Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 7   En bas

Auteur Sujet: Déclassification au Brésil  (Lu 33726 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

obiwan24

  • Invité
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #30 le: 19 avril 2009 à 00:39:30 »

bonsoir  ;) ya un truc qui me chagrine quand meme , je mexplique : ce qui se passe au bresil en ce moment la déclassification des dossier ovni , on n en parle ici sur le site met pourquoi au info ou autre media on en parle le pas , il me semble que ces un sujet important pourtant de notre société,met rien pas une chaine en parle je trouve ca dommage .
jespere qun jour de notre vivant on sera la verité enfin , car de pas savoir , tout ces secret ,ces decouragent , met jai l impression quon esaye de nous dire enfin le debut de la verité.
met je pense que apar ce qui sintéresse au ovni , les autre personne prete pas trop atention a ce genre d information , vois meme de la denigrer, par peur que sa vie soi changé le modele classique on va dir a voir .bye ;)
IP archivée

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #31 le: 19 avril 2009 à 01:04:05 »

Citer
OK, mais c'est pas très récent, le 31 octobre 2008..
Tu nierais qu'il se soit passé quelque chose depuis,
comme le rapporte AllNewsWeb ?

J'ai essayé de glaner des infos récentes sur les sites brésiliens ufologiques que j'ai l'habitude de fréquenter, mais j'ai rien trouvé de spécial.

Donc, à la demande, j'ai parcouru les liens fournis par Anakin et j'ai traduit le texte plus haut, qui révèle d'après le CUB qu'on nous prend pour des cons.

Citer
La sensation générale qui est resté au yeux du CUB, après confirmation du parque matériel, fut que ce premier acte du Ministère de la Défense qui ne dépasse pas le stade d'une plaisanterie de mauvais goût, tentant faire passer une attestation de stupidité et d'incompétence aux ufologues signataires du "Dossier UFO Brésil". Serait-ce cela cette "ouverture brésilienne" dont le brigadier se référait lors de son entrevue au portail de la Globo ? Probablement, en effet lorsque nous avons commenté avec celui-ci sur l'imminence de rechercher les reste des documents par voie judiciaire, promptement l'officier de réserve comme il lui est habituel dans ses commentaire succincts, rétorqua : "L'heure est passé".

Traduction retouchée :

Autre chose dans le texte :

Citer
Dans une interview concédée au portail du journal O Globo, en janvier 2008, le brigadier José Carlos Pereira, un des hommes les mieux informés sur la documentation ufologique brésilienne, à laissé entendre que les ufologues pourraient être déçus par les archives qui seraient libérées par le Comandement de la Défense Aérospatiale Brésilienne (Comdabra).

Grosso modo, circulez y a rien à voir !

Cependant ce n'est pas fini, normalement ils s'apprêtent à porter l'affaire en justice.

Autre chose, l'armée brésilienne est très puissante dans ce pays, c'est un état dans l'état, et ils ne se gênent pas pour faire pression sur les politiques, en les menaçant le cas échéant de revenir à une semi dictature militaire.

Je ne suis donc pas très optimiste, dans un pays qui souffre d'une corruption endémique, et où l'on assassine à tout va !
« Modifié: 19 avril 2009 à 01:14:53 par Paulo »
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #32 le: 19 avril 2009 à 16:56:23 »

En gagnant des renforts : la campagne entre dans la ligne de front pour des informations gouvernementales libres.

Le CBU se joint à des organisations de grande portée qui luttent pour la même cause, à travers du  Forum du Droit à des Informations Publiques.
http://www.ufo.com.br/index.php?arquivo=notComp.php&id=4249

Après presque un an, la sollicitation d'information faites par la Commission Brésilienne de Ufologues (CBU) à reçu une réponse partielle. La commission a demandé l'accès à des documents sous le pouvoir des Forces Armées et autres organes du Gouvernement Fédéral au sujet des enquêtes de supposés objets volant non identifiés. Les ufologues sollicitent au près du Gouvernement l'accès sans restriction aux archives secrètes de l'Operação Prato, de la Noite Oficial dos UFOs no Brasil et du Cas Varginha. Au début de 2009, le CBU à reçu l'information officielle de 86 pages classifiées comme confidentielles et produites par le Service Nacional d'Information (SNI). Beaucoup d'autres archives requises par les ufologues continuent au secret. La dite Noite oficial dos UFOs no Brasil s'est déroulé le mai 1986, lorsque des chasseurs de la Force Aérienne Brésilienne (FAB) auraient poursuivit plus de 20 UFOs. Le phénomène suposément est parti dans le Vale do Paraìba, près de la ville de São José dos Campos (SP). Le Cas Varginha demande aussi des réponses des autorités compétentes. La demande du CBU fut protocolé à la Casa Civil de la Présidence de la République le 26 décembre 2007. Le 31 Octobre 2008, les ufulogues ont reçu les premières 213 pages de papiers confidentiels de la Aéronautique, produits entre 1952 et 1969. Au moins de décembre de l'année dernière fut libéré le rapport sur l'Operação Prato. La mission fut stimulée par le récit de lumières mystérieuses publiées dans les journaux du Parà et du Maranhão en 1977. Le SNI, ex organe d'espionnage de la Dictature Militaire, a participé partiellement dans l'enquête ordonnée par l'Aéronautique dans ces états entre 1977 et 1978. Selon les récits collectés par la commission, le Gouvernement aurait également enquêté l'épisode de l'ET de Varginha dans l'état de Minas Gerais. L'armée ne nie pas ni ne confirme la participation des militaires dans l'investigation de cet épisode. L'institution ne révèle même pas s'il existe d'autres documents en leur possession sur de possibles UFOs.

Fernando de Aragão Ramalho, membre du CBU, croit qu'il existe plus d'informations sur le thème ainsi l'entité a présenté une nouvelle requête d'accès à l'information début janvier. Au cas ou cela serait nécessaire, l'ufologue prétend agir avec un mandat de sécurité afin de parvenir à la libération des archives. Au delà du droit constitutionnel d'accès à l'information publique, le Brésil ne possède pas une loi ample qui facilite et règlemente l'accès du citoyen à des documents produits par l'état. Il y a deux ans,  presque 70 pays possédaient une législation spécifique sur les droits d'accès. Selon le directeur exécutif de l'Organisation non gouvernementales Transparence Brésil, Claudio Weber Abramo, prévaut une culture de secret dans le pays, indépendamment de la révélation des archives en question. Le décret n° 5.301 de décembre 2004, qui établi le délais maximum de 30 ans pour les documents secrets,  crée également la Commission de Vérification et d'analyse d'Information Secrètes (CAAIS). L'entité possède comme objectif de décider les cas dont le secret des archives est indispensable à la sécurité de la société et de l'état. Le commission peut aussi réviser la classification des documents, "après qu'une personne ai provoqué et qui démontre posséder un effectif intérêt dans les informations contenues". Toutefois, l'accès à l'institution par le citoyen commun est difficile. Il n'existe pas de site de la commission et, d'accord avec le rapport de l'ONG Contas Abertas (Comptes Ouverts), n'ont pas été établis des mécanismes afin de maintenir l'organe indépendant et autonome. Le Palais du Planalto élabore un projet de loi pour l'accès aux informations. Cependant, en accord avec ce qui a été divulgué sur les documents, il ne se planifie pas créer un organe pour obliger les différentes instances à accomplir la détermination de divulguer leurs archives...

Traduction Paulo


 

 
« Modifié: 19 avril 2009 à 17:24:35 par Paulo »
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Michel-Vallée

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4155
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #33 le: 24 avril 2009 à 16:56:17 »

Effet "boule de neige".

Action en argentine pour la déclassification des dossiers ovni: (article du 21 avril 2009)


INITIATIVE ARGENTINE POUR L'OUVERTURE OFFICIELLE DES DOSSIERS OVNI

Carlos Iurchuk membre de l'UAPSG rapporte d'argentine les nouvelles suivantes:

"Depuis quelques mois, un groupe d'Argentins, spécialistes des ovni, et des personnes intéressées par le sujet, se sont organisés pour demander au gouvernement de déclasser les fichiers d'OVNI qu'ils proviennent des institutions militaires aussi bien que civiles. Poursuivant ce but, fût créée la CEFORA (la Commission pour l'Etude du Phénomène des OVNI en République Argentine) et ils rassemblent des signatures. Ils ont besoin d'au-moins 100.000 signatures pour donner de  la pertinence à leur pétition. De plus,  la CEFORA  sera associée avec une ONG(une organisation non gouvernementale) pour bénéficier d'une meilleure structure pour sa requête. Ils se sont réuni avec ce but et la dernière conférence s'est tenue le 4 avril 2009 dans la ville de Victoria où Silvia Simondini était l'hôtesse.

Source: http://www.uapsg.org/2009/04/argentinean-initiative-to-open-official.html
edit modération : domaine à vendre

Sont pas bêtes sur le coup là !
Profiter des actions/pressions amorcées (Basset entre autres) + climat de (semi-)déclassifications pour en profiter et tenter "d'appuyer" un peu, en même temps.
Plus de poids que seuls!
Plus de poids si coordination il se produit.
De petites gouttes, en grande quantité, peuvent rapidement faire déborder une coupe.....

Pour moi (même si je fais là référence à un autre fil) ce sera à moitié plein..... le verre.  :)
« Modifié: 14 mars 2011 à 00:20:27 par katchina »
IP archivée
"En ufologie, il faut savoir tout envisager mais surtout ne rien croire"
-Aimé Michel

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #34 le: 25 avril 2009 à 17:08:32 »

Je reprend le commentaire de Nemo, afin d'ajouter plus de précisions.

Citer
Tu nierais qu'il se soit passé quelque chose depuis,
comme le rapporte AllNewsWeb ?

Je suis au courant depuis longtemps de l'affaire, et ce n'est pas un
scoop pour moi, et il me semble que j'en avais déjà parlé sur le forum.

Ce n'était pas la peine d'aller pêcher le scoop sur le tard sur AllNewsWeb
car avec un petit peu plus d'attention de certains posts, RIM aurait pu en
avoir l'exclusivité pour tout le monde francophone et anglophone, et cela
minimum dès juillet de l'année dernière.

Seulement voilà, je peux pas savoir si ça vous intéresse ou pas si vous ne me
le dite pas, par exemple, lorsque les ufologues brésiliens rencontrent la FAB, et
que ces derniers leur disent qu'ils aimeraient comprendre aussi et que pour cela
ils ont besoin de l'aide des civils, j'en avais déjà fait allusion.

Je ne nie rien, comme expliqué plus haut, je ne fais que de traduire les articles
du CUB, qui sont les derniers développements du feuilleton de la déclassification
brésilienne et des suites qui vont leur être données.

Donc, sur le forum de RIM, vous avez à dispo les traductions servies en exclusivité
sur un plateau d'argent pour tout le monde francophone. Est-ce qu'il faut que ce soit
un américain qui traduise le portugais vers l'anglais, pour être repris finalement vers
le français, disons vers début 2010 lorsque tout sera périmé ?

De plus, le portugais n'est pas n'importe quelle langue, avec un niveau littéraire très
élevé, qui comporte énormément d'adjectifs et de mots qui n'existent pas en français.
Ce qui est considéré en français comme des redondances, le texte en est bourré, c'est
d'ailleurs la forme d'expression normale en langue écrite portugaise (l'espagnol aussi). c'est
donc, beaucoup de travail que de faire des traductions et beaucoup de difficultés à surmonter,
surtout lorsque l'on est pas professionnel, d'ailleurs ils se cassent bien moins la tête que moi,
et leurs traductions son parfois contestables.

Pour dire quoi en définitive ?

Tandis que l'on s'extasie sur les différentes déclassifications, et en l'occurrence la brésilienne,
les ufologues brésiliens nous apprennent qu'ils vont passer à la vitesse supérieure !

En effet, nous devons nous inspirer de la maturité de leur attitude, en arrêtant de nous
émerveiller comme des gamins, en perdant du temps, et en faisant exactement ce que l'on veut
que l'on face, c'est à dire nous enliser à travers des documents BIDONS, qui nous apprennent RIEN,
et qui ne sont là que pour nous occuper.

Lorsque les brésiliens disent "...ce premier acte du Ministère de la Défense qui ne dépasse pas le
stade d'une plaisanterie de mauvais goût, tentant faire passer une attestation de stupidité et
d'incompétence aux ufologues signataires du "Dossier UFO Brésil"..."   


De notre côté j'ai fortement l'impression que l'on fonce droit dans la "muleta", que l'on va ronger
pendant des années les vieux os que l'on nous a donner à croquer, en plus nous sommes content de
considérer cela comme des évènements ufologiques majeurs, mais en réalité on nous prend pour des
cons.

C'est comme les archives du CNES pour le 05/11/90 c'est "circulez y a rien à voir", quand je sais que
des policiers, des militaires, des élus locaux et même membre du gouvernement à l'époque, contrôleurs
aériens, pilotes, on vu la même chose que moi !

C'est comme le cas de la nuit officielle des OVNI au Brésil, qui est un cas absolument considérable,
impliquant les chasseurs de la FAB, un dossier colossale, ou les chasseurs se retrouvèrent entourés
d'OVNIs et escortés par ceci (pour ceux qui ne connaissent pas le dossier), c'est pareil "circulez y a
rien à voir".

Je ne peux que suggérer de ne pas relâcher la pression, et de considérer avec ironie et mépris tout les
cas de déclassifications.

Le jour où on nous apprendra quelque chose que l'on ne savait pas déjà, n'est pas pour demain, de toute
évidence, mais on s'en rapproche !
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #35 le: 25 avril 2009 à 22:44:22 »

ATTENTION SCOOP !!!


Document officiel de la Force Aérienne Brésilienne
converti en archive digital par la revue UFO, à disposition de ses
lecteurs faisant parti de la campagne

UFOs : Liberdade de Informação Jà


http://www.ufo.com.br/documentop.php

Operação Prato 2

Etude des traductions des rapports fournis par la FAB par Paulo :

Page 4

RCC771210/08-02:00P-F08 - Corps lumineux, planant à basse altitude (20m) au dessus des arbres
de couleur bleutée avec trois rayures noires dans le sens vertical et une centrale dans le sens
horizontal, de forme/arrondie (comme un four à farine)
, illuminais tout au tour de lui : le relateur
a pointé son arme pour tirer sur "l'appareil", lorsque / il fut atteint par un rayon de lumière orangée
qui eu l'effet d'une décharge électrique, le paralysant; tout de suite après l'Objet, s'est déplacé
dans le sens du couchant, gagnant de la hauteur avec un mouvement ondulant tournant sur lui-même
comme une roue (sic), faisant un léger bruit sifflant. Sa forme était ronde avec une saillance circulaire
sur sa partie supérieure, il a calculé sa taille en 1,20 m, à peine plus grande qu'un four // existant là. (C-3)

admn : image indisponible

??
 [/center]
« Modifié: 10 juillet 2015 à 00:00:15 par katchina »
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Nemo492

  • Administrateur
  • *******
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 13351
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #36 le: 25 avril 2009 à 23:17:25 »

Je crois comprendre que la description t'a fait penser à l'ovni d'Espagne,
mais qu'il n'y a pas de photo dans le doc original...
La description est très évocatrice.
IP archivée
On n'est jamais si bien trahi que par ses "amis" les plus proches..
http://pouvoir-indigo.com - http://ovnis-usa
http://cryonautes.com - http://protocole-oracle.com

House

  • Invité
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #37 le: 25 avril 2009 à 23:25:35 »

C'est plutôt décrit comme cela non ?

admn : image indisponible
« Modifié: 10 juillet 2015 à 00:00:54 par katchina »
IP archivée

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #38 le: 25 avril 2009 à 23:58:59 »

@ House

Oui, j'y avais pensé aussi à cette forme.

Mais je ne sais pas si le témoin fait
allusion au trais central, ou si c'est
la forme générale.

De plus, les brésiliens et en particulier
les nordestins ont une façon très
particulière de s'exprimer, très rudimentaire,
il ne font jamais de phrases entières et
très construites, c'est équivalent à de l'
américain rudimentaire.

Donc méfiance !

@Nemo

Tu comprendra que je ne pouvais pas
laisser passer ça.

Il y a à peu près 200 observations par
document, voir même plus.

Pour le moment, je me rend compte qu'il
y a des caractéristiques vraiment frappantes
avec le 05/11/90, les faisceaux bleutés comme
j'ai pu les observer ça revient tout le temps,
des lumières clignotantes disposées en triangles,
enfin beaucoup de choses.

Bon, je continue à fouiller tout ça !
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #39 le: 26 avril 2009 à 20:08:11 »

Déclassification Brésil

1952 - Cas Barra da Tijuca - photos de l'armée

Pour télécharchement format PDF

http://www.ufo.com.br/public/abertura/1952_ENVELOPE_01/


IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

WDPK webzine

  • Invité
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #40 le: 26 avril 2009 à 20:29:57 »

Déclassification Brésil

1952 - Cas Barra da Tijuca - photos de l'armée

Pour télécharchement format PDF

http://www.ufo.com.br/public/abertura/1952_ENVELOPE_01/


Merci beaucoup ! La plupart des photos sont superbes, j'espère que quelques autres (voire beaucoup) documents brésiliens seront de cette qualité.
IP archivée

Paulo

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4544
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #41 le: 26 avril 2009 à 21:25:53 »

1969 - un groupe de représentants de haut niveau de la FAB crée le 1er organe officiel brésilien destiné à étudier les phénomènes ufologiques. Nommé Sistema de Investigação de Objetos Aéreos Não Identificados (SIOANI), dont le Q.-G. central était situé Praça Prof Oswaldo de Vincenzo, 200, no Cambuçi, São Paulo, et avait comme chef le major brigadier José Vaz da Silva, commandant du 4ème COMmandement Aérien Régional (COMAR).

Le système à commencé en enquêtant sur les divers cas ufologiques de l'époque. Faisaient partie du système des militaires, officiels de l'aéronautique, aéroclubs et civils répartis sur diverses bases aériennes et aéroports dans le Brésil. Le système émit des bulletins informatifs diffusés à ses membres.

Bulletin du SIOANI - format PDF en portugais - Récit d'observations en pagaille et croquis.

Pour téléchargement http://www.ufo.com.br/public/abertura/1969_BOLETIM_SIOANI/

Sigle XOANI - personnes qui disent avoir eu contact direct ou indirect avec le phénomène OANI.

RR3 - page 33

8- Synthèse : OANI très grand; format de chapeau, partie inférieure une plateforme circulaire; il y avait une plate forme par où entraient trois membres d'équipage ressemblant aux humains; vêtements normaux. XIOANI aurait été physiquement immobilisé par les trois, avant de prendre le véhìcule; extèrnement le OANI paraissait bleu-clair-métalique; par la porte se voyait, internement une lumière jaunâtre.

RR3 - page 34

8- synthèse : OANI en format de chapeau; petit; coupole arrondie et plateforme circulaire sur la partie inférieure. Le XOANI aurait eu un contact avec un membre d'équipage qui, en lui présentant une bouteille vide (cristal), lui a fait comprendre qu'il voulait de l'eau; parlait un langage très étrange; XOANI a seulement compris le OANI lorsque le membre d'équipage s'est dirigé vers lui. XOANI aurait entendu un bruit ressemblant à un pneu freinant sur des gravas; le OANI s'est illuminé entièrement, éclairant la court et est monté vertigineusement.

RR3- page 35

8- synthèse : OANI semblable à un Karman-Ghia; partie supérieure transparente, avec un membre d'équipage actionnant quelque chose; partie inférieure métallique sur une plateforme elliptique il y avait trois membres d'équipage; un cueillant et l'autre observant un tracteur (près de la CANI).... pointant un appareil, lança une lumière paralizante sur le XOANI; équipage semblable aux humains; vêtement longs paraissant ..... entrée de l'équipage, le OANI s'est éloigné rapidement.... sol.

Photocopie de très mauvaise qualité par endroit.


RR3 Page 43

8- Synthèse : Petit OANI, avec une coupole bien prononcée, plateforme circulaire, tout de couleur aluminium; sur la coupole une petite ouverture par où, lévitant, sont sorti deux membres d'équipage, totalement protégés de notre atmosphère; (petit - 1,40 m; troncs forts; semblables aux humains; oeils déphasés); deux autres seraient resté à l'intérieur. Il y aurait eu tentative de communication XOANI - Equipage (voix très graves, roque).

RR3 Page 46

8 - synthèse: ONANI semblable à un carrousel; grand, posé dans le prés, près des animaux (bovins et équidés); trois membres d'équipage de salopette blanche, portant: le premier, quelque chose comme des jumelles; le second, une lanterne avec une grand intensité lumineuse; le troisième une espèce de cartouche. Est descendu suavement et s'est éloigné, après quelques minutes, à grande vitesse; sur la partie supérieure il y avait une source lumineuse de couleur rouge. L'équipage utilisaient une espèce de casque, avaient le visage (semblable à l'humain) decouvert; des salopettes bien claires.

RR3 page 49

8- Synthèse : OANI semblable à un carrousel; blanc; trois membres d'équipage petits, à l'extérieur: le XOANI affirme avoir reçu un jet de lumière qui l'a paralysé; il dit avoir été transporté vers un lieu inconnu, où les personne sont semblables aux humains, à peine avec une voix très roque et des paroles courtes; il informe avoir eu tentative audio-visuelle de communication. Beaucoup d'autres détails sont ajoutés dans la narration par le XOANI.
IP archivée
Comme d'habitude, si vous même ou vos collaborateurs étaient capturés ou tués, le Département d'État niera vous avoir donné un conseil aussi con.

Michel-Vallée

  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 4155
Re : Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #42 le: 28 avril 2009 à 07:04:34 »

Déclassification Brésil

1952 - Cas Barra da Tijuca - photos de l'armée

Pour téléchargement format PDF

http://www.ufo.com.br/public/abertura/1952_ENVELOPE_01/

Je suis assez "scotché" par ces photos en provenance de l'armée.

Que certains (qui se prétendent!) rationalistes n'acceptent pas cela comme une "preuve",
je comprends très bien...
Mais que cela (additionné à TOUT le reste) ne suffise même pas à accepter d'étudier la "possibilité d'une réalité" de ce problème... :'(  cela fait de la peine pour l'état de délabrement intellectuel dans lequel se complait confortablement une partie de l'humanité.
(excuses des manipulations médiatiques, formatage télé, etc... bien réelles, c'est vrai... mais, Non retenues pour ma part. Chacun, humain, est responsable de lui-même, et est en droit de réfléchir par lui-même. Il en a tout à fait les capacités et devrait même s'imposer cela comme un devoir plutôt qu'un droit.)

Et engager une réelle démarche rationnelle qui voudrait (elle....la vraie!) que l'on comprenne qu'il est stupide de refuser "d'envisager une possibilité", simplement parce que l'on ne "veut pas" ou que "tout le monde a toujours dit que.... donc, confortablement, je crois cela et ne me fatiguerai pas à réfléchir".

Et dire que tous ces gens croient vraiment avoir raison, cherchent à s'en convaincre et croient réellement que leurs arguments (immensité de l'espace, temps de voyage etc..) sont inébranlables et leur donnent en tous points raison..... alors que ces arguments sont absurdes tant ils reposent sur nos infimes connaissances (et possiblement fausses, qui plus est, pour peut-être plus qu'on ne le pense)... alors que tous ces gens,
sans même le savoir, sont (c'est ce que je pense), guidés par leur inconscient dans un mécanisme de protection du psychologique...

Enfin... bon.
J'en reviens à nos "photos"   ;D.... j'ai eu beaucoup de mal à ouvrir ce dossier et le télécharger. Impossible via firefox3. il m'a fallu passer par ce vieux navigateur que j'avais quasiment oublié qu'est internet explorer.
Je ne sait pas si tout le monde y est parvenu ou à eu la démarche d'aller fouiller dans ces déclassifications brésiliennes, donc:

admn : image indisponible

Amélioration des contrastes et luminosité:


admn : images indisponibles

Amélioration des contrastes et luminosité:

admn : image indisponible
« Modifié: 22 novembre 2019 à 23:33:49 par Modération »
IP archivée
"En ufologie, il faut savoir tout envisager mais surtout ne rien croire"
-Aimé Michel

anakin_nEo

  • Invité
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #43 le: 28 avril 2009 à 09:30:19 »

"Et engager une réelle démarche rationnelle qui voudrait (elle....la vraie!) que l'on comprenne qu'il est stupide de refuser "d'envisager une possibilité", simplement parce que l'on ne "veut pas" ou que "tout le monde a toujours dit que.... "

je ne peux que partager cette opinion :-) et c'est ce que j'essaie de faire depuis des annees et cette "ratio" la finit par apporter une vision d'ensemble que les autruches n'ont pas ou ne veulent pas avoir

pour les enveloppes de la divulgation voir ici


http://www.ufo.com.br/index.php?arquivo=notComp.php&id=4043

Pasta 1 – 1952 – Caso Barra da Tijuca
Pasta 2 – 1954 – Relato de um comandante da VARIG e síntese de ocorrências de avistamentos
Pasta 3 – 1955 – Relato sobre UFO em Araras (SP)
Pasta 4 – 1956 – Relato sobre UFO em São Sebastião (SP)
Pasta 5 – 1962 – Caso Duas Pontes, de Diamantina (MG)
Pasta 6 – 1968 – Relatos diversos no estado de (SP)
Pasta 7 – 1969 – Relatos diversos nos estados de SP, MG e RJ
Pasta 8 – 1969 – Boletins do SIOANI
Pasta 9 – 1969 – Recortes de jornaisde abril a junho


trad portugais francais

http://translate.google.fr/

simple

IP archivée

anakin_nEo

  • Invité
Re : Déclassification au Brésil
« Réponse #44 le: 28 avril 2009 à 09:40:35 »

pour les cas bresiliens recents voir ici

http://www.cubbrasil.net/

http://www.cubbrasil.net/index.php?option=com_content&task=category&sectionid=4&id=13&Itemid=83


pour une carto de ces cas 2008 2009 voir mon site (il sera peut etre out un ou deux jours ..)

http://www.anakinovni.org/vaguemonde.htm

vous pouvez a lors vous rendre compte que la divulgation est faible en nombre de cas mais elle a surtout le merite d'exister et d'ouvrir d'autres perspectives car le bresil est un pays survole depuis longtemps par les ovnis

et plus interessant comme le dit Michel-Vallée

"cela (additionné à TOUT le reste)"... la divulgation melangee aux cas connus par ailleurs garde tout son interet et ce meme pour des cas anciens

ce melange est souvent neglige, pourtant les cas mod par exemple ou les quelques cas de la force aerienne italienne sont souvent confirmes ou mieux completes par des cas collectes par ailleurs

c'est bien entendu aussi le cas pour le bresil
IP archivée