture de la ceinture radio-active terrestre qui permettrait, comme à Baïkou-nour en Russie et au Cap Kennedy, le loncement de fusées. Troublant, n'est-ce pas?

De plus, en aucun autre lieu ne se trouve une telle crevasse dans l'écorce terrestre, sauf comme je l'ai mentionné en Sibérie et en Amérique latine. Je ne peux que tirer une seule conclusion, les deux cratères ont la même origine: l'écrasement d'un engin spatial à la suite d'une fausse manceuvre ou pour toute autre raison inconnue. Mais ce n'est pas tout: j'ai relevé dans AFFA, volume 1, no 4, une enquête qui cadre bien avec ma théorie...
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #38 le: 06 septembre 2008 à 15:45:13 »


A l'attention Dificultnspa :P

Tu vois je tire la langue sur ton post m'informant du passage des deux épisodes d'x-files, tu avais raison ces épisodes sont basés sur cet événement.

Si tu pouvais nous faire ton résumé stp des deux épisodes avec les liens youtube, on vote pour toi ;)

______________________________________________________________________________________________________________________
Toujours les trucs sympa du forum  sus-nommé:


Des ET dans la Tunguska?
En 1908, une explosion dévastait cette région de Sibérie. Aujourd'hui, des scientifiques russes affirment y avoir découvert des débris d'un vaisseau spatial extra-terrestre.


par F. Rl.
LIBERATION.FR : jeudi 12 août 2004 - 13:28
http://www.liberation.fr/page.php?Article=230016

Cette histoire ressemble étrangement à un épisode d'Xfiles(1). Des scientifiques russes affirment avoir découvert les débris d'un vaisseau spatial extra-terrestre tombé en 1908 sur le site de Tunguska, un endroit reculé de Sibérie orientale. L'information, rapportée mercredi soir par l'agence russe Interfax, ne donne guère plus de précisions. Les scientifiques, qui appartiennent au Fond du phénomène spatial de Tunguska, disent aussi avoir trouvé une pierre de 50 kg, faite de métal, qu'ils ont envoyé pour analyse à Krasnoïarsk.

Le cataclysme de Tunguska constitue un des plus grands mystères scientifiques du 20e siècle. Le 30 juin 1908, à 7h 17 mn, ce qui pourrait être une météorite de plusieurs dizaines de mètres de diamètre explose en l'air à quelques kilomètres de la rivière Tunguska, provoquant une onde de choc perçue à des centaines de kilomètres à la ronde et dévastant 2.000 km2 de forêt sibérienne.

Mais depuis la première expédition sur les lieux, celle du professeur Leonid Kulik en 1927, aucun corps céleste ne fut découvert. Des témoins interrogés entre 1920 et 1930 racontent avoir aperçu, avant l'explosion, un objet énorme et étincelant ou une boule de feu assourdissante, traverser le ciel. Le chef de l'expédition russe, Yuri Lavbin, avance aujourd'hui que c'est un vaisseau spatial qui a fait exploser l'énorme météorite qui fonçait sur la Terre: «Nous avons été sauvés par quelque forces supérieures de civilisation»,

C'est en tous cas un changement d'hypothèse de la trajectoire de l'objet qui a permis de retrouver la pierre de 50kg recouverte par les arbres. Son analyse permettra peut-être d'y voir plus clair. Comète, astéroïde ou même vaisseau spatial? Pour Yuri Lavbin, les premiers résultats de l'expédition font espérer la résolution du mystère pour le centième anniversaire de la catastrophe.

(1) L'épisode double de la série, intitulé Tunguska, s'est d'ailleurs inspiré de la catastrophe sibérienne.
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #39 le: 06 septembre 2008 à 15:48:52 »

Au mois de Sept 2006 sort un jeu vidéo sur les mystères de Tunguska. Les concepteurs du jeu l'ont appellé dans un premier temps " Tunguska Treasure Hunt ", ils viennent tout récemment de le rebaptiser " Secret Files : Tunguska"...

"Le joueur y incarnera une jeune femme, Nina, dont le père a mystérieusement disparu au cours d'un expédition chargée d'enquêter sur le cataclysme qui secoua la région le 30 juin 1908. Une explosion que l'on attribue aujourd'hui à une météorité avait détruit la taïga sur une très grande surface, provoqué la mort de nombreux rennes et eu des conséquences à l'échelle de la planète entière (lumière prolongée en Europe ou séïsme enregistré en Amérique du Nord par exemple).

Dans le jeu d'aventure, le joueur devra faire face à l'incompétence de la police locale qui semble préférer étouffer l'affaire que véritablement partir à la recherche du père de Nina. Celle-ci décide donc de prendre l'initiative et fait la connaissance de Max Gruber, ancien collègue de son père. En parcourant le monde (Berlin, Moscou, Cuba, la Chine ou l'Antarctique font partie des différentes destinations possibles), les deux personnages vont ainsi mettre à jour le lourd secret en possession du père de Nina." (jeuxvidéo.fr)

Voici le site officiel :
http://www.tunguska-game.com/fr/index_fr.html

 


____________________
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #40 le: 06 septembre 2008 à 16:00:25 »

Concernant les russes cités pour l'hypothèse ovnis:

Alexandr N. Kazantsev (colonel)

admn : image invalide

Kazantsev dans le film Chariots of the Gods de Erich Von Däniken en 1977 
 
Kazantsev naît le 2 septembre 1906 à Akmolinsk (Tselinograd). Sa famille part alors à Petropavlovsk où il commence ses études, puis à Omsk, où il suit une formation d'opérateur de saisie et de sténographe. A 13 ans, il obtient un poste d'opérateur de saisie, et poursuit sa formation technique primaire à Omsk. En 1930 il sort de l'Institut de Technologie de Tomsk, et obtient un poste d'ingénieur mécanique en chef à l'installation métallurgique de Beloretsk.

InventeurKazantsev a une imagination débordante, qui lui inspirera ses futures fictions mais aussi nombre d'inventions. Il développe l'idée d'une arme électrique intercontinentale (dont il reprendra l'idée dans son livre Arenida en 1946), une arme qui intéresse les marshalls Tuhachevski et Ordzhonikidze.

Nombre de ses prévisions scientifiques sous la forme de travaux de science-fiction sont aujourd'hui une realité. Par exemple les super-accumulateurs d'énergie et les supermarchés, la superconductivité, décrits dans une nouvelle de son cru [1] sont en cours de développement dans des instituts de l'Académie des Sciences Russe.

L'astronaute soviétique G. Beregovoy écrivit que Kazantsev dans son histoire Lunar Road avait prédit la construction du Lunohod, le "tracteur lunaire" soviétique, qui fut développé 15 ans plus tard. Son idée grandiose d'un tunnel sous-marin de 4000 km ("Pont Arctique") a quelque chose de commun avec des projets semblables au Japon et en Europe.

En 1939 il fait un voyage officiel aux USA. Sa mission est d'assembler et installer de l'équipement au World Fair de New York. Il écrit un essai à ce propos, qui sera sa première publication : The World of Future.

Aux temps de la seconde guerre mondiale il fait partie des fondateurs et des leaders de l'Institutut de Recherche Electro-Mécanique de l'Union où il met en place la production de tankettes-torpedos pour la défense de Moscou, et apporte ses nouvelles idées.

Tunguska

Dès 1946 Kazantsev traite le thème de l'humanité face à un asteroïde menaçant la Terre dans un scénario de science-fiction dont il est co-auteur : Arenida. Ce premier travail littéraire, où les hommes utilisent une arme électrique pour détruire l'astéoroïde, gagne nombre de concours de scénarios de science-fiction de l'Union. Il va plus loin cette même année, dans Explosion, où il met en avant l'hypothèse selon laquelle l'explosion de Tunguska était due à un vaisseau spatial "martien". Felix Ziegel déclarera à ce propos : Ce fut la naissance de l'ufologie russe.
Astro-archéologie

Le sujet des extraterrestres le passionne, mais aussi l'astro-archéologie. Kazantsev va entre autres interpréter le dessin exécuté sur le sarcophage de Palenque (chez les mayas) d'un homme aux commandes d'une machine compliquée semble ressortis d'une idée complexe et confuse. Du fait que l'homme en question soit dessiné avec les genoux repliés presque sur la poitrine et qu'il soit adossé à une machine compliquée d'où sortent des flammes, certains — et parmi eux Kazantsev — ont supposé que les mayas avaient été en rapport avec des visiteurs d'une civilisation supérieure à la leur — visiteurs qui se servaient d'engins spatiaux. L'interprétation de Kazantsev est difficile à prouver. Cependant, le seul objet que nous connaissons aujourd'hui qui ressemble de près au dessin maya est le vaisseau spatial [2].

Auteur de :

Le Martien, (ss) Soviet Science Fiction, ed. Anon., Collier Books, 1962
Un Visiteur d'Outre Espace, (ss) Soviet Science Fiction, ed. Anon., Collier Books, 1962
"What's Plying in our Skies?" avec J. Vallée, Tekhnika Molodezhi, n° 8, Moscow (en russe) (août 1967)









Source: http://www.rr0.org/personne/k/KazantsevAlexandrN/index.html
« Modifié: 19 septembre 2015 à 00:00:59 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #41 le: 06 septembre 2008 à 16:03:45 »

Matest M. Agrest

admn : image indisponible

Agrest naît à Mogilev (Bielorussie) en 1915. Diplômé de l'Université de Leningrad en 1938, il obtient un doctorat en 1946.

En 1959 Agrest avance l'hypothèse du "paléocontact" (qui sera reprise par d'autres, comme Von Däniken). Il avance plusieurs exemples issus de récits bibliques, comme Sodome et Gomorre bibliques (cités jumelles dans l'ancienne Palestine et la plain du Jourdain) qu'il présente comme des sites d'explosion nucléaire, mais aussi l'immense terrasse antique de Baalbek (aujourd'hui au Liban) a été conçue comme plate-forme d'atterrissage de vaisseaux spatiaux. Ses opinions sont publiées en 1960 dans la Literaturnaya Gazeta de Moscou. Il suggère aussi que l'explosion de Tunguska pourrait avoir été provoquée par un véhicule interplanétaire.
Il devient directeur du laboratoire de l'Université en en 1970. Il part en retraite en 1992, où il émigre aux USA, avec son fils Mikail, qui reprend le flambeau de ses opinions

Source: http://www.rr0.org/personne/a/AgrestMatest/index.html
« Modifié: 19 septembre 2015 à 00:01:32 par katchina »
IP archivée

titilapin2

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2287
  • en l'honneur de ma fille
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #42 le: 06 septembre 2008 à 16:09:30 »

Théories alternatives



L'interprétation tectonique
Le radiophysicien Andrei Ol'khovatov de l'Institut de Recherche Industrielle de Radio Instrumentation de Moscou est opposé à l'hypothèse du météorite. Selon des études qu'il publia dans de prestigieux journaux soviétiques, toutes les trajectoires supposées du bolide coincideraient avec les lignes de failles qui courent dans la région, tandis que l'épicentre serait plaqué au milieu d'un ancien cratère d'origine volcanique. Il est même vraisemblable à ses yeux que les effets lumineux observés par certains témoins soient corrélés à des processus tectoniques (depuis les années '90 nous savons qu'un effet piezo-électrique serait parfois corrélé avec certaines manifestations séismiques et l'observation d'OVNI en forme de boule lumineuse par exemple). Mais pour de nombreux scientifiques la forme radiale des arbres soufflés ne s'explique que par des ondes de choc provenant du dessus et non pas du sol, comme le ferait un séisme. Ce phénomène ne fut donc qu'un effet secondaire de l'explosion. L'hypothèse tectonique ne tient pas compte non plus des observations de quelque 800 témoins. Etant donné que personne ne croit vraiment en cette théorie séismique je préfère en rester là.

Les effets génétiques

Je n'ai trouvé qu'un seul document écrit par le russe Krinov et depuis repris par plusieurs auteurs rapportant des effets sur les animaux et la végétation, rappelant que toute la matière vivante fut affectée génétiquement, les arbres et les plantes ayant accéléré leur taux de croissance. Les graines et les épines d'au moins une espèce de pin présentaient des anomalies génétiques qui sont à présent étudiées.

Cet effet aurait été constaté dans l'épicentre et le long de la trajectoire du bolide. Certains parmi les animaux brûlés moururent de façon inhabituelle comme s'ils avaient été exposés aux radiations. On rapporte également que les Tungus qui avaient touchés les pierres tombées du ciel devinrent malades.

Le facteur Rhésus de certains groupes d'Evenki était anormal, de même que certaines espèces d'insectes et de plantes. Krinov rappellent même qu'un champignon s'éleva dans l'air et une pluie noire tomba sur la Tunguska. Des recherches ultérieures auraient permis de révéler des signes de radiation, des trinitites similaires à celles trouvées sur le site de Trinity (Arizona), supportant la théorie de l'explosion atomique.

La plupart des scientifiques mettent en doute la véracité de tels propos et peu d'entre eux discutent des anomalies génétiques. Ils pensent que l'hypothèse des radiations ionisantes est peu crédible et que ce rayonnement n'aurait jamais pu contaminer une région de 60 km à la ronde, d'autant qu'aucun isotope n'a été découvert sur le site contrairement à ce prétend cet auteur. Mais je dispose de trop peu d'information pour porter un jugement sur cette hypothèse qui, il est vrai, n'a jamais eu beaucoup d'échos dans la communauté scientifique.

Consulter les sites web des auteurs suivants pour plus de détails sur les théories alternatives :

- Andrei Ol'khoratov : l'interprétation tectonique.

- Dennis Ramsey : revue des interprétations classiques et des hypothétiques explosions d'un astéroïde ou d'une bombe atomique ainsi que le crash d'un OVNI.

Source: http://www.astrosurf.com/luxorion/impacts-tunguska5.htm
IP archivée

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3842
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #43 le: 06 septembre 2008 à 19:05:48 »


A l'attention Dificultnspa :P

Tu vois je tire la langue sur ton post m'informant du passage des deux épisodes d'x-files, tu avais raison ces épisodes sont basés sur cet événement.

Si tu pouvais nous faire ton résumé stp des deux épisodes avec les liens youtube, on vote pour toi ;)


Sauf que je l'ai pas vu...

désolé  :(

IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.

dificultnspa

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3842
Re : Toungouska: voyage au coeur de l'énigme
« Réponse #44 le: 07 novembre 2008 à 12:57:18 »

environmentalgraffiti du 06/11/08
traduction google
Citer

Mysterious Explosion 1,000 Times Greater than Hiroshima


Thu, Nov 6, 2008


admn : image indisponible
Image: University of Maine

On June 30, 1908, the Earth experienced an explosion 1,000 times the magnitude of the the atomic bomb dropped on Hiroshima, Japan (shown above). The event resulted in the flattening of 80 million trees over an area roughly the size of Washington DC, and a century later scientists and UFO enthusiasts are still debating about what caused this colossal 5-30 megaton blast, and what happened to its mysterious remains.


admn : image indisponible
Image: Wikimedia Commons

Dubbed the Tunguska Event, or Tunguska Explosion, because of the location of the blast in the Tunguska Valley of Russia, the event would have registered a devastating 5.0 on the Richter Scale, had it been invented at the time. And had it occurred about five hours later in the day, the Earth’s rotation would have guaranteed that instead of killing 1,000 reindeer, the blazing object would have completely wiped out St Petersburg.


Instead, and luckily for us, the explosion happened at approximately 7:17 in the morning in isolated Siberia where only one unfortunate person died from the blast. Locals first noticed an extraterrestrial object zip bright blue across the clear sky; not long afterward, there was a flash, intense, blistering heat and loud thundering. Windows broke and people were knocked to the ground.


Russian mineralogist Leonid Kulik obtained this testimony from S Semenov during his 1930 Tunguska expedition:

“I suddenly saw that directly to the North, over Onkoul’s Tunguska road, the sky split in two and fire appeared high and wide over the forest… The split in the sky grew larger, and the entire Northern side was covered with fire. At that moment I became so hot that I couldn’t bear it, as if my shirt was on fire; from the northern side, where the fire was, came strong heat. I wanted to tear off my shirt and throw it down, but then the sky shut closed, and a strong thump sounded, and I was thrown a few yards. I lost my senses for a moment, but then my wife ran out and led me to the house. After that such noise came, as if rocks were falling or cannons were firing, the earth shook, and when I was on the ground, I pressed my head down, fearing rocks would smash it. When the sky opened up, hot wind raced between the houses, like from cannons, which left traces in the ground like pathways, and it damaged some crops. Later we saw that many windows were shattered, and in the barn a part of the iron lock snapped.”

admn : image indisponible
Image: WikiMedia Commons

Thousands of miles away, changes in atmospheric pressure occurred. For weeks, the night skies in England glowed with an eerie light caused by dust from the explosion. It was so bright that people didn’t even need their lamps to read!

And what makes this event more bizarre is that the explosion seemed to have occurred in the sky; the actual impact from this object, whether asteroid, comet, or UFO cannot be found. Some accounts even note that the unidentified object made two 45 degree angle turns to avoid harming human life before it blew up, and that a mysterious, towering human/yeti-like creature haunted the woods years after the blast. This led alien pundits to claim that life forms from another planet were trying to make what would turn out to be an unsuccessful emergency landing on Earth.


admn : image indisponible
Image: Google Earth via GIS Development

Scientists have had their fair share of wacky ideas to explain the event as well. Some claimed that a ’small’ black hole had entered the Earth, that it was an explosion of antimatter, or that deuterium in a comet underwent a nuclear fusion reaction. Although these theories have all been rebuffed, the Tunguska event still holds scientists and others captive 100 years after it occurred. The most recent, and perhaps more probable explanation about the mighty Tunguska explosion has been offered by a 2007 Italian expedition, which asserts that nearby Lake Cheko is the impact site.

Scientists are also running experiments to predict when the next similar impact might hit the Earth and how we might possibly avoid its disastrous effects. It’s predicted that these types of events happen about once every 1,000 years – good news for us, because none of us want to get hit by anything near the size of the Tunguska event.

Sources :
Qsl.net
sandia.gov
wikipedia.org
omzg.sscc.ru

Mystérieuse explosion 1000 fois supérieure à Hiroshima


Thu, 6 nov. 2008

admn : image indisponible
Image: University of Maine

Le 30 Juin 1908, la Terre a connu une explosion de 1000 fois l'ampleur de la bombe atomique lâchée sur Hiroshima, Japon (ci-dessus). L'événement a donné lieu à l'aplatissement de 80 millions d'arbres sur une superficie à peu près la taille de Washington DC, et un siècle plus tard, les scientifiques et les amateurs d'OVNI sont encore à débattre sur ce qui a causé cette colossale 5.30 mégatonne explosion, et ce qui est arrivé à sa demeure mystérieux.

admn : image indisponible
Image: Wikimedia Commons

Doublée d'événement de la Toungouska, d'explosion ou de Toungouska, en raison de l'emplacement de l'explosion de la Tunguska vallée de la Russie, l'événement aurait enregistré un dévastateur 5.0 sur l'échelle de Richter, il a été inventé à l'époque. Et si elle avait eu lieu environ cinq heures plus tard dans la journée, la rotation de la Terre aurait garanti que, au lieu de l'assassinat de rennes 1000, l'objet en flammes ont complètement disparu de Saint-Pétersbourg.

Au lieu de cela, et heureusement pour nous, l'explosion s'est produit à environ 7h17 le matin en Sibérie isolé où une seule personne malheureuse décédé des suites de l'explosion. La population locale a remarqué un objet extraterrestre zip bleu vif à travers le ciel clair, pas de temps après, il ya eu un flash, intense, la chaleur et des cloques fort grondement. Windows a éclaté et les gens ont été renversés sur le sol.

Minéralogiste russe Leonid Kulik obtenu ce témoignage de S Semenov au cours de son expédition Tunguska 1930:

«J'ai soudain vu que directement vers le Nord, plus de la Toungouska Onkoul route, le ciel coupé en deux et le feu semblait haute et large sur la forêt ... La scission dans le ciel a augmenté plus grande, et tout le côté nord a été couvert avec le feu. À ce moment-là, je suis devenu si chaud que je ne pouvais pas le supporter, comme si ma chemise était en feu, de la partie nord, où l'incendie a été, est venu forte chaleur. J'ai voulu arracher ma chemise et la jeter, mais ensuite fermer le ciel fermé, et une forte Thump sonné, et j'ai été jeté à quelques mètres. J'ai perdu mon sens pour un instant, mais ensuite ma femme est tombé en panne et qui m'a amené à la maison. Après que ce bruit est venu, comme si des pierres étaient en baisse ou des tirs de canons ont été, la terre a secoué, et lorsque j'étais sur le terrain, j'ai appuyé ma tête vers le bas, de peur de casser des pierres il. Quand le ciel ouvert, le vent chaud couru entre les maisons, comme des canons, qui a laissé des traces dans le sol comme parcours, et qu'il est endommagé certaines cultures. Plus tard, nous avons vu que de nombreuses fenêtres ont été brisées, et dans la grange d'une partie de la serrure en fer cassé. "

admn : image indisponible
Image: WikiMedia Commons

Des milliers de kilomètres, les changements de pression atmosphérique produite. Depuis des semaines, le ciel de nuit en Angleterre glowed avec une étrange lumière provoquées par les poussières de l'explosion. Il en est ainsi clair que les gens n'ont même pas besoin de leurs lampes à lire!

Et ce qui rend cet événement plus bizarre, c'est que l'explosion semble avoir eu lieu dans le ciel; l'impact réel de cet objet, si l'astéroïde, comète, ou OVNI ne peut pas être trouvé. Certains comptes note même que l'objet non identifié a fait deux angle de 45 degrés tourne à éviter de porter atteinte à la vie humaine dont il est saisi ont fait exploser, et qu'une mystérieuse, l'homme dominant / yeti-créature des bois hanté ans après l'explosion. Cela a conduit les experts à l'étranger affirment que les formes de vie d'une autre planète ont essayé de faire ce qui allait se révéler un échec atterrissage d'urgence sur la Terre.

admn : image indisponible
Image: Google Earth via GIS Development

Les scientifiques ont eu leur juste part des idées farfelu pour expliquer l'événement ainsi. Certains prétendent que le "petit" trou noir avait pénétré dans la Terre, qu'il s'agissait d'une explosion de l'antimatière, ou que le deutérium dans une comète a subi une réaction de fusion nucléaire. Bien que ces théories ont toutes été repoussées, la Toungouska événement détient toujours les scientifiques et les autres captifs 100 ans après elle s'est produite. La plus récente, et peut-être plus probable explication sur la puissante explosion de Tunguska a été offert en 2007 par l'expédition italienne, qui affirme que la proximité du lac Cheko est le lieu de l'impact.

Les scientifiques sont également en cours d'exécution expériences de prédire quand le prochain impact similaire pourrait frapper la Terre et la façon dont nous pourrions peut-être éviter ses effets désastreux. Il est prévu que ces types d'événements se produisent environ une fois tous les 1000 ans - une bonne nouvelle pour nous, car aucun de nous ne voulons touchés par quelque chose près de la taille de la Toungouska événement.

Sources :
Qsl.net
sandia.gov
wikipedia.org
omzg.sscc.ru
« Modifié: 19 septembre 2015 à 00:04:06 par katchina »
IP archivée
Sauvons la planète, notre Mère la Terre...
Sans elle pas de survie possible.