Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Les Forums de Radio Ici&Maintenant !

Auteur Sujet: Astronomie en général  (Lu 186553 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

le laonnois

  • Membre honoraire
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 931
Re : Astronomie en général
« Réponse #720 le: 15 avril 2020 à 22:31:29 »

La prometteuse comète Atlas est en morceaux

Découverte fin décembre, C/2019 Y4 (Atlas), ou pour faire court la comète Atlas, semblait sur la même trajectoire de gloire que la « grande comète de 1844 » dont elle partage la même orbite. Or, ces derniers jours, l'astre chevelu a perdu de son éclat.

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/comete-prometteuse-comete-atlas-morceaux-79752/#xtor%3DRSS-8


mais une autre pointe son museau, elle s'appelle C/2020 F8 (SWAN) et serait visible à l'oeil nu à la mi mai (mag 3,5 prévu pour l'instant). Elle est aujourd'hui à magnitude 8.

https://blogs.futura-sciences.com/feldmann/2020/04/15/pendant-quatlas-se-desagrege-la-comete-swan-arrive/
IP archivée

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 269
Re : Astronomie en général
« Réponse #721 le: 05 juin 2020 à 19:07:03 »



En résumé : La NASA prévoit, en partenariat avec les agences spatiales du monde entier, d'envoyer une femme et un homme sur la Lune d'ici 2024, avec à terme l'exploitation des ressources de notre satellite puis de la planète Mars, pour le "bien-être/profit de toute l'humanité". Cependant, selon Science Post, le texte de l'accord du "Programme Artemis" ne collerait pas avec le Traité de l'Espace de 1967. De plus, la Russie ferait de la résistance: "selon le directeur de l'agence russe Roscosmos il s'agit d'une invasion inacceptable de l'espace".

Science Post - 5 Juin 2020
« La NASA propose un accord controversé dans le cadre du Programme Artemis.
L’agence spatiale américaine s’apprête à faire signer des accords très particuliers à ses partenaires du programme Artemis. Cet accord promet « un futur, sûr, prospère et pacifique » de la présence humaine sur la Lune. Toutefois ce texte semble entrer en conflit avec le Traité de l’Espace de 1967.
Les Accords d’Artemis : En 2017, le président américain Donald Trump lançait le Programme Artemis. Ce programme comprend plusieurs étapes prévoyant l’envoi d’astronautes sur le sol lunaire en 2024. A terme, il sera question de bâtir une infrastructure durable sur la surface de la Lune afin d’y préparer les futures missions vers la planète Mars. C’est la Nasa, qui est à la tête de ce programme, qui reçoit également la collaboration des agences spatiales du monde entier. (….)   Mais les accords d’Artemis veulent également exploiter les ressources de la Lune, de Mars et des astéroïdes. » (….)
Suite : https://sciencepost.fr/la-nasa-propose-un-accord-controverse-dans-le-cadre-du-programme-artemis/

"Principles for a Safe, Peaceful, and Prosperous Future" -  "Principes pour un futur sûr, pacifique et prospère"
Trad.:  "Via le Programme Artemis, la NASA enverra la première femme et le prochain homme sur la Lune d’ici 2024, annonçant une nouvelle ère pour l’exploration et l’exploitation spatiale.
Alors que la NASA dirige le programme Artemis, les partenariats internationaux joueront un rôle-clé dans la réalisation d'une présence durable et solide sur la Lune tout en se préparant à mener une mission humaine historique vers Mars.
Avec de nombreux pays et acteurs du secteur privé menant des missions et des opérations dans l'espace cislunaire (*), il est essentiel d'établir un ensemble commun de principes pour gérer l'exploration civile et l'utilisation de l'espace.
Les agences spatiales internationales qui rejoignent la NASA dans le programme Artemis le feront en exécutant les accords bilatéraux Artemis, qui décriront une vision commune des principes, ancrés dans le Traité sur l'espace extra-atmosphérique de 1967, pour créer un environnement sûr et transparent afin de faciliter l'exploration, la science et des activités commerciales au profit de toute l'humanité."  (…..)
Suite (en anglais) "The Artemis Accords" :  https://www.nasa.gov/specials/artemis-accords/index.html

(*) L'espace cislunaire désigne l'espace sphérique se trouvant autour de la Terre jusqu'à la limite de l'orbite de la Lune.
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13351
Re : Re : Astronomie en général
« Réponse #722 le: 05 juin 2020 à 20:04:30 »

Cependant, selon Science Post....

Tu peux nous en dire un peu plus sur l'origine et le financement de ce media ?
Si ce n'est pas un autre organe de propagande façon Sputnik ou Russia Today ?

C'est important de le savoir, alors qu'on ne trouve aucune fiche Wikipedia le concernant.
« Modifié: 05 juin 2020 à 20:20:02 par Nemo492 »
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 269
Re : Astronomie en général
« Réponse #723 le: 06 juin 2020 à 21:17:46 »

Voici:
https://sciencepost.fr/mentions-legales/
Le Directeur de publication est : Rezvanpour Raphaël
Le site Sciencepost est édité par : Encelade Media Group SAS (Isère)
https://encelademediagroup.com/
Fondateur d'Encelade Media Group: Raphael Rezvanpour
https://fr.linkedin.com/in/raphael-rezvanpour
Sur son Facebook: Etudes: Licence - Histoire à Université Pierre Mendès France de Décines-Charpieu (Rhône)
Financement: ?
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

vephil

  • ****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 269
Re : Astronomie en général
« Réponse #724 le: 06 juin 2020 à 21:46:23 »

Pour donner la source de son info concernant la Russie, Science Post avait mis ce lien vers le site de "The Gardian" dans son article du 5 juin:
https://www.theguardian.com/science/2020/may/20/nasa-new-space-treaty-artemis-accords-moon-mission-lunar-safety-zones

Extrait :
"Nasa proposals to allow establishment of lunar 'safety zones'
US accused by Russia of trying to circumvent 1967 treaty banning ownership of areas of the moon"
(......)  "Where the accords are likely to become controversial is that they appear to allow the use of lunar resources for commercial gain, and they seek to establish “safety zones” around landing sites, which could be interpreted as de facto ownership of areas of the moon, which is forbidden by the outer space treaty. Dmitry Rogozin, the head of Russia’s space agency, Roscosmos, has accused the US of trying to circumvent the UN with the accords." (....)

"Propositions de la Nasa pour permettre l'établissement de «zones de sécurité» lunaires
Les États-Unis accusés par la Russie d'avoir tenté de contourner le traité de 1967 interdisant la propriété de zones de la Lune"
(......) "Là où les accords sont susceptibles de devenir controversés, c'est qu'ils semblent autoriser l'utilisation des ressources lunaires à des fins commerciales, et ils cherchent à établir des «zones de sécurité» autour des sites de débarquement, ce qui pourrait être interprété comme étant la propriété de facto de zones de la Lune, ce qui est interdit par le Traité sur l’Espace. Dmitry Rogozin, le chef de l'agence spatiale russe, Roscosmos, a accusé les États-Unis d'avoir tenté de contourner l'ONU avec les accords." (....)
« Modifié: 06 juin 2020 à 21:56:55 par vephil »
IP archivée
Je les aime mais pas dans mon assiette

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13351
Re : Re : Astronomie en général
« Réponse #725 le: 06 juin 2020 à 22:12:06 »

Le site Sciencepost est édité par : Encelade Media Group SAS (Isère)
https://encelademediagroup.com/
Fondateur d'Encelade Media Group: Raphael Rezvanpour

Je ne sais qui pourrait se contenter de ça pour qualifier l'indépendance de ce media.
Quand les russes ont posé un engin sur la Lune, ils ont aussi fait planter un drapeau.
Ce partage des ressources minières sur les planètes, ça va se terminer comme le partage
des zones de l'Antarctique.
Au profit des pays qui auront les moyens techniques et financiers d'y aller et de s'implanter.
On imagine mal le Burkina Faso revendiquer de pouvoir exploiter une parcelle du sol lunaire..
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2450
Re : Astronomie en général
« Réponse #726 le: 07 juin 2020 à 08:34:47 »

Il ne manquerait plus que la prise de possession de quartiers de lune pour déclencher des guerres....
L'humanité trouve toujours un moyen de s'autodétruire.

Une "nation" aura-t-elle le temps d'exploiter des bouts de lune à son profit exclusif AVANT QUE LE CIEL SOIT SATURE DE SATELLITES GENRE STARLINK AVEC SES 42000 TRUCS ou autres bezosseries?
Si on laisse faire les indépendants US aucun véhicule ne pourra plus quitter l'atmosphère sans percuter une saloperie 5 ou 6G ou un mini espion!!!
Qui régule les lancements pour le compte de l'humanité??

Enfin il semble que la source Science Post soit difficile à cerner, mais il y en a plein comme çà et les propriétaires "apparents" de sources plus "officielles" ne sauraient nous rassurer sur de possibles conflits d'intérêts cachés ....ie voyez ce qui arrive à THE LANCET.
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

le laonnois

  • Membre honoraire
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 931
Re : Astronomie en général
« Réponse #727 le: 07 juillet 2020 à 12:58:07 »

Après le flop des deux dernières, la Comète C/2020-F3 Neowise maintenant visible a l'aube en France vers 4H du matin


https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-comete-neowise-visible-oeil-nu-81591/



Paris



Plateau de Valensole


Nice
IP archivée

freddy

  • Membre honoraire
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 10830
Re : Astronomie en général
« Réponse #728 le: 16 juillet 2020 à 02:35:20 »





IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

zetareticuli

  • *
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4338
Re : Astronomie en général
« Réponse #729 le: 24 juillet 2020 à 21:22:33 »


Comet NEOWISE from ISS [ 4K ]
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

freddy

  • Membre honoraire
  • *******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 10830
Re : Astronomie en général
« Réponse #730 le: 25 juillet 2020 à 00:10:42 »

IP archivée
Si vous n'êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

le laonnois

  • Membre honoraire
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 931
Re : Astronomie en général
« Réponse #731 le: 01 décembre 2020 à 19:29:19 »

Le télescope d’Arecibo s’est effondré : un symbole de l’astronomie disparaît


Le radiotélescope d'Arecibo, observatoire astronomique emblématique, s'est malheureusement effondré. L'installation, qui avait déjà subi d'importants dommages, avait été mise hors service un peu plus tôt.

L’incident tant redouté s’est produit : le radiotélescope d’Arecibo s’est effondré. Dans un tweet déjà très partagé en à peine 1h, la météorologiste Deborah Martorell a publié le 1er décembre 2020 une photo de l’observatoire. Les câbles qui retenaient la plateforme d’instruments de près de 900 tonnes, qui surplombait l’antenne parabolique, ont vraisemblablement cédé.....





https://www.numerama.com/sciences/672869-le-radiotelescope-darecibo-sest-effondre-un-symbole-de-lastronomie-disparait.html
IP archivée

zetareticuli

  • *
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4338
Re : Astronomie en général
« Réponse #732 le: 08 décembre 2020 à 22:31:59 »

Des chercheurs mettent au point un Google Maps de l’univers et découvrent des millions de galaxies

Des astronomes australiens sont parvenus à cartographier 83 % du ciel en dix jours seulement grâce à un nouveau radiotélescope, l’ASKAP (Australian Square Kilometre Array Pathfinder). Au total, ce sont environ trois millions de galaxies inconnues jusqu’alors repérées en seulement 300 heures dans le cadre du programme du Rapid ASKAP Continuum Survey. Il s’agit d’un record tant au niveau du nombre de galaxies identifiées que du temps qu’il a fallu aux chercheurs pour y parvenir.

Le radiotélescope a ainsi créé « une carte de l’Univers plus détaillée que jamais et à une vitesse record », récoltant pas moins de 13,5 exaoctets de données brutes. Grâce au supercalculateur Galaxy du Pawsey Supercomputing Center, il a été possible de convertir ces données en images 2D contenant pas moins de 70 milliards de pixels.

Percer les secrets de l’univers

Le Google Maps de l’univers est composé de 903 images combinées en une seule pour former une carte du ciel et constituer une aide précieuse aux scientifiques pour percer les secrets les plus profonds de l’univers. « Tout cela est rendu possible grâce à des récepteurs innovants développés par CSIRO qui intègrent une technologie d’alimentation à balayage progressif, qui voit ASKAP générer plus de données brutes à un rythme plus rapide que l’ensemble du trafic Internet de l’Australie », a indiqué le directeur général du CSIRO, l’agence scientifique nationale australienne, le Dr Larry Marshall.

Le radiotélescope profite d’un « large champ de vision, généré par les nouveaux récepteurs conçus par CSIRO, qui permettent à ASKAP de prendre des photos panoramiques du ciel avec des détails étonnants ». L’outil d’astronomie se base sur le spectre électromagnétique émis par la plupart des objets de l’univers pour les détecter, mais aussi pour les étudier. Sa technologie a permis de cartographier le ciel plus rapidement qu’auparavant, passant de plusieurs années à quelques semaines seulement, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles découvertes scientifiques potentielles.

« Ce recensement de l’Univers sera utilisé par les astronomes du monde entier pour explorer l’inconnu et étudier tout, de la formation des étoiles à la façon dont les galaxies et leurs trous noirs super-massifs évoluent et interagissent », a déclaré le Dr David McConnell, auteur principal et astronome du CSIRO. Source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"

Tartar

  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 2450
Re : Astronomie en général
« Réponse #733 le: 09 décembre 2020 à 09:34:53 »

Merci Zeta

Cette info ma suggère la seule pensée rationnelle.
La science améliore sans cesse ses "capacités" d'observation dans les deux sens.
Les deux sens de l'infiniment.
Or
A chaque "progrès" les scientifiques sont stupéfaits de découvrir que la "connaissance" recule.

L'univers est le sujet de ce fil.
Eh bien l'univers fout le camp, non ce sont ses "limites" qui reculent, non ce sont nos moyens humains de le COMPRENDRE qui échouent !
Je ne pense pas que les milliards dépensés (et c'est une quête de savoir louable) permettent un jour de dire:
VOILA CA Y EST ON VOIT LA LIMITE DE L UNIVERS.
Du point vue métaphysique on devra recourir à Dieu , le dieu ou un dieu car ce concept seul contient l'idée d'infini et/ou d'éternité.

Pauvres humains mortels, notre mental n'est pas "équipé" ou "construit" pour "accepter" les notions d'infini spatial et temporel.
Ces "choses" "n'existant" pas!
Resterait à disserter sur le concept d' "existence".
Encore mille pages et j'arrête. ::)
IP archivée
Tout envisager, ne rien croire.

zetareticuli

  • *
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4338
Re : Astronomie en général
« Réponse #734 le: 11 décembre 2020 à 22:36:10 »

Des astronomes découvrent des « autoroutes cosmiques » permettant un voyage rapide dans l’espace


Dans un article étonnant, des astronomes décrivent la découverte de structures invisibles générées par les interactions gravitationnelles au sein du Système solaire. Elles pourraient agir comme un réseau « d’autoroutes de l’espace », en permettant le déplacement rapide d’objets. Les structures pourraient être exploitées pour nos missions d’exploration spatiale ainsi que pour l’étude des astéroïdes et des comètes.

Une équipe de chercheurs dirigée par Nataša Todorović de l’Observatoire astronomique de Belgrade en Serbie, a constaté après une analyse de données d’observation et de simulation, que ces « autoroutes » consistent en une série d’arches reliées à l’intérieur de structures cosmiques invisibles, appelées « collecteurs spatiaux ». À savoir que les astronomes ont découvert par le passé que chaque planète génère ses propres collecteurs, créant ensemble ce que les chercheurs appellent désormais une « autoroute céleste ». Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Science Advances.

Ce réseau peut transporter des objets de Jupiter à Neptune en quelques décennies sans aucune propulsion, plutôt que les quelques centaines de milliers à millions d’années normalement nécessaires. Identifier des structures cachées dans l’espace n’est pas simple, mais l’observation de la façon dont les objets se déplacent — en particulier les comètes et les astéroïdes — peut fournir des indices utiles.

Il existe plusieurs groupes de corps rocheux à différentes distances du Soleil : les comètes de la famille de Jupiter (JFC pour « Jupiter-family Comets »), soit celles qui ont une orbite de moins de 20 ans et qui ne vont pas plus loin que les trajectoires orbitales de Jupiter ; les centaures, des morceaux de roche glacée qui se trouvent entre Jupiter et Neptune ; et les objets transneptuniens (TNO), qui se situent aux confins du système solaire, avec des orbites plus grandes que celle de Neptune. Suite et source
IP archivée
"Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt"